Chapitre 1: Azell Zestringer (1)

Traducteur: TraducteurFou
Check: [     ]


 

Azell se souvenait clairement des événements passés avant qu’il ne commence son sommeil.

En même temps, il comprenait aussi que c’était arrivé dans un passé distant. Sa conscience était endormie, mais son corps inconscient ressentit le cours du temps s’écouler.

Il était endormi depuis si longtemps que même lorsqu’il ouvrit les yeux son sens de la réalité était embrumé.

Koong… Ku-gwa-ah-ah-ahng…..! (ndc: pensez des trucs qui s’écroulent… Je rêve d’un spécialiste en onomatopée…)

Azell s’était réveillé de son long sommeil, parce qu’il avait entendu des sons d’explosion au loin.

Ça avait été calme pendant tout le temps où il avait dormi, mais régulièrement, à nouveau, il y eut des bruits d’explosion et la terre trembla pour une raison qu’il ignorait. Donc au bout d’un moment, il ouvrit les yeux.

« Mmmm…… »

Il avait ouvert ses yeux, mais le problème était que son corps n’avait pas la moindre force. À tel point que cela le fit même douter qu’il soit en vie. Sa conscience semblait flotter, et son corps ne répondait à aucune stimulation.

Azell calma les battements de son cœur. Il inspira, et après avoir confirmé que ses battements de cœur avaient ralenti, il rassembla ses forces dans sa main.

Ggum-tul.(sfx pour des étirements)

Ses doigts bougèrent.

Ggu-mul. (un autre sfx)

Ses orteils bougèrent.

Il n’avait pas bougé son corps durant une longue période, donc il était aussi raide qu’un fossile. C’était similaire à un animal venant de se réveiller d’un long sommeil hivernal. Le corps de l’animal serait à moitié mort et c’était pareil pour lui.

Du sang chaud commença à parcourir son corps rigide, et sa vitalité commença à se revenir. Ses sensations mortes étaient à nouveau en vie, et il pouvait sentir l’air toucher sa peau.

Après avoir commencé à plier ses doigts et orteils, il avait besoin de patience et d’effort pour bouger de façon visible. Après avoir lutter durant une heure, il était capable de lever un bras.

‘Bien. Au moins, je suis capable de bouger maintenant. Cependant…’

Il n’avait encore aucune idée d’où il était.

‘Carlos, bâtard. Où m’as-tu laissé ?’

Les environs étaient sombres, donc il ne voyait rien.

L’endroit où il reposait allongé était confortable comme un lit, mais il pouvait aisément dire que ce n’était pas un grand espace.

‘Peut être que c’est un cercueil ?’

En regardant à la structure, il se doutait d’avoir été mis dans un grand cercueil.

Il avait été mis dans un cercueil quand il était encore vivant, donc il ressentait un malaise certain. Cependant, il y avait peut être une signification magique à cela. Azell pensa à ce sujet, et commença à explorer ses souvenirs.

Il était le héros, qui avait vaincu Atein le roi de la race des Dragons-Démons et sauvé le continent du désespoir. Il était Azell Karzark.

Cependant, il était mourant à cause d’une malédiction placée sur lui par le Roi Démon Atein, et son ami, Carlos, lui avait suggéré de partir dans un long sommeil. Cela était similaire à l’hibernation d’un dragon, et le but de ce long sommeil était de dissiper la malédiction.

Pour faire cela, la personne avait besoin d’un imposant rituel. Carlos et plusieurs puissants magiciens s’étaient réunis en secret pour effectuer ce rituel. Les mémoires d’Azell se finissaient là. Carlos le regardait avec une triste expression et tout devint noir. Ensuite, il se souvenait de fragments de mémoire, mais cela pouvait aurait pu être les effets secondaires de sa promenade à l’intérieur de ses rêves. Ce n’était pas quelque chose qu’il avait vécu dans le monde réel.

Donc, Azell ne savait pas où il s’était endormi, ni dans quelle situation il se trouvait.

‘D’abord, je dois sortir d’ici.’

Il n’allait rien trouver juste en y pensant. Après avoir pris sa décision, Azell essaya de pousser le couvercle du cercueil.

Il ne bougea pas.

“…….”

Il continua à essayer de pousser le couvercle du cercueil, et après un moment, Azell baissa son bras, épuisé. Vu le manque de mouvement quand il poussait avec toutes ses forces, il semblait que le cercueil n’allait pas s’ouvrir de l’intérieur juste en continuant à presser aveuglément. Peut être qu’il y avait un mécanisme magique qui l’ouvrira ?

 »Ughhh… »

‘Carlos, bâtard, pourquoi tu as fait quelque chose d’aussi inutile !’

Azell grinça des dents.

Cela n’avait pas d’importance qu’il était emprisonné ici s’il était encore dans le sommeil similaire à l’hibernation d’un dragon induit par magie. Cependant, maintenant qu’il était réveillé, ce serait déplaisant s’il ne pouvait pas sortir. L’air était ventilé donc il pouvait respirer, mais ne risquait-il pas de mourir de faim ?

‘Ok, je vais utiliser ma force pour ouvrir le cercueil et aller dehors.’

Azell ferma ses yeux et se concentra.

À l’origine, son corps avait une force inconcevable qui dépassait l’imagination humaine. S’il utilisait cette puissance alors il serait capable de bouger le couvercle en un souffle…
‘Uh ? Qu’est ce que c’est ?’

Azell regarda à l’intérieur de lui-même et fut surpris.

L’Énergie Spirituelle qui coulait dans son corps, qui était le pouvoir qui le faisait surhumain, avait disparue complètement.

‘Pas possible… Est-ce que j’ai tout utilisé pour maintenir l’hibernation ?’

Les animaux mangent énormément avant leur sommeil hivernal pour supplémenter leur subsistance. Puis durant le sommeil hivernal, ils utilisent toutes les réserves de graisse stockées avant de se réveiller.

Azell avait vécu la même situation. Il ne savait pas combien de temps il a dormi, mais il comprit qu’il avait utilisé toute sa force pour maintenir sa vie.

‘Non, ce n’est pas le temps de comprendre !’

Azell augmenta sa concentration, et se reprit brusquement. S’il ne pouvait pas trouver une façon de sortir d’ici, alors il allait mourir de faim. Quelle ironie se serait de mourir ici après avoir avec succès imité l’hibernation d’un dragon et balayé la malédiction.

 »Ok »

Azell sentit des morceaux latents de sa force à l’intérieur de sa asséchée Énergie Spirituelle. Avec une forte volonté, il les regroupa ensemble.

Ba-dump.

Son cœur battait.

C’était la preuve qu’il était encore en vie.

Son cœur continua à pulser et l’air qu’il respirait à circuler dans le reste de son corps via son sang frais et ses vaisseaux sanguins. Il était capable de maintenir l’état où son corps était en vie.

De plus, la pulsation du cœur était un art secret que les guerriers utilisaient. C’était la source de l’Ordre Spirituelle.

Chaque fois que le cœur pulsait, la vibration était propagée dans son corps et allait simuler son énergie. Puis la force magique qui s’écoulait avec l’énergie recevait la vibration et était amplifiée. Ce qui en retour procurait la force surnaturelle.

‘Je pense que c’est possible de le faire en une fois.’

Azell réussit à rassembler les fragments de force se trouvant à l’intérieur de son corps, et l’évalua avec précaution. C’était une faible puissance. Si quelqu’un avait seulement des compétences décentes, alors cette personne ne saurait pas quoi faire de cette faible quantité. Cependant, c’était Azell. Il pouvait utiliser la pulsation du cœur et la vibration des vaisseaux sanguins pour amplifier cette énergie. Il était capable de déployer une large force destructive en une fois. Quelque soit l’épaisseur du couvercle du cercueil, il avait le pouvoir de le détruire !

‘Faisons cela!’

Azell ouvrit ses yeux. Puis il étendit tous ses doigts.

C’était juste maintenant.

Ooh-ooh-ooh-ooh-ooh-oong!

Soudainement, des environs, un énorme montant de pouvoir s’inséra dans l’énergie d’Azell ! C’était un massif montant qui dépassait ce qu’il pouvait produire !

‘Kuk!’

S’il n’était pas prudent, c’était une situation où il pouvait mourir. Cependant, Azell montra une étonnante capacité à s’adapter. Il éparpilla le pouvoir qu’il était sur le point d’émettre. Il commença à circuler l’énergie, et il mixa avec le nouveau pouvoir injecté. Puis il devait le relâcher avant qu’il ne fasse des ravages dans son corps. Ses deux mains commencèrent à émettre une lumière d’un bleu profond. La luminosité de la lumière éclairèrent l’obscurité des alentours, et elle explosa vers le haut.

Kwa-kwa-kwa-kwa-kwa!

Accompagnant la lumière, l’air trembla et les environs s’illuminèrent vivement.

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Chapitre 1: Azell Zestringer (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s