Konjiki no Wordmaster Chapitre 36 : La Résolution du Roi Démon

Traduction : Nekoyashiki-san
Adaptation : Yurane
Check : MissX


Tada !


Les yeux d’Hiiro s’écarquillèrent lorsqu’il vit un point particulier de son statut.

《Chaîne Double (Débloqué)》

Comme il s’y attendait, ses aspirations commencèrent à se déchaîner en son fort intérieur. Il voulait le tester immédiatement. Cependant, sa première priorité pour le moment était d’estimer ses fonctionnalitées.

《Chaîne Double (Débloqué)》Coût en PM : 300

Hiiro pouvait à présent associer deux caractères. Comparé à la Chaîne Simple, cette capacité offrait un effet incroyablement plus fort à l’activation. La Portée, la puissance, la polyvalence, même si tous ces aspects étaient grandement améliorés, il y avait aussi des limites. Selon le mot, des mots avec un fonctionnement extrêmement court existaient. Aussi, à moins d’avoir une image claire du caractère à l’esprit lors de l’utilisation de la compétence, le mot lui-même ne pourrait être écrit.
(ndt : pour rappel, les mots japonais peuvent être composés de plusieurs caractères pouvant s’interpréter comme un mot à part entière, donnant ainsi à Hiiro la possibilité d’utiliser de nouveaux mots plus complexes. Des exemples Yurane ? ^^ / nda : Bien sûr ^^ Par exemple, dans le chapitre 32, Hiiro utilise 飛 (voler dans les airs) mais avec ce nouveau pouvoir, il pourrait utiliser 飛翔 [飛 (voler)+ 翔 (planer, voler) = vol])

En plus, si l’écriture de deux caractères était interrompue, le《Contrecoup》causerait une réduction de l’ensemble des statistiques de 50%, et empêcherait également le lanceur d’utiliser la magie par la suite. Toutes les stats et capacités retourneraient à la normale après 6 heures.

(C’est une autre magie vraiment puissante, mais elle a un《Contrecoup》vicieux…)

Si la tentative d’écrire deux caractères échouait ou était interrompue, il semblait y avoir un《Contrecoup》significatif en réserve.

(Ça réduit tout de moitié hein… Écrire deux caractères est quelque chose qui demande du temps. Si je dois l’utiliser, je dois faire extrêmement attention à ce qui m’entoure.)

En effet, si quelqu’un interrompait Hiiro alors qu’il écrivait et qu’il était face à un ennemi redoutable, il ne serait pas étrange qu’une telle pénalité le conduise à la mort.

(Cependant, c’est seulement ce niveau de risque. Comme on pouvait s’y attendre, c’est tout à fait naturel quand on compare ses effets aux risques)

Néanmoins, Hiiro était enthousiasmé. Il ne pouvait s’empêcher de penser à toutes les choses qu’il pourrait faire. Il voulait aussi tôt que possible libérer du temps pour l’expérimenter pensa-t-il.

« Hé~ Hiiro, est-ce que tu as aussi obtenu quelque chose comme un titre ?

– Qui sait, et toi ?

– E-et bien, je pense que l’un de ces titres est complètement de ta faute, mais je préfère avoir une conversation approfondie à ce propos plus tard. J’ai obtenu un titre appelé《Lame de la Nature》.
– Oh~

– Il semblerait que tu y gagnes un genre de correction de《Statut》. C’est ce que j’ai eu. Et toi Muir ?

– Ah, oui. C’est juste trop incroyable. Je ne sais pas trop comment le présenter… »

Lorsque Muir lut son《Statut》, Arnold fut incapable de cacher sa surprise et resta bouche bée

« I-il a vraiment augmenté, heu… ton niveau…

– O-oui. Je suis un peu heureuse, et triste à la fois… je pense ? »

Ses sentiments devaient être troubles. Atteindre le niveau 34 devrait être le signe d’un aventurier expérimenté. Cependant, elle n’était jamais allée en première ligne pour combattre. Et malgré cela, le fait qu’elle ait atteint ce niveau donnerait probablement l’impression que la réalité était devenue terne.

Toutefois, le fait que son corps était devenu plus léger et qu’elle pouvait sentir une sorte de pouvoir en elle la calmait.

« Bon, n’est-ce pas mieux ? Un niveau est un niveau. Peu importe à quel point ton niveau est élevé, je pense qu’il vaut mieux être comme Muir et douter de tes propres capacités plutôt que de devenir arrogant et de les surestimer.

– V-vraiment ?

– Ouais, bon, je doute que Muir puisse devenir arrogante, mais accepte simplement la réalité pour le moment. Tu deviendras utile si tu travailles dur. Tout commence à partir de maintenant, c’est ce que j’essaye de te dire.

– Ou-Oui ! »

Sur les paroles d’Arnold, Muir lui répondit d’un hochement de tête vigoureux. En effet, elle avait décidé qu’à partir de maintenant, elle combattrait aussi. C’était précisément pour cela qu’elle devrait penser à comment devenir plus forte en préparation du futur.

« Nous devrions nous réjouir que notre rang de guilde ait augmenté aussi. Le tien à augmenté également pas vrai ?

– Ouais.

– Oui !

– Comme je le pensais, former un groupe ça aide… »

Présenté simplement, même si une personne combattait et que les autres regardaient, leur expérience augmenterait.

« C’est grâce à Muir et Hiiro que la Vipère d’Argile a été tuée, former une équipe était définitivement le bon choix. »

Bien qu’Arnold était celui qui avait donné le coup de grâce, il pensait que s’il avait été seul, il se serait sûrement enfui. En conséquence, il leur en donnait le crédit.

« Peu importe, j’y vais en premier. C’est… ça, n’est-ce pas ? »

Ce que Hiiro montrait du doigt était une énorme porte que l’on pouvait voir à travers la forêt devant eux.

« Ouais, c’est l’entrée du【Royaume des Bêtes : Passion】. »

Quelques jours avant que Hiiro et ses compagnons arrivent à【Passion】, le【Royaume des Démons : Haos】entier était sous tension. C’était dû à une lettre reçue il y a quelques jours provenant des『Gabranth』.

Le contenu de cette lettre renfermait la certitude d’une bataille. En d’autres mots, c’était une déclaration de guerre.

« ……………. »

Un grand nombre de soldats formaient des rangs en bas de la Terrasse du Château du Démon. Celui qui observait ce spectacle avec amertume n’était autre que le Souverain du Château du Démon, celle régnant sur le【Royaume des Démons : Haos】: Eveam.

Avec de beaux cheveux blonds voletant au vent, une fille à l’air jeune voyait ses traits enfantins déformés alors qu’elle regardait la scène, les dents serrées. Derrière cette dernière, sa servante, Kiria, qui l’avait regardée silencieusement jusqu’à présent prit la parole.

« Êtes-vous certaine de cela ?

– …………….

– Si cela continue, cela tournera sans aucun doute en une guerre d’extermination.

– Je sais ! »

Comme pour nier les propos de Kiria, Eveam éleva le ton. Toutefois, après être allée si loin, elle sentait qu’elle ne pouvait pas faire autrement..

« De là à penser que les Gabranth réagiraient si rapidement…

– Non, je m’y attendais.

– Ku… »

En effet, ce n’est pas comme si elle n’avait rien fait jusqu’à maintenant. Elle leur avait envoyé une proposition de paix similaire à celle envoyée aux Humas.

Cependant, cela n’avait pas été accepté. Elle avait même considéré le fait d’offrir sa propre tête pour étouffer le conflit, néanmoins Kiria disait que les hommes bêtes ne s’arrêteraient pas.

En conséquence, elle avait cherché d’autres moyens et essayé différentes méthodes pour établir un dialogue avec eux, mais aucun de ses plans ne fut concluant

Cela dit, elle reçut une fois une réponse. En la lisant, elle comprit que quoi qu’elle fasse, les Hommes-Bêtes avaient décidé d’éliminer l’ensemble des Evila. Seule cette intention avait été clairement transmise.

« Pourquoi… cela a-t-il tourné en conflit…?

– Il est plus que probable que ce soit parce que c’est la méthode de persuasion la plus efficace.

– Comment !? Pourquoi devons-nous tout déterminer par la force ?! Le pouvoir est naturellement inégal ! N’est-ce pas mieux d’utiliser les mots que chacun possède en toute équité pour débattre plutôt que de forcer les gens à se soumettre par la force ? D’autant plus qu’aucune goutte de sang n’aurait à être versée.

– …est-ce vraiment le cas ?

– Qu’est-…ce que vous voulez dire ? »

En réponse au déni de Kiria, les yeux de la Reine Démon s’écarquillèrent alors qu’elle regardait cette dernière.

« Les mots… sont légers.

– … !

– Certainement, les mots sont quelque chose auxquels tout le monde a accès en toute équité. Cependant, les mots sont intrinsèquement vides par nature…

– Vides…?

– Oui. Le grand pouvoir de la persuasion peut être extrait de ces mots vides. Le pouvoir des mots ne se limite pas à l’écoute, mais telle une lame, vient marquer le cerveau de la personne. Néanmoins, Eveam-sama, pensez-vous avoir en votre possession un mot assez lourd pour éviter une guerre ?

– C-C’est…

– Peut-être que dans un monde paisible sans guerre, s’il s’agissait d’une négociation pour un accord commercial, alors peut-être que la méthode d’Eveam-sama réussirait.

– …

– Cependant, c’est la guerre. Des gens vont assurément mourir. La Guerre n’est pas une broutille comme des négociations pour un accord commercial. C’est sans doute le plus grand obstacle auquel vous aurez à faire face. Êtes-vous prête à assumer le fardeau et les conséquences de votre décision ?

– C’est…..

– Il semblerait que vous soyez encore trop naïve pour un Roi Démon. Et il est également vrai que de nombreux démons suivent encore la volonté du précédent Roi Démon. Pour commencer, les Evila sont une race guerrière. Avez-vous pour ces personnes un mot qui puisse apaiser leur colère et leur haine de l’autre?

– Cela suffit.

– … »

Eveam dit cela en grinçant des dents et serra ses poings si fort que du sang commença à couler de ceux-ci.

« Je…ne veux juste pas blesser qui que ce soit. Tout le monde est une famille pour moi. Si cette famille commence à combattre… comment cela pourrait-il rendre qui que ce soit heureux ? Mais je…je suis impuissante… »

De ses yeux clos, une seule larme coula sur sa joue. Elle était le souverain de cette terre, et pourtant elle était accablée par son impuissance. Sa colère envers elle-même était plus grande que sa frustration.

« Dans ce cas, devrions-nous baisser les armes et nous rendre ?

– ..eh ?

– Il est possible que les Gabranth comprennent nos véritables intentions. »

Bien qu’une telle proposition avait l’air plutôt attirante, Eveam ne pouvait que froncer anxieusement les sourcils. Voyant une telle expression, Kiria resta indifférente tandis qu’elle continuait.

« Cependant, dans le cas où cela se montre inefficace, la Race des Démons d’Evila pourrait bien être menée à sa destruction sans être capable d’y faire quoi que ce soit. »

Si elle venait à faire une capitulation totale, alors le Roi Démon et les officiers principaux seraient probablement capturés en gage de leur soumission. Après avoir scellé leur pouvoir, ils seraient jetés en prison en attendant le sort qui leur serait réservé.

Dans le meilleur scénario, l’annihilation totale des Evila pouvait être évitée. Toutefois, la possibilité que les prisonniers se fassent exécuter resterait très élevée.

De plus, comme la brigade『Cruel』était trop puissante pour être restreinte, ils deviendraient une source d’inquiétude s’ils les laissaient en vie. Afin de prendre leurs responsabilités, ils seraient exécutés pour servir d’exemple.

Mais si elle ne se rendait pas, la guerre commencerait et beaucoup de sang serait versé. Même si Evila se rendait, il y avait de fortes probabilités que le camp adverse ne l’accepte pas.

Tout en réfléchissant à de telles circonstances, peu importe qu’elle avance ou se replie, du sang serait toujours versé. Le visage d’Eveam se tordit d’une expression de souffrance tandis qu’elle grinçait des dents. Voyant un tel visage, Kiria abaissa sa tête respectueusement.

« Moi, Kiria, ai fait des remarques inconvenantes. S’il-vous-plaît, désignez la punition appropriée pour mon insolence.

– C’est bon. Ce que Kiria a dit est exact et indiscutable. Il n’y a point besoin de punition.

– …très bien. Dans ce cas, je devrais ajouter quelque chose pour finir.

– Eh ?

– Restez assurée que moi, Kiria, suivrai Eveam-sama peu importe le chemin que vous choisissiez.

– Kiria…pardonne-moi. »

Pendant un court instant, le silence emplit l’atmosphère. Toutefois, en réponse aux paroles de Kiria, le visage d’Eveam auparavant lugubre se releva.

« Avez-vous pris votre décision ?

– Oui, je protègerai『Evila』! Kiria, je veux que tu me prêtes ta force.

– …comme vous le désirez. »

Une forte volonté reposait en ses yeux. Il n’y avait plus de temps à perdre. Le temps ne pouvait être arrêté. Par conséquent, tout ce qui pouvait être fait à présent était d’utiliser le temps restant pour accomplir son objectif.

« Je ne vais pas permettre à ma famille d’être assassinée ! »

Avançant d’un pas ferme à travers la Terrasse, Eveam se dirigea vers l’extérieur avec Kiria à sa suite.

 

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

2 commentaires sur “Konjiki no Wordmaster Chapitre 36 : La Résolution du Roi Démon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s