Death March 1-6: La place du marché, la princesse et la traite des esclaves

Ici Wari. C’est Soreyawari mais je suis Wari… Blague à part, pour rester la plus fidèle au texte d’origine j’ai décidé de garder les suffixes des noms comme -chan et -san ainsi que les appellations oji-san (oncle) et oba-san (tante), donc pour ceux qui ne sont pas familier avec ces mots, allez lire ceci! Et maintenant, sans plus attendre, Death March 1-6…


Ici Satou. C’est Suzuki mais je suis Satou. C’est un rêve n’est-ce pas? Dis-moi que c’est un rêve, Johnny.


Un léger malaise commence à envahir mon esprit, alors que je pars faire des courses sur le territoire métropolitain du comte, la ville de Seryuu.
Il faut marcher quelques minutes vers l’Est à partir de l’auberge de la mère de Martha.
Maintenant que j’y pense, on ne m’a pas donné le nom de l’auberge, la carte indique Auberge Monzen, c’est ça?

Directement à l’entrée de la rue, il y a une série de stands de nourriture, quelque chose sent bon.
Eh? Serait-ce l’odeur de la sauce soja?
Des Okonomiyaki (ndt: plat japonnais, pas facile à expliquer alors: https://fr.wikipedia.org/wiki/Okonomiyaki) et des galettes sont en train de cuire sur des plaques en fer. L’assaisonnement semble être de la sauce soja. Je le savais, je peux appeler ça un rêve. C’est impossible que de la sauce soja existe dans un monde de fantaisie!

Bien que je vienne de manger, j’en achète.

“Yep, c’est délicieux.“

J’aurai aimé de la sauce pour côtelettes de porc plutôt que de la sauce soja. Les autres stands semblent faire frire quelque chose qui ressemble à des nuggets. La culture alimentaire est si développée pour de la fantaisie!

Je passe d’un stand à l’autre, pour essayer différentes nourritures.

“Combien pour 3 gabo (ndt: plante inventée par l’auteur)?
– C’est 2 sou.(ndt: Ou centimes mais 2 centimes, ça fait bizarre ^^ )
– C’est cher, ce n’est pas 1 sou?
– Jeune femme, avec ça, je ne pourrai pas manger. Que diriez-vous de 2 sous pour 4 alors?
– Donnez-m’en 5 pour 2.
– Je ne peux pas refuser, vu que la jeune femme est une beauté, je me rends.“

J’ai écouté une conversation intéressante entre une oba-san et le propriétaire d’un stand de nourriture. Les bases du marchandage, eh? Comme je suis habitué à juste acheter au prix indiqué par l’étiquette, ça me paraît difficile.

>Compétence [Écoute Discrète] Acquise

“Je peux t’aider, jeune homme?“
Fumu, grâce à l’échange précédent, un gabo semble coûter à peu près 0,4~0,5 centimes pièce. Comme cet oji-san à la compétence arithmétique, il devrait être capable de calculer le prix minimum.

“Je voudrais acheter 2 gabo, ça va avec 1 sous?
– Tu as suivi la conversation, eh? Bon, ça va. Le jeune homme à la compétence arithmétique aussi hein. Tu es plutôt bon pour un si jeune homme.“

C’est juste un simple calcul mental pourtant…
J’ai eu 2 fruit de gabo pour 1 sou. Un gabo est en fait un potiron rouge de la taille d’un poing. À propos, un sou est une pièce rectangulaire qui pèse environ 1 gramme, c’est du cuivre jaunâtre avec beaucoup d’impureté.

>Compétence [Estimation] Acquise
>Compétence [Marchandage] Acquise

Mais je n’ai pas marchandé pour ça?
Est-ce parce qu’un peu plus tôt, j’ai vu le marchandage de l’oba-san?

Alors que je me demande ce que je dois faire avec le fruit de gabo, je regarde autour de moi. Les stands font chacun à peu près la moitié d’un tatami (ndt: 0,82645 m2), pourtant il y en a beaucoup. Et ils sont très animés.

Je continue de passer d’un stand à l’autre en montant les compétences [Estimation], [Marchandage], [Arithmétique], [Négociation], et [Duperie] au niveau maximum.

Après m’être promené pendant 10 bonnes minutes, je trouve enfin ce que je cherche.

Je choisis un large sac à dos d’un des étals. Le prix est affiché au-dessus du sac grâce à la compétence estimation.

Je serai haï si je demandais directement le prix du marché (ndt: dans le sens le prix minimum avec le minimum de marge pour le commerçant). J’ai compris le truc après 3 magasins. J’arrive à descendre jusqu’à la moitié du prix du marché si je marchande en trois ou quatre étapes… mais franchement, c’est fastidieux.

Le butin du marché… [Large Sac à Dos], [Sac Un Peu Élégant], [Sous-vêtements Ordinaires Bas et Haut + 10 unités], [Serviette de bain dans différentes tailles, et Mouchoir]. Les serviettes sont juste deux rectangles de tissus l’un sur l’autre, je suis un peu déçu.
Après ça, même si je ne sais pas coudre, [5 Cordes de Chanvre de 2 Mètres], [Fil de Coton – 1 Bobine], [Aiguille à Coudre – 5], [Ciseaux de couture], [Chiffon en Cotton], d’une manière ou d’une autre je me suis retrouvé avec beaucoup de choses. Mais comme j’ai l’inventaire, ce n’est pas un problème même si je n’utilise pas la totalité.
En tout j’en ai eu pour 4 pièces d’argent. C’est surprenant, mais le textile est plus cher que la nourriture.

Je pense que je n’ai pas besoin de le préciser, mais la première chose que j’ai achetée, le sac à dos, me sert à passer inaperçu. Je mets mes achats dans le sac et les envoie directement dans l’inventaire sans être vu. J’ai mis des vêtements ordinaires dans le sac pour qu’il n’ait pas l’air vide.

Je voulais acheter des robes ou capes mais j’en ai seulement trouvées des usées ou de mauvaise qualité alors j’ai laissé tombé.

Ah c’est vrai, je voulais vérifier la capacité de l’inventaire à retenir la chaleur. Je vais y mettre quelque-chose de chaud.
J’adore le shopping~

“Alors, quoi d’autre?“

Des chaises sont alignées devant des étals où pas mal d’ojii-san boivent du saké depuis ce matin.

“Boire en pleine journée… Ah oui, des ustensiles de cuisine et des couverts!“

Il doit y avoir un magasin qui en vends parmi ceux où j’ai été jusqu’ici.
Ah c’est vrai, les chaussures! J’ai oublié les chaussures.

J’ai besoin d’un pense-bête~. Il y a un espace mémo dans l’onglet Échanges du menu, mettons la liste de courses à cet endroit.

Ça fait un moment que je n’ai pas jeté un coup d’oeil à l’onglet Échanges, j’y ai vu la raison pour laquelle j’étais niveau 1 quand je suis entré dans la ville.
Mon statut était le même que celui écrit ici. La limité supérieure de chaque attribut est choisie dans la liste déroulante ici. On peut même choisir [Aucun] pour les compétences et les titres.

Cependant, je pourrai donner des fausses informations si je le voulais (ndt: hm… n’est-ce pas déjà ce qu’il a fait? ^^).

J’achète une paire de chaussures qui conviendrait pour un dur voyage, et une robe assortie au chaussures, ainsi que des sandales.
J’ai pensé acheter plus comme j’ai l’inventaire, mais je n’arrive pas à trouver des chaussures à ma taille. Je n’aurais qu’à en commander plus tard au cordonnier de l’avenue principale.

Après mon deuxième tour d’achat, je commence à avoir faim. Mes yeux se sont posés sur un restaurant vendant quelque-chose qui ressemble à des shoyu ramen alors j’entre. Bien que les nouilles soient différentes, c’est bien des ramen.
C’était des pâtes de farine enroulées autour d’un bâton et badigeonnées d’une substance qui ressemblait à du miso avant d’être cuites. Ça m’a semblé mal assorti mais finalement c’était délicieux.

J’ai aussi acheté des tasses, bols, et toute vaisselle qui a attirée mon attention. Ainsi qu’un couteau de cuisine, une marmite et une poêle. Je n’ai pas vu de planche à découper, ne sont-elles donc pas utilisées ici?

J’ai nonchalamment acheté une baignoire en métal. Comme on pouvait s’y attendre, la baignoire est trop large pour entrer dans mon sac alors je l’ai silencieusement amenée au fond d’une allée pour la mettre dans l’inventaire. Et comme ça aurait l’air suspect de retourner dans l’avenue Est, j’ai décidé d’aller vers l’avenue principale.

Dans l’avenue Est, les étals de rue s’entassaient, réduisant celle-ci à un étroit espace au centre. Ici, l’avenue principale fait environ 6 mètres de large, des calèches tirées par des chevaux et des chariots tirés par des humains vont et viennent.

Comme la rue précédente, contrairement à ce que je m’attendais de la fantasy, cette rue est très propre. Il n’y a pas de dépouilles d’animaux morts trainant par terre. Il n’y a aussi aucun mendiant.

Les étals sont épars ici, contrairement à l’avenue est, en échange, il y a beaucoup de boutiques à la place. Pas mal de personnes bien habillées marchent dans cette rue.

“Les colliers sont populaires?“ (ndt: désolée pas trouvé d’équivalent français mais on parle ici de collier pour chien.)
Ceux qui tirent des charrettes portent pour la plupart des colliers. Après une courte recherche, ce sont des esclaves. Étrangement, tous les esclaves portent des colliers, pour une raison inconnue.

Un chariot arrivant du centre ville ralentit pour s’accorder à la vitesse des passants.

Il passe devant moi. Il y a une dizaine de femmes esclaves dedans.
Mon regard est fixé sur l’une d’elle. Une fille digne d’être appelée Yamato Nadeshiko (ndt: terme désignant l’archétype de la beauté japonaise, utilisé pour désigner de femmes d’une extrême beauté. Merci à Nekoyashiki-san pour ces précisions!) avec des cheveux et des yeux noirs, bien qu’elle ait l’air épuisé d’avoir fait un long voyage. Comme la majorité des citoyens ressemblent à des européens nordiques, c’est probablement la première fois que je vois un visage asiatique ici.
La fille a les yeux baissés, nos regards se croisent quand elle relève un peu la tête. Il n’en a découlé aucun développement dramatique mais étrangement, à côté d’elle, la petite fille aux traits nord-européens orthodoxes avec des cheveux ondulés, violet clair, semble très surprise lorsqu’elle me voit. Non, enfin, c’est dérangeant quand tu me fixes autant… Je ne suis pas attiré par les loli. (ndt: loli=lolita=petite fille donc Satou n’est pas un pédophile!)

Alors que je regardais la petite fille, un message avec son nom et son niveau est apparu à côté d’elle.

Arisa. Niveau 10. Son niveau est élevé pour une petite fille.

D’autres informations apparaissent.

11 ans.

Titre: [Sorcière du Royaume Perdu][Princesse Folle]

Compétence: [Inconnue]

Le chariot disparaît vers l’avenue ouest.

Honnêtement, ce sont des titres qui n’invitent que les ennuis… Non non, je ne l’approcherais pas okay? Jamais!

Revenons-en à mon but premier.
Je fais une recherche sur la carte pour un tailleur ou un cordonnier, et je les trouve rassemblés près d’une rue adjacente, alors j’y vais. La plupart ont des jeunes vendeuses qui n’iraient pas avec un vieil homme alors j’entre dans celui tenu par un couple d’une quarantaine d’année avec un air de bonté.

“Excusez-moi, auriez-vous une robe de marchand durable de couleur sobre?
– Bienvenue, venez vous asseoir par ici, nous allons vous montrer des exemples. Il y avait cinq vêtements prêts-à-porter dans cette penderie, mais elles se vendent bien récemment.“

Le mari me guide dans une pièce et sort des modèles de l’arrière-boutique. En harmonie, sa femme sort une boisson qui ressemble à du thé. C’est une tasse élégante.

“Comme il va faire froid à partir de maintenant, que diriez-vous de ce tissu épais? Si vous voyagez, nous pourrions aussi prévoir un manteau imperméable assorti, qu’en dites-vous monsieur?“

La qualité est excellente. Peut-être. Ça doit être le genre de modèles que les grands magasins de vêtements achètent en grande quantité dans une grande variété de couleur. Ici les cinq modèles les plus vendus ont sûrement une commande de manteau qui les accompagne.
Cinq jours sont nécessaires à la confection. Si je n’en achète qu’une, c’est seulement trois jours.
Cinq pièces d’or est une somme conséquente, mais ce sont des dépenses nécessaires pour des choses nécessaires.
Cependant, je voudrais avoir au moins une robe de rechange avant la fin de la journée. J’aurais l’impression de ne pas être à ma place si je passe le mur intérieur avec la robe usée que je porte.

“Tailleur-san, comme ce magasin ne vend que du fait sur mesure, connaitriez-vous un endroit où ils vendent du prêt-à-porter? Comme vous pouvez le constater, la robe que je porte est usée par le voyage, j’aimerai acheter des vêtements en attendant que ma commande soit prête.
– Pour du prêt-à-porter, je vous recommande les vêtements Poel sur la rue Teputa. Bien que ce soit les vêtements de mon idiot de fils, je peux vous garantir ses compétences en couture. C’est assez connu parmi les citoyens normaux, donc ce sera très bien pour des vêtements provisoires.“

Il fait la publicité du magasin de son fils eh… Je refuse poliment quand il me propose de me dessiner un plan, les instructions orales sont suffisantes, et je sors de la boutique. J’ai failli oublier de prendre le reçu mais la femme du tailleur me l’a fait remarquer précipitamment.

J’ai acheté deux robes, l’une est d’une couleur brun foncé calme et l’autre est rouge vif avec des rayures jaunes. La première est comme je l’ai décrite, et la deuxième, je tairais l’histoire qui a mené à ce résultat. Mon champ de vision s’est perdu dans la vallée de la vendeuse…

Bien sûr, je commande aussi des chaussures au tailleur. Une paire pour marcher en ville, et une paire pour les voyages.

Quand je suis rentré à l’auberge de Martha après mes achats, le soleil disparaissait déjà à l’horizon.

 

Chapitre précédent <~ ~  Sommaire  ~ ~> Chapitre suivant

Publicités

3 commentaires sur “Death March 1-6: La place du marché, la princesse et la traite des esclaves

  1. Salut !

    Yamato Nadeshiko est l’archétype de la beauté Japonaise, on l’utilise donc pour parler de femmes d’une extrême beauté, de nombreuse estampes de celle-ci existent si je me souvient bien.
    Sinon, je me demande si la loi de murphy va s’appliquer à notre cher Satou et le forcer à rencontrer cette [Princesse folle], et tout les ennuis qui pourrait en découler. ^^

    Merci encore pour la traduction de ce beau projet et bon courage ! 😉
    Nekoyashiki-san

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour cette précision! Effectivement après recherche plus poussée, c’est un terme qui désigne les femmes japonaises et plus particulièrement l’archétype de la beauté japonaise comme tu l’as si bien dit…

      J'aime

  2. PS : il ne voulais pas mentir quand il est rentré, il ignorait cette fonction de la rubrique [échange] ! 🙂
    Mais à présent si ça se reproduit, c’est que c’était sa volonté ! (excepté si c’est une tête en l’aire, se qui n’est pas mon impression ! ^^ )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s