Overlord 1-Prologue

Traducteur & Adapt & Check: Soreyawari


 

Face à la jeune fille et sa petite soeur, le chevalier en armure leva son épée.
Avoir de la clémence voulait dire leur enlever la vie d’un unique coup. Illuminée par la lumière du soleil, l’épée brilla haut dans les airs.

La fille ferma les yeux et mordit sa lèvre inférieure. Son visage montrait qu’elle n’avait jamais souhaité une telle situation. Elle l’acceptait vu qu’elle ne pouvait rien y faire. Si cette fille avait un pouvoir ou n’importe quoi d’autre, elle l’aurait utilisé sur l’homme devant ses yeux et se serait enfuie.
Mais— la fille n’avait aucun pouvoir de la sorte.
Il n’existait donc qu’une seule fin.
La fille périrait ici sans aucun doute.

L’épée s’abattit—

— Pourtant elle ne ressentit aucune douleur.

La fille ouvrit les yeux qu’elle avait étroitement fermés.
La première chose que la fille vu dans son monde fut l’épée qui s’était arrêtée dans sa trajectoire descendante.
La deuxième chose qui entra dans sa vision fut celui qui la portait.
Il s’était figé en plein mouvement comme s’il avait été enfermé dans de la glace. L’attention du chevalier n’était plus sur la fille. L’état complètement sans défense du chevalier révélait le choc qui déferlait sur lui.

Et comme guidée par le regard du chevalier, la fille tourna aussi son visage dans la même direction.

Puis— elle vit le désespoir.

Il y avait les ténèbres.
De pures ténèbres aussi fines que du papier et pourtant d’une insondable profondeur. Elles avaient émergé du sol en une forme ovoïde dont la partie basse était tronquée. Une scène qui évoquait le mystique avec une crainte indescriptible.
Une porte?
C’est ce que la fille pensa après l’avoir vue.
Puis, un battement de coeur après, ses pensées furent confirmées.
*Baaam*
Quelque chose tomba des ténèbres.
Au moment où elle réalisait ce que c’était—

« Hiiiii! »

— La fille lâcha un cri perçant.

Une existence qu’aucun mortel ne pourrait vaincre.

Des orbes rouges flottant comme des flammes troubles dans les orbites vides d’un crâne blanc. Alors qu’il regardait les deux filles, elles eurent le sentiment qu’il fixait froidement ses proies. Dans ses mains, dépourvues de chair et de peau, il tenait un bâton sacré et pourtant effrayant d’une beauté souveraine.
C’était comme si la Mort elle-même, drapée dans une robe ornementée d’un noir de jais, était née dans ce monde à partir des ténèbres d’un autre monde.

L’air se gela en un instant.
Comme si le temps lui-même s’était arrêté pour l’avènement d’un être absolu.
La fille avait oublié de respirer comme si son âme lui avait été volée.
Dans cette situation, où même le temps semblait avoir disparu, la fille se mit à hyperventiler, et haleta comme si elle cherchait de l’air.

—La faucheuse est venue de l’au-delà pour me prendre.

C’est ce que la fille pensait, mais elle sentit rapidement que quelque chose lui échappait. Le chevalier qui les pourchassait s’était arrêté de bouger également.

« Urghh… »

Un gémissement silencieux fut entendu.
Qui était-ce? Elle avait le sentiment que ça aurait très bien pu être elle, ou bien sa tremblante petite soeur, ou le chevalier dont l’épée était levée devant ses yeux.

Très lentement, ses doigts, dépourvus de chair avec seulement ses os, se tendirent et pointèrent— pas vers les filles, mais vers le chevalier, comme s’ils attrapaient quelque chose.
Elle voulait arrêter de regarder, mais elle était trop effrayée pour faire ça. Elle avait le sentiment qu’elle verrait quelque chose de bien plus terrifiant si elle détournait le regard.

« — Étreinte du Coeur. »

L’incarnation de la mort fit un geste et serra la main, et un sonore bruit métallique sonna à côté de la fille.
Elle avait peur de détourner les yeux de la Mort, mais poussée par la toute petite curiosité de son coeur, elle bougea son regard, et vit le chevalier étendu par terre. Il ne bougeait plus.
Il était mort.
Oui, mort.

La situation mortelle qui avait enserré la fille avait disparu juste comme ça, comme si tout ça n’avait été qu’une blague. Cependant, elle ne pouvait pas se réjouir vu que la Mort avait juste changé d’apparence et s’était manifestée dans une forme plus évidente.

Sous le regard effrayé de la fille, la Mort avança vers celle-ci.
Les ténèbres rassemblées au milieu de sa vision s’élevèrent.

— Elles vont m’envelopper.

En pensant cela, la fille serra sa petite soeur dans ses bras.
La pensée de fuir n’était même plus présente dans son esprit.
Si l’adversaire était humain, elle aurait pu agir avec une bribe d’espoir. Mais la chose devant ses yeux était une existence qui avait aisément soufflé une telle idée.

—S’il vous plaît, laissez-moi au moins mourir sans souffrance.

Prier était la seule chose qu’elle pouvait faire.
Sa petite soeur était accrochée à sa taille, tremblante de terreur. Elle voulait la sauver, mais elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait que lui demander pardon de son impuissance. Elle pria juste qu’elle ne se sente pas seule, comme elle allait mourir avec elle.
Et puis—.

Publicités

9 commentaires sur “Overlord 1-Prologue

  1. Salut,

    juste pour dire qu’une partie du chapitre 1 d’overlord (genre 10 pages) a déjà été traduite en français.
    Vous pouvez trouver le lien du google doc sur le site de la trad anglaise skythewood dans la section overlord.
    Mais le projet est abandonné, donc je vous encourage à le reprendre 🙂 parce qu’overlord est juste la meilleure ln pour moi!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai, c’est un très bon novel mais malheureusement il est déjà en publication sous licence donc pour ne pas avoir de problèmes, on ne traduira pas celui la ^^
      Voir aux editions Ofelbe !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s