Dungeon Defense – Volume 1 Chapitre 3 (Partie I)

Traducteur : JetonS
Adapt : Saulot
Check : Saulot


Désolé pour les redirections des chapitres précédents, mais je n’allais pas héberger sur le site le travail de quelqu’un d’autre :p. Ça ne se fait pas ! Voici le chapitre que j’ai traduis.

Le rythme de parution mmmh, disons, une partie toutes les semaines (aussi longue que cette partie-ci)


 

dd

 

Chapitre 3 – Maladie Inconnue

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.

Un souvenir d’il y avait longtemps.

A l’époque, je m’apprêtais à entrer en primaire.

« Père. Pourquoi ne t’es-tu pas marié avec une seule fille ? »

Je venais d’apprendre que la monogamie était de bon sens dans presque tous les pays. Notre pays ne faisait pas exception à la règle. En d’autres mots, ma situation familiale était extraordinaire à un niveau national.

« Fiston. Tu ne comprendras pas, mais il existe des femmes exquises dans ce monde, bien que rares. Et d’autant plus rares sont les hommes bons. Si une femme bonne et un homme bon se rencontrent, il est inévitable pour eux de faire l’amour. »

Déclara mon père sans aucune honte.

Comme à son habitude.

« Oh ? Alors père a réussi à rencontrer 5 de ces ‘rares femmes exquises’ ? »

« Parce que j’ai été bon dans une précédente vie. »

« Peut-être que je devrais essayer de croire en Allah la prochaine fois. »

A l’époque, j’allais à l’Eglise toutes les semaines, et je priais constamment pour que la foudre s’abatte sur le crâne de mon père. Je ne sais pas trop pourquoi, mais mon père restait en forme. Peut-être que Dieu s’occupait d’affaires internationales. Il n’avait surement pas grand-chose à faire des prières d’un gosse de 8 ans. Je décidai de ne plus m’occuper des affaires de Dieu.

Donner et recevoir.

Il y avait toujours une raison pourquoi j’étais un athéiste.

« Mon malin de fiston. Garde en tête les prochains mots de ton père. »

« Bien que je pense que la raison pour laquelle ma personnalité est si tordue est 80% de ta faute, père. Qu’y-a-t-il ? »

« Si tu es assez chanceux pour rencontrer de bonnes femmes. Tu le sauras au moment où tu poseras les yeux sur elles. Peu importe ce qu’il se passe. Jamais. Ne les laisse jamais partir. »

« Tu aurais pu utiliser un terme singulier au lieu de pluriel, père. Grâce à cela, tout ce que j’entends sonne comme une déclaration bonne à mettre à la corbeille. »

« Corbeille, hein … Bien. Fiston. Prépare-toi. Peu importe tes choix, tu vivras une vie plus désastreuse que la mienne. »

« Pourquoi ? Ma personnalité est bien meilleure que la tienne, père. »

« Parce que tu es bien plus malin que moi. »

Il leva le coin des lèvres.

« Les gens malins ne se marient pas avec n’importe qui. Ils chercheront quelqu’un qui saura les comprendre. La seule personne qui peut comprendre un homme malin est une femme maline. Et alors, que se passera-t-il ? »

Mon père leva l’index.

« Lorsque deux personnes malines se rencontrent, ils accompliront de grandes choses. Une fois que tu obtiendras une position sociale plus élevée, tu rencontreras une autre femme aussi maline que toi. Vous vous complémenterez l’un l’autre, et vous finirez avec trois personnes. »

Il leva le majeur.

« A trois, vous atteindrez une position encore plus élevée. Au-dessus de tout, tu regarderas autour de toi et tu trouveras une autre femme maline. Vous serez 4. Et avant que tu ne le saches, vous serez 5. »

Il leva finalement son annulaire et son auriculaire.

Je fus éberlué et rétorquai.

« ……De toute ma vie, je n’ai jamais rien entendu d’aussi insensé que ça. Je pensais que la fécondation était impossible entre un chien et un humain, mais quand je te regarde, père, je crois que ma naissance est le résultat d’un miracle. »

« Tu es plus diabolique que moi. La limite de ton père était 4 femmes. C’est ma limite. Néanmoins, je suis impatient de voir jusqu’où tu iras. »

« Déchet de père. Je ne sortirai avec personne – »

Je le regardai droit dans les yeux.

« Et même si je sors avec quelqu’un, je sortirai avec une seule personne. Je ne la tromperai jamais et je ne ferai de mal à personne qui me soit importante. »

« Ce n’est pas une surprise, venant de toi. »

Il sourit.

De façon agaçante.

Même de la part de son fils, c’était un sourire rafraichissant.

 

 


▯ Plus Faible Seigneur Démon, Rang 71, Dantalian

Calendrier Impérial : Année 1505, Mois 4, Jour 18

Château du Seigneur Démon Dantalian


Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.

 

 

La vie était magnifique.

Au point que même ceux qui se pensaient nihilistes devraient admettre que la vie était magnifique.

Suivant les réglages de Dungeon Attack, les Seigneurs Démons étaient des touffes d’énergie magique. Toutes les fonctions vitales étaient liées à la magie. En d’autres mots, même si vous ne mangiez pas et que vous ne dormiez pas, grâce à l’énergie magique, votre cerveau pouvait fonctionner.

Il n’y avait aucun souci même si je flemmardais dans mon lit pendant 4 jours.

Je n’avais pas à travailler pour me nourrir.

N’est-ce pas la vie qu’un NEET a toujours rêvé ? (NEET : Not in Education Employment or Training)

J’aimerais emprunter cette position et faire une déclaration.

Les Seigneurs Démons sont les meilleurs.

Vive les Seigneurs Démons.

Voici pour vous, les Seigneurs Démons.

« ……Votre altesse, Dantalian. »

Il y avait une époque où je pensais ainsi.

Je tournai ma tête lentement à cause de la voix abrupte.

J’étais allongé sur mon lit, si je voulais tourner ma tête, je devais tourner mon corps entier. C’était un gaspillage astronomique d’énergie. Comme si je regardais le Ministre de l’Environnement qui avait tout juste fini de lire les rapports sur la consommation d’électricité durant l’été, je regardais la personne d’un regard accusateur.

« Pourquoi m’appeler ? »

« Aujourd’hui est la date limite. Cette fois ci, peu importe vos excuses, je me dois de récolter dettes et intérêts de votre altesse. »

Ici une femme, avec deux tresses dans les cheveux, se tenait.

Elle avait l’air d’avoir l’âge d’une fille qui venait tout juste de sortir du lycée. Contrairement à son apparence, son visage était dénué d’émotions. Tel un trainard qui venait de revenir d’une guerre. La fille semblait avoir déjà brûlée depuis longtemps le carburant de cette chose appelée émotion.

Elle était ennuyeuse.

C’était l’expression normale de cette fille. Deux semaines s’étaient écoulés depuis ma rencontre avec elle, mais je n’avais encore jamais vu ne serait-ce qu’un semblant de sourire. Je commençais à suspecter qu’elle était atteinte d’une maladie. Peut-être un symptôme de à-jamais-en-période-de-règle. La maladie sonnait bien à l’oreille.

La fille parla.

« Les 100 Libres que votre altesse nous a emprunté il y a trois mois. Si votre altesse compte les intérêts de ce mois-ci, les intérêts seuls atteignent un total de 96 Libres. Celle-ci est présente pour récolter les 196 Libres de votre altesse. »

« Je le redis mais, je n’ai jamais emprunté cet argent. »

Je me décrottai le nez avec mon petit doigt.

« Comment suis-je supposé repayer l’argent que je n’ai jamais emprunté ? Abandonnez. »

« Vous avez tort. Votre altesse a certainement reçu un prêt de la Firme Keuncuska. Veuillez jeter un coup d’œil à ce reçu. L’empreinte digitale de votre altesse y est inscrite. »

La fille sortit un parchemin de son sac.

D’une écriture vintage, un contrat y était inscrit.

IOU

100 Pièces de Libre (40% d’intérêt chaque mois)

Rang 71, le Seigneur Démon Dantalian, a reçu un prêt d’un montant égal à ce qui est inscrit ci-dessus.
Les intérêts doivent être payés tous les 10èmes de chaque mois, le montant principal devra être repayé avant l’Année 1505, Mois 4, Jour 11. Au cas où les intérêts sont payés en retard, le créditeur peut demander à tout moment un remboursement des intérêts et du prêt. Le débiteur, le Seigneur Démon Dantalian, ne montera aucun signe d’opposition.

Année 1505, Mois 2, Jour 1

Rang 71, Seigneur Démon Sans Titre, Dantalian
Firme Keuncuska, Conseiller Exclusif, Lapis Lazuli

Jure sur Hermès et Hadès

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.

« Comme vous pouvez le voir. »

La fille me montra le parchemin et parla méthodiquement.

« La date butoir était à l’origine le 11ème du Mois. Une semaine s’est déjà écoulée. Votre altesse a demandé un délai d’une semaine. Votre altesse. Le temps s’est écoulé. »

« Ai-je – fait cela -. Je ne m’en souviens pas -. »

« Il est inutile de feindre l’ignorance. »

J’étais sur le point de paraitre indifférent, mais la fille me coupa dans mon élan.

« Je ne peux pas repousser la date limite plus loin. »

« Vous ne pouvez pas la repousser d’une autre semaine ? »

« Impossible. »

Une réponse immédiate.

« Votre altesse nous a demandé la même chose il y a une semaine. Repousser la date limite une fois est possible, mais deux fois d’affilée ne sera pas autorisé. »

Une fille venimeuse.

Elle était le genre de personne à tuer sans cligner des yeux.

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur lesite original..

.

 

Une semaine auparavant.

Cette fille visita soudainement mon château en s’introduisant comme une employée d’une quelconque firme. Ce genre d’invité n’était d’habitude pas très bienvenue dans mon monde, et bien sûr, elle me montra un reçu de dette et me hâta de payer.

« Une dette……. ? »

« Correct, votre altesse. »

La fille baissa la tête et s’inclina. Comme une servante avérée. Chaque mouvement était discipliné.

Sauf que je ne pus ressentir aucune once de respect envers moi. Elle donnait l’impression qu’elle ne me saluait que par obligation sociale.

Bon, il fallait dire que je n’étais un Seigneur Démon que de nom. Je méritais encore moins de respect qu’un oryzias latipes, Dantalian. Je suis reconnaissant qu’elle m’ait montré la base de l’étiquette, au contraire, j’étais celui qui méritais de m’incliner, je n’avais aucune plainte.

« Votre altesse a emprunté 100 Libres de notre firme, Keuncuska, il y a deux mois. Le jour des intérêts est arrivé, votre humble serviteur est venu en personne pour rencontrer votre altesse. »

« Mon Dieu…… »

Je fermai les yeux de toutes mes forces.

Je ne pensais pas que la position du Seigneur Démon Dantalian pouvait être pire, mais il semblerait que j’avais été trop optimiste.

J’avais mis ma vie en jeu pour repousser ces aventuriers, mais une affaire de prêt frappait maintenant à ma porte. Agression économique après une lutte armée. Une politique coloniale normale. Admirable. Si besoin, j’avais envie d’applaudir cette fine méthode diplomatique. Si seulement la cible en question n’était pas moi. Putain de merde.

« Votre altesse ? »

Alors que le désespoir m’arrivait jusqu’au cou, la fille pencha la tête. Elle était surement une connaissance de longue date de Dantalian. Elle avait peut-être remarqué que j’agissais étrangement comparer à avant.

Pour l’instant, je voulais connaitre son nom. Je marmonnai dans ma tête.

‘Statut.’

 

Nom : Lapis Lazuli

 

Endurance : Rang E
Puissance : Rang D
Défense : Rang F

 

Affection : 0

 

Alors son nom était Lapis Lazuli.

Je me forçai à afficher une expression sérieuse. Il était l’heure de mentir. Ses points d’affection étaient à 0, ce n’était que naturel de lui parler un peu froidement.

« Lazuli. J’ai un secret à te confier. »

« …… »

Eh ?

Je ne sais pas pourquoi, mais la fille devant moi leva le cil. Elle semblait surprise par mes mots. Je n’avais encore rien dit d’étrange, et pourtant sa réaction était étrange.

« Quel est le souci ? »

« Mes excuses. Cette humble servante ne s’attendait jamais même dans ses rêves les plus extravagants à ce que votre altesse se souvienne du nom de cette servante. D’habitude, votre altesse s’adresse à celle-ci par métis, moins que rien, larve, ou prostituée…… »

Dantalian était un déchet sans comparaison.

Je m’éclaircis la voix et changeai de sujet.

« Ehem. Garde mes mots à l’esprit, c’est un problème qui te concerne aussi. Tu ne le sais peut-être pas, mais il y a exactement une semaine, un groupe d’aventurier m’a envahi. Alors que je me débattais contre ces aventuriers en question, je me cognai la tête sur le sol. Et tu sais quoi. J’ai perdu une partie de mes souvenirs. »

Puis je pointai mes jambes.

« Ma jambe a aussi reçu de sévères blessures et j’ai été guéri quelques jours auparavant. Si la tournure avait été mauvaise, je serais mort. Pour être honnête, autre que me souvenir de ton nom de Lapis Lazuli, le reste m’est vague et flou. »

« ……Ainsi soit-il. »

Lapis Lazuli me dévisagea avec des yeux remplis de doutes.

Bien sûr, ce n’était pas possible pour elle de croire les mots d’un homme qui proclamait avoir perdu ses souvenirs. Néanmoins je restai effronté. Pendant un moment, l’atmosphère se tendit, chacun essayait d’analyser l’autre.

Il semblait que Lapis Lazuli avait atteint une conclusion d’une façon ou d’une autre, elle s’inclina une nouvelle fois.

« Servir votre altesse serait un privilège pour celle-ci. S’il y a quoique ce soit que celle-ci puisse faire pour aider Votre Altesse, un mot, et celle-ci fera tout pour vous aider. »

« Bien. Alors j’aimerais te solliciter immédiatement. »

« Oui. »

« ……Tu pourrais repousser la date limite d’un cran ? »

Lapis Lazuli cligna des yeux.

« Pardon ? »

« Je n’ai aucun argent sur moi. Je vous repaierai avant une semaine, alors accordez-moi un peu plus de temps. D’accord ? Je t’en prie. »

« …… »

Son regard se refroidit.

Je parie dans le mille, elle avait probablement mal-interprété mes propos et présumait que ma perte de mémoire n’était qu’une ruse pour repousser la date limite. Malheureusement, je n’avais pas le pouvoir de dissiper ce malentendu……

Lapis Lazuli était une femme pondérée.

Si j’osais être subjectif, alors je dirais qu’elle était une femme démoniaque. Elle ne consentit pas pour une semaine. Malgré mes plaidoyers, elle ne me donna que 2 jours.

Depuis ce jour, je jouai à un jeu de chat de de souris avec cette usurière.

Le premier jour.

« Votre altesse. Les intérêts ont été reportés depuis deux mois. Le prêt originel était de 100 Libres, mais les intérêts additionnés atteignent déjà les 96 Libres. Veuillez payer. »

« En premier lieu, n’est-ce pas ridicule que les intérêts composés soient de 40% tous les mois ?! C’est excessivement cher ! »

M’exclamai-je en descendant l’un des chemins de la caverne.

A un coin de la caverne se trouvait un lac souterrain. Plus intéressant encore, le lac était chauffé tel une SPA. Mon plus grand plaisir était d’y aller chaque jour et de passer mon temps à me prélasser dans la chaleur de l’eau qui enveloppait mon corps. Cependant, cette huissière résolvait son problème de logement en s’installant dans cette caverne et m’ennuyait sans cesse. A cause de cela, je ne pouvais pas me relaxer.

« La Firme Keuncuska ou peu importe son nom, je vais vous poursuivre en justice ! Ce taux d’intérêt a économiquement et logiquement une influence négative sur cette société ! »

« C’est pourquoi nous avons averti votre altesse au départ. Que sauf en cas de situation désespérée, il ne faut jamais emprunter de l’argent à notre Firme Keuncuska. Mais celui qui ne cesse de repousser l’échéance depuis deux mois n’est d’autre que votre altesse, Dantalian. »

« Non. Je ne suis pas celui qui ai emprunté l’argent … ! »

Je serrais mes dents et hurlais.

Pourquoi devais-je rembourser l’argent que quelqu’un d’autre avait emprunté ?

C’était irrationnel. Une irrationalité sans comparaison. La beauté de la vie n’était, comme je le pensais, qu’une utopie. La vie était ignoble et sombre. Je maudis mon propre destin de posséder un Seigneur Démon.

Les Seigneurs Démons étaient les pires.

Mourrez, Seigneurs Démons.

« Je m’excuse, mais je ne suis pas en mesure de comprendre les paroles de votre altesse. »

« Je te dis que c’était ce poltron nommé Dantalian qui a emprunté de l’argent…… ! »

Lapis Lazuli me regarda comme si elle regardait une pourriture.

Dantalian est votre altesse, c’est ce que ses yeux me disaient. Oui. Les autres ne comprendraient surement pas mes propos. C’était évident……

« Si c’est vraiment trop difficile, il y a aussi l’option de déclarer faillite. »

« Je suis en faillite dès le début, hein. Ahahah. »

Bonjour, habitants de ce pays.

C’est un citoyen exemplaire qui s’est transformé en Seigneur Démon.

Quand on parlait de Seigneur Démons, vous pensiez probablement qu’ils commandaient des armées de démons et qu’ils dévastaient le monde humain, mais pour une raison ou une autre, je semblais n’avoir absolument rien.

Je pensais déjà que c’était injuste d’être sur le point de mourir devant des aventuriers dès l’ouverture de mes yeux, mais maintenant je devais aussi repayer une dette ? Qui devais-je appeler pour cette injustice ? La police ? La cour ? Ou un hôpital psychiatrique ?

Mon seul désir était de vivre confortablement une vie de NEET le restant de ma vie dans ma maison. Paisiblement. Sans aucun tapage. On me retirait même ce petit souhait ? Le monde se foutait de moi ? Je voulais me suicider…….

« Votre altesse. Il ne faut pas être embarrassé de ne pas pouvoir payer la dette. Cependant, essayer d’éviter le paiement de la dette est gênant. Qu’est-ce que Votre Altesse veut dire par perte de mémoire ? Comment est-ce qu’un Seigneur Démon, tel que Votre Altesse, peut avoir recourt à une telle excuse enfantine. »

« J’ai vraiment perdu partiellement la mémoire ! »

« …… Aaaah. Bien sûr. »

« Tu as vraiment le don pour énerver les gens, hein ?! »

Le coin de mes lèvres convulsa.

« Bref, une semaine. Juste une semaine. Une fois la semaine passée, je ferai ce que tu me diras de faire. »

« Celle-ci vous accorde une journée de plus. »

« Tellement frugale…… ! »

Deuxième jour.

La matinée était arrivée, je venais de me lever du lit. Comme si elle m’attendait, Lapis Lazuli entra dans ma chambre. Je rajouterais aussi que j’avais pour habitude de dormir nu.

D’une conclusion logique, quand Lapis Lazuli envahit mes quartiers, je m’essayais à un nouveau style d’habit, à savoir, sans habits. Aussitôt que je la vis, je poussai un cri perçant.

« Sors d’ici ! J’ai dit sors ! »

« Votre Altesse. Les intérêts…… »

« Je ne porte rien en-dessous en ce moment ! »

« Ce n’est rien. Celle-ci n’a que peu d’attention pour le corps de votre altesse. »

« Je m’en fous ! »

De toutes mes forces, je jetai un coussin sur elle.

Lapis Lazuli ne bougea pas d’un pouce et autorisa le coup à l’atteindre. Bien sûr, l’attaque était inefficace. Son visage était toujours calme et dénué d’émotions.

« Celle-ci le redit, mais déclarer faillite est une bonne idée. Si Votre Altesse ne peut pas payer ses dettes, veuillez prendre en compte cette option.

« ……Dis m’en plus. »

Parlai-je en m’habillant.

Cette huissière me donnait mal à la tête.

« Que se passera-t-il si je déclare faillite ? »

« Pour commencer, notre firme viendra reprendre les droits du château du Seigneur Démon. »

Ils vont s’emparer de ma demeure.

Une vie d’enfer s’étalait déjà devant moi.

« Après cela, notre firme sollicitera de temps à autre Votre Altesse. Tout ce que Votre Altesse devra faire, sera de nous rendre service sans poser de questions. »

« Donc je serai rétrogradé au rang de marionnette pour votre firme…… »

« Mes excuses, mais c’est correct. »

J’avais déjà trempé dans ce genre d’entreprise, j’étais bien au courant des procédures.

C’était comme une grande compagnie qui utilisait un pauvre politicien pour bouger les pions sur l’échiquier. Dans ce monde, c’était une grande firme prenant avantage d’un pauvre Seigneur Démon.

« Regarde autour de toi, Lazuli. Je suis un Seigneur Démon sans rien. »

Lui dis-je sérieusement.

« Vous n’en tirerez rien d’une marionnette telle que moi. »

« Ce n’est rien. Il y a une quantité infinie d’utilisation économique rien qu’avec le statut de Seigneur Démon. Les cadres de notre firme en espèrent beaucoup de Votre Altesse, Dantalian. »

« T’es beaucoup trop honnête ! »

« Malheureusement, le seul produit que Votre Altesse peut acheter de celle-ci est l’honnêteté. »

Mais vous n’avez rien, donc vous ne pouvez rien acheter d’autre de toute façon.

Etait la nuance qu’elle mettait en mots.

Je ne l’aimais pas.

Je ne l’aimais vraiment pas.

Je ne l’aimais pas au point de vouloir lui marcher sur les pieds.

« ……Votre Altesse ? »

« Qu’y-a-t-il ? »

« Votre Altesse marche sur le pied gauche de celle-ci. »

« Quelle rodomontade, mes pensées et mes actions sont en phase. »

« Ça fait mal. »

« Tu n’as pas l’air de souffrir. »

« Je m’excuse…… Mais je ressens plus du plaisir. »

« Etais-tu en réalité un pervers ?! »

« Malgré les apparences, le sang d’une succube est mixé dans l’organisme de celle-ci. »

« C’était toi qui disais que la perversité d’une succube n’est qu’un préjugé la dernière fois qu’on s’est vu ! Tu l’as dit toi-même. »

« S’il vous plait, débarrassez-vous du préjugé que tous les préjugés ne sont rien que des préjugés. »

« Regarde-toi agir de façon hautaine et érudite…… ! »

« Je m’excuse, mais je suis en réalité une personne très compétente. » (TL Note : Elle arrête de parler d’elle-même en utilisant le terme ‘celle-ci.’)

« Agaçante ! Tu es vraiment agaçante ! »

« Je suis d’origine mêlée humain et succube. Ma naissance est tellement inférieure que je suis considéré comme une marginale de la société. Née orpheline, j’ai vagabondé les ruelles pendant 20 ans. Mais j’ai réussi ma vie par ma force seule. Je suis maintenant un col blanc travaillant pour la plus grande firme du continent des démons, Keuncuska. De plus, je suis ici en tant que consultante exclusive de votre altesse Dantalian. »

« T’es vraiment compétente…… ?! »

« Correct. C’est à un niveau complètement différent de votre altesse, né Seigneur Démon. De plus, Votre Altesse est un Seigneur Démon mais n’a encore rien réussi, tandis que celle-ci a grimpé aussi loin par la seule force de la volonté. »

« Tu as beau être compétente, tu es aussi super agaçante ! C’est quoi le problème. »

« Mes excuses. Celle-ci sera toujours honnête en présence de votre altesse. »

« Si c’est ça l’honnêteté, alors le monde se porterait mieux si tout le monde était un menteur. »

Je me demande pourquoi.

Cette personne ne m’insultait pas moi, elle insultait Dantalian, mais pour une raison ou une autre, je me sentais offensé. Cette fille qui ne crachait que des remarques insultantes sans aucune trace d’émotion me poignarda droit dans la poitrine.

« Je vais me faire clair. Je n’ai pas l’intention de devenir la marionnette de quelqu’un. »

« Compris. »

Lapis Lazuli hocha la tête.

« Alors veuillez payer la dette. »

« Désolé, mais je n’ai pas non plus d’argent. Tsk tsk, c’est dommage. Je veux te donner l’argent mais il semble que mes poches soient vides, donc je ne peux pas ! Ahah ! Ahahahah ! »

« …… »

En vérité, j’avais 80 Libres cachés sous mon lit dans les Quartiers du Seigneur Démon.

C’était l’argent que j’avais récupéré des aventuriers en risquant ma vie. Comme si j’allais donner l’argent à une quelconque frugale succube à-jamais-en-période-de-règle.

« Votre Altesse. Avez-vous vraiment la volonté de repayer la dette ? »

« En effet. Je suis un homme débordant d’énergie. Aah, quelle tragédie. Je veux sincèrement te donner l’argent, mais hélas, je suis sans sous, je n’y peux rien. Restrictions. Ces restrictions. »

« Alors travaillez pour payer la dette. »

« ……Eh ? »

La main droite de Lapis Lazuli scintilla brillamment.

Un cercle de magie rose se forma pendant un moment et bientôt, une pioche apparut dans les mains de Lapis Lazuli.

Une pioche.

C’était quelque chose que seul un grossier ouvrier utilisait dans une mine.

« ……Pourquoi tu me donnes ça ? »

« Votre Altesse n’est pas au courant ? Comparé aux autres zones, les châteaux des Seigneurs Démons ont une haute concentration d’énergie magique. Par chance, le château de Votre Altesse est de la forme d’une caverne, si Votre Altesse choisit une location et commence à miner, Votre Altesse devrait pouvoir miner immédiatement des pierres magiques. Les pierres magiques contenant une énorme quantité d’énergie magique peuvent se vendre à un prix très élevé. »

« Me dis-tu de devenir un mineur et de travailler ? »

« Oui. »

« Etes-vous sérieuse. »

Parlai-je avec les formules de politesse par mégarde.

C’était un tel choc que j’avais oublié pendant un moment que j’étais un Seigneur Démon.

« Votre Altesse a dit qu’il débordait d’énergie. »

Lapis Lazuli me remit la pioche.

Je fixai éperdument le bout de bois sur lequel un autre bout de fer était attaché.

« Maintenant, Votre Altesse n’a plus qu’à utiliser cette énergie à bon escient. »

« …… »

CLANG !

 

[Vous avec extrait 1x Morceau de Fer.]

 

CLANG!

 

[Vous avec extrait 1x Morceau de Fer.]

 

CLANNG !

 

[Vous avec extrait 1x Morceau de Fer.]

 

CLANG……

 

[Vous avec extrait 1x Morceau de Fer.]

 

CLAAANG……

Et ainsi, au troisième jour.

Je regardai furieusement Lapis Lazuli d’un regard plein de mépris.

« – Je déclare faillite. »

« Mais ça ne fait qu’un jour. »

« C’était un miracle que j’effectue 30 minutes de travaux manuels. »

Je jetai la pioche aussi loin que je le pus.

Mon corps criait à cause de mes muscles. Pour une personne qui avait pour but de devenir un NEET sans pareil, cette grande quantité de travail manuel était trop rude. Il n’y avait pas non plus de profit. Même si je balançais cette pioche toute la journée, je pourrais au plus gagner une seule pièce d’argent.

« Comment pourrais-je continuer ainsi ! »

« C’était juste que Votre Altesse se vantait tellement que celle-ci avait nourri de hautes espérances. »

« Le rendement est le pire !? Le rendement ! Si je gagne 1 pièce d’argent chaque jour, même si je travaillais un mois entier, tout ce que je gagnerais serait 6 pièces d’or ! L’intérêt seul est atteint déjà les 80 Libres ce mois-ci, et c’est 10 fois le montant que je gagne. Comment veux-tu que je perde mon temps à miner ! » (TL Note : 5 pièces d’argent = 1 pièce d’or. Une pièce d’or et un Libre ont la même signification. Les pièces d’argent sont les pièces d’argent.)

« …… »

Lapis Lazuli s’arrêta abruptement de parler.

Ses pupilles bleues s’écarquillèrent légèrement. Pour une raison quelconque, je pense qu’elle était surprise. C’était incroyablement rare pour Lapis Lazuli de montrer une émotion.

C’était étrange.

Rien de ce que j’avais dit était étrange. De ce que je pouvais dire, il n’y avait aucune raison d’être surprise. Je me demande pourquoi Lapis Lazuli, dont le défaut était d’être dénuée d’émotions, était surprise.

« Pourquoi me regardes-tu ainsi ? »

« ……Je m’excuse. Celle-ci ne s’attendait pas à ce que Votre Altesse soit capable d’effectuer des opérations mathématiques simples. C’était tellement inattendu que celle-ci était devenue interloquée. »

C’était une réponse outrageuse qui dépassait l’entendement !

« La déduction de Votre Altesse est correcte. Ce serait difficile de repayer la dette rien qu’avec le minage. »

« Oui. Si c’était toi, je ne doutais pas que tu accepterais…… Attends. Si tu savais qu’il serait difficile de repayer la dette avec ça, pourquoi m’as-tu incité à miner en premier lieu ? »

« Celle-ci ne comprend pas les paroles de Votre Altesse. Comment un être aussi inférieur que moi pourrait inciter un Seigneur Démon à faire quelque chose. Tout ce que celle-ci a fait, était d’offrir une pioche à Votre Altesse. »

Je regardai Lapis Lazuli d’un regard incliné.

« Lazuli. C’est la première fois que je rencontre une femme telle que toi. »

« Je ne mérite pas de si hauts éloges. »

« Je ne blague pas. »

Une vie de plus de 20 ans.

La seule femme à s’être un jour moquée de moi, à part ma mère, était ma deuxième demi-sœur. Mettant de côté son origine mixte et sa situation marginale, c’était incroyable que Lapis Lazuli ne soit pas encore tombée.

Par exemple.

Je traitais délibérément Lapis Lazuli avec affection. Mon but était les points d’affection. Un Seigneur Démon tel que moi traitait une personne d’une situation sociale aussi inférieure d’égal à égal. J’avais jugé que ce fait seul était assez pour me gagner quelques points d’affection.

Cependant, les résultats se solvèrent par un échec.

Si je lui parlais sournoisement, elle se mettait sur la même longueur d’onde et me répondait sournoisement. Si je blaguais avec elle, alors elle, d’un visage inexpressif, me répondait par une blague.

C’était tout.

Elle donnait l’impression que ‘puisqu’un Seigneur Démon tel que moi voulait ce genre de dialogue, alors ce n’était que naturel de se plier à mes désirs.’ Résultats, elle ne s’était pas ouverte à moi.

Comme le besoin de saluer dans les interactions sociales.
Lapis Lazuli me traitait avec une attitude sèche et commerciale.

……Et alors, le temps s’écoula indubitablement.

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.


 

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

 

Publicités

13 commentaires sur “Dungeon Defense – Volume 1 Chapitre 3 (Partie I)

    1. D’ailleurs j’ai une question. Vous préférez RtW ou DD ? Parce que je sais pas si vous suivez un peu le scandale des vols de Novels sur Chireads, mais du coup je vais potentiellement ‘abandonner’ RtW, c’est mon petit bébé et ma première traduction, mais s’ils m’embêtent avec cette affaire je vois pas l’intérêt de continuer. Ou alors je continue là où ils l’ont laissé et je sors des chapitres encore plus fréquemment qu’eux.

      Aimé par 1 personne

    1. D’ailleurs j’ai une question. Vous préférez RtW ou DD ? Parce que je sais pas si vous suivez un peu le scandale des vols de Novels sur Chireads, mais du coup je vais potentiellement ‘abandonner’ RtW, c’est mon petit bébé et ma première traduction, mais s’ils m’embêtent avec cette affaire je vois pas l’intérêt de continuer. Ou alors je continue là où ils l’ont laissé et je sors des chapitres encore plus fréquemment qu’eux.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s