L’Ère de Désolation 1-1: La Terre des Morts

Traducteur & Adapt & Check: Soreyawari


Un autre teaser!
J’ai choisi d’ajouter des accents à Déva et Préta pour des soucis de prononciation, ces termes sont issus de l’hindouisme si vous êtes intéressés…


 

« Marchez plus vite! »

« Vous êtes déjà morts, des fantômes. Plus vite! »

« Tu es un prince? Tu reignais sur des dizaines de millions de citoyens et trente mille cavaliers en armure? Dans le Royaume des Enfers, les princes humains comme toi ne sont rien! »

Shlac!

Shlac!

Un grand soldat démoniaque à l’air puissant, son visage méchant et vicieux, grondait avec colère en donnant des coups de fouets à répétition. Le fouet passait comme la foudre, frappant les âmes des morts. Il fouetta une douzaine de fois le fantôme qui avait proclamé avec arrogance qu’il était un prince, ne s’arrêtant qu’une fois que l’âme du fantôme fut presque dissipée.

“ Je suis donc mort. Donc ça veut dire… que c’est le Royaume des Enfers? ” Ji Ning apparut de nulle part. Il ne put s’empêcher d’observer avec curiosité les environs inconnus. Quand il avait entendu les vantardises du prince, Ji Ning n’avait pas pu s’empêcher de se demander avec suspicion: “ Dix million de citoyens? Trente mille cavaliers en armure? Sur la Terre moderne, où pourrait-on trouver trente mille cavaliers en armure?”

« Plus vite! » L’énorme minotaure rayonnant, un soldat démoniaque, fixa Ji Ning avant de brailler.

Ji Ning suivit le reste du régiment.

D’innombrables personnes vêtues de blanc formaient une ligne, comme un long et sinueux dragon, alors qu’ils avançaient. Certaines de ces personnes vêtues de blanc secouaient la tête et soupiraient. Certaines pleuraient. Certaines fanfaronnaient ou maudissaient. Certaines regardaient autour d’elles étonnées.

« Mon père est le Roi Démon de la Grande Montagne Enneigée. Comment osez-vous me frapper! Je vous mangerai! Grrr! »

« Arrêtez de me frapper! »

« Ah! »

Les fantômes qui venaient d’arriver dans le Royaume des Enfers ne savaient pas qu’ils étaient morts. Beaucoup d’entre eux rugissaient de colère alors qu’on les frappaient, mais très vite, ils étaient tabassés jusqu’à ce qu’ils comprennent… qu’ils étaient morts. Qu’importe leur glorieux passé, dans leur mort, il n’avait à présent rien.

….

Le temps passa vite. Ji Ning marchait depuis longtemps dans cette ligne sans fin de fantômes. Il n’osait rien dire. S’il parlait, il pourrait être fouetté par ce minotaure. Il avait marché dans cet état second pendant un long moment déjà. Heureusement, les fantômes ne pouvaient avoir ni faim, ni soif.

Un jour, après une longue, longue période de marche dans un état second.

« Ji Ning! » Un bruit tonitruant sembla résonner dans le monde. Les innombrables fantômes levèrent tous leur tête pour fixer le ciel. Ji Ning se mit aussi à regarder le ciel. Depuis l’horizon, un énorme nuage noir se mit à gronder, et au-dessus du nuage il y avait un énorme dieu minotaure qui irradiait une lumière noire.

Cet énorme dieu minotaure faisait plus de cent mille mètres de haut. Il était comme une imposante montagne. Le nuage noir sur lequel il était volait rapidement depuis l’horizon.

« Ji Ning. » Par-dessus l’énorme nuage, le dieu minotaure fixa le sol, de ses yeux sortaient deux nobles rayons dorés de lumière, couvrant la zone entière sous lui et illuminant le corps de Ji Ning, qui se tenait là comme un idiot.

La lumière brillante des yeux du dieu minotaure enveloppa le corps de Ji Ning, et il disparut des rangs de fantômes. Les soldats minotaures ordinaires étaient tous silencieux, pas un n’osait faire le moindre bruit. Tous les fantômes étaient en état de choc. Il ne s’en remirent que longtemps après.

…..

Au milieu des nuages noirs inépuisables, se tenait le titanesque dieu minotaure.

Il tendit sa main, et sur sa paume il y avait un minuscule petit point. Ji Ning.

Ji Ning était complètement choqué.

Dieu.

Un énorme dieu minotaure se tenait devant lui, et il était debout sur sa paume?

« Ji Ning. » Le dieu minotaure se pencha vers le minucule grain dans sa main.

« Je suis ici sur l’ordre du Seigneur du Palais de Cui pour t’accueillir. » Le dieu minotaure parla au minuscule grain dans sa main, puis d’un mouvement de la main, Ji Ning fut placé dans une zone de néant vide. Puis le dieu minotaure fit s’élever le nuage noir et disparut rapidement à l’horizon.

…..

La cité de Fengdu du Monde des Fantômes.

Dans un bureau silencieux, il y avait une bibliothèque à côté d’une table. Un homme d’âge moyen en robe bleue était en train de parcourir les pages d’un livre.

Ji Ning se tenait devant lui.

“Pourquoi le Seigneur du Palais de Cui souhaites-t-il me voir?” se demandait Ji Ning. Il n’avait aucune idée de qui le Seigneur du Palais de Cui pouvait bien être et ne l’avait jamais rencontré. Il n’était que quelqu’un d’ordinaire. Comment aurait-il pu connaître un Immortel? S’il était soutenu par quelqu’un de puissant, alors il n’aurait pas été tourmenté par sa maladie durant toute sa vie. Donc pourquoi ce Seigneur du Palais de Cui avait-il envoyé le dieu minotaure le chercher?

“Il m’a convoqué, mais ensuite il ne me parle pas.” Ji Ning glissa un regard dans la pièce.

Le bureau était très simple. La seule décoration était une unique peinture.

“C’est…“ Ji Ning l’observa attentivement. C’était le portrait d’une fille. Ses vêtements décorés de plumes étaient emplis de grâce naturelle, et le sourire sur ses lèvres était encore plus énigmatique que ceux sur les Buddhas dans les temples sur Terre. En un instant, Ji Ning fut subjugué dans l’étude de cette peinture. La femme sur cette peinture, en terme d’apparence, de cheveux ou de vêtements, était extrêmement séduisante.

« Oh? » L’homme à la robe bleue leva la tête et lui jeta un coup d’oeil, avant de regarder la peinture surpris. « Je ne m’attendais pas à ce qu’il ait un si fort pouvoir de perception. »

« Réveille-toi! » Cria doucement l’homme à la robe bleue.

Le monde de méditation vacante dans lequel Ji Ning s’était trouvé jusque là fut complètement brisé, et il fut totalement réveillé. C’est seulement à partir de là qu’il se rappela qu’il était chez le Seigneur du Palais de Cui.

Le Seigneur du Palais de Cui avait fermé son livre et le regardait. L’expression sur le visage de Ji Ning changea instantanément. Parce que de là où il était, il pouvait voir les mots sur le livre entre les mains du Seigneur du Palais de Cui: “Livre de la Vie et de la Mort”.

Le Seigneur du Palais de Cui lisait le Livre de la Vie et de la Mort?

« Je viens de lire l’histoire de ta vie. » Le Seigneur du Palais de Cui sourit à Ji Ning.

Ji Ning fut surpris.

Sa vie?

Sa vie précédente apparut dans son esprit comme un rêve. Son père était un éminent chercheur dans le domaine des biosciences. Son salaire était extrêmement élevé. Sa mère était une professeur ordinaire. Sa vie aurait du être formidable vu qu’il était né dans ce genre de famille, mais malheureusement, il souffrait constamment de maladie. Les docteurs avaient tous dit que ce serait un miracle s’il vivait jusqu’à ses 15 ou 16 ans.

Pour cette raison, il n’avait pas pu aller à l’école, ni jouer avec les enfants de son âge. Tous les jours, juste en marchant une demi-heure, il se sentait épuisé. Son corps faible, assailli sans cesse par la maladie, rendit son enfance très solitaire. Il avait entendu très tôt dans l’hôpital les gens discuter du fait qu’il mourrait pendant son adolescence. Le sentiment terrifiant de savoir que sa mort arrivait avait tourmenté son enfance, le rendant encore plus seul.

Heureusement!

Heureusement, il avait ses livres et Internet.

Les livres et Internet lui créaient un “monde mental” qui lui avait permis d’éviter le destin d’avoir une personnalité tordue. À travers les livres et Internet, il acquit voracement les connaissances sur le monde, et son coeur s’apaisa lentement, le rendant plus rationnel dans la façon dont il voyait le monde.

Il savait que dans le monde existaient des enfants qui avaient une vie pire que la sienne. Après tout, il avait encore ses parents et assez à manger.

Il avait chercher une raison de vivre. Il ne pouvait pas se contenter de rester là à attendre la mort, n’est-ce pas? Pendant qu’il était encore en vie, il fallait qu’il fasse quelque chose. Et ainsi il avait demandé cent mille dollars chinois à ses parents et commencé à faire des affaires en ligne. À l’origine, il voulait juste rendre sa vie plus intéressante, mais étonnement, ça avait vraiment été une incroyable réussite.

Après plusieurs années, il avait gagné une fortune énorme.

Mais malgré ça, sa maladie lui rappelait constamment qu’il ne pourrait pas vivre beaucoup plus longtemps. Comme ses parents n’avaient pas besoin de son aide, il avait le sentiment que laisser tout cet argent ainsi serait du gâchis. C’est pourquoi, avant de mourir, il avait distribué tout son argent, le donnant aux enfants pauvres et malades à travers le pays.

« Je ne peux pas changer ma propre destinée, mais je peux changer celle de ces innombrables enfants pauvres et malades! »

C’était le désir le plus profond dans le coeur de Ji Ning!

Après avoir distribué tout son argent, il ne s’était pas attendu à ce qu’un jour, alors qu’il faisait une balade dans les rues à l’extérieur de l’hôpital avec ses parents, il meurt tout simplement.

« Ta vie était amère depuis ta naissance. » Dit gentiment le Seigneur du Palais de Cui. « Mais l’amertûme ne t’a pas corrompu. Au contraire, elle t’a poussé vers d’incroyables accomplissements. Non seulement tu as gagné une énorme somme d’argent, mais bien plus important… tu as tout donné! »

« gé de 18 ans. Mort. » Le Seigneur du Palais de Cui soupira. « Que quelqu’un accepte de se sacrifier afin de secourir un inconnu est assez rare. »

Ji Ning dit, « Seigneur du Palais, vous me flattez bien trop. Si j’avais vécu une longue vie, je n’aurais peut-être pas voulu faire ça. D’après les médecins, j’aurais au mieux pu vivre trois mois de plus. Échanger ces trois mois de vie pour qu’une petite fille gagne des dizaines d’années, ça en valait complètement la peine! »

Le Seigneur du Palais de Cui rit, puis ouvrit nonchalamment le Livre de la Vie et de la Mort. « Ji Ning, durant ta vie, tu as sauvé plus de dix mille personnes. Tu as de grands mérites. Pour ta réincarnation, tu renaîtra dans… le Domaine de Déva! »

« Le Domaine de Déva. » murmura silencieusement Ji Ning. (ndt: l’explication sur les domaines arrive un peu plus bas.)

Le Seigneur du Palais de Cui soupira, « Seuls ceux qui ont accumulé de grands mérites karmiques peuvent accéder au Domaine des Cieux. Sur Terre, il est très dur d’atteindre ce niveau. Consciemment ou inconsciemment, en abandonnant ta vaste fortune et en aidant tous ces enfants, tu as accumulé d’énormes mérites karmiques. Autrement, tu n’aurais probablement pas pu accéder au Domaine des Cieux. »

« Seigneur du Palais, que voulez-vous dire? » Ji Ning était désorienté.

« Les gens naissent purs et sans malveillance. » Dit le Seigneur du Palais de Cui. « Les enfants sont complètement purs, mais plus tard, les aléas de la vie les changent… Si tu avais aidé des adultes, tu aurais peut-être aidé des gens bons, mais il est dur de dire qui est bon et qui est mauvais. Si tu avais aidé des gens mauvais, cela aurait réduit tes mérites karmiques. »

Ji Ning comprit enfin ce qu’il voulait dire.

« Le Livre de la Vie et de la Mort avait prévu que tu ne vivrais que jusqu’à tes 16 ans. Cependant, à cause de l’accumulation de tes mérites, il t’a été permis de vivre jusqu’à tes 18 ans. » Le Seigneur du Palais de Cui soupira.

« Comment? » Ji Ning était choqué. « Vous voulez dire que les destins contenus dans le Livre de la Vie et de la Mort peuvent être changés? »

« Évidemment qu’ils peuvent être changés. Pourquoi ne le pourraient-ils pas? » Le Seigneur du Palais de Cui rit. « Pour moi, ajouter 100 ans à la vie d’une personne est très simple. Même si les Cieux te destinaient à mourir, ils te laissent quand même une chance, pareil pour le Livre de la Vie et de la Mort. Le destin d’une personne est préétabli, c’est vrai, mais il peut être changé après. »

Ji Ning comprenait à présent.

C’était vrai.

Les anciens disaient, “Si les Cieux commettent un péché, on peut aller à leur encontre; mais si tu commets un péché, on ne te permettra pas de vivre.” Si les Cieux voulaient la mort de quelqu’un, ils lui laisseraient quand même une chance de vivre. Le Livre de la Vie et de la mort n’était que le destin préétabli, qu’on pouvait toujours essayer de changer plus tard.

« Je pense qu’il y a de nombreuses personnes qui ont accumulé de grands mérites. Seigneur du Palais, pourquoi suis-je le seul que vous ayez appelé? » demanda Ji Ning, perplexe.

Le Seigneur du Palais de Cui rit. « Parce que… nous venons tous les deux du même endroit. »

« Le même endroit? » Ji Ning était stupéfait. « Seriez-vous aussi de… »

« C’est exact. Selon les mots que vous, les gens “modernes”, utilisez, je viens aussi de la Terre! » Le Seigneur du Palais de Cui rit. « Mais c’était à l’ère des dynasties Sui et Tang. » (ndt: dans les années 600 après J-C)

Les dynasties Sui et Tang?

Ji Ning était extrêmement excité. « J’ai entendu ces fantômes dire qu’ils étaient des “princes” ou des “rois démons”. Aucun d’eux ne viennent de la Terre. »

« Il est normal qu’il ne viennent pas de la Terre. Dans l’univers infini de l’espace-temps, il y a trois Domaines: les Domaines des Cieux, des Enfers et des Mortels. » Expliqua le Seigneur du Palais de Cui. « Les Cieux renvoient au Domaine des Cieux! Les Enfers renvoient au Domaine des Enfers! Les Mortels renvoient au Domaine des Mortels. (ndt: explication inutile… Pourquoi est-ce que c’est que les mortels qui ont pas droit au point d’exclamation? Injustice ou Trad Anglaise Imprécise?) Dans le Domaine des Mortels, il y a plus de 3000 mondes majeurs, et un trillion de mondes mineurs… (ndt: 1 trillion = 1 million de million = 1018) Les 3000 mondes majeurs sont extrêmement vastes, et ils s’y cachent des Immortels et des Démons. Pour ce qui est des trillion de mondes mineurs, ils sont tous bien plus petits et ont une bien plus faible population. Notre monde natal, la Terre, est l’un de ces mondes mineurs. Jusqu’ici, on n’y trouve que quelques milliards de personnes. »

« À chaque instant, dans ces 3000 mondes majeurs et ces trillion de mondes mineurs, il y a d’innombrables morts, et les esprits viennent tous ici dans le Royaume des Enfers! Dis-moi combien de fantômes crois-tu qu’il y a dans le Royaume des Enfers? » Le Seigneur du Palais de Cui regarda Ji Ning.

Ji Ning était choqué.

Mon Dieu!

Trois Domaines?

Le Domaine des Mortels était énorme. La Terre n’était qu’un des trillion de mondes mineurs. En tant qu’humain de la Terre, dans le passé, il avait toujours cru que la Terre était le centre de l’univers! Mais à présent, il réalisait… que la terre n’était qu’un des trillion de mondes mineurs, et ne pouvait même pas être considérée comme l’un des 3000 mondes majeurs. En un instant, il fut perdu et désorienté.

« 3000 mondes majeurs, un trillion de monde mineurs. Évidemment qu’il y a de nombreuses personnes avec de grands mérites. Mais il est rare de voir quelqu’un de mon monde accumuler tant de mérite, et en plus ta vie était prédestinée à être courte. Atteindre un tel niveau malgré ça est très rare! J’avais justement du temps libre, donc je voulais te rencontrer, mon semblable, humain de la Terre. » Le Seigneur du Palais de Cui sourit. « Tu vas bientôt te réincarner. Laisse-moi te parler des six Domaines de Réincarnation. »

« Les Six Domaines de Réincarnation renvoient au Domaine de Déva, au Domaine d’Asura, au Domaine Humain, au Domaine Animal, au Domaine des Fantômes Préta, (ndt: https://fr.wikipedia.org/wiki/Preta), et au Domaine de l’Enfer. » (ndt: attention distinction entre Les Enfers, là où tout le monde va après la mort, et l’Enfer, là où on va si on est mauvais)

Le Seigneur du Palais de Cui expliqua, « Ceux qui sont nés dans le Domaine de Déva et le Domaine d’Asura sont considérés comme faisant partie du Domaine des Cieux. »

« Le Domaine Humain et le Domaine Animal font partie des Domaines des Mortels. »

« Le Domaine des Fantômes Préta et le Domaine de l’Enfer font partie du Domaine des Enfers. »

« Le Domaine des Cieux est là où tu es sur le point de renaître. » Ces mots rendirent aussitôt Ji Ning attentif. Le Seigneur du Palais de Cui soupira, « C’est le meilleur endroit où tu puisses aller. Quand tu renaîtra dans le Domaine des Cieux, la nature elle-même te donnera naissance en tant que Déva! Seul quelqu’un né naturellement des Cieux peut être décrit en tant que “forme de vie immaculée”. »

« Né de la nature? Pas par une mère? » Ji Ning était complètement choqué.

« Évidemment. » Le Seigneur du Palais de Cui rit. « Autrement, comment pourrais-tu être considéré comme une “forme de vie immaculée”? À proprement parler, les Cieux et la Terre seront tes parents! »

« Une fois né dans le Domaine de Déva, tu t’entraîneras à une vitesse stupéfiante. Tu pourras facilement entrer dans la Cour Céleste et devenir un soldat ou un général des Cieux. » Le Seigneur du Palais de Cui soupira avec émotion.

Ji Ning frotta ses yeux.

Un soldat ou un général des Cieux.

Il allait devenir un soldat ou un général des Cieux?

« Les Devas ont un autre avantage; quand tu auras 16 ans, tu récupèreras tous les souvenirs de tes vies précédentes. » Le Seigneur du Palais de Cui soupira. « Les seules raisons pour lesquelles j’ai voulu te rencontrer cette fois, c’était parce que tu avais de grands mérites et parce que nous venons du même monde. Je ne m’attendais pas à ce qu’une fois ici… Tu serais fasciné par la peinture de Nuwa, la créatrice des humains. Ta perspicacité et ta perception sont en effet très fortes. Dans le but que tu deviennes un remarquable soldat des Cieux, je vais t’aider un peu. »

Ji Ning était absolument ravi. L’aider? L’aider?

« Fixe la peinture de Nuwa. » Le Seigneur du Palais de Cui montra du doigt la peinture sur le mur.

Ji Ning la regarda.

Alors la femme sur la peinture était la déesse Nuwa?

« La personne sur cette peinture est la plus sacrée et la plus bienveillante des déesse primordiale, Mademoiselle Nuwa. » Le visage du Seigneur du Palais de Cui devint solennel. « Depuis que Pangu est mort après avoir créé l’univers, seule Mademoiselle Nuwa a atteint le niveau de Pangu. Mademoiselle Nuwa est capable de détruire l’univers, mais aussi de le soigner. Elle peut même créer de nouvelles formes de vie. Parmi les innombrables races, la race humaine est la plus spirituelle, et elle a été créée par Mademoiselle Nuwa. Elle a compris 84 000 vérités (ndt: je pense par rapport à la suite que ce sont des Daos, c’est à dire des chemins, des voies, des principes, des compréhensions comme par exemple le Dao du Feu qui représente la compréhension de l’élément et du coup permet son contrôle.), et est, incontestablement, la plus invincible et la plus puissante des présences des trois Domaines. »

« La plus puissante des trois Domaines? » Ji Ning était stupéfait.

Nuwa créa les humains, et Nuwa répara le monde. Il avait depuis longtemps entendu ces mythes.

« Cette peinture est utilisée comme Technique de Visualisation, mais il est impossible que tu puisses voir les secrets qui y sont cachés. » Le Seigneur du Palais de Cui rit. « Même si tu es sur le point de devenir un Déva et un guerrier des Cieux, et que ton âme sera également entraînée, laisse-moi t’apprendre une partie de la Technique de Visualisation et accomplir les liens karmiques qui nous ont rassemblés. »

« Merci, Seigneur du Palais de Cui. » Ji Ning s’inclina si bas, qu’il touchait presque le sol.

« Inutile de me remercier. Ce n’est rien d’autre qu’une Technique de Visualisation. Ce n’est pas un genre de méthode d’entraînement secrète, ou une technique magique des Immortels ou des Démons. » Le Seigneur du Palais de Cui tendit un unique doigt vers le front de Ji Ning.

Boum!

Ji Ning sentit soudainement son cerveau exploser, et une énorme image de Nuwa apparut dans son esprit.

« Réveille-toi. » Le Seigneur du Palais de Cui regarda Ji Ning. « Rappelle-toi. La visualiser souvent te permettra assurément d’entraîner ton âme. Mais évidemment, tu es sur le point de renaître et tu devras boire l’Elixir de Grand-mère Meng. Tu perdras temporairement la mémoire. Quand tu auras 16 ans, tu te souviendras de cette Technique de Visualisation. Mais ce sera assez. Ce sera sans aucun doute assez pour te permettre de devenir un personnage remarquable de l’armée des Cieux! Avec cette Technique de Visualisation, tu auras une chance de t’entraîner pour devenir un Immortel. Si tu désire devenir un Immortel Céleste, tu devras souffrir de nombreuses épreuves… J’espère que tu réussiras et que dans le futur, nous nous rencontrerons à nouveau dans la Cour Céleste. »

Le coeur de Ji Ning était plein d’excitation.

L’armée des Cieux?

Devenir un Immortel?

Il avait hâte de tout ça.

« Va. » Le Seigneur du Palais de Cui fit un mouvement de sa main.

Fuu.

Ji Ning disparut.

Publicités

4 commentaires sur “L’Ère de Désolation 1-1: La Terre des Morts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s