Release That Witch Chapitre 72 – Le Roi tient la cour

Traducteur : JetonS
Adapt : Saulot
Check : Saulot


Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !


 

rtw

 

Timothé Wimbledon était assis sur le trône, frottant le sceptre dans ses mains tout en contemplant ses ministres dans le panthéon.

C’était le sentiment qu’il recherchait, il préférait sa situation actuelle plutôt que d’être retenu à Valence où il devait superviser les conflits d’intérêt sans fin entre les marchands, qui se battaient pour leurs propres bénéfices.

Il arrêta de frotter son sceptre, et commença à tâtonner le sol avec ses pieds, laissant le son résonner dans le couloir. Tous les yeux se concentrèrent sur lui, il hocha la tête et ordonna, « Vous pouvez commencer. »

« Votre Majesté, j’ai une affaire importante à vous signaler. » Le premier à s’avancer fut le Chevalier Weimar, surnommé ‘Sir Coeur de Fer,’ qui était responsable de la défense de la Cité Royale.

« Parlez. »

« Puis-je demander une suspension de la chasse aux Sorcières ? Votre Majesté, les récentes interventions sont de plus en plus excessives ! J’ai entendu dire qu’hier, plusieurs femmes ont été arrêtées dans leur maison, et que d’autres se sont fait agresser dans les cachots. On rapporte même un mort dans les prisons ! Il s’est avéré qu’au final, aucune d’entre elles ne sont des Sorcières ! La panique s’est répandue dans les périphéries de la ville. Si la situation s’aggrave, je crains une hausse du nombre de fugitifs. »

Timothé fronça les sourcils, il était l’instigateur de cette chasse aux Sorcières. Il ne connaissait peut-être pas la vérité sur la mort de son père, mais ce dont il était sûr, c’était que son père ne se serait jamais suicidé. L’étrange sourire affiché sur le visage de son père avant sa mort lui avait donné des frissons. Son père portait une Pierre de Rétribution de Dieu de la plus haute qualité, et l’Eglise avait confirmé son authenticité, mais cela ne voulait pas dire qu’aucune Sorcière ne tirait les ficelles.

Même si la théorie semblait douteuse, il n’avait aucune meilleure théorie que celle de la manigance des Sorcières.

Il jeta un coup d’œil à Langley, l’officier et subordonné responsable des interventions. Le dernier se leva immédiatement et dit, « Votre chère Majesté, ce n’était qu’un accident, et j’ai déjà puni sévèrement le personnel concerné, » dit-il en craquant des doigts, « Le gardien, le castellan et les gardes ont reçu dix coups de fouet et ont payé une amende de vingt-cinq Royals d’Argent. »

« Une femme est morte et trois autres se sont fait brutalement torturées, et vous pensez que quelques coups de fouet et une compensation monétaire suffiront ? » Demanda Sir Weimar froidement, « Et qui vous donne le droit de juger ? Etait-ce l’ancien Premier Ministre Vic ou le Ministre de la Justice le Seigneur Padro ? »

« Votre Majesté ! Nous sommes confrontés à des temps extraordinaires, nous nous devons de réagir en conséquence, » Langley revendiqua son innocence et se prosterna, « Si nous faisons abstraction des petites déviations, nos interventions se sont révélées remarquables. Nous avons déjà trouvé au moins quinze Sorcières tapies dans l’ombre de la Cité Royale, et elles se font interroger à l’heure actuelle. Nous serons bientôt en mesure de savoir si votre père – non, je veux dire, s’il s’agissait d’un complot. »

Timothé le fixa fermement, saleté d’idiot, tu as presque révélé à tous nos véritables intentions. Les Ministres présents dans cette salle suspectaient probablement qu’il était le véritable coupable dans la mort de son père, mais le monde extérieur n’avait accès qu’à sa propre version, celle où le Prince Gerald tua son père. Cette version ne devait pas être remise en cause.

« Quinze Sorcières ? » Sir Coeur d’Acier se moqua avec mépris, « Il semblerait que la Cité Royale soit devenue une forteresse pour les Sorcières. Quelques années auparavant, l’Eglise a initié une chasse aux Sorcières dans une forêt à l’ouest de la Cité Royale, mais ils n’ont été capables d’attraper que six Sorcières. Il semble que vos hommes sont bien plus compétents que les hommes de l’Eglise. »

« Vous… ! » Langley cria mais fut immédiatement interrompu par Timothé.

« Assez ! » Langley est d’une telle stupidité, tout comme les autres idiots sous mes ordres, pensa Timothé, qui était agacé par le manque de compétence de ses sujets. S’il n’avait pas eu besoin de lui au début de la bataille pour le trône, il n’aurait pas promu cet idiot. Même si tu veux paraitre compétent, ne rapporte pas un nombre aussi incroyable. Je crains que ces quinze femmes subissent le même traitement que ces pauvres paysannes. Il ne voulait pas de l’aide de l’Eglise, mais à cet instant, il n’avait pas d’autre choix, « Vous irez à l’Eglise et demanderez à un prêtre de venir pour qu’il identifie ces quinze femmes. Jusqu’alors, cessez toute torture. Et à partir de maintenant, vous laisserez le prêtre confirmer toute femme que vous attraperez ! Si plus tard, j’entends que mes ordres n’ont pas été suivis, je vous jetterai dans le fossé pour nourrir les poissons ! »

« Huh, oui, Votre Majesté, » confirma Langley, « Je suivrai vos ordres ! »

Au départ de Langley, Timothé se tourna vers le Ministre des Finances, « Quiconque s’est fait méprendre pour une Sorcière, incluant les trois précédentes, recevront trois Royals d’Or chacune. Concernant la femme qui est morte en prison, envoyez l’argent à la famille, » il marqua une pause, « Plusieurs fois. »

« Comme vous le désirez, » dit le Ministre des Finances, hochant de la tête.

« Votre Majesté est magnanime, » flatta Sir Weimar en saluant le Prince.

« Prochaine question. » Timothé attendit un moment, mais quand il vit que personne n’avait rien à dire, il continua, « Puisque personne n’a d’autre problème, je vous ferai part des miens. » Il regarda le Ministre de la Diplomatie, « Yoshua ‘Sir Boulet,’ il y a déjà plusieurs mois que l’ordre de rappel a été envoyé, mais personne n’est encore revenu à la Cité Royale, avez-vous des nouvelles ? »

Sir Boulet venait de la Famille Flynn et avait cette position depuis trente ans. Il avait des cheveux gris, un visage marqué par les âges et avait déjà un pied dans la tombe. Il s’éclaircit la voix, « Votre Majesté, votre 3ème Sœur Garcia Wimbledon n’a pas encore répondu. Quant à votre 4ème Frère Roland Wimbledon, dans sa lettre, il est écrit qu’il reviendra lorsque ses gens seront en sécurité à la fin des Mois des Démons… »

« Et quoi d’autre ? » Demanda Timothé, contrarié.

« Il parlait du Prince Timothé et non pas du Roi Timothé. »

Timothé souffla du nez avec dédain. Il est aussi ignorant qu’avant, un frère inutile. Si tu reviens, tu recevras des ordres du nouveau Roi. Je te donnerai un bon endroit pour vivre, digne du Prince gâté que tu es. Si tu ne reviens pas, tu mourras dans d’effroyables souffrances. Tu me rappelles nos parties d’échec, peu importe ce que tu feras, j’aurai toujours la bonne réponse.

« Laissez-le, » Timothé secoua la main, « Qu’en est-il de ma 5ème Soeur ? »

« Votre Majesté, elle … a disparu, » répondit Sir Boulet, la tête basse.

Timothé ne saisit pas le sens de cette réponse, « Comment ? Que voulez-vous dire par ‘elle a disparu ?’ »

« Elle fut la première à promettre de revenir, mais une semaine après la réponse, Son Altesse disparut du palais où elle vivait, avec son majordome et ses deux servantes. Nos hommes la recherchent déjà, mais ils ne l’ont pas encore trouvée. »

Quelle était la signification ? Quel gâchis, elle n’avait besoin que de me croire ! Le cœur de Timothé lui fit mal, il avait confiance en sa sœur. Il espérait faire d’elle son officier. Depuis leur enfance, elle avait toujours agi de façon spectaculaire, son comportement excellait même comparé au sien. Elle n’avait perdu sa position de Premier Héritier qu’à cause de son identité de femme.

Depuis le début, Timothé voyait sa 5ème sœur d’un œil positif, l’ancien Roi ne voulait pas qu’elle soit mêlée à cette tempête, il lui avait donnée la Cité Argentée, qui était proche de la Cité Royale. La Cité Argentée était une ville normale, de bonnes capacités financières mais incapable de former des troupes. Qui aurait pu penser qu’elle s’enfuirait ? Etait-ce vraiment le choix d’une femme sage ?

« Maintenant qu’elle est partie, l’ancien Seigneur devrait de nouveau gouverner la Cité Argentée. Mais continuez l’enquête, je ne peux pas permettre à une personne de sang royale de se mêler à des roturiers. » Il serra les dents, essayant tant bien que mal de calmer ses émotions turbulentes, « Pour résumer, seule ma 3ème Soeur a refusé d’obéir ? »

« Oui, Votre Majesté, » répondit Sir Boulet.

« Puisqu’elle reste obstinée, nous prendrons les mesures nécessaires, » dit Timothé les yeux rivés vers le Premier Ministre Vic. Pour commencer une guerre, le Premier Ministre et le Roi devaient tous deux opter pour. Il était son plus grand partisan, il n’aurait aucun problème à le rallier à sa cause, « Je vais laisser le Duc Ryan garder les frontières du Sud et je forcerai Garcia à abandonner le Port de Clearwater avant de l’accompagner à la Cité Royale. »

Bien entendu, le Marquis Vic répondit, « Nous devrions appliquer vos paroles sans délai, veuillez donner l’ordre de partir en guerre, pour que le Ministre des Affaires Etrangères puisse s’occuper des formalités. »

Timothé hocha la tête, satisfait. Au moment où il avait l’intention d’ordonner au secrétaire d’écrire la missive, des bruits de pas hâtifs se firent entendre dans le couloir. Puis une série de bruits confus retentit, la porte s’ouvrit et un Chevalier en manteau à rayures bleues déboula dans la salle.

Timothé le reconnut immédiatement, c’était le fameux ‘Chevalier au Mistral Gelé’ Naim Moor. Il se dépêcha droit au centre de la salle, s’agenouilla et dit, « Votre Majesté, j’ai reçu des nouvelles du Sud. » Il luttait pour respirer, sa voix était clairement anxieuse, « Votre Soeur Garcia Wimbledon, en cinq jours, elle a vaincu les troupes du Duc Ryan et occupe maintenant la Cité de l’Aigle ! … Elle s’est aussi proclamée Reine de Clearwater, et tous les Seigneurs du Sud ont répondu à ce couronnement en déclarant leur indépendance ! »

 

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

5 commentaires sur “Release That Witch Chapitre 72 – Le Roi tient la cour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s