Dragon Maken War 20 : Le Rituel du Tueur de Dragon (6-7-8)

Traducteur : Ilanor
Adapt : Soreyawari
Check : Nekoyashiki-san


Ici Wari ! Après cette nuit de folie hier, on a bien du mal à s’y remettre, beaucoup d’absents aujourd’hui, et Keyleth malade en plus ^^’
Enfin, il ne reste plus qu’un DMW en retard, et un chapitre sponsorisé, donc reprise normale lundi – vendredi à partir de la semaine prochaine !


 

Pendant ce temps-là, Jackal s’élança comme une bourrasque d’entre les arbres, et attaqua Azell.

Ka-ah-ah-ahng !

Azell déposa Rick, et prit l’épée de front.
La charge ne lui laissa pas le temps de penser. La taillade de Jackal était si violente que son corps commença à glisser vers l’arrière. Jackal lança agressivement :

« Je vais te tuer !
– Je n’ai pas vraiment envie de te rendre ces mots…

Azell répondit indifféremment. L’embuscade avait perturbé son équilibre, mais il ne montrait aucun signe de panique.

De son expression, Jackal pressentit le danger.

Soo-paht ! (ndt : Bruit de découpage…)

L’instant suivant, quelque chose l’effleura et cisailla sa capuche. Le voile de ténèbres fut brouillé, et la portion supérieure du capuchon finement découpé.

« Qu’est ce que tu as fait ? »

Horrifié, Jackal se replia précipitamment. Il était sûr qu’Azell avait été repoussé lors de l’entremêlement de leurs lames, mais depuis son angle mort une frappe d’épée était venue.

Azell sourit.

« Et bien, que penses tu que j’ai fait ?
– Imprudente ordure ! Tu n’es qu’un simple humain !
– Combien de fois dans l’histoire humaine a-t-on dit cette phrase ? Pourquoi ne serais-tu pas un peu créatif ? Tu es devenu idiot à cause de ce sang d’idiot de dragon ?
– Espèce d’enfoiré ! »

Suite aux provocations d’Azell, Jackal explosa de rage, pourtant, il ne pouvait pas foncer impudemment. Il n’avait aucune idée des méthodes employées par Azell.
Ce dernier le fixa indifféremment, mais il s’en voulait intérieurement.

‘C’est mauvais.’

C’était vraiment dommage de ne pas avoir pu blesser mortellement Jackal avec une frappe décisive un instant auparavant. La prudence de Jackal avait tellement été renforcée, qu’il n’allait plus se précipiter en avant.
Il avait utilisé une simple méthode. Utilisant sa technique de Dissimulation pour cacher l’autre épée jusqu’au moment décisif, il l’avait utilisée pour attaquer depuis un angle mort. Azell utilisait si naturellement les épées à une main que Jackal ne pouvait pas imaginer qu’il en utilisait deux.

Koo-goo-goo-goo-goo-goo ! (ndt : Le sol tremble)

Ce fut à ce moment que le sol trembla, et monta comme les flots.
Azell regarda vers le Dragon de la Terre avec des yeux désespérés. Finalement, ce dernier leva la tête.

‘Rugissement du Dragon !’

C’était une technique de combat semblable à une calamité, dans laquelle le dragon mettait toute ses forces d’un coup.

Koo-gwa-ah-ah-ah-ah-ah-ah ! (ndt : Destruction des terres environnantes.)

La terre fut retournée et un fracas explosif retentit.
Le rugissement se concentrait autour du dragon, et l’onde de choc se propagea, transmise à la surface du sol. Au dessus du sol, elle tuait tout.
La surface de la terre fut complètement arrachée, et toutes les herbes, tous les arbres étaient projetés au loin. L’immense quantité de terre retomba tel un ouragan après l’explosion, recouvrant tout.

Koo-goo-goo-goo-goo… (ndt : Tremblements de terre)

Le sol dans un rayon de plusieurs centaines de mètres trembla, et le nuage de poussière majestueusement élevé commença à s’apaiser.

Partie 7

Le dragon était fondamentalement une existence proche d’un désastre ambulant.
La fureur physique d’un être aussi gigantesque pouvait causer des dégâts phénoménaux, pourtant il avait aussi une maîtrise parfaite des phénomènes du même élément. Il avait le pouvoir de contrôler librement la terre.
Heureusement, les dragons affrontaient rarement les humains.
Si on regardait leurs habitudes, ils établissaient leur territoire et y reignaient en tyran. Ils étaient comme des animaux sauvages. De plus, ils hésitaient à approcher les territoires humains à un degré anormal.
Malgré cela, les humains rassemblaient beaucoup d’informations sur les dragons. De temps en temps, la population humaine s’était opposée à un dragon. Les dommages causés par l’un d’entre eux étaient si vastes que s’en était presque incroyable.

Même si elle les avait étudiés… Arrieta réalisa la vérité. Elle ne savait absolument rien des dragons.

‘Je ne suis pas au niveau…’

Durant ces deux dernières années, elle avait affronté des magiciens noirs maléfiques, et même un Métisse Dragon-Démon devenu fou. Ces expériences lui avaient permise de rester calme en confrontant les membres de l’Ombre du Dragon.
Cependant, le Dragon de Terre en face d’elle était d’une autre catégorie. Il lui était déjà difficile de juste courir et esquiver l’énorme corps qui l’attaquait.

‘Enora…’

En plus, Arrieta devait protéger quelqu’un. Enora avait le visage pâle et s’était évanouie, soutenue par Arrieta. Une jeune fille normale ne pouvait pas supporter une telle situation. Aussi, elle subissait une importante pression physique.

‘Ça va être dangereux de continuer à utiliser la méthode de Mouvement Instantané.’

La méthode de Mouvement Instantané permettait de parcourir une distance de plusieurs douzaines de mètres en un instant, mais plaçait un stress énorme sur le corps.
Etant une Métisse Dragon-Démone, Arrieta possédait un corps qu’on ne pouvait comparer à celui d’une personne normale. Elle n’avait pas son pareil en force ou en résistance. La magie des Dragon-Démons la protégeait.
En revanche, Enora s’était évanouie sous la pression après juste un Mouvement Instantané.

Koong- ! Koo-oong ! (ndt : ‘Bruits’ de pas du dragon…)

Le Dragon de Terre s’engouffra dans la tempête de poussière devant elle, et ses pas approchaient.
Pouvait-elle s’échapper sans utiliser la méthode de Mouvement Instantané ? A chaque fois que le Dragon de Terre se mouvait, les environs étaient largement dévastés. De plus, les membres de l’Ombre du Dragon ne faisaient que la gêner.

‘Ça ne marchera pas…’

Elle sombra dans un désespoir noir. Avait-elle déjà été durant sa vie dans une situation où il n’y avait pas de solution au problème ?

Ce fut à ce moment-là.

« Je n’ai pas le choix. »

Elle entendit la voix d’Azell.
Elle fut surprise, et donc se tourna pour regarder dans la direction d’où venait la voix. Azell marchait vers elle avec Rick sur les épaules, débarrassant le sang de sa lame.
Elle se murmura inconsciemment.

« Azell Zestringer…
– Ce n’est pas mon genre de retourner une carte sans savoir ce qu’il y a derrière… Carlos est tordu même dans sa mort. »

Azell sourit avec ironie, puis déposa Rick près d’Arrieta. A cet instant, une voix chargée de haine retentit.

« Bâtard !
– Tu es toujours en vie après avoir été touché par ça ? Tu es bien solide… »

Azelle le savait déjà, pourtant, il parla sans vergogne. Au delà du nuage de poussière, la silhouette trébuchante de Jackal émergea, portant cependant une longue blessure au torse, et perdant beaucoup de sang.
Un instant plus tôt, alors que le Dragon de Terre lachait son Rugissement du Dragon, Jackal avait été pris par surprise, donc il était sans défense. Au lieu d’esquiver le cataclysme approchant, Azell avait préféré attaquer Jackal.
Par conséquent, Jackal avait été grièvement blessé. Même en étant un Métisse Dragon-Démon avec un robuste physique, il allait être en danger à moins de bénéficier de soins immédiats.

Azell renifla.

« Pfff ! Je voulais te finir… Maintenant je n’ai plus le temps de m’occuper de toi.
– Tu as dit quoi ? Enfoiréééé !
– Jackal ! Arrête ! »

Régina fut trop lente pour comprendre la situation. Elle hurla désespérément, cependant, ce fut après que Jackal se soit élancé. La Magie des Dragon-Démons répondit à sa colère, et une vague tempétueuse déferla. Jackal, enveloppé de flammes bleues, attaqua Azell.

Poo-ook ! (ndt : Lame pénétrant la chair.)

Un monstrueux fracas de destruction retentit.

« Uh ? »

Jackal, qui venait juste d’utiliser la méthode de Mouvement Instantané pour atteindre Azell, s’arrêta soudain, et laissa échapper un gémissement idiot.
Son corps avait été embroché par les deux épées.

« D’où viennent…
– Je ne te l’ai pas dit ? Je n’ai pas le temps de m’occuper de toi. »

Azell ricana froidement. Puis il fixa Jackal de ses yeux emplis de mépris.

« Je peux manipuler la ‘Vision’ et lire le flux des pensées. Quelqu’un incapable d’observer son adversaire ose m’affronter… Excuse toi envers ta puissance ! Est ce qu’aujourd’hui, tous les Métisses Dragon-Démons sont d’aussi mauvaise qualité ? » (ndt : Forcément, c’est du made in china ! :p Oui je sais, c’est coréen…)

Il n’avait pas perdu la trace de Jackal même pour un instant. Prévoyant de quelle direction il arriverait après avoir infligé la blessure mortelle, il avait utilisé deux épées dissimulées pour préparer un piège. Il y avait injecté son énergie magique à l’avance, et leur vol était contrôlé à distance. Une telle compétence était enfantine pour lui.

« Toi… idiot… » (ndt : Baka ! / nda : et tu viens de préciser que c’était coréen 😛)

Jackal mourut immédiatement après que ses poumons et son coeur furent transpercés

Régina et ses compagnons frissonnèrent sous le regard fixe des yeux froids d’Azell. La terreur prit le dessus sur la colère ressentie en voyant leur camarade mourir devant eux.

‘C’est quoi ce type ?’

Ils ne pouvaient percevoir qu’un filet d’énergie magique s’échappant de lui. Jusqu’à maintenant, elle avait tué d’innombrables humains à l’énergie magique supérieure à la sienne.
Cependant… Là c’était inconcevable pour elle.
Objectivement, la différence entre leurs puissances étaient absolument immense, mais il utilisait des méthodes ridicules pour systématiquement vaincre ses adversaires. Quel genre de magie utilisait-il ?

Kooon… Koong… Koo-oong ! (ndt : Bruit de pas)

Engagé dans le combat, le Dragon de Terre se rapprochait pendant ce temps.
Azell parla.

« Princesse, échappez vous avec Rick et Mademoiselle Enora.
– … Quoi ?
– Je vais bloquer le dragon.
– D-De quoi parlez vous ? »

Arrieta fut prise au dépourvu.

Elle savait qu’Azell était fort. On ne pouvait pas déterminer sa vraie force juste en le regardant. En tout cas, Arrieta ne lui arrivait pas à la cheville en matière de maîtrise de techniques de combat.
Cependant… C’était une autre paire de manches d’affronter un dragon. Même en étant extrêmement compétent, s’il n’avait pas une force écrasante, alors comment pouvait-il affronter un dragon ?

Azell rit amèrement.

« Pour vous dire la vérité, j’ai… un ami vraiment vicieux.
– …… ?
– Cette personne veut toujours vous voir dans le pire état. Même s’il pourrait aider immédiatement, il veut vous voir acculé, afin de pouvoir évaluer votre valeur. Bon, de temps en temps, vous pourriez ne pas le croire, mais parfois il attends l’exact moment où il pourra recevoir tous les lauriers.
– … Il ne semble pas être à un homme que je voudrais connaître.
– C’est vrai. En revanche, s’il reconnaît votre valeur, alors il vous traitera vraiment bien. Il risquera même sa vie pour vous. »

Carlos était un tel homme dans les souvenirs d’Azell. Tout le monde l’évitait, et pourtant il était si talentueux que les autres n’avaient d’autre choix que de compter sur lui. C’était un magicien excentrique.

« C’est pourquoi je lui fais confiance.
– Qu’est ce que ça a à faire avec cette situation ?
– Ça a un rapport. »

Après ces mots, Azell se plaça devant le Dragon de Terre. Ce dernier s’immobilisa, et tourna sa tête, intrigué, comme s’il avait répondu au regard d’Azell.
Azell parla.

« Dragon.
– Mon nom est Azell Zestringer. »

Alors, le nom d’un rituel absolu enterré dans sa mémoire s’échappa de ses lèvres.

« Je vous défie au Rituel du Tueur de Dragon. »

Partie 8

Un membre de l’Ombre du Dragon, Kirion, était à l’intérieur de la construction souterraine, supposément la ruine de Carlos.
Comme il avait été blessé la veille par Azell, on lui avait ordonné de fouiller les ruines avec les renforts. Il était mécontent, mais c’était un ordre de Régina, qui était plus haut placé que lui.

« A chaque fois qu’on approche, tout tombe en ruine. »

La voix de Kirion révélait une trace de colère, et le renfort de l’association grommela.

« On ne peut rien y faire. Initialement, rien de ce qui était à l’intérieur ne devait tomber entre les mains d’un étranger. »

Il y avait une limite aux renforts qui pouvaient être envoyés en un jour dans un endroit isolé. Un autre magicien Métisse Dragon-Démon, comme Kirion, était venu.
C’était un magicien noir, qui émettait une énergie sombre. Kirion aussi ne considérait les vies humaines que comme celles de mouches, mais il n’utilisait pas la Mort elle même comme un outil, à l’image de ce sorcier noir. Il frissona devant l’énergie émise par le magicien noir.
En revanche, ses compétences étaient indéniables. Kirion avait utilisé tous les moyens à sa disposition pour briser la barrière défensive des ruines, sans succès. Le magicien noir n’avait pris que 12 heures.
Cependant, les problèmes ne faisaient que commencer.

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Dragon Maken War 20 : Le Rituel du Tueur de Dragon (6-7-8)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s