Maître des âmes 35 : Idée saugrenue

Auteur : Nightgale
Check: Miss X


Un mauvais coup de Fang en perspective ?

Nan, c’est pas son genre voyons.

Quoique…

Enjoy.


Les jours s’écoulaient paisiblement les uns après les autres tandis que Fang poursuivait toujours son entraînement.

« Sssshhhhh… »

Un sifflement aigu se faisait entendre à travers les arbres. Un serpent gigantesque était en train de faire face à un jeune garçon. Ce jeune garçon était bien évidemment Fang !

Celui-ci restait impassible malgré la créature imposante qui se dressait devant lui. Avec ses pupilles verticales, le serpent observait sa proie intensément. Son corps était tellement massif que le comparer à la taille et la largeur d’un tronc d’arbre n’était pas exagéré.

Ses écailles verdâtres luisaient sous les rayons du soleil telle une armure en acier. Cependant, la particularité la plus frappante par rapport à un serpent ordinaire était l’énorme corne qui ressortait de son front. Celle-ci était totalement noire et faisait penser à l’extrémité d’une énorme lance prête à embrocher ses ennemis.

« Un serpent à corne ! Il peut injecter un venin mortel avec ses crocs mais il préfère généralement transpercer ses proies avec la corne sur son front. »

La voix de Shen résonnait dans l’esprit de Fang et lui rappelait de quoi était capable son ennemi.

« Ssshhh ! »

Sans crier garde, le serpent s’élança la tête la première vers sa cible. La vitesse de cette attaque était tellement incroyable que Fang n’avait même pas le temps d’utiliser ses [huit pas de l’ombre]. Il dressa alors par réflexe son épée pour faire écran.

Claangg !!!

Le bruit de l’impact fut assourdissant. Fang se retrouva violemment projeté en arrière. Après avoir brisé plusieurs arbres qui freinèrent sa course, il roula au sol avant de pouvoir reprendre finalement ses appuis. Ses bras tremblaient encore sous la violence du choc qu’il avait reçu.

« Quelle attaque ! Cependant, il ne peut utiliser pleinement sa corne que lors d’une attaque frontale. De plus, son corps s’enroule de façon visible lorsqu’il s’apprête à utiliser ce mouvement. Si je continue à l’attaquer tout en tournant autour de lui, j’ai toutes les chances de l’emporter. »

Fang restait calme malgré la situation. Il avait analysé son adversaire et avait établi une stratégie seulement après avoir subi la première attaque. Cela faisait maintenant plus d’une semaine qu’il vivait dans la région externe des Barrières de Meng.

Durant tout ce temps, après son premier combat contre un loup des ombres, il avait affronté bon nombre de créatures toutes plus variées et mortelles les unes que les autres. Que ce soit des bêtes, des insectes ou même des plantes, Fang avait été confronté à plus de combat ces derniers jours que durant toute sa vie. Le nombre de fois où il s’était trouvé dans une situation périlleuse était également innombrable, mais il avait toutefois réussi à survivre !

À présent, Fang possédait une certaine confiance en lui et une expérience qui lui permettait de faire face à ce serpent à corne sans ressentir aucune anxiété. Après avoir établi son plan, il ne s’attarda pas un instant de plus et se mit aussitôt en mouvement. Il ne fonça pas tête baissée vers la créature et se déplaça latéralement en s’approchant pas à pas de sa cible.

« Ssshhh… »

Le corps du serpent ondulait au sol tandis que ses pupilles perçantes suivaient le jeune garçon à la trace. Charger avec sa corne en avant était son attaque la plus redoutable mais elle avait certaines restrictions.

Premièrement, sa cible devait être face à lui. Deuxièmement, il devait enrouler son corps d’une certaine manière pour pouvoir faire usage de cette attaque avec une force et une vélocité maximale. Généralement, cette frappe était une attaque surprise visant à tuer sa proie en un seul coup.

Voyant que que sa corne n’avait pas atteint sa cible, le serpent comprit instinctivement qu’elle ne serait plus d’aucune utilité. Quand Fang fut à sa portée, la créature opta de mordre sa proie au moyen de ses crocs empoisonnés.

Swoooch !

Malheureusement pour lui, Fang avait anticipé cette réaction et utilisa les [huit pas de l’ombre] pour échapper à son ennemi au dernier moment.

« Haaah ! »

Profitant du laps de temps pendant lequel le serpent avait perdu de vue sa proie, Fang brandit son épée. Il la redescendit ensuite de toutes ses forces, espérant ainsi trancher la tête de la créature en un seul coup !

« Sssshh ! »

Comme si elle avait senti le danger qui la menaçait, la créature émit alors un sifflement aigu. Sans prévenir, un liquide luisant surgit brusquement de ses écailles, formant une sorte de seconde membrane tout autour de son corps.

« Quoi ?! »

Fang fut étonné. Quand la lame entra en contact avec le liquide, il eut l’impression de frapper contre une éponge. À cause de cela, son coup perdit en puissance et il ne réussit qu’à laisser une légère entaille sur les écailles du serpent.

La créature tourna rapidement sa tête pour riposter mais Fang s’était déjà suffisamment éloigné. Tout en gardant une certaine distance de sécurité, il soutenait le regard du serpent et réfléchissait au moyen de contourner le problème.

« J’ai frappé de toutes mes forces avec mon épée, mais ça n’a rien donné… Ce liquide qui sort de son corps augmente grandement ses capacités défensives ? Coriace… Si je veux pouvoir l’atteindre, je n’ai pas d’autre choix que d’utiliser ça. »

Fang dessina un sourire. Il rangea son épée dans son anneau interspatial et prit ensuite une grande inspiration. Dans son corps, son énergie naturelle commençait à circuler de plus en plus vite alors qu’il avançait lentement vers le serpent.

« Ssshh ! »

Les crocs mortels de la créature s’approchaient une fois de plus de sa proie. Une fois encore, grâce aux [huit pas de l’ombre], Fang évita de justesse le danger qui le guettait. Il serra ensuite fermement son poing tandis que son énergie naturelle convergeait dans son bras comme un torrent furieux.

« Imaginer mon énergie naturelle qui afflue comme des vagues. Elles se superposent les unes sur les autres, se soutiennent, se renforcent, et ne forment plus qu’un tout… unique, massif, indestructible », récita Fang dans son esprit.

Il envoya alors son poing droit vers la bête démoniaque.

« Prends ça ! Les [milles ondes terrestres] ! »

Son poing chargé en énergie traversa alors la membrane du serpent avant de s’enfoncer contre ses écailles. À première vue, ce coup ne semblait pas avoir complètement transpercé les défenses de la bête. Mais très vite, la créature émit un sifflement strident totalement différent des précédents.

Soudainement pris d’une vigueur sans pareille, il s’agita violemment dans tous les sens et sa queue fonça alors droit sur Fang. En voyant le coup venir, celui-ci serra ses dents et leva ses deux bras pour se protéger.

Baaam !!

« Argh… »

Fang fut propulsé dans les airs une nouvelle fois. Il réussit néanmoins à atterrir sur ses deux pieds, mais il posa rapidement un genou à terre en crachant du sang par sa bouche. Sans se préoccuper davantage de ses blessures, il leva sa tête pour observer le serpent.

Celui-ci s’agita vivement encore quelques secondes, puis il tomba finalement au sol, inerte, ne montrant plus aucune trace de vie. Ce n’est qu’à ce moment que Fang laissa échapper un soupir de soulagement.

« Une attaque désespérée, hein ? Même après avoir encaissé les [milles ondes terrestres], certaines bêtes démoniaques peuvent encore bouger… En plus, la consommation en énergie de cet arcane fait que je suis vulnérable juste après avoir attaqué. Il faut que sois plus prudent à l’avenir. »

« Hum… tu diminues ta consommation en énergie des [huit pas de l’ombre] en ne l’utilisant qu’un bref instant et seulement quand c’est nécessaire, c’est déjà un exploit remarquable en soi. Seulement, tu ne peux pas faire de demi-mesure avec les [milles ondes terrestres]. Qui plus est si tu te sers des [huit pas de l’ombre] dans le même combat. Connaître exactement le nombre de fois que tu peux user de tes arcanes est une nécessité absolue si tu veux survivre », fit remarquer Shen.

« J’en suis bien conscient… »

Fang s’approcha de la créature morte tout en discutant à Shen.

Ces derniers jours, en plus de tous ces affrontements, Fang avait augmenté son potentiel offensif en apprenant un nouvel arcane : Les [milles ondes terrestres] ! Un arcane offensif au stade guerrier de rang intermédiaire !

Fang était très satisfait de cet arcane. Non seulement, celui-ci était incroyablement puissant, mais en plus, cet arcane infligeait également des dommages internes. Contre la défense des bêtes démoniaques et leur capacité physique supérieure, c’était l’arme idéale.

Même contre des pratiquants humains, les attaques qui visaient l’intérieur du corps et qui pouvait atteindre directement l’âme de leurs adversaires étaient considérées comme particulièrement redoutables.

Fang avait pu constater de son efficacité contre bon nombre de bêtes démoniaques ces derniers jours. Seulement le problème majeur, comme l’avait dit Shen, était sa consommation en énergie.

Avec ses précédentes expériences, il avait estimé que son nombre maximum pour les [milles ondes terrestres] se limitait à trois par jour. Cette estimation prenait évidemment en compte le fait de garder une marge pour pouvoir utiliser les [huit pas de l’ombre] de façon limitée et également sans que ça ne présente aucun risque pour son corps.

En prenant compte de tous ses facteurs, les [milles ondes terrestres] n’étaient pas à utiliser à la légère. Cet arcane représentait l’atout principal de Fang.

Tout en ruminant ses pensées, il s’installa à proximité du serpent pour commencer son rituel habituel. Comme à son habitude, après chaque victoire, Fang réclamait son dû et absorbait l’énergie spirituelle résidant dans le cristal de la bête.

Après de longues secondes d’immobilité, Fang ouvrit lentement ses yeux. Tandis que la sensation de son âme grossissante parcourait tout son être, il laissa échapper un faible soupir. Absorber de l’énergie spirituelle le rendait toujours un peu nerveux.

Il avait fait plusieurs dizaines d’absorptions depuis la première fois. Malgré toutes ses tentatives, il lui arrivait encore d’échouer à assimiler correctement cette énergie. Fang n’avait toujours pas oublié son premier échec. Il n’avait pas réussi à contrôler correctement l’énergie spirituelle de la bête démoniaque et celle-ci s’était alors déchaînée dans son corps.

Fang avait alors ressenti une douleur comme jamais auparavant. Il avait eu l’impression que son corps se déchirait de l’intérieur. Bien évidemment, une fois cette énergie hors de contrôle, il était impossible de la récupérer à nouveau.

Non seulement il n’avait rien gagné, mais en plus, lorsque cette énergie devenait incontrôlable, elle infligeait des blessures à son âme. Fang n’avait alors pas d’autre choix que de méditer plusieurs heures par la suite pour récupérer. À présent, son taux de réussite était d’environ 80%, mais il subsistait toujours une légère anxiété dans son esprit. Cette fois-ci fort heureusement, tout s’était bien passé.

Fang s’éloigna alors du cadavre afin de chercher un endroit relativement sûr. Il s’installa ensuite confortablement tout en gardant un oeil sur les alentours. Il devait maintenant récupérer de ses blessures reçues lors de son dernier combat. Il sortit de son anneau interspatial les dernières pilules qui lui restaient pour soigner ses blessures physiques plus rapidement.

Il leur jeta un dernier coup d’oeil avec regret avant de les avaler en une bouchée. Une fois cela fait, il poursuivit tranquillement sa méditation avant de n’en émerger que quelques heures plus tard, totalement guéri et en pleine forme.

Après un autre soupir, il injecta son énergie dans l’anneau pour en voir son contenu. Hong avait préparé une bonne quantité de pilules. Cependant, Fang n’avait pas arrêté d’en consommer depuis son arrivée ici, si bien qu’il ne lui avait fallu que quelques jours avant d’être complètement à sec.

Des pilules pour soigner des blessures, d’autres pour récupérer de l’énergie naturelle plus rapidement… On pouvait dire qu’elles étaient une partie importante dans l’entraînement de Fang. Avec elles, le temps qu’il gagnait pour se soigner était autant de temps pendant lequel il pouvait s’entraîner.

Désormais, dans son anneau, à part quelques broutilles, les choses les plus précieuses qu’il possédait étaient l’épée appartenant autrefois à Hong, ainsi que l’artefact qu’il avait « gentillement » obtenu de la belle Rain.

Fang sortit l’artefact pour l’admirer. La petite boîte émettait des reflets bleutés tandis que les symboles gravés dessus resplendissaient sous les éclats du soleil. Il était perdu dans ses pensées tandis qu’il regardait la petite boîte bleue logée entre ses doigts.

« Alors petit, on pense encore à cette fille ? Je ne peux pas t’en vouloir après tout. Il faut dire que c’était une rare beauté », dit Shen d’un ton moqueur.

Fang leva ses yeux vers le ciel d’un air exaspéré avant de remettre l’artefact dans son anneau.

« Je pensais juste au fait de ne pas pouvoir utiliser cet artefact avant d’avoir atteint le stade guerrier… Tu ne veux toujours pas me dire à quoi ça va me servir ? »

« Hé hé hé, je pourrais… mais c’est plus amusant comme ça. »

« … »

Fang restait sans voix, Shen adorait faire des mystères pour tout et n’importe quoi.

« Bon, plaisanteries à part, qu’est-ce que tu vas faire petit ? Maintenant que tu n’as plus de pilules, ton rythme d’entraînement risque d’être fortement ralenti. Tu vas continuer comme ça ? » Demanda Shen.

« Hum… Je pensais faire un petit arrêt à Mura pour refaire le plein. L’aller-retour durera moins d’un jour, c’est la meilleure solution », répondit Fang.

« Oh ? Et comment comptes-tu te procurer les pilules nécessaires ? Auprès de Han ? »

Shen était perplexe, le village de Mura n’était pas assez développé pour pouvoir obtenir ce genre de produits en magasin. La seule solution était d’en demander auprès du chef Han. Avec la toute nouvelle relation entre lui et Fang, c’était à présent possible.

« Le chef Han est une possibilité, mais j’aimerais éviter de lui devoir trop de faveurs. Je tiens à rester en position de force pour d’éventuelles négociations futures et puis… »

Un sourire diabolique commença lentement à se dessiner sur les lèvres de Fang.

« … En fait, je viens d’avoir une bien meilleure idée. »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “Maître des âmes 35 : Idée saugrenue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s