Dans la Caverne de l’Obscénité – Volume 2 Chapitre 2 (Partie II)

Traducteur : JetonS

Adapt : ———
Check : ———


18warningCe roman « Dans la Caverne de l’Obscénité » contient des scènes sexuelles ou violentes de manière explicite. Certains éléments peuvent choquer les plus jeunes ou les plus sensibles (tags : viol, mort, fantaisie, magie, folie, tentacule, plaisir sexuel). En poursuivant la lecture de cette oeuvre, vous déclarez être majeur et vous vous engagez à prendre vos responsabilités quant au contenu des chapitres. Bonne lecture à ceux qui osent s’aventurer dans cet antre démoniaque !


coverall

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.


Chapitre 2 – L’Exploration de la Mine Abandonnée


Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.

Près de l’entrée de la mine, dans l’ombre d’une pierre où la lumière n’atteignait pas, quelque chose frétillait – le limon noir.

Ce monstre avait réagi aux voix des humains dans les recoins de la caverne. Il laissa Frederica de côté et se dirigea vers la source des voix – il alla vers l’entrée.

Frederica n’avait pas reconnu la voix de ses collègues et supplia le slime de ne pas la laisser sur le point de jouir. Le slime ignora ses complaintes et se remit en chemin. Elle essaya de le suivre et se cramponna au limon noir. Agacé par son comportement, le limon noir libéra du mucus de son corps et l’attacha à un mur.

Le jadis sublime mage, qui ne se réconfortait jamais d’elle-même et dont le corps avait été habitué à jouir jusqu’à l’épuisement, agita son corps dans les profondeurs de la caverne, sur le point d’atteindre le septième ciel.

Elle verserait des larmes de bonheur si elle voyait le slime revenir vers elle, même les prostituées auraient prié pour le retour du monstre.

Il laissa Frederica dans cet état. Il avait jugé les humains à l’extérieur de la caverne être des aventuriers venus explorer la mine abandonnée.

Ayant complètement digéré les deux aventuriers, l’intelligence et l’intuition du slime avaient atteint le niveau supérieur. Il n’avait pas encore les moyens d’utiliser la magie, mais pouvait en stocker. Il savait instinctivement quels aventuriers étaient des mages.

Il y en avait deux – un homme et une femme.

Le slime tuerait l’homme et violerait la femme.

S’il obéissait à ses instincts, peut-être qu’un jour il pourrait utiliser le mana.

Le slime réduisit le volume de son corps et se mit derrière un rocher pour se cacher des aventuriers. Sa masse n’avait pas changée, seul le volume s’était réduit.

La couleur de son corps était noire. Dans cette mine abandonnée, il se confondait parfaitement dans l’obscurité.

Le slime ne ressentait pas l’ennui. Il attendit patiemment derrière le rocher et observa les mouvements des aventuriers.

Il avait réduit la taille de son corps, et ressemblait très fortement à une pierre. Même si les humains le voyaient, ils ne remarqueraient rien d’étrange. Il maintint cette forme pendant environ trente minutes avant de voir du mouvement du côté des aventuriers.

Le slime remarqua ces mouvements et continua de rester aussi immobile qu’une pierre.

Garder un œil sur tous les cinq en même temps était une tâche trop difficile pour le slime. D’autant plus que cette fois ci, il y avait deux mages. A en juger par son combat contre Frederica – par la molestation de Frederica, il avait pris conscience de sa mauvaise compatibilité contre les mages.

Grâce aux connaissances des aventuriers, le limon noir connaissait maintenant sa faiblesse contre la chaleur et le feu. Tous les mages ne maîtrisaient pas cet élément, mais il était très probable que l’un des deux puisse l’utiliser.

Le limon noir tolérait légèrement la magie à l’aide du mana. Néanmoins, il lui était impossible d’ignorer complètement le point faible d’un slime.

Tout d’abord, il devait s’occuper des mages.

Pour les épées et les coups, tout ce qu’il avait à faire était de paralyser les attaquants une fois qu’ils s’approchaient de lui.

Les monstres normaux suivaient bêtement leurs instincts et attaquaient la cible la plus proche. Cependant, ce slime était doué de raison. Il s’attaquait en premier à la proie la plus dangereuse.

Au contraire des autres monstres, ce slime prévoyait ses actions.

 « Satia, fais attention surtout. »

« … Oui. »

Même en entendant les deux mages discuter près de lui, le limon noir ne bougea pas d’un pouce.

Le groupe passa à côté, sans remarquer quoique ce soit d’inhabituel. Lorsque les bruits de pas s’évanouirent, le slime sortit de sa cachette. Il grimpa au mur avec son corps doux et pliable avant de ramper sur le plafond à la poursuite des aventuriers.

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.

*

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.

Les pas des humains étaient lents en raison du manque de visibilité. Le slime les rattrapa rapidement malgré ses mouvements prolongés.

Il n’intervint pas tout de suite. Il espionna les aventuriers pour observer leur comportement.

Les aventuriers cherchèrent méthodiquement la mine abandonnée et prenaient des notes de leur progression, sans savoir qu’un slime rampait sur le plafond au-dessus d’eux.

Comme toujours, le chemin ne montrait aucun signe d’habitation et aucun indice potentiel. Plus ils s’enfonçaient dans la mine, plus la poussière était dense. Ils en arrivèrent à un point où ils durent se couvrir la bouche avec des chiffons pour respirer.

La poussière obstruait la lumière des lanternes, réduisant encore plus leur visibilité. Dans cette situation, regarder le plafond était presqu’impossible.

Dans les ténèbres de la mine abandonnée, la poussière et les voix des poltergeists déconcentraient les aventuriers et les affaiblissaient constamment.

Ils restaient vigilants, mais leur esprit combatif avait disparu.

Après un petit moment, leur vitesse se réduisit.

« Regarde, il y a des os. »

« C’est normal. Le contraire me surprendrait. »

« T’as raison. »

La dangerosité des poltergeists allait de paire avec le temps passé dans les mines.

Même avec toute la bonne volonté du monde, les aventuriers se fatigueraient à un moment ou un autre.

Et dès lors qu’ils n’en pouvaient plus, ils rebroussaient chemin vers l’entrée.

Ils étaient accoutumés à ces explorations exténuantes. Ils connaissaient leurs limites et n’exploraient jamais au-delà de leur force.

Combien d’aller-retour pour tout explorer ?

A chaque fois qu’ils se reposaient dehors, ils revenaient inlassablement dans la mine abandonnée.

Le slime continua de suivre les aventuriers, à l’affut de la moindre opportunité.

Il avait compris qu’il n’avait pas l’avantage du nombre. Il n’attaquerait pas si les aventuriers ne se séparaient pas ou s’ils ne montraient pas d’ouverture fatale.

L’endurance et le temps étaient des concepts abstraits pour le slime. Les suivre indéfiniment ne le dérangeait pas.

Peut-être que les aventuriers étaient chanceux … ou peut-être malchanceux ? Les zones qu’ils avaient explorées étaient toutes loin des profondeurs où était retenue Frederica.

S’ils continuaient de chercher à ce rythme, ils trouveraient Frederica après plusieurs jours.

Ce fut ainsi que le premier jour arriva à son terme et que la nuit tomba. Les aventuriers se mirent en cercle autour d’un feu situé près de l’entrée de la mine. Chacun dormirait à tour de rôle avec deux gardes de nuit.

Le slime tenta de provoquer une réaction en secouant la végétation environnante, mais ces bruits réveillèrent aussi les aventuriers endormis.

Cette tentative fut un échec.

Comme il le pensait, le slime devait trouver un moyen d’attaquer les aventuriers dans la mine. Le limon noir cessa ses futiles tentatives.

La nuit se poursuivit sans aucune agitation. Le slime, dissimulé dans les buissons, prit garde à ne pas réveiller les aventuriers durant leur sommeil.

Il aurait été raisonnable pour lui de rentrer dans la mine abandonnée, sauf que le limon noir avait jugé cette expédition trop périlleuse puisqu’il aurait été repérable par les aventuriers.

Le jour suivant, les aventuriers se réveillèrent et retournèrent explorer la mine. Le limon noir les suivit à l’intérieur, tout en faisant attention à ne pas les alerter de sa présence.

Le second jour ne fut pas différent du premier. Les aventuriers fouillèrent la mine dans le noir et dans la poussière, attaqués par les jacassements incessants des poltergeists.

Ce jour fut plus agréable que le premier. Ils étaient arrivés à la conclusion que personne n’habitait cette mine.

Ils restaient vigilants. En revanche ils avaient arrêté, contrairement au premier jour, de comparer la carte avec la géographie de la mine. Ils avançaient tranquillement jusqu’à arriver à un croisement.

Ils avaient mémorisé la carte de la mine abandonnée. Cette précaution faisait état de leur expérience en exploration.

Ils retournaient à l’entrée dès qu’ils perdaient leur concentration, tout comme le premier jour, et replongeaient dans la mine après une courte pause.

Les aventuriers ne prirent aucun risque inutile le second jour.

Le limon noir continua de guetter la moindre occasion, dissimulé dans le noir à réfléchir à une stratégie.

(NDT : Mince, petit retard de quelques heures. Non, je n’ai pas pris de retard sur la traduction, j’ai tout simplement oublié qu’hier, c’était mardi. Désolé (ノ≧ڡ≦) teehee)

Ce Novel est traduit par JetonS de l’équipe Soreyawari & Co. Si vous lisez sur un site autre que Soreyawari.com, c’est que le Novel a été volé. Ne soutenez pas les voleurs, lisez sur le site original.


Si jamais vous remarquez des fautes d’orthographes, n’hésitez pas à me le signaler dans l’espace commentaire ! Merci !

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !


Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

 

Publicités

2 commentaires sur “Dans la Caverne de l’Obscénité – Volume 2 Chapitre 2 (Partie II)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s