Dragon Maken War 2: Azell Zestringer (2-3)

Traducteur: TraducteurFou
Check: Soreyawari


Quelques précisions, l’auteur marche par épisodes, chapitres et 1, 2, 3… donc en gros un épisode c’est une publication, un chapitre est divisé en plusieurs parties 1, 2, 3…

Aussi, ce qui est entre « » c’est à l’oral, et ce qui est entre “ ” c’est de la pensée.


 

Partie 2

Kwa-ga-gwang!
Accompagné d’un son explosif, un nuage de poussière apparut. Un trou géant se forma dans le sol, et un flash bleu en fut émit. Suivant cela, une ombre émergea.
Ku-goo-goo-goo-goo…… (ndt: Terre qui s’écroule)
Puis le sol s’effondra et une large quantité de terre remplit le trou.

« Ooh-ook….. »

Azell gémit. Il avait failli être emporté par l’écroulement. Après avoir détruit le couvercle du cercueil, il avait utilisé le reste de ses forces pour courir vers l’extérieur. S’il n’avait pas fait cela, alors il aurait été enterré vivant.

« Merde… Si… Profond… »

Alors qu’il allait de se plaindre sur le fait qu’il avait été enterré si profondément, au lieu de sa voix, seul son souffle irrégulier sorti. Ses lèvres, l’intérieur de sa bouche et sa gorge étaient extrêmement asséchés, donc il était difficile pour lui de parler.
Tandis qu’il s’échappait, il avait réalisé qu’il avait reposé à plus de 10 mètres sous le sol. Cependant, il y avait 3 mètre de distance entre le cercueil et le plafond.
À l’origine, il aurait été capable de seulement détruire le couvercle du cercueil avec sa force et de sortir. Cependant, la grosse quantité de pouvoir externe qui avait été injecté dans son énergie avait causé un problème. La puissance était si grande qu’elle avait détruit le couvercle, franchi l’espace vide, et percé à travers le mur épais de la structure souterraine, qui était fait de pierre. Et comme si ce n’était pas suffisant, Azell avait soufflé plus de 10 mètres de fondation.

Azell s’était alors rué jusqu’à la surface.

« Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? »

Le moment de l’influx d’énergie était malchanceux. Si ça avait été quelqu’un d’autre qu’Azell, il aurait été détruit après avoir échoué à le retenir.

« Ook. »

Après qu’Azell se soit échappé à la surface, la lumière du soleil transperça ses yeux, et le fit chanceler.
Comme il avait dormit pendant très longtemps, il ressentait les rayons du brillant soleil comme des coups.
À ce moment-là, Azell était nu, sans un seul lambeau de vêtement.
Comme un momie, il était très décharné, et il ressemblait à un monstre. Le fait qu’il était capable de bouger son corps était une vision incroyable.
En vérité, même parler lui était très difficile. Il n’avait aucune force. Ses lèvres étaient craquelées et l’intérieur de sa bouche asséché.

“Je dois trouver de l’eau.”

Il lui était impératif de manger quelque chose pour procurer à son corps les forces nécessaires. Cependant, le plus urgent était son besoin en eau. Azell ne pouvait pas voir à quoi son corps ressemblait. Mais même sans vérifier, il savait que son corps était dans un état déplorable. S’il tombait mort, cela ne serait pas étrange.

“Pourquoi ça devait être au milieu d’une forêt… Pourquoi diable m’a-t-il enterré dans cet endroit ?”

Après avoir regardé autour de lui, Azell était d’une humeur sombre. Il était dans une forêt envahie d’arbres. Il était tout à fait conscient que cet endroit pouvait être rempli de dangers. Dans sa condition actuelle, s’il rencontrait ne serait-ce qu’un animal sauvage, il serait tué.

“Ma vie dépend maintenant de la chance.”

Azel mordit ses lèvres sèches. Il fut tout juste capable de lever son corps et se mit à marcher. Il devait trouver de l’eau et boire. Puis il se referait ses réserves en nutriments en trouvant des fruits. Même s’il n’était capable de recouvrir qu’un peu de sa force, il pourrait d’une façon ou d’une autre remplir son énergie avec de la force magique.
Il avança prudemment en réfléchissant à tout ça.
Quand tout à coup, un bruit stimula ses sens.

“Ce sont des gens.”

À travers les arbres, il pouvait entendre les bruits causés par des personnes. Il ne savait pas combien, mais un bon nombre d’individus approchaient en parlant dans sa direction.

“Puis-je me considérer sauvé?”

Cependant, il ne pouvait pas encore considérer cela comme un heureux événement. Comment pouvait-il savoir qui venait vers lui ? Et si c’était un groupe de bandits qui traitaient les êtres humains comme des insectes ?
Avec un sentiment d’anxiété, il regarda en direction des personnes qui arrivaient. Bientôt un jeune homme vêtu d’une armure de cuir apparut devant lui.
Au moment où il vit Azell, le jeune homme recula et parla en direction d’où il venait.

« Il y a quelqu’un ici ! »

Peu après, plusieurs hommes surgirent. Ils portaient tous le même uniforme.

“Ils sont de l’armée ordinaire ?”

Il décida cela parce qu’ils avaient le même équipement. Sous l’armure de cuir ils portaient aussi les mêmes vêtements. Ils avaient tous un uniforme militaire de couleur foncée.

« Centurion. ».

Après un court moment, un homme s’avança. Ses vêtements pouvaient être différenciés de ceux des autres. C’était un jeune aux cheveux blonds bouclés avec un gland rouge sur son casque et il portait une épée à sa hanche.
À l’intant où Azell le vit, il fut intéressé.

“Il est plutôt fort ?”

L’apparence du jeune homme n’allait pas bien avec son rang de centurion. Il donnait l’impression d’un beau jeune noble, et son visage était juvénile. Il devait être âgé de moins de 20 ans.
Cependant, l’atmosphère qu’il dégageait était marquante. Quand il fit un pas en avant, les soldats s’écartèrent naturellement, et ce n’était pas juste parce qu’il était centurion. Cette personne était un pratiquant de l’Ordre Spirituel. Sans le réaliser, il émettait de l’énergie qui faisait pression sur les autres personnes.

“C’est une… personne.”

Le jeune homme, qu’on avait appelé centurion, fronça les sourcils après avoir jeté un œil à Azell. Azell était difforme donc c’était dur de ne serait-ce que le considérer comme un être vivant.

“Qu’est ce qui rendre une personne dans un tel état ?”

Même si une personne était dévastée par la famine, pourrait-elle avoir une telle apparence ? Si ce n’était pas en plein jour mais plutôt la nuit, alors le jeune centurion aurait suspecté qu’une magie maléfique faisait bouger le corps.

« Je suis le Centurion de la Garnison de la Frontière Est du Royaume de Rulane, le Chevalier Giles Vince. Pouvez-vous nous éclairer sur votre identité ? »

Il avait encore un reste de son visage d’enfance, mais sa voix était disciplinée. Alors qu’il songeait que le discours de cette personne faisait vraiment très chevalier, Azell essaya de répondre.

« Je…. suis…. »

Cependant, sa voix ne sortit pas.

« ……. »

Azell ne put que faire le son d’un souffle laborieux avant d’haleter. En voyant cela, Giles parla.

« Je ne pense que vous soyez en état de parler. D’abord, retournons à notre camp. Cela vous va ?
– Uh…… »

Azell essaya de dire que ça lui allait avant de juste hocher de la tête. Une fois que Giles eut confirmé qu’il pouvait communiquer avec la personne, il fit un signe du regard à ses soldats.
Puis deux soldats de forte carrure s’avancèrent et aidèrent Azell. Azell chercha à leur dire qu’il pouvait marcher de lui-même, mais il était dur pour lui de faire ne serait-ce qu’un pas.

“Ah, j’ai franchement une sale gueule.”

Les soldats aidèrent Azell à avancer vers le camp. Soudainement, Giles demanda.

« Voulez-vous boire de l’eau ? »

À ce moment-là, Azell écarquilla grand les yeux.
Eau !
Ah, existait-il un mot qui résonnait avec tant de douceur ?
Après avoir vu Azell hocher de la tête, Giles ouvrit la gourde qu’il portait à son côté, et la lui tendit. Après l’avoir reçu, Azell se contrôla après porté la gourde avec précipitation à sa bouche. Puis lentement et avec précaution il renversa la gourde et but l’eau.

« Ah ah ah ah…… »

C’était ce qu’on pouvait appelait une eau vivifiante. Au moment où les gouttes d’eau touchèrent sa bouche asséchée, un frisson parcourut tout son corps. Cependant, cela ne dura qu’un court instant. Il essaya tant bien que mal de boire lentement, mais la gourde d’eau fut vidée en quelques secondes. Azelleregarda la gourde avec des yeux remplis de regrets avant de la rendre.

“Je me sens un peu mieux.”

Sa carcasse presque morte ne se sentirait pas drastiquement mieux juste en buvant une gourde d’eau. Néanmoins, un peu de sa force retourna dans son corps, et son esprit, qui semblait être sur le point de s’évanouir, fut réanimé.

« Me….rci….
– Ah, aucun problème. Inutile de parler. »

Giles arrêta Azell, qui essayait avec beaucoup d’efforts de parler. Puis il demanda à ses soldats.

« Est-ce qu’il reste de l’eau à quelqu’un ? Je pense qu’une seule gourde n’est pas assez. »

Immédiatement, l’homme à côté de lui donna sa gourde. Azell fut satisfait seulement après avoir vidé trois gourdes des soldats.
Après sa longue hibernation, son corps était en manque extrême de nutriments et d’eau. C’était un miracle qu’il lui reste assez de sang pour circuler dans ses vaisseaux sanguins. Son état s’était clairement améliorer après avoir bu l’eau.
De plus…

“Mmm. Cela devrait être suffisant.”

L’Ordre Spirituel était un art secret qui pouvait transformer un humain en super-humain. Azell avait pratiqué l’Ordre Spirituel jusqu’à la plus haute limite, et contrairement aux humains normaux, il pouvait contrôler ce qu’il se passait à l’intérieur de son corps. Il utilisa ça pour maximiser l’efficacité d’absorption de l’eau, et son corps commença à se gorger rapidement.
Pendant qu’il faisait ça, Azell et les soldats arrivèrent au camp.

« Ah………. »

Les yeux d’Azell s’élargirent quand il vit le camp.
C’était un site d’excavation d’une ruine. Le milieu de la forêt était creusé, et une entrée menant à un souterrain était révélée. Les environs étaient exposés et ils étaient en plein dans l’opération de destruction des murs de la ruine.

“C’est pour ça que je me suis réveillé.”

Azell se rendit compte que le bruit qui l’avait fait se réveiller était causé par leurs efforts d’excavation.
La ruine qu’ils étaient en train de creuser était le bâtiment souterrain où Azell dormait auparavant.
Carlos avait construit cette installation secrète pour le protéger durant son hibernation.

“Combien de temps a passé….”

Vu que l’installation secrète était considérée comme une ruine ancienne et explorée, il pouvait en déduire que beaucoup d’années s’étaient écoulées. Peut être bien plus longtemps que ce qu’Azell aurait pu prédire.
Le pressentiment qu’il avait ressenti quand il s’était réveillé devenait de plus en plus fort.

Partie 3

Très vite Azell fut mené aux quartiers de Giles, qui étaient localisés dans un coin du camp. Vu qu’il était centurion, il avait ses quartiers personnels, séparés de ceux de ses subordonnés.

« S’il-vous-plaît, asseyez vous ici. »

Après avoir donné une chaise à Azell, Giles lui tendit une couverture.

« Couvrez votre corps avec ça. Jusqu’à ce que je ramène des vêtements de rechange…
– Ah. »

Azell réalisa finalement le fait qu’il était nu. Son apparence était si grotesque que les soldats ne s’en préoccupaient pas, donc Azell avait lui aussi oublié.

“Merde. Dès que je suis réveillé, pourquoi je suis humilié comme ça ?”

Le visage d’Azell rougit, mais cela ne se vit pas vu qu’il ressemblait à une affreuse momie.
Giles parla.

« Comme il vous serait trop dur de parler, contenter-vous d’écoutee. Alors que nous étions en train de déterrer la ruine, une explosion a été vue toute proche. Nous sommes partis constater la situation quand nous vous avons trouvé. »

L’explosion s’était produite quand Azell essayait de sortir de son cercueil. Azell était heureux d’avoir fait ce boucan. (ndc: parce que ça a attiré ses sauveurs)
Giles continua de parler.

« L’excavation du site est l’importante mission de nos troupes. C’est pourquoi, nous avons besoin de savoir qui vous êtes et qu’est-ce vous faisiez dans un lieu comme celui-ci. Comprenez-vous ? »

Ses mots avaient du sens, donc Azell hocha sa tête. Cependant, en même temps, il était en train de réfléchir à autre chose.

“Comment vais-ja expliquer cela ?”

Il n’avait aucune idée de combien de temps s’était passé durant son sommeil, où il se trouvait ou qui étaient ces gens. Il hésitait quand à la manière de gérer la situation.

“D’abord, je dois évaluer mes circonstances…”

Heureusement, Giles ne donnait pas l’impression qu’il allait bientôt faire pression sur Azell. C’était parce que la terrible apparence d’Azell avait l’air trop misérable.

« En premier lieu, allez voir le médecin militaire, puis reposez-vous pour un jour. J’espère que vous accepterez mes questions la prochaine fois. »

Azell hocha la tête.
L’armée était une organisation qui avait pour habitude de traiter les étrangers comme Azell avec plus de rudesse. Ce ne serait pas étrange s’il choisissait de faire ça.
Cependant, il était déconcerté vu qu’il était traité avec autant de politesse.

“Franchement. Cette personne devrait être dans une unité de chevaliers d’élites. Au lieu de cela, il est un Centurion dans l’armée…”

Azell était sûr que ce Giles était un noble. Il ne pouvait pas agir avec autant de dignité et posséder ces manières courtoises à moins d’avoir été éduqué dans une famille de nobles. Très vite, le subordonné de Giles apporta des vêtements de rechange. C’étaient des habits de travail pour les ouvriers, mais dans ses circonstances, Azell était reconnaissant. Ensuite, Azell fut guidé vers le médecin militaire. Comme le camp n’était pas en situation de combat, il était là à rien faire. Quand le jeune médecin militaire regarda Azell, il fut surpris.

« Que diable ? Êtes-vous sûr que c’est un être vivant ? »

 

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

9 commentaires sur “Dragon Maken War 2: Azell Zestringer (2-3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s