Dragon Maken War 6 : Azell Zestringer (7)

Traducteur: TraducteurFou
Check: [      ]


 

‘C’est quelqu’un de bizarre.’

Le fait qu’il soit en vie alors qu’il ressemblait à ça était étonnant, mais si on y faisait un peu plus attention, il y avait d’autres choses étranges le concernant. Son accent était singulier. Il donnait l’impression de venir d’un lieu lointain, et la prononciation était un peu différente. À certains moments, il pouvait utiliser un vocabulaire démodé. De plus, sa réaction face aux mots prononcés était curieusement lente comme s’il ne comprenait pas ce qui était dit.

‘Je ne pense pas que ses oreilles soient endommagées.’

Dans tous les cas, il était définitivement un pratiquant de l’Ordre Spirituel. Il avait des difficultés à y croire, en voyant son apparence extérieure, mais il était peut-être un expert qui avait atteint une maîtrise relativement avancée.
Giles questionna son aide de camp.

« Que devient-il ? »

« Il n’a rien fait sortant de l’ordinaire. Après s’être nourri, il est allé se reposer. Cependant, il y a eu un surprenant évènement. »

« Qui est ? »

« On m’a dit qu’il avait rapidement changé après avoir mangé son déjeuner et son dîner. Il était émacié, mais maintenant il semble avoir un peu de chair. »

« Quoi ? Vraiment ? »

« Oui, tout le monde parle de ça. Les gens pensent que c’est un type de magie quelconque. »

« C’est intriguant. Je devrais le voir. »

« Dois-je venir avec vous ? »

« Non, je vais y aller seul. »

Après la conversation, Giles sortit du bureau et alla vers les baraquements médicaux,
où Azell se trouvait.

« Docteur militaire Rick, c’est le Centurion Giles. Puis-je entrer ? »

« Entrez. »

Après avoir entendu la réponse de Rick, Giles entra dans le baraquement. Cependant, contrairement à ce qu’il s’attendait, Rick ne le salua pas. Il était distrait et regardait un autre endroit.
Giles suivit le regard de Rick, et sans qu’il s’en rende compte, Giles écarquilla les yeux.

Devant lui se trouvait la vision d’Azell tête en bas avec sa chemise enlevée. Il faisait le poirier sur un de ses doigts de la main droite, avec trois petites pierres rondes empilées en dessous de son doigt. Dans cette position il faisait des pompes.
En une poignée d’heures, son corps de façon incroyable a retrouvé une partie de sa forme, mais son corps ne possédait pas beaucoup de muscles. Vu qu’il était si maigre avant, ses tissus musculaires ont fondu.
C’était hallucinant qu’il soit capable de faire ça avec ce corps. Après avoir atteint un certain niveau en tant que pratiquant de l’Ordre Spirituel, une personne développait une force et un sens de l’équilibre surhumain. De ce fait, ce n’était pas si surprenant de le voir faire des pompes tout en faisant le poirier avec un doigt. De plus, il a empilé trois petites pierres rondes, et un léger écart dans l’équilibre fera tomber les pierres. Giles n’avait jamais pensé
à faire ce genre d’exercice.

‘Je veux essayer.’

Quand Giles entra, Azell stoppa de faire des pompes, et il donna un petit coup du doigt sur lequel il était en équilibre. À cause de ce geste les trois pierres s’éparpillèrent dans différentes directions. Son corps fit un salto et il réussit à atterrir légèrement.

« Ooht-cha. Centurion Giles…. Non, dois-je vous appeler Sire Giles ? »

Entendant les mots d’Azell, Giles fut à nouveau surpris. N’était-il pas entièrement différent de l’aspect qu’il avait ce matin ? Sa voix était différente, mais ses yeux bleus et le rouge enflammé de sa chevelure étaient identiques. Si ces caractéristiques physiques ne correspondaient pas alors il n’aurait jamais pensé que c’était la même personne.

Giles dit, tout en cachant son malaise.

« Appelez-moi comme le voulez. Vous n’êtes pas un de mes subordonnés. »

« Alors je vais vous appeler Sire Giles. C’est plus court. »

« C’est bon. Dans tous les cas, c’était une technique d’entraînement plutôt amusante. »

« Je me souviens que je m’entraînais de cette façon. Mon corps est en mauvais était, donc c’est difficile. »

Azell se plaignit, en regardant son corps avec mécontentement.

« Comment avez-vous réussi à récupérer ainsi en quelques heures ? »

« J’ai mangé et bu beaucoup. Si on procure ce dont le corps a besoin alors le corps récupère vite. »

« C’est dur pour moi de croire que c’est la seule raison. Quand une personne est affaiblie, elle ne peut pas assimiler beaucoup de nourriture en une seule fois. Elle devra probablement manger lentement et donc progressivement recouvrer leur corps ? »

« Bien sûr, une personne doit avoir une capacité de digestion suffisante, et avoir le contrôle sur l’état de son corps. Sire Giles, vous n’avez pas vécu une situation extrême comme la mienne, mais si vous en aviez expérimentée une, n’auriez-vous pas été capable de faire la même chose ? Fondamentalement, les pratiquants de l’Ordre Spirituel apprennent à contrôler leur rythme cardiaque. Donc dans ce cas, ne seriez-vous pas capable de contrôler la circulation de votre sang ou votre sommeil ? »

L’Ordre Spirituel utilisait la pulsation du cœur comme source de pouvoir. Chaque fois que le cœur bat, il fait vibrer l’anneau de vie et la résonance fait bouger la force magique.
Si une personne pratiquait l’Ordre Spirituel alors il aura une technique qui lui permettra de manipuler les battements de son cœur. Tout en restant immobile, si elle voulait, elle pourrait faire battre son cœur à un rythme fou ou lentement comme si elle dormait.

Giles demanda, tout en étant amusé.

« Vous voulez dire que vous êtes capable d’étendre cette technique jusqu’au point de contrôler votre corps à un tel niveau ? »

« Bien sûr. Si vous pouvez manipuler votre rythme cardiaque alors vous devriez être capable de manipuler n’importe quel partie de votre corps. Contrairement aux personnes normales, en tant que Maître du Cordon, vous devriez être capable d’utiliser cette méthode pour contrôler votre corps. »

« Vous avez raison. »

Giles acquiesça de la tête.
Même s’il l’avait accepté, la transformation d’Azell était miraculeuse. Giles ne pouvait croire qu’un humain pouvait changer aussi drastiquement. Même s’il était un pratiquant de l’Ordre Spirituel, n’était pas tout simplement trop prodigieux ?

Cela avait fait depuis un bien long moment que son cœur n’avait pas battu aussi rapidement. Giles regarda directement Azell dans les yeux et dit.

« Hmmm. Azell Zestringer, voudriez-vous bien échanger quelques coups avec moi ?

De derrière ils entendirent une grande inspiration, le visage de Rick se rigidifia.

‘Sire Giles est devenu fou ? Ce matin seulement, Azell était sur le point de mourir, et maintenant un Chevalier réclame un affrontement ?’

Rick pensa seulement cela. En tant qu’expert guérisseur, ce serait impardonnable pour lui de le dire à haute voix.
Cependant, Azell sourit.

« Bien sûr. Si j’affronte un autre pratiquant de l’Ordre Spirituel, alors cela pourrait m’aider à récupérer de mon amnésie. Cependant, ma condition physique est un peu en désordre donc je ne serais peut être capable d’être un bon partenaire d’échange.

Il s’était écoulé 220 ans depuis l’époque où il était actif, et il était curieux de voir à quel point les chevaliers avaient changés. De quelles façons l’Ordre Spirituel et les techniques d’épée s’étaient améliorées ? Il voulait aussi savoir quel était le niveau standard d’un chevalier au temps présent ?
De ce fait, Azell de son point de vue, accueillait de tout son cœur la requête d’échange faite par Giles.

« Bien sûr, je ne demande pas une session de combat intense à quelqu’un qui a juste quitté son lit de malade. Plutôt qu’utiliser notre corps, affrontons-nous en montrant nos techniques en tant que pratiquant de l’Ordre Spirituel. Cela sera-t-il suffisant ? »

« Si c’est l’intention de Sire Giles, alors c’est bon avec moi. »

S’affronter ne voulait pas forcément dire qu’ils devaient combattre avec des épées. Il y avait d’autres façons pour se livrer combat. L’Ordre Spirituel avait une grande variété de moyens différents pour s’échanger des coups.
Giles dit.

« Alors donnons-nous rendez-vous demain après le déjeuner. »

Après le départ de Giles, Rick en fronçant des sourcils demanda à Azell.

« Tu vas vraiment affronter Sire Giles ? »

« Oui, je peux bouger mon corps correctement, donc il ne devrait pas y avoir aucun problème ? »

« Sire Giles est jeune, mais ses compétences ne sont pas ordinaires. Personne ne connaît vraiment, mais il n’est pas une mince affaire. Je te préviens…. »

« Je le sais déjà. C’est pourquoi j’ai choisi une méthode d’échange où on ne peut pas de se blesser mutuellement. Donc ne t’inquiètes pas. »

« Bon sang. Tu es un patient, mais tu es si vantard devant un expert guérisseur. »

« Est-ce que je ressemble à un patient ? »

Azell plia ses deux bras pour mettre en évidence ses muscles et prit la pose. Cependant, sa chair était pleine d’eau donc aucun muscle n’était visible.

« ….. »

Rick commença à le fixer, Azell détourna le regard embarrassé.

« Merde. Attends juste quelques jours. Je vais te montrer des abdos merveilleux! »

« Si obtenir des muscles étaient si facile, alors tous les hommes dans le monde seraient musclés. »

Rick renifla avec dédain, Azell répliqua.

« Penses-tu qu’une autre personne peut gagner autant de chair en un jour ? »

« Personne… probablement. »

« J’ai été capable de le faire. En quelques jours, je serais capable de me muscler. »

« …….. »

Rick resta sans voix quand il regarda l’attitude d’Azell, qui était pleine de confiance sans aucune preuve.
Azell sourit avec ironie tout en demandant.

« Donc quel âge a Sire Giles ? »

« Il devrait avoir 19 cette année. »

« Il a seulement cet âge ? Ah, il a certes une très jeune apparence, mais tout de même. »

« Cela n’a même pas fait une moitié d’année qu’il a rejoint notre unité. Cependant tout le monde reconnaît ses compétences. »

Durant ce temps, même si Giles était un Centurion, il participait dans les patrouilles de la forêt de Balan pour apprendre comment travailler avec la troupe. Il se présente comme une personne sérieuse.
Puis, il montra d’excellentes capacités en éliminant des monstres, et les soldats sous ses ordres furent impressionnés par ses actions. Au début, ils n’étaient pas enthousiastes d’avoir un chevalier débutant comme officier supérieur. Cependant, ils l’ont tous accepté et le suivent maintenant.

« Nos troupes affrontent des monstres assez fréquemment donc les compétences sont appréciées. Il était sérieux et doué, donc il a été immédiatement reconnu. »

« Donc c’est comme ça. Il a réalisé beaucoup de choses pour quelqu’un de 19 ans. Comment sont ses compétences par rapport aux autres chevaliers ? »

« Je ne suis pas trop sûr à ce sujet. Il devrait être autour de la moyenne. S’il est capable de se comporter comme le Centurion de notre troupe alors il ne peut pas être d’un bas niveau. Les autres chevaliers ne sont pas normaux. »

Bien sûr, qu’ils sont comme ça. Les troupes sont constamment confrontées à des monstres, et doivent les tuer.
Azell rétrécit légèrement ses yeux.

‘Je veux voir les autres chevaliers…. Pour son âge, c’est un grand accomplissement de devenir un Maître du Cordon, mais je n’ai aucune idée au sujet des standards d’appréciation de ce temps.’

À l’époque d’Azell, les Maîtres du Cordon n’étaient pas rare.

Le roi Atein de la race des Dragons-Démons et son armée étaient une calamité qui menaçait l’existence même de l’humanité. Devant eux, les humains luttaient désespérément. De nombreux guerriers mourraient chaque jour et seuls les plus forts survivaient.
Le manque de force militaire força tout le monde à partager les techniques secrètes qu’ils avaient amassées. Si quelqu’un semblait avoir des aptitudes, alors on partageait librement avec lui les techniques secrètes.
La qualité des chevaliers devint clairement meilleure qu’avant la Guerre des Dragons-Démons.
Cependant, même dans cette période, il était rare de voir quelqu’un dépasser à 19 ans le niveau d’un Maître du Cordon. D’après la mémoire d’Azell, il y avait moins de 10 personnes.

‘Mais, si on ajoute un année supplémentaire alors le nombre double.’

Cette année d’écart faisait une énorme différence.

‘Hmm, je pense que je vais devoir découvrir cela lentement.’

Il mit de côté la question sur le sujet auquel il réfléchissait depuis un moment, et recommença à s’entraîner. Il utilisait son autre bras. Bien sûr, il avait empilé les trois pierres et tout en faisant le poirier sur un doigt, il commença à faire des pompes.

Rick était pétrifié par cette vision, il se mit à marmonner à lui-même.

« Bon sang. Tu fais des choses hallucinantes, mais… Pourquoi je ne peux que penser que tu es un gars bizarre ? »

Azell pouvait seulement rire à cela. Il continua à s’entraîner sans dire un mot.

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Dragon Maken War 6 : Azell Zestringer (7)

  1. sympa ^^

    petite erreux, un retour a la ligne au milieu d’une phrase vers le 4 eme paragraphes ( il est gros)
    n’avait jamais pensé
    à faire ce genre d’exercice.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s