The New Gate Volume 1 Chapitre 2

Traduction & Adapt: Soreyawari
Check: Nekoyashiki-san


Bon je crois que j’ai laissé quelques années de ma vie là-dedans…
L’avantage, c’est que dans les dialogues, Shin a tendance à répéter ce qu’on lui dit et le narrateur aussi. Donc d’une certaine manière ça fait un peu moins?
Non. ça reste horriblement long…
Mais j’ai finiiiiiii!!! Alors je vous souhaite une bonne lecture!


 

Disparus. C’est ce que Tiera a dit.
Que la race des Hauts Humains avait disparue.
« … Alors, il n’y a aucun humain aux alentours?
– Non, les Humains sont encore là. Tu as vu les chevaliers toute à l’heure.
– Vraiment!? »

Shin avait mal compris concernant l’extinction humaine et avait involontairement répliqué.

« Ce sont les Hauts Humains qui se sont éteints, pas les humains.
– C’est quoi la différence?
– Il y en a une. La race des Hauts Humains était constituée de 6 personnes qui ont régné sur le continent de Redmond. Même 10 000 humains ne purent pas les battre. Leur force était dans une autre dimension.
– Le continent était gouverné par 6 personnes? »

Shin se souvenait d’un endroit qui avait été gouverné par 6 personnes. Il avait le sentiment d’avoir entendu cette histoire avant.

« Pourrais-tu m’en parler plus en détail?
– Mais la plupart des gens savent ça, bon ok. Je vais te raconter. Dans le passé, il y a environ 500 ans, les Hauts Humains gouvernaient le continent. Bien qu’ils n’étaient que 6, les autres races ne pouvaient rien faire contre eux à cause de leur incomparable pouvoir.
– …………
– Cependant leur domination prit fin soudainement.
– Prit fin?
– Oui, prit fin. Pas seulement les Hauts Humains, mais beaucoup d’autres races comme les Hauts Elfes, les Hauts Lords, les Hautes Bêtes et les Hauts nains disparurent également. Il est dit que ce fut une soudaine disparition. D’après maître, un grand nombre de personnes d’influences et fortes se volatilisèrent. Le jour de la disparition fut appelé le “Crépuscule des Rois“ (ndt: Dusk of the Majesty, mais j’aimais pas crépuscule des majestés 😉 / ndc : ou alors ça pourrait être le Crépuscule de la Majesté dans le sens d’une ère gouvernée par les Hautes races qui finit ?).
– Le Crépuscule des Rois…
– Il est dit que tous les Hauts Humains disparurent ce jour-là. Et ils n’étaient que 6. »

Disparition soudaine. Shin avait une théorie à ce propos.
Le phénomène qui avait fait disparaître beaucoup de monde.

(C’est ce jour-là. Le jour où j’ai battu “Origine“, et où tout le monde s’est déconnecté. Je n’ai pas de preuve concluante, mais le “Crépuscule des Rois“ est peut-être le résultat de ce jour-là.)

Les Rois, Héros et Anciens étaient probablement les maîtres de guilde. Des dizaines de milliers de personnes avaient été libérées du jeu. Shin ne connaissait pas le nombre exact, mais il y avait au moins 10 000 personnes coincées dans le jeu. C’était sûrement apparu comme une soudaine disparition pour les gens de ce monde.

(Et les 6 Hauts Humains qui ont gouvernés le continent avant ça…)

Shin comprit enfin. Les 6 Hauts Humains. Sans aucun doute…

(C’est… nous…)

Quand THE NEW GATE était encore un bon VRMMO et avant qu’il ne soit transformé en jeu mortel, il y avait une guilde réputée comme la plus forte dans THE NEW GATE.
Le nom de la guilde était “Rokuten“ vu qu’elle était formée par 6 Hauts Humains (ndt: rokuten = les six cieux). La petite guilde battait les guildes principales une par une dans THE NEW GATE, jusqu’à ce qu’en juste un mois son nom soit connu de tous les joueurs. Ils avaient la réputation de PK (ndt: PK = Player Killer ou Player Killing = tuer les joueurs, quoi) les joueurs qui essayaient de s’opposer à eux.

Shin était un membre de Rokuten depuis le début. À l’époque, il était stupide de choisir la race humaine quand on jouait pour la première fois. Les Humains étaient méprisés par les autres races et Shin avait de sombres souvenirs à ce propos.

Il est inutile de la préciser, mais tous les membres étaient des Hauts Humains avec leurs statistiques presque au maximum. Même le plus faible d’entre eux avait son HP et son MP au max, alors que le reste des joueurs avaient en moyenne 900 pour toutes leurs stats.

En compétition contre les principales autres guildes, les batailles étaient incroyables à voir car c’était du 6 personnes contre des milliers (ndt: Kohaku!?). Dans ces moments-là, les terrains étaient brulés par de la magie de feu expensive à large portée. Le leader surpris était ensuite pris en embuscade et l’affaire était réglée.

Depuis, personne n’osa provoquer la guilde Rokuten. Même le mépris face aux Humains avait diminué. Non seulement ils avaient prouvé la puissance de combat des Hauts Humains, mais ils avaient démontré leur unique résistance à la magie. La plupart des magies n’avaient pas d’effet sur eux. De plus, Poisons, Paralysie, Confusion, Ensorcellement, Brûlure, Gel, Pétrification, étaient tous inefficaces contre un Haut Humain. Cela ne leur prenait que quelques secondes pour s’en débarrasser complètement.

Heureusement (ou malheureusement), Shin était le seul parmi les Rokuten a s’être retrouvé coincé dans le jeu mortel. Ils auraient pu gagner au moins 3 mois ou même d’avantage si un autre des Rokuten avait été présent pensa Shin.

« …………
– Qu’est-ce qu’il y a? Pourquoi es-tu si silencieux tout d’un coup?
– Non, c’est rien. Ça ne te dérange pas si on revient au sujet de la monnaie? »

Shin avait le sentiment qu’il creuserait sa propre tombe s’ils continuaient de parler des Hauts Humains, alors il changea délibérément le sujet à celui de la monnaie, dont ils parlaient un peu plus tôt.

« Non, bien sûr. Est-ce là la devise que tu utilisais jusqu’ici?
– Oui.
– Ah, posséder un objet si précieux, peut-être qu’au final ce n’est pas un mensonge que tu sois un Haut Humain. »

Apparemment, Tiera ne croyait pas que Shin était un Haut Humain.

En soupirant, Tiera prit la pièce d’or et l’observa. Elle semblait vérifier si c’était une vraie.

Et Shin avait des doutes sur ce que Tiera appelait “précieux“.

« Ça a de la valeur? Ce n’est que 1 G pourtant. »

1 Geyl était l’équivalent de 1 Yen dans le jeu. S’il était converti en argent réel, sa valeur était de 1/1000 de Yen. C’était la pièce qui avait le moins de valeur dans le jeu. À propos, l’Inventaire de Shin contenait cent million de Geyls. La raison pour laquelle le G affiché était celui de Geyl et non pas de Gold alors que c’était une pièce d’or était un mystère.

« La pièce d’or Geyl est souvent racourcie en pièce d’or G. Cependant, de nos jours elle est difficile à obtenir. Tu ne sais peut-être pas ça, mais cette pièce d’or Geyl est un objet magique qui amplifie la magie. On la trouve parfois dans les ruines. Quand une pièce d’or Geyl est exhibée dans une vente aux enchères, elle peut atteindre le milliard de Jul ou même plus que ça. Le Jul est la monnaie communément utilisée. On compte les Jul en pièces d’or J, pièces d’argent J… (ndt: 1 pièce d’or J = 1,000,000 J et 1 pièce d’argent J = 10,000 J.)
– Donc cette pièce-là vaut 1 milliard…
– Un magicien tuerait pour en obtenir une vu que le prix est énorme et la plupart d’entre eux ne peuvent pas se le permettre. Mon maître m’en a déjà montré une, mais c’est la première fois que j’en vois depuis ça. Après tout, 1 milliard, c’est le prix minimum qu’on peut avoir, il peut atteindre 10 fois ça.
– Qu’une unique pièce d’or Geyl valent autant que ça… Au fait, on en trouve souvent?
– Rarement, mais je ne saurais pas vraiment dire. Même quand de nouvelles ruines sont découvertes, les chances d’en trouver sont encore très basses.
– Vraiment? On dirait qu’il va falloir que je fasse attention quand j’achète. »

Shin avait pensé convertir ses pièces pour augmenter ses fonds, mais il abandonna cette idée en réalisant leur valeur.

« C’est une sage décision, mais tu es en train de le faire là.
– C’est une mauvaise blague. Cependant, je ferai attention la prochaine fois.
– Tu vas vendre quelque chose? Je t’ai dit que j’achèterai si tu as de bons matériaux ou objets.
– Alors que dis-tu de ça? »

Shin sortit des cartes objets, qu’il avait obtenues sur le chemin, de l’Inventaire. Dans le jeu, il était possible de changer un objet en carte objet. Cela marchait dans ce monde aussi. Les matériaux se tranformaient automatiquement en cartes et pouvait être rangées dans l’Inventaire. Une fois qu’un objet était devenu une carte, une image de l’objet se dessinait dessus. La carte pouvait être matérialisée à n’importe quel moment. (ndt: il veut dire par là qu’on peut faire apparaître l’objet quand on veut.)

Shin mit ses cartes d’objets sur le comptoir. Les cartes objets variaient du Tetra Grizzly, Serpent à deux Têtes, Sanglier de flammes, leurs crocs, griffes, fourrures, viande etc à des matériaux bruts comme des gemmes brillantes.

Dans le jeu, les matériaux pouvaient être vendus et travaillés à diverses endroits. Les gemmes particulièrement se seraient vendus cher, car elles donnaient des attributs ou des effets supplémentaires aux équipements et armes, mais seulement si c’était fait par un forgeron. On trouvait les gemmes parmi les drops que les monstres laissaient après leur mort, bien que la probabilité qu’elles droppent était faible. Les gemmes que Shin avait sorties étaient de classe 7, qui était la classe la plus basse.

« Des cartes objets…
– Hmm? Qu’est-ce qu’il y a? Y a-t-il quelque chose d’étrange?
– Non, si tu as un Inventaire, c’est normal, n’est-ce pas? Mais je ne sais pas si tu sais déjà ça, alors je vais te le dire au cas où. Vu qu’une carte objet a également beaucoup de valeur dans une autre mesure, c’est mieux de ne pas les sortir imprudemment.
– C’est ennuyeux. Est-ce que je devrais faire exprès de les utiliser comme matériaux?
– C’est la façon normale! Tu es vraiment bizarre!
– Ah je vois… Je vois. Je comprends, alors s’il te plaît calme-toi.
– Mou~, tu m’as mis en colère de nouveau. »

En disant cela, Tiera se concentrait quand même sur son travail. Elle fit se matérialiser les cartes objets et se mit à les examiner. Même si elle était surprise, elle savait quand même comment utiliser les cartes objets.

« Du Tetra Grizzly au Serpent à Deux Têtes et Sanglier de Flamme. Non seulement ces matériaux sont ceux de féroces monstres, mais aucun d’entre eux ne peut être trouvé à moins de s’enfoncer profondément dans la forêt. Mais quel genre de personne es-tu?
– Je les ai juste battus sur le chemin jusqu’ici. Le combat n’a pas été aussi féroce que tu le décris cependant.
– Mais il faut plusieurs chevaliers pour tuer un de ces monstres… Enfin, qu’importe, tant que tu les as battus. Je ne suis plus aussi surprise après tout ce qu’il vient de se passer. »

Étonnement, il semblerait que ces monstres étaient dangereux. Shin pensait que c’était des monstres pour débutant (ndt: XD Faut qu’on lui réexplique le concept d’un slime… / ndc : Si c’était possible, il aurait déjà obtenu le titre de [Destructeur du Sens Commun] depuis le temps ! XD).

« Enfin, ne t’inquiètes pas de ça. Et sinon, comment est ma marchandise?
– Ah oui. Les matières premières sont encore en bonne état grâce à la matérialisation de la carte. Le prix des matériaux revient à 1 pièce d’or J et 27 pièces d’argent J, donc ça fait 1 270 000 J. La gemme est de classe 7 et d’une grande pureté donc son prix sera 25 pièces d’or J, soit 25 000 000 J. Au total ça fera 26 270 000 J. (ndt: ugg… trop de chiffres… / ndc : tu veux aller plus loin ? 1 G = 1 à 10 milliards de J et 1 G = 1 Yen donc donc il a maximum 0,026270 Yen ! The cheapest world Ever ! XD)
– Je n’arrive pas à dire si c’est cher ou pas à cause de la conversion monétaire…
– C’est un peu en-dessous du prix d’origine, mais le prix des gemmes peut monter ou descendre selon le marché. Cette classe et pureté vaut habituellement entre 20 000 000 et 23 000 000 J.
– Oh, j’ai de la chance. J’ai gagné plus que 2 000 000 J.
– Qu’est-ce que tu en dis? Si le prix te va, je l’achète.
– C’est très bien. Je vends. Merci. Et je te donne ça aussi. »

En disant cela, Shin désigna la pièce d’or Geyl sur le comptoir.

« … C’est une blague?
– Pourquoi est-ce que ça en serait une!?
– Tu ne m’as pas entendu toute à l’heure!? Une pièce d’or Geyl vaut des milliards, personne sain d’esprit dans ce monde n’en donnerait une gratuitement.
– Tiens. »

Shin se montra du doigt. (ndt: XD / ndc : [Destructeur du Sens Commun] ! XD)

« Tu es sûr? … Je ne vais pas te la rendre même si tu me la demande.
– Yep. »

Tiera agrippa rapidement la pièce d’or Geyl et la serra sur sa poitrine. Ses yeux brillaient en regardant la pièce. Pendant ce moment, les yeux de Shin étaient collés à la poitrine de Tiera, c’était la triste destinée des hommes. (ndt: oui, d’envier les objets que nous prenons dans nos bras. Parce qu’on a de beaux bras, hein!)

« C’est comme un rêve qui devient réalité… Une pièce d’or G… »

L’expression de Tiera changea complètement en un visage ravi avec des yeux charmants. Shin ressentit soudainement une étrange attirance envers elle, qui fit rougir légèrement c’est joues. Puis il secoua la tête pour éliminer ses honteuses pensées.

« Eh bien, je suis content que tu l’aimes. Les elfes doivent les trouver utiles vu que vous pouvez utiliser la ma――
– Attends un moment!
– ――gie. »
Tiera coupa la parole de Shin et se leva brusquement. Elle avait le visage de quelqu’un qui venait de voir quelque chose d’incroyable.

« … Qu’est-ce qu’il y a?
– À l’instant… tu as dis elfe?
– Ah, oui c’est ce que j’ai dit… Oh? Tu n’es pas une elfe? »

Shin se souvenait que la caractéristique physique des Elfes et des Hauts Elfes était les oreilles pointues, donc il voulait le vérifier… Shin était perplexe, parce qu’elle était peut-être d’une race qu’il n’avait jamais vu auparavant.

« Je devrais avoir l’air d’une fille-chat avec des cheveux rouges et des yeux noirs.
– Une fille-chat avec des cheveux rouges et des yeux noirs? »

Les hommes-chats étaient une des races populaire de Bêtes chez les joueuses et un certain groupe de joueurs. Il y avait divers dérivés dans la race des Bêtes, pour les hommes-chats, il y avait les chat Persans, les chats Calico etc… De plus, les joueurs différaient de l’animal modèle. Certains avaient la tête, les bras, les ailes et autres, alors que d’autres n’avaient qu’une partie de leur corps.

Mais aux yeux de Shin, Tiera était une belle elfe aux cheveux noirs et aux yeux dorés. Il n’y avait pas de fille-chat, de cheveux rouges ou d’yeux noirs.

« Je ne peux voir qu’une belle elfe aux cheveux noirs et aux yeux dorés devant moi.
– C’est… »

Il avait essayé de la complimenter, mais il semblait qu’elle ne l’avait pas entendu.

« Comment? Maitre a pourtant lancé de la magie d’illusion sur moi.
– Magie d’illusion? »

Quand on parlait de magie d’illusion, elle était habituellement utilisée pour tromper ou montrer des hallucinations à l’ennemi. C’était une magie qui avait laissée une grande impression à Shin, parce qu’un de ses utilisateurs était un membre de Rokuten.

« Uuu… être démasquée comme ça… »

Tiera regardait par terre et à son visage on aurait pu croire que le monde arrivait à sa fin. La dépression soudaine de Tiera amena Shin à essayer désespérément de résoudre la situation, vu qu’il n’en savait pas beaucoup sur elle ni pourquoi elle était déprimée.

« Um…Tiera?
– Qu… Qu’est-ce qu’il y a? »

Il avait voulu parler gentiment, mais Tiera était si nerveuse que c’en était exagéré.

« J’ai remarqué que Tiera était une elfe uniquement parce que c’est une de mes caractéristiques.
– Ca… Caractéristique?
– Oui. La magie d’illusion est la magie qui montre des hallucinations et trouble l’adversaire. Cependant, elle peut être inefficace contre quelqu’un qui a une forte résistance à la magie. C’est pourquoi je vois la vraie forme de Tiera.
– Mais… Même avec une forte résistance, pour que la magie de maître soit brisée… »

Même après l’explication de Shin, Tiera avait encore une expression incrédule sur le visage. D’après les souvenirs de Shin, Schnee, qui était le maître de Tiera, était une Haute Elfe niveau 255. De plus, la magie lancée était sûrement puissante, car les Hauts Elfes étaient spécialisés en magie. Mais ses statistiques ne pouvaient pas être comparées à celles de Shin. Même les autres Hauts Humains ne pouvaient concrètement pas égaler les statistiques de Shin, donc aucune magie d’illusion n’avait d’effet sur lui.

Shin soupira après un long silence.

« Tu l’as vu.
– Hmm?
– Tu-Tu as vu ma vraie forme, pas vrai?
– J’ai vu une belle elfe au longs cheveux noirs et aux yeux dorés, je me suis trompé?
-………… »

Pas de réponse. Shin devint découragé et démoralisé.

« … N’as-tu pas peur? »

Shin, qui regrettait d’avoir dit quelque chose d’étrange entendit la faible voix de Tiera. Sa voix ressemblait celle d’un enfant effrayé par quelque chose.

« Peur de quoi? »

Shin se détendit immédiatement et lui parla calmement.

Cependant, lui faisait-il peur?

Quand Tiera avait parlé de sa voix tremblante, Shin s’était rappelé du visage d’un des membres de Rokuten.
Shin était fier du temps de connexion qu’il gaspiller pour jouer vu qu’il s’amusait. Mais ce membre avait été hospitalisé à cause de son temps de jeu excessif.
L’affaire avait été avouée pendant une réunion hors-ligne entre membres. Shin avait le sentiment que c’était la même atmosphère maintenant avec Tiera qu’à ce moment-là.
Il avait eu peur qu’on apprenne sa vraie nature.
Mais personne dans Rokuten ne faisait attention à ce genre de choses. Shin se rappelait que le membre était très soulagé.

Parce qu’il avait déjà vécu cette situation, Shin pouvait écouter Tiera sans s’agiter et sans changer d’expression.

« … Tu ne sais pas ça non plus, n’est-ce pas? Les elfes aux cheveux noirs sont un symbole de malchance. »

Tiera parlait les yeux baissés.

« Un symbole de malchance?
– Oui, tous les elfes sont nés avec des cheveux blancs. Quand ils grandissent, ils deviennent de couleur dorée, argentée, verte ou bleu-verte. »

Le visage de Tiera donnait l’impression qu’elle se punissait elle-même.

« Mais maintenant mes cheveux sont noirs. Cela n’arrive jamais que les cheveux d’un elfes deviennent noirs.
– Ils ne deviennent jamais noirs?
– Oui, les elfes aux cheveux noirs apportent la malchance. Ça m’arrive tout le temps. Des monstres forts ont soudainement attaqué mon village plusieurs fois, et j’ai été expulsée de mon village à cause de ça.
-…………
– J’ai été recueillie par maître après avoir erré sans but. Et ce magasin a une puissante barrière qui empêche les monstres d’attaquer. Alors je n’ai pas quitté ce magasin depuis plus de 100 ans.
– 100 ans? … C’est une longue période.
– Oui, mais comme je peux vivre sans gêner qui que ce soit, c’est assez bien pour moi. »

C’est impossible que ce soit assez bien, voulut crier Shin. Être confinée dans le magasin pendant 100 ans ne devrait jamais être assez bien. Cependant, il s’empêcha de dire cela, parce que rien ne pouvait changer même si c’était dit. Il serra les poings de rage.

Bien qu’il ne se soit même pas passé un jour depuis leur rencontre, Shin pouvait personnellement parfaitement comprendre pourquoi il était en colère envers lui-même.

« Tiera je voudrais confirmer quelque chose.
– … Confirmer quoi?
– Ah, Si les cheveux de Tiera étaient argentés à l’origine, pourquoi sont-ils de couleur noire maintenant? »

Shin avait le sentiment que ça pourrait lui donner un indice.

« Ils sont soudainement devenus noirs un jour.
– Soudainement?
– Oui, soudainement. Je me suis révéillée le matin comme d’habitude, et ils étaient devenus noirs. J’étais vraiment effrayée à cette époque, vu que je ne comprenais pas ce qu’il s’était passé. »

Alors que Tiera se souvenait de ce jour, son corps trembla alors qu’elle serrait fort ses bras autour d’elle-même. À partir de l’explication de Tiera, Shin parcourait maintenant à toute vitesse sa mémoire à la recherche d’informations ou de savoir pertinents.

« Soudainement, la couleur des cheveux change… Attaquée par les monstres… La couleur des cheveux… Changer les caractéristiques de couleur… Monstres… Attaquées à plusieurs reprise… Multiples confrontations… Possiblement forts… Les caractéristiques de couleur qui changent… Vulnérable au monstres… Quelque chose comme ça!? »

Alors que Shin murmurait quelque chose, une scène surgit dans l’esprit de Shin. Si sa mémoire était correcte, c’était possible si une condition était remplie.

« Il-Il y a un moyen, si les conditions sont remplies!!
– Eh? Qu’est-ce qu’il y a? »

Shin criait en fixant Tiera. Elle était ébranlée par son cri soudain.
Malgré ça, ses yeux restèrent fixés sur Tiera.

« Je me demande pourquoi j’avais oublié. Cependant avec ça… hmm? C’est bizarre, pourquoi le statut n’est-il pas affiché? Ça devrait être automatique. »

La raison pour laquelle Shin continuait de fixer Tiera était parce qu’il voulait voir son statut. Si la prédiction de Shin était correcte, alors le statut devrait apparaître.

« Uhm… “Ouvrir Fenêtre des Compétences“… Analyse… Analyse… Ah, le voilà. Afficher joueurs et monstres excepté quand désactivé. Si j’active ça… »

Shin regarda Tiera à nouveau après avoir fait appliquer les paramètres. Tiera se sentait un peu dubitative alors que Shin regardait dans le vide en bougeant son doigt.

« Okay, maintenant je peux voir le statut. Nom, niveau, race… bien… et Ahhhhhh!! »

Shin, qui avait trouvé ce qu’il cherchait, pris involontairement une pose de victoire. Tiera, qui regardait son excentricité, resta sur ses gardes.

« Réjouis-toi Tiera! (ndt: un sauveur nous est né, oups désolée, ne changeons pas d’histoire.) Je viens de trouver ce qui cause ta malchance.
– Eh?
– Crois-moi. J’en suis sûr vu que la fenêtre de statut est apparue. Le changement de couleur de cheveux, les multiples attaques de monstres, ils sont tous causés par【Don Maudit】.
-【Don Maudit】? »

Tiera était abasourdie parce qu’elle n’en comprenait pas le sens.

【Don Maudit】était une malédiction qui était soudainement apparue dans THE NEW GATE. C’était littéralement de la malchance.

À l’origine, les joueurs pouvaient obtenir des【Titres】ou des【Donc】en finissant régulièrement les quêtes. Parfois des aptitudes de soutien et des objets pouvaient en être gagnés. Selon le【Titre】, les stats pouvaient être légèrement renforcées et de nouvelles compétences devenaient disponibles.

Puis soudainement le【Don Maudit】était tombé sur les joueurs. La malédiction avait un effet négatif comme une diminution aléatoire de statut, recevoir toutes sortes d’anomalies, rencontrer aléatoirement de puissants, uniques monstres et ainsi de suite. (ndt: unique dans le sens classe spéciale) Ça ne pouvait être retiré qu’avec la compétence magique【Purification】ou en utilisant l’objet【Eau Bénite】.
Bien que les effets négatifs soient aléatoires, les joueurs avec【Don Maudit】avaient tous une partie de leur corps qui était devenue noire. Leur fenêtre de statut comportait également l’image d’une faucheuse riant.

Ensuite, Shin avait confirmé qu’il y avait bien une faucheuse riant affichée sur la fenêtre de statut de Tiera.

« Okay, faisons ça rapidement, Tiera, je voudrais que tu sortes de derrière le comptoir et que tu te tienne au milieu du magasin.
– Eh…okay… »

Après qu’il ait dit cela, Tiera se mit au centre du magasin sans grande résistance, étant désorientée par la situation.

« J’y vais. Activer【Purification】!! »

Afin d’éliminer la malédiction, Shin tendit sa main droite en direction de Tiera et activa sa compétence magique【Purification】. Shin avait acquis cette compétence principalement utilisée par les prêtres à cause d’un certaine situation.

De la lumière dorée se rassembla dans la main droite de Shin. Au même moment, le corps entier de Tiera fut enveloppé dans la lumière dorée.

« C’est… C’est chaleureux… »

Si Tiera fut surprise quand elle fut enveloppée par la lumière, elle ne ressentait aucun danger de la lumière émise. Tiera ressentait du confort et de la chaleur à la place, alors que le processus de purification prenait place.

Après environ 5 minutes, la lumière s’éteignit petit à petit et disparu.
Même une fois que la lumière eut disparu, Tiera qui semblait ailleurs prit un moment pour revenir à ses sens.

« … Est-ce que ça a marché? … »

Murmura Shin, se sentant déconcerté. L’icône de la faucheuse riant disparu lentement de la fenêtre de statut de Tiera sous le regard de Shin. Cependant, les cheveux qui auraient du revenir à leur couleur d’origine, était encore en grande partie noirs. Des mèches argentées pouvaient être vues au milieu des cheveux noirs.

L’atmosphère entre les deux devint silencieuse pendant un moment, parce qu’il était difficile de déterminer si la malédiction avait disparue.

« Alors? »

Demanda Tiera.

« La malédiction est partie… elle… elle… mais… les cheveux n’ont pas complètement été… »

Il eut du mal à le dire.

« Cheveux?
– Ah… Je suis désolé, seule une partie de tes cheveux est revenu à sa couleur d’origine. Mais juste au cas où, si tu pouvais vérifier. »

Dit Shin, découragé. Un miroir fut sorti de l’Inventaire et passé à Tiera. Elle arracha le miroir des mains de Shin en entendant le mot cheveux, et le tint devant elle.

La visage de Tiera était réfléchi dans le miroir. C’était un visage qui n’avait jamais changé. Mais une partie de ses cheveux avait pris une couleur argentée brillante.

C’était manifestement la couleur que Tiera avait avant.

« … Snif… Snif… » (ndt: Aaaaaaah!!! Il a fait pleurer une fille!!)

Les larmes se mirent à couler de ses yeux.
Après ça, les larmes jaillirent comme si un barrage s’était rompu.

« Uu… snif… uu… »

En essuyant ses larmes avec ses manches, Tiera pleura doucement.

Et devant Tiera, il y avait un homme qui était complètement confus.
Évidemment, il n’est pas utile de préciser, que c’était Shin, après tout.

La fille qui pleurait devant lui n’était pas une enfant mais une femme adulte, cependant, à cause de sa capacité limitée de raisonnement, Shin resta juste sans bouger dans cette situation.

« Snif… Juste un moment… hic… je dois… regagner mon souffle…
– Ah, je comprends. Prends ton temps. »

Shin lui passa un mouchoir en revenant à lui et traîna une chaise du comptoir pour permettre à Tiera de s’asseoir pendant qu’elle pleurait.

◆◆◆◆

Environ 5 minutes plus tard, Tiera releva la tête du mouchoir. Il n’y avait plus de larmes, mais ses yeux étaient encore rouges.

« Je suis désolée, je vais bien maintenant.
– Vous en êtes sûr?
– Pourquoi tu me vouvoies?
– Non, enfin… Même si j’ai enlevé la malédiction, tes cheveux sont en grande partie restés noirs donc je voudrais m’excuser pour ça… »

Pendant que Tiera pleurait, Shin avait peur qu’elle se mette de nouveau en colère à cause des cheveux.
Cependant, à en juger par son visage, elle n’avait montré aucun signe de colère. À ce moment-là, Shin devint timide. Et juste quelques minutes plus tôt, leurs positions étaient inversées.

« Je n’ai aucun problème avec les cheveux… S’il te plaît ne me vouvoies pas. Après plus de 100 ans avec les cheveux noirs, même si c’est juste une partie qui est revenue, je suis contente. »

Tiera souriait et avait l’air très heureuse en disant cela. Et tous les sentiments d’appréhension que Shin avait se dissipèrent en voyant le sourire de Tiera.

« Vraiment? J’en suis heureux aussi. »

Mais, pensa Shin. Sa mère et sa petite soeur lui avaient toujours dit que leurs cheveux étaient très important pour les femmes. C’est pourquoi Shin ne trouvait pas ça satisfaisant pour elle.

« Oui, je suis vraiment heureuse, ne t’inquiète pas pour ça. Mais la malédiction est vraiment partie?
– Ah, elle devrait l’être, sans aucun doute. Je pense que ce sera explicite si tu sors du magasin. »

Comme Tiera avait dit qu’elle était heureuse, Shin se convainquit de ne pas s’en inquiéter.

On ne pouvait pas prouver que la malédiction de Tiera, qui lui faisait rencontrer aléatoirement des monstres uniques, avait disparue sans qu’elle sorte de la barrière. Parce que les monstres uniques de haut niveau ne pouvaient pas entrer dans la barrière.

THE NEW GATE cherchait la réalité dans le jeu, donc il n’existait presque aucun objet incassable. Et les magasins des joueurs, comme celui de Shin, était souvent la cible de voleurs joueurs.
C’est pourquoi, de nombreux systèmes de compétences de barrières existaient pour prévenir les effraction dans le magasin. Elles étaient applicable aux monstres aussi.

« Honnêtement, c’est un peu effrayant. Et si la malédiction n’avaient pas été rompue?
– Ce bon. Vu que j’ai aussi été libéré de la malédiction.
– Eh? Eh!! Tu as été maudis aussi!?
– Ah, oui, mon type de malédiction était des confrontations aléatoires avec des montres uniques de haut niveau aussi, mais je l’ai rompue avec la compétence【Purification】.

Quand Shin avait été maudit, les monstres uniques avaient essayé consciencieusement d’attaquer Shin à répétition, jusqu’à ce Shin en ait marre. Il y avait même eut un moment où Shin les avaient utilisés pour monter son niveau. (ndt: Comme notre petit dragon mais à une autre échelle ^^)

« Je vois. Et donc, quel était le niveau le plus haut d’un monstre qui t’a attaqué?
– Le Dragon à Corne était probablement le plus fort. Il me semble qu’il était autour du niveau 200.
– Est-ce que c’est l’espèce de rang supérieur du Dragon Inférieur?
– Tu sais ce que c’est?
– Ah, juste un peu. »

Le Dragon à Corne était une des espèces de rang supérieur du Dragon Inférieur, il étaient deux fois plus larges que ces derniers et avaient des cornes sur la tête. Les Dragons Inférieurs étaient seulement autour du niveau 100, mais les Dragons à Corne étaient autour du niveau 200. Tiera était niveau 57 d’après ce qu’avait vu Shin sur la fenêtre de statut, donc elle n’avait aucune chance de gagner contre le Dragon.

Dans THE NEW GATE, le niveau maximum des joueurs était 255, et celui des monstres était 1000. C’était quatre fois plus que les joueurs. Ce problème était résolu par la réincarnation comme Shin ou les autres joueurs de haut niveau. Shin particulièrement, ou tout membre de Rokuten de la même manière, pouvait facilement battre des monstres boss et ne s’en lassait jamais. Mais même Shin ne pouvait pas baisser sa garde, vu que les monstres boss était habituellement niveau 1000. Donc Shin ne ressentait aucun danger d’un monstre unique niveau 200.

« Cependant, il est dit que plusieurs forces élites de chevaliers sont nécessaires pour faire face à un Dragon à Corne.
– Des forces élites? Pourquoi auraient-ils besoin d’un groupe d’élites pour quelque chose comme ça?
– Shhh… (ndt: genre chut, mais je vais pas mettre chut, ça m’a déjà tordu le coeur de mettre snif…) C’est vraiment des élites, tu sais. As-tu vu l’énorme rempart à côté du magasin avant d’arriver ici?
– Ah, je crois que je l’ai vu.
– C’est le rempart renforcé qui entoure le Royaume de Bayreuth. Enfin, le capitaine des forces élites du groupe des chevaliers de ce pays est niveau 158. Et les Dragons à Corne sont aux environ du niveau 200, donc le capitaine aurait besoin de 40 niveaux supplémentaires pour se battre en face à face. Et seuls ceux auquel il manque une case irait défier ce monstre tout seul, donc personne ne peut s’en vanter.
– 158… C’est…?
– Oui, il serait absurde de défier le n°2 du Royaume tout seul. »

Il semblerait que Tiera avait cru que Shin était surpris du haut niveau du capitaine. Mais en fait, le niveau était trop bas. Shin pensait qu’il était absurde d’avoir ce niveau-là. Et ce niveau atteignait à peine la classe intermédiaire selon les standards d’un joueur. Particulièrement, selon les standards d’un joueur comme Shin.
Si un monstre d’un niveau plus haut que le Dragon à Corne apparaissait, il pourrait annihiler deux ou trois pays, pensa Shin.

« Bon, sortons du magasin pour voir si la malédiction est partie.
– Attends, tu n’as pas entendu mon histoire?
– Je l’ai entendue. C’est mieux de savoir dès maintenant s’il y a encore des problèmes.
– Je ne sortirai pas. Et si un Dragon à Corne nous attaquait?
– Oh.
– …….Hé, juste pour savoir, c’est quoi ton niveau?
– Je suis niveau 255?
– ………… »

Ils se turent tous les deux. Shin avait répondu honnêtement, mais il semblait que Tiera doutait de ses paroles.

« Tiera?
– 255…? Comme mon maître?
– Ah oui, je suis niveau 255, comme Schnee.
– Vraiment?
– Oui.
– C’est vraiment la vérité?
– C’est la vérité.
– Vraiment honnê――
– Oui! Oui! Je l’ai déjà dit plusieurs fois!
– ――tement… »

La conversation s’arrêta avant que cela ne devienne une bataille de vérité.

« Es-tu capable d’utiliser【Analyse】? Si tu peux, alors tu peux aussi voir mes statistiques.
– Je ne peux pas. Seul un héritier de compétence peut l’utiliser.
– C’est quoi un héritier de compétence?
– … Je commence à douter de ton bon sens. » (ndc : et voilà ! ^^)

S’il était un habitant de ce monde, il saurait ça aussi. Mais Shin, qui était arrivé dans ce monde il y a peu, ne savait rien du bon sens. Ou plutôt, il avait supposé que ce serait comme dans le jeu et se laissait porter par le courant.

« Même si on appelle ça du bon sens, je ne comprends pas bien parce que j’ai vécu longtemps loin des habitations humaines. »

Comme il ne pouvait pas raconter qu’il était dans un jeu avant d’arriver ici, il décida de dire qu’il avait vécu comme un ermite. Cela excusait sûrement son ignorance de ce monde, pensa Shin.

« Je comprends, Je vais te dire tout ce que tu as besoin de savoir, demande s’il y a quelque chose que tu ne comprends pas.
– Merci. »

Shin inclina la tête pour exprimer sa gratitude alors que Tiera disait “Par où commencer…“

«Tout d’abord, l’héritier de compétence. Parce que ceux qui peuvent lire les symboles ont disparus avec les compétences, elles ne peuvent qu’être héritées de nos jours. Beaucoup de compétences ont été perdues pendant le “Crépuscule des Rois“ et actuellement, il reste moins de 100 compétences.
– Moins que 100, hein? … »

Shin fut incapable de cacher sa surprise devant ce nombre. THE NEW GATE était connu pour sa grande quantité de compétences, et le nombre qui était sortit de la bouche de Tiera n’était même pas 1/10 du nombre total de compétences.

« De nos jours, les compétences sont utilisées pour les gains personnels. Ceux qui veulent vivre du combat, comme les aventuriers et les chevaliers, utilisent des compétences affaiblies appelées Arts. Bien qu’ils aient les même noms que les compétences d’origine, leur puissance et effets ne montent qu’à ⅓ de l’original. La magie que maître m’a montrée était des “Compétences Magiques“, mais je ne peux utiliser que les “Arts Magiques“. Et évidemment la différence de puissance est énorme.
– Je vois, les compétences qui se sont affaiblies sont appelées Arts. Y a-t-il des niveaux dans les Arts? »

Certaines compétences avaient leurs propres paramètres. Shin avait activé【Analyse • Ⅹ】. Il connaissait le rang de la compétence directement, parce que la lettre de I~X était ajoutée au nom de la compétence. La plus faible était I, et la plus haute était X. Ce système de paramètres était presque inexistant dans les compétences de combat, mais la plupart des compétences de support l’utilisaient.

« À ce que je sais, les Arts n’ont pas de niveaux comme les compétences.
– Ça doit être dur de se battre avec les Art… »

Shin ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’il était difficile de se battre avec les Arts, vu que les compétences étaient plus avantageuses que les Arts.

« Tu peux utiliser des compétences, n’est-ce pas? Quelles compétences peux-tu utiliser? À l’instant tu en as utilisée une, pas vrai? Combien de compétences peux-tu utiliser? 2? 3? Non!! C’est 4!?
– Vraiment, un chiffre c’est trop peu. Je suis certain que je peux en utiliser au moins 1000 ou même plus. Mais je ne connais pas le nombre exact, parce que je ne les ai jamais comptés.
– Quoi? 1000? J’ai mal entendu? » (ndc : ceci est un HAUT HUMAIN ! XD)

Tiera inclina sa tête sur le côté et réfléchit à est-ce que Shin était en train de faire une blague. Ça ressemblait à une blague, parce que ça s’écartait trop du bon sens de ce monde, mais la blague semblait être la vérité.

– Est-ce que tu aurais la compétence【Analyse】par hasard? (ndt: elle t’a déjà dit que non, tu suis pas Shin!!) Je peux te la passer, mais la compétence sera seulement de rang I, donc tu ne peux pas voir mon niveau au- delà de la limite, mais ça ne ferait pas de mal de l’avoir non plus. Bon, je vais utiliser la compétence【Création de Livres Secrets】.
– ? »

Tiera avait l’air perplexe alors que Shin bougeait une fois de plus sa main dans les airs.

« Création réussie.
-… Qu-Qu’est-ce que c’est? »

Shin passa le rouleau de parchemin à Tiera. Diverses dérivations de la maîtrise des compétences pouvaient potentiellement être apprise et être utiles si la maîtrise de la compétence était montée jusqu’à un certain niveau. Un des bénéfices de【Création de Livres Secrets】était la possibilité de pouvoir créer des objets.【Création de Livres Secrets】pouvait créer des rouleaux. Quand on l’utilisait, il était possible pour d’autres joueurs d’apprendre la compétence du livre.

Évidemment, il était normal que diverses restrictions soient imposées sur la compétence, comme le nombre de compétences pouvant être créées était fixé, les joueurs ne pouvaient pas apprendre la compétence si les condition d’acquisition n’étaient pas remplies, etc…
Pour commencer,【Création de Livres Secrets】avait aussi des compétences qu’elle ne pouvait pas créer. Il y avait par exemple peu de puissantes compétences. Les compétences de haut rang étaient limitées au bas rang, et il y avait une restriction sur le niveau aussi.

【Analye】n’était techniquement pas vue comme une compétence. Même les restrictions de【Création de Livres Secrets】étaient minimes. Donc Shin pouvait donner la compétences aux autres joueurs sans limite grâce à ça. C’était une des raisons pour laquelle il avait fait ce rouleau.

« Le livre Secret d’【Analyse】. Si tu lis ça, tu pourras utiliser cette compétence. »

Parce que【Création de Livres Secrets】était utilisable sur les personnages de support (ndt: Des NPC qui combattent avec toi.), Shin avait pensé que ça pourrait marcher. Cependant, il avait l’intention de s’excuser si ce n’était pas le cas. Il ne saurait pas comment se comportait ses compétences dans ce monde s’il n’essayait pas.

« La compétence peut être utilisée après ça? Mais je n’ai rien d’une valeur équivalente.
– Valeur équivalente? »

Shin allait lui donner gratuitement, mais Tiera ne semblait pas le comprendre. Apparemment, les compétences étaient des choses d’une valeur considérable dans ce monde.

« Je te l’ai dit, non? Les compétences ont une grande valeur aussi. Dans tous les cas, il faudrait une grande somme d’argent pour qu’un apprenti comme moi obtienne une compétence d’un maître. Et tu vas me donner ça gratuitement?
– Eh, c’est… ce que j’allais dire. J’ai fait quelque chose de mal?
– Pour le moment, abstiens-toi d’en parler à qui que ce soit. Parce que ça pourrait devenir une affaire très sérieuse. Selon la situation, on pourrait en avoir après ta vie.
– À ce point-là !? »

Shin décida de passer les compétences de【Création de Livres Secrets】uniquement à ceux en qui il avait confiance, vu qu’il n’aurait jamais pensé qu’on pourrait en avoir après sa vie.

« Enfin, ne prends pas trop peur. Je pense que Tiera n’aura pas de problèmes, alors tu l’as lu?
– Non, une fois que je l’aurais utilisé, est-ce que tu vas demander une compensation?
– Non!! »

Est-ce que j’ai l’air d’un escroc diabolique!? Voulut répliquer Shin. Cependant, comme il y avait la possibilité d’une vie étant en danger, il était normal d’être prudent.

« Donner gratuitement une compétence est ton mode opératoire, n’est-ce pas?
– Si c’était le cas, alors j’aurais fait une compétence de haut rang pour te tromper.
– Pour moi, même cette compétence à une très grande valeur. Ça doit être agréable d’avoir plusieurs compétences.
– Mais je ne peux pas utiliser les Arts. Et je pensais que c’était normal, donc je n’ai pas de sentiment particuliers vis-à-vis de ça, parce que je pense que j’ai toutes les compétences.
– Quelle “souffrance de luxe“… Enfin, qu’importe. Je la reçois sans réserves alors.
– Ah, ne t’inquiètes pas pour ça. Il serait plutôt gênant que tu ne la prenne pas. »

Semblant convaincue pour le moment, Tiera prit le rouleau. Shin la pressa de la lire, alors elle l’ouvrit et jeta un coup d’oeil au papier.
Quand elle se mit à le lire, une lumière enveloppa son corps avant de disparaître 10 secondes plus tard. C’était l’animation qui indiquait qu’une compétence avait été acquise. Et apparemment la processus d’apprentissage était fini.

« Alors? »

Shin était inquiet parce qu’il ne savait pas si【Création de Livres Secrets】marcherait dans ce monde. C’est pourquoi il avait besoin de le tester.

« C’est plutôt un sentiment étrange.【Analyse】est apparue dans ma tête quand j’ai ouvert le rouleau , et quelque chose comme un flux d’effets spéciaux en est sorti. Cependant, ce n’est pas désagréable.
– Eh, vraiment ? »

Shin était soulagé vu que la compétence avait été apprise avec succès. À partir de ce moment-là, il garderait ça en mémoire au cas où il l’utiliserait de nouveau.

« Je peux voir ton nom, mais les autres statistiques ont un drôle de symbole derrière.
– Comme je m’y attendais, le nom est visible. Enfin, le symbole bizarre est appelé un point d’interrogation. Il n’apparaît que quand la différence de niveau est grande. Donc c’est normal de ne pas voir les statistiques.
– Eh, à l’origine je ne pouvais pas voir le nom. Mais maintenant que j’ai gagné une compétence, je peux le voir, bien que tes statistiques soient cachées à cause de la différence de niveau. Cette compétence montre plus ou moins que tu es en effet fort.
– Tu me crois maintenant? Je te protégerai des monstres quand tu sortiras du magasin.
– Je n’ai pas d’autre choix vu tout ce qu’il s’est passé jusqu’ici, alors je vais te croire. »

Tiera semblait plus encline à croire Shin grâce à la compétence【Analyse】qu’elle avait apprise. Il y avait peut-être encore de l’inquiétude évidemment, vu que Tiera avait été constamment attaquée par des monstres jusqu’ici.

« Je vais sortir en premier pour jeter un coup d’oeil aux alentours au cas où. Après ça, tu pourras sortir.
– Okay, pas de problème. »

Shin sortit de Tsuki no Hokora et regarda autour de lui pour vérifier qu’il n’y avait pas de monstres aux alentours.【Recherche】confirma aussi qu’il n’y avait pas de monstres dans le voisinage.

« Rien à l’horizon, tu peux sortir maintenant! »

Tiera jeta un coup d’oeil par la porte en regardant aux alentours.

À Tsuki no Hokora, il y avait des barrières de compétences –【Barrière • Ⅹ】et【Mur • Ⅹ】mise en place par Schnee. La【Barrière • Ⅹ】empêchait les monstres de niveau 900 à 1000 ( selon le niveau de l’utilisateur) d’attaquer le magasin, et même s’ils attaquaient, le mur invisible pouvait contre-attaquer. Et【Mur • Ⅹ】empêcher l’intrusion de joueurs (également selon le niveau de l’utilisateur) de niveau 230 à 255. Parce que ces compétences étaient toutes deux du plus haut rang, une invasion était impossible même avec【Passer Au Travers】.

En passant, pour【Mur • Ⅹ】, il était nécessaire de régler les paramètres de permission pour que les visiteurs normaux ne soient pas considérés comme des envahisseurs. Il était interdit aux joueurs d’utiliser leurs armes et leurs compétences de combat dans Tsuki no Hokora. Quand Shin était le propriétaire du magasin avant, il avait été dans les détails, comme empêcher les joueurs d’équipper des armes.

Maintenant, le rayon de la barrière faisait environ 20 mels.

« Viens, par ici.
– Ehh, okay… »

Quand Shin lui fit signe, Tiera approcha lentement. C’était parce que Shin se tenait environ 1m en dehors de la barrière.

« …………
– ………… »

Shin surveilla les alentours pendant que Tiera restait silencieuse à cause de la nervosité.
Pendant environ 5 minutes, il n’y eut aucun changement, à part les vents chauds qui caressaient leurs cheveux.

« Il ne se passe rien.
– Yep, il ne se passe rien. »

Après 5 minutes supplémentaires, Shin jugea qu’il n’y avait pas de problèmes. C’était parce que la malédiction faisait attaquer les monstres toutes les 10 minutes.

« Il n’y a pas de monstres.
– En effet. »

Pendant les 5 premières minutes, Tiera était nerveuse et ne pouvait s’arrêter de contrôler les environs.

« La malédiction est enfin partie, n’est-ce pas? »

1-Tiera Crying

« Elle l’est sans aucun doute. »

Tiera répondit à la question de Shin en regardant le ciel au-dessus d’elle.
Le ciel était si vaste et bleu, qu’il faisait s’ouvrir grand ses yeux. Il n’était pas compressé par la fenêtre du magasin d’où elle l’avait toujours vu.
Elle pouvait sentir le vent, la lumière du soleil et sentir les odeurs de la forêt. Ces sentiments nostalgiques envahirent les pensées de Tiera.

Shin était rassuré de voir que Tiera regardait le ciel. S’il était encore nécessaire d’avoir peur des monstres, au moins elle n’aurait plus à s’inquiéter de son entourage ou de troubler les gens. Il lui était possible de sortir librement du magasin à partir de maintenant.

« Le ciel est si vaste.
– Oh. »

Tiera murmura comme si elle venait de s’en rappeler.

Puis Shin regarda le ciel avec Tiera pendant un moment.
Les coins des yeux de Tiera brillèrent alors qu’elle regardait le vaste ciel, et Shin ne dit rien.

« Rentrons bientôt. »

Dit Tiera, alors que Shin tournait son regard du ciel vers elle.

« Allons-y alors. »

Il n’y eut pas d’objection vu qu’ils n’étaient sortis du magasin que pour vérifier que la malédiction était partie. Après cela, ils rentrèrent tous les deux dans le magasin.

« Quand même, vraiment rompre la malédiction. »

Une fois de retour au comptoir, Tiera murmura avec bonheur. Elle n’était pas encore revenu à la réalité.

« C’est plus ou moins grâce à la compétence【Purification】. En fait, j’avais quelques difficultés et j’ai eut beaucoup de mal à apprendre cette compétence rare.
– N’importe quelle malédiction peut être purifiée par【Purification】, pas vrai? Quand je pense qu’il était si dur de rompre cette malédiction.
– Pourquoi ça? Les prêtres n’ont-ils pas cette compétence? Ce serait bizarre s’ils n’en avaient pas une similaire.
– Ce n’est pas ça. C’est parce que【Purification】ne peut être utilisé que par les prêtres de haut rang, donc je ne peux pas vraiment leur demander de venir me voir. Aussi, à cause de la nature de la malédiction, je ne peux pas aller à leur rencontre avec tous les monstres autour.
– Cependant, ça aurait été différent d’une certaine manière si l’effet de la malédiction était une diminution de statistiques. »

Tiera venait de dire quelque chose de dangereux sans qu’elle ne s’en rende compte. (ndt: le fait qu’il n’y a que les prêtres de haut niveau qui ont purification). Pour ce qui est de la diminution de statistiques, la malédiction les faisait descendre à 1/10 des statistiques d’origine. Même combattre du menu fretin serait difficile.

« Maintenant qu’elle est rompue, il est inutile d’y penser.
– C’est vrai. Après tout, tu peux maintenant errer librement de nouveau.
– Oui, bien que les elfes n’aiment pas les cheveux noirs, si les cheveux ne sont pas complètement noirs, c’est peut-être une histoire différente.
– Hmm? Si les cheveux sont complètement noirs ça ne va pas?
– Oui. Je ne pouvait même pas caché mes cheveux quand j’étais maudite avant. La teinture devenait noire après un peu de temps. Mais maintenant que la malédiction est partie, je peux teindre mes cheveux à nouveau.
– C’est donc comme ça. »

Parce que se teindre les cheveux n’était pas possible dans le jeu, Shin ne comprenait pas ce genre de choses. Pour commencer, aussitôt que les joueurs étaient maudis, ils utilisaient immédiatement des objets ou trouvaient un prêtre pour être purifié. Donc les joueurs n’avait jamais eu besoin de teindre leurs cheveux.

«Ah c’est vrai, voici votre prime pour les matériaux et la gemme. »

Tiera plaça une bourse sur le comptoir. Elle était considérablement gonflée, parce qu’il y avait plus de 50 pièces d’or et d’argent.

« Est-ce que ça peut entrer dans l’Inventaire? »

Quand il essaya de la mettre dans l’Inventaire, il vit l’icône des pièces d’or Geyl affichée sur la fenêtre. Elle montrait aussi 26 pièces d’or J et 27 pièces d’argent J. D’une manière ou d’une autre, toutes les pièces étaient affichées, séparées par type. C’était vraiment pratique.

« Les pièces ont disparu? C’est pratique. »

Shin ne put rien faire d’autre que faire un sourire ironique parce que Tiera avait déjà dit ce qu’il voulait dire. C’était encore une autre utilisation de l’Inventaire pour les objets. Et pas besoin de porte-monnaie.

« Pour le moment, je dois trouver une auberge pour dormir à partir d’aujourd’hui.
– Vas-tu entrer dans le Royaume de Bayreuth?
– Oui, il y a diverses endroits que je voudrais explorer. C’est un bon endroit pour rassembler des informations?
– Eh bien. Attends un instant, je vais te donner quelque chose de bien, un petit extra. »

Une fois que Tiera eut dit cela, elle alla dans une pièce derrière le comptoir. Si la mémoire de Shin était bonne, c’était une pièce privée là-bas.

Tiera entra dans la pièce, et trois minutes plus tard, elle en sorti, tendant un bout de papier à Shin.

« C’est?
– Une lettre de recommandation de Tsuki no Hokora. Avec cette lettre, tu peux entrer dans le pays sans faire la queue pour l’inspection. »

Apparemment, il y avait une queue pour entrer dans le pays. Shin, qui voulait trouver une auberge aujourd’hui, fut reconnaissant.

« J’apprécie ton aide. Je ne voudrais pas être sans domicile et dormir dans la rue quand j’arrive là-bas. Mais ce n’est pas un problème? Donner une lettre de recommandation à quelqu’un que tu as rencontré aujourd’hui. »

Alors que Shin pensait qu’il n’était pas qualifié, étonnamment, Tiera secoua la tête.

« La malédiction qui était restée pendant plus de 100 ans a été rompue. En outre, tu es qualifié. De plus, je pense que tu es quelqu’un de bien. Il n’y a pas de problèmes… Même avec ça, je n’ai pas encore repayer ma dette?
– Une bonne personne… Qu’est-ce que tu as dit là, je n’ai pas entendu la fin?
– Pfff, je m’en fiche! J’ai dit que ce n’était pas un problème et merci de partir docilement. »

Dit Tiera, en forçant Shin à prendre la lettre de recommandation. Si sa tête tournée vers le sol cachait son visage rouge, on pouvait voir ses oreilles légèrement rougies.

« Okay, okay. Je la prends sans réserve. »

Encore une fois Shin ne le remarqua pas. Alors que quelqu’un d’autre l’aurait remarqué, lui-même était quelqu’un d’obtus.

« Alors je vais y aller. Prends soin de moi la prochaine fois quand tu achèteras les monstres que j’aurais chassés.
– Entendu, n’en fais pas trop. Parce que je n’aurais rien si tu meurs.
– À la prochaine alors.
– J’ai hâte de ta visite. »

Tiera inclina la tête et Shin lui fit un signe léger de la main en poussant la porte de Tsuki no Hokora.

Shin sortit de Tsuki no Hokora et traversa les bois avant de marcher le long des remparts lorsqu’il arriva face à eux. Comme il ne savait pas de quel côté l’entrée de la ville était, il suivit son instinct. Il savait qu’il atteindrait l’entrée de la ville tôt ou tard s’il se contentait de marcher en suivant les remparts.

« Quoi qu’il en soit, ces remparts ont l’air solide. »

Pensa Shin en voyant les remparts à nouveau. Parce que【Analyse】était à l’origine une compétence pour voir les détails des joueurs et des monstres, il ne connaissait pas les enchantements sur le mur au-delà du rang V. Mais d’après l’histoire de Tiera, les compétences avaient toutes de la valeur et il pouvait deviner qu’il y avait d’excellents héritiers de compétence.

Après avoir marché pendant environ 15 minutes, il put voir une queue se former devant le rempart. Il semblait qu’il y avait une porte de ville à proximité.
Les gens portaient toutes sortes de vêtements. Il y avait un garçon humain aux vêtements en lambeaux, une femme-bêtes en armure et un nain accompagné d’un petit dragon. La personne portant une robe était peut-être un magicien, et le gars avec un grand chariot était peut-être un marchand. Shin regarda autour de lui, voyant la queue avancer lentement. Comme tous les joueurs dans le jeu avait une apparence propre (bien que certaines personnes s’habillaient étrangement), Shin était stupéfait par la scène.

Un soldat portant une armure de garde de la ville, regardait rapidement quelque chose qui ressemblait à une carte d’identité. En plus de ça, ils vérifiaient brièvement les bagages dans le chariot. Shin marcha directement jusqu’à la porte vu qu’il avait une lettre de recommandation de Tiera.

À environ 20 mels de la porte, un garde remarqua Shin qui n’attendait pas dans la queue, et Shin avait un air suspect sur le visage.
Un des gardes s’approcha de Shin quand il fut à 10 mels de la porte.

« Eh toi! Si tu veux rentrer dans la ville, va faire la queue! Je ne peux pas te laisser entrer si tu ne fais pas la queue. »

Dit le garde, en montrant le bout de la queue. La queue était si longue que sa fin ne pouvait pas être vue.

« Eh bien, euh, on m’a dit que je pourrais entrer dans la ville si je montrais ça. »

Il sortit une lettre de recommandation de l’Inventaire, en faisant semblant de la sortir de sa poche intérieure.
Le garde prit la lettre de Shin, regarda son contenu, et eut une expression choquée. Sans parler du fait que ses mains tremblaient après ça.

« … Lettre de recommandation… de Tsuki no Hokora…
– Oui, je l’ai eue de l’employée. »

Shin ne savait pas pourquoi le garde était surpris où quels étaient les effets d’une lettre de recommandation de Tsuki no Hokora.
Il s’inquiéta même pour le garde dont les mains tremblaient.

« Je dois vérifier que c’est une vraie. Venez avec moi.
– Okay. »

Le garde rassembla les autres gardes et ils se mirent à parler de quelque chose comme “Elle est authentique“ ou “Comment on sait si c’est une vraie?“.
Au même moment, Shin vit un cheval, qui faisait 1,5 fois la taille d’un cheval normal, s’arrêter à la porte d’entrée.
Pendant que Shin regardait le cheval, le garde revint.

« Veuillez m’excuser de l’attente. Par ici s’il vous plaît.
– Ah, entendu. »

Le comportement du garde changea complètement et il devint très poli. C’était si soudain que ça semblait déplacé.

(C’est si grandiose que ça une lettre de recommandation?)

Le passage fut ouvert pour eux alors que Shin sentait les regards des gens dans la queue. Après ça, la place était noire de monde et plusieurs larges chariots entraient et sortaient. Le long de la rue s’alignaient divers étals, vendant des choses telles que de la nourriture, des armures, des accessoires, d’étranges objets, etc…

« Je serais votre guide jusqu’à la guilde des aventuriers. Cela vous va-t-il?
– Hein? Oh, oui. Merci beaucoup. »

Un autre garde s’adressa à Shin. Il semblait prendre le relais du garde qui avait parlé à Shin un peu plus tôt.

« Devez-vous aller autre part, mis à part la guilde? Je vous guiderai si cela ne vous dérange pas.
– Non, je n’ai rien de prévu, j’aimerais aller directement à la guilde des aventuriers, et s’il te plaît, ne me vouvoies pas.
– Cependant… être impoli envers quelqu’un qui a une lettre de recommandation de Tsuki no Hokora.
– Aucun problème, fais comme à ton habitude.
– … Eh bien si vous le dites. Je compr…
– Le vouvoiement!
– Ok, ok! C’est difficile de s’adapter. »

Shin ne voulait pas être hautain même s’il avait eu la lettre de recommandation par chance. Avant ça, le garde avec le rôle de guide, mélangeait tons formel et informel dans ses paroles.

« Je suis content que tu comprennes.
– Pfff, quelqu’un qui a une lettre de recommandation et ne veut pas que je sois poli?
– Eh bien, ça semblait bizarre. Au fait, je suis Shin. Ravi de te connaître. »

Shin était un étudiant avant. Il n’avait pas l’habitude qu’un homme plus âgé le vouvoie.

« Je suis Beid. J’ai vécu dans cette ville toute ma vie. Si tu as des questions, n’hésites pas à demander. »

Beid rit après avoir dit ça. Il ressemblait à un ours à cause de ses cheveux marrons et de sa barbe.

D’après【Analyse • Ⅹ】, Beid était niveau 100. On lui avait dit que le chevalier le plus fort était niveau 158, donc Shin n’arrivait pas à juger si Beid était fort ou non.

« Alors, je veux te poser une question. Pourquoi est-ce qu’on m’emmène à la guilde des aventuriers? »

Même s’il avait l’intention d’y aller, il ne se souvenait pas l’avoir dit au garde. Mais ensuite il se rappela qu’il avait demandé à Tiera s’il y avait un bon endroit pour rassembler des informations.

« C’était marqué dans la lettre de recommandation. Je dois le faire vu que c’était dit dans la lettre de recommandation de Tsuki no Hokora.
– Je vois. Ah, et juste pour confirmation, la lettre de recommandation de Tsuki no Hokora est-elle si importante?
– Tu l’as montré sans savoir ça !? »

Pour une raison quelconque, il semblait surpris.

« Eh bien, c’est la première fois que je viens dans ce pays et c’était une coïncidence que j’aille à Tsuki no Hokora.
– Une coïncidence? Et tu as eu une lettre de recommandation? Tu es vraiment…
– Je suis juste un vagabond
– Incroyable! Non, qu’importe. Je ne sais pas dans les autres pays, mais avec la lettre de recommandation, tu peux avoir une audience avec le Roi. Des gens ont même essayé de falsifier des lettres de recommandation. »

Il semblait que la lettre de recommandation avait une grande importance dans le coin.

« Tiera… C’est plus qu’un petit extra là… »

Murmura Shin alors qu’il regrettait de ne pas savoir ces faits impressionnants plus tôt. En fait, il pensait que c’était un simple pass de frontière. Si ce que Beid disait était vrai, il était normal que les gardes aient été surpris.

« Je dois dire, ce serait un problème si elle était perdue…
– … À l’instant, quelqu’un l’a passée à l’autre garde. »

Shin, qui venait de s’en rendre compte voulut la récupérer. Mais alors qu’il se retournait, il fut arrêté par Beid.

« Ça va, si c’est la lettre de recommandation, je l’ai. Combien de gardes pourraient en tenir une normalement. Elle m’a été passée avant qu’on puisse la laisser aux idiots qui préparent un mauvais coup.
– Beid, Good Job!! »

Shin leva inconsciemment un pouce à Beid. L’image d’une personne rude que Shin avait de lui à l’origine fut effacée instantanément, lui donnant meilleure impression de Beid.

Shin plaça ensuite la lettre de recommandation dans la zone『Choses Importantes』de l’Inventaire. Cette zone avait une fonctionnalité anti-vol attachée. Les compétences comme【Vol】ou【Dérober】ne marchait pas sur cette zone, donc Shin n’avait pas à s’inquiéter qu’elle soit volée ou dérobée.

« Oh, j’avais presque oublié, quand tu arriveras à la guilde des aventuriers, donne la lettre de recommandation à la miss réceptionniste qui s’appelle Els.
– Els?
– La miss réceptionniste de la guilde, et en même temps, une elfe aventurière. Il y a des sortes de runes elfiques anciennes sur cette lettre. Et c’est la seule elfe de la guilde des aventuriers. Donc ça lui est probablement adressé.
– Entendu. Je lui donnerai à la guilde. »

Shin ne savait pas que Tiera connaissait une autre elfe, mais il mémorisa soigneusement son nom.
Comme la question de la lettre de recommandation était réglée, Shin écouta l’explication de Beid sur la ville.

« Ça me fait penser, c’est la première fois que tu viens dans ce pays. Je vais t’expliquer quelques trucs sur cette ville. Alors, d’abord, cette rue divise grossièrement la ville. La porte par laquelle tu viens d’entrer à l’instant est la porte sud. Il y a des portes au sud, au nord, à l’est et à l’ouest, mais la porte sud est la plus utilisée.
– Pourquoi la porte sud est-elle la plus utilisée?
– C’est parce que la porte sud est le point qui relie tous les quartiers. Il y a aussi le quartier du commerce devant la porte sud. Mis à part ça, le château du roi est au centre du pays, et les riches habitants de la ville, comme les nobles et les riches marchands, l’entourent. Ils sont à leur tour entourés par quatre quartiers.
– Hmm… Je vois…
– Le quartier sud du commerce, comme je l’ai dit à l’instant, a d’une manière générale tout ce dont tu as besoin comme la nourriture, les objets et marchandises diverses, etc. Les guildes sont dans le quartier est. Beaucoup de quartiers généraux de guildes y sont, comme la guilde des aventuriers, la guilde des marchands, la guilde des forgerons et bien d’autres. À l’ouest, on a les quartiers résidentiels. Pratiquement toute la population de la ville vit là-bas. L’auberge aussi, où les aventuriers refont leurs réserves chez les marchands, en plus d’être l’endroit pour passer la nuit. Enfin, le quartier nord… est en développement pour le moment. »

Beid hésita en parlant du quartier nord. Shin avait une idée de pourquoi, alors il demanda audacieusement à Beid.

« Ça n’a de développement que le nom, ou c’est un bidonville?
– Comme je m’y attendais, tu comprends vite. Oui, c’en est un. Bien que j’ai dit que c’était une zone en développement, au final, tout ceux qui n’ont nul part ou aller s’y installent les uns après les autres. Même si chacun d’entre eux ont leurs raisons. Quoi qu’il en soit, la sécurité est terrible, et il vaut mieux rester loin de là. »

Conseilla Beid à Shin avec une expression amère.

Cependant ce n’était pas que ce pays, la plupart des grands pays avaient ce genre d’endroits.

Pendant ce temps, Shin observait la situation de la ville en écoutant Beid. Dans le quartier du commerce, diverses personnes allaient et venaient, Shin vit un homme à l’apparence d’un aventurier. L’homme portait une large épée et une armure intégrale.

Shin était excité et l’ interpella presque, particulièrement quand il vit que l’homme portait une Épée Draconique. Beid lui dit qu’il s’agissait d’une arme venant d’une île appelée “Hinomoto“, qui se trouvait à l’est du continent.

Puis Shin arriva à la guilde des aventuriers. Le bâtiment était plus large que ses voisins, et une enseigne où une épée et une lance croisées étaient peintes y était accrochée. C’était la représentation de la guilde des aventuriers.

« Mon devoir s’arrête ici. N’en fais pas trop là-dedans.
– Oh, merci de m’avoir guidé jusqu’ici, et pour les informations aussi. »

Shin entra dans le bâtiment de la guilde des aventuriers après avoir dit au revoir à Beid qui lui fit un signe de la main.
Il ouvrit la porte de la guilde et entra.

De la porte d’entrée, la réception pouvait être trouvée sur le côté droit, et le bar à gauche. Au milieu, il y avait un tableau d’affichage avec de nombreuses requêtes affichées.

Comme des NPCs bagarreurs traînaient souvent dans les guildes d’aventuriers dans le jeu, Shin avait cette image-là en entrant dans la guilde. Cependant, aucun détritus ne pouvait être trouvés par terre, ni d’aventuriers se criant dessus, ni de regards méfiants de la part des autres aventuriers.
C’était simplement un groupe d’aventuriers ayant fini leur travail et buvant un verre. Le bar semblait être juste un bar normal.

Shin se dirigea droit vers la réception, même s’il avait faim après avoir vu le bar.

« Bienvenue à la guilde des aventuriers, comment puis-je vous aider aujourd’hui? »

La jolie femme qui était la réceptionniste accueilli Shin quand il s’approcha. Elle avait des cheveux bruns clairs qui lui descendait jusqu’aux épaules. Apparemment les comptoirs d’accueil des guildes étaient toujours occupés par des jolies femmes.
Il y avait aussi un grand homme faisant environ 2 mels avec des cicatrices sur le visage à côté de la réceptionniste. Il va sans dire que Shin dévia nonchalamment vers le côté de la réception avec la femme.

« Je voudrais m’inscrire comme aventurier.
– Pour cela, merci d’aller à l’étage sur votre gauche et dirigez-vous vers la deuxième pièce. Une pièce d’argent J est requise pour l’inscription initiale, cela ne vous pose pas de problèmes?
– Oui, c’est bon. Merci. »

Il lui fit ses remerciements et monta les escaliers. Sans s’arrêter, Shin pensait qu’il n’y avait pas une telle procédure pendant le jeu. Puis il vit la deuxième pièce et entra.
Shin s’approcha du bureau du centre, comme il y avait trois bureaux.

« Nous assurons les inscriptions pour devenir aventurier ici. Vous voulez vous inscrire comme aventurier, est-ce correct?
– Ah, oui, je veux m’inscrire comme aventurier. »

Il répondit à la réceptionniste avec un air déconcerté. Shin était troublé, parce que le visage de cette réceptionniste et de celle d’en bas se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. La seule différence était que les cheveux de cette réceptionniste était attachés en une queue de cheval.

« Y a-t-il un problème?
– Non, vous ressemblez en tout point à la réceptionniste au rez-de-chaussée.
– C’est ma grande soeur. Comme nous sommes jumelles, on nous confonds souvent. Je vais vous guider dans la procédure aujourd’hui. Mon nom est Cilica Lindt. Prenez soin de moi. (ndt: à la japonaise)
– Je suis Shin. Prenez soin de moi aussi.
– Tout d’abord vous devez payer le coût initial d’une pièce d’argent J.
– Okay. »

Il sortit une pièce d’argent J de son Inventaire. Shin pensait que ça aurait l’air un peu étrange vu qu’il l’avait prise de sa poche de poitrine, mais Cilica reçut la pièce sans suspicions.

« Bien, remplissez ce formulaire s’il vous plaît. »

Sur le document, il y avait des rubriques à remplir telles que le nom, la race, l’arme principale, l’aptitude à utiliser la magie ou non, etc.

« Est-ce que je dois tout remplir?
– Non, seuls votre nom et votre race sont nécessaire. S’il vous sera plus facile de recevoir du support si vous remplissez tout, nous ne vous forcerons pas vu que ce n’est pas obligatoire. Personne ne vous traitera différemment à cause de ça. Soyez-en assuré.
– Okay. »

Comme il y avait une rubrique pour le lieu de naissance, Shin ne put que la sauter, vu qu’il n’était pas de ce monde. Il remplit humain pour la race juste au cas où.

Arme principale, l’épée, capable d’utiliser la magie, et parce qu’il y avait une rubrique pour l’âge, un an de jeu mortel fut ajouté à son véritable âge, donc il écrivit 21 ans.

Il était un peu tard pour le préciser maintenant, mais le document était écrit en Japonais. Le langage parlé était le Japonais, donc il était tout à fait normal qu’il soit aussi utilisé dans ce document. Shin était reconnaissant pour ça. Il était inquiet au début, car il pensait que ce serait écrit avec des caractères ressemblant à des vers se tortillant.

Après ça, il donna le document à Cilica, et elle le parcourut rapidement. Elle vérifiait sûrement s’il était incomplet.

« Votre nom est Shin-sama, n’est-ce pas?
– Oui. C’est exact.
– Alors le document est complet. Ensuite, merci de mettre une goutte de sang sur cette carte.
»

Cilica tendit une aiguille et une carte d’argent à Shin.
Shin piqua le bout de son doigt et fit tomber une goutte de sang sur la carte. La carte ne rejeta pas le sang et l’absorba comme une éponge.

« Avec ceci, la procédure est complète. Il faudra un jour à la carte pour être traitée, donc elle sera prête d’ici demain.
– Okay. »

Il semblait qu’il devrait attendre jusqu’à demain avant de recevoir sa carte.

« Voudriez-vous entendre d’avantage d’informations sur la guilde?
– Oui, s’il vous plaît.
– Tout d’abord, les aventuriers sont séparés par rangs, du plus haut SS à A,B,C,D,E,F et le plus bas, le rang G. Parce que Shin-sama vient de s’inscrire, vous êtes rang G. À chaque fois qu’une requête est terminée, des points sont ajoutés et votre rang montra en conséquence. Si une requête échoue ou si elle est abandonnée, les points pour la requête sont retirés du total actuel. Le rang peut descendre si les points tombent en dessous d’une certaine limite. De plus vous devrez payer les frais d’annulation, qui sont de deux fois la récompense offerte. Vous pouvez prendre des requêtes de deux rangs au-dessus de vous. Un seul rang au-dessus du vôtre si vous devenez rang C ou plus. Vous pouvez former un groupe avec deux ou plus de membres. Il est aussi possible de participer à la requête des trois plus haut membre en rang. Donc selon les membres, vous pouvez prendre des requêtes selon le rang du plus haut membre.
– Quel est le nombre maximum de membres autorisés dans un groupe. »

Demanda Shin intéressé. Le nombre maximum de personnes dans un groupe était de 6 pendant le jeu.

« Un groupe peut comporter jusqu’à 6 membres. Cela devient une formation appelée travail commun, quand on croise plusieurs groupes pour prendre une requête où on a besoin d’un large nombre de personnes. On voit cela habituellement pour les requêtes d’élimination de monstres puissants, ou des requêtes à grande échelle. »

Il semblait que le nombre de membres dans un groupe n’avait pas changé. Cependant, les requêtes (appelées Quêtes dans le jeu) pour un plus grand nombre de personnes semblaient différentes que dans le jeu, il n’y avait pas de travail commun ou de groupe multiple.

« Il y a différentes sortes de requêtes comme diverses tâches, pêche, élimination, escorte, etc. Soyez avertis que la guilde ne prendra aucune responsabilité si vous prenez une requête sans l’accord de la guilde. Une requête inadaptée à votre aptitude entraînera probablement des blessures sévères ou même la mort
– Que se passe-t-il si la requête et la situation sont différentes? Si une requête d’élimination est reçue et à l’arrivée sur place, le monstre est plus fort que ce que disait la requête.
– Dans ces cas-là, vous pouvez abandonner la requête. Vous devez le signaler, pour qu’aucune pénalité ne soit prise en compte. Même si la guilde vérifie toutes les requêtes à risque, ne les prenez pas sans précautions, comme on ne peut pas couvrir toutes les requêtes. »

“L’organisation semble manquer d’efficacité. Mais comme le réseau d’information n’est pas développé, on n’y peut rien“, pensa Shin.

« La guilde achètera toute matière brut provenant des monstres éliminés. C’est une bonne source de revenu supplémentaire. Ensuite―― »

L’explication de Cilica dura pendant environ 20 minutes. Même si Shin avait tout écouté, il n’arriva pas à tout retenir.

« ――Ce sera tout pour aujourd’hui. Je vous parlerai de la carte de guilde demain lorsque vous l’aurez reçue. Avez-vous des questions?
– Est-ce que je peux prendre une requête maintenant?
– Une fois que vous aurez reçu votre carte de guilde, vous pourrez immédiatement accepter des requêtes. Vu que la carte de guilde fait aussi office de laissez-passer, je vous conseille de passer la nuit en ville.
– Je vois. Je n’ai pas d’autres questions.
– Alors, ce sera tout pour aujourd’hui. J’espère que Shin-sama aura du succès. »

Cilica s’inclina avec grâce, et Shin quitta le comptoir.
Il descendit les escaliers et parla à la réceptionniste qui l’avait guidé précédemment.

« Merci pour votre aide toute à l’heure.
– La procédure est finie, je vois. Alors, de nouveau, bienvenue à la Guilde des Aventuriers. Mon nom est Celica Lindt, je suis responsable des procédures pour les requêtes. Enchantée de vous connaître.
– Moi de même. Je suis Shin. Vous êtes la grande soeur de Cilica du comptoir d’inscription?
– Donc Cilica était la responsable. Eh bien, oui, je suis sa grande soeur. Comme nous sommes jumelles, nous nous ressemblons beaucoup.
– J’étais surpris. J’ai cru que vous pouviez vous téléporter instantanément.
– Il arrive que ceux qui viennent ici pour la première fois aient ce drôle d’air sur le visage quand ils descendent, comme cette personne là-bas. »

Shin suivit le regard de Celica alors qu’elle disait cela. C’était un nouvel aventurier, qui quittait la guilde en inclinant la tête sur le côté. C’était la personne qui était à côté de Shin quand il avait reçu les explications un peu plus tôt.

« Et on me confond souvent avec ma soeur, même dans la guilde. J’espère que Shin-sama ne nous mélangera pas aussi. »

Shin sentit pendant un moment la pression du sourire de Celica. En fait, Shin pensait probablement qu’il serait pénible d’y faire attention.

« Je ferais de mon mieux. Ah, est-ce que je peux vous poser une question? »

Demanda Shin en se rappelant de ce que Beid lui avait dit. Cependant le large homme à côté de Celica lui jeta des regards à plusieurs reprises pour une raison ou une autre. L’intuition de Shin sonnait l’alerte, mais il décida de l’ignorer pour le moment.

« Oui, n’hésitez pas à poser des questions.
– J’ai entendu dire qu’une aventurière appelée Els travaillait ici comme réceptionniste. »

Il n’y avait que deux personnes (Celica et le large homme) au comptoir d’accueil. Shin avait voulu dire “miss“ réceptionniste, mais en fut incapable, devant le large homme à côté de Celica.

« Je suis désolée, Els vient juste de prendre un requête et est en dehors de la ville en ce moment. Elle devrait rentrer aujourd’hui si elle n’a pas eu de problèmes. Demandez-la à nouveau quand vous viendrez chercher votre carte de guilde demain. Si elle n’est pas disponible, je lui ferai passer un message. »

Apparemment, Shin était venu au mauvais moment. Comme elle était une aventurière, elle n’était pas toujours là.
Shin espéra qu’il aurait plus de chance le lendemain.

« Je vois, alors je reviendrai demain. »

Celica s’inclina légèrement puis Shin se dirigea vers le bar. Il n’avait pas mangé depuis qu’il avait été transporté dans ce monde.

Il y avait plusieurs clients dans le bar en plus du groupe d’aventuriers d’un peu plus tôt. Leur niveau moyen était autour de 90.

Shin trouva une place dans une zone où il y avait un peu moins de monde. Il lut ensuite le menu. Bien que le menu était écrit en Japonais, il ne comprenais pas quel genre de plats étaient servis, donc il se contenta de demander le menu du jour.

« Le menu du jour, Shin-sama.
– Oh, ah, oui…? »

Shin se retourna face à la serveuse. Il ne savait pas pourquoi elle connaissait son nom, puis il vit son visage.
C’était Celica qu’il venait de laisser au comptoir il y a quelques instants.

« EH! … N’étiez-vous pas la réceptionniste à l’instant?
– Oui.
– Mais vous portez une autre robe.
– Oui, je porte l’uniforme de la guilde à la réception.
– Vous vous êtes changée?
– Bien sûr.
– Mais c’est trop rapide? Et pourquoi une serveuse?
– C’est normal de changer ses habits comme ça. Des fois, je travaille ici pour aider quand la réception n’est pas trop occupée. »

Ce n’était pas normal… voulut répliquer Shin. Cela ne faisait que 3 minutes qu’il avait quitté la réception, et ensuite Celica était apparue. Il ne pouvait s’empêcher de penser que c’était impossible.

Après un moment, un plat fut servi. Il consistait d’un steak d’une épaisseur d’environ 3 cemels (ndt: (°_° ) ), d’une salade de légumes crus, et d’une soupe. Ce n’était pas un plat qui pouvait être préparé en un court moment.

Pendant ce temps, personne ne sembla aller à la réception depuis que Celica en était partie, donc seul le large homme y était. Shin compatissait avec les aventuriers qui allaient prendre des requêtes.

« Servez-vous, je vous en prie.
– Eh bien, itadakimasu. »

Dit Shin avant de commencer à manger. Pour une raison ou une autre, Celica s’installa sur la chaise en face de Shin.

(C’est… C’est quoi cette situation?)

Il n’y pouvait rien, mais il était désagréable de manger en étant fixé.
Quoi qu’il en soit, le plat était délicieux, particulièrement le steak. La salade avait une texture agréable, le poulet mijoté était croustillant et la soupe était vraiment bonne.
Cependant la situation était plutôt désagréable. Il ne pouvait pas profiter de son repas.

« Ce n’est pas un problème de laisser les autres clients attendre, Celica-san?
– Ce n’est pas un problème, une autre serveuse peut les servir. »

Il semblerait qu’elle ne voulait pas partir.

« C’est dur de manger quand quelqu’un nous fixe…
– Faites comme si je n’étais pas là.
– C’est impossible, vous savez… »

Elle lui répondit par un simple sourire. Elle lui avait dit de faire comme si elle n’était pas là, mais Shin ne se sentait toujours pas confortable.

« Haa, c’est quoi ça en fait? Du harcèlement de nouveau?
– En fait, il y a quelque chose que je veux vérifier.
– Alors dites cela dès le début.
– Je voulais juste voir quel genre de personne vous êtes avant ça. »

Cependant, Shin pensait encore qu’on se moquait de lui.

« Donc? Qu’est-ce que vous voulez vérifier? »

Dit Shin, et Celica lui répondit à voix basse.

« Oui, j’ai reçu un rapport disant que Shin-sama a une lettre de recommandation d’un certain endroit. »

Shin n’entendit que les mots “lettre de recommandation“, et il comprit. Apparemment, elle était encore plus importante que ne le pensais Shin.

« Ah, c’est à propos de ça? Je l’ai en effet.
– Pourrions-nous aller dans une autre pièce pour authentifier cette lettre de recommandation?
– Si je peux finir mon repas d’abord, alors ce n’est pas un problème. Mais je refuse si le maître de la guilde n’est pas là.
– ………… »

Shin avait dit ça comme une blague, cependant, à sa surprise, Celica était devenue silencieuse. De plus il pouvait voir son regard errer.

« … Eh bien, c’était une blague.
– … Je suis désolée, Le maître de la guide m’a demandé de vous amener là-bas.
– Sérieusement ?
– Oui. »

De sa voix ferme, Shin put confirmer que c’était la vérité. Shin se sentit découragé, vu qu’il allait rencontrer la plus haute autorité dans la guilde, son premier jour.

« … On ne pourrait pas faire ça demain? »

Il soupira en secret, parce que c’était un évènement anormal de rencontrer un maître de guilde son premier jour dans ce monde.

« Encore une fois, je suis désolée, mais… »

Celica regarda derrière Shin après avoir dit ça.
Le maître de guilde était là, derrière Shin.

(Fuh, elle veut que je me tourne… ehhhhhh!!!)

Shin savait qu’il y avait quelqu’un derrière lui, mais il ne pensait pas que ce serait le maître de guilde. Il se retourna à contre-coeur et regretta sa décision inutile.
La personne qui se tenait derrière Shin était quelqu’un auquel il ne s’attendait pas.

« …………
– Je ne pouvais pas attendre d’avantage. Je suis désolé de te déranger pendant que tu manges. Hahaha »

C’était le large homme de la réception qui venait de parler et rire.
C’était le large homme qui jetait des regards à Shin
C’était le large homme qui avait fait envoyer des signaux d’alarmes par l’intuition de Shin.
Autrement dit, c’était le large homme.

« Hé, c’est toi ?! »

Il était si surpris qu’il l’avait tutoyer inconsciemment.

« J’ai entendu le rapport et je voulais te rencontrer immédiatement. »

Le large homme, qu’on disait être le maître de guilde, parla avec un sourire.

« Barlux-sama. Si vous pouviez attendre juste un tout petit peu plus…
– Non pas pour ça. Après tout, c’est quelque chose dont on doit s’inquiéter. Shin-kun, n’est-ce pas? Je suis Barlux. C’est peut-être un peu soudain, mais pourrais-tu me suivre dans mon bureau? »

Apparemment le nom du maître de guilde était Barlux. En parlant de maître de guilde, Shin était surpris parce qu’il avait imaginé quelqu’un d’âgé. La maître de guilde avait l’apparence d’un homme dans la fin de sa trentaine ou le début de sa quarantaine. Il avait une grande cicatrice sur son visage, avec sa large stature, cela donnait immédiatement une impression intimidante. Malgré cela, il avait cet amical sourire qui réduisait l’aura d’intimidation de moitié.
Pourtant, il était niveau 228, le plus haut niveau qu’il ait vu dans ce monde.

« Haa, bien que ça ne me dérange pas, laissez-moi finir mon repas d’abord.
– Bien sûr, excuse-moi pour ça. Je t’attendrai dans mon bureau. »

Barlux retourna dans son bureau en disant cela.

« Pour un maître de guilde, il a l’air plutôt jeune. Je pensais que ce serait un vieil homme qui dirigeait cet endroit. Ah, dans ce cas, l’expérience d’un vieil homme n’est pas importante ici? »

Shin réfléchissait en fonction de la vision qu’il avait dans les jeux et les romans.

« Je comprends vos pensées. Ce que Shin-sama a dit n’est pas complètement faux. En fait, la plupart des maîtres de guildes dans d’autres cités sont des personnes âgées. Néanmoins, Barlux-sama est un ancien aventurier de rang S, donc ses expériences et ses connections sociales ne sont pas inférieures à celles d’autres maîtres de guilde.
– Un ancien rang S, hein? »

Shin avait encore des lacunes pour ce qui est du bon sens de ce monde, mais il pouvait aisément deviner que le chemin menant à rang S n’était pas facile. Du point de vue de son niveau, cette personne pouvait être considérée comme un maître de guilde.

Il finit son repas en pensant à tout cela.
En même temps, il sentait les regards partout autour de lui après l’apparition du maître de guilde. Puis il suivit Celica jusqu’à la réception.

Il y avait des pièces derrière le comptoir de la réception. Celle jusqu’à laquelle Shin fut guidé avait tout le mobilier pour des invités, comme un canapé, une table, un bureau et une étagère. Bien que Shin n’en connaissait pas le prix, ils donnaient une impression de meubles de très haute qualité.

« Bienvenue à la guilde des aventuriers. Je suis désolé, j’ai été impoli toute à l’heure. Je suis Barlux Heim, le maître de guilde. »

Quand Shin entra dans la pièce, Barlux lui serra la main en présentant.

« Je suis Shin. Ravi de vous connaître. »

Shin pouvait sentir que la main qu’il serrait était robuste et rude, et elle était clairement puissante.

« Assieds-toi s’il te plaît. »

Shin s’assit dans le canapé pendant que Celica servait du thé sur la table.

« Shin-kun. Bien que ce soit un peut soudain, je voudrais voir la lettre de recommandation de Tsuki no Hokora.
– Voilà. »

La lettre de recommandation fut sortie de l’Inventaire, et il la donna à Barlux. Au même moment, Barlux plaça un autre papier sur la table. Puis, le motif de croissant de lune dessiné au centre de la lettre, brilla d’une lumière argentée.

« C’est…?
– Les lettres de recommandation de Tsuki no Hokora sont un peu spéciales. La magie dans les lettres de recommandation résonne si on les mets l’une à côté de l’autre. L’emblème brille comme ça. Autrement dit, cette lettre de recommandation est authentique. »

D’après l’explication de Barlux, cela semblait être la méthode d’authentification de la lettre de recommandation. Et il semblait impossible de faire une imitation, vu qu’elle aurait été découverte immédiatement.

« Il y avait cette fonction-là… »

Alors qu’il était étonné de cette fonction inattendue, Shin ne put s’empêcher de penser qu’il aurait du avoir une explication quand on lui avait donné.

« Personne ne t’en a parlé?
– Je l’ai reçu comme un extra, comme laissez-passer.
– Extra…? Est-ce Schnee qui te l’a donnée, ou Tiera?
– C’était Tiera. Schnee n’était pas là.
– Tiera hein. Je pense que quelque chose de remarquable s’est produit si elle a oublié de t’expliquer ça, mais elle a un bon oeil pour juger les gens cependant. Moi aussi, j’ai vu beaucoup de gens, mais elle a toujours une longueur d’avance. »

Dit Barlux en riant.
Et c’était vrai que quelque chose de remarquable était arrivé à Tiera, comme la levée d’une malédiction de plus de 100 ans.
Cependant, le bon jugement des gens était-il acquis avec la sagesse de l’âge?

« Fuh! »

Au moment où Shin pensa à l’âge, un frisson parcouru son dos.
Le visage souriant de Tiera sur un fond en flammes lui vint à l’esprit.

(Arrêtons de penser à l’âge, je pense que ça me sera fatal…)

Comme il avait un mauvais pressentiment, il arrêta d’y penser.

« ? Qu’est-ce qu’il y a?
– Ah, rien du tout.
– Vraiment? Alors continuons l’histoire la où on l’a laissée. »

Dit Barlux en se redressant. Il semblait que le sujet principal allait être abordé à présent.

« Parce que tu n’a pas entendu les explications, je vais t’expliquer l’utilité de la lettre moi-même. Avec cette lettre de recommandation, il est possible d’entrer dans la plupart des pays sans inspection. S’il y a des informations dessus, ces informations seront considérées comme des faits. Chaque guilde la recevra différemment. Aussi, dans Bayreuth, tu peux même avoir une audience avec le roi. Elle sert aussi de pièce d’identité fiable. »

Il n’y avait aucun doute, ce que Beid avait dit précédemment était vrai. Bien qu’il n’ai pas parlé de la guilde ou des informations.

« Cette lettre de recommandation a de nombreuses utilités. Donc évidemment, il y aura des gens qui auront l’intention de te la voler ou de l’arracher de tes mains.
– Ça parait logique… »

On pouvait l’utiliser pour le terrorisme, faire de la contrebande de matériaux dangereux, des assassinats etc… Du point de vue d’un criminel ou d’une organisation criminelle, ils la désireraient énormément.

« C’est pourquoi, je voudrai que tu me dises si tu as les capacités de la protéger. Si tu ne peux pas le faire, je te suggère de la détruire maintenant.
– ………… »

Shin réfléchit. Avec cette lettre de recommandation, il y aurait des avantages et des inconvénients.
Pour ce qui est des avantages, il lui serait plus facile de passer les frontières. Et le pays lui ferait confiance plus facilement.
Cependant, les désavantages seraient qu’il serait en danger, ciblé par certains individus ou par des organisations.

Au moins, les avantages étaient indispensables pour Shin. Au moment de l’explication de la guilde par Cilica, il avait entendu qu’il serait relativement facile d’entrer dans un pays s’il avait une carte de guilde.
Cependant, il considérait qu’il y avait une différence en cas de danger, et que seule la lettre pouvait garantir sans aucun doute son identité en cas de situation d’urgence.

Il y avait aussi un autre démérite, comme les gardes le connaissaient déjà depuis le moment où il était arrivé en ville, et aussi tout ceux qui attendaient dans la queue à la porte sud. D’autre part, on le connaissait déjà dans la guilde. Il ne connaissait pas le niveau de la protection d’information confidentielle ici, même si elle était déjà découverte. En fait, il serait mieux d’agir normalement.

(Je la mettrai dans la zone『Choses Importantes』dans mon Inventaire au cas où, et j’éviterai de la sortir autant que possible.)

D’après ce que lui avait dit Tiera, seuls quelques personnes avait un Inventaire. Dans la zone『Choses Importantes』, même un membre de “Rokuten“ ne pouvait pas sortir des objets qu’il avait placé.
Bien qu’il n’avait aucun moyen de le confirmer.

« Je peux la protéger. »

Conclut-il après y avoir réfléchi pendant un moment.

« C’est là ta décision?
– Oui.
– Tu ne vas pas regretter ça, n’est-ce pas?
– Bien sûr que je ne vais pas regretter. Mais je sais que si je fais une erreur, ce sera mauvais pour moi et le magasin. Si on m’a confié cette importante lettre, alors je ferai de mon mieux pour ne pas décevoir cette confiance. »

Dit Shin avec assurance.
Après tout, il avait décidé de la réponse avant même de réfléchir sur les avantages et les inconvénients.
Certains penseraient peut-être que ce que Shin était en train de faire était imprudent et dangereux, mais malheureusement, de nombreuses fois on en avait voulu à sa vie. Shin avait par conséquent de l’expérience pour survivre aux assassinats et attaques surprises après avoir survécu un an dans THE NEW GATE, qui s’était transformé en jeu mortel.

Bien que sa vraie motivation était qu’il n’avait pas envie de détruire la lettre.

« Whew, bien dit. Comme on pouvait s’y attendre de quelqu’un qui tient une lettre de recommandation.
– C’est un peu exagéré.
– Trop de modestie n’est pas bien. À partir du moment où tu hésite, tu perdras ta vie.
– Qu’est-ce que vous voulez dire? »

C’était l’opinion du maître de guilde il semblait. On ne pouvait pas prendre cette personne à la légère.

« Hmm, quel est ton niveau? J’ai dû moi-même survivre à de nombreuses batailles, jusqu’à presque atteindre la limite, cependant, je ne peux pas encore déclarer ça comme toi. Je comprends que tu es considérablement fort. »

En effet, c’était un ancien rang S. Il semblait avoir l’aptitude de juger les capacités des autres, même s’il n’en avait pas la compétence.

« … Je suis obligé de répondre?
– Je suis désolé, mais la guilde doit connaître à peu près le niveau d’un aventurier. Juste une approximation de ton niveau est suffisante. Je ne peux pas permettre à un aventurier de bas niveau de prendre une requête dangeureuse. »

Il semblait que Barlux n’avait pas dit ça juste par curiosité.
Il avait besoin de confirmation, non seulement pour lui-même, mais aussi pour la guilde, comme les capacités d’une personne étaient dans une certaine mesure en accord avec son niveau.

« Je comprends. Je suis au-dessus du niveau 150.
– Hmm. Shin-kun, comme je viens de te le dire, la modestie est interdite. »

Barlux leva un sourcil en entendant le niveau de Shin. Comme on pouvait s’y attendre du maître de guilde, il semblait savoir que le niveau était trop bas.

« Ce n’est pas assez?
– Ce n’est pas assez, le niveau que tu viens de dire est bien plus bas que ton niveau d’origine. »

Même s’il ne voulait pas lui dire la vérité parce qu’il avait entendu que le n°2 était niveau 158, il fut incapable de la tromper.

« Donc vous pouvez le savoir sans utiliser【Analyze】.
– J’ai vu beaucoup d’aventuriers en tant que maître de guilde.
– Je n’y peux rien, hein. Je suis au-dessus du niveau 200.

Cependant, Shin ne voulait pas donner son vrai niveau. Il se contenta d’ajouter 50 niveaux à sa précédente déclaration.

« Hah!
– Incroyable… »

Barlux montra un sourire visiblement impressionné quand Shin lui redit son niveau. Celica, qui se tenait près du mur, exprima involontairement sa stupéfaction.

« Est-ce quelque chose dont on doit être surpris? »

Shin savait que Barlux était aussi au-dessus du niveau 200, donc ça n’aurait pas du le surprendre.

« Bien que ce soit écrit dans le document, vous avez bien 21 ans, pas vrai?
– Oui.
– On ne rencontre pas souvent quelqu’un d’aussi jeune que toi au-dessus du niveau 200. Je me demande si tu pourrais te battre à égalité avec le n°1 de ce pays.

Bien que niveau 150 semble être trop bas, 200 en contraste, semble trop haut.

« Quel est le niveau de l’actuelle personne n°1 ?

– C’est 230. Elle est la seconde princesse de ce pays.

– Vous êtes sérieux? »

Une puissante princesse!!! Voulut répliquer Shin

(La princesse est plus forte que le capitaine des forces élites…)

Parce que Barlux avait dit n°1 du pays, il pensait que ce serait un roi ou un prince, ou même un garde royal, mais pas la seconde princesse.

« N’y a-t-il pas une trop grande différence entre elle et les chevaliers? Tiera m’a dit que le capitaine des forces élites est niveau 158.
– Le capitaine des forces élites? Ah, tu parles du leader des chevaliers? Il est monté à niveau 188 maintenant. Peut-être que Tiera ne le sait pas encore parce qu’elle est tout le temps dans le magasin.
– Tout de même, la princesse est n°1…
– C’est parce que la seconde princesse est de la faction des combattants. D’ailleurs, elle est très populaire et se montre souvent en ville.
– Est-il sûr pour un membre de la famille royale de descendre en ville?
– Le niveau des voyous ici ne peut même pas être comparé au sien. »

Il semblait que le titre du plus fort du royaume n’était pas que de la frime. Le Dragon à Cornes dont il avait parlé avec Tiera aurait pu être tué si elle l’avait combattu.

« Bien, Shin-kun. En fait, il y a encore une chose que je voudrais vérifier, ça ne te dérange pas?
– … Ça dépend à quel sujet. »

Shin avait un mauvais pressentiment à ce propos.

« C’est simple. Je voudrais que tu fasses un match contre moi.
– Je suis désolé, je peux partir maintenant?
– Malheureusement, tu ne peux pas.
– Je ne peux pas?
– C’est regrettable, mais tu n’as tout simplement pas le droit de refuser ma demande. »

Lui dit Barlux purement et simplement. Il voulait probablement voir les capacités de Shin. Il savait qu’il était nécessaire d’être habile, même si Shin avait un haut niveau.

« D’une manière ou d’une autre, mon mauvais pressentiment s’est concrétisé.
– Je suis vraiment désolé. Je veux le vérifier personnellement pour la guilde. Non, je dois le voir pour moi-même. »

Shin fronça les sourcils alors que sa prémonition devenait vraie.
À travers les regards qu’il lui avait lancé au comptoir de réception, il ne pouvait sentir qu’une intention combative des yeux de Barlux.
Mais, il avait ignoré l’aura de Barlux. Même si Shin voulait aussi voir le pouvoir d’un ancien aventurier de rang S.

« … Oui monsieurs, Je comprends que vous ne serait pas tranquille avant d’avoir vérifié mes capacités. »

Maintenant que le fait que Shin possédait une lettre de recommandation avait été rendu publique, il devait montrer qu’il avait les capacités pour la protéger.

« Où est-ce qu’on se bat?
– Il y a une salle d’entraînement que seuls les membres de la guilde peuvent utiliser. C’est là qu’on se battra. As-tu besoin de temps pour te préparer?
– Non, je suis prêt quand vous voulez.
– Alors, allons-y maintenant. »

Après avoir suivi Barlux, Shin arriva dans un pièce d’environ la même taille que la précédente. Il n’y avait pas de mobilier, seulement un crystal de la taille d’un ballon de foot, flottant au milieu de la pièce.
Cela ressemblait à un point de téléportation comme Shin en avait souvent vu dans le jeu.

« Il y a une aire d’entraînement dans le sous-sol. On y accède grâce à ce point de téléportation. »

Apparemment le point de téléportation semblait intact. Il pouvait être utilisé en touchant le crystal et en énonçant la destination.

Ensuite, ils arrivèrent dans un endroit considérablement spacieux, comme un Colisée. Il y avait un endroit pour se reposer, une aire d’entraînement sur la place, et des sièges pour l’audience, sauf qu’il n’y avait aucun aventuriers aux alentours.

« Il n’y a personne ici, c’est toujours comme ça?
– Non, la deuxième aire d’entraînement n’est utilisée que pour les cas spéciaux comme ça. Les aventuriers normaux s’entraînent dans la première aire d’entraînement. Personne ne peut venir ici sans permission.
– Je vois… »

Apparemment Shin n’avait pas à s’inquiéter des alentours. C’était aussi bien parce que Shin ne voulait pas se faire remarquer.

« Alors, on commence? »

Alors qu’il disait cela, le corps entier de Barlux fut enveloppé dans une lumière bleue. La lumière disparut une seconde plus tard, et Barlux fut équipé d’une armure légère bleue et de gantelets. (ndt: de combat évidemment) L’armure légère bleue avait l’air bien plus fine qu’une armure légère habituelle, elle semblait mettre l’emphase sur la mobilité. Au contraire, les gantelets étaient des pièces d’armure lourde bleue, qui le couvraient du bout des doigts aux coudes.

Il semblait que les objets équipés sur ses bras étaient des gants de style Japonais, mais dont l’aspect extérieur était celui de gantelets de style Occidental. Ce n’était peut-être pas une grande différence, mais il y avait de léger bonus supplémentaires pour les gants en AGI et les gantelets en VIT. Le but de Barlux en portant ces gantelets était peut-être de compenser la fine armure.

D’après【Analyse】, le job de Barlux était, sans surprise, un boxeur. Shin était bien plus surpris par la soudaine apparition de l’armure et des gantelets, comme la transformation d’un héros. (ndt: pensez superman, ou non power rangers!!)
Dans THE NEW GATE, l’armure et les gantelets étaient équipés de la même manière. La lumière se formait et ils se matérialisaient après ça. C’était pour qu’ils s’ajustent parfaitement au physique de l’avatar. De ce fait, Shin avait évité de porter des armures comme Barlux parce que c’était peu discret.

« … »

(Il y avait un objet comme ça, hein?)

« Qu’est-ce qu’il y a?
– Non, rien. »

Il n’avait rien à dire à propos de la manière dont Barlux s’équipait vu que c’était une scène commune de toute façon.
Shin n’avait rien de particulier à équiper. Il n’utiliserait pas d’armes, vu qu’il comprenait dans une certaine mesure la puissance de son adversaire.

« Alors, me voici!! »

En un instant, la silhouette de Barlux se troubla. Bien que la distance entre les deux était d’à peu près 10 mels, il s’approcha à 5 mels en un clin d’oeil et chargea vers Shin.

« Cet équipement est bon et rapide. »

Si Shin n’avait pas eu le bonus de vitesse obtenu de la réincarnation humaine, il aurait perdu face la vitesse de cet équipement.

Fiou!!
Fiou!!

Un bruit de vent pouvait être entendu alors qu’il déchaînait leurs poings l’un vers l’autre. L’équipement de Barlux fut analysé.
Armure légère【Armure légère de Crystal Bleu】et gantelets【Gantelets Croc Bleu】, pensa Shin. Ce n’était sans aucun doute pas une erreur, vu que Shin les avait tout deux vendus au magasin avant.

« Ce sont de bons équipements.
– J’ai eu du mal… à les… obtenir… et les mettre aussi…! »

Dit Barlux, fronçant les sourcils, alors qu’il déchainaît ses poings sur Shin, mais Shin les évitait.

L’【Armure Légère de Crystal Bleu】était une armure rare avec une haute AGI.
Et les【Gantelets Croc Bleu】étaient une arme unique spéciale avec un grand pouvoir d’attaque. Ils étaient faits de matériaux provenant d’un monstre unique niveau 600 appelé Molosse Mitaine Bleu (ndt: oui je sais… Je suis que trad moi…). Les【Gantelets Croc Bleu】étaient souvent équipés par les joueurs de haut niveau qui se battaient avec des arts martiaux à mains nues.

2-barluxfight

« Comme je m’y attendais, pouvoir éviter mes attaques si facilement. »

Barlux arrêta momentanément ses vigoureuses attaques et prit de la distance de Shin. Il parlait avec un sourire ironique, mais son regard restait aiguisé pour distinguer le prochain mouvement de Shin.
Tandis que Shin n’attaqua pas Barlux qui s’était reculé, parce qu’il faisait attention à la capacité des gantelets.

En plus d’un grand pouvoir d’attaque, ses autres capacités étaient【Quand on pare une attaque avec les gantelets, l’attaquant reçoit 1/10 de ses dégâts d’attaque.】. Mais il y avait une limitation à ce gantelet, il n’activerait sa compétence que si la valeur des statistiques de FOR du porteur était de 100 ou plus au-dessus de celle de son adversaire.
Shin observait les【Gantelets Croc Bleu】et avait remarqué que l’effet n’était pas activé.

(Je connais sûrement mieux son équipement que lui. Comme nos deux niveaux sont au-dessus de 200, avec les bonus, la différence de FOR n’atteint pas les 100. De plus, s’il s’en aperçoit ce sera embêtant. Je voudrais finir ça en un coup.)

Shin n’était pas d’humeur à répondre aux remarques du maître de guilde.

« À quoi est-ce que tu penses?
– Je réfléchis à comment je vais attaquer, vu que vous êtes fort.
– Fuh, à en juger par le combat jusqu’ici, tu sembles déjà connaître mon équipement. Il ne reste qu’une poignée de personnes qui savent.
– Eh bien, que faire. »

Alors qu’ils échangeaient des plaisanteries, Shin réfléchissait à ce qu’il allait faire ensuite.
Ce qu’il savait du combat jusqu’ici, Barlux était un combattant à mains nues. Bien que sa portée était courte, le style à mains nues de Barlux excellait en vitesse d’attaque, et la vitesse d’attaque augmentait avec l’effet de l’【Armure Légère de Crystal Bleu】. Le rendant de ce fait encore plus difficile à battre.

(Les gantelets sont problématiques… Est-ce que j’essaie ça?)

Il vérifia ses compétences et se mit en garde.
Barlux réagit à ce mouvement, mais Shin s’approcha plus rapidement.
Shin laissa une image derrière lui en fonçant sur Barlux. Ses pas effritèrent le sol alors que Shin sauta dans les airs.

Fiuu!!

Dans un même souffle, sa main droite atteint sa cible. Parce que c’était une attaque sans feinte, Barlux la para par réflexe avec son gantelet.

(Il a mordu à l’hameçon!)

Shin commença son attaque rapidement.
Au moment où son poing allait frapper le gantelet, Shin changea la direction de son élan et fit une balayette de sa jambe gauche.

« Guh! »

Alors que Barlux essayait de réduire l’impact en bougeant sur la gauche, sa réaction fut retardée par le poing de Shin.
Ainsi, Barlux fut envoyé voler.

Les effets des【Gantelets Croc Bleu】ne s’activèrent pas, parce que Shin n’avait pas frappé directement, donc il n’avait pas à s’inquiéter que les dégâts soient réfléchis sur lui.
Shin aggrippa le gantelet de Barlux, maintenant sans défense, et utilisa la compétence d’art martial【Prise du Saule】(ndt: pensez un lancer avec une prise de judo).

La【Prise du Saule】était une technique de très faibles dégâts pour capturer les monstres. Alors Shin n’avait pas à s’inquiéter que Barlux reçoivent des blessures fatales. Il utilisa la compétence sans hésitation.

Le corps de Barlux fut projeté dans les airs et s’écrasa presque immédiatement au sol. Puis Shin bloqua ses articulations avec une prise pour qu’il ne puisse plus bouger.

« Phew. Restons-en là pour cette fois, okay? »

Demanda Shin après avoir confirmé que Barlux ne pouvait pas bouger. Le match ne prendrait pas fin rapidement s’ils avaient les même statistiques.

« Impossible, être si facilement battu comme ça. Mais, je me demande, c’est quoi la dernière technique que tu as utilisée?
– C’est un secret. Ce n’est pas une bonne idée d’en révéler trop sur ses compétences.
– Hahaha, c’est certain. C’est ma défaite. Tu m’as montré tes capacités. Et je n’ai plus à m’inquiéter à présent. »

Barlux se releva et tendit sa main droite à Shin.

« ?
– Quand je t’ai serré la main toute à l’heure c’était en tant que maître de guilde. Et cette fois c’est entre deux personnes reconnues par Tsuki no Hokora.
– Je vois. »

Shin acquiesça de la tête et prit sa main. Si c’était toujours la même main, mais Shin sentit une certaine différence.

« S’il y a quoi que soit dont tu aies besoin, fais-le moi savoir, et la guilde essayera de coopérer dans une certaine mesure.
– Ce n’est pas un problème? De favoriser un individu?
– Pas de problème. C’est une coopération, donc même un aventurier de rang G est quand même un membre de la guilde. »

Que ce soit en tant que personne ou en tant que guilde, Barlux ne semblait pas hésiter à aider personnellement.

De retour dans la salle avec le point de téléportation, Celica qui attendait, les accueillit tous les deux en leur donnant des potions.
Shin essaya de refuser au début, parce qu’il n’était pas blessé, mais décida de la prendre quand Barlux insista.

« J’espère que tu auras du succès en tant qu’aventurier. Eh bien, à la prochaine! »

Après s’être séparé de Barlux, Shin parcourut le couloir pour revenir au hall de la guilde avec Celica.

« Comment s’est passé le match avec Barlux-sama?
– C’était dur. J’espère qu’il n’y aura pas un deuxième match. »

Parce qu’ils marchaient en silence, Celica aborda le sujet du match avec Barlux. Il était un peu anxieux parce que le match avait fini plus vite qu’il ne l’aurait voulu.

« Ce n’est pas souvent que quelqu’un puisse se battre contre le maître de la guilde, donc je pense que ça devrait aller.
– J’ai le sentiment que je serais invité pour un autre match d’entraînement la prochaine fois… »

Shin soupira, en se promettant de ne pas reproduire dans le futur cette situation où il devrait se battre contre le maître de guilde. En marchant avec Celica, un guerrier environ niveau 200 passa à côté d’eux.
Les aventuriers de haut niveau avaient souvent une aura intimidante, différente des gens normaux. Même Celica qui, à cause de son travail en avait souvent rencontrés, se raidissait inconsciemment en leur présence. Cependant, on ne pouvait pas sentir une telle aura de Shin. Plutôt, Celica ressentait quelque chose comme un sentiment de sécurité.

“Une personne mystérieuse…“ pensa Celica alors qu’ils arrivaient tous les deux dans le hall.

« Vous avez travaillé dur. Prenez votre temps, vu que vous pouvez récupérer votre carte de guilde n’importe quand après demain.
– Je vais faire ça. Ah, pourriez-vous me recommander une bonne auberge? Je suis arrivé aujourd’hui, donc je ne connais pas encore le coin. »

Demanda Shin en inclinant légèrement la tête. Il se sentait embarrassé de ne pas pouvoir différencier les bonnes et les mauvaises auberges. Mais il ne voulait pas rester dans un endroit bas de gamme dès le premier jour.

« Il y a une bonne auberge dans le quartier résidentiel appelée le Pavillon du Point de l’Ours. Je pense qu’elle vous plaira, parce que les repas y sont délicieux. En laissant la guilde sur votre droite, descendez la rue tout droit, jusqu’à ce que vous voyez une enseigne avec une empreinte d’ours peinte dessus.
– Entendu. Le Pavillon du Point de l’Ours alors… Merci beaucoup. »

Bien que Shin était un peu inquiet à cause du mot “Ours“, il avait le sentiment qu’il n’aurait pas de problèmes, parce que c’était une recommandation de Celica.
Après avoir remercié Celica, il sortit du bâtiment de la guilde.

Puis, Shin marcha tranquillement en direction de l’auberge.

 

Chapitre précédent <~ ~  Sommaire  ~ ~> Chapitre suivant

Publicités

10 commentaires sur “The New Gate Volume 1 Chapitre 2

  1. pour soreyawari
    «Tout d’abord, l’héritier de compétence. Parce que ceux qui peuvent lire les symboles ont disparus avec les compétences, elles ne peuvent qu’être héritées de nos jours. Beaucoup de compétences ont été perdues pendant le “Crépuscule des Rois“ et actuellement, il reste( mois) de 100 compétences.
    – Moins que 100, hein? … »
    je crois qu’il y à une petite faute () mais sinon bravo pour le boulot monstre que tu as abattu je t’encourage pour la suite 😉

    J'aime

  2. j’ai l’oeil quand ce n’est pas les mienne de fautes O-O (malheureusement ) 😉
    vivement la description du patron de l’auberge vus comment est l’animal tu vas te marrer

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s