Death March 1-5: Le début d’une vie dans une ville fortifiée!

Je suis enfin arrivé à Seryuu.

Révélons tout ses détails avec [Explorer toute la carte].

La population est d’environ 120 000. C’est une région reculée dans le royaume de Shiga, gouvernée par un comte. 95% de la population est humaine, les 5% restants sont des membres du clan des hommes-bêtes, de la tribu écaillée et du clan des fées. Le niveau moyen est de 2~3. Le plus haut niveau est celui d’un vieil homme magicien qui est à 48. Les chevaliers vont de 5 à 20 mais la plupart sont entre 8 et 12. Les soldats normaux sont autour de 5~7. Il y a beaucoup d’arcs pour contrer les dragons. Le ratio homme/femme est de 5:6 avec une majorité de femmes. Je ne sais pas si c’est à cause d’une différence de nombre de naissance ou à cause d’un haut taux de mortalité masculine.

Contrairement à ce qu’on pourrait s’attendre, les habitants de la ville n’ont que quelques compétences. La plupart d’entre eux ont 1 à 3 compétences, certains en ont même aucune. Avoir 20 et quelques compétences relève plutôt de l’exception que de la règle générale.

Il n’existe que quelques magiciens. Il y a environ 20000 personnes avec des compétences magiques. 90% d’entre eux ont Magie d’Existence alors que les 10% restants semblent appartenir à l’armée de ce pays.

Je m’y attendais d’une certaine manière, mais un niveau 310 est vraiment extraordinaire. En plus, je me suis laissé emporter par l’enthousiasme et j’ai appris beaucoup de compétences inutiles qui me rendent ostentatoire.

La carte peut montrer le nom des rues et des maisons marchandes dans une certaine mesure. Même si elle ne peut pas dire quel genre d’objets ils vendent ou leur réputation, c’est quand même bien utile pour un premier aperçu de la ville. Malheureusement, la fonction de recherche ne marche qu’avec les gens, je ne peux pas trouver de magasins avec.

Vu avec une échelle réduite, la ville à la forme d’un ovale de 6km de diamètre, avec deux formes de 3km de long qui ressemblent à des daruma (ndt: poupées porte-bonheur en papier maché http://www.tokyo-smart.com/fr/40-daruma) qui s’inclinent attachées de chaque côté.

J’agrandis la carte et vérifie chaque quartier…

Tout d’abord, près des grandes portes, il semblerait que ce soit un quartier résidentiel. À côté des portes on a des écuries et des auberges. Avec ça, au milieu de ce quartier on a le château du seigneur des environs. Un temple ou un autre truc magique se trouve au milieu de la ville. Loin des portes se tient le manoir du seigneur. Et une cafétéria trop petite pour être utilisée par les habitants de la ville, mais trop grande pour être une exclusivité du seigneur.

Quand j’essaie de chercher des gens avec [Aventurier] comme métier, je ne trouve rien. Il n’y a pas non plus de [Bibliothécaire], ce qui veut probablement dire qu’il n’y a pas de bibliothèques. Cependant, il y a des [Esclaves]…

Après avoir vérifier tout ça, j’atteins les portes. J’arrive en même temps que le lever du soleil, quel timing parfait! Quoique les portes sont fermées à cette heure.

Je pensais qu’il y aurait d’autre gens devant les portes mais en fait, il n’y a personne.

Ce serait bien qu’il y ait des villageois allant vendre leurs légumes le matin.

Est-ce seulement dans mes rêves que les magasins n’ouvrent pas avant 10h du matin?!

Porter un polo et un pantalon chino est peut-être trop voyant. Je fouille dans l’inventaire, trouve plusieurs robes et sors la seule robe qui n’est pas usée, verte foncé, pour la mettre. Les robes restantes sont des objets magiques mais elles sont trop usées, je n’arrive pas à me résoudre de les mettre. Celle-ci sent un peu le moisi.

Mon corps ressemble à celui de mes 15 ans avec sa petite taille. La robe est trop longue et traine un peu par terre. Grâce à ça, les sneakers sont cachées. Ma moustache n’a même pas poussée après une semaine. J’étais tellement content quand elle avait poussée en première année d’université que je la montrait à tout le monde. Néanmoins, je l’ai rasée immédiatement quand j’ai eu une petite amie…

Alors que je me remémore le passé, je continue d’attendre que les portes soient ouvertes.

「●●! ●●●●●● ●●●●●●●●●!!」

Alors que j’arrive près des portes, un soldat oji-san (ndt: vous ne savez pas ce que c’est? Je vous avez dit d’aller lire ceci 😀) sort en prononçant des mots inconnus.

La conversation tant attendue dans un langage mystérieux!

>Compétence [Langage Shiga] Acquise!

J’adore le Mode Facile!

Dieu ne m’a pas abandonné!!

Je manipule le menu et acquiert le langage Shiga extrêmement rapidement! Par excès de zèle, je lui attribue 10 points de compétence joyeusement.

“Qu’est-ce qu’il se passe, petit? Tu as mal au ventre?“

Un soldat barbu s’approche. Je ne pense pas que ce soit correct d’appeler un homme dans la fin de la vingtaine “petit“… Ah, c’est vrai, mon apparence est celle d’un garçon de 15 ans.

“Bonjour. Il n’y a pas de problèmes.“

Je répond aimablement avec un vague sourire, typique des Japonais. Même si ce compagnon est un oji-san d’âge moyen, c’est le premier humain depuis longtemps. Un sourire coûte seulement 0 Yen!

La lourde porte s’ouvre derrière nous pendant la conversation.

“Petit, montre moi tes papiers comme l’exige le règlement. Si tu n’en n’as pas, tu devras payer une taxe d’une pièce de cuivre.“

Quoi–! Une carte d’identité dans un rêve!

J’ai hésité à montrer mon permis de conduire rangé dans mon porte-feuille mais je n’ai pas envie d’avoir des problèmes alors je m’abstiens.

“Je suis désolé, je n’ai pas de papiers.“

Je dis ça honnêtement. Si on me refuse l’entrée, je pourrais toujours passer en cachette, si je me fais prendre, je pourrais toujours courir. Je suis bien prétentieux dans ce rêve! Oui, un rêve! C’est un rêve!

“Tu les as perdus? On pourrait t’en fournir de nouveau mais ce sera une pièce d’argent, ça t’va?“

Oi oi, pouvez-vous vraiment m’en donner aussi facilement?

Il y a des pièces d’argent de Shiga dans mon inventaire si je ne me trompe pas.

“Laissez moi en obtenir des nouveaux s’il vous plait! Mon cheval, surpris par le puissant rugissement 8 jours plus tôt, s’est enfui en emportant mes affaires. Si je n’avais pas du bœuf séché dans ma poche et trouvé une source d’eau sur le chemin, je serais mort!

Je suis beau parler, si j’ose dire~ J’ai peut-être un vrai talent pour l’escroquerie.

Et comme en réponse à mon monologue intérieur:

>Compétence [Excuse] Acquise

>Compétence [Duperie] Acquise

>Compétence [Négociation] Acquise

Compétences déloyales!!!

“Viens par là petit!“

Le soldat oji-san m’amène au poste de garde situé à côté des portes.

J’ai sorti des excuses avec difficulté mais le soldat oji-san les a juste ignorées. Le niveau de son pouvoir d’indifférence est bien trop élevé!

“Juste pour être sur, tu n’es pas recherché ou un voleur, n’est-ce pas?

– Oui, évidemment.“

Je suis un membre du grand public sans aucune relation avec aucun crime~

“Alors mets tes deux mains sur cette pierre de Yamato et prononce ton nom.“

L’oji-san m’a guidé jusqu’à un endroit avec ce qui ressemble à un écran LCD de 20 pouces dans le poste de garde. Où est-ce que cette pierre de Yamato peut m’emmener dans Yamato? Est-ce qu’elle peut aller dans l’espace? (ndt: je crois que c’est une référence à Space Battleship Yamato mais si quelqu’un en sait plus des précisions sont la bienvenue…)

Mon nom, ça doit être le nom de mon avatar, n’est-ce pas~

“Satou“

Juste après que j’ai dit mon nom d’avatar, la lithographie (ndt: je ne sais pas pourquoi il appelle ça une lithographie vu que c’est pas vraiment ça, mais bon…) se met à briller doucement d’une lumière bleue, et des mots apparaissent.

Ce sont les mêmes lettres que sur le panneau de direction un peu plus tôt. Je peux le lire correctement grâce à la compétence langage Shiga. Je veux une compétence de Langage Anglais!!

“Petit, tu peux enlever tes mains maintenant.“

Sur la lithographie est écrit [Race: Humain], [Niveau: 1], [Classe: Roturier] (ndt: dans le sens “pas noble“ bien sur), [Affiliation: Aucune], [Type de Métier: Management], [Titre: Aucun], [Compétences: Aucune], [Récompense et Punitions: Aucune].

Eh, le niveau est différent?

Me laissant à mon trouble, le soldat oji-san note d’un geste fluide les informations affichées sur la lithographie sur un papier à l’aide d’une plume. Enfin, il tamponne le formulaire d’entrée avec sa bague là où son nom est inscrit. [Responsable d’approbation: Chevalier Soun, de la maison du comte Souryuu].

“Tiens, ne le perds pas la prochaine fois.“

Le soldat oji-san me passe le certificat en échange d’une pièce d’argent et d’une grande pièce de cuivre que je sors de ma poche.

“Alors, tu mets ton argent dans tes poches. Tu es plutôt prudent! Garde tes papiers à l’abri à partir de maintenant.

Et n’oublie pas ceci. Le permis de séjour dure seulement 10 jours. Si tu veux rester plus longtemps, adresse une requête ici ou au pavillon dans la mairie. Où que ce soit, la procédure coûte 3 pièces de cuivre.

Si on t’attrape en ville avec un permis périmé pendant la chasse au sans-abri, l’amende sera d’une pièce d’argent. Si tu ne peux pas la payer, tu seras forcé de devenir un esclave.“

L’explication sort naturellement, comme si c’était habituel.

Faisons attention à ne pas l’oublier.

Passer de vagabond à esclave est extrême! Je me demande si c’est les mêmes chasses aux sans-abri que pendant la période Edo?

“Merci beaucoup.

– Ouais, tu es le bienvenu au poste de garde pour me consulter s’il y a un problème. Ne t’inquiète pas pour mes gages.“ (ndt: en gros il lui dit qu’il peut venir lui parler gratuitement ^^)

J’ai entendu quelque chose de bien. Merci, chevalier Soun.

Je sors du poste de garde avec un salut poli.

J’ai pris tellement de temps dans le poste que la route principale qui passe par les portes est à présent envahie de personnes à l’atmosphère exotique.

Il y a un espace semi-circulaire d’un rayon d’environ 20 m entre les portes et le début de la ville. Je ne sais pas si c’est pour éviter le désordre ou pour la guerre.

Le certificat est fait d’un matériau ressemblant à du papier japonais. Même si la ville est de style occidentale, le parchemin est… Est-ce là la limite d’un rêve?

Je le plie dans ma poche avec précaution. Évidemment, je le met directement dans mon dossier favori de l’inventaire à travers ma poche.

Allons chercher des habits de rechange en flânant sur la grand-rue pour l’instant! Même après plusieurs lavages, c’est triste de ne porter qu’un ensemble.

“Je veux prendre un bain avant de changer de vêtements…“

J’essaie de chercher employé de bains publics, mais je n’ai rien trouvé. Je me demande si je me suis trompé de métier ou s’il n’y a en fait aucun bain public. Si c’est la deuxième option, alors je n’ai pas d’autre choix que d’aller chercher de l’eau chaude et de prendre un bain plus tard dans une chambre à l’auberge.

“Vous là! Si vous ne vous êtes pas décidé pour une auberge venez dans la notre! Je m’occuperai bien de vous~!

– Qu-quoi…

– Tout va bien, tout va bien, elle est moins chère que les autres– Nope, mais elle est remplie de dévotion pour la bonne nourriture et les couchages propres!“

Alors que je réfléchissais à comment prendre un bain, quelqu’un a soudainement tiré sur mon bras et m’a sorti de mes pensées. Une jeune fille à l’enthousiasme débordant m’a spontanément étreint le bras en le tirant. Je me demande si c’est pour la publicité, c’est une scène qu’on voit habituellement dans les festivals étudiants du japon moderne.

Je suis trainé jusqu’à un endroit qui ressemble à un bar tout en profitant à fond de la douce sensation enveloppée autour de mon bras. Comme je viens de la grand-rue, j’ai l’impression que la pièce est sombre.

“Maman! Maman! J’ai ramené un client!“

Par égard à la douceur transmise à mon bras, je n’ai plus aucune hésitation et décide de rester dans cette auberge. Yep, poyopoyo est maître!

“C’est le premier client depuis que les étoiles sont tombées, n’est-ce pas… Hm? Il n’a pas de bagages, est-ce vraiment un client?“

Une oba-san avec un gros corps apparaît de derrière le comptoir du bar. Contrairement à sa silhouette, c’est une jolie femme avec un visage empli de dignité. Je pense qu’elle a à peu près 30 ans? Je suis désolé de t’avoir appelé tante.

Cependant, même si cette paire mère-fille sont des beautés naturelles, pourquoi sont-elles grosses! Perdez 10, non 20 kg et vous seriez complètement mon style!! (ndt: ok c’est carrément cruel là –‘)

Enfin, j’abandonne si elle est mariée. Une liaison extra-conjugale ne peut que rendre tout ceux impliqués malheureux!

“Après cette, euh, chute d’étoile? Mes affaires se sont enfuient avec mon cheval à cause du tapage… Heureusement, j’ai encore ma bourse et j’ai pu d’une manière ou d’une autre entrer dans la ville~

– C’est une catastrophe. Notre auberge demande une grande pièce de cuivre pour une nuit. Si ça vous va de dormir avec d’autres clients dans une grande pièce, ce sera deux pièces de cuivre. Les repas sont servis pour une personne à ce bar. C’est le service minimum pour un gîte.“

Fumu, je ne connais pas le prix du marché alors essayons de connaître la valeur d’une grande pièce de cuivre et d’une pièce d’argent en payant pour 10 jours.

La propriétaire a les compétences arithmétique et nettoyage alors il n’y aura pas d’erreur de calcul.

“Alors pour 10 jours s’il vous plait.

– Okay, ça fait exactement 2 pièces d’argent alors.“

Je sors 2 pièces d’argent et les donne à la propriétaire.

Il semblerait que 5 grandes pièces de cuivre valent 1 d’argent. On ne dirait pas non plus qu’elle a mal compté.

“Propriétaire-san, pourrais-je prendre mon repas maintenant? Si possible quelque chose de léger.

– Si quelque chose comme de la farine d’avoine, du pain noir, ou des légumes vous va, alors je peux vous l’amener maintenant. Et je suis désolée mais il n’y a pas de viande sur le marché en ce moment, donc je n’en ai pas.

– Alors du pain noir et du ragoût s’il vous plait.

– Okay, je vous amène ça tout de suite, asseyez-vous. Martha, remplis le registre pour notre client.“

La propriétaire disparaît dans une pièce qui semble être la cuisine et à sa place, une jolie fille qui ressemble à une chef-greffière d’une série historique et tient un calepin attaché avec un cordon, Martha-chan, s’approche en sautillant.

Elle est mignonne mais elle à l’air d’avoir l’âge d’une lycéenne? Un peu trop jeune pour moi.

“Ou~i, Je vais écrire pour vous alors pouvez-vous me donner votre nom?

– C’est Satou.

– Okay Satou. Votre occupation et votre âge s’il vous plait.“

J’ai presque sorti programmeur de 29 ans. D’après l’écran de statut, ça doit être 15 ans.

“Un colporteur, 15 ans.“

Martha-chan remplit le calepin d’un geste fluide. C’est du papier jaune comme celui utilisé pour la calligraphie japonaise.

Alors que Martha essayait de discuter après avoir écrit dans le registre de l’auberge, la propriétaire est arrivée et lui à dit d’aller nettoyer le 2ème étage.

Le ragoût transparent avec la soupe qui ressemble à un bouillon, le chou et les légumes qui ressemblent à des carottes, et comme annoncé auparavant, sans viande, est plus délicieux que je ne m’y attendais. Il y a 3 tranches de 2cm d’épaisseur de pain noir. C’est plus dur que je ne l’ai entendu dire, mais c’est à peu près aussi dur que du senbei (ndt: galette de riz traditionnelle japonaise). Ça doit remplir l’estomac. Je croque dedans plein de curiosité. On dirait un repas plein d’effets sonores étranges.

Satisfait de mon repas pour la première fois depuis longtemps, je le paie. 1 pièce de cuivre. Normalement c’est prépayé.

Maintenant que j’y pense, Martha et la propriétaire utilisent naturellement des mots empruntés au japonais comme service et farine d’avoine, mais quand j’observe leurs lèvres, je sais qu’ils prononcent d’autres mots. Je me demande si c’est l’effet de l’appropriation du langage Shiga.

>Compétence [Lecture des Lèvres] Acquise

…Ya~y, Je peux devenir un espion ou un détective~ orz (ndt: son qui indique quelqu’un de désespéré à quatre patte).

Ou plutôt,

“Propriétaire-san, j’ai l’intention d’aller faire des courses et acheter des vêtements de rechange, connaissez-vous un bon endroit?“

Bien que je connaisse la position des magasins à partir de la carte, il y en a trop, et je n’ai pas le courage de tous les faire.

“Si vous voulez quelque chose de très bonne qualité, alors le tailleur du centre ville est le meilleur. Pour quelque chose à un prix raisonnable, alors le quartier est est mieux, et si vous voulez des vêtements bon marché, alors ce sera l’ouest. Si vous avez trop d’argent, alors vous pourriez commander du sur mesure dans la boutique de gamme au mur intérieur, mais vous aurez besoin de pièces d’or. Les magasins qui vendent des marchandises générales ouvrent souvent à côté de ceux pour vêtement alors prévoyez votre budget soigneusement.

– Merci beaucoup. J’irai dans les rues à l’est vu que du sur mesure prendra du temps.

– Okay, bien qu’il y ait Chian (ndt: aucune idée de quoi elle parle… Je ne pense pas que ce soit le nom de quelqu’un pourtant…) dans le quartier Est, méfiez-vous des voleurs. Vu qu’il y a parfois des travailleurs immigrés de l’Ouest là-bas.

– Oui, je serai prudent.“

Je quitte l’auberge en remerciant la propriétaire pour ses conseils.

Ça commence à être dur de dire que c’est un rêve. Mais je ferai de mon mieux!

Chapitre précédent <~ ~  Sommaire  ~ ~> Chapitre  suivant

Publicités

4 commentaires sur “Death March 1-5: Le début d’une vie dans une ville fortifiée!

  1. Salut !

    Alors là ! Après ce chapitre, j’ai hâte de voir sa première rencontre avec un membre de la tribu des écailles ! (Car n’oublions pas, il a obtenu le titre [ennemi naturel de la tribu des écailles]:) ) Le lézard lui sautera-t-il à la figure à la seconde où il le verra ? Auront-ils une méfiance ou autres mauvaises dispositions instinctivement à son encontre ? Ou, grandement improbable, ne se passera-t-il rien ?

    Pour ceux qui ont lut le premier chapitre du manga, vous avez pu constater à présent que l’histoire a prise un tournant différent. A moins que le manga ait par souci de rapidité et fluidité (propre au ce format) raccourci les choses pour épargner au lecteur une longue introduction et entrer directement dans le vif du sujet avec la rencontre avec les autres personnages principaux (Passant ainsi du style narratif du ligth novel à un style centré sur l’action avec le manga). A suivre en parallèle pour voir jusqu’où les différences vont s’accumuler pour peut-être former une tout autre histoire, comme c’est parfois le cas pour les ouvrages qui servent à la promotion (ou racheté).

    Et ce « Chian » dont on entend parler à la fin du chapitre, serai-ce un gang local ? Que réserve-t-il à notre héro ? En tout cas, j’ai hâte de lire la suite des aventures et mésaventures de notre filou préféré Satou dont le déni de la situation commence à faiblir…
    Le vernis craque, les illusions s’effrites ! Quelle sera la réponse de notre héro face à la réalité qui s’impose à lui de plus en plus fortement maintenant qu’il n’est plus seul ?

    Nekoyashiki-san

    J'aime

    1. PS : Qu’est-ce qu’un écran LCD fait là ? XD Connexion avec notre monde ? Dans ce cas là, chaque univers que nous créons à travers les livres et les jeux naîtrait-il dans un autre espace ? Ou existerai-t-il déjà et notre monde l’aurai-t-il influencé ? Ou est-ce un vrai rêve ou sa folie ? On peux aller dans n’importe quelle direction avec notre imagination, seul l’auteur à la réponse…
      Et pour les statistiques mentionnées par l’écran, on pourrait supposer que toute personne non enregistrée dans la base de données se voit attribuer ces statistiques par défauts.
      Sinon, le garde dit « la bienvenue » quand Satou part en lui proposant de l’aide gratis, il l’aurait pris pour une fille à cause de sa jeunesse et de sa robe (à moins que se soit une robe dans les sens antique et fantastiques qui sont mixte). Si je me suis suis trompé à cause d’une faute de frappe mea-culpa ! ^^

      Nekoyashiki-san

      J'aime

  2. Bonsoir,

    Après quelques recherches, il semblerait que Yamato soit une ancienne région du Japon (plus d’infos sur ce lien https://fr.wikipedia.org/wiki/Province_de_Yamato ), Satou pourrait donc faire également référence à cette région, mais vu qu’on est en présence d’un écran LCD le vaisseau spatial est tout à fait plausible (culture manga du personnage).

    Voilà pour les compléments ! (j’y ai pensé car dans Log Horizon ils appellent le Japon « Terre de Yamato » ! XD )
    Nekoyashiki-san

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s