Le Héros et la Fille du Marais 4 (fin)

Traducteur: TraducteurFou
Check: Keyleth


Dernier chapitre! Eh oui c’était court, mais pas d’attente pour une fois 😉


 

Je ne pus m’empêcher de reculer de terreur.

« Alors…. c’est que… en d’autres mots….. »

Une main rugueuse tapota mon épaule avec vigueur.
Quand était-il arrivé !? Magicien Noir ! Ne m’effrayez pas tout à coup !

« Il… Jusqu’à maintenant, il a eu une éducation dorée. Il a toujours été félicité et remercié par les gens mais, à cause de son talent superficiel, personne ne l’avait jamais réprimandé avec autant de violence. Au contraire, les filles qui l’approchaient étaient toutes du même type. Être adulé et loué avec exagération est normal pour lui. Au milieu de tout cela, être grondé unilatéralement par une fille pour la première fois devait être rafraîchissant pour lui. En résultat, il a dû s’éveiller, je suppose~ »

Je regardais le Magicien qui avait un sourire séduisant, comme s’il s’amusait, je voulais lui demander ce qu’il trouvait si drôle exactement.

« Qu…à quoi s’est-il éveillé… ? »

Même si je le demandais, j’étais effrayée de connaître la réponse.

« Hmm ? Par exemple, la joie d’être diminué ou le plaisir de se faire insulter, je suppose… »

Qui avait besoin de ça——– ! Cette sorte de compétence de Super-M. Je pense que c’était nécessaire pour les héros d’avoir beaucoup de compétence mais c’est juste que j’ai l’impression qu’il n’y a absolument aucun besoin d’en acquérir de ce genre.

J’ai envie de me frapper pour avoir en quelque sorte réveillé le lion qui dormait. Je veux revenir en arrière, à hier. « Il y avait certaines compétences et personnes qui sont mieux laissées endormies ». C’était ce que j’avais réalisé, mais maintenant, c’était trop tard.

« D-donc, qu’est-ce que je dois faire ? »

« Abandonne. »

« Hein ? »

Est-ce que j’entends des voix ?

« Son visage heureux. C’est la première fois que je le fois si heureux, même pour moi qui ai été avec lui si longtemps… Pour être plus précis, il est heureux depuis hier. Je ne l’avais jamais vu ainsi jusqu’à maintenant. N’est-ce pas peut être… son ‘premier amour’ ? »

‘A-alors, pourquoi ne pas le laisser vivre aux premières loges le dicton, ‘Les premiers amours ne se réalisent pas’ ? »

Le Magicien rit.

« C’est impossible. Jusqu’à maintenant, il a tué chaque monstre qu’il a ciblé. Même les Gigantes qui résidaient dans l’Antre des Monstres du Nord et le dragon qui vivait dans les Montagnes de Feu du Sud ont été tué par lui. »

Arrête ça ! Ne me mets pas avec des monstres comme un dragon ou des Gigantes. Bien que j’ai été confondue avec une fille du marais, je suis juste une faible femme normale—- !

« Aussi, ne l’avait pas t’on dit auparavant… ?’

Se moquant de moi, le Magicien passa sa main dans ses cheveux.

« ‘L’amour est un monstre’, ou quelque chose comme ça. »

« …………………………………….. »

I-N-U-T-I-L-E——– !

Ce gars est inutile—– !

Personnellement, j’espérais que vu qu’il était dans le même groupe, il aurait arrêté le héros, mais je n’avais pas besoin de telles phrases ringardes et vieilles comme « J’ai juste décidé…. » !

Je me retournai.
Le Héros, avec ses yeux brillants, me regardait avec un regard plein d’attentes. Pendant un instant, je pensai avoir vu deux oreilles de chien apparaître dans ses cheveux d’or, mais c’était probablement mon imagination. Sans y penser, je fus frappé par l’impulsion de mettre une corde à son cou, d’attacher cette corde à un arbre, et de m’enfuir au loin, mais je me retins. Je reculai, pas-à-pas, une enjambée à la fois.

Je y ai pensé pendant un moment, mais il ne me restait rien d’autre à dire.

C’est déjà au-revoir.

Au-revoir, marais.

Au-revoir, lieu de pêche.

Au-revoir, mon hobby.

Au-revoir, héros-qui-était-en-fait-un-pervers.

« …….. au-revoir. »

Rester plus longtemps était inutile, donc je m’enfuis à pleine vitesse. Voyant le héros me courir après pour me stopper, sans y penser, je :

« Ne me suis pas ! Pervers !

Je lançai quelques insultes mais tout ce qu’elles firent ce fut de faire rougir le Héros et de le rendre heureux.

« Je vois que tu vas me donner des surnoms magnifiques. »

Dans le silence, le vent souffle

Oh nan. Fini, c’est fini. Ce héros est fini.
—————

Après ça.

Le Groupe du Héros partit… enfin, ils étaient supposés être parti mais, avant que quelqu’un ne s’en rende compte, le groupe commença à passer souvent par cette ville. N’était-ce pas étrange ? « Pour le bien de la paix mondiale, faites votre boulot ! » était ce que je pestais… non, je veux dire sermonner mais il rougissait seulement et continua d’utiliser cette ville comme un point de passage sur sa route.

Et, pour certaines raisons, cette ville devint connue comme « La Planque du Héros », obtenant plus de touristes. Le site du marais devint connu comme le « Marais des Amants » et de nombreux couples commencèrent à le visiter. À un certain moment, un rabat-joie propagea la rumeur que si on s’agenouillait devant une fille et faisait un vœu d’amour sur le site du marais, alors on aura un heureux mariage. Résultat, le marais devint un coin à touristes et la paisible ville en devint plus bruyante et plus occupée. Mon nouveau boulot était de faire le guide touristique. J’étais occupée à travailler tous les jours.

Plus tard, je découvris que c’était le Héros Rufus lui-même qui avait répandu la suspicieuse rumeur. Après avoir trouvé que c’était lui qui disait à tout le monde que « Ma princesse et moi nous nous sommes liés ici. », je l’ai soigneusement battu en punition.

Même quand j’étais en train de le frapper :

« Un jour prochain, construisons une maison près de ce marais et vivons ici. »

Envers le Rufus qui avait fait cette déclaration avec sa tête dans les nuages :

« Je refuse. »

C’était le KO en un coup de l’ex-fille du marais.

Fin

Chapitre Précédent <~~ Sommaire

 

Note Traducteur Anglais :
Gigantes: Either the author made a typo here or she named a monster after an arcade game. Officially, it’s “Gigandes” which is a horizontal-scrolling shooter arcade game. Gigantes, on the other hand, is the name used in Greek mythology for the giant race.
Gigantes : Soit l’auteur a fait une faute de frappe là, ou soit elle a nommé le monstre d’après un jeu d’arcade. Officiellement, c’est « Gigandes » qui est un jeu de tir d’arcade ‘horizontal-scrolling’ (ndt : Je ne connais pas le terme en français). Gigantes, d’un autre côté, est le terme utilisé dans la mythologie grecque pour la race des géants.

*silent wind blows*: The author used a sound effect like *dong* but I feel that the silent wind works better. For those that don’t know, a silent wind in Japanese humor indicates the cold silence that follows a bad joke. Because the joke is so bad, no one laughs and it’s so quiet that people can hear the wind blowing.
Dans le silence, le vent souffle : L’auteur a utilisé une onomatopée de son, *dong*, mais je pense que le vent dans le silence est mieux. Pour ceux qui ne savent pas, un vent dans le silence dans l’humour japonais désigne le silence froid qui suit une mauvaise blague. Parce que la blague est trop mauvaise, personne ne rit et si silencieux que les gens peuvent entendre le vent souffler.
(ndt : En français ça donnerait quelque chose comme “un ange passe”)

Publicités

4 commentaires sur “Le Héros et la Fille du Marais 4 (fin)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s