Death March 6-31 : Les Combats des Filles (4)

Traducteur: Hina-sama
Adapt : Yurane
Check : MissX


Voilà enfin le dernier chapitre des combats des filles ! Plus que 3 chapitres et quelques intermissions avant la fin du tome 6.
Bonne lecture à vous
~
ShaSha-senpai.


◇Liza◇

Il n’y a pas de fin à ceci.

J’ai probablement déjà vaincu des dizaines de zombies. Bien que je puisse en vaincre beaucoup en un coup de lance, leur nombre est au-delà des prévisions.

Nous avons atteint un endroit d’où l’on peut voir les portes de la cité, mais il y a encore plus de cent zombies qui infestent la zone jusqu’aux portes. C’est facile de s’occuper des gobelins ou des voleurs zombies, mais c’est difficile de se battre contre les ours et autres zombies monstres qui y sont parfois mélangés.

En plus de ça, il y a cette chose !

Le serpent à plusieurs têtes qui apparaît derrière les zombies n’est pas seulement énorme. Il crache des boules de feu comme un dragon.
De justesse, on a évité un coup direct grâce à la magie de Mia, mais ce n’est pas une chose contre laquelle on peut se défendre plusieurs fois. Je n’ai pas d’autre choix que de passer à l’action la première et m’en occuper rapidement. Pour cela, je dois absolument réduire la distance entre le serpent à plusieurs têtes et moi.

« Mia, la route ! »

Mia semble avoir compris. Elle utilise la magie qu’elle a utilisée pour écarter les soldats plus tôt pour repousser les zombies et créer un chemin parmi eux.

Je charge chaque once de la maigre magie que je possède dans la lance magique–

◇Lulu◇

Je peux entendre les bruits en direction de la cité de Muno.

Je me demande si Liza-san et les autres vont bien ?

Nous avons rassemblé les 100 galets il y a tout juste un moment. Non, il y en a presque 200. Tout le monde a été intéressé par le risotto.
À présent, j’apprends la cuisine de la région par les femmes qui m’ont aidée. Je vais surprendre le maître plus tard.

« Ça ne vous dérange pas de nous avoir offert autant de nourriture ?
– Il n’y aucun problème. »

Alors que je goûte la recette terminée, le grand et mince chef du village est venu. Nana-san me soutient. Je ne suis toujours pas à l’aise avec les hommes autre que le maître.

« Chef ! C’est terrible, des réfugiés se précipitent par ici depuis la cité de Muno.
– Qu’avez-vous dit ?!
– Pour l’instant, ils se sont arrêtés devant le village. Mais, il y a plus d’une centaine de personnes. »

On dirait que l’inquiétude d’Arisa est devenue réalité.
Que dois-je faire ?

◇Chevalier◇

L’Écaillée commence son assaut suivie par une luminosité résiduelle rouge.
Quel grand courage.

« Oy, élargissons le chemin que la demoiselle elfe a ouvert.
– Tout d’suite.
– Vice-capitaine, allez assister nee-san. »

De toute façon, c’est la magie par laquelle nous avons été frappés. Mais, je n’avais pas idée qu’on pouvait utiliser la magie de l’eau comme ça. Un art secret des elfes, hein.

« Donovan, il pourrait y avoir d’autres hydres aux alentours. Cherche-les avec la magie.
– Oui, capitaine. »

Espérons que ça ne soit qu’une peur infondée.

◇Liza◇

J’ai transpercé la base du cou du serpent à plusieurs têtes avec une attaque sur laquelle j’ai tout misé, tout en rugissant.
J’ai utilisé l’attaque lance spirale que le maître m’a montrée une fois en me la visualisant dans ma tête mais comme je le pensais, je n’ai pas pu la maîtriser en une nuit.
Malgré tout, il semble que j’ai réussi à neutraliser l’une des têtes du serpent.

Cependant, je ne peux pas me décourager.
Mon mana est épuisé. Mon corps forgé est la seule chose qu’il me reste.

Percer.

Parer.

Dès que je vois une ouverture, j’exécute un coup violent.

J’avais des doutes puisque le serpent attaquait peu, mais avant que je m’en rende compte, un soldat maniant deux épées s’était occupé de deux des têtes du serpent.

Quelques saletés de gobelins sortent sous le flanc du serpent à plusieurs têtes, mais des pierres volent depuis l’arrière et se logent dans leur tête, les écrasant. Il semble que Tama me couvre aussi fermement.

Le soldat aux deux épées est aussi bien habile pour un humain.
Bien entendu, il n’égale pas le maître, mais il manie ses épées comme s’il dansait.

« Liza, tiens. »

Mia qui descend de cheval me passe une potion. Par contre, je n’ai pas encore besoin d’une potion de vie ?

« Potion de mana. »

Je vois.
Je bois la potion, et avale le liquide légèrement sucré. C’est ce qu’on ressent quand on récupère son mana? C’est un peu différent de lorsqu’on récupère de la santé.

Avec ma lance magique, je pare l’attaque du serpent à plusieurs têtes après avoir vu une chance. L’un de mes bras me picote légèrement.

On dirait que Mia a lancé Ballon Magique de mon côté. Une brume verte jaillit sous le bas-ventre du serpent à plusieurs têtes, le faisant tomber sur le côté. Il semblerait qu’elle se soit servie du sang du serpent à plusieurs têtes qui était au sol.

Lame Magique—enveloppe la lance magique d’une lueur rouge.

Tout en criant avec fougue, je frappe avec ma lance magique le point faible du serpent à plusieurs têtes que Mia a dévoilé par sa magie : son estomac.

Ce corps énorme se tortille plusieurs fois, et ensuite s’arrête de bouger. Ce puissant ennemi n’a pas été vaincu par ma seule force. La puissance des amis est géniale, pas vrai ?

◇Mia◇

Comme on pouvait s’y attendre de Liza. Elle est vraiment géniale.

Elle a pu vaincre un tel serpent à plusieurs têtes.
Tout va bien même sans Satou. Tout va bien.

Oui, je pensais vraiment ça.

Mais, la réalité est terrible. C’est terrible !

Trois serpents identiques sont apparus de l’autre côté et viennent par ici ! Que fait-on ?
Que doit-on vraiment faire ? C’était déjà assez dur d’en vaincre un seul !

◇Chevalier◇

« Bien que Vice-Capitaine se soit bien battu, cette Nee-san a vaincu l’hydre.
– Encore un petit effort pour aller jusqu’aux portes.
– Mais, ces hordes de zombies se prolongent jusqu’au côté opposé des murs extérieurs.
– Bon sang, d’où est-ce qu’ils viennent ?
– Le Roi Sans-Vie n’a pas été ramené à la vie, pas vrai ? »

Cependant, le temps pour nos divagations s’arrête là.

« Capitaine, il y a trois bêtes devant. »

Je grimace au rapport de Donovan. Pourquoi mon mauvais pressentiment doit être prouvé comme ça ?
Trois hydres viennent du fond.

« Je… quand ce boulot sera terminé, j’épouserai la Pina-chan des cuisines. »

L’idiot fuit déjà la réalité.
On n’a pas d’autre choix que de se replier. Comme Donovan est épuisé à force de lancer Marteau d’Air, il faut se retirer de suite.

◇Liza◇

En effet, c’est impossible.
Alors qu’encore un peu et je pouvais retourner auprès du maître…

Je dois me forcer pour que Mia et Tama ne se blessent pas.

Je suis inquiète pour les soldats humains: est-ce qu’ils ont pu fuir assez loin ou pas? Mais nous n’avons pas d’autre choix que de se retirer. Cependant, je me demande si on peut s’enfuir sains et saufs avec de tels ennemis ?

Conservons notre mana pour le moment.
La lueur rouge de la lance magique que j’ai arrêté de fournir en mana s’affaiblit. C’est comme si ça reflétait ma faiblesse, je trouve ça désagréable.

◇Tama◇

Je couvre la dernière ligne de défense avec les chevaux.

C’est un autre serpent cracheur de feu. Cette fois, il y en a trois~?

Si je ne me trompe pas, on dit que cuisinés en kabayaki*, ils sont délicieux. Qu’est-ce que le kaba, je me le demande ?
*Kabayaki = hippopotame grillé. Le mot d’origine est カバ焼き, qui est du poisson (loche ou anguille) grillé dans une sorte de sauce soja. Ici ‘kaba’ n’est pas ‘hippopotame’ (même son, mais le kanji est différent), mais ‘jonc’. Le plat est nommé d’après sa forme : jonc grillé, alors les serpents peuvent aussi se faire cuisiner en kabayaki.
C’est donc un jeu de mots dans la version d’origine.

Haah, j’ai faim~.

La lueur rouge venant de la lance de Liza a disparu et Mia semble souffrir quand elle respire.

On est dans le pétrin?

Mais ça ira.

Sur les serpents qui allaient cracher du feu sur Liza et les autres, déferlent beaucoup, et beaucoup de flèches transparentes.

Vous voyez?

À chaque fois que Tama et les autres sont en danger, le maître nous protège toujours, nyan.

Je veux manger de la viande, vite~♪

◇Chevalier◇

« Est-ce que je rêve ?
– Peut-être que c’est le soutien de l’armée du baron.
– Dis pas n’importe quoi, on peut tirer au mieux trois flèches magiques, pas vrai ? Combien de douzaines de personnes sont nécessaires juste pour ce nombre ? »

De plus, les flèches visent les zombies qui risquent de perturber le travail de la lance de nee-san, et ça n’est pas arrivé qu’une fois. Je crois que c’est probablement un de ses compagnons. Mais, épargnez-moi des tirs ratés, d’accord ?

Bon sang, j’en ai assez des absurdités aujourd’hui.

« Regardez par là-bas, il y a des géants de l’autre côté du mur extérieur. »

On peut voir des têtes de géants dépassées des murs de la cité. On dirait qu’ils ne détruisent pas les murs, mais attaquent quelque chose dans les faubourgs. Je n’en suis pas sûr, mais ils ont l’air de se battre contre les zombies de l’autre côté.

J’ai entendu dire que le baron de Muno est une personne insouciante et heureuse, mais il cachait une armée de géants ? Impossible, les géants n’aident les humains que dans les histoires héroïques.

Je vais le répéter, j’en ai déjà assez des absurdités.

 

Chapitre précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Death March 6-31 : Les Combats des Filles (4)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s