Arca – Chapitre 6 : Envoûtement

Auteur : Shinoera
Check: Miss X


Bon, enfin la novel s’accélère ! Je vous laisse apprécier ( ͡° ͜ʖ ͡°)


I – 6 – « Envoûtement »

Grimm poussa un cri à la limite du ridicule juste avant son premier coup. Teeli le regarda avec une expression entre la surprise, le dégoût et l’ahurissement. À la fin de son long cri, il asséna à l’arbre un coup de toutes ses forces. Le rebond de la hache lui revint dans l’entrejambe. Le visage de Grimm pâlit, puis il tomba à genoux. Teeli avait du mal à retenir son rire qui était mélangé au tintement de la hache.

— Sale con ! n’arrivant plus à se retenir, elle éclata de rire.
— Ta gueule, la guenon, ça fait super mal !
— Excuse-moi si c’était drôle ! elle continua de rire quelques secondes puis s’arrêta.
— Vas-y… Mon seul allié ici, c’est Shem…
— Je dois avouer que tu étais ridiculement drôle. lui répondit Shem avec froideur.

Grimm fut étonné par la réponse de Shem, et lui renvoya un regard glacial que Shem ne vit pas.

— C’est de ta faute. continua Livia cyniquement. Tu n’as même pas attendu que je finisse le cercle runique. Et tu nous as offert une magnifique démonstration d’auto-castration ! elle sourit et montra le pouce de sa main droite.
— Merci. Je me sens tellement aimé. Je nage en plein bonheur.

Shem se retourna vers Sylvia, elle avait enlevé le peu de neige que l’arbre n’avait pas arrêté avec ses branchages et tenait dans sa main droite une pierre qui ressemblait à du charbon. Elle avait dessiné deux cercles autour de l’arbre, le premier faisait bien trois mètres de circonférence et le deuxième un peu plus petit, laissait juste l’espace, pour que Livia puisse mettre les symboles entre. Après avoir placé une vingtaine de symboles, elle les sépara par des traits qui revenaient jusqu’au tronc de l’arbre.

— C’est bon. Tout est prêt. Par contre, vous pensez que je dois me mettre à quel niveau pour cet arbre ?
— Prends le deuxième niveau, ça ne sert à rien de placer le niveau trop haut pour un arbre, économisons nos forces pour les nuisibles. lui répondit Grimm.

Elle se déplaça vers un des symboles, qui avait une forme simple, un parallélépipède auquel il manquait la barre du bas. Elle se tint bien droite sur le symbole, les pieds joints. Et prononça ce mot très distinctement, tout en le chuchotant.
« Murmure ».
Le symbole sur lequel elle était, et celui à sa droite, se mirent à briller d’une lueur verte vacillante, puis s’illuminèrent en une seconde. Les traits qui reliaient ces symboles à l’arbre s’éclairèrent progressivement jusqu’à toucher le bas du tronc. À ce moment-là, une onde partit, et souleva un peu de neige qui se trouvait à quelques mètres derrière eux.

— Prêts ? demanda Livia sur le ton du défi.

Teeli, Grimm et Shem, se mirent en place, et commencèrent à lever les bras pour taper tous les trois en même temps. Au premier coup, les haches ne traversèrent pas plus de trois centimètres chacun. Livia reprit la parole.

— Il va falloir un peu de temps avant que ma magie fasse entièrement effet sur tout l’arbre.
— OK. Mais vu sa taille, on va avoir du mal à le couper rapidement. répondit Grimm tout en étant concentré.

Shem était dans ses pensées tout en abattant la hache sur le tronc.

« Alors… C’est vraiment un monde fantasy… Et… surtout, quand on va l’avoir coupé, ça va ramener des « nuisibles », je ne sais pas ce que sais, mais je sens que ça va m’attirer que des problèmes… Je vais pouvoir montrer ma légendaire technique ancestrale, la fuite. Sinon, ce « gammalaya », il ressemble à une sorte de gros chêne- »

— Shem arrête de réfléchir, tu perds ton temps. Ton cerveau n’est pas assez développé pour ça. dit Teeli sur un ton moqueur.
— Ah bon ? T’es allé le voir ?
— Non… mais ta tête en dit long. finit-elle en ricanant.
— C’est celui qui dit qui est. répondit-il ironiquement.

Coup de hache, après coup de hache, environ six centimètres avaient été enlevés et la sève coulant abondamment de l’arbre déconcentraient considérablement nos travailleurs. Impossible de ne pas avoir envie d’y toucher.

— Olviniak ! J’en peux plus… cria presque Grimm.
— Quelle belle expression du patois Galorien.
— C’est une expression… ? On dirait une grossièreté québécoise… continua Shem.
— Qué bé Quoi ze ? demanda Grimm en soulevant un sourcil. Tu racontes de la merde par paquet de douze toi.

Grimm semblait être un peu exténué et regardait Shem avec une expression perplexe, alors que sa bouche laissait apparaître un léger sourire.

— Merci…
— Vous êtes sympa entre vous. Ça fait plaisir à voir ! dit Livia en rigolant.
— Bon alors. reprit Teeli sur un ton neutre. Vous voulez continuer ou pas-

Au loin, un cri attira l’oreille de tout le monde. La voix étant de là où ils étaient, presque inaudible, ils ne reconnurent pas la voix.

— LIIIIIIIVIIIIAAAAA !!!

Livia se raidit d’un coup.

— Oups.
— Quoi ? fit Grimm surpris.
— Je pense que c’est Sylvia, je n’ai pas laissé de mot, ni de barrière magique… Donc elle doit stresser.
— Tête en l’air ? continua Shem en la taquinant.
— Non ! J’oublie rarement les choses !

Teeli ricana d’une manière diabolique et coupa Livia dans ces explications.

— Oh ? Rarement ? Ton tour de garde du mois dernier ?
— C’était-
— Le cercle magique du vendredi vingt-quatre juin ? reprit Grimm avec un grand sourire mesquin.
— Les haches, la première fois qu’on est venu ici ? continua Teeli.
— L’anniversaire de ta sœur ?

Livia avait un visage qui exprimait de l’embarras et un peu d’agacement. Ces joues avaient un peu rougi. Shem sourit en voyant son visage. Il la fixa une fraction de seconde, et hocha la tête.

— Quelle jolie réaction ! s’exclama Shem.
— Chut ! Ne dites tous plus rien ! J’ai fait des efforts ces derniers temps !

Grimm se gratta la tête comme pour chercher un nouvel exemple, puis apparemment, il trouva.

— Euh… Hier t’as oublié de-

Grimm se reçut la même vague translucide qu’auparavant, il réussit à rester debout et recula un peu. Son visage exprimait une douleur, mais il se retenait probablement. Grimm leva le pouce en l’air.

— Aucun problème ! Tout va bi-

Grimm tomba sec sur le sol en vomissant. Livia regarda Grimm avec la même tête qu’une dorade d’eau douce.

— J’y suis peut-être allée un peu fort…

Teeli regarda Livia avec un regard noir, tout en restant silencieuse. Livia essaya aussitôt de se rattraper.

— Désolée ! Désolée ! Désolée ! Désolée ! Désolée ! elle répéta les mots à une si grande vitesse qu’ils en étaient presque incompréhensibles. Ô Grande Duchesse-
— Arrête ça.
— Euh…. Du calme ? Eheh…

Shem se sentit gêné de la tournure des événements.

— Je m’occupe de Grimm, retourner voir les filles.
— Merci de l’initiative. répondit froidement Teeli.
— Merci… continua Livia et regarda Shem un instant et suivit Teeli qui était déjà partie.
« Et bah… Ça ne rigole pas. Voyons voir comment va notre pitre de service.» pensa Shem.
— Hé, mec, tu vas mieux ?

Il ne voyait pas Grimm de face, mais il entendit comme réponse, un bruit de déglutition. Il eut un haut-le-cœur. Grimm réussit malgré tout à parler.

— Cette conne… Je vais lui faire bouffer mon vomi… LIIIIVIIIIAA !!!! VIENS GOÛTER À MON NECTAR GASTRIQUE !!!

Shem ne bougea plus. Il resta là, à regarder l’idiot qui criait à s’en faire vomir. Shem se mit devant Grimm, et leva son pied droit.

— Grimm, serre les dents.
— Hein !! Wvarrrrg !

Le coup de pied lui fit vomir tout ce qu’il restait dans ces intestins.

— Wooo !! Ça fonctionne bien !
« Il est passé de la colère au contentement en trois virgules sept nanosecondes… »
— On m’a formé au kick, t’inquiète. répondit Shem sur un ton blasé.
— Au quoi ?
— Oublie. il dit cela tout en aidant Grimm à se relever.
— Elle a un sale caractère.
— Vous l’avez cherché aussi.
— Oui, oui, mais elle s’en est pas prise à Teeli non ? dit Grimm sur un ton agacé.
— Bah… Vu le regard qu’elle avait, je ne pense pas qu’elle va le refaire de sitôt. Bon, on n’y va ?
— Ouais, deux secondes.

Il se pencha au sol, avec une sorte de tupéroir à la main et ramassa quelque chose au sol. Puis il se leva et annonça qu’ils pouvaient partir. Le chemin qui séparait le gammalaya de la grotte n’était pas long du tout, mais il était aisé de se perdre, et cela, même, dans les seulement trente mètres qui séparaient la plaine gelée de l’arbre envoûteur.
En revenant sur la plaine gelée, Shem aperçut des démarcations au sol qui se trouvaient à quelques mètres de l’entrée de la grotte.

— Les marques servent à quoi ? Shem montra du doigt la démarcation.
— Ah, oui, normalement aujourd’hui, on devait commencer à le faire.On devait créer une cabane où on pourrait ranger notre bois. On a appliqué des renforcements cellulaires sur les troncs qui sont exposés à l’entrée de la grotte grâce à un très léger enchantement, mais ils vont finir par pourrir, donc il nous faut un endroit où l’on peut les entreposer à l’abri de l’humidité.
— Bien… Mais l’enchantement ? Il pompe la magie de celui ou celle qu’il l’a enchanté non?
— Et bien, pour une personne connaissant bien les enchantements, il a juste à déposer de la magie et l’objet en question reste enchanté à jamais. Mais nous, nous ne connaissons pas ce domaine magique, donc oui, cela nous pompe notre magie en permanence.

Livia sortit de la grotte, suivie de Myriam, visiblement à l’écoute de la conversation. Shem continua.

— Et bien, j’ai un moyen de garder le bois intact sans avoir recours à la magie.
— Et bien, vas-y.
— Chez moi, on plongeait entièrement le bois dans l’eau, comme ça, il était protégé des bleuissements, insectes, champignons, etc. Après quand on en avait besoin, pour éviter que le bois se fende en séchant, on le mettait dans un endroit frais comme une cave.
— Et bien… Je n’ai jamais essayé, mais tu es sûr de ce que tu dis, le bois pourri avec l’humidité, alors l’immerger complètement ce n’est pas risqué ? demanda Myriam en penchant la tête vers la gauche.
— On m’a appris que quand le bois est dans l’eau, tous les agents prédateurs sont bloqués. Ce qui a pour effet de garder le bois comme sous-scellé.
— Et bah ! Tu connais pas mal de truc intéressant, dis-moi. dit d’une voix forte Teeli.

Teeli était derrière Shem à une quinzaine de mètres, elle poussait un tronc sur des petits rondins de bois, de manière à le déplacer sans fournir trop d’effort.

— Quelle brillante idée d’utiliser la méthode que les égyp-
« Je ne vais pas parler de l’Égypte, ils ne vont pas comprendre… »
— Egyp ? demanda Teeli.

Shem marqua une pause en la regardant.

— Donc, en imaginant qu’on creuse un trou qu’on arrive à étanchéifier, et qu’on mette de l’eau dedans, ça pourrait faire l’affaire.
— Oui, effectivement. répondit Grimm en réfléchissant.
— C’EST QUOI EGYP !!?

Shem regarda Teeli avec un regard confus.

« Elle est chiante. Ils vont finir pas me prendre pour un fou si je continue de dire des choses qui viennent de mon monde… Donc TROUVE un mensonge Shem… »
— Egyp c’est le nom d’une famille voisine à la mienne. Ça t’a apporté quoi de le savoir ?
— Rien, je voulais juste savoir.
— On essaiera ta méthode, après avoir coupé le gammalaya, je pense. dit Teeli en se grattant le bras droit.
— Vous êtes sûr ?
— Oui je pense que c’est mieux dans ce sens.
— L’enchantement des troncs, vous pompe à tous de la magie et donc de l’énergie, de plus Myriam et Sylvia sont crevées, et vous comptez vous battre contre les « nuisibles » dont vous m’avez parlé comme ça ? continua d’essayer de convaincre Shem. Sans oublier la menace de la bête.
— … T’en penses quoi Teeli ? demanda Grimm dubitatif.

Elle avait fini de déposer le tronc à l’horizontal tout comme les autres.

— Je pense que Shem a raison, mais l’arbre est aussi important, on a commencé à le couper, et la sève va attirer les nuisibles. On devrait se séparer en deux groupes distincts.
— Très bien ! Je vais avec mon cher ami Shem-
— Non. elle lui accorda un sourire sinistre. Toi, tu vas te tenir tranquille avec moi. On va creuser le trou. elle continua avec le même sourire. Si tu fais trop ton malin, je t’enterre.
— Euh… Ma chère Teeli tu sembles être crispée, tu veux un massage ?
— Tu ferais mieux de te taire…

Shem se tourna vers Livia, il lui accorda un sourire, et avança vers elle. Ils commencèrent à parler alors que Teeli s’énervait encore.

— Ça ira pour toi ? Avec l’arbre.
— Pourquoi ? Tu penses que je suis fragile ? Livia sourit un peu. C’est plus pour toi que tu devrais t’inquiéter, selon mon analyse, ta magie est à peine développée, et ton corps ne développe même pas d’antivoûtement.
— Oh ? Antivoûtement ? Une barrière que crée le corps contre les envoûtements ?
— C’est à peu près ça. lui accorda t-elle.
« Papa avait déjà évoqué le sujet… »

Shem fut traversé par une brillante idée.

—Tu voudras bien m’apprendre les rudiments de la magie ?
— Ou… oui… C’est rare qu’on me demande ce genre de chose. avoua t-elle.
— Hmm ? Pourquoi ?
— Parce que.
— Merci.
— De rien. Bon, on y va.

Shem alla chercher les haches qui avaient été remises dans le sac, il en prit quatre, deux pour Livia et pour lui, au cas où l’une casserait.

— Bon, Grimm, Teeli, on y va avant qu’il fasse nuit. dit-elle, en commençant à avancer, suivie de Shem.

Shem et Livia arrivèrent très vite à l’arbre. Il restait un peu plus d’une heure avant que la nuit tombe, ils se pressèrent de commencer à donner des coups de hache à l’arbre. Shem commença la conversation.

— Ta magie qui permet de baisser la protection magique de l’arbre fait le même effet sans que tu utilises ta magie ?
— Oui, ma magie, contrairement aux autres types, peut faire effet jusqu’à une semaine voir des fois, des mois après. expliqua t-elle en lui souriant.
— Tu aspire l’énergie des êtres qui sont dans ton cercle runique ?
— Non, ce n’est pas vraiment ça. C’est comme un sort normal, mais puisqu’il demande moins de force que les autres types de magie, les manipulateurs de la magie de sapement, ont développé une sorte de magie qui agit avec le temps.

Le blanc gênant. se dit-il à lui-même.

Ils continuèrent à couper l’arbre en silence pendant une bonne demi-heure pendant laquelle, le soleil devenait de plus en plus rose, et violet. Livia rompit le silence.

— Pour la magie, si tu veux apprendre, tu vas devoir apprendre la magie de base, l’enchantement quoi, aaaah, et dire qu’on apprend ça à l’école… Tu n’as pas eu la chance d’avoir un enseignement ?
— Si, mais il était différent.
— Comment ça, différent ?
— On m’a appris des choses différentes. Du genre, la chimie, et la physique.
— Bizarre, ça, on ne l’apprend que si on fait des études supérieures, et souvent ce genre de personnes travaille pour l’État, car les frais d’enseignement sont extrêmement coûteux. dit Livia en pensant à quelque chose. Tu viens d’une famille riche ?
— Ahahah… Le regard de Shem devint sombre et mélancolique. Non, nous étions vraiment très très loin d’avoir de l’argent… Bon ! Sinon, on devrait y aller, il commence à faire nuit.

Livia s’arrêta de lui poser des questions quand elle vit son visage. Shem prit les haches, et il commença à se préparer. En récupérant une des haches, Shem se fit éclabousser d’un peu de sève.

— Shem fais gaffe ! Nettoie ça vite ! elle lui jeta une sorte de mouchoir en tissu.
— Merci.

Il essuya la sève avec le mouchoir tout en gardant ces gants. Il les enleva sur le chemin du retour, et une fois revenu à la grotte, ils virent que le trou avait à peine été creusé. Livia rentra dans la grotte.

— Myriam ne donne pas à manger à ces fainéants, ils n’ont rien foutu !
— Uuuuh, je sais… Ils n’arrêtaient pas de crier, alors impossible de se reposer, du coup, j’ai un peu commencé à creuser.
— En plus c’est même pas eux qui ont creusé…

Shem se permit d’entrer.

— Vous n’en avez pas branlé une…
— Blablabla ! grogna Teeli.
— C’est elle qui m’a empêché ! C’est un monstre… dit Grimm sur un ton moqueur.

Teeli lui accorda un sourire radieusement monstrueux. Shem reprit la conversation.

— Magnifique ! Quelle superbe tête Teeli, on aurait dit un ogre !
— Merci…
— Chut, n’essaye pas de me faire oublier ce que j’ai dit Shem. Elle se plaint de Grimm, mais elle en fait autant. se plaignit Livia sur un ton énervé.
— Mouais, pareil pareil, je ne crois pas…
— Allez creuser votre putain de trou ! cria Livia.
— Oui, Madame la Duchesse…

Teeli prit Grimm, par le col et l’emporta avec elle dehors, lui ne bougea même pas, il se laissait juste emporter en regardant le feu sacré qui n’avait cessé de brûler depuis la première fois où Shem l’avait vu. Livia semblait un peu contrariée des comportements du duo terrible.

— Sylvia m’a aidé, mais j’ai fait la plus grosse partie. Elle commence à fatiguer. commença Myriam.

Shem prit la parole à son tour sans laisser le temps à Livia de parler.

— Tiens, c’est vrai. C’est bien ta petite sœur Livia ? il sourit en regardant Sylvia.
— Oui. C’est ça.
— Elle a l’air très jeune, pourquoi elle est là ? C’est dangereux, elle risque gros en venant ici. dit-il sur un ton un peu plus sérieux que d’habitude.
— Bah… C’est elle qui a voulu venir… répondit Livia un peu gênée.

La petite se leva, et se mit derrière Livia.

— Papa et Maman sont horribles, je ne veux juste pas être avec eux.
— Oh, désolé d’avoir abordé le sujet, c’est indiscret de ma part.
— C’est pas grave, on est habituées. continua Livia en accordant un sourire à Shem.

Shem se surprit lui-même à rougir.

« Pourquoi je rougis pour rien moi… »
— Je vais finir par trouver ça mignon. dit Livia en souriant.
— J’imagine que c’est bien pour moi ?
— Monsieur s’essaye à la drague ? surenchérit Myriam avec un air moqueur.
— Raaaaah chut !
— Je vais vraiment finir par trouver ça mignon. affirma Livia.

Shem rougit encore plus. Ce qui fit rire les trois filles présentes dans la grotte. Le regard de Shem devint similaire à… du vide, il s’allongea sur le sol rocheux, en cachant son visage avec son avant-bras gauche.

— J’pensais pas que j’étais si drôle…
— Nous vous taquinons juste… répondit Myriam.

Shem se redressa d’un coup, à une vingtaine de centimètres du visage de Myriam. Elle rougit un peu à son tour.

— Appelle-moi Shem pas Monsieur ! Et voilà toi aussi t’as rougi !

Livia ricana légèrement.

— Je ne suis juste pas habituée à être physiquement proche des gens… Et pour votre prénom, je suis la bonne de cette équipe, je ne suis pas autorisée à vous appeler par votre prénom.
— Je ne fais pas partie officiellement de l’équipe Fiserconn, non ? demanda Shem avec un sourire.
— Hmm… Myriam fit une petite moue. D’accord, je vais essayer…

Livia avança un peu plus vers le fond de la grotte et commença à parler.

— On arrive et on met les pieds sous la table sans rien faire. Laissez-nous faire la vaisselle après !
— Hein ?! Qui a dit que je ferais ça ? répondit Shem sur un ton blasé, après s’être retourné vers elle.

Livia lui lança un regard de tueuse.

— Tu vas le faire.
— Pas de soucis…

Le plat fut servi comme le jour d’avant dans de petits bols en bois. Tous avaient ses propres couverts sur soi, pour éviter de les perdre, car, les objets métalliques étaient très chers, Livia avait expliqué à Shem, que le pays avait de gros problèmes à avoir une source stable de métal, et qu’à cause de cette pénurie, tout objet avec du métal, tel que les épées ou les armures, était très cher pour le royaume. Shem les avait lui aussi gardés dans la poche droite de son pull gris. Le soleil était déjà presque totalement couché.

« Une sacrée pénurie… il doit bien y avoir une explication à un tel manque de métal, même dans les pays avec peu de minerai, en forant un peu, on peut en trouver. »

Shem sortit les couverts de sa poche, le couteau et la fourchette, en laissant la cuillère seule. Encore une fois le repas se fit en silence, juste avec le bruit des couverts et des coups de pelle qui venaient de dehors. Shem remit ses couverts en place dans son bol après avoir fini de manger. Cette fois-ci, la nuit s’était installée, et la neige s’étant arrêtée de tomber, on pouvait apercevoir un ciel parsemé d’étoiles.

— Bon, tu viens m’aider à faire la vaisselle Shem s’il te plaît. On a juste quatre bols et des couverts.
— La flemme.

Shem tournait le dos aux trois filles qui avaient mangé avec lui.

— Tu n’as pas vraiment le choix.
— Ta gueule, tu m’fais chier !

Livia recula un peu avec une expression d’incompréhension.

— Monsieur, ce genre de manque de respect peut être très vite puni. dit Myriam en fronçant sévèrement les sourcils.
— Et toi, je t’ai déjà dit de m’appeler Shem…

Les yeux de Shem commençaient à devenir hargneux. Grimm et Livia rentrèrent vite après avoir entendu cela. Grimm parla en premier.

— Eh ! Il t’arrive quoi Shem-

Grimm eut l’air de comprendre quelque chose rien qu’en regardant les yeux de Shem. Il courut vers Shem et lui fit une clé de bras puis le plaqua au sol avec force.

— Calme Grimm ! ordonna Teeli à Grimm.
— Non, mais ! PERSONNE de normal n’a ces yeux !
« Je vais les tuer ! Les tuer ! Les tuer ! Les tuer ! TUER !!! TUER !!! »

Shem réussit à se libérer de la clé de bras, en se retournant, il donna un coup de pied à Grimm, qui recula d’un mètre, Teeli s’approcha pour le saisir, mais il riposta d’un autre coup de pied, qui tapa dans le tibia de Teeli. Shem se releva d’un coup. Les yeux de Shem étaient vitreux et ronds, tel un possédé. Myriam se leva aussi, et se plaça devant Grimm, les yeux rouges.
Elle lui décocha un coup-de-poing, qui le fit tomber à genoux, Grimm se dépêcha de plaquer une seconde fois Shem au sol froid de la grotte. Teeli lui bloqua les jambes, et pour son bras droit encore libre, c’est Myriam qui se chargea de le paralyser.

— C’est bon ! Livia, essaye de voir si tu peux l’assommer ou un truc du genre. affirma Grimm en essayant de retenir Shem.
— Non attend…

Elle alla vers la tête de Shem, et regarda ses yeux…

— Un… envoûtement ?

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

2 commentaires sur “Arca – Chapitre 6 : Envoûtement

    1. Merci pour ce commentaire 🙂 Les interactions c’est ce que je travaille le plus, pour que ce soit le plus humain possible (et ressemblant au conversation que j’ai… qui peuvent être étrange). La suite arrive demain ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s