Concernant ma Réincarnation en Slime 4: Premier Ami

Traducteur: Kairos
Adapt & Check: Soreyawari


Hey! Désolée pour le retard!
On a aussi eut la réapparition de Ducky donc bientôt Dragon Maken War et Galactic Dark Net! Et le Death March d’hier que je suis en train de finir…
Et sur ce, je vous laisse avec un chap que beaucoup attendaient depuis longtemps…


 

À vrai dire, j’étais surpris.
Vraiment désolé de t’avoir appelé un sentimental.
Aucun doute là-dessus : il est dangereux. Je vais mettre mon attitude impolie sur le compte de mon impossibilité à voir… Non pas que cela y changera quoi que ce soit.

(Oï. Te souviens-tu de notre promesse ? … Et puis, pour toutes ces plaintes, tu l’as apprise plutôt vite.)

(Bien sûr~! Je plaisantais juste. Je peux voir les alentours, et je peux aussi entendre les sons. Merci !)

(Hé. Par contre, ça aurait pu prendre plus de temps pour l’apprendre…)

Bon, ça devrait aller pour moi.
J’ai été un peu effrayé, mais je ne peux pas être indifférent au fait que ce dragon ait été aussi sympa avec moi.
De plus, il se sent juste vraiment seul.
En un regard, on peut voir qu’il a pas mal perdu. Un peu comme « l’ogre rouge qui pleure ». (ndt: voir note en bas)

(Et donc… que vas-tu faire maintenant ?)
(Hum… Je pense que je vais explorer le coin pour trouver des camarades Passe-Monde, mais ce n’est pas grave si je n’en trouve pas.)

En trouver quelques-uns serait bien, mais seulement si on est en bons termes.
Et puis, vu que je peux enfin voir, je pourrais également aller voir le monde.
Le monde paraît si grand maintenant.
Plus besoin de mastiquer de l’herbe pour tuer le temps.

Mais… ce dragon.
On dirait qu’il ne peut même pas bouger le moindre muscle.
Et vous me dites qu’il est resté ainsi pendant 300 ans ?

(D’ailleurs, Veldora-san, tu as mentionné que tu as été… scellé ?)
(Mmh ? Ah, oui. J’ai fait l’erreur de sous-estimer une petite nuisance… J’y serais allé à fond, je n’aurais pas été vaincu !)

Curieusement, la manière dont il annoncé « vaincu » sonnait plus avec fierté qu’autre chose.
Honnêtement, on ne dirait pas vraiment qu’une épée, ni une lance, et certainement pas la magie, puissent même blesser ce gars, mais…

(Était-il vraiment si fort ?)

Quelle bête pourrait possiblement être plus forte que lui ?
Le monde extérieur est plus effrayant que je ne le pensais !… Probablement.

(C’est le cas. Fort, en effet. Habillé de protection divine, le « héros » de l’humanité.)

Héros.
Je suis plutôt familier avec le terme issu de l’univers vidéoludique.
Récemment, la ligne d’intrigue de type « se retrouvant par hasard avec le statut de héros » est devenu populaire mais je ne me rappellais pas qu’ils soient aussi surpuissants. Dans ce monde, il semblerait qu’ils sont réellement fort.

(À propos, le héros s’est désigné comme « l’Invoqué ». Se pourrait-il que le héros vienne de ton monde ?)

(Eh ? Non, non ! Personne n’est aussi fort dans mon monde !)

(Non, les Passe-Mondes possèdent typiquement dans ce monde un pouvoir spécial. C’est ce qui sert de pouvoir afin de graver leurs âmes ici-bas.
« L’Invoqué » possède sans aucun doute un pouvoir spécial. Plus probablement, il détient une sorte de compétence unique.
Différentes de celles qui se retrouvent là par hasard, les âmes invoquées sont particulièrement fortes.
La probabilité de succès avoisine moins de 0,03% mais l’invocation a réussi dans le cas de ce héros.)

(Quand tu parles d’invocation, tu veux parler de l’appel de quelque chose d’autre part avec de la magie ?)

(Comme tu dis. Cela consiste en un rituel de trois jours impliquant trente personnes. La probabilité de réussite est basse, mais le succès amène typiquement une arme puissante.)

(Huh ? Arme ?)

(Oui. L’invocateur grave une malédiction au sein de l’âme de l’invoqué pour empêcher toute rébellion.)

(C’est quoi ça ?! Les personnes invoquées ne sont-elles pas reconnues en tant qu’êtres humains ?)

(Humains ? … Ceux qui sont passés d’un monde à l’autre s’en plaignent parfois. Ce type de chose n’est rien d’autre qu’illusion ici. La loi du plus fort, ceci est l’unique vérité en ce monde.)

Je vois… Il est assez difficile d’adhérer au principe des invocations de ce monde avec les principes du mien en tête.

(Dans ce cas, les Passe-Mondes pourraient-ils être aussi traités comme des esclaves ?)

(Cela dépend des personnes. Elles ne reçoivent pas l’ “enchantement qui repousse les Monstres” – ce qui l’ont reçu vivent une vie tranquille ou deviennent aventuriers, ou quelque chose comme ça.
Franchement, parmi les nombreux ennemis que j’ai repoussés, pas mal d’entre eux venaient d’un autre monde ! Fuhahaha !!!)

(En d’autres termes, le travail forcé est seulement limité aux invocations, huh ?)

(Je ne sais pas s’il est approprié d’appeler cela « travail forcé »… mais soit.
Je connais beaucoup de choses sur les humains, mais certainement pas tout.)

(C’est normal, j’aurai du le savoir… Désolé.)

En fait, pour un dragon il semble extrêmement informé.
Quoi qu’il en soit, juste discuter semble le rendre si joyeux et il répond à n’importe quelle question.
Donc pour l’instant, le dragon et moi allons continuer notre conversation.

Sur la façon dont il a combattu le héros.
Sur à quel point le héros était fort.

Une peau blanche.
Des petites lèvres, d’un pourpre profond.
De longs cheveux noir de jais.
Pas trop grande, menue et un physique mince.
Et malgré le fait que ses yeux restaient cachés par un masque, il demeurait clair que le héros était magnifique.
Une femme.

Donc… C’est sont apparence qui l’a eu ? Quand je lui ai demandé cela, « Ne raconte pas n’importe quoi ! » fut sa réponse fâchée.

Elle portait une lame étrangement incurvée – appelée « katana »– et se battait sans bouclier.
Compétence Unique [Rupture Certaine].
Compétence Unique [Prison Éternelle].
Avec ces compétences, et toutes les formes de magie, elle m’a écrasé ! – ainsi s’exclama-t-il joyeusement.

J’ai compris l’histoire mais, ce dragon, il aime juste les humains, hein.
Il les appelle menu fretin et déchet mais il semble qu’il n’en a jamais tué un seul.
Du moins ceux qui n’ont pas éveillé sa colère.

Cette unique fois-là,
300 ans auparavant, après un certain incident, il réduisit une ville en poussière.
Et à cause de cet incident, le héros fut dépêché, et Veldora fut scellé.
Par la compétence [Prison Éternelle] du héros.

Je doute de pouvoir comprendre les sentiments du dragon.
Plus que d’être les émotions de quelqu’un d’autre, l’imagination ne peut finalement guère conduire à de la vraie sympathie.
Mais je peux au moins dire qu’il n’est pas un mauvais dragon.
Et hey, je l’aime bien.
Donc évidemment, il ne m’effraye plus.
Et alors,

(Okay ! Donc, avec moi… non, pouvons nous être amis ?)

Ouille… C’est plutôt assez embarrassant.
Je dois être rouge vif maintenant…

(Qu-, qu’as-tu dis ? Que le craint Dragon du Tonnerre Veldora devienne a-a-ami avec quelqu’un du s-s-statut social d’un slime ?)

(Ah… bon, si tu détestes tant l’idée que ça…)

(Imbécile ! Toi ! Personne n’a parlé de détester !)

(Eh, alors ? Humm… Que vas-tu faire ?)

(… Voyons… Eh bien, si tu insistes… Je peux considérer la question…)

D’une manière ou d’une autre, il semblait qu’il me jetait timidement des regards furtifs.
Cela aurait été fait par une fille migonne, j’en aurais été très heureux… Mais quand c’est fait par un dragon à l’apparence malfaisante…
Bon, c’est intéressant.

(J’insiste ! Décide-toi ! Si tu n’aimes pas, l’accord ne tient plus. Pas de seconde chance !)

(Tch.. ! Alors je n’ai pas le choix ! Je deviendrai ton ami ! Montre-moi ta gratitude !)
(Ndt : Tsuuuuundere ! Pour un dragon… Brrr.)

Fiou.
Ce dragon n’est pas vraiment docile.
Je ne le suis pas non plus, donc on va bien ensemble.

(Bien, je serai à tes soins !)

(Oui ! … Oh, et puis, laisse-moi t’accorder un nom. Donnes-m’en un aussi !)

(Euh ? Pourquoi ? Si soudainement ?)

(Afin de graver dans nos âmes que nous sommes égaux. Comme diraient les humains, un genre de nom de famille.
Celui que je vais te donner te conférera une « Protection Divine ». Il te manque encore un nom, donc tu devrais devenir un monstre nommé maintenant !)

Mm mm.
Donc, je dois imaginer un nom de famille (un pour un usage fréquent), hein ?
Je ne suis pas vraiment bon à ce genre de trucs…

(Puisqu’on t’appelle le Dragon du Tonnerre, pourquoi pas simplement « Tempest ».)

C’est pas bon, pas vrai ?
Puisque que ça sonnait bien, J’ai simplement pris Tonerre et l’ai changé en Tempest… (nda: on le garde en anglais parce que c’est plus joli que Tempête.)

(C’est décidé ! Quel nom merveilleux !)

Il l’a aimé !?

(À partir de maintenant, je suis Veldora Tempest. Et toi…
Tu seras nommé « Rimuru », Rimuru Tempest sera ton nom !!!)

Et ce nom fut gravé dans mon âme.
De ce que je peux voir et ressentir, je ne sens rien de différent.
Mais quelque part au plus profond de mon âme, j’ai senti quelque chose changer.
C’est une chose que je devrais mentionner à Veldora, non ?
Et donc, je suis devenu ami (ou serait-il plus approprié d’appeler ça compagnon d’âme ?) avec lui.

(Oh, et avant que j’y aille, je voulais te poser une question. N’y a-t-il rien que tu puisses faire pour ce sceau ?)

(Pas avec mon pouvoir. Si c’était une compétence unique comme celle d’un héros, alors cela pourrait peut-être être possible…)

(Tu ne possèdes pas de compétences uniques ?)

(J’en ai. Mais à partir du moment où le sceau a été placé, je ne pouvais plus en utiliser aucune. Je suis tout juste parvenu à conserver ma télépathie…)

À ce moment, la compétence unique [Prison Éternelle] du héros emprisonne la cible dans un temps infini et un espace imaginaire ; une compétence déplaisante qui ne permet pas d’interférence d’ici.
Bien qu’il paraisse étrange que la seule chose qu’il puisse faire soit de communiquer télépathiquement…
Ce n’est pas comme si la compétence s’affaiblissait avec le temps, après tout.
Être capable de reconnaître le présent et converser avec d’autres créatures semblent tous être des exemples d’interférence. Ce qui est inhabituel ici est Veldora lui-même.
Évidemment, nous l’avions tous les deux remarqué.

(Bien. Il y a quelque chose que je voudrais essayer…)

Tandis que je déclarais cela, je touchai Veldora.
Et,

« Tentative de prédation de la compétence unique [Prison Éternelle] via la compétence unique [Prédation]… Échec. »

Comme on s’y attendait, un sceau de héros n’est pas aussi facile à briser.
Pendant presque une seconde, l’interférence avec la compétence du héros relâcha une lumière éblouissante, avant de retourner à la normale.
Il semblerait que pendant un bref moment une fissure se soit ouverte dans cette prison éternelle. Mais elle s’est rapidement restaurée.
Et quoi qu’il en soit, les choses du genre « Puisque c’est aussi une compétence unique, quelque chose va se passer » n’amènent que des ennuis.
N’y a-t-il là rien que je ne puisse faire ?
Que faire…

« Solution. La compétence unique [Prison Éternelle] a été partiellement analysée. Je voudrais présenter les méthodes d’évasions. Il est impossible pour la chair de s’évader. Pour ce qui est des dommages physiques, la chance de détruire la prison est de 0%.
Au regard de la méthode d’évasion de l’espace imaginaire, l’analyse s’est révélée être impossible. Une analyse d’une situation identique – emprisonnement dans une [Prison Éternelle] – est nécessaire pour l’analyse. Par conséquent, cela est actuellement impossible.
La probabilité de relâcher un corps spirituel est de 1%. Si quelqu’un préparait en avance un hôte pour l’esprit, afin qu’il investisse celui-ci pendant le processus, la chance de réussite augmente à 3%.
À ce moment-là, cette procédure est similaire à la réincarnation. Si l’affinité avec l’hôte est faible, la mémoire et les compétences seront toutes réinitialisées.
Fin du rapport sur les méthodes d’évasion. »

…Fumu.
Les chances sont vraiment trop basses.
Alors qu’elle n’a pas l’air d’être plus qu’un film fragile (ndt : film comme dans « film alimentaire »), cette compétence [Prison Éternelle].
Mais qu’elle soit imperméable aux dégâts physiques…
Il doit bien y avoir une quelconque faiblesse à cette défense absolue.

(Est-ce que le héros a subi des dégâts ? Des blessures ou quelque chose comme ça ?)

(Bonne question ! Nos coups étaient assez égaux et j’ai porté quelques frappes directes ! Mais elles n’ont eu aucun effet.
“Vents de Mort”, “Lumière Noire”, et même “Orage de Destruction ». Ce sont toutes des compétences impossible à esquiver, et pourtant sans effet ! J’ai abandonné ! C’était risible !!!)

Et tout autre babillage similaire se terminait par un rire tonitruant de Veldora.
La compétence unique [Prison Éternelle] était assurément utilisée pour recouvrir le corps du héros. Si toutes les interférences extérieures sont annulées, aucun bouclier n’est nécessaire.
Quelle compétence pratique !
Compétence unique [Rupture Certaine].
Compétence unique [Prison Éternelle].
Si on combine ces deux-là, ne serait-on pas fondamentalement invincible ?
Je ne souhaite clairement pas la rencontrer…
Elle devrait être morte à l’heure qu’il est, donc ça devrait aller.
Sans aucun doute, elle appartient à la classe la plus forte.

※ En réalité, Veldora faisait également partie de la classe la plus forte mais Rimuru l’ignorait à ce moment-là.

Bref.
La méthode de l’évasion à l’hôte, hein ?

(Afin de s’échapper, un hôte vers lequel transférer l’âme s’avère être nécessaire. Il est également possible de s’évader dans un corps spirituel mais les chances sont faibles.)

Je ne voyais pas vraiment de raison de mentionner les pourcentages.
Si le désir de Veldora de s’échapper diminuait, alors ces chances le pourraient aussi…

(Mmh ? Il existe une façon de s’échapper ! Honnêtement, après quelque 100 ans mon énergie magique frappe dans le vide !
Probablement parce que je n’en ai pas arrêté le flot…)

(Je vois… ce doit être la raison pour laquelle la concentration en énergie magique dans les parages est tellement haute.)

(Oui. Les monstres vraiment forts évitent aussi cette région. L’herbe pousse également difficilement sous terre. Seule une végétation rare occupe ces grottes !)

Ah.
Je me rappelai l’herbe Hipokte. Dans son cas, c’était plutôt un médicament de valeur…

(Bon… Puisque c’est le cas, vas-tu tenter de t’échapper ? Si tu as quelque part vers où te transférer, les chances seraient plus élevées… et puis, que considère-t-on comme un bon hôte ?)

(… Malheureusement, même si je détache mon esprit, rassembler l’énergie magique dans un seul noyau est assez difficile…
C’est en ouvrant une faille dans le sceau que cette méthode réussira. Et un hôte, hein. Préparer un nouveau noyau et s’y transférer, c’est… de la réincarnation !)

Ce mec !
Je pensais qu’il était peut-être lent à la détente, mais il a parfaitement tout compris.
Extraordinaire… il a atteint la même conclusion que le [Grand Sage].

(C’est ça. Donc, s’il y a quelque chose que je puisse préparer, devrais-je aller chercher?)

(Hmm. Le truc, c’est que je n’ai pas réellement besoin d’un noyau… oh, et garde ça secret, d’accord ? Je suis un « être parfait dans son unité ». Particulièrement durable.
Je suis une forme de vie spirituelle, et donc n’ai pas d’attachement à ce corps. J’ai simplement répondu aux souhaits des religions et autres en le formant.)

Encore ce charabia incompréhensible.
Et donc nous devisâmes jusqu’à ce que je comprenne.
Résultat.

Rassembler l’énergie magique avec ses pensées, et ensuite former la chair.
À ce moment, le lien à la chair est incontestable, mais l’esprit ne doit pas non plus affecter l’énergie magique environnante.
Telle est la situation.

Je lui ai alors demandé s’il pouvait partir en tant qu’esprit.

(C’est impossible. Il me faudrait une offrande). (Ndt : un sacrifice, quoi)

C’est ce qu’il a dit.
S’il s’en allait de cette manière, il risquerait de se disperser avec l’énergie magique et cesserait d’exister.
Et, un autre « Dragon du Tonnerre » naîtrait quelque part d’autre.
Cela constitue l’un des moyens d’évasion mais il n’y aurait pas de sens si cela signifie devenir une personne différente.

Je suis perdu.
Est-ce que manger Veldora avec [Prédation] serait une meilleure alternative ?
Le placer dans l’estomac du [Prédation], analyser à fond les effets de [Prison Éternelle] et juste les éliminer… Cela fonctionnerait-il ?

« Solution. Cible : Veldora peut être absorbé avec la compétence unique [Prédation]. »

C’est possible, hein…
Si je l’explique, consentira-t-il ?
Si la situation continue ainsi, après une centaine d’années d’isolation, son destin serait seulement de disparaître.
Et donc, j’expliquai à Veldora la capacité de [Prédation] et comment je comptais l’utiliser.
Ce serait impossible, toutefois, sans la capacité de correction de [Grand Sage].

(Kuahahahaha ! Intéressant !!! Bien sûr que je vais essayer. À toi, je vais te confier tout mon être !)

(Devrais-tu me faire confiance si facilement ?)

(Bien sûr ! Plutôt que d’attendre que tu reviennes ici, tailler [Prison Éternelle] en pièces et partir ensemble à l’intérieur de toi paraît tellement plus amusant !)

Je vois.
Pas seul. Ensemble.
Ne serait-ce pas bien ?
Avec [Grand Sage] et [Prédation], je continuerai l’analyse et chercherai à libérer Veldora de son emprisonnement.
Et dans cet estomac, il n’y a pas à craindre de se disperser ni de disparaître.
Je pense qu’on peut faire ça.

(Très bien. Je vais te manger maintenant, essaye de te libérer de [Prison Éternelle], d’accord ?)

(Kukuku ! Laisse-moi faire ! N’attends pas, je la détruirai pour toi !!!)

OK !
Je pris ma décision.
Je touchai Veldora, et commençai la Prédation.
En une seconde, le géant Veldora disparut de ma vue.

C’était trop rapide.
Il parlait il y a à peine une seconde.
Avoir disparu si soudainement… Me fait me sentir seul.

La compétence dépend hautement de la résistance de la cible à se faire absorber, mais comme attendu de Veldora, aucune résistance quelle qu’elle soit.
Je dois dire que je fus surpris de pouvoir absorber ce corps immense.
On dirait que pour le moment, mon estomac n’est occupé qu’à 25%…
Mais quel genre d’espace immense ai-je à l’intérieur ?
Puis…

« Voulez-vous commencer l’analyse de la compétence unique [Prison Éternelle] ? [OUI]/[NON]? »

Je t’en prie !
Comme une prière, j’acceptai.


Statut
Nom: Rimuru Tempest
Espèce: Slime
Protection Divine: Blason du Tonnerre
Titre: Aucun
Magie: Aucune
Techniques: Compétence unique [Grand Sage], Compétence unique [Prédation], Compétences slime-spécifiques [Dissoudre], [Absorber], [Régénération], compétence [Hydropropulsion], Compétence Extra [Perception magique].
Résistances: Résistance aux Fluctuations Thermiques EX, Résistance aux Attaques Physiques, Résistance à la Douleur, Résistance à l’Électricité, Résistance à la Paralysie.


ndt: L’Ogre qui pleurait est un conte pour enfant. Il raconte l’histoire d’un ogre rouge au bon coeur qui souhaitait se faire des amis dans le village d’humains voisin. Mais à chaque fois qu’il y entrait, les villageois fuyaient de peur. Cette situation le rendait triste au point de pleurer. Un jour, son ami l’Ogre bleu, qui avait aussi bon coeur, lui proposa d’effrayer les villageois. À ce moment, l’Ogre Rouge devrait s’interposer, ce qui lui permettrait de devenir leur ami par la suite. Au début réfractaire, il se laissa convaincre. Finalement il devint ami avec eux selon le plan mais son ami l’Ogre bleu s’exila afin que les villageois n’associe pas l’Ogre rouge avec le « méchant » au risque de finalement le rejeter à nouveau. Depuis, l’Ogre rouge chiale encore plus tous les jours parce qu’il a dû abandonné son meilleur ami pour se faire d’autres amis.
Si vous voulez mon avis, il est juste bête (pour ne pas dire con) : il peut toujours prétexter de partir en voyage pour aller retrouver son pote de temps en temps.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

14 commentaires sur “Concernant ma Réincarnation en Slime 4: Premier Ami

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s