Death March Interlude 4-1: La Conversation d’un Certain Maître et de son Vassal

Traducteur & Adapt: Soreyawari
Check: Nekoyashiki-san


Hey! Désolée pour le retard en ce moment, faut dire que j’ai toujours l’impression que mes vacances sont encore plus remplies que les jours de cours… Ou plus de flemme ^^?

Allez je vous laisse avec un petit interlude sans Satou pour changer…


 

« — Comme cela a été dit, avec la coopération de tous les temples et des magiciens, le labyrinthe ne s’étendra pas vers la Cité, et aussi longtemps que la cérémonie est maintenue, la barrière tiendra. Dans le futur, afin de renforcer la barrière, nous construirons plusieurs monuments sacrés dans le quartier Est. Veuillez signer ces documents pour l’obtention de ces espaces. »

Le bureaucrate au cheveux blancs, consul du Comte, Ortes, lu le rapport en ajustant son monocle. (ndc: Megane Maniacs ! ^^)

« Alors, il est utilisable ? Ce labyrinthe ? »

Un homme pencha son corps en avant sur le bureau avec un air enjoué — le Comte de Seryuu.
“Le Labyrinthe peut-il être commercialisé” demanda-t-il. ( ndc : MONEY ! 😄)

« Les trois grands temples, Parion, Garleon et Tenion ont dirigé des cérémonies pour déterminer cela et les résultats sont『ġēse』,『ġīse』, et『ġēse』. C’est relativement favorable. »

Le consul s’arrêta là, et ajouta, “Cependant”.

« Nos experts ont relevés de multiples problèmes.
– Le premier doit être le fait que l’entrée est à l’intérieur de la Cité.
– C’est exact. Les autres labyrinthes ont montré que des monstres pouvaient en déborder après quelques années. C’est pourquoi, il est nécessaire d’avoir quelque chose pour faire barrage au cas où cela arriverait.
– Des murs supplémentaires à l’extérieur de la barrière huh… une quantité conséquente de dépenses. Comme nous avons déjà la carrière d’il y a trois ans, il ne nous manque que les ouvriers hein.
– Oui, et nous venons d’obtenir des esclaves hommes et femmes qui paraissent capables des vendeurs d’esclaves. »

Le Comte devint dubitatif en écoutant le consul.

« A-t-on besoin d’acheter des esclaves pour ça? N’a-t-on pas déjà assez de main-d’oeuvre ?
– Le peuple est agité, nous utiliserons les esclaves jusqu’à ce que des murs temporaires soient finis. Une fois que nous aurons fini de les utiliser, nous pouvons juste les mettre à la mine. Ou faire de ceux qui sont obéissants des soldats. »

Le Comte considéra l’investissement demandé avant de décider. Si un labyrinthe peut régulièrement fournir des coeurs magiques, le croissance économique d’un Comté augmentera sûrement rapidement.

« Avez-vous bloqué l’entrée pour le moment ?
– Nos experts disent qu’il est dangereux de la bloquer complètement.
– La raison ?
– Ça pourrait ruiner un pays ont-ils dit.
– Vous voulez parler du『Cauchemar d’Ishtan』? Je pensais que ce n’était qu’un mythe, ça c’est vraiment passé ? »

Il y avait un pays appelé Ishtan il y a 200 ans. Le pays avait subi des dégâts importants de monstres apparus d’un labyrinthe. Le roi qui s’en inquiétait invita un magicien célèbre pour sceller l’entrée du labyrinthe. Pour avoir fermer sans problèmes le labyrinthe et fait disparaître la menace des monstres, le roi fut célébré en tant que roi sage. Cependant 10 ans plus tard, le sceau fut brisé par un tsunami de monstre qui en déborda et détruit le pays entier en un jour.

« Ishtan n’a-t-il pas été sauf pendant 10 ans? Alors ça ne devrait pas être un problème de la fermer un peu, non ?
– Oui, nous ne pouvons le garantir, mais normalement ça devrait aller.
– D’accord, alors fermez l’entrée du labyrinthe jusqu’à ce que la construction des murs intérieurs soit finie.
– Je vais faire faire ça tout de suite. Veuillez signer ce document. »

Le consul lui tendit le document qu’il avait préparé à l’avance.
Le Comte le signa en le lisant et continua de parler avec le consul.

« Il y a un autre problème concernant le labyrinthe.
– Qu’y a-t-il ?
– Le Maître du Donjon était le démon supérieur qui a attaqué le château il y a quelques temps. »

Le Comte se défait de son visage intense, et demande sans expression au consul.

« Vous êtes catégorique?
– Oui, un soldat magicien qui avait participé à la défense du château était sur place. De plus, le prêtre assistant de Garleon, Nebinen, a témoigné de la puissance du démon.
– Fumu, je ne sais pas quel est le but du démon, mais nous avons obtenu des réponses de l’oracle. On n’y peut rien si on est anxieux. »

Le consul fronce des sourcils pendant un instant mais reprends son aplomb.

« Nous somme contraint de prévenir le roi à propos du labyrinthe, comment choisirez-vous les représentants?
– Ouais, si je ne me trompe pas, un des survivants du labyrinthe est un noble.
– C’est le Vicomte Belton.
– Alors que ce soit Belton et quelques autres bureaucrates.
– Entendu. Je vais faire envoyer un messager pour informer le Vicomte Belton. »

Le consul fit sommer son subordonné et lui dit d’aller préparer la lettre pour le Vicomte en ajustant son monocle. (ndc : MEGANE ! 😄 )
Le rapport en lui-même a en fait déjà été envoyé au royaume avec le miroir magique. Mais il est considéré comme approprié qu’un noble soit le messager pour faire un rapport direct au roi.

« Est-ce là tout ce qui concerne le labyrinthe ? »

Vérifie le Comte en caressant son bouc qui ne lui va vraiment pas.

« Non, je me demandais si on pouvait envoyer des équipes d’inspection à la Cité Labyrinthe, Selbira.
– Apprendre des pionniers hein. Combien de personnes pensez-vous que nous devons envoyer ?
– Quatre groupes dont 2 groupes d’unités militaires, un groupe de marchands et un groupe de citoyens ordinaires ce serait bien. Faisons-leur ramener le savoir-faire des problèmes d’ordre public, taxes, et structure d’une guilde d’explorateurs. Si possible, j’aimerai qu’ils invitent des explorateurs de haut rang pour enquêter sur le rang de notre labyrinthe.
– Des citoyens ordinaires? Y a-t-il une importance dans l’envoi de roturiers? »

Le Comte demande dubitatif.

« C’est de ma faute, je n’aurais pas du les appeler citoyens ordinaires. Je voulais dire “des débrouillards de la rue” »

Le Comte qui apparemment semblait complètement d’accord avec la réponse du consul donna l’autorisation exagérément.

« Excellent, je vous laisse la sélection du personnel. Dites moi quand vous avez vos candidats.
– J’accepte respectueusement. »

« Avez-vous été capable de saisir l’identité du héros au masque d’argent ? »

Le public l’appelle héros, mais personne ne connaît son identité. Comme le Comte ne peut pas laisser passer une existence pouvant égaler le démon supérieur se cachant dans cette Cité, il n’avait pas seulement envoyé ses enquêteurs officiels, mais aussi les espions du consul enquêter.

« Nous avons réussi à réduire le nombre de candidats, mais nous manquons de preuves concluantes.
– Qui et qui ?
– Le premier candidat est Sire Kigori des chevaliers. Il possède de la magie de renforcement physique et une compétence de force herculéenne. Il n’était pas de service donc il était resté chez lui ce jour-là. Il y a beaucoup d’autres choses qui correspondent comme ses longs cheveux blonds, mais il aurait dû s’en vanter d’avantage s’il était vraiment le masque d’argent.
– Ouais, c’est un homme narcissique, n’est-ce pas ?
– Le deuxième candidat est Yasaku-shi l’explorateur. C’est un guerrier de niveau 45. Il n’est pas seulement de niveau élevé, mais aussi équipé de diverses objets magiques, donc il peut potentiellement supporter les attaques du démon. Il a l’habitude de combattre des monstres et des démons. Cependant, ses cheveux sont noirs.
– Que faisais un tel homme dans ce genre d’endroit frontalier ?
– Votre excellence, s’il vous plaît arrêtez de dévaloriser votre propre territoire. » (ndc : je pensais pareil ! ^^)

Le Comte rit en exprimant sa gratitude.

« Son but est probablement les écailles de dragon de la Vallée des Dragons.
– Est-il suicidaire ?
– Non, ce que j’ai dit n’est pas vraiment correct, il vise probablement les dragons qui font leur nid à l’écart de la Vallée des Dragons. Comme on pourrait s’y attendre, il n’y a aucune chance qu’il revienne vivant s’il va à la Vallée des Dragons.
– Ouais, il serait déjà fini juste avec les tribus écaillées avant même d’avoir rencontré un dragon. » (ndc : devinez qui en est revenu vivant~ ^^)

Le consul s’éclaircit la voix et retourna au le sujet principal.

« La conversation a dérivé. Le troisième candidat est le compagnon de Yasaku-shi, l’épéiste magique, Tan-shi. Il est blond, mais il est impossible qu’il ait pu combattre le démon supérieur en étant seulement capable d’utiliser de la magie de renforcement physique.
– C’est vrai, ce n’est pas comme si l’adversaire était insensible à la magie. (ndc : bin en faite…)
– De plus, les explorateurs se battent habituellement en groupe. »

Après avoir été perdu dans ses pensées pendant un moment,

« Je vois, effectivement nous manquons de preuves irréfutables pour déterminer qui est le masque d’argent.
– Oui.
– N’y a-t-il aucun autre candidat ?
– Ce n’est pas qu’il n’y en a pas, mais à part les trois cités précédemment, il est impossible qu’avec leurs capacités…
– Ils cachent peut-être leur véritable pouvoir, vous savez ? »

Le Comte sourit.

« Il y a quatre personnes que nous avons écartés. La première est le bâtard du précédent Comte, Ratts-dono. Il était présent aux deux tumultes. Ses cheveux et sa taille correspondent. Il a aussi besoin de cacher ses vraies capacités et son identité. Cela dit, quelqu’un comme lui resterait probablement spectateur jusqu’à la fin.
– C’est vrai, mon beau-frère est ce genre de personne. »

Le diabolique visage de son beau-frère flotta dans l’esprit du Comte. Il avait l’air maléfique comparé à la vraie personne, probablement à cause de la longue discorde entre eux.
Il n’avait pas de relation avec le masque d’argent, mais comme il était présent aux deux incidents avec le démon, le Comte ordonna au consul de garder un oeil sur lui.

« Le deuxième est l’alchimiste, Akabana-dono. Il portait la même robe que le masque d’argent, il avait même un masque d’argent chez lui. Il était présent le jour de l’incident, on a vu son visage au centre de secours.
– Hou ? C’est suspect. »

Le consul secoua la tête aux mots du Comte.

« Cependant, un masque d’argent n’est pas un objet inhabituel. Parce qu’il était utilisé pendant le festival de la moisson pour chasser le démon, il y a probablement plus de 10 boutiques qui en vendent.
– Fumu, était-ce un homme qui se battait ?
– Non, la silhouette était fine et la peau anormalement pâle. Ça n’allait pas avec la force que le masque d’argent a révélé. Un de mes amis a témoigné.
– Peut-être a-t-il bu une potion pour modifier son corps ?
– L’ancien confirme l’existence d’une telle potion mais le contre-coup est tellement fort que c’est suicidaire pour une personne en bonne santé d’en boire.
– Je vois. »

Même si c’était possible, si la potion estropiait le corps, alors il n’y aurait plus de raison pour ce battre. La Comte pensa ainsi et s’intéressa au candidat suivant.

« Le troisième est un homme prénommé Uusu qui fait partie d’une guilde criminelle appelée le Rat Brun.
– C’est quelqu’un à l’exact opposé d’un héros.
– Cet homme a un physique et des cheveux similaires et il a été confirmé qu’il était présent pendant les deux incidents. De plus, celui qui portait le bras du démon pendant le tumulte de la rébellion c’était cet homme.
– Hou ? Aurait-il sectionné le bras du démon et s’est fait posséder ?
– C’est une possibilité. »

Le consul prit un fin document de la pile qu’il tenait et le donna au Comte.

« Une hypothèse est arrivée de l’ancien. “Le démon qui a possédé l’homme appelé Uusu ne serait-il pas un démon différent de celui qui a attaqué le château ?” A-t-il dit.
– Que deux démons supérieurs apparaissent en même temps, n’est-ce pas impossible ?
– Peut-être que c’étaient des démons cachés dans l’espoir de créer un labyrinthe, il a dit.
– Et puis ils se sont battus entre eux parce que l’un d’entre eux a empiété sur le territoire de l’autre, c’est ça ?
– C’est ce qui est écrit dans cette hypothèse.
– Quelle est la part de vérité dans ce que le Tonnerre-ojisan a dit ? »

Le Comte mit une main sur son menton en réfléchissant. (ndc : La barbe ! L’une des romances de l’homme ! ^^)
Si cette théorie avait été dite par quelqu’un d’autre, alors ils en auraient rit ensemble, mais l’ancien dont le consul parlait— le Comte l’appelait Tonnerre-ojisan, était le magicien majeur sur ce territoire et même dans le royaume il était un des cinq plus puissants. Même si ce qu’il avait dit semblait absurde, cela ne pouvait être ignoré.

« Bon alors, vu qu’il n’y a pas de preuves je ne peux pas le dire avec certitude, mais si c’est la vérité alors beaucoup de choses prennent du sens.
– Comme l’endurance anormale ?
– Oui, alors qu’il échangeait des coups de poings avec le démon, il a reçu une attaque concentrée de 30 magiciens et il en est ressorti indemne. Il ne peux pas être humain. »

C’était possible avec certains objets magiques, mais le Comte et le consul n’en savaient rien.
Les trois premiers candidats mentionnés ne peuvent pas remplir ces conditions non plus, donc ils sont exclus.

« Si c’était un démon, alors cette question est résolue hein.
– Le leader des chevaliers qui commandait pendant la bataille a aussi dit ceci『Il était fort, cela ne fait aucun doute, mais ses mouvements étaient ceux d’un amateur.』
– Un démon supérieur qui n’est pas habitué au combat hein…
– Ou peut-être, était-il perturbé par les différences entre le corps possédé et son vrai corps… »

Si d’autres démons pouvaient se cacher, alors la menace ne pouvait être ignorée.
Le Comte pensa et traduit cela en action.

« Okay, arrêtez tous les membres de la guilde du Rat Brun. Enquêtez soigneusement sur tout ce qui concerne l’homme appelé Uusu.
– Entendu. »

« Ah oui, j’ai failli oublier le dernier candidat. »

Le consul sortit un rapport du paquet de document.

« Il s’appelle Satou, un marchand auto-proclamé.
– Auto-proclamé ?
– Oui, la personne s’est présenté en tant que marchand mais personne dans la guilde marchande ne le connaissait, et il n’a fait aucune affaire pendant son séjour dans la Cité de Seryuu. »

Le Comte dont l’intérêt avait été piqué répliqua.

« Est-ce un espion d’un autre pays ?
– Non, son jeu d’acteur est trop mauvais pour qu’il soit un espion. Les seules choses qu’il a faites un fois arrivé dans cette Cité sont du tourisme et des rendez-vous galants avec des femmes. Il semble assez riche mais il n’a rien fait d’autre que s’amuser. (ndt: LOL / ndc : laissez-le respirer le pauvre ! Il a passé des jours sans voir personne après avoir changé de monde et d’apparence ! ^^)
– Du tourisme ? Dans cet endroit… une Cité avec pratiquement aucune attraction touristique ?
– Oui, c’est un bon moyen pour jeter un coup d’oeil aux infrastructures et à la route afin de vérifier le pouvoir d’une nation, mais c’est trop voyant.
– C’est vrai, je n’ai jamais vu personne aller faire le tour de cette Cité de Seryuu. »

Le consul continua ce qu’il disait après s’être éclairci la gorge.

« Cette personne était comme les trois autres présent pendant les deux incidents, et c’était un survivant du labyrinthe.
– Auto-proclamé marchand, mais en fait un explorateur eh? »

Le Comte trouvait cela amusant.

« Et bien, d’après le Vicomte Belton.『Il commandait parfaitement les esclaves demi-humaine, mais la personne en elle-même est médiocre. C’est un lâche qui n’a même pas équipé d’épée, ne pouvait pas utiliser la magie, et ne faisait qu’envoyer discrètement des pierres de derrière des esclaves demi-humaines.』A-t-il dit.
– Est-ce une connaissance du Vicomte Belton ?
– Plutôt qu’une connaissance, c’est l’homme qui a secouru le Vicomte Belton quand il a été capturé par des monstres.
– Hou, devrions-nous lui donner un genre de médaille ?
– Je pense que ce n’est pas nécessaire, vu que le Vicomte lui-même lui donne une récompense… »

Le Comte hoche la tête en revenant au sujet principal.

« Même sans force de combat, il a été capable de s’échapper du labyrinthe. Nous devrions considérer qu’il doit avoir un genre d’expérience.
– N’est-ce pas juste parce que les esclaves demi-humaines étaient fortes ?
– D’après la vérification avec la pierre de Yamato, elles sont toutes niveau 13, autour du niveau d’un chevalier moyen. »

Le consul fait son rapport simplement. Son expression ne montre pas s’il fait de la discrimination envers les demi-humains.

« Tout ses esclaves ? Ce n’est pas juste une esclave qui est au même niveau qu’un chevalier moyen ?
– Oui, les trois.
– Ça c’est un sacré potentiel de combat.
– Oui, comme ce sont des esclaves demi-humaines, elles ne sont pas autorisées à porter d’armes à l’intérieur de la Cité donc il n’y a pas de problème concernant l’ordre public, mais c’est extraordinaire pour les gardes d’un marchand auto-proclamé. »

Le Comte réfléchit alors que le consul attends son maître.

« Le fils d’un noble, ou le fils d’un riche marchand… Non, ce n’est pas possible, quelqu’un comme ça aurait des humains comme gardes. Le prince d’un royaume perdu…
– Je pense que vous tirez des conclusions hâtives sur celui-là.
– Vous avez raison, c’est amusant de deviner son identité mais ça n’a aucune importance.
– Oui.
– Allons engager des personnes pour l’équipe d’inspection pour la Cité Labyrinthe.
– Vous êtes sérieux à ce propos ?
– Notez les candidats.
– Entendu. »

« Cependant, le jour après son arrivée à la Cité de Seryuu, il était à l’endroit où le démon a attaqué, de plus, le lendemain, il était présent pendant la rébellion, et encore plus, il a été entraîné dans le labyrinthe. Quel homme malchanceux.
– Si cet homme fait entrer des démons, alors nous devrions l’expulser de ce territoire…
– C’est impossible, Nebinen a assuré qu’il a arrêté la rébellion, trouvé qui était le cerveau derrière celle-ci et discerné qui était le démon. »

Le Comte leva les yeux en entendant le rapport du consul.

« C’est un homme plutôt compétent. Si ce que Nebinen a dit n’est pas un mensonge…
– Ce n’est pas juste Nebinen-dono, un soldat magicien qui était aussi présent a affirmé la même chose.
– Fumu, un homme mystérieux hein… Je suis intéressé mais je ne peux pas prendre de temps libre pour le rencontrer.
– Oui, vu que vous devez réorganiser l’armée du territoire, reconstruire la Cité détruite, l’isolation du labyrinthe et d’autres choses qui s’accumulent. »

Le Comte semblant vouloir faire un méfait, sourit en tordant ses lèvres.

« À propos de cette médaille de tout à l’heure.
– Allez-vous vraiment lui en donner une ?
– Non, pas une médaille, donnons-lui le titre de gentleman.
– …Un rang à la cour, c’est ça ? »

Le consul est particulièrement troublé par les mots du Comte et ses mots sont teintés d’irritation.

« Ça ne vous dérange pas, n’est-ce pas ? C’est un rang que l’ont donne à 10 personnes tous les ans. On a pas besoin de lui offrir un poste ou une pension non plus. Au mieux, ses privilèges sont d’être au plus bas de l’échelle des nobles et dispensé de taxes.
– Donner à une personne de naissance et parents inconnus, un rang, votre vassal qui vous a servi pendant des générations s’y oppose. » (ndc : ça leur fait quel âge alors s’ils sont là depuis des générations ? ^^)

Le Comte avait anticipé l’opposition du consul et exposa solennellement ses raisons.

« Il a sauvé le plus vieux de mes vassaux, la vie du Vicomte Belton, arrêté la rébellion, et découvert le plan du démon. N’est-ce pas là assez d’accomplissements ?
– Je n’ai rien à redire concernant ses accomplissements mais…
– De plus, je ne lui donne pas un rang de Vicomte ou de Baron, mais un faux rang noble de gentleman. »

Le consul se rendit compte que le Comte n’était pas sérieux en voyant son visage.

« Cessez de plaisanter s’il vous plait. Nous sommes dans un moment important pour que le Comté ait une progression rapide.
– Pardon, excuse-moi. Je m’amusais à imaginer quelle tête ferait mon vassal si je donnais un rang de cour à un vagabond… »

Réprimandé par le consul, le Comte s’excusa.
S’étant détendu avec une blague, le Comte et son consul passèrent au point suivant à l’ordre du jour. Leur nuit serait longue.

 

Chapitre précédent <~ ~  Sommaire  ~ ~> Chapitre suivant

Publicités

7 commentaires sur “Death March Interlude 4-1: La Conversation d’un Certain Maître et de son Vassal

  1. sympas le chapitre avec des hypothèse farfelu
    donnez lui son titre et vite il le mérite
    en tous cas merci pour le chapitre sa occupe les jours d’insomnie on voit plus le temps passer
    bonne chance pour le prochain soreyawari-chan (/^_^)/

    J'aime

  2. merci pour cette interlude
    si les interlude ne son pas des point de vu d autre personnage de l histoire principal
    cet pas mal
    mais si ce son des PDV des 5 fille de satou cet moins bien vu qu on sais ce qu il se passe

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s