Réincarné en Œuf de Dragon 41 : Rolling Race – Combat

Traducteur: SamiHuunter
Adapt & Check: Keyleth


 

Je ne perdrai pas de vue le lézard noir. Je cours à ma vitesse maximum.
Je creuse la terre, dépasse les arbres tordus, pour réduire au maximum la distance en moins de temps possible.

Plus de pitié.
Puisqu’il se débattrait s’il venait à se faire attraper vivant, je vais arrêter de jouer et y aller à pleine puissance.
Je vais l’avoir en un coup, ce satané Lézard Noir.

Alors que je m’approche, je continue d’accélérer rapidement vers lui.
A cause ded nombreux virages serrés que j’ai passé, si vous pouviez me voir, je suis d’une certaine manière dans un état désastreux. Je ne sais même pas si je ne vais pas mourir en le rattrapant.

Mais quand j’essaie d’accélérer, il fait des virages rapides et fonce sciemment vers des obstacles.

« Kishishii ! »

Puis le Lézard recommence à rire, et encore une fois, le gravier vole vers moi.

Voilà qu’il arrive ! [Tir d’Argile] !

Je voulais éviter les cailloux.
Même avec sa mauvaise précision, je suis une grosse cible.

C’était probablement une combinaison de ses compétences [Rouler] et [Tir d’Argile]. Je me demande si c’est la première fois qu’il l’utilise.
La raison pour laquelle je pense ça, c’est parce que le nombre de pierre envoyé est plus important qu’e la dernière fois.

J’essaie d’esquiver autant que possible, mais quand même, la puissance est assez importante et il parvient à me toucher.
Tout esquiver est impossible !
Seuls quelques cailloux me touchent.
Je venais juste de recevoir une puissante balle d’argile quand je me suis rendu compte qu’il s’était lui aussi stoppé. Mais j’étais préparé à être touché à la seconde où je me remettrais à le pourchasser.
J’ai perdu pas mal de vitesse mais je ne me suis pas arrêté, contrairement à lui.
Je recommence immédiatement une rotation complète pour regagner le temps perdu.

Attends encore un peu sale enfoiré !
Tu pensais pouvoir m’arrêter avec quelque chose comme ça ?!

Je m’écrasais contre les arbres et le recul me faisait rebondir comme une balle de ping-pong, et à cause de ça, mes points de vie ont été drastiquement réduits.
Puisqu’il restait tellement de terrain entre lui et moi, j’avais peur d’admettre que je n’avais aucun moyen de le rattraper.

En avançant, j’ai vu une falaise s’étendre devant, de l’autre côté du Lézard Noir.

Finalement, j’y suis arrivé !
Je courrais avec pour objectif de rester à sa hauteur jusqu’aux falaises, mais tout ça n’aura plus aucune importance si je rate ma chance maintenant.
Il y a une large courbe qui suit le précipice, je vais utiliser ça pour le piéger !

Ceci étant dit, je peux dire que le Lézard Noir a aussi des vues sur cette courbure.
Il veut certainement y aller pour pouvoir me tirer dessus avec la compétence [Tirs d’Argile].
Je serai incapable de me relaxer avant de remporter la victoire.

Même le lézard ne peut pas se concentrer entièrement sur [Tirs d’Argile] tout en courant.
En fait, il a encore plus ralenti la seconde fois qu’il me l’a envoyé.

Le Lézard Noir va concentrer son attaque [Tir d’Argile] au niveau du virage serré pour essayer de s’éloigner du danger.

Il ralentit sa vitesse de rotation et se prépare à utiliser sa compétence.

« Kishishishishi ! »

Il est en colère ! Si j’évite ça, c’est ma victoire !

Une pluie de cailloux et de gravats vole dans ma direction.
J’augmente ma vitesse et utilisant une petite butte comme une rampe et saute en l’air.
J’étends mes ailes tout en diminuant ma rotation, puis lance un [Souffle de Bébé] à la puissance maximale au-dessus de mon épaule.
Sautant de nouveau au sol, je me remets à tourner sur moi-même en l’air tout en augmentant constamment ma vitesse.
Ah !
Je me suis brûlé le ventre parce que j’ai lancé [Souffle de Bébé] depuis une position déraisonnable, mais j’ai été capable d’éviter les pierres en utilisant l’accélération de mon souffle.

Cependant, je ne peux rien contrôler parce que mon souffle m’a trop fait accélérer.
Tout autour de moi se déplacer trop rapidement pour que je puisse y comprendre quoi que ce soit.
J’ai essayé de corriger ma direction parce que je sais que je vais trop vers la droite.

Est-ce que j’ai touché le Lézard ?
Dieu, si tu existes, s’il te plaît fait que je le touche !

« Kiibyi ! »

Avec [Souffle de Bébé] à pleine puissance, je rentre dans le lézard et les deux compétences [Rouler] s’annulent.
Je m’écrase au sol tandis que mon adversaire vole dans la direction opposée.

Je glisse sur le sol, mon estomac raclant la terre.
La friction de mon ventre sur le sol me fait une brûlure atrocement douloureuse.

Bien, puisque je l’ai eu… Je vais juste m’en tenir au plan précédent.
Je dois juste capturer le Lézard afin qu’il m’administre l’antivenin.

Je regarde en direction du Lézard meurtri.
Il a été éjecté dans les airs, faisant une magnifique parabole.
C’est là que j’ai remarqué qu’il allait tomber de la falaise.

« Kibyi », « Kishii ! »

Le lézard lâche un crissement haut-perché alors qu’il se débat dans les airs.

Ma solution-miracle !
Ce n’est pas encore fini. Je peux encore faire pas mal de choses.
Est-ce que je le sauve, ou est-ce que je le laisse tomber ?

Alors que je [Roule], je rassemble mes forces et saute dans les airs en étendant les ailes. Je rebondis contre le corps du lézard.

Je l’attrape en le serrant dans mes bras afin de ne pas qu’il tombe puis j’atterris au sol de l’autre côté de la falaise.
Sans aucun équilibre à cause du poids supplémentaire, je me redresse avant de tomber par terre tout en gardant le Lézard Noir serré dans mes bras.

Le venin ne se répand pas tant que ça à travers mon corps grâce aux premiers soins que j’ai appliqués. Mais à cause de l’atterrissage violent au sol, les herbes qui recouvraient ma plaie se sont détachées.
Tout à l’heure, quand j’utilisais [Rouler], la corde d’herbe frottait contre le sol, mais le frottement l’a coupé
La douleur a été multipliée par mille.

« Agaa ! »

Ça fait tellement mal que je pourrais en mourir !!
Mon bras à enflée monstrueusement !
Quelque chose s’est cassée !
Avec tout ce sang qui gicle, on dirait que quelque chose s’est cassé, je vois même les muscles !
J’essaie de supporter la douleur et de garder le lézard dans mes bras.

Il était étendu sur les genoux de ses quatre pattes, m’observant agoniser avec ses yeux noirs.

Je ne peux pas me permettre de le laisser s’échapper à nouveau comme ça !
Qu’est-ce que tu me fais ?!

Rusé lézard venimeux, je t’ai attrapé ! Tu dois me donner l’antivenin !

Mon bras me fait mal, c’est super douloureux !
Avec un peu de temps et d’effort, je devrais être capable de me lever, bien que ce soit peu probable que je puisse me déplacer.
Si tu t’enfuis maintenant, ça serait vraiment pas drôle du tout !

Malgré les images en noir et blanc devant mes yeux, j’ai été capable de me relever, ne me demandez pas comment.
J’observais le lézard de haut. Il n’avait ni abandonné, ni prit la fuite, mais il restait là, à me regarder.

Il ne s’enfuit pas ?
Est-ce qu’il parade parce qu’il a gagné, ou alors est-ce qu’il me regarde souffrir avec en envisageant la fuite…?

C’est pratique puisqu’il ne court plus.
Même si je ne peux pas l’attraper… j’ai la tête qui tourne…

 

Chapitre précédent <~ ~  Sommaire  ~ ~> Chapitre suivant

Publicités

8 commentaires sur “Réincarné en Œuf de Dragon 41 : Rolling Race – Combat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s