Maître des âmes 19 : Conclusion

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Voilà, le « mini arc » du marché est terminé et la tension redescend.

Mais ce n’est que partie remise !

Premièrement parce que ce serait beaucoup moins intéressant. ^^

Et deuxièmement, Fang n’est pas du genre à se faire que des amis… Un trait partagé par tous les MC je suppose…


Grâce à la persuasion de Rain, les manigances de Sung prirent fin et les choses étaient en train de retourner paisiblement dans l’ordre. Une fois la surprise passée, Fang ignora les paroles de Rain pour se précipiter immédiatement aux côtés de son ami.

« Ping, tu vas bien ? »

Ping se leva rapidement et essuya le sang sur ses lèvres avant de répondre calmement à Fang.

« Pas de soucis, j’ai connu pire que ça. »

Ce n’est qu’en voyant le sourire habituel de Ping que Fang fut finalement rassuré sur son état de santé. Il jeta ensuite brièvement un regard meurtrier en direction de Sung, qui était encore en train de s’occuper de la foule.

Comme si celui-ci avait senti ses intentions, il tourna brusquement la tête vers Fang. Ils se regardèrent fixement pendant quelques secondes, puis Sung retourna finalement vaquer à ses occupations.

En voyant Sung l’ignorer ainsi, Fang en resta là également. Ce n’était ni le lieu, ni le moment pour un conflit ouvert avec lui. Cependant, il grava profondément dans sa mémoire la scène où Sung s’en prenait à son ami. Il se promit alors intérieurement qu’il lui rendrait un jour la monnaie de sa pièce.

« Fang, derrière… » Prévint doucement Ping, en regardant par dessus l’épaule de Fang.

Il se retourna alors et aperçut Rain qui approchait lentement de là où ils se tenaient, suivie toujours de près par l’homme dénommé Stelth.

« Je suppose que je dois vous remercier… »

Fang hocha faiblement la tête en signe de reconnaissance,.Cependant, son expression ne reflétait aucune gratitude. Vu le niveau de Stelth, il était évident que celui-ci aurait pu intervenir à tout instant. Malgré cela, Rain s’était contentée de le regarder se débattre jusqu’au tout dernier moment. Il était évident qu’elle avait dû prendre un certain plaisir à le voir dans cette situation délicate.

« Elle a quand même décidé de faire intervenir ce Stelth au final… Je ne devrais pas être trop rancunier », conclut-il en laissant finalement échapper un soupir.

Quant à Rain, elle restait silencieuse tandis qu’elle regardait Fang d’un air coupable. Lorsque la situation avait commencé à dégénérer, elle n’avait rien fait en voyant que le jeune garçon avait des problèmes. Elle s’était simplement contentée de jouer les spectatrices, espérant que ce petit charlatan reçoive une petite correction pour avoir essayé de la tromper.

Mais quand elle assista peu après à l’implication de la garde de Mura, puis à l’ordre donné par Sung, elle hésita de nombreuses fois à intervenir. C’est alors qu’elle s’était résolue à passer à l’action… quand la soudaine performance de Fang la laissa sans voix, comme tous les autres.

Elle ne s’attendait clairement pas à ce que ce jeune garçon, qui avait essayé de l’amadouer, puisse être aussi doué. Elle se retint donc d’agir dans l’immédiat. Ensuite, avec une fascination nouvelle, elle continua d’observer Fang, tandis que le nombre de gardes sur lui ne faisait qu’augmenter.

À son grand étonnement, elle se surprenait même à se crisper légèrement quand celui-ci était sur le point de se faire attraper, ou bien à laisser échapper des soupirs de soulagement quand il arrivait à s’extirper d’un mauvais pas.

« Quel mystérieux garçon… » Pensa-t-elle, alors qu’elle gardait ses magnifiques yeux rivés sur Fang.

Même si elle fut légèrement surprise, la performance dont Fang avait fait preuve n’était rien comparé aux exploits d’autres garçons qu’elle avait pu croiser durant sa vie. Ceci était peut-être impressionnant pour un petit village comme Mura. Mais le continent de Meng était immense, si on le comparait à ces innombrables « génies » du même âge, Fang n’était au mieux qu’un grain de sable dans le désert.

« Tu m’as montré quelque chose d’intéressant aujourd’hui… Tiens, tu as bien mérité ça pour ta peine », dit-elle simplement.

Elle tendit ensuite son bras vers Fang.

« Mais, c’est… »

Fang fut étonné quand il vit que la jeune femme lui tendait la petite boîte bleue qu’il avait essayé tant bien que mal de lui extorquer. Il commença à bouger sa main par réflexe, mais s’arrêta brusquement avant de la regarder droit dans les yeux.

« Vous êtes sûre ? » Demanda-t-il pour confirmer.

« J’en suis sûre », répondit-elle en souriant.

Fang n’hésita pas un instant de plus et lui prit rapidement la boîte des mains. Il n’était pas du genre à vouloir être pris en pitié, mais s’il pouvait avoir ce qu’il voulait gratuitement, au diable la fierté !

Rain eut les yeux grands ouverts quand elle vit à quelle vitesse Fang avait réagi. Devant cette scène, elle ne put s’empêcher de laisser échapper un petit rire.

____

Plus loin, un garçon était en train de grincer des dents. Ses yeux étaient injectés de sang tandis qu’il observait les interactions entre Fang et Rain. C’était évidemment Hong.

Plus tôt, il ne s’attendait pas à ce que Fang puisse échapper à la situation dans laquelle il se trouvait. Cet événement l’avait profondément choqué. Il commença alors à craindre Fang du plus profond de son coeur. Sachant très bien que le conflit entre eux était irrémédiable, maintenant que celui-ci était épuisé après avoir affronté les gardes, c’était peut-être là l’occasion rêvée de le tuer !

Alors que Hong ruminait ces sombres pensées, une main se posa sur son épaule. Tout d’abord étonné, il s’aperçut très vite que celle-ci appartenait à Sung.

« Je sais ce que tu as en tête Hong, mais ne fais rien de stupide », l’avertit son frère.

Il porta à son tour le regard vers Fang avant de poursuivre.

« Tu as bien vu de quoi ce Stelth est capable. Tant que nos invités seront dans Mura, nous ne devons absolument pas les offenser ! Me suis-je bien fait comprendre ? » Dit lentement Sung en appliquant une légère pression sur l’épaule de son frère.

Hong n’osa pas le contredire avec le regard froid que son frère lui lançait. Il se contenta ensuite de répondre d’un ton résigné :

« Si c’est toi qui le dit grand frère, je suivrais tes ordres. »

« Bien », dit Sung en relâchant finalement l’épaule de Hong. « J’ai tout aussi envie que toi de me débarrasser de ce Fang, tu peux me croire… Mais chaque chose en son temps. Quand nos invités seront partis, nous aurons alors plus de liberté pour agir. En attendant, mieux vaut faire profil bas. »

Hong resta silencieux face à la proposition de son frère. Cependant, il n’avait toujours pas lâché Fang du regard.

____

« Eh bien, il est temps que nos chemins se séparent… Mais qui sait ? Peut-être que le destin se plaira à nous réunir. »

Ce fut sur ses dernières paroles que Rain et Stelth abandonnèrent Fang et Ping à leur sort tandis qu’ils retournaient aux côtés de Sung et Hong.

Fang, en voyant le dos de Rain s’éloigner, repensa à la brève, mais intense rencontre entre eux deux. Il était clair pour lui qu’elle était loin d’être une fille ordinaire. Les chances pour qu’ils se rencontrent à nouveau… étaient probablement nulles. Alors qu’il était perdu dans ses pensées, il sentit de petits coups de coude amicales en provenance de Ping.

« Elle est si jolie… Rien à voir avec ce qu’il y a dans ce village. Vas-y, dis-moi Fang ! Comment tu as réussi à la séduire ? Tu as intérêt à tout dire à ton meilleur copain », demanda Ping d’un ton moqueur.

« Hé, fiches-moi la paix, tu veux ! » S’exclama Fang en lui renvoyant un petit coup de coude à son tour. « Viens, allons-nous en. Je n’ai pas envie de rester un instant de plus ici ! »

Ping n’avait rien contre cette idée et ils quittèrent également le marché de Mura, tirant un trait définitif sur les événements de la journée. Tandis qu’ils traversaient le village, Ping, comme à son habitude, ne pouvait s’empêcher de parler encore et encore des événements qui s’étaient passés quelques instants auparavant.

Fang ne put s’empêcher de soupirer. Cela aurait pu être intéressant pour lui s’il n’avait pas été directement impliqué au coeur même de cette histoire.

De plus, à la façon dont Ping racontait son récit, Fang donnait l’impression d’être un chevalier en or. Comme une histoire tout droit sorti des contes de fées, il partait à la rescousse d’une demoiselle en détresse et terrassait une horde entière d’infâmes ennemis à lui seul. Fang souriait faiblement en voyant l’enthousiasme de Ping, se disant que celui-ci ne changerait donc jamais.

Une fois les abords du village atteints, Fang prétendit avoir quelque chose à faire et ils décidèrent donc de se séparer. Après que Ping fit ses adieux, il retourna aussi vite que l’éclair en direction du village, probablement pour raconter à tout le monde ce qui s’était passé. Fang ne doutait pas qu’avec l’éloquence de son ami, tout Mura serait au courant des dernières nouvelles d’ici demain.

Fang entra ensuite dans la forêt. Après avoir marché plusieurs minutes et s’être bien assuré que personne n’était dans les parages, il s’affala soudainement au pied d’un arbre.

« Gnn… » Grogna-t-il doucement en regardant l’état de ses jambes.

Il avait essayé de le dissimuler aussi longtemps que possible mais il avait atteint ses limites. De la sueur coulait maintenant à profusion le long de son visage tandis que ses jambes étaient prises de spasmes incontrôlables.

« Tsk, tsk. Voilà le résultat quand on abuse des [huit pas de l’ombre] », résonna une voix dans sa tête.

Fang se disait bien que Shen était resté un peu trop silencieux depuis un moment. L’heure des sermons était sur le point d’arriver…

« D’abord, quelle idée d’avoir provoqué ces gardes ? Si ce n’était pas pour l’intervention de cet homme, tu serais maintenant dans de beaux draps ! » Fit remarquer Shen.

« Eh bien, je ne me doutais pas non plus qu’ils allaient tous finir par se jeter sur moi », répondit Fang, gêné. « Et encore moins que le chef de garde Rao allait tenter de me tuer… »

En y repensant à tête reposée, il était clair que ça ne pouvait être qu’un coup tordu de Sung. Seul lui avait assez d’autorité pour pouvoir obliger Rao à tuer un autre membre du village sans raison valable.

Rien qu’à cette pensée, Fang avait envie d’en vomir. L’influence de Sung venait principalement de son talent. S’il n’avait été qu’un moins que rien, même avec le statut de son père, les choses ne se seraient jamais passées comme ça.

Le regard de Fang s’assombrit à cette pensée. Son obsession de surpasser Sung, ou plutôt de surpasser qui que ce soit, s’ancra alors plus profondément dans son âme après ces derniers événements.

« Ahhh… tu es naïf petit… vraiment naïf… Tu as vraiment cru qu’en montrant de quoi tu étais capable, ça aurait suffit à les impressionner et qu’ils t’auraient laissé tranquille ensuite ? » Demanda Shen.

Fang ne dit rien, puis baissa légèrement la tête, honteux. Les paroles de Shen avaient parfaitement reflété ses pensées.

« Laisse moi te dire une bonne chose. C’était vrai auparavant, et ça l’est sûrement encore à l’heure actuelle. À moins de posséder une supériorité absolue, tes ennemis se tiendront peut-être tranquilles devant toi. Cependant, ça ne les empêchera pas de toujours comploter derrière ton dos, dans l’espoir de te voir tomber un jour ou l’autre. »

Shen prit une courte pause avant de reprendre.

« C’est exactement comme la situation de tout à l’heure. Tu as cru que les règles du village te protègeraient. Mais en face d’une influence supérieure, même les règles n’ont d’autre choix que de s’y plier », rajouta-t-il.

Fang avait fermé ses yeux et resta silencieux. Shen n’en dit pas plus tandis qu’il observait le jeune garçon. Il pensait qu’il avait été peut-être un peu trop dur avec lui. La ruse et l’intelligence dont le jeune garçon avait fait preuve jusqu’ici avait tendance à lui faire oublier qu’au final, ce n’était encore qu’un gamin de 15 ans.

Quelques instants plus tard, Fang ouvrit soudainement les yeux avant de s’adresser à Shen.

« Merci Shen. Je n’avais pas une vision assez large de la situation et j’ai sous estimé l’influence que possédaient Sung et Hong. Je serais plus prudent dorénavant. »

Shen acquiesça sans dire un mot. La capacité de Fang à se remettre aussitôt en question était une qualité qu’il admirait chez lui.

« Bien dit, petit. Même si la situation était dangereuse, on peut dire aussi que ça a été très bénéfique pour toi. Ta maîtrise des [huit pas de l’ombre] s’est considérablement améliorée en très peu de temps. Le mieux pour toi maintenant est de méditer pour récupérer tes forces au plus vite. Vide ton esprit, et laisse décanter l’expérience que tu as obtenue pour mieux consolider les bases de ton arcane », suggéra Shen.

« Oui », répondit Fang d’un ton déterminé.

Celui-ci s’assit alors en tailleur avant de fermer à nouveau les yeux. L’énergie naturelle autour de lui se mit alors à converger dans sa direction. Suivant les conseils de Shen, il mit de côté toutes pensées inutiles dans le but de mieux se concentrer.

Fang ressentait un sentiment confortable tandis qu’il remplissait à nouveau ses réserves d’énergie qu’il avait quasiment épuisées. L’énergie naturelle qu’il absorbait lui permettait également de soigner ses jambes plus rapidement après son utilisation intensive des [huit pas de l’ombre].

Détendu et concentré, c’est ainsi qu’il poursuivit sa silencieuse méditation en préparation des événements à venir.

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Maître des âmes 19 : Conclusion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s