Konjiki no Wordmaster 1: Traîné dans un autre Monde

Traducteur: SamiHuunter
Adapt & check: Soreyawari


 

Hiiro Okamura analysa calmement la scène devant ses yeux. Devant lui, se tenaient des personnes qu’il n’avait jamais vues auparavant.

De plus, c’étaient quelques hommes habillés comme des prêtres que l’on croiserait rarement au Japon. Parmi eux il y avait aussi une fille, portant une robe rose.

Il examina les alentours en regardant autour de lui. Le bâtiment était un atrium, donc il pouvait bien voir l’extérieur même assis.

Comme il pouvait voir une chaîne de montagne au loin et pas juste le sol, il en conclut qu’il se trouvait en altitude.

Le bâtiment était une tour ou quelque chose de similaire. Le plafond était supporté par de multiples piliers et d’étranges dessins insolites étaient tracés dessus. C’étaient de mystérieux dessins semblables aux fresques égyptiennes.

Ce qu’il reconnaissait était les quatre personnes près de lui, portant le même uniforme de lycée que lui.
C’étaient ses camarades de classe, mais il n’avait jamais parlé avec eux. Alors, pourquoi était-il ici avec eux ?
Un cercle magique comme ceux des jeux était dessiné sur le sol à ses pieds.

Des gens manifestement étrangers, un paysage inconnu et un cercle magique.
Il pouvait plus ou moins comprendre de la situation actuelle ce qu’il s’était passé. La fille en robe confirma avec ses mots.

« Je-Je vous souhaite la bienvenue, Héros ! »

Ouais, c’était ce qu’on appelle un autre monde.

Jusqu’à présent il était à l’école. Séchant pour dormir tout la durée des cours sur le toit, il était retourné dans la salle de classe pour récupérer son sac après la dernière sortie. Il y avait trouvé ces quatre personnes.
Comme toujours, il s’était dirigé vers son bureau sans même les regarder. Ils avaient froncé un peu les sourcils en le voyant, mais il les avait ignorés vu qu’il s’en fichait.

Mais alors une brillante lumière avait jailli de sous ses pieds. Les cinq présents, Hiiro inclu, s’étaient figés sur place devant la trop soudaine surprise.
Tout était devenu blanc comme neige devant lui et le moment suivant, il se retrouvait dans la situation actuelle.

Les prêtres acclamèrent avec joie. Sautillant en lançant des “Oui !” et “C’est un succès !”, ils ignorèrent les cinq, confus face à cet évènement soudain.

Toutefois, ils paraissaient plutôt épuisés et transpiraient comme s’ils venaient de courir un marathon.
À côté d’eux, la fille avait de long cheveux oranges qui lui descendaient jusqu’à la taille, ce qui rendait toute spéculation qu’elle puisse être japonaise inconcevable. Elle était dans l’ensemble jolie, avait de grand yeux et les traits de son visage étaient adorables.
Elle était sans aucun doute une beauté qui attirait l’œil.

Comme les hommes, la fille affichait un large sourire. Très certainement, les cinq d’entre eux avaient été invoqués sans leur accord.

Il n’avait jamais imaginé la possibilité d’expérimenter quelque chose comme ça. Bien qu’Hiiro avait été jusque là calme, une part de lui-même refusait toujours d’y croire même maintenant.
Les autres semblaient avoir le même sentiment à propos de leur invocation alors que leurs visages montraient qu’ils n’arrivaient pas à suivre ce qu’il leur arrivait. Puis l’un d’entre eux parla enfin.

« H-Héros ? Qu’est-ce vous voulez dire ? »

Le garçon appelé Aoyama Taishi avait des cheveux teints, mais un visage honnête et une aura gentille.
En plus, il était grand et beau, c’est pourquoi il était extrêmement populaire avec les filles de la classe.
La fille baissa son visage confuse à la question de Taishi.

« Ah, toutes mes excuses ! Sa Majesté vous expliquera toute l’histoire personnellement ! Alors s’il vous plaît suivez-moi ! »

Elle avait l’air désolé en disant cela. À y regarder de plus près, elle était assez pâle. C’était difficile à dire avec le sourire de tout à l’heure, mais comme les hommes, elle avait elle aussi de la sueur sur le visage, probablement épuisée par l’invocation.

Taishi aussi sembla noter son état et pensa sûrement qu’il serait mieux de l’écouter pour le moment au lieu de rester plus longtemps ici, puisque cela permettrait probablement à la fille de se reposer.
Il échangea des regards avec tout le monde sauf Hiiro et acquiesça d’un hochement de la tête.

« Okay. J’ai une vague idée de ce qu’il s’est passé, mais nous allons écouter ce que vous avez à nous dire. »

Apparemment, les quatre autres avaient en quelque sorte également compris leur situation.
Ainsi, les cinq se dirigèrent vers le Roi dans la [Salle du Trône] guidés par la fille. Hiiro n’oublia pas d’observer les environs sur le chemin.

À en juger par la couleur des cheveux et des yeux des servants et des soldats, en poste ça et là, il conclut à nouveau que ce n’était pas le Japon.

Le bâtiment où ils se trouvaient était en effet une tour qui se tenait au milieu d’un grand château.

« Ooh, nous apprécions vos venues, Héros. »

L’homme assis sur le trône dit cela avec un sourire rafraîchissant. Inutile de lui faire remarquer qu’ils n’étaient pas venu de leurs plein gré.

« Nous sommes certain que vous devez être désorientés dans ses circonstances soudaines. Mais restez assurés, nous allons vous expliquer correctement maintenant. »

Une fois qu’il eut dit ça, il commença d’abord par se présenter.

Le nom du Royaume était [Victorias] et le roi avait réunis ici les “Humas” d’[Édéa], de ce monde. Le continent était partagé et chaque race avait son propre pays.

Ceux que l’on appelait les “Gabranth” étaient une race qui possédait des traits bestiaux comme les “Loup-garous” ou “Chat-garous” et vivaient dans [Pasion], le pays des bêtes.

De même, les “Évila”, plus communément connus sous l’appellation de demi-humains, étaient une race de “Démons“ et de “Fantômes“ et vivaient dans [Xaos], le pays des démons.

Enfin, les “Phéom” étaient une race constituée de “Fées” et d’“Esprits”, mais ils n’avaient pas de pays à eux. Ils vivaient dans des petits villages, étant extrêmement peu nombreux. Quasiment personne n’en avait déjà vus puisqu’ils n’interagissaient pas avec les autres races.

Et en face d’eux étaient assis Rudolph van Strauss Arcliam, le Roi de l’unification de [Victorias].
À côté de lui siégeaient la Reine Maris et la fille, qui les avait guidés ici et était la première princesse Lilith.

“Humas”, “Gabranth” et “Évila”. Entre ces trois races existait actuellement une tension comme jamais auparavant.
En particulier, le Seigneur Démon de Xaos complotait pour la destruction des Humas et des Gabranth.

Il semblait penser que seule sa race était apte à gouverner une Édéa unifiée avec leur force supérieure. Il avait donc essayé de créer un monde exclusivement pour les Évila en éliminant les Humas et les Gabranth.

Les Évila possédaient en effet un énorme pouvoir magique et une force de combat bien trop brutale.
La Magie existait dans ce monde et inutile de le dire, plus fort était le pouvoir magique, plus forte était la magie. Les Humas avaient aussi des pouvoirs magiques, mais ils étaient relativement faibles.

Bien sûr la magie n’était pas tout dans une bataille, mais celle utilisée par les Évila était assez puissante pour qu’un humain n’ait presque aucun espoir de vaincre par lui-même ne serait-ce qu’un Démon Inférieur.

Même un aventurier de haut rang de la guilde des aventuriers avait besoin de former une équipe pour se battre contre un Évila.
Le Roi craignait qu’à ce rythme-là ils se fassent tôt ou tard détruire et envisageait d’éradiquer les Évila avant cela. À cette fin, ils avaient utilisé la magie d’invocation, qui avait été scellée en tant que magie ancienne.
Mais elle avait été scellée pour une raison. Cela avait montré que la magie d’invocation n’était pas toute-puissante.

La magie d’invocation consommait beaucoup de pouvoir magique et si elle était utilisée par une personne dénuée de talent, on courrait le risque d’un [Rebond] et que la magie échappe à tout contrôle.

Fondamentalement, la magie d’invocation ne pouvait être utilisée que par la famille royale, mais cela ne voulait pas dire que n’importe qui pouvait s’en servir tant qu’il était de la royauté. Les tentatives échouées résultaient toujours en la rupture de l’esprit due à l’exposition à une si grande puissance magique, et parfois même la mort.

Ce n’était pas une simple magie d’invocation. C’était une magie hérétique qui ouvrait un chemin vers un autre monde et de ce fait, représentait un risque en accord.

Alors le Roi Rudolph eut une idée. Il avait quelques filles qu’il laissa utiliser la magie d’invocation.
À ce rythme-là, les Humas seraient exterminés. Pour éviter cela, il était nécessaire d’invoquer les Héros d’un autre monde quelqu’en soit le prix. Un vieux livre racontait l’histoire de Héros par le passé étant invoqués et sauvant les ‘Humas’ d’une terrible calamité.

Les Héros possédaient un pouvoir magique incroyable et pouvaient utiliser des capacités physiques et magiques inconcevable pour les Humas. En apprenant cela, Rudolph endurcit son cœur et sollicita à ses filles. Mais la quatrième et la troisième princesses échouèrent toutes les deux et perdirent la vie à cause du [Rebond].

(Il a sacrifié ses propres filles…?)

En écoutant les explications du Roi, Hiiro fronça les sourcils face à sa démence. Mais parler ici rendrait les choses compliquées, alors il garda sa bouche fermée.

La Reine se lamenta sur le décès de ses filles l’une après l’autre, mais elle-même avait été mariée dans la famille royale et était une étrangère, alors elle n’avait pas le sang pur royal et ne pouvait pas utiliser la magie d’invocation. La deuxième princesse était la prochaine de la lignée.

Elle réussit à éviter la mort, mais était alitée et toujours inconsciente jusqu’ici. Cela laissait Lilith et Rudolph comme les seuls pouvant utiliser la magie d’invocation. Comme il ne pouvait pas se permettre un autre échec, le Roi décida de le faire lui-même.

Cependant, tout le monde était contre. La perte du Roi, le pilier du pays, était précisément ce qui pouvait mener à l’extinction immédiate des Humas par les Évila.

Lilith comprenait cela et décida de se sacrifier pour son pays. Elle avait peur, très peur, mais à ce rythme-là tout disparaîtrait. Si de toute façon elle allait se faire tuer, elle préférait choisir le moment de sa propre volonté. Elle dirigea la cérémonie d’invocation avec ces sentiments.

La cérémonie avait été organisée avec les prêtres et le pouvoir magique de Lilith comme catalyseur. Lilith sentit sa conscience faiblir pendant la cérémonie et au moment où elle abandonnait, pensant qu’elle n’était pas la bonne non plus, le cercle magique émit une lumière obscure.

Et alors les cinq personnes apparurent.

« Je vois. Donc vous nous avez amenés ici pour protéger les Humas des Évila. »

Aoyama Taishi hocha la tête à plusieurs reprise en écoutant l’explication.

« Oui, d’après les documents, il y a quatre Héros au total. Mh ? En parlant de ça, nous venons de remarquer, vous êtes… cinq. »

Exactement. Cinq personnes avaient été invoquées cette fois. Le roi jeta un regard interrogateur à l’érudit près de lui. L’érudit ajusta ses lunettes avec un air confus.

« Je-Je ne sais pas ! Mais je suppose qu’ils sont tous des Héros…?
– Mhm… Alors nous avons juste à le vérifier. Montrez-nous tous vos compétences. »

Rudolph dit cela, mais Hiiro et les autres penchèrent la tête, perplexe.

« Mh ? Qu’est-ce qui ne va pas ? Ne me dites pas que vous êtes incapable de nous montrer vos compétences ? »

Taishi répondit comme leur représentant avec un “En effet”.

« Récitez [Statut] dans votre tête. »

Tout le monde fit comme demandé. Évidemment, Hiiro également. Avec ça, un écran de statut comme celui d’un jeu apparut devant lui.


Hiiro Okamura
LVL 1
HP 24/24
MP 120/120
EXP 0
NEXT 10
ATK 13
DEF 8
AGL 27
HIT 11
INT 23
[Attribut Magique] Aucun
[Magie] Magie des Mots (Chaîne Simple débloquée)
[Titres] Spectateur innocent – Voyageur d’un autre Monde – Maître des Mots


 

Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s