Evil God Average SS08 – Une Certaine Princesse des Démons

Traducteur & Adapt : Keyleth
Check : Miss X


Uooon ! Voici encore un chapitre de Evil God Average pour votre plus grand plaisir ! Pour ce chapitre, c’est le 16 que vous pouvez relire. On en a discuté dans les commentaires du chapitre précédents, mais je voulais votre avis. Que pensez vous si je renomme le Roi Sans Vie en Roi Liche ? C’est un nécromancien et je trouve ça plus classe. Dites moi ce que vous en pensez dans les commentaires. Pour rappel, il ne reste que trois chapitres avant le début du second arc.


Les grandes portes s’ouvrent.

Devant mes yeux se trouve une large pièce similaire à une salle d’audience, et sur une plateforme au loin se dresse un trône.

Assis sur ce trône se trouve la personne qui doit diriger ce lieu ; une fille aux cheveux noirs.
Vêtue d’un manteau noir, elle me fixe du regard alors que je suis debout à l’entrée. Et même à cette distance, je sens ses yeux.
Aux moment où nos regard se croisent, mon instinct me crie de m’enfuir. De la sueur commence à couler, et je me sens pâlir. Je dois être devenue littéralement blanche. Mes membres commencent à trembler, et mes dents s’entrechoquent. Et quand je m’en rend finalement compte, je comprend ce que cela signifie.

──De la Peur. Non, puisque ce que j’éprouve est causé par un être auquel on ne peut s’opposer, il serait plus juste de parler de terreur et de stupeur.
Devant le poids de cette présence qui dépasse même mon père, Sa Majesté, je ne peux rien faire d’autre que de me rouler en boule comme un misérable lapin effrayé.

C’est pas bon c’est pas bon c’est pas bon ! J’ai manqué de respect à une personne à la puissance insondable.
Agissant à cause de rumeurs irresponsables, en plus d’envahir son territoire, j’ai vaincu le garde de la porte, le Roi Sans Vie. Si quelqu’un faisait ça au Château, on ne le lui pardonnerais pas. Ce serait un bain de sang.. Et si l’ennemi est un pays, on lui déclarerai la guerre.

…Un pays ?

Je suis comme frappée par un éclair.
C’est vrai. La situation a déjà dégénérée au point que la punition ne s’arrêtera pas à moi. En tant que parente du Roi Démon, mes actes peuvent être pris comme l’action du Territoire des Démons dans son ensemble, et ce serait logique. Je regrette mes actes irréfléchis, mais c’est trop tard.
C’est un être assez puissant pour obliger la fille du Roi Démon à ressentir de la peur. Je ne peux même pas imaginer quel genre de désastre ce serait si elle tournait son pouvoir contre notre pays.
Je dois apaiser sa colère quel qu’en soit le prix. Pour ce faire, je ne peux hésiter même si je dois m’offrir à elle (ndt : en sacrifice, hein, pas autre chose…). C’est la responsabilité de ceux nés avec le sang du Roi Démon.

Je suis toujours figée à l’entrée, mais si je reste ici, je risque de la mettre en colère. Je refoule mon désir de m’enfuir et je m’avance dans la salle.

A chaque pas, la pression continue d’augmenter. J’endure cette épreuve qui ressemble à marcher à contre-courant dans une rivière. Mon sens du devoir se dispute avec ma terreur grandissante, mais j’avance désespérément. Cette marche me prend toutes mes forces et toute ma volonté.
A une courte distance du trône, je m’arrête.
Je ne peux plus continuer… Heureusement, nous sommes assez proches pour parler, donc je vais le faire d’ici.
Elle a probablement une mauvaise impression de moi à cause de mes actions. Mes premiers mots seront très important.

“Enchan- “Je vous prie d’excuser mes actions !” -tée…?”

Je place mes mains et mes genoux sur le sol, et m’incline jusqu’à terre.
C’est une posture qui exprime la plus grande des demande d’excuse, apprise auprès d’un héros invoqué──le dogeza.
Qu-, oh non ! Je l’ai accidentellement interrompue ! C’est malpoli en soi.
Hmph ! Je n’ai plus d’autre choix que de la couvrir d’excuses.

“Heu- “Je m’excuse sincèrement pour mes impolitesses ! Si c’est dans mes moyens, je ferais n’importe quoi pour me faire pardonner ! Donc, je vous en prie, épargnez mes compatriotes !” -…”

En-, Encore !?
Uuu, quelle poisse j’ai…

“Non, tu dois vraiment- “Je vous en supplie, ne punissez que moi !” – m’écouter…”

─────── -!?

Avec ces mots froids, elle m’a jeté une lame, qui se plante dans le sol juste devant mes yeux. Je pousse un cri silencieux.
J’ai mis en colère quelqu’un à qui il ne faut absolument pas déplaire.

“Relève la tête et mets toi debout.”

“N-, Néanmoins…”

“Fais-le.”

J’ai le sentiment à son ton que rester plus longtemps dans cette posture aura l’effet inverse. Je me dépêche de me relever. Je m’apprête à essayer d’expliquer mes actions, mais elle parle avant moi.

“Je ne suis pas en colère.”

“Hein ?”

Je tremblais de peur à l’idée de ce qu’elle allait me dire, mais elle prononce des mots que je n’aurais jamais imaginé dans cette situation, donc j’ai accidentellement poussé un cri idiot.

“Je n’ai pas l’intention de te punir non plus.”

“V-, Vraiment !?”

Elle parle sans emphase. Mais comme elle me parle comme si j’étais un enfant, je me rends compte qu’elle n’est pas hostile. Je suis tellement soulagée que je me met à pleurer (ndt : des joues coulent sur ses larmes). Mon pays ne sera pas détruit.

“Et aussi, pour ce qui concerne le boss du 10ème niveau….”

“O-, Oui ! Bien sûr, je vais accomplir mon devoir de tout mon coeur !”

“Tu n’as pas besoin de le faire.”

“Je vous demande pardon ?”

Pour permettre à mon pays d’échapper à son châtiment, je m’étais préparée à ce que je pensais être l’inévitable, mais j’y ai complètement échappé. Je veux dire, je suis soulagée de ne pas avoir à la servir, mais maintenant je m’inquiète de savoir si tout ira bien.

“En échange, j’ai une faveur à te demander.”

“T-, Tout ce que vous voudrez !”

D-, Donc cet incident ne se termine pas aussi facilement. Elle veut me faire faire quelque chose en échange.
Il est vrai que si ce problème est réglé simplement avec moi, ce sera un faible prix à payer. Ma conduite aveugle et irréfléchie est la cause de tout. Donc peu importe la douleur et l’humiliation, je dois m’y préparer.
Alors, qu’est-ce donc ? Qu’attends-tu de moi !?

“Je veux que tu deviennes mon amie.”

……………….Hein ?
Hamy ?
Aah, “amie” ? ────att-, amie !?

“A-, Amie ?”

E-, Elle veut que je devienne son amie ? Mais à quoi peut-elle bien penser ?
Je n’en suis pas fière, mais en 16 ans d’existence, je n’ai jamais eu d’amis.
Même si c’est ce qu’elle dit, je ne sais pas quoi faire. Ce n’est pas de mon fait, en tant qu’héritière du Roi Démon, je n’ai eu aucune opportunité de me lier avec quelqu’un d’égal à mon rang. Ce n’est certainement pas à cause de mon apparence ou de mon attitude. C’est ce que j’aimerai croire.

De toutes façons, je n’ai pas d’autre choix que d’accepter. Honnêtement, je serais bien plus soulagée si elle me demandait de devenir sa subordonnée, ou si elle m’avait fouettée (ndt : yuri SM ?), mais…

“B-, Bien compris ! Permettez-moi de devenir humblement votre amie.”

“On est amies, donc pas besoin d’autant de politesse.”

“Bien comp… OK.”

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

Nous nous rendons dans la zone résidentielle d’Anri au 31ème étage. Elle m’y reçoit chaleureusement.
Elle m’a dit qu’elle est humaine quand elle s’est présentée, mais c’est impossible d’y croire. Sa carte d’aventurier fait foi pourtant. Je n’ai pas d’autre choix que d’accepter. Elle-même m’a dit qu’elle avait reçu ses compétence du Dieu du Mal, et comme la sensation de terreur diminue dès qu’elle ne me regarde plus, j’ai la confirmation qu’une compétence est bien la responsable. En plus de son regard, elle a une aura de peur, mais celle-ci ne provoque que des frissons, donc elle ne posera pas de problèmes.
Nous avons fini par pouvoir parler normalement, tant que nos regards ne se croisent pas. Mais c’est ma première amie, donc je ne suis pas sûre de la distance qu’il est supposé y avoir entre nous.

Néanmoins, même moi je sais qu’être envoyée prendre un bain par une amie qu’on vient de rencontrer n’est pas normal.
Mais j’étais inquiète de mon odeur à cause de la saleté, du sang et de la sueur dûs à mon exploration. Qu’on me le dise franchement me fait mal au coeur. Même si j’en suis reconnaissante. Je ne pensais pas avoir droit à un bain dans un donjon (ndt : après les toilettes….)
Les bains auxquels je suis habituée doivent être remplis par soi-même d’eau chaude, et sont assez petits pour qu’un puisse en faire le tour avec les bras. Mais ici, la baignoire fait la moitié de la pièce et elle est toujours pleine d’eau chaude ! J’en reste abasourdie.

J’enlève mon armure, puis ma robe, et finis de me déshabiller, avant de rentrer dans la baignoire.

“………………Huu.”

J’ai soupiré par réflexe. La sensation de chaleur de l’eau qui pénètre mon corps est imbattable. Comme beaucoup de choses se sont passées, j’ai accumulé beaucoup plus de fatigue que je ne le pensais, et ma conscience se met à flotter.

Le bruit d’un coup sur la porte me réveille de ma sieste, et je redresse mon visage presque submergé. Holà ! Je me suis presque noyée. Je ne sais pas combien de temps je suis restée endormie, mais à en juger par l’état de mes doigts, ce n’était pas qu’une petite sieste.

“Excusez-moi.”

Après avoir prononcé ces mots, une belle blonde entre dans la salle de bains. C’est probablement elle qui m’a réveillée. Elle porte une étrange tenue noire. Elle s’appelle Tena, et Anri m’a dit que c’était sa suivante.

“Je vous laisse des vêtements de rechange ici, si vous n’y voyez pas d’inconvénients.”

“Oui, merci.”

Elle m’a amené des vêtements de rechange. La robe que je portais a été assez salie, donc je me demandais quoi faire. Ça ne me dérangeait pas jusqu’à ce que j’aille dans le bain, mais maintenant que je suis propre, je ne me sentais pas de porter des vêtements sales. Je suis reconnaissante envers Anri.

“Je peux laver les vêtements que vous portiez, mais est-ce que ça vous irait ?”

“Oui, merci. Est-ce que je peux vous demander de le faire ?”

Je me sens mal de lui demander de tout faire pour moi, mais je n’ai jamais fait de corvées comme la lessive avant, je n’ai d’autre choix que de compter sur elle.
Tena ramasse ma robe et mon armure et quitte la salle de bains.

Je me suis accidentellement endormie dans le bain, donc ne m’étant pas complètement lavée, je commence à me nettoyer de la tête aux pieds.
Après ça, je reste me relaxer un peu plus dans l’eau chaude, puis je sors avec regret.
J’utilise la serviette placée là sans que je ne m’en aperçoive. Et après m’être séchée, j’enfile les vêtements…

Att-, Je suis supposée porter cette robe couverte de volants !?

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

13 commentaires sur “Evil God Average SS08 – Une Certaine Princesse des Démons

  1. Je pensais que le chapitre qui lui serait consacrée commencerai juste après sa victoire avec le Roi sans vie et qu’on la verrais galéré dans les étages anti-bourrin (cela aurais été très drôle).

    Je préfère le Roi sans vie.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour le chapitre.
    PS:Le roi sans vie sonne mieux mais il faudrait trouver un moyen de préciser que c’est une liche…pour que d’autre fasse pas comme moi,téhé. XD

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s