Death March 7-11 : Sur la Berge du Canal (2)

Traducteur : Hina-sama
Adapt : Soreyawari
Check : MissX


Voici une traduction revenue d’entre les morts ! x)

Amicalement vôtre,
Nekoyashiki-san


Ici Satou. On a toujours utilisé l’assaisonnement avec désinvolture, mais n’y a-t-il pas peu de personnes qui savent de quoi ils sont faits ? La mayonnaise, la sauce Worcestershire, la vinaigrette. On ne comprend leur importance qu’une fois que ça a disparu, c’est ce qui se dit.

« N…non. Vous ne pouvez pas, maître. »

Lulu me regarde avec un visage anxieux.

« Tout va bien. Maintenant, détends-toi.

– O…oui. »

Je pose ma main sur la taille de Lulu qui a peur alors qu’elle recule lentement, reposant son corps sur moi.

« Allons-y, Lulu.

– Je… je ne peux pas. C’est trop gros.

– Tu n’as pas besoin de t’inquiéter. Aie confiance en mes paroles. »

Tout en calmant Lulu qui est encore anxieuse, je pose ma main sur les siennes délicates.

Et…
Le doigt de Lulu appuie sur la gâchette du pistolet magique.

Au bassin de la chute d’eau qui s’étend devant nos yeux, il y a six monstres géants ressemblant à des salamandres de plus de 10 mètres qui font leur vie. Le nom du monstre est Salamandre Robuste, et leur capacité spéciale est Souffle Acide semble-t-il.

Chacune d’entre elles est proche du niveau 20. Elles sont relativement fortes.

Il y a une raison pour laquelle j’emmène Lulu pour la chasse aux monstres malgré le fait que ça l’effraie.

Pendant l’incident de Muno, le niveau de Pochi est devenu plus bas que celui des autres, alors je l’ai emmenée en rendez-vous à la chasse aux monstres quand il y en avait sur la grande route près de notre campement. Arisa et Mia ont découvert ça et ont protesté que c’était trop injuste, alors depuis c’est comme ça : je leur ai promis de les emmener en rendez-vous à la chasse aux monstres à chaque fois qu’il y en aura des puissants sur la grande route près de notre campement.

Et ensuite, elles ont joué à pierre-papier-ciseaux pour décider de leur tour. Mais, pas seulement Arisa et Mia, Nana et Lulu ont aussi participé. Finalement, l’ordre pour le rendez-vous de la chasse est : Mia => Lulu => Nana => Arisa. Les emmener une par une est inefficace, mais apparemment « Rien que nous deux » semble être important.

Il y a trois jours, j’ai trouvé des monstres raisonnablement forts. Alors, j’ai emmené Mia, mais bien que nous ayons vaincu sept monstres mille-pattes de niveau 15, son niveau n’a pas augmenté. Apparemment, c’est difficile pour les elfes de monter en niveau.

« M…Maître, l’un d’entre eux arrive par ici. Que…qu’est-ce qu’on doit faire ? ».

Lulu s’accroche désespérément à mon torse. Lulu la désespérée est mignonne aussi.

J’invoque [Flèches à Distance] en-dehors de son champ de vision, et après un tir du pistolet magique, il touche le monstre. Je détruis la Salamandre Robuste facilement avec la flèche. Comme les salamandres grimpent la falaise, je leur tire dessus avec [Assommer à Distance] pour les faire tomber de la falaise.

« Lulu, bois-ça et tire la seconde rafale après ça. »

Je fais boire à Lulu une potion de récupération de mana, et la laisse charger le pistolet magique. J’ai pensé qu’elle pourrait fournir 30 tirs comme elle est niveau 3, mais son mana a été réduit de moitié avec un seul tir. Il semble que l’efficacité de la recharge diffère grandement d’une personne à l’autre.

Peut-être que son niveau a augmenté après avoir vaincu un monstre, cette fois-ci, une recharge a seulement demandé 20% de sa magie. Nous visons tous les deux comme avant et tirons. Je détruis le monstre avec [Flèches à Distance] après que le pistolet magique l’ait touché. Après avoir effectué cette routine de travail pendant trois minutes, l’extermination des six monstres est terminée.

Je laisse Lulu, qui est complètement épuisée après son premier combat, sur la falaise, et descends pour collecter les restes des monstres. Il semble qu’il y a trois monstres de plus haut niveau que les premiers de l’autre côté de la chute d’eau, mais le niveau de Lulu a du monter de 7 à 10 niveaux après en avoir vaincu autant. Laissons le reste pour la chasse avec Nana.

Je porte Lulu qui ne se sentait pas bien dans mes bras et cours sur la surface de l’eau du grand fleuve le long de la grande route menant à l’affluent, là où tout le monde se trouve. La compétence [Marche Aérienne] est bien trop pratique.

« Ara ? Lulu, qu’est-ce qui ne va pas ? Tu es fatiguée de ton premier combat ?

– A…Arisa. Je… je vais bien. »

Arisa court anxieusement vers nous à notre arrivée au campement. Lulu a fermement affirmé qu’elle allait bien mais elle a l’air pâle.

Son corps semble être surpris de l’augmentation radicale de son niveau, tout comme Liza et les autres l’ont été dans le labyrinthe. Si nous prenons ce temps en compte, elle devrait s’en remettre si elle dort pendant 3-4 heures. Si c’est douloureux, je lui donnerai une potion contre la fièvre à boire.

« A…attendez, quelles sortes de choses combattiez-vous ?

– Six salamandres à l’affluent juste devant. »

Arisa, qui a confirmé le niveau de Lulu, me presse. Le niveau de Lulu a grimpé radicalement du niveau 3 au niveau 13 juste en combattant six monstres. Son niveau augmente considérablement plus vite que je m’y attendais. Ça pourrait être un bonus de La Première Attaque ou quelque chose comme ça dans les jeux.

Lulu a obtenu de nouvelles compétences. La compétente [Cuisiner] que Lulu désirait est apparue. De plus, elle a aussi reçu [Tir] et [Sniper], probablement dues à la chasse aux monstres. Et il y a aussi la compétence [Synthèse], peut-être parce qu’elle m’a aidé à synthétiser avant, et dernièrement, elle a curieusement obtenu la compétence [Chant] aussi. Lulu n’a jamais participé à un seul entraînement de chant depuis que je la connais, donc je me demande pourquoi elle l’a appris? Je l’envie.

Arisa connaît la réponse à ça.

« Eh ? Le chant ? Ah~ Possible que je le sache. Lulu a toujours pratiqué le chant avec moi depuis que nous sommes petites. Elle n’a pas appris la compétence jusqu’à présent probablement parce que ses points de compétences n’étaient pas suffisants, peut-être ?

– Alors, ne devrait-elle pas apprendre la Magie Mentale ?

– Curieusement, Lulu est incapable de penser à quelque chose en rapport avec la science. Elle était mauvaise en théorie de la magie quoi qu’elle fasse, et a abandonné à mi-chemin. »

Abandonné…

« Ça n’irait pas si elle se contentait de juste mémoriser ?

– C’est une mauvaise manière de penser ! Tu dois comprendre la signification du chant si tu veux utiliser la magie ! »

Il semblerait qu’Arisa soit bien particulière avec l’esthétique.

J’apprendrai à Lulu quelques chants en secret la prochaine fois. Elle pourrait apprendre la compétence de magie à sa prochaine montée de niveau après tout. Ou plutôt, j’aimerais qu’elle m’apprenne la compétence de chant.

Arisa met Lulu sur le matelas et la rafraîchit avec une serviette humide. Je sors un antidouleur et une potion contre la fièvre et les donne à Arisa.

« Merci. Cependant, vous ne devriez pas soulager la douleur de la montée de niveau avec des médicaments. Je ne l’ai pas essayé moi-même, mais il semble que ce n’est pas bon pour l’augmentation des statistiques ».

Ooh, vraiment ? J’ai failli lui faire boire ça.

Je laisse Arisa en charge de Lulu et demande à Liza de cuisiner de la nourriture facile à digérer pour une personne. Pochi et Tama sont allées à la grande rivière pour attraper du poisson. Comme nous avons eu des tempuras hier, je pense que je vais faire de la viande blanche frite ce soir.

Tout en pensant ce genre de choses, j’emmène Nana pour une sortie.

Chasser avec Nana est facile puisqu’elle peut utiliser Flèches Magiques.

À la place, la sensation douce pendant le voyage jusqu’au terrain de chasse, et le corps si sexy, collant de vêtements mouillés quand on traverse les cascades des grottes, c’est dangereux.

Je voudrais féliciter mon esprit de raisonnement.

La chasse se termine sans événement notable, et j’ai collecté les cristaux, les jades et un peu de stalactites à l’intérieur de la cave. Si Nana ne s’arrêtait pas pour admirer la roche calcaire toutes les 30 minutes, ça aurait été terminé plus rapidement.

Je me demande si les salamandres d’ici sont spéciales et donnent beaucoup d’expériences. Nana est aussi montée du niveau 5 à 12. Elle a appris [Épée à Une Main], [Bouclier], [Parade] et [Équitation]. Il semble que sa compétence Magie de la Nature a aussi monté en niveau et qu’elle peut utiliser de nouvelles magies comme [Abri] et [Lame Aiguisée] maintenant.

« En juste une demi-heure, Lulu a surpassé mon niveau et une heure après Nana m’égale. Je crois que c’est plutôt sérieux.

– Je suis d’accord.

– On veut aussi des ennemis forts !

– Sus à la proie ! »

Arisa et Mia, qui sont en seiza avec leurs mains sur leurs genoux sont en pleine réunion.

C’est quoi cette blague ?

« La proie~?

– De la viande. Mieux que le poisson, nano desu ! »

Hein ? Pochi et Tama sont revenues avant que je ne m’en rende compte. Leurs seaux sont pleins de poissons attrapés. On dirait qu’elles ont aussi bien penser à rassembler des fruits de mer, crevettes et autres. Ça me donne envie de manger de la Paëlla quand je vois les fruits de mer. Malheureusement, je ne peux pas en faire comme je ne connais pas la recette.

Pochi semble insatisfaite de ne manger que du poisson tous les jours. Peut-être que je devrais cuisiner quelques steaks de viande de loup.

Lulu semble être réveillée, mais a encore l’air malade. Je décide d’annuler notre départ aujourd’hui et de laisser Lulu et Nana se reposer.

Quand je parle à Arisa et Mia à propos des monstres insectes dans la cave, je me retrouve à effectuer une sortie pour la troisième fois tout en les portant toutes les deux à chacun de mes côtés. Ces deux-là détestent avoir leur niveau à la traîne plus que d’être seule ensemble.

« Uwa ! Courir sur l’eau comme ça. Un marcheur sur l’eau !

– Marche flottante ? ».

J’en avais déjà parlé à Arisa et aux autres, mais il semble qu’elles pensaient que ce n’était pas une compétence qui s’utilise sur un temps prolongé.

Mia parle probablement de Marche Flottante, une magie de l’eau de niveau intermédiaire.

Je vais les surprendre en volant dans le ciel la prochaine fois.

« Pas étonnant que les chasses de Lulu et de Nana aient été rapides.

– Pratique, n’est-ce pas ?

– Nn. »

La chasse aux insectes dans la cave s’est déroulée en répétant une première attaque d’Arisa et Mia avec leur magie et moi qui détruit les monstres ensuite. Comme elles étaient à court de mana au milieu de la chasse, la stratégie a changé en moi attaquant le premier avec Assommer à Distance, puis elles qui donnent des dégâts avec une lance courte et une dague, et je les achève avec l’épée des fées.

Un monstre insecte donne moins de 10% de l’expérience gagnée avec la salamandre de tout à l’heure. D’après l’observation d’Arisa pendant la chasse, il semble qu’elle va monter en niveau après 40-50 monstres.

Je ne peux pas vérifier ma propre expérience puisque le compteur s’est arrêté avec des chiffres 9 alignés.

À en juger par ces chiffres, il est certain que c’est plus de 10 millions. Il y a une jauge qui indique le pourcentage au prochain niveau. Je sais seulement qu’il y a encore 80%. Je ne veux pas penser aux points d’expérience que ça implique.

Le rythme rapide et maniaco-efficace de la chasse se termine après avoir vaincu plus d’une centaine de petits monstres en deux heures, et le résultat est qu’Arisa et Mia ont monté de 2 niveaux. En dépit du fait que le niveau d’Arisa reste plus élevé (que celui de Mia), elle montera encore d’un niveau après un petit effort. Les points d’expériences requis pour les elfes pour monter en niveau pourraient être un peu plus du double de ceux des humains.

Néanmoins, je me demande ce que ces monstres peuvent manger pour se multiplier autant ?

Mia répond à ma question.

« Des esprits ».

On ne peut pas le voir, mais il semble qu’il y a un lac souterrain avec une eau transparente à l’intérieur de la cave d’où des esprits jaillissent, les monstres les mangent.

Pour être précis, il n’est pas question de manger mais d’absorber apparemment, mais comme Mia ne connaît pas les détails, je demanderai aux adultes de la forêt Bornéenne.

J’essaye de fixer attentivement le lac souterrain, mais malheureusement, je ne peux pas voir les esprits.

Je m’entraîne avec l’épée des fées pour la maîtriser après le repas comme exercice digestif.

Je la lève au-dessus de ma tête, m’arrête, y infuse de la magie et rabaisse l’épée. Quand elle est en bas, j’aspire la magie de l’épée et la remonte rapidement alors qu’elle devient plus légère.

Je commence à m’habituer au changement de poids caractéristique de l’épée des fées et à la rapidité de mon coup qui augmente petit à petit. En 30 minutes, j’ai compris le mouvement que je voulais après l’avoir répété sans arrêt. Je mets fin à l’entraînement.

Je reçois des applaudissements bizarrement. Tout le monde m’a entouré et me regardait sans que je ne m’en rende compte.

« Vrai~ment, de la triche, hein. Vous savez ce que vous êtes en train de faire ?

– Ce n’est qu’une forme d’entraînement, non ? »

Comme atteindre en autodidacte une seconde forme ou un truc comme ça ?

Arisa pose sa main sur ma nuque, approche son visage et murmure.

« Vous semblez ne pas comprendre, hein. Normalement, on ne peut pas infuser de la magie dans une épée aussi vite. D’ailleurs, vous avez même dispersé la magie qui était dans l’épée, je vais vous le dire encore une fois, quelque chose comme l’absorption est impossible. »

Ah bon ?

Comme c’était possible avec la lance magique de Liza, je pensais que c’était pourtant évident ?

« N’est-ce pas parce qu’ils pensent qu’ils ne peuvent pas le faire qu’ils finissent par ne pas être capable de le faire ?

– C’est impossible ce que vous dites, n’est-ce pas ? Si les gens pouvaient facilement faire ça, une chose comme la potion de mana ne serait pas utile. Quand on aurait besoin de consommer des points de magie pour un sort, on pourrait absorber de la magie d’un outil magique chargé. Ça pourrait devenir la seule forme de batterie. »

Arisa libère sa main de ma nuque et prend une pose de « j’abandonne ».

Je vois. C’est une bonne explication.

Je remercie Arisa. Comme ce n’est pas assez avec juste des mots, je la serre dans mes bras. Puisque Arisa est une créature mystérieuse qui attaque mais qui devient embarrassée quand elle est attaquée par un adversaire proactif, c’est amusant de faire occasionnellement des attaques surprises.

Pour le moment, je devrais vérifier l’efficacité en infusant et en absorbant la magie de l’épée, la mettre de côté à l’intérieur de l’Inventaire pour une nuit et absorber la magie qu’elle possède après ça. Je décide de vérifier le degré de perte d’énergie.

Selon mes attentes, elle devait être capable de contenir la même quantité de magie que j’y mets habituellement.

Chapitre précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

3 commentaires sur “Death March 7-11 : Sur la Berge du Canal (2)

  1. Cela fait plaisir de pouvoir lire à nouveau un chapitre de ce LN que j’apprécie énormément.
    Donc merci pour ce chapitre et bon courage pour la suite !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s