Death March 1-1: La catastrophe débute par une marche de la mort

Voici pour vous Death March traduit en français, mais avant toute chose, si vous n’y connaissez rien au japonais, n’hésitez pas à aller lire ceci car afin de rester le plus fidèle possible aux textes d’origines, un peu de vocabulaire Japonais fera son apparition ici… Et sans plus attendre, voici le début de la marche de la mort!


Les étoiles vagabondent.

Un grand nombre d’étoiles.

Il arrive qu’on aperçoive des étoiles filantes.

Quand les gens sont témoins de ces moments si fugaces, ils récitent chacun un vœu dans leur cœur.

Mais le ciel n’est-il pas divisé par les météorites?

Accompagné par un rugissement tonitruant, le bloc chute vers la terre à une vitesse écrasante.

Il y a peut-être des gens qui aiment les voir à la TV ou sur internet… mais personne ne voudrait voir ce déluge de près.

Oui, en ce moment des centaines de météorites sont en train de tomber devant mes yeux.

Nan.

Je ne devrai pas dire ça comme si c’était l’affaire d’autres. Ce désastre est indubitablement causé par moi.

À cause de mon choix irréfléchi, à peu près 10 minutes plus tôt, maintenant des météorites éventrent la terre.

Frappant jusqu’à des dizaines de kilomètres de là, piétinant des [ennemis] là-bas. Dans le coin de ma vision, les points rouges sur le radar disparaissent avec leur vie.

Et puis, quelques instant après, alors que la plupart des météorites ont disparues dans la terre, le rugissement de la terre commence, légèrement en différé, et accompagné de quelques tremblements de terre.

Avant qu’une grande vague de poussière ne recouvre la terre…

Soudainement, je suis frappé d’une douleur intense, comme une punition divine.

J’ai l’impression que ma tête se fend.

Comme si mon corps était déchiré en morceau et dispersé aux quatre coins.

Immédiatement après, ma conscience se sépare de la douleur et mon corps est balayé par la vague de poussière.

Revenons un peu en arrière.

Je travaillais un jour de repos pour respecter les délais d’un projet en retard. Un certain jeu pour smartphone et PC d’une importante compagnie qui a sous-traité à des programmeur externes pour la fin du développement.

Même les compagnies noires ne font normalement pas travailler une seule personne sur deux projets. Cependant, le nouveau programmeurs disparu quelques jours avant la sortie, en laissant beaucoup de bugs et de corrections! Déplorable!

Comme nous avons un travail avec un taux élevé de renouvellement du personnel, les seuls programmeurs dans le coin étaient le nouveau et moi. N’ayant aucun moyen d’anticiper la situation, je suis non seulement forcé de gérer mon propre projet, mais aussi coincé avec celui, voué à l’échec du nouveau.

« Ok, fini les classes, Input/Output et l’entrée des commentaires, le reste c’est l’auto-documentation depuis le code source, les diagrammes relationnels et il faudra sérieusement écraser les bugs. »

Je relaxe mon cou pendant un moment.

Quand je regarde autour de moi, comme chaque jour de repos, le bureau est plein. Mon voisin, un externe responsable du débuggage, ronchonne en travaillant, mais personne ne se déconcentre. Il n’y a pas le temps pour ça. Les designers et concepteurs aux alentours travaillent silencieusement avec des yeux vides de poisson mort.

Lorsque je suis revenu avec un café, l’écran avait déjà fini d’afficher les matières sortantes nécessaires au débuggage.

Même ainsi, sans aucune référence sur laquelle travailler, je n’arriver pas à réveiller mon enthousiasme.

On n’y peut rien si le nouveau, jeté en formation en cours d’emploi (FCE) dès le début, se plaignait comme s’il allait mourir. Dans l’équipe, des quatre programmeurs présents quand le nouveau est entré dans la compagnie six mois plus tôt, je suis le seul restant. Je ne suis même pas sûr combien il en reste dans toute la compagnie.

« Sa… Suzuki-san, le client prétend que la difficulté de WW est trop dure pour les débutants, qu’est-ce qu’on fait? »

Bon sang, t’as presque dit Satou. On est dans la même équipe depuis six mois, arrête de te tromper!

Le directeur et concepteur obèse tourne sa tête vers moi avec son habituelle expression inquiète.

De plus, même si des situations aussi préoccupantes arrivent, il a malgré tout l’air heureux. Pourquoi y a-t-il autant de masochistes parmi les développeurs?

WW est l’abréviation du jeu smartphone et PC [War World]. C’est un jeu de stratégie orthodoxe avec un peu d’aspect social dedans.

« N’ont-ils pas dit que la cible principale du marché ne jouerait pas si on abaisse la difficulté plus que ça? »

Oui, le niveau actuel de difficulté avait été décidé après d’innombrables réunions avec le client. Tout ce temps gaspillé était vraiment du gaspillage. Lamentable.

« Pourquoi n’utiliserions-nous pas les bonus supprimés pour les nouveaux? [Montrer tous les ennemis de la carte] et 3 [Bombes destructrices de cartes]? Et on pourrait donner au talentueux gars qui ne les utilisent pas un titre rare ou quelque chose dans le genre comme cadeau?
– Vu qu’on a plus beaucoup de temps, on va faire avec ça~. Je compte sur vous pour la mise en œuvre Suzuki-san, dit M.Obèse d’un ton plus insouciant que jamais.
– Attendezuneminute! Je suis encore en train de débugger le MMORPG pour smartphone là. Demandez juste l’accord du client, je n’aurai pas le temps d’arranger ça si l’idée est rejetée.
– OK. Je vais immédiatement les appeler~ »

Le silhouette gigantesque de M.Obèse disparaît dans l’espace fumeur avec un téléphone à la main.

Je continue à travailler en marmonnant silencieusement.

Le feu vert du bureau de M.Obèse s’allume, il se fait une sortie nocturne pour manger de la malbouffe.

Après avoir corrigé d’innombrables erreurs superficielles laissées par le nouveau, je laisse le reste à l’équipe de débuggage.

Ça me fait penser, c’était quoi le nom déjà? Il n’était pas souvent utilisé vu que je l’appelle toujours MMO ou jeu de rôle. Ah oui, c’est [Freedom Fantasy World]. Comme c’est facile de le confondre avec l’ancien nom de WW, [Fantasy War World], personne ne l’appelle ainsi. Maintenant que j’y pense, les documents l’avaient écrit FFW. Maintenant qu’on à retiré le [Fantasy] de WW, ce n’est plus vraiment ambigu.

Alors que les modifications pour WW continuent, j’envoie le bug que j’ai découvert dans FFW à l’équipe de débuggage.

Je vais travailler toute la nuit aujourd’hui encore.

Les vérifications continuent jusqu’au matin, miraculeusement, le programme client du MMORPG est livré à temps.

Bien sûr, il reste sûrement encore quelques bugs, mais vu que la super arme appelée [Mise à Jour] existe pour les jeux distribués par le net, il n’y a pas besoin de s’inquiéter. J’ai l’impression d’entendre les boooouuuu des utilisateurs mais j’ai envie de dormir. Pendant que l’équipe de débuggage travaille, j’envoie le fichier exe modifié de WW à M.Obèse par le mail de l’entreprise, puis je me retire dans mon refuge sous mon bureau pour dormir pour la première fois en 30h.

Ah, quelle délice. Les moments de bonheurs des esclaves des sociétés. En cet instant, le sommeil est maître!

Savez-vous ce qu’est un rêve lucide?

Avoir conscience d’être en train de rêver.

En ce moment, je suis dans une région sauvage.

Yep, une région sauvage. Comparable au grand Canyon Américain.

Comment est-ce que je sais que c’est un rêve?

Premièrement, parce que je me souviens m’être endormi sous mon bureau. Ensuite, parce que je peux voir une icone [4] en bas à droite et [Menu] écrit en haut à droite de ma vision.

On dirai le truc sur lequel j’ai travaillé dans WW un peu plus tôt.

Cependant! C’est la première fois que je rêve de quelque chose sur lequel j’ai travaillé pendant une marche de la mort de débuggage.

Mais je ne suis pas sûr pourquoi je me retrouve dans un canyon et pas mon bureau…

Peut-être parce que l’atmosphère du bureau était sèche, j’ai le sentiment que c’en est la cause.

D’une manière ou d’une autre, le menu s’ouvre quand je le tapote avec mon doigt. Une fenêtre transparente souvent utilisée dans les scénarios futuriste apparaît dans ma vision… J’ai une bien piètre imagination, si j’ose le dire moi-même. Je ne serai jamais concepteur ou designer.

Le menu est divisé en onglets pour [INFO], [CARTE], [GESTION DES UNITÉS], [STOCKAGE], [ÉCHANGES], et [HISTORIQUE], ainsi que les onglets [STATUT], [INVENTAIRE], [MAGIE] et [COMPÉTENCES] qui n’existent pas dans WW.

Est-ce que ça se serait mélangé pendant le débug de FFW la nuit dernière?

Enfin, on ne peut pas vraiment s’attendre à de la cohérence dans les rêves de toute façon.

Quand j’ai vérifié mon Statut, j’avais niveau 1, HP, MP, Force, et toutes les autres statistiques sont à 10. C’est le statut de base auquel on n’a pas assigné de points bonus. Ça me fait penser, la dernière étape était la création du personnage.

Hmm? Il y a aussi un Système de Métier et des paramètres de Récompense et Punition qui n’existe pas dans FFW? D’où est-ce que ça peut bien sortir?

Age, 15 ans… Aurai-je souhaiter avoir la mentalité d’un lycéen de nouveau?

[Métier: Management], mais je n’ai même pas un subordonné!

Malgré ça, [Affiliation: Aucune], est-ce le signe que je veux changer de métier…

Tout ça a vraiment un sens caché… Ah, je veux des vacances.

L’aptitude singulière de [Création d’unités] ou [Modification des Unités] provient surement de WW, mais était-il nécessaire de l’inscrire dans le menu?

Par ailleurs, d’où sort la dernière aptitude, [Immortalité]? Quel rêve étrange.

Je porte un polo, un pantalon chino et des baskets. Hé, c’est les habits que je portais un peu plus tôt. Dans le stockage, il y a mon porte-feuille, mon téléphone mobile et une boite jaune avec de la nourriture avec un impressionnant équilibre nutritionnel. Ça me fait penser, je l’avais laissé sur le bureau avec l’intention de manger, mais j’ai perdu face à la fatigue au final.

[Magie] et [Compétence] sont vides.

J’ai 10 points de compétences, mais malheureusement, il n’y a aucune compétence où je pourrai les répartir.

En ouvrant [Paramètres], j’ajoute la carte et le radar aux indications de base. La carte montre une large région ainsi que ma propre position. Le radar est presque identique à la carte mais il cherche les ennemis dans le zone, et ajoute des codes couleurs aux ennemis et aux unités neutres.

Je suis représenté sur le radar par un petit point blanc. Les 100 mètres aux alentours sont en gris, indiquant ainsi des régions inexplorées.

“Hm, je ne peux voir aucun ennemi. C’est un moment de liberté. Si seulement c’était une prairie, j’aurai pu me complaire à paresser, inactif. “

Je n’ai aucune envie de m’allonger sur un sol rugueux.

Je fixe par inadvertance l’icône [4] en bas à droite. Il y a un [Explorer toute la carte] et 3 [Pluie de météorites].

Ce sont les bonus pour les débutant de l’arrangement avec M.Obèse.

[Explorer toute la carte] sert à, comme le nom le suggère, révéler la carte de la région environnante. Ça rend aussi possible la lecture d’informations détaillées, y compris les points faibles de chaque unités.

Je pensais que la quantité d’information était bien trop importante sans vraiment d’utilité, mais M.Obèse a fait pression pour qu’il soit inclus dans le package.

J’essaie de le tapoter comme sur un smartphone.

Le radar recherche tous les ennemis et d’innombrables points rouges apparaissent. Je réduit le zoom sur le radar pour afficher une zone plus large.

Les points rouges remplissent la moitié de la carte… Ça fait pas un peu trop d’ennemis?

Je choisis de leur tenir compagnie avec ma propre armée en utilisant [Unités]

L’enthousiasme monte à l’idée d’une petite armée défaisant une large!

…Il fut un temps où je pensais ce genre de chose.

[Création d’Unités]… Possibilité de créer des unités, aucune.

[Modification d’Unités]… Impossible de modifier des unités inexistantes.

“Attaquer avec un personnage niveau 1 lololol“

C’est vraiment un rêve. Même les choses absurdes sont déraisonnables.

Je jette un coup d’oeil à l’icône [Pluie de météorites] en bas à droite.

C’est la [Pluie de météorites], l’anéantissement céleste.

[Pluie de météorites] a été mis en place avec des paramètres énormes; elle peut tout détruire, à part le dernier boss caché du mode campagne, en un seul coup.

C’était un message pour les débutant: “Détruisez la carte que vous n’arrivez pas à finir avec ça“.

La dernière des [Pluies de météorites] a l’air un peu différente.

Peut-être que la fatigue de la nuit blanche est encore là, je pense tout en tapotant l’icone.

…Le silence est douloureux.

Je m’attendais à ce que quelque-chose d’incroyable arrive, mais il ne se passe rien là, si?

Ça me rend un peu triste pendant un moment et je m’allonge. J’ai mal au dos à cause du sol.

Puis je tourne mon visage vers le ciel, quelque-chose apparaît…


Merci de l’attente.

On est enfin de retour à la scène d’entrée.

Vrai nom, Suzuki Ichirou. Nom de personnage, Satou. La vie de Satou dans un autre monde commence ainsi.

Sommaire ~ ~ Chapitre suivant

Publicités

Un commentaire sur “Death March 1-1: La catastrophe débute par une marche de la mort

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s