Maître des âmes 34 : Première manipulation

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Enjoy.


« Normalement, avec ton niveau actuel, ce que tu vas faire est impossible. Il faudrait que tu sois au moins au stade guerrier pour y être initié. Mais bien sûr, grâce à ma magnifique présence, mon âme comblera ce qui te fait défaut », annonça fièrement Shen.

« Très bien. Qu’est-ce que je dois faire alors ? » Fang ne tenait plus en place.

« Premièrement, installe-toi à proximité du cadavre dans la position qui te paraît la plus confortable. »

Fang s’exécuta et s’assit alors en tailleur. Après avoir utilisé cette pose pour méditer tous les jours pendant plus d’un mois, c’était pour lui la posture la plus naturelle à adopter.

« Bien maintenant, ferme les yeux et concentre-toi. Laisse-moi guider ton âme pour que je puisse te montrer la marche à suivre », poursuivit Shen.

Fang acquiesça en silence puis ferma ses yeux. À l’intérieur de lui, il percevait la sphère de lumière qui représentait son âme. Très vite, il sentit comme une présence inconnue qui répandait son influence dans cette sphère, mais il n’y opposa aucune résistance.

Cette entité ne dégageait aucune mauvaise intention. Au contraire, elle semblait même extrêmement familière. Fang savait qu’il s’agissait là de Shen.

« Ne te relâche surtout pas petit. Je peux juste te faciliter la tâche en te faisant partager mes sensations, mais ce sera à toi de faire tout le boulot », le prévint Shen.

« Ok ! » Répondit Fang de façon déterminée.

Il eut alors l’impression que son âme s’agrandissait à toute vitesse. Il était au début effrayé, mais il reprit lentement son calme en constatant que son âme s’arrêta vite de grossir.

C’était une sensation étrange. Son âme était à présent deux fois plus grosse qu’auparavant mais pourtant, il ne se sentait pas plus puissant pour autant. Fang s’aperçut qu’un drôle de noyau s’était formé au coeur de son âme. Une voix familière provenait de cet endroit et était en train de l’interpeller.

« Alors petit, qu’est-ce que ça te fait de te sentir comme un pratiquant au stade guerrier ? »

« Le stade guerrier ? » Fang était complètement abasourdi par la révélation de Shen.

« Bien entendu, ce n’est pas le « véritable » stade guerrier à proprement parler », répondit Shen. « Mais grâce à mon âme, je peux te faire simuler cet état. Cela ne te rendra pas plus fort, mais ça te permet d’avoir accès à ton énergie spirituelle. Tu vois ce noyau au centre de ton âme ? C’est de là que provient ton énergie spirituelle. »

Après l’explication de Shen, Fang se concentra sur cette petite sphère éphémère qui était nichée dans les tréfonds de son âme. Elle était translucide, à peine visible et si petite qu’on avait l’impression qu’un simple souffle pouvait la faire disparaître.

« Ne t’attends pas à quelque chose de spectaculaire. Tu n’es pas encore au stade guerrier après tout. Sans mon intervention, tu ne serais même pas capable de percevoir son existence », rajouta Shen.

Fang était fasciné par la chose, mais il remit rapidement ses priorités dans le bon ordre. Il était encore loin d’être au stade guerrier, il mit donc son excitation de côté et demanda les prochaines instructions à Shen.

« Grâce à ce subterfuge, ta perception de l’énergie est maintenant suffisante pour sentir de l’énergie spirituelle. Aiguise tes sens à présent, et projette-les à l’extérieur de ton corps », lui conseilla Shen.

Fang acquiesça en silence et reporta son attention sur le monde extérieur. Est-ce que c’était là l’effet créé par Shen dans son âme ? En tout cas, Fang pouvait ressentir l’énergie naturelle présente dans l’atmosphère avec plus de clarté que jamais auparavant.

C’était au point que l’énergie était presque palpable sur sa peau, comme un courant d’air. Et tout ça n’était qu’avec un pseudo-stade guerrier. S’il atteignait réellement ce niveau, Fang osait à peine imaginer la facilité avec laquelle il pourrait percevoir et manipuler l’énergie naturelle autour de lui.

Pas étonnant qu’avec de telles capacités, les pratiquants au stade guerrier soient aussi puissants, la différence avec le stade humain était flagrante. Fang resta un bon moment enivré par l’état dans lequel il se trouvait. Il ne reprit finalement ses esprits que quand Shen le rappela à l’ordre.

« Petit, reporte ton attention sur le loup des ombres en face de toi ! »

Suivant les instructions de Shen, il projeta sa conscience vers la bête démoniaque. Avec sa toute nouvelle sensibilité, Fang arriva à percevoir une petite orbe de lumière qui semblait être logée dans le crâne de la créature.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? » Se demanda-t-il alors.

« Tu arrives à la percevoir petit ? Toutes les bêtes démoniaques possèdent ça dans leur corps, la majorité du temps dans leur cerveau. C’est ce qu’on appelle un cristal démoniaque », lui expliqua Shen.

Fang observa l’objet de plus près. Il s’en dégageait une énergie étrange, mais pas si inconnue que ça. Après une courte réflexion, il arriva soudainement à une certaine conclusion.

« C’est… de l’énergie spirituelle ! Cette chose serait l’âme de ce loup des ombres !? »

« Bonne déduction petit ! En effet, bien que les bêtes démoniaques absorbent l’énergie naturelle de façon différente des humains, elles ont toutefois besoin elles aussi d’une sorte de catalyseur. Pour les humains, ce sont leurs âmes, et pour les bêtes démoniaques, ce sont ces cristaux. »

Fang fut abasourdi un court instant, mais tout ça avait du sens. Il y avait encore tellement de choses qu’il ne savait pas. D’un naturel curieux, Fang s’émerveillait à chaque fois qu’il en apprenait un peu plus sur le monde qui l’entourait.

« Bien, la partie décisive à présent. Comme tu le fais d’habitude avec de l’énergie naturelle, tu vas maintenant absorber l’énergie spirituelle de ce loup des ombres ! » S’exclama Shen d’un ton sérieux.

« C’est vraiment possible ? » Demanda Fang.

« Le plus dur n’est pas de l’absorber mais de l’intégrer à ton âme », répondit Shen. « À la différence de l’énergie naturelle, il subsiste une trace de la volonté de la bête dans son énergie. Ce qui rend le processus d’assimilation plus complexe. »

« Et… je ne risque rien si j’échoue ? » Il y avait une légère trace d’inquiétude dans la voix de Fang.

« Ne t’en fais pas. Cette bête n’était pas puissante, tu ne cours aucun danger mortel en cas d’échec. Toutefois… ça pourrait être assez douloureux. Alors si tu veux éviter de souffrir, fais de ton mieux. »

« Merci pour les encouragements », répondit Fang d’une voix faible. « Bon, c’est parti ! »

Il se concentra alors pleinement sur le cristal démoniaque face à lui. Comme il l’avait fait tant de fois lors de ses méditations, il s’imagina un vortex dont l’épicentre était son âme, et le fit ensuite converger vers le cristal dans le but de s’emparer de son énergie.

Mais très vite, Fang s’aperçut que c’était loin d’être aussi simple. Il pouvait sentir une résistance provenant du cristal. On aurait dit que celui-ci ne voulait pas se faire absorber aussi facilement. Est-ce que c’était l’instinct de survie de la bête qui subsistait dans son cristal ?

Cependant, cela ne posa qu’un léger contretemps à Fang. Par la force de sa pensée, il augmenta l’amplitude du vortex et l’énergie du cristal, incapable de résister, commença à affluer lentement vers lui.

La première phase du processus se déroula sans encombre, mais Shen préféra rappeler à Fang la difficulté à venir.

« Reste concentré ! Le plus dur est sur le point de débuter ! »

Fang ne dit rien, mais il était plus vigilant que jamais. Il faisait totalement confiance à Shen, et savait que ce qui allait suivre serait loin d’être simple.

Une fois que les derniers restes d’énergie finirent par le rejoindre, il constata avec stupeur que le cristal démoniaque s’évapora pour ne plus laisser aucune trace. Il semblait que sans énergie spirituelle, un cristal ne pouvait plus maintenir sa forme.

Après ce bref constat, Fang ressentit un certain malaise l’envahir. L’énergie qu’il venait de récupérer était en train de se déchaîner sauvagement dans son âme, comme un oiseau qui se débattait frénétiquement pour sortir de sa cage.

« Urgh… »

Fang laissa échapper un faible râle de douleur. L’âme était un composant essentiel dans l’existence de tout être vivant. Sans elle, il n’y avait pas de vie possible, et si celle-ci était endommagée, cela comportait aussi des risques.

« Petit ! Tu dois contrôler cet afflux d’énergie et l’amener de façon constante et régulière vers le noyau au centre de ton âme. Ce noyau composé de ta propre énergie spirituelle va agir comme un filtre qui va retirer ce qui reste de la volonté de la bête démoniaque. Une fois que ce sera fait, ton âme absorbera par elle-même cette énergie sans difficulté », lui expliqua Shen.

Fang serra ses dents. Ignorant la douleur émise par son âme, il se concentra pour rediriger cette énergie sauvage au bon endroit. Bien que tout ceci se passait en lui, si quelqu’un pouvait le voir depuis l’extérieur, il remarquerait que le visage de Fang était baigné de sueur et que son corps était pris de spasmes à intervalles irréguliers.

Le corps et l’âme étaient étroitement liés. L’un pouvait affecter l’autre et vice-versa. Et pendant que son corps reflétait l’intensité de son conflit interne, à l’intérieur de lui, Fang ne relâchait pas son attention un seul instant.

Il avait repris lentement le contrôle de la situation. L’énergie du loup des ombres formait désormais un fleuve fluide et limpide qui naviguait sereinement vers les profondeurs de son âme. Une fois le noyau atteint, comme l’avait dit Shen, l’assimilation ne posait plus aucun problème majeur.

Le contact de l’énergie spirituelle de la bête avec celle de Fang créait une sorte de fumée translucide qui représentait la volonté de la créature selon les dires de Shen. Le processus dura ensuite de longues minutes sans rencontrer d’incidents particuliers.

« Pfouuu… »

Fag ouvrit finalement ses yeux, et exhala par la bouche toutes les impuretés de l’énergie qu’il venait d’ingérer. En regardant la légère fumée translucide émise par sa bouche disparaître dans l’air, Fang respira un bon coup, puis un large sourire se dessina sur son visage.

« Félicitations petit ! Pour le succès de ta première manipulation ! » S’exclama Shen.

« C’était pas de tout repos », répondit faiblement Fang.

« À quoi tu t’attendais ? Après tout, cet exploit n’est réalisable qu’au stade guerrier en temps normal. Pourquoi ne pas en observer les effets par toi-même ? Jette un oeil à ton âme », suggéra Shen.

Fang ferma à nouveau les yeux pour replonger dans son être. Il fut incroyablement surpris quand il remarqua la différence dans son âme par rapport à tout à l’heure. Celle-ci était visiblement devenue plus grosse. Le résultat était équivalent à au moins plusieurs jours de méditation !

« En aussi peu de temps… génial ! » Les yeux de Fang étincelaient de mille feux.

« Hé hé ! Pas mal du tout, hein ? » Dit fièrement Shen.

« Hum… » Fang se tut soudainement, l’air pensif.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » Demanda Shen en voyant la réaction du jeune garçon.

« Non, je me disais juste… Est-ce que par hasard c’est possible d’absorber l’énergie spirituelle d’autres êtres humains ? »

Shen ne répondit pas de suite, et resta silencieux quelques instants avant de prendre finalement la parole.

« … C’est possible. Cependant, je te déconseille de tenter une telle chose », répondit Shen avec un ton très sérieux. C’était la première fois que Fang l’entendait parler de la sorte.

« Pourquoi ça ? » Demanda Fang.

« C’est un tabou que de manipuler l’âme d’autres êtres humains. De mon temps c’était déjà interdit, et même maintenant je suis sûr que ça l’est encore. Et même en ne prenant pas en compte ce fait, il y a une autre raison qui fait que cet art est proscrit. »

« Vraiment ? Quelle est cette raison ? »

« Un peu plus tôt, tu as dû faire face aux restes de la volonté de cette bête démoniaque. Eh bien, saches qu’il y a une différence majeure entre l’énergie spirituelle d’une bête démoniaque et celle d’un être humain. Cela provient de la façon dont on se renforce avec l’énergie naturelle ! »

Shen se lança ensuite dans de longues explications tandis que Fang écoutait avec attention. En résumé, le fait que les êtres humains utilisent de l’énergie naturelle pour renforcer leur âme faisait que leur énergie spirituelle était fondamentalement différente par rapport aux bêtes démoniaques.

Le risque étant qu’en absorbant l’énergie naturelle d’un être humain, ses souvenirs et ses émotions pouvaient facilement submerger l’âme de celui qui essaie de les assimiler. Ce qui a pour effet à long terme d’entraîner des séquelles irrémédiables à son âme… dans le meilleur des cas.

Une fois son âme endommagée, la personne en question sera incapable de s’élever à un stade supérieur, sans oublier les crises de folie et de dédoublement de personnalité dues à la mémoire résiduelle de ses victimes… et tout ça si son âme supporte le coup et n’entraîne pas sa mort avant.

La longue explication de Shen donna des sueurs froides à Fang. Il mit très vite de côté la notion d’assimiler l’âme d’autres êtres humains, et focalisa ses pensées sur ce qui allait suivre.

« Avec cette méthode, je devrais pouvoir m’améliorer suffisamment malgré le peu de temps dont je dispose », pensait-il.

Il se leva alors subitement, et leva les yeux vers le ciel avant de serrer fermement ses poings. La date du tournoi approchait à grands pas, Fang n’avait à présent plus qu’une idée en tête : devenir plus fort !

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

8 commentaires sur “Maître des âmes 34 : Première manipulation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s