Concernant ma Réincarnation en Slime 28 : Métiers

Traduction : Llaurence
Adapt : Soreyawari
Check : Miss X


Voici enfin votre masse gélatineuse après une courte attente ! ^^


Me faire de nouveaux amis est très bien, mais est-ce que tout le monde va s’entendre ? Je me suis un peu inquiété, mais ça s’est rapidement dissipé.

Les Ogres ont évolué en Oni. Peut-être qu’en évoluant sur le chemin de leurs ancêtres, ils débloqueront des pouvoirs spéciaux.
Je sais que j’ai dit que leur pouvoir avait l’air d’être au-dessus du rang A, mais une fois stabilisés, ils pourraient redescendre au rang A-. Malgré tout, ils sont devenus vraiment forts. Qui plus est, sur le champ de bataille, peut-être davantage que la force physique, les capacités spéciales sont les clés de la victoire.
J’ai moi-même vaincu Ifrit grâce à mes compétences. Je dois donc admettre que je suis curieux de voir quelles capacités se cachent dans ces corps.

D’ailleurs, à cause de l’évolution, les vêtements qu’ils portent ne leur vont plus. Puisque leurs corps ont rapetissé (même s’ils restent plus grands que les Gobelins), ils sont trop grands. Leurs armures sont cassées et leurs armes ébréchées et craquées. Étrangement, leurs habits font penser à ceux de soldats ayant fui le champ de bataille.
Et puisque je trouve leur style curieux, je leur pose donc la question.

[Oui ! Il y a 400 ans, un jeune homme s’est aventuré dans notre village. Les villageois étaient sur leurs gardes, mais le chef l’a accueilli chaleureusement. À la même période, un dragon inférieur faisait rage dans la forêt. Après avoir montré sa reconnaissance, le jeune homme a battu le dragon. Les villageois ont alors vénéré son nom et c’est devenu une tradition. Nous avons commencé à imiter la tenue du jeune homme et c’est ainsi que nous nous habillons depuis.]

Et voilà ce qu’on me répond. Ils ont imité son équipement et l’ont recréé avec succès ?

[Donc, vous avez recréé l’équipement vous-même ?]
[C’est comme vous le dites. Le jeune homme nous a appris de nombreuses techniques et après divers essais et erreurs nous avons fini par les maîtriser. Kurobee, par exemple, est un forgeron, qui se spécialise dans les épées.]

Oh ! Et dire qu’on a déjà quelqu’un pour faire des épées…
Présentons-le vite à Kaijin.

Puisqu’ils se sont rencontrés hier, la discussion n’a pas pris beaucoup de temps. En fait, comme s’ils se connaissaient depuis des années, ils se sont immédiatement attelés à la production de nouvelles armes. Laissons-les faire.

Et il y a quelque chose qui m’a surpris !
Ce monde a aussi des produits faits à base de soie ! La plupart des vêtements que j’ai vus jusqu’ici étaient faits d’un tissu ressemblant au chanvre. Par exemple, les vêtements des Gobelins à l’origine. Enfin, je ne sais pas si c’est vraiment du chanvre ou non, mais il est certain que ça y ressemble. Mais je m’égare.

À propos de la soie. C’est un matériau pouvant être récolté des papillons de l’enfer, un monstre vivant à proximité du village des Ogres. Enfin, pour être précis, ça se récolte de la chenille. Si la larve grandit et devient un papillon de l’enfer, on se retrouve face à un puissant monstre de rang B possédant une poudre envoûtante.
Cependant, pendant sa transformation, elle est complètement sans défense. Donc il faut chercher les cocons et les récolter.

Shuna est experte en ce domaine, et est surnommée la princesse du tissu.
Présentons-la à Garm et Doldo.
Garm s’occupe des vêtements de tous les jours et des sous-vêtements. Doldo se concentre plus sur les teintes et les habits haut de gamme. Bien qu’on ne puisse pas encore en faire, nous avons commencé les dispositifs pour pouvoir en produire.
Quant à la chasse aux cocons, elle est confiée à la cavalerie de Gobelins. Ils captureront en même temps des larves que l’on fera se reproduire au village.

Je ne sais pas grand chose de la culture de vers à soie, mais à force d’expérience, on finira peut-être par réussir. Cependant, comme ça nous permettra peut-être d’obtenir des tenues correctes, au final l’effort vaut le coup.

Quant à mon tas de fil d’acier… “Je te laisse t’en occuper !” ai-je dit à Shuna, en le lui donnant.
[Très bien ! Je ne vous décevrai pas, Rimuru-sama !]

Elle répond en rougissant.
Adorable. Elle doit avoir l’âge où l’on est heureux que quelqu’un ait besoin de nous. (nda : Rah ! Non ! Encore un personnage principal qui va ignorer tout signal que lui enverront les filles amoureuses de lui… pfuuuuu…)En tant que princesse des Ogres, travailler le tissu n’a probablement été jusqu’à aujourd’hui qu’un loisir. Donc même un peu de responsabilité a l’air de la rendre heureuse.

Les frères nains sont aussi contents de travailler avec elle. Seulement, ne la touchez pas s’il vous plaît… Contrairement à son apparence, cette fille est incroyablement forte ! S’ils essaient de lui toucher le derrière, ils ne verront sûrement plus jamais le soleil se lever. Ces deux-là sont plutôt pervers, donc je me fais du souci. Enfin, la seule raison pour laquelle j’arrive à m’inquiéter pour eux est mon manque de libido. Si j’en avais, je me ferais plus du souci pour moi que pour les autres. Parce qu’elle est vraiment trop mignonne !
Une vraie princesse Oni. On risquerait sa vie à chaque fois qu’on essaierait de la draguer.

[Shuna-sama. Shuna-sama a trouvé une tâche ? Ne vous en faites pas, car je serai dévouée à Rimuru-sama.]

Shion s’incruste entre Shuna et moi. J’ai un instant cru voir un éclair entre elles… Nan ! Sûrement une illusion d’optique. (nda : … *pleure*)

[Hohoho. Comment serait-ce possible vu que je suis celle qui prendra soin de Rimuru-sama ?]
[Tuez toute pensée de ce genre, princesse. Je ne laisserai pas cela arriver ! C’est à moi de me consacrer pleinement à Rimuru-sama ! ]

Biizzzz biz zap (étincelles électriques)

Vous voyez ? Elles sont parfaitement courtoises ! Et je n’ai besoin de personne, d’abord. J’ai vécu seul pendant longtemps, je peux m’occuper de toutes les tâches ménagères.
Donc… allons voir ailleurs. Enfin, c’est ce que je voudrais faire, mais…

[Rimuru-sama ! Qui préféreriez-vous avoir à Vos côtés, entre Shion et moi ? »

Elles ne m’ont pas laissé fuir.

[Ah, oui. Shuna doit aller tisser, non ? Donc je compterai sur toi quand tu auras le temps, peut-être ?]

Compter sur elles pourquoi en fait ? Je ne comprends pas. Shuna, par contre…
[Très bien ! Je suis la favorite, n’est-ce pas ?]

Ah, oui, d’accord. Laissons ça tel quel.
[C’est ça ! Heureux de t’avoir à mes côtés !]

Elle sourit et acquiesce de la tête à mes mots. Mignon.

[Dans ce cas princesse, pour le moment, confiez-moi Rimuru-sama !]
[(Tss) Prends soin de notre Seigneur !]
[(Hoho) Je ne vis que pour servir !]

D’une manière où d’une autre, l’atmosphère est devenue tendue. À ce moment-là, j’ai senti la température tomber dans la pièce… mais c’est probablement mon imagination.
Vous savez, il y a plein de choses dans ce monde devant lesquelles il est absolument nécessaire de dire : c’est sûrement mon imagination ! C’est l’une d’entre elles.

.

Avec Shion, nous faisons un tour pour surveiller la construction. En parlant de ça, que font les trois autres ? Ils étaient avec nous il n’y a pas si longtemps…

[Hakurou-sama était notre professeur d’arts martiaux, l’épéiste le plus fort de la garde royale. Il est certainement parti vérifier les défenses du village. Benimaru-sama et Souei sont allés tester leurs capacités. Ils sont rivaux et meilleurs amis. Je pense qu’ils voulaient tester leur nouvelle force.]

Je vois. Evidemment, même moi je comprends à quel point il est important de vérifier ses capacités.

Et Hakurou est un épéiste, hein. Je devrais en faire mon tuteur. Mais s’il est occupé à vérifier le village, lui demander de m’entraîner devra attendre.
Kurobee et les autres sont aussi occupés à faire des armures et des épées, donc ça devrait aller.
Mais j’ai vraiment hâte d’avoir une épée. J’ai vraiment envie d’imaginer une armée de Gobelins avec des épées. Cependant, les lances sont sûrement une meilleure option en combat.

Nous partons à la recherche de Benimaru et Souei. Ou plutôt, nous nous dirigeons vers l’endroit où deux impressionnantes auras s’affrontent. Une plaine dans la direction de la grotte.

C’est un combat du genre qu’on pourrait voir dans un manga. Les auras rouge et bleue s’entremêlent et combattent pour dominer l’autre.
La terre se fend et le ciel se fissure ? Du moins c’est l’intensité que l’on peut ressentir du combat. Je n’en crois pas mes yeux. C’est donc ça des Oni… !
Leurs armures se brisent en morceaux sous la force de leurs coups. Pas qu’elles soient vraiment une protection pour eux à l’origine. Leurs épées se sont cassées, mais ils continuent le combat à mains nues, dans un style ressemblant au karaté, avec des techniques et des règles. Ce n’est pas une bagarre amateur.

… Hum… C’étaient bien des Ogres, n’est-ce pas ? Leurs mouvements sont si fluides que je ressens le besoin de le confirmer.

[Je n’en attendais pas moins du jeune maître. Souei est aussi splendide. Dans notre art martial, la maîtrise du combat à main nue sert de base à celle de l’épée.]
Voilà ce qu’elle dit.

L’épée est une extension du corps, c’est pourquoi il faut d’abord maîtriser son corps… Ces mots ont été hérités du jeune homme qui avait vaincu le dragon. Des Ogres artistes martiaux… Si des aventuriers sont tombés un jour sur eux… Je me demande combien de ces malheureux ont subi un tel sort. Offrons-leur une prière.

Après m’avoir remarqué, les deux cessent immédiatement le combat et se précipitent vers moi. Ils n’ont aucune blessure. En apparence, ils donnent l’impression de n’avoir que jouer au chat ou quelque chose du même genre.

[Rimuru-sama, je vous remercie humblement pour ce pouvoir merveilleux !]
[Avec ce pouvoir, je ferai des Orcs une mer de sang en Votre nom !]

Ouais… Je dois dire que je n’en suis pas impatient.

[Des paroles très prometteuses ! Je compte sur vous. Mais pour le moment, nous devons encore laisser les Gobelins obtenir plus d’informations.]
[La reconnaissance ne se passe-t-elle pas bien ?]
[Si, les Gobelins font un excellent travail, mais s’approcher de trop près implique de nombreux dangers.]

C’est vrai. Pour obtenir des informations, j’ai envoyé des éclaireurs. Cependant, comme les Orcs peuvent être très vigilants. je leur ai demandé d’éviter d’être détectés.

Une fois mon explication terminée, Souei dit :
[Rimuru-sama, dans ce cas, je partirai aussi en éclaireur. Donnez-en l’ordre, s’il vous plaît !]

Il semble qu’il a confiance en ses capacités d’espionnage. Peut-être que maintenant qu’il a évolué, le puissant Oni Souei pourra obtenir de meilleures infos que les Gobelins. En tout cas, il a l’air de garder la tête froide, donc il ne va probablement pas faire quelque chose d’imprudent. Je peux peut-être lui confier cette tâche.

[Puis-je te confier cela ?]
[Affirmatif ! J’entends et obéis !]

Au moment même de sa réponse, sa silhouette disparaît de ma vue. [Déplacement furtif]. Je vois qu’il a obtenu une belle compétence. Avec quelques efforts, je devrais pouvoir l’obtenir également. Il semble que j’ai une chose de plus à travailler.

[Désolé d’utiliser votre ami…]
[Aucun problème. À l’aide de ce pouvoir que vous nous avez donné, nous souhaitons vous montrer des résultats !]
[Je vois… les Orcs sont vos ennemis jurés, après tout. Le jour de la bataille viendra, figez votre colère jusque là !]
[Evidemment. Si je peux vous être utile, donnez-moi l’ordre d’agir. Je ne vis que pour être vos bras et jambes !]
[… Vraiment, vos mots soulagent mes peurs ! D’ailleurs, avez-vous trouvé les Gobelins compétents ?]
[Tout à fait oui. Vous avez évoqué la création d’un pays ici, n’est-ce pas ? Avec Rimuru-sama comme monarque et Rigurdo comme premier ministre ? Je crains ne pas comprendre grand-chose à la politique, mais vous pouvez me confier les questions militaires.]

Alors que nous discutons ainsi,
[Ho ho ho. Jeune maître, vous avez l’intention d’user de mes vieux os ? Cependant, si c’est pour Rimuru-sama, je saurai forcer ce vieux corps à travailler]
Avec ces mots, Hakurou prend part à la conversation.

Je n’avais pas senti sa présence du tout. Ni sa température corporelle.
Oi oi… S’il m’avait attaqué à ce moment-là, j’aurais été touché sans crier gare…
C’est donc ça le niveau d’un maître ! … En d’autres temps, ou peut-être s’il était né humain, on l’aurait probablement appelé Saint de l’épée ou quelque chose du genre. Sans nom, ni expérience du monde extérieur, ce grand-père (Ogre) a silencieusement poli sa technique à l’épée. Je peux comprendre pourquoi il est le plus puissant d’entre eux.

[Benimaru… es-tu plus fort que Hakurou ?]
[Fu. Rimuru-sama, votre blague me met dans une position gênante. Ce vétéran, ou plutôt, Hakurou est le plus fort de la garde royale. Il a même surpassé mon père. Et de plus, il est métis, le sang du jeune guerrier humain coule dans ses veines.]
[C’est comme il le dit. Mon ancêtre n’est nul autre que le maître épéiste Araki Byakuya !]

Un japonais, hein. Il semble être du temps des katanas.
[Je vois, dans ce cas, vous êtes un samouraï, n’est-ce pas ?]

Un unique mot, prononcé négligemment, déclenche cela. De l’énergie magique s’échappe du corps de Hakurou, se mélange à celle des alentours, puis se réassemble. La quantité d’énergie magique dans son corps n’a pas changé. Cependant, la qualité si.
Je l’avais oublié. L’évolution par le changement de classe, hein.
Un Oni d’âge mûr, mais que j’ai apparemment revigoré… Il a maintenant l’air d’être dans la fleur de l’âge.
Enfin, il a aussi l’air choqué du changement de son corps. J’ai récidivé. Je n’aurais jamais pensé qu’un seul mot de ma part pourrait avoir un tel effet. Alors que son corps est encore en train de s’accoutumer à l’augmentation d’énergie magique, lui a l’air de s’adapter à la classe de samouraï. Je prie juste pour qu’il ne soit pas devenu plus fort que moi.

[Très bien. À partir d’aujourd’hui, vous êtes un samouraï. Les samouraïs vivent de leur loyauté. Servez bien Benimaru !]
Je m’exclame ceci.
[Attendez une minute. J’ai toujours voulu être fait sa-mou-ra-i.]
Me dit Benimaru en me regardant les yeux pleins de détermination. Il est vraiment le stéréotype du guerrier type. Mais me dire cela maintenant…

[Je peux t’accorder cela, mais, cela te va de ne pas devenir chef de village ?]
[Après tout ça, vous me dites cela ! J’ai choisi de Vous servir. Je vous ai fait le serment de vous être loyal. À nouveau, je vous offre encore ma loyauté, accordez-moi d’être votre samouraï !]
[Je vous le demande aussi !]
Shion aussi, hein. Puisqu’on en est arrivé à là, je suppose qu’il ne reste plus qu’une chose à faire.

[Entendu. À partir de maintenant, vous êtes des samouraïs ! Vivez pour mon bien !]
J’ai le sentiment d’avoir dit ça hier aussi… c’est très gênant. Mais ces gars-là…
[ [ [À vos ordres !! Nous Vous offrons nos vies entières !!] ] ]
Sans aucune gêne, ils prêtent serment.

D’ailleurs, j’ai donné à Kurobee la profession de forgeron, et à Shuna la classe de prêtresse.

Mais Kurobee… bien que sa puissance a diminuée en conséquence, il m’a montré une habileté effrayante au forgeage d’épée. Je devrais lui demander de m’en forger une bientôt.

Shuna pouvait apparemment manier la magie noire depuis le début, mais sa transformation en prêtresse lui a fait découvrir des arts secrets.
Contrairement à la magie, elle ne peut pas les apprendre aux autres. Mais si elle apprend une compétence qui a l’air utile, je demanderai certainement à l’analyser. Peu importe qu’elle ne puisse pas l’apprendre aux autres, j’ai [Prédateur] après tout ! Je l’apprendrai rapidement une fois qu’elle l’aura maîtrisée.

Fufufu. Et pour celui qui a déjà appris déplacement furtif, je sais exactement ce qui va lui convenir. C’est ça ! Ce que tous les enfants adorent… un ninja ! Si c’est lui, il pourrait sûrement infliger des coups critiques et faire voler des têtes ! En fait… Hakurou peut déjà faire ça… Effrayant. Le simple fait de me tenir debout à côté de lui me fait imaginer ma tête s’envoler… c’est très inquiétant.
Je vais devoir mieux prendre en considération leur puissance. Maintenant qu’ils sont devenus plus forts, je vais devoir réfléchir à comment le devenir moi-même. Je ne peux pas continuer de compter sur mes compétences pour toujours. On dirait que j’ai beaucoup à apprendre pour la prochaine bataille !

Puis, c’est arrivé. Me montrant exactement ce que je devais préparer.

 

Chapitre précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “Concernant ma Réincarnation en Slime 28 : Métiers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s