Death March Interlude 6-5 : Nom de la Maison de Satou

Traducteur: ShaSha-senpai
Adapt : Yurane
Check : MissX


Bonsoir à tous ! J’ai le plaisir de vous proposer ce nouveau chapitre de Death March, traduit par mes soins. Je vous rassure, Hina-sama est toujours présente et active sur ce Novel. Dès le prochain tome, nous alternerons le rôle de traducteur chaque semaine afin de pouvoir vous proposer un nouveau chapitre de Death March chaque jeudi.
Bonne lecture à vous
~
ShaSha-senpai.


« Un nom de maison ? »
(ndt : nous parlons ici de maison, au sens noble, patrimonial et généalogique)

J’ai été appelé dans le bureau de Nina-san afin de choisir un nom de maison puisque je suis désormais un chevalier à titre honorifique.

« Un titre honorifique de noble n’est bien valable que pour une seule génération ? Me faut-il vraiment un nom de maison ?
– En effet, ce n’est que pour une génération, mais vous seriez surpris du nombre de maisons de noble à titre honorifique qui continuent de produire successivement d’autres nobles à titre honorifique.
– Bien que ces nobles soient limités à une seule génération, la plupart d’entre eux sont plus fortunés que les nobles déchus ou autres nobles ruinés. Ils peuvent donc payer la scolarité de leurs enfants et, selon les territoires, certains peuvent même acheter des titres avec de l’argent. »

Arisa, qui n’est jamais loin du bureau de Nina-san durant la journée, rejoint la conversation entre deux documents de travail.

« C’est tout à fait ça. Et si cela continue ainsi sur dix générations, un titre de chevalier ou de baronnet serait accordé à votre maison. »

C’est long…

« Il vous est impossible de me répondre immédiatement, je suppose ? Eh bien, nous pouvons faire cela dans 2 ou 3 jours, mais vous devez donc choisir soigneusement durant ce délai.
– Je vous suggère Tachibana. »

Si je ne me trompe pas, le nom de famille d’Arisa dans sa vie antérieure était Tachibana.

« Je vais m’abstenir.
– De plus, il me semble qu’il y a déjà un chevalier appelé Tachibana. N’oubliez pas de vérifier si un nom de maison est disponible ou non, avec la fonctionnaire Yuyurina. Elle est bien plus compétente que moi à ce propos, sachant qu’elle les a étudiés à la capitale royale.
– Je comprends. Quand j’aurai ma liste de noms, j’irai vérifier avec elle. »

J’ai déjà parlé à Yuyurina-san plusieurs fois : c’est une officier calme et taciturne aux cheveux bruns tressés. J’étais prudent vu qu’elle était plate, mais heureusement le drapeau n’a pas été hissé.
(ndt : les filles avec une petite poitrine ont tendance à être attirées par Satou ^^ / nda : c’est la malédiction du chapitre précédent qui s’abat sur lui)

En apercevant sur mon radar Dame Karina marcher dans le corridor par ici, je prends congé de Nina-san et m’apprête à quitter la pièce.

« Satou-dono, je comprends que vous fuyez Dame Karina, mais vous restez un noble même si vous êtes en bas de l’échelle. Merci de ne pas sauter depuis le balcon.
– Je suis désolé, Nina-sama. Pourriez-vous fermer les yeux là-dessus pour cette fois ? »

Je saute depuis le balcon du bureau de Nina-san, situé au deuxième étage.
Au même moment, j’entends la voix de Nina-san, furieuse contre Dame Karina qui vient juste d’arriver. Elle est encore entrée sans frapper, hein ? Quelle personne obstinée !

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

Bien et maintenant, choisir un nom de maison. Un choix approprié serait Suzuki et je pourrais changer mon nom en Ichirou Suzuki. Mais ce serait comme déclarer que je suis Japonais : il me semble plus sûr de ne pas le faire.

Je pourrais m’inspirer de l’un de mes titres comme [Pourfendeur de Dieu], alors, pourquoi pas Kamisaki ou Kanzaki ?
(ndt : Kamisaki 神裂き littéralement le “déchireur de dieu” et Kanzaki 神崎 “au-dessus des dieux”. Kanzaki est aussi une ville du Japon située dans la préfecture de Saga, comme l’Empire du même nom).

Satou Kanzaki

Ce n’est pas mal mais je vais avoir du mal à répondre à Arisa lorsqu’elle me demandera l’origine du nom. Alors, partons de [Pourfendeur de Dragon] et essayons avec le mot Ryu ou Dragon pour sa version occidentale.
(ndt : Ryu 竜, Dragon en japonais)

Satou Ryu
Satou Ryuzaki
Satou Dragon
Satou Dragonslayer
Satou Slayer

Ça ne me convient pas.

J’avais pensé utiliser un nom de héros de jeux vidéo, mais sachant qu’il y a des personnes qui vont comprendre d’où vient l’inspiration comme Arisa ou le héros de l’Empire de Saga, c’est compliqué.

Et pourquoi ne pas utiliser le nom d’une épée sacré ?

Satou Excalibur
Satou Caliburn
Satou Durandal
Satou Longinus

Il y a quelque chose qui cloche.
Peut-être avec des noms de katanas japonais alors ?

Satou Kotetsu
Satou Muramasa
Satou Kikuichimonji

Ça ne sonne pas bien. Ça me donne plutôt l’impression de combiner le monde moderne avec la période historique. Ces derniers sont rejetés.

Hah… Peut-être que Satou Satou est suffisant finalement.

Flûte, je suis dans une impasse.
Si cela continue, je vais me retrouver avec un nom étrange. Je vais consulter les autres afin de me changer les idées.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

« Fa-me~ ?
– Les tortues sont délicieuses nodesu ! »
(ndt : incompréhension de Tama entre le nom de maison kamei 家名 et la tortue, kame )

J’ai demandé à Pochi et Tama lorsque je les ai croisées mais elles n’ont pas compris le sens de [Nom de maison].
Actuellement, elles sont assises près de Dame Soruna et sont en train de manger des Hone Senbei. Récemment, en dehors de leurs entraînements, elles passent leur temps libre à grignoter des friandises que leur donne Dame Soruna dans le salon du baron ou les domestiques dans la salle d’attente. Vous allez grossir, vous savez ?
(ndt : les Hone Senbei 骨煎餅 sont des crackers d’arêtes de poisson, frits dans l’huile pour les rendre très croustillantes).

« Un nom de maison ? D’accord, dans ce cas, utilisez le nom Donan si vous vous mariez avec Karina. »

Dame Soruna me dit ça malicieusement. Il semble que ce soit le premier nom du baron avant d’obtenir le nom Muno.

Satou Donan.

Ce n’est pas mal mais s’il est fourni avec Dame Karina, je passe.
Si elle se calmait un peu, je pense qu’elle pourrait réellement devenir une amie mais actuellement, c’est une connaissance, tout au plus. Bien sûr, je ne dis pas qu’il est impossible qu’elle devienne une fille bien élevée.

« Je vais refuser : ça me semble effrayant.
– Oh là là, l’avenir de Karina est périlleux, hein. »

Je quitte la pièce pendant que Dame Soruna pouffe de rire.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

« Je vous propose Nagasaki. C’est le nom de mon précédent maître.
– Et pourquoi pas Kishreshgalza ? C’est le nom de ma famille, il ne devrait donc y avoir personne qui s’appelle comme ça.
– Bornéan. »

Ce sont les propositions de Nana, Liza et Mia, tour à tour.

Satou Nagasaki.
Satou Kishreshgalza.
Satou Bornéan.

Nan.
D’ailleurs, Liza et Mia, ce ne sont pas vos noms de famille ?

« De quoi êtes-vous en train de parler ? »

Lulu, qui vient juste d’arriver dans la pièce, nous salue. Ses yeux brillent lorsqu’elle entend parler de la recherche de mon nom de maison.

« Oh ! Un nom de maison ! Pourquoi pas Kubooku ? »

Il me semble bien que Kubooku est le nom du royaume d’Arisa et Lulu.

« On peut s’attendre au pire si j’utilise Kubooku. Je vais me récolter une guerre avec le royaume qui a envahi Kubooku.
– Alors… Euh, non, rien. »

Lulu qui semblait avoir pensé à quelque chose s’interrompit. Je l’encourage donc à me le dire et elle finit par prononcer le nom [Watari].

« C’était le nom de famille de ma grand-mère. Elle était originaire d’une lointaine contrée où il était interdit à quiconque, à part les nobles, de porter un nom de famille. Il n’a donc jamais été utilisé. »

Satou Watari.

Ça ressemble à Satori.
Lorsque je dis à Lulu que je vais le mettre dans la liste des candidats, je me fais huer par les trois autres. J’ajoute donc leurs propositions à la liste. Liza n’a rien dit mais je me doutais de ce qu’elle ressentait.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

« Pourquoi ne pas demander à Yuyurina-dono ? Elle doit connaître beaucoup de noms de maison disparus, vous savez ? »

J’ai posé la question au chevalier Zotor et à son second Hauto et bien qu’ils n’aient trouvé aucun nom approprié, ils m’ont parlé d’une personne à laquelle je peux me fier.

Je vérifie sur la carte où se trouve Dame Yuyurina.
Elle est dans la salle à manger.

« Maigon ? Nom me maigon, ch’est cha ?
– Je m’excuse de vous déranger durant votre repas.
– Ce n’est rien, chevalier-sama. Mais je me dois de vous rappeler que la salle à manger des domestiques n’est pas un lieu où vous devriez vous trouver. »

J’avais interpellé Yuyurina-san qui avait la bouche remplie comme un hamster, mais je fus immédiatement sermonné par la domestique en chef qui était là aussi.
Elle m’expliqua que si un noble venait dans les quartiers réservés aux domestiques, ils deviendraient nerveux et ne pourraient plus se reposer convenablement. J’avoue ne pas comprendre ce que représente les nobles. Dans une entreprise, les cadres n’utilisent-ils pas la cantine du personnel comme tout le monde ?

« Je-vous-ai-trou-vé. »

Haah, quelqu’un de pénible vient d’arriver. Je pensais qu’elle viendrait ici un peu plus tard mais il semble qu’elle ait pris un raccourci. Je l’avais bien repérée, mais j’étais incapable de m’enfuir sachant que la domestique en chef était en train de me sermonner.

« À présent, faisons un combat comme d’habitude desuwa ! Je vais réussir à vous toucher aujourd’hui ! »

Dame Karina se met en garde en déclarant cela.
Elle s’est bien améliorée en une semaine. Probablement due à l’expérience gagnée avec moi, elle a acquis la compétence [Combat] au niveau 1.

Bien sûr, nous n’avons pas combattu durant tout ce temps.

« Karina-sama ! Veuillez prendre en compte le lieu où vous vous trouvez ! »

La domestique en chef fulmine. Dame Karina, vous devriez être plus consciente de votre entourage. C’est bien une parente de Toruma (Ossan).

En fin de compte, je n’ai pas la possibilité d’utiliser de noms de nobles éteints, d’après ce que m’a expliqué Yuyurina-san. Il semble que j’ai besoin de la permission du Parlement des Armoiries, situé à la capitale royale, pour les utiliser.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

« Alors, avez-vous choisi ?
– Je n’en ai trouvé aucun de bon.
– Eh bien, c’est quelque chose qui va vous suivre pour le restant de votre vie. Personne ne peut en choisir un rapidement, hein. »

Je ne m’étais toujours pas décidé pour le nom de maison après les 3 jours promis. Yuyurina-san était venue livrer des documents à Arisa et curieusement, Dame Karina était dans les appartements de Nina-san.

« Quoi ? Vous êtes tourmenté par votre nom de maison ? Moi, j’en ai un parfait à l’esprit.
– Quel genre de nom est-ce ?
– Hmm~ que-devrais-je-faire-je-me-demande. »

Dame Karina devient prétentieuse. C’est fatigant.

« Nina-san, je suis désolé, mais pourriez-vous attendre encore quelques jours.
– C’est inévitable, hein ?
– Très bien, mais si vous ne vous êtes pas décidé après deux jours de plus, ce sera Tachibana, d’accord ? »

Arisa, tu souhaites réellement me faire porter Tachibana comme nom de famille ?

« Attendez~ ne m’ignorez pas ?
– Désolé, je viens de l’oublier. »

Elle ne se décourage pas facilement.

« Et pourquoi pas Pendragon ? C’est le nom d’un héros : Orion Pendragon-sama.
– Ne serait-ce pas un personnage de fiction ?
– C’est exact. C’est le héros d’une histoire que j’adore. C’est une histoire fantastique à propos d’un héros qui part en voyage en chevauchant un dragon, et après avoir surpassé les sept épreuves des dieux, il finit par vaincre le Roi démon. »

L’histoire du Roi Arthur mélangée avec la mythologie grecque.

« Il chevauche un dragon, vraiment ?
– Oui et ce n’est pas une Wyverne, mais bien un dragon rouge. »
(ndt : le welsh dragon, Y Ddraig Goch en gallois est un dragon rouge qui apparaît sur le drapeau du pays de Galles.)

Il me semble que le père du Roi Arthur est Pendragon. A-t-il été un héros tueur de dragon ?
Étonnamment, je trouve ça plutôt pas mal. De toute façon, je possède déjà Excalibur et je pourrais même changer mon nom pour Arthur, Arthur Pendragon.

Suite à cette discussion, j’ai vraiment hésité sur le nom de ma maison, et ce pendant deux jours d’affilés.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

« Bien, commençons.  ■■ Changement de nom. 『Satou Pendragon』. »

> Compétence [Changement de nom] acquise

J’obtiens un nouveau nom et la compétence [Changement de nom] grâce à Yuyurina-san.

Ensuite, je confirme le changement de nom sur la Pierre de Yamato et on me prépare une nouvelle pièce d’identité. Contrairement à celles des roturiers, cette dernière est une plaque en argent aux lettres gravées. Quelque jours plus tard, on me dit que je devrais la faire enchanter de façon permanente sur le territoire du duc.

Pour cette fois, j’ai modifié les valeurs de l’onglet d’échanges avant de toucher la Pierre de Yamato.

J’ai augmenté mon niveau et mes compétences pour faire croire que je pouvais combattre en support, même si mes stats semblent bizarres et ont changé un peu vite. J’avais consulté Arisa à ce sujet la veille.

« Fufufu, Karina Pendragon ne sonne pas si mal. »

J’ai entendu cette dangereuse remarque, mais ignorons-la.

« Arisa Pendragon ressemble à Arthur, mais la nuance est bonne. »

Arisa sourit, ses lèvres dessinant un large sourire.

« Ehehehe~ ce serait bien si je devais être appelée Lulu Pendragon un jour. »

Lulu, même toi ?

Évidemment, Lulu se parlait à elle-même et si je n’avais pas eu la compétence [Tendre l’Oreille], je ne l’aurais pas entendue.

« Pochi Pendragon nanodesu.
– Tama Pendragon~ ? »

Pochi et Tama me félicitent en courant autour de moi.

« Mwuu, Bornéan.
– Maître, vous êtes formidable.
– Maître. Maître Pendragon. Lequel devrais-je utiliser pour vous parler ? »

Mia ne semble pas avoir encore abandonné. À côté d’elle, Liza me dit quelque chose comme un gardien le ferait.
À la question de Nana, je réponds : « Juste maître, ça ira. »

« Alors, chevalier Satou Pendragon, merci de prendre soin de moi à partir de maintenant.
– Oui, vicomtesse Nina Rottol. »

Nina-san me tend la main et nous nous serrons la main. C’est la première fois que j’apprends qu’il existe une coutume pour les poignées de main dans ce monde.
En me serrant la main, Nina-san me donne d’autres devoirs.

« Vous devez désormais choisir vos armoiries avant votre départ. »

Mes armoiries cette fois ?…

Le lendemain, je prends des leçons avec le baron et les majordomes afin d’établir correctement des relations sociales avec les gens de la classe supérieure. J’étudie aussi l’héraldique avec Yuyurina-san.
Il va sans dire que j’ai acquis les compétences [Sociabilité] et [Héraldique] durant cette période.


Nom : Satou Pendragon
Race : Humain
Niveau : 30
Affiliation: Territoire du Baron Muno du royaume de Shiga
Métier : Aucun
Rang : Chevalier
Titre : Aucun
Compétences :

[Art de la Magie]
[Esquive]
[Formation]
[Forgeron]
[Menuisier]
[Cuisine]
[Arithmétique]
[Expertise]
[Sociabilité]
[Héraldique]

Récompenses et Châtiments :

[Médaille de saphir du Territoire du Baron Muno]
[Premier rang de l’armée du Baron Muno]
[Médaille d’Honneur des citoyens de Muno]


J’ai défini ces paramètres dans l’onglet d’échanges.
Ils sont anormalement plus hauts que ceux inscrits sur la pièce d’identité de la ville de Seryuu, mais comme je ne l’ai pas montrée dans la ville de Muno, ça devrait aller.

J’ai mis niveau 30 : cela reste plus élevé que la moyenne, mais avec ça, je ne serai pas sous les projecteurs et ne serai pas craint non plus.
Depuis que j’ai été aperçu en train de travailler la forge et la menuiserie dans le chariot, j’ai aussi ajouté ces compétences afin que ça ne paraisse pas étrange.
J’ai ajouté la [Cuisine] car les serviteurs m’ont vu préparer divers plats ces derniers jours.
La [Sociabilité] et [Héraldique] font parties de la noblesse, je les ai donc ajoutées.

Les deux médailles du Territoire du Baron me semblent justifiées pour avoir sauvé le territoire. Il apparaît que l’une ou l’autre de ces médailles ne sont décernées que pour quelqu’un ayant accompli des actes exceptionnels.
Enfin, la dernière médaille m’a été décernée par les personnes influentes de la ville.

 

Chapitre précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Death March Interlude 6-5 : Nom de la Maison de Satou

    1. Bonjour, environ un chapitre par semaine, mais ça peut malheureusement changer selon l’emploi du temps de chacun. Si tu veux être prévenu, je te conseille de t’abonner, tu recevras un email à la sortie du prochain chapitre 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s