Concernant ma Réincarnation en Slime 27 : La Tribu des Ogres

Traduction : Llaurence
Adapt : Soreyawari

Check : Miss X


Les ‘ogres’, ‘oni’ en japonais n’ont vraiment pas la même tête que chez nous occidentaux.

À vous de le découvrir dans ce chapitre ! 😉

Amicalement vôtre,
Nekoyashiki-san


Tous les monstres de la grotte fuient simplement en me voyant à présent. Sûrement à cause de mon aura. Satisfait, je quitte la grotte. Enfin, c’est ce que j’avais prévu, mais…

[Gu, qui est-ce ?! Des poursuivants ?]
[Jeune maître ! Nous ne ferons que vous retarder ! Échappez-vous avec la princesse je vous en prie !]
[Sale démon ! N’essaie pas de tromper nos yeux !]

Et j’entends d’autres phrases grandioses du même genre d’un groupe à l’entrée de la grotte.

Surpassant les deux mètres, ces grands monstres forment un semblant hétéroclite de milice. Leurs corps formés d’un tas de muscles, ce sont des Ogres.

Ne sont-ils pas les rois autoproclamés de la forêt ? Ils sont exactement comme Rigurdo les a décrits. Donc de quoi ont-ils peur, d’un démon ? C’est quoi cette histoire ? Ça fait peur !

Un peu perplexe, je réfléchis à comment m’échapper. Je regarde derrière moi, mais je ne ressens aucune présence, aucun signe de chaleur non plus. Donc les Ogres peuvent le voir mais moi non ! Ça pourrait être mauvais ça… Juste au moment où je pensais avoir obtenu de nouvelles compétences… On dirait que la vraie puissance est encore loin.

[Ku, un démon ? De quelle sorte ? Excusez-moi, mais je ne le vois pas… Où est-il ?]

Sur mes gardes, je commence à reculer vers les Ogres. Mais ils n’ont toujours pas répondu à ma question. En plus, ils gardent leurs distance par rapport à moi. Quoi ? Chercheraient-ils à m’utiliser comme appât ? Au moment où je pensais ça…

[Que dis-tu ? Tu es le démon en personne, slime ! Nos yeux n’ont pas été trompés !]

Un des Ogres m’interpelle. Qu—Quoi ? Traiter un slime si adorable de démon ? Ça, ce n’est pas gentil !

[Oi. Oi ! Attends un peu. C’est moi le démon ?]
[N’essaye pas de faire le malin ! Cette aura n’est pas celle d’un slime ! Tu pensais nous tromper ?]

Hmm ? Oh… Je m’amusais à faire peur aux monstres de la grotte et je l’ai laissée. Donc je supprime rapidement mon aura et :

[Je n’ai rien de la sorte ! C’est sûrement votre imagination !]
[[[…]]]

Évidemment, je ne trompe personne. Mais après avoir bien longtemps insisté que ce n’était qu’un malentendu, j’ai réussi à leur faire baisser leur garde.

Eh, bah… Pourquoi sont-ils là, d’abord ? Quand je leur demande, ils m’ont dit qu’ils ont fui ici. En regardant de plus près, beaucoup d’entre eux sont blessés, certains le sont gravement. Un monstre normal serait déjà mort à leur place. La seule raison pour laquelle ils sont encore debouts doit être leur grande vitalité d’Ogre.
Cependant, je sors quand même de quoi les soigner et m’occupe de leurs blessures. Avec leur grande vitalité, même les potions diluées les soignent complètement. Ils me remercient, étonnés.

À présent, même soignés, ils restent épuisés. Donc je décide de les emmener se reposer au village. Après tout, je dois savoir qui est assez fort pour décimer les Ogres. Ce sont des monstre de rang B, mais avec de l’entraînement, ils peuvent monter jusqu’au rang B+ voir A-. Les rois de la forêt. Les êtres les plus forts du coin, à ce qu’il paraît.
En tout cas, je les emmène au village.

Ayant pris cette décision, j’invoque Ranga. Appelé, il apparaît dans mon ombre. J’ai enfin réussi à l’invoquer. Ma fierté m’interdisait simplement d’échouer là où Gobuta réussissait. Donc je me suis entraîné. Et j’ai bien fait de le faire, au vu de la situation.

Il y a six Ogres. En imitant le Loup Noir, j’en porte trois et confie les trois derniers à Ranga. Nous revenons ainsi au village.
À pied le trajet prend plus d’un jour, mais à notre vitesse nous arrivons en moins d’une heure.

Ce sont bien les Ogres !
Contrairement aux Nains qui se sont évanouis, ils ne sont qu’impressionnés par la vitesse.

Ainsi nous escortons les Ogres au village, où je les invite dans ma tente.
Enfin, à la place de la tente se tient maintenant une cabane en bois. Elle est identique à celle des plans que j’avais suggérés. On dirait que pendant que je travaillais mes compétences, ils l’ont rapidement construite.

Après avoir remercié les Nains, j’entre. Elle est vraiment comme je l’avais imaginée, impressionnant. J’avais fait un plan en dessinant sur une planche avec du charbon de bois. Je l’ai passé à Mildo avec les mesures. “Ça marche !” s’était-il exclamé après l’avoir examiné. Au vu du résultat, on dirait que ma plume a bien fait passer le design.
De plus, la pièce est meublée comme je l’avais demandé.

J’emmène les Ogres vers la salle de réception. Après leur avoir demandé de m’y attendre, je me dirige vers les Nains. Pour aller chercher les vêtements que j’ai commandés à Garm, évidemment. Je me change en enfant, puis j’essaye les vêtements. Des sous-vêtements en Fil d’Acier, et des sur-vêtements en fourrure de Croc de Loup. Elle proviennent bien sûr du précédent chef de meute, mais la fourrure pour une raison inconnue est devenue noire. En mettant mon pantalon et ma veste, j’ai l’impression de me changer pour impressionner. En bonus, la fourrure semble imprégnée d’un importante quantité d’énergie magique.

[Danna, on dirait que ça a un très grand pouvoir défensif. C’est pas n’importe quelle fourrure !]

Satisfait, Garm approuve mon apparence.

Le dernier item n’est pas de l’armure, mais un vêtement. Ça me va. J’aurais pu m’en passer, mais c’est mieux de l’avoir je suppose. C’est ce que je pensais, mais ensuite voici ce que j’entends…

[Ah, d’ailleurs les habits sont devenus des objets magiques. Ils s’adaptent parfaitement à celui qui les porte.]

Une merveilleuse nouvelle ! En d’autres termes, même si je me transforme en adulte, ils ne vont pas se déchirer ! Bon travail, Garm. Il est probable que la fourrure ait été renforcée après tout ce temps passé dans mon énergie magique (estomac). Donc il faut que je me souvienne de faire mûrir dans mon estomac tous les bons matériaux que je croiserai. Faisons-en un mémo mental.

Bon, je ne devrais pas les faire attendre davantage. Après avoir trouvé un endroit approprié, je demande à Haruna de préparer du thé pour sept personnes, et me dirige vers les Ogres.
Ces derniers attendent patiemment. Trouvant probablement l’endroit étrange, ils regardent autour d’eux. Malheureusement, le bâtiment venant d’être terminé, il n’y a aucune décoration.

Haruna apporte le thé puis repart immédiatement. Je suppose que c’est le moment de tester mon sens du goût humain. Je prends une petite gorgée de thé. Délicieux. Je suis quelqu’un qui ne faisait pas vraiment attention au goût, les saveurs de ce monde ont déjà réussi à m’impressionner. Ça a un goût de matcha, un peu plus amer. Je ressens aussi sa chaleur. Pas l’effet de la chaleur, mais la chaleur elle-même. Une sensation bizarre.
Les Ogres ont aussi l’air d’apprécier le thé. Une fois tout le monde calmé, nous commençons la conversation.

Pendant celle-ci, j’appelle Rigurdo. Puis les quatre autres chefs de clan. Kaijin vient aussi de commencer sa pause, parfait. Rigurdo et Ririna arrivent immédiatement. Les autres sont apparemment très occupés, nous avons donc décidé de continuer la discussion à nous cinq.

Pourquoi les ai-je appelés ?
À cause de la gravité de la situation. Si je devais résumer l’histoire des Ogres en deux mots, ça serait : une guerre. Et les Ogres ont été battus. Rien que ça. Au moment où nous combattions le Géant de Flammes Ifrit, les Ogres avaient leur propre combat. Qui peut bien défier les rois de la forêt, et en plus gagner ? Les chefs Gobelins sont aussi choqués que moi. En un instant, leurs visages se durcissent.
Qui est l’ennemi ?
[Ils nous ont soudainement attaqués. Avec une force déconcertante ! … Ces enfoirés… les Orcs !]

Contrairement aux Hommes, les monstres n’ont que faire des déclarations de guerre. Mais bien qu’on ne peut pas les critiquer pour leur attaque surprise, le fait même que les Orcs aient attaqué les Ogres est bizarre.
Les Orcs sont de rang C ou D. Ils sont plus forts que les Gobelins en moyenne, mais ne posent pas de problème aux aventuriers vétérans.
Cependant… ces faibles ont attaqué les plus forts, et ont même réussi à gagner…
C’est pourquoi je demande des détails.

Le village des Ogres, bien qu’un peu trop petit pour être considéré vraiment comme un village, était habité par trois cents Ogres. Trois cents monstres de rang B. C’est la taille de l’ordre de chevalerie d’un pays. Ceux qui souhaiteraient subjuguer un tel village avec des chevaliers de rang B- devraient en réunir environ trois mille.
Et les Orcs possèdent une telle puissance ? Nous avons tous l’air dubitatifs. Et prenons en compte le fait que presque tous les villageois ont été abattus.

Le chef du village et un petit groupe ont ouvert le chemin à leur jeune maître et à leur princesse pour qu’ils s’échappent. Avec une douloureuse voix, un des Ogres nous lance :

[Si seulement j’étais plus fort ! …]

Ça doit être le jeune maître. La dernière image dont il se souvient est celle de son chef mourant face aux Orcs.

Il y avait aussi un Orc géant qui émettait une aura étrange. Ils étaient même plusieurs de ce genre.
Alors que l’élite du village s’approchait de ces quatres-là, le reste des Orcs envahissait le village. Ils étaient environ dix mille. Évidemment, ils ne les avaient pas tous comptés, mais c’était l’impression qu’ils avaient eue.
Mais qu’importe la manière dont on les a réunis, c’est une quantité d’Orcs exorbitante. Et chacun, comme des Hommes, portait une armure complète. Si c’est la vérité, alors il est impossible qu’ils aient agi seuls. Peut-être qu’un pays les utilise…

[Hmm, peut-être sont-ils devenus des pions du “Seigneur Démon”]

Kaijin murmure cela.

Cette possibilité existe-t-elle vraiment ?
Je pensais que le Seigneur Démon évitait la forêt par principe. Au-delà de la forêt s’étend le continent des démons. Sur cette terre fertile, la production est menée par les esclaves et les golems. Le pays des démons ne meurt ainsi pas de faim, et ne se préoccupe pas des Hommes. Et pour cette raison, un Seigneur Démon avec des désirs de conquête attaquerait en priorité les Hommes.
Cependant, il se pourrait bien qu’un Seigneur Démon, par ennui, déclenche une guerre. La disparition du gardien de la forêt de Jura, Veldora, fait aussi qu’ils n’ont plus rien qui les retient.

Je vois.
Dans ce cas, je dois m’investir davantage dans la défense de la forêt. Et maintenant… ? J’ai demandé l’opinion de chacun.
[Je pense que les Orcs essayeront de conquérir nos terres !]
Répond Rigurdo pour tout le monde.
Ils me regardent tous, attendant mon opinion. Combattre, fuir ou rejoindre leurs rangs ? Les Ogres, après tout, deviendraient immédiatement des prisonniers en fonction de ma décision. La tension monte rapidement.

[Et bien, et si nous buvions plus de thé ?]
En disant cela, je demande un second service. Alors que tout le monde sirote son thé, leur expression se calme. Maintenant…

[Que comptez-vous faire ?]
Je demande aux Ogres.
[N’est-ce pas évident ? Attendre une bonne occasion et charger avec tout ce qu’on a !]
[Évidemment. Je dois venger mon maître !]
[Moi aussi ! Même si je ne suis pas fort, je ne peux pas laisser ces cochons en vie !]
[[[Nous suivrons le jeune maître et la princesse !]]]

Euh… Ils savent qu’ils courent droit à leur mort, mais…

[Les gars, ça ne vous dirait pas de me servir ?]
[Que dites-vous ?]

Oui, même s’ils sont forts, les Gobelins ne pourront pas faire face aux Orcs. On doit augmenter nos forces de combat pour leur arrivée.

[Si vous me rejoignez, je pense pouvoir exaucer vos vœux ?]
[Que—Que dites-vous ?]
[C’est simple : je vais vous aider. De toute façon on devra les combattre à un moment ou à un autre.]
[Je vois, les Gobelins nous assisteront, et nous protégerons cet endroit en échange… C’est ça ?]
[Exactement. D’ailleurs, ça me va aussi si le contrat s’arrête quand on aura battu les Orcs ! Vous pourrez demander votre liberté après. Ou vous pouvez rester avec les Gobelins et créer un pays ! Ou alors vous installer autre part ! Qu’en dites-vous ?]

L’Ogre qu’ils appellent “jeune maître” prend le temps de réfléchir après avoir entendu mon offre. Comme on pouvait s’y attendre d’un rang B. Ce “jeune maître” a clairement les capacités d’un rang B+. Je peux voir de l’intelligence dans ses yeux. Il les ferme lentement, puis les écarquille. Et…

[Entendu ! Nous deviendrons vos subordonnés !]

Pour augmenter d’un peu leurs chances de gagner, ils ont choisi de me servir. Je suis content, et c’est peu dire. Peut-être que je peux les sauver aussi.

Je ne le savais pas à ce moment-là, mais les Ogres ont longtemps été des mercenaires. Et l’avant-garde que le Seigneur Démon nous envoie a cette même occupation. Ils ont rapidement accepté mon offre. Quand j’entends cela, je les accepte immédiatement comme amis.

[Très bien ! Et maintenant on va vous nommer !]
[Hein ? Qu’allez-vous— ?]

Le nommage habituel. Les Ogres sont abasourdis par la tournure des évènements, mais ça ne me dérange pas du tout. Je leur donne rapidement des noms !
Je me sens très créatif aujourd’hui. Je regarde la couleur de leur aura. Le jeune maître sera “Benimaru”, la princesse sera “Shuna”. Leurs gardes seront “Kurobee”, “Hakurou”, “Souei” et “Shion”. Je les nomme ainsi.
Et puis je suis entré en hibernation… Eh, pourquoi ça le fait juste pour six personnes… qu’est-ce que ça veut dire ?

Quand je me réveille (bon, j’étais toujours éveillé, mais…) le lendemain, j’ai ma réponse.

Ses cheveux brûlant comme une flamme ardente, Benimaru. Alors qu’il était grand et corpulant, il ne mesure maintenant plus que 180 cm et son corps s’est aminci. Cependant, son énergie magique a tellement changé qu’on pourrait le confondre avec quelqu’un d’autre… Hein ? Ils ont évolué tant que ça ? C’était bien sûr mon intention. Ils ont clairement dépassé le rang A, ces hommes-ogres.
Deux cornes noires dépassent de sous ses cheveux, luisant plus brillamment que de l’obsidienne. Même si je pense qu’il n’aimerait pas que je lui dise qu’il est une beauté.

Ensuite. Suna et Shion sont des femmes. Si la princesse était un homme, je me plaindrais. Les femmes Ogres sont étonnamment belles, mais l’évolution les a rendues magnifiques. Qu’est-ce que ça veut dire ? D’où viennent ces idoles ? Non, non, elles ne sont pas si belles !

On peut voir deux cornes blanches s’élever de ses longs cheveux roses et ondulés. Quelle fille magnifique !!! Elle mesure à peu près 155 cm. Ses yeux rouge feu, avec un regard empli de passion, me fixent.
L’autre, Shion. Des cheveux lisses, violet sombre, avec une unique corne violette. Une peau blanche et des lèvres rouges. Ses yeux violets semblent percer mon âme. Elle mesure 170 cm… Se léchant les lèvres comme les top models le font parfois, c’est une vraie beauté. Je la veux comme ma secrétaire, je pense, du fond de mon cœur.

Kurobee est dans la fleur de l’âge, un homme élégant.

Hakurou est un homme d’âge mûr. Mais il ne faut pas le sous-estimer pour cela.

Souei a le même âge que Benimaru. Une peau plus sombre et des cheveux bleu foncé. Un bel homme avec une aura particulière, mesurant 190 cm. Des yeux bleus qui lui vont bien.

Et ils sont tous au-dessus du rang A ! Je le répète, ils sont tous au-dessus du rang A ! C’est donc pour ça que j’ai utilisé tant d’énergie ! À mon avis, je dirais que les Ogres les plus forts sont tous venus ici. Et ils avaient probablement tous déjà des noms.

Mais s’ils finissent par nous trahir… ça ne sera pas une partie de plaisir !
Et, tournant au ridicule mes doutes,

[[[Rimuru-sama ! Nous vous demandons humblement d’écouter notre requête ! Nous vous prions d’accepter notre loyauté !]]]

Puis ils se sont tous inclinés devant moi ! Une raison de refuser… ? Je n’en ai pas.
Et j’ai ainsi obtenu de nouveaux compagnons !
… Je vais garder le fait que j’ai eu peur de leur force pour moi !

 

Chapitre précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Concernant ma Réincarnation en Slime 27 : La Tribu des Ogres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s