Concernant ma Réincarnation en Slime 10 : La bataille du village Gobelin

Traducteur : Cowcow
Adapt : Soreyawari
Check : Nekoyashiki-san


Ici Wari !
Héhé… Vous avez vu ce nouveau nom ? Intrigant n’est-ce pas ? Eh oui ! On a une nouvelle !


 

Le Clan Crocs de Loup.
Les souverains des plaines de l’est.
La cause de plusieurs maux de tête parmi les marchands de l’Empire de l’Est et d’autres pays autour de la forêt Jura.

Chacun d’eux est un monstre de rang C, et peut facilement dévorer un aventurier négligeant.
Toutefois, ils sont principalement craints en meute.
Lorsqu’ils sont rassemblés, ils bougent comme un seul être capable d’attaques organisées.
Et en meute… Ils sont souvent évalués au rang B.

Les plaines de l’est sont voisines des champs de blé de l’Empire.
Comme c’est la première source de nourriture de l’Empire, ils se vantent d’avoir une défense impénétrable.
Ainsi, même si les Crocs de Loups sont plutôt rusés et possèdent d’excellentes capacités, percer cette défense serait extrêmement difficile.

De plus, même s’ils arrivent à la percer, ils n’y gagneraient que la colère de l’Empire et seraient probablement chassés jusqu’à l’extinction.
Le chef de meute comprenait au moins cela.
Plusieurs décennies d’escarmouches et d’apprentissages de l’Empire en pleine expansion avaient instillé en eux cette sinistre prémonition.

Aussi longtemps qu’ils n’attaquaient que les marchands de moindre envergure, l’Empire ne les prendrait pas au sérieux.
Toutefois, s’ils essayaient ne serait-ce qu’une seule fois de pénétrer dans les champs de blé, l’Empire montrerait ses crocs.
En conséquence, il avait empêché plusieurs accidents de se développer en un véritable problème.
C’étaient ces pensées qui remplissaient la tête du chef de meute.
Cependant, cela n’allait-il pas arrêter l’évolution de son espèce ? Son instinct lui criait que oui.

Présentement, la meute ne manquait pas de provisions.
Si des personnes étaient attaquées et mangées, ils étaient plus des collations qu’autre chose.
C’était parce que les humains ne naissaient pas avec beaucoup de magie.
Pour les Crocs de Loups, un repas n’était qu’une absorption de magie, rien de plus.
Combattre des monstres puissants ou massacrer des humains et évoluer au rang de monstre de calamité.

Mais dans l’état actuel des choses, aucune des méthodes ne semblaient plausible.
L’Empire était simplement trop puissant.
Toutefois, s’ils continuaient simplement d’attaquer des marchands, leur but ne serait alors qu’un rêve dans un rêve.
Mais ils avaient entendu parler d’un paradis pour des monstres puissants – une forêt située sur des terres bénies dans le sud.

Cependant, pour atteindre ces terres, ils devaient traverser la forêt Jura.
Dont les habitants n’étaient rien de spécial.
Toutes les fois qu’ils avaient chassé ceux qui s’étaient aventuré dans les plaines le prouvaient.
Dans ce cas, pourquoi n’avaient-il pas encore envahi la forêt ?

« Dragon du Tonnerre Veldora »

L’existence de ce dragon en était la raison.
Même lorsqu’il était scellé, l’inquiétante énergie qu’il émettait suffisait pour les effrayer et les soumettre.
Ils étaient convaincus que les habitants de la forêt recevaient la protection de Veldora.
Et c’était la raison pour laquelle ils pouvaient vivre à l’intérieur de cette aura diabolique.
Auraient-ils cru autre chose, cela les aurait sûrement rendus fous.

Jusqu’à présent, ils avaient vécu avec ces pensées honteuses et avaient réprimé leur envie d’envahir… Oui ! Jusqu’à présent !

Le chef de meute regarde la forêt avec ses yeux perçants rouges sang
La présence de ce méprisable, maléfique dragon a disparu.
Maintenant, ils peuvent ravager librement la forêt et en devenir ses chefs suprêmes ! Oh, cette pensée attise son appétit.
Et donc, il hurle l’ordre d’avancer !

.

Étant devenu le gardien, je songe à la prochaine étape.
Personnellement, même avec ce titre, je pense que la façon dont ils me traitent est trop grandiose.
De toute façon, j’ai rassemblé et étudié les combattants gobelins.
… Ils tombent pratiquement en ruines.

Il semble que je ne pourrais pas compter sur eux pendant le combat.
Les gobelins restants, enfants et personnes âgées, sont aussi venus observer nos préparations.
Et aucun renfort venant des autres tribus.
Dans l’état actuel des choses, c’est un miracle que le chef n’ait pas encore perdu l’esprit.

Parce que même s’ils s’enfuient, ils mourront de faim ou de soif…
Et les gobelins que j’ai rassemblés me regardent comme si j’étais un dieu …
Quel lourd fardeau je me suis mis sur les épaules.
Particulièrement quand on sait que je voulais juste vivre une vie insouciante, loin des responsabilités.

「Comprenez-vous tous la situation ? 」

Ce n’est pas le genre d’atmosphère pour faire une blague, et je n’ai pas de bons mots d’encouragement, alors je vais droit au but.

「Oui ! Ceci sera la bataille qui décidera si nous vivrons ou mourront ! Nous avons déjà fait nos prières ! 」

Le chef des gobelin est le premier à répondre.
Le reste approuvent d’un signe de tête.
Bien que certains tremblent des genoux, il fallait un peu s’y attendre. Le coeur le veut peut-être mais la chair est faible – quelque chose comme ça.

「 Ne vous excitez pas autant – détendez vous. Même ceux qui s’impatientent risquent la défaite. Concentrez-vous juste pour faire de votre mieux ! 」

J’ai essayé de dire quelque chose de cool.
Au moins je me sens mieux, donc peut-être que ça va avoir quelques effets.
Dans tout les cas, devrions-nous commencer ?
Un échec va de façon certaine résulter en la mort des gobelins.
Mais malgré cela, j’ai choisi de “Going My Way”. ( Ndt : référence à un film de 1944, en vf : La route semée d’étoiles. En anglais ça veut dire, le faire à ma façon en gros.)
En avant avec arrogance ! C’est mon choix.

Bon ! “Donnez-vous à fond !” C’est le premier ordre que je leur ai donné.
Et à partir de maintenant plusieurs autres ordres vont suivre.
Ces mots annoncent que le moment était arrivé !

.

Et le soleil s’est couché.
Le chef de la meute des Crocs de Loups se réveilla.
C’était une nuit de pleine lune. Le témoin parfait pour leur bataille.
Il réveilla son corps endormi, et regarda ses sujets.
La meute, voyant leur chef ainsi, retint son souffle.

Ils attendent si anxieusement.
C’est ce que pense le chef.
Ce soir, ils allaient détruire ce village de gobelins et donc poser le premier pas dans la forêt Jura.
Ensuite, pour prouver qu’ils règnent sur la forêt ils chasseraient les monstres à proximité.

Et dans un avenir proche, ils continueraient vers le sud à la recherche de plus de puissance.
Nous avons le pouvoir de l’accomplir, pensaient-ils.
Nos griffes traversent la chair de n’importe quelle bête et nos crocs, n’importe quelle armure.

*Uoooooooooooon!!!*

Le chef de meute hurle !
Le moment de piétiner leurs ennemis est arrivé.
Cependant, il y a quelque chose qui le dérange.
Quelques jours plus tôt, un de ses frères envoyé en reconnaissance a ramené des informations déconcertantes.

Un petit monstre dégageant une énergie monstrueuse.
Son aura démoniaque surpassait largement celle du chef.
Il ne peut y avoir une telle chose, en conclut le chef.
Il n’avait pas perçu une telle menace, et tout les monstres qu’il avait rencontrés étaient faibles.

Ils n’avaient pas encore rencontré quoi que ce soit qu’ils auraient pu nommer résistance.
Sauf une fois, où environ dix gobelins avaient tué quelques un de leur frères, mais pas plus.
Il est fort possible que les éclaireurs étaient trop excités pour voir rationnellement.
En pensant cela, le chef regarde devant.

Et devant lui se trouve le village.
Il est exactement à l’endroit où les éclaireurs l’avaient signalé.
En suivant les gobelins blessés, ils avaient marqué ce village. Alors à présent, ils peuvent difficilement offrir une bonne défense.

Le chef est un loup rusé. Il ne se permet pas de baisser sa garde.
Cependant, le village n’est pas comme il s’y attendait.
Comme s’il appartient à des humains… Il y a des barricades.
Ils ont démantelé chaque maison et érigé un mur.
Et au milieu de l’entrée se tient un unique slime.

Comme c’est ingénieux !
Ainsi rit le chef.
Ils ont laissé une ouverture pour se défendre contre notre nombre ! Ceci sont ses pensées.
Après tout, ils sont bêtes et des rebuts de monstres.
Ces murs vont rapidement tomber sous nos griffes et crocs !

Nous allons leur montrer notre force ! Avec ces pensées, il ordonne l’attaque.
D’un seul bloc, les dix Crocs de Loups prennent d’assaut les barrières.
Ils sont véritablement un seul être.
C’est leur vraie valeur – leur unité au combat.

Un mouvement rendu possible grâce à la télépathie. Une forme de communication beaucoup plus rapide que les mots.
La première attaque devrait détruire les murs.
Les gobelins vont sûrement réaliser la futilité de leur plan et paniquer, imagine le chef.

Au lieu de cela, c’est le chef qui laisse échapper une exclamation de surprise.
Le groupe d’attaquant a été repoussé ! Et il y a aussi quelque chose roulant sur sol en répandant du sang parmi eux.
Que s’est-il passé ?

Sans une once de panique, il cherche des réponses.
Le slime n’a pas bougé.
A-t-il fait quelque chose ?
À ce moment-là, son allié le plus proche,

( C’est celui de l’autre jour ! Celui qui possède une aura plus puissante que notre seigneur ! )
Signale-t-il.

Comme c’est idiot ! Pense-t-il tout en regardant le slime.
Ils naissent parfois dans les plaines.
Les appeler monstre serait exagéré ; une existence pitoyable.
Me dépasser en aura démoniaque… impossible !
Mais alors,

「Okaaay ! Arrêtez vous ici. Si vous vous retirez maintenant, je ne vais pas vous poursuivre. Partez immédiatement ! 」

C’est ce que le slime déclare.

Le chef des Crocs de Loups est un monstre malin et rusé.
Ayant vécu plusieurs années et expérimenté plusieurs choses il n’a jamais négligé de faire un plan.
Il est imperturbable et possède un courage forgé à travers les batailles.

Sa grande expérience et les informations qu’il a collectées, rejettent toutes la présence d’un être plus puissant que lui parmi les gobelins.
Mais le chef fait, à ce moment là, une erreur fatale.
Et cette erreur a scellé leur sort.

*Uuuru!! Garuuuuuuuu!!!*

(Misérable existence !!! Je vais te pulvériser !!!)

Il ordonne l’attaque.

.

Wow, ça c’est une surprise.
Je ne pensait pas qu’ils attaqueraient si soudainement.
Je croyais que nous allions commencer avec une conversation… maintenant toutes mes répliques vont à la poubelle.
Tout cet entraînement gâché !
Je me suis même entraîné pendant les pauses…

Le premier ordre que j’ai donné est d’être conduit jusqu’aux blessés.
Eh bien, même si j’ajoute plus ou moins dix combattants aux soixante les chances ne vont pas trop changer.
Cela dit, être idolâtré et tout ça me donne en quelque sorte envie de faire tout ce que je peux.
Ils étaient placés dans un édifice plutôt large mais crasseux.

À propos des blessés.
Il semble qu’ils aient reçu des premiers soins mais ils vont sûrement mourir si ça continue.
Quelles blessures profondes. Déchirés par des griffes et crocs, et leurs plaies suintent.
Je ne dois plus me retenir à présent.

Et donc, j’ai absorbé le plus proche. Et, ayant recollé les blessures, le recrache.
Le chef du village semble essayer de dire quelque chose – bégayer, en fait – depuis un moment, mais je l’ignore. Et pour chaque patient je reproduit le même processus.

Après plusieurs patients je me retourne enfin pour regarder mon oeuvre.
Curieusement, les gobelins se prosternent tous devant moi.
Mais qu’est-ce qu’ils font ?

En tout cas, il semble qu’ils croient que je les ai guéris avec un pouvoir de soin naturel.
Puisque cette réaction est déplaisante, pour le reste des patients je recrache le remède et les soigne sur place.
Et c’est ainsi qu’un peu de temps fut consacré à soigner.

Ayant terminé les soins médicaux, je fais passer les prochains ordres.
La prochaine chose à faire serait de construire une barrière.
Abattre des arbres pour les construire serait souhaitable mais nous n’avons probablement pas assez de temps.
Nous devons faire avec ce que nous avons.

Donc sans un soupçon d’hésitation, nous détruisons les maisons et les recyclons en murailles.
Une qui encerclera le village en entier.
Et pendant que nous construisons, j’envoie les gobelins les plus intelligents, armés d’arcs, en reconnaissance.

Les ennemis sont des loups, ils ont donc un excellent odorat alors je n’oublie pas de prévenir les éclaireurs pour qu’ils évitent des décisions imprudentes.
Leur détermination est impressionnante… “Même au prix de ma vie !” C’est ce genre d’aura qu’ils dégagent.
Ils aiment exagérer, n’est-ce pas ?

Les murs sont terminés dans la soirée du lendemain de mon arrivée.
Je rajoute quelques touches finales.
Exact, j’ai augmenté sa solidité avec mes fils d’araignée.

Et au fait, je n’oublie pas de placer un piège avec [Toile d’Acier] non plus.
Ne serait-ce pas génial s’ils attaquaient aveuglément les murailles ? Ils seraient découpés en pièces.
Après ce combat, je ne dois surtout pas oublier de me promener pour ramasser des… “Ingrédients”.

Et à l’entrée nous avons laissé une ouverture.
À cet endroit, je placerais quelques [Toile Collante] et ça sera tout pour les préparations.
Maintenant, tout ce que je peux faire est attendre les éclaireurs.
À ce moment-là, les gobelins que j’ai soignés commencent à se réveiller.
Leur faisant toucher mon corps, j’ai vérifié leur état.

On dirait que les pilules de soin ne sont pas n’importe quoi.
Je pensais qu’ils allaient avoir besoin d’être soignés plusieurs fois, mais…
Il semble que ça a été très efficace. Quelle agréable surprise.

Ensuite, nous rassemblons le bois restant au centre du village et allumons un feu.
Un peu comme un feu de camp sans les visages heureux.
Nous devons rester alertes toute la nuit.
Comme je n’ai pas besoin de sommeil je propose naturellement de monter la garde, mais…

「On ne peut laisser faire une telle chose !!! Nous pouvons difficilement laisser Rimuru-sama continuer à s’épuiser.」

「Comme il l’a dit ! Nous allons monter la garde. S’il-vous-plaît reposez-vous, Rimuru-sama !」

C’est vrai ! Comme ils l’ont dit ! Viennent toutes les réponses.
Et j’apprécie ce sentiment, c’est juste qu’ils sont probablement beaucoup plus fatigués que moi…
Il n’y rien que je puisse faire, je suppose. Et donc, nous avons décidé de faire le guet en alternance.

Les éclaireurs sont revenus au milieu de la nuit.
Ils ont rapporté que les loups avaient commencé à bouger.
Ils ont quelques blessures mais tous sont revenus vivants.

J’ai toujours pensé d’eux qu’ils étaient des monstres répugnants et laids.
Mais j’ai développé de la sympathie pour eux au cours de ces deux jours.
En priant, chacun d’eux souhaite que ces batailles se finissent.
Telles sont mes pensés alors que j’installe ma [Toile Collante] et me tiens à l’entrée.

L’affrontement commence avec l’attaque des Crocs de Loups.
J’étais inquiet pour la muraille mais les loups sont incapables de monter une attaque qui pourrait la pénétrer.
Il semble que les pièges sont également efficaces.
Au moins cela se passe bien.
Pour l’instant,

「Okaaay ! Arrêtez vous ici. Si vous vous retirez maintenant, je ne vais pas vous poursuivre. Partez immédiatement ! 」

C’est ce que je crie.
Et, je suis complètement ignoré.
Les loups se déplacent au même moment et commencent à attaquer la barrière de tous côtés.
Mais bon, on n’y peut rien. Avec un peu de chance les choses vont se passer selon le plan.

Ayant prédit ce résultat, j’ai laissé de petites ouvertures dans la muraille.
Des meurtrières.
Même les gobelins maladroits sont capables de tirer au travers de ces trous.
Plusieurs loups sont touchés par les flèches et tombent en gémissant.
Il y a aussi des loups qui essayent de creuser à travers ces ouvertures, mais…

*Zasu !*

À chaque fois, ils se font frapper des deux côtés par des haches de pierre et périssent.
Bien que les gobelins ne se sont pas entraînés plus de deux heures avec, ils sont désespérés.
Désespérés de comprendre mes instructions et les mettre à l’oeuvre.
Et le résultat est la situation actuelle.

Sans aucun doute, les Crocs de Loups sont forts. Seuls, ils sont capable de combattre plusieurs gobelins en même temps.
En meute, ils doivent être vraiment formidables.
Mais c’est ça la clé. Frappez-les quelques fois, un à la fois. Diviser pour régner.

En somme, l’intelligence triomphera toujours par rapport aux muscles.
Les animaux les plus forts au monde sont ceux bénéficiant d’une intelligence supérieure – les humains !
… Pas de chance… Tout en pensant cela, je ressens le regard glacé du chef de meute.
Il n’est qu’un animal et il pense qu’il peut me vaincre… Si prétentieux !

.

Le chef de meute est abasourdi par la soudaine tournure des événements.
Ses subordonnés commencent à paniquer.
Cela ne sent pas bon.
Les Crocs de Loups sont aussi forts qu’ils sont unis.

Le manque de confiance du chef en l’un de ses subordonnés mène toujours à un unique résultat catastrophique.
Il comprend cela. Et voilà où il commet sa plus grave faute.
Il est furieux que la barrière ne tombe pas; mais il est aussi effrayé que la colère de ses camarades se dirige vers lui…

“Le chef doit montrer sa puissance !” ou “Il est le plus fort de la meute, il devrait être capable de le faire tout seul !” Ils pourraient penser cela.
Et à cet instant, c’est réglé.

.

Personne ne détourne le regard des mouvements du chef.
Toutefois, pour les gobelins, il semble avoir disparu.
Pour moi, il semble bouger au ralenti.
Tout se passe conformément au plan.

J’ai imaginé plusieurs scénarios et la bataille se déroule en suivant l’un d’entre eux.
Comme on peut s’y attendre de bêtes. Ils ne triompherons jamais par rapport à un humain.
Le chef est pris dans la [Toile Collante] que j’ai posée à l’entrée.
Avec sa force, peut-être peut-il la traverser.

Je n’ai pas de moyens de vérifier… pas que ça importe.
Le but de la [Toile Collante] est de ralentir le chef pendant un moment.
Sans une pause de mouvement la “lame d’eau” peut manquer sa cible et ça ne serait pas bon.
Sans parler du pire scénario : frapper un allié pendant le combat. Enfin, ce genre d’accidents arrive vraiment sur le champ de bataille.

J’avais un piège préparé pour éviter cela, mais il semble que le mettre en place était inutile.
Ce mec n’a jamais pensé à un meilleur plan que détruire les murailles.
J’ai pensé poser quelques pièges fait de [Toile d’Acier] à l’entrée aussi mais en considérant les situations où ils pourraient les éviter, j’ai décidé de ne pas le faire.

Maintenant, je dois jouer le rôle d’un monstre extraordinairement puissant.
C’est pour cette raison que j’ai mis en place les pièges.
Et sans hésitation, je décapite le chef des loups.
Il meurt aussi facilement que ça.

「 Écoutez moi, Crocs de Loups ! J’ai abattu votre chef !!! Je vous donne un choix. La servitude ou la mort ? 」

Alors, comment vont-ils répondre ?
Ayant tout juste préparé les funérailles du chef, je préférerais que la liste ne se prolonge pas jusqu’à un groupe de loups fous cherchant un endroit où mourir…


Statut
Nom : Rimuru Tempest
Espèce : Slime
Protection Divine : Blason du Tonnerre
Titres : Aucun
Magie : Aucune
Compétences : Compétence Unique [Grand Sage], Compétence Unique [Prédation], Compétence Slime-Spécifique [Dissoudre, Absorber, Régénérer], Extra Compétence [Manipulation d’Eau], Extra Compétence [Perception Magique], Compétence Acquise : Serpent Noir [Détection de Chaleur, Souffle Toxique], Mille-Pattes [Souffle Paralysant], Araignée [Toile Collante, Toile d’Acier], Chauve-Souris [Vagues d’Ultrason], Lézard Carapace [Armure Corporelle].
Résistances : Résistance aux Fluctuations Thermiques, Résistance aux Attaques Physiques, Résistance à la Douleur, Résistance à l’Électricité, Résistance à la Paralysie.

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

4 commentaires sur “Concernant ma Réincarnation en Slime 10 : La bataille du village Gobelin

  1. il aurait pu leur sortir un truck comme « a genou devant votre Roi » j’imagine bien sa un slime qui sort sa a des gros loups XD Merci pour le chapitre et Bienvenu CowCow

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s