Dragon Maken War 32 : Ceux qui enseignent (1-2)

Trad & Adapt : Ilanor
Chack : Soreyawari


Yo ! Le premier DMW, le second devrait arriver dans… Il devrait arriver… Bonne lecture ! :p


Partie 1

Le voyage d’Arrieta et de son équipe se déroulait sans soucis. Quatre jours étaient passés depuis qu’ils avaient quitté le territoire de la Garde de la Frontière Ouest sans que quoi que ce soit de dangereux n’arrive.
En revanche, cela ne voulait pas dire qu’il n’y avait aucun problème. L’ambiance dans le groupe empirait régulièrement.
Les coupables en étaient Azell et Boar.

Wa-jang-jang !

Après la fin de leur repas dans le campement, les bols vides furent bruyamment éparpillés. Puis Boar révéla ses intentions meurtrières.

« Arrête d’essayer de te moquer de moi ! (ndt : Ouin ! Je vais le dire à maman !)
– Nous sommes dans la même équipe, donc j’essaye d’assigner la tâche de faire la vaisselle. Est-ce cela, ‘essayer de se moquer de toi’ ? Ce concept m’est nouveau.
– Ce travail est seulement adapté à ceux nés du commun comme toi. Tu oses demander à quelqu’un de sang noble de faire un tel travail ?
– Whoa, j’ai peur ! Comment un simple chevalier tel que moi n’a-t-il pas reconnu un seigneur. Je vous ai traité injustement. Pourrais-je vous demander combien de chevaliers vous sont dévoués Monseigneur ? »

Azell était ironique. Enora, qui était loin, avait du mal à respirer à cause de l’aura meurtrière de Boar. En revanche, Azell ne montrait pas un signe d’intimidation.
Boar grogna.

« Tu montes sur tes grands chevaux simplement parce que la princesse te favorise un tout petit peu ! Je ne sais pas d’où tu viens, mais ton sang de naissance commune ne sait rien de l’honneur. Comment oses-tu parler ainsi à un chevalier avec un esprit aussi sale !
– Je n’avais pas réalisé que le titre de chevalier était aussi important après la domination de l’Empereur Haven de Nadick. Même alors, les chevaliers n’étaient pas considérés aussi spéciaux. Aussi… »

Azell lui sourit en face.

« Quand un crétin incapable avec un état d’esprit ordurier se vante d’être un noble, ça me donne vraiment la nausée.
– Quoi ? Comment oses-tu ! J’étais patient car nous sommes en présence de la princesse, cependant je ne peux plus le tolérer ! »

Sssrooooong !

Boar était enragé, donc il dégaina son épée.
Azell le regarda comme s’il était pathétique. Boar demanda à Arrieta.

« Votre Altesse ! Cet homme a insulté mon honneur ! Je vous prie de nous autoriser à nous affronter en duel !
– Mmmm… »

Arrieta prit une expression hésitante.
L’évènement avait dégénéré à ce point, donc la décision était facile.
Le groupe se déplaçait en privilégiant la vitesse, donc ils n’étaient pas restés dans une seule des villes. Ils avaient campé sur le chemin, et Enora était en charge de la cuisine. Azell n’hésitait pas à faire les tâches grossières, et Giles aidait aussi, habitué à la vie militaire.
Arrieta n’était pas en position de faire quoi que ce soit. Elle ne voulait pas refuser de participer aux corvées, mais son statut ne lui permettait pas de faire ce genre de travaux. Par dessus tout, Enora était déterminée à l’empêcher de les faire, donc elle ne pouvait aider que lorsque son pouvoir magique était requis.
Pendant tout ce temps, Boar ne faisait rien. Il refusait de rassembler des branches et des feuilles mortes quand ils se préparaient à camper. Il n’aidait pas dans la préparation du dîner, et il ne faisait pas la vaisselle. Quand c’était le moment de partir, il ne remballait pas derrière lui. (ndt : Méchant garnement !)
Si on considérait son passif, c’était une attitude raisonnable. Il était né dans une famille noble, et avait été promu chevalier royal. Pendant ce temps, il n’avait pas eu beaucoup d’expériences de voyage en pleine nature, et même quand il en avait eu, il avait ses subordonnés pour faire les tâches ingrates. Même si Azell pouvait deviner sa situation, il ne tolérait pas son attitude. Finalement, Azell lui avait dit qu’il travaillait moins que la princesse, et ce fut trop. Azell essaya de le laisser en charge de la vaisselle. Quand il le fit, Boar s’était exclamé : ‘Comment pourrais-je bien faire une chose pareille ?’ et il s’était énervé.

‘Il en fait tout un plat parce qu’il déteste faire la vaisselle. Si je devais donner une récompense au noble le plus irritant au monde, alors il serait probablement nominé.’

À l’origine, il y avait beaucoup de gens comme lui parmi les nobles. Dans toute situation, ils refusaient de faire du ‘travail manuel’. Ils insistaient sur le fait que ces travaux terniraient leur honneur.
Pendant la guerre des Dragons-Démons, la population subissait une épreuve si difficile que de tels préjugés s’étaient affaiblis. En revanche, maintenant que le monde était de nouveau habitable, leur mauvaise vraie nature s’était développée comme une épidémie.
Azell jeta un regard à Arrieta. Sans bouger les lèvres, il utilisa Chuchotement pour lui relayer son intention. (ndt : Et pourtant, ils sont pas dans un jeu… Tellement pratique…)

« S’il vous plaît Votre Altesse, permettez-le. »

Après un moment, Arrieta utilisa aussi Chuchotement pour lui répondre. Le chuchotement pouvait être utilisé avec l’Ordre Spirituel, mais c’était une technique qui existait aussi avec la magie des Dragons-Démons et dans la magie normale.

« Mmm ? Mais…
– Quoi qu’il en soit, ne serait-ce pas compliqué pour vous de lui demander de faire la vaisselle ? (ndt : Pourquoi ? Suffit de le dire non ? C’est pas ridicule pour une princesse de donner cet ordre non ?)
– Si c’est nécessaire, je le ferais.
– Mademoiselle Enora vous en empêchera. Nous devons utiliser cette opportunité pour l’écraser. En plus, j’en ai envie.
– Mmm. Ça ressemble à une mauvaise blague.
– Seigneur, je sais que vous le trouvez ennuyant Votre Altesse.
– Je ne vais pas le nier. »

Arrieta rit amèrement.
Elle avait un sang beaucoup plus noble que celui de Boar, mais elle était étonnamment très réaliste sur elle-même. Elle avait été instruite par des professeurs très libres d’attitude. En plus, elle avait grandi influencée par l’idéal qui disait ‘Ton pouvoir existe pour protéger le peuple.’
Arrieta parla.

« Entendu.. Je le permets.
– Votre Altesse ? »

Enora était interloquée, donc elle se tourna pour la dévisager. Cependant, Arrieta continua à parler calmement.

« Mais vous ne pouvez oublier la mission que vous avez acceptée. Je vous ordonne de faire votre mieux pour ne pas mettre en danger la vie de l’autre. »

Suite à quoi, Boar parla.

« Entendu. Qu’importe son insolence et sa bassesse, la vie d’une personne est une chose précieuse. Je voulais juste le remettre à sa place. Je n’ai pas l’intention de prendre sa vie. »

À ces mots, Azell haussa les sourcils.

‘Ho-oh ?’

Ses paroles insolentes lui portaient sur les nerfs, mais le reste de ses mots était un peu inattendu.

‘Il semblerait que ce n’est pas un scélérat, qui traite les autres comme des insectes quand sa fierté est en jeu ?’

Arrieta prit la parole.

« Le perdant doit respecter les volontés du gagnant. En tant que Princesse Métisse Dragone-Démone Arrieta Weil Rulain, je serai le témoin du duel entre Sire Boar Zilred et Sire Azell Zestringer. »

Azell et Boar s’arrêtèrent à un endroit un peu à l’écart du feu de camp. Azell dégaina son épée. En se regardant l’un l’autre, les deux placèrent leurs épées au milieu afin qu’elles se touchent légèrement.
Arrieta proclama.

« Commencez le duel. »

Partie 2

Azell et Boar se tenaient face à face.
Leurs silhouettes contrastaient entre elles. Quand il était parti en tant que garde d’Arrieta, il avait reçu une épée qui était suffisamment grande pour être utilisée à une ou à deux mains. Azell tenait son épée à deux mains de manière relâchée, et elle pointait vers le sol. Au premier regard, la posture semblait montrer qu’il n’était pas intéressé par le combat.
De l’autre côté, Boar avait une longue épée dans sa main droite et un bouclier dans la gauche. Il se tenait dans la garde typique d’un chevalier. Son bouclier était devant lui, et il était positionné de manière à brandir son épée à n’importe quel moment.
Boar railla.

« Ton corps est si faible que je ne sais pas où je devrais frapper. »

Azell haussa les sourcils.
Pour information, le corps d’Azell s’était plutôt considérablement étoffé. Il avait entraîné son corps pendant le voyage, donc il prenait forme progressivement.
En revanche, il était toujours frêle comparé à un chevalier, une armoire à glace complètement entraînée.

‘Vraiment ce type… A-t-il un talent pour énerver les gens ?’

Azell ne pensait même pas au fait qu’il avait lui aussi raillé son adversaire. Il dévisagea Boar.
Même s’il n’avait pas beaucoup de muscles, son corps devenait rapidement puissant. C’était à cause du pouvoir du Dragon qu’il avait bu en utilisant le Rituel du Tueur de Dragon. À première vue, il n’y avait pas beaucoup de différences, mais un corps humain ayant bu le pouvoir d’un Dragon devenait robuste. Même si les gens ont la même carrure, il y en a qui sont plus puissants que d’autres. De la même manière, il y avait une différence entre devenir plus solide grâce au pouvoir d’un Dragon et entraîner son corps.

‘Bon, si on compare simplement notre forme physique, cette ordure est à un niveau qui m’est complètement supérieur.’

Azell acceptait passivement ce fait. Il était d’un doigt plus grand que Boar, mais ce dernier avait un corps rigoureusement entraîné. Azell ignora ses émotions, et put froidement évaluer son adversaire. Cette capacité était quelque chose que chacun de ses professeurs avait complimenté. Azell étudia Boar, et il fut capable d’analyser les capacités de Boar en un éclair.

« Je suis différent de toi, qui a grandi dans un environnement protégé. Je suis capable de penser rationnellement. C’est pourquoi je vais te dire ceci. Tu vas être méchamment blessé. Tu vas être frappé jusqu’à ce que tu sentes une douleur semblable à l’agonie. En revanche, je ne vais pas te blesser d’une manière qui diminuerait ta force. Je te le promets. »

Azell avait déjà complété son 3ème Anneau de Vie pendant les quelques derniers jours. Il avait voulu tester son pouvoir, donc il aimait cette tournure des évènements.

‘Oui. Je savais que je devrais battre ce crétin à un moment donné.’

Boar répondit à la moquerie d’Azell.

« Humpf ! C’est ce que je devrais dire. En tant que chevalier respectant l’honneur, je te laisse attaquer en premier ! Approche !
– Vraiment ? »

Azell décida de ne pas refuser son offre. Il prit une longue enjambée.
En un éclair, Boar devint confus.

‘C’est quoi ça ?’

Azell avait avancé d’un unique pas, cependant la distance de 5 mètres qui les séparait avait disparu par ce seul pas.

Tuh-ung !

« Argh ! »

La lame heurta le sommet du bouclier, et le corps de Boar trembla.

‘Que— ? Qu’est-ce que ces douleurs ?’

C’était étrange. La frappe n’était pas spécialement féroce, mais au moment où il l’avait bloquée, le coup avait traversé tout son corps. Même ses os étaient douloureux.
Il commença à se replier lentement quand Azell avança d’un autre pas. Son pas léger donnait l’impression qu’il se promenait, mais il s’était déplacé d’une distance idéale pour abattre son épée.

Tuh-ung !

Après un second coup, Boar chancela en arrière.
Quand Arrieta vit ceci, elle laissa échapper un soupir d’éloge.

« C’est une technique intéressante. »

Si on regardait depuis le côté, le mouvement pouvait être compris. Azell semblait marcher normalement sur la surface du sol, mais en réalité il glissait pour raccourcir la distance. C’était comme du patinage.
En l’affrontant en face, c’était difficile pour un adversaire non averti de déchiffrer ses mouvements. Cela ruinait le timing et le sens de la distance de l’opposant, afin qu’il ait des difficultés à y répondre.
Même alors qu’il glissait, il n’y avait aucun bruit. Cela voulait dire que c’était une technique de l’Ordre Spirituel, cependant Azell était très doué pour déguiser l’utilisation de son énergie magique, afin que personne ne puisse lire ses mouvements.
Giles parla.

« Ses frappes à l’épée sont surprenantes.
– Je ne dirais pas que c’est surprenant. Ce serait plus juste de les qualifier de vicieuses.
– … »

Giles rit avec amertume de l’observation d’Arrieta. Il approuvait totalement son sentiment.
Azell avait brisé le timing et le sens de la distance de Boar. Ses attaques étaient comme un appât lancé à un poisson. Elles étaient parfaites pour être bloquées par un bouclier. Du point de vue de Boar, il voulait bloquer avec son bouclier pour créer une ouverture, afin de contre-attaquer.
Cependant, Azell avait deviné sa tactique, donc il utilisait cette technique de l’Ordre Spirituel. L’impact traversait le bouclier, et se propageait dans tout le corps de Boar.
Le même schéma se répéta à trois reprises, et Boar perça enfin à jour les tours d’Azell. Lors de la quatrième attaque, Boar ne para pas de son bouclier. À la place, il l’évita puis il contre-attaqua.
Azell l’esquiva facilement. Boar chancela quelques pas en avant avant de pouvoir reprendre son équilibre.

« Ooh-ook. C’est une technique surprenante !
– Je ne peux pas retenir mon excitation due aux éloges d’une personne si noble.
– Vraiment, je suis impressionné. Quand un adversaire est bon, c’est le devoir d’un chevalier que de le reconnaître ! Je reconnais que tu as des techniques de haut niveau. »

Boar dévisagea Azell avec des yeux brûlants d’esprit combatif.
Il savait déjà depuis la première frappe d’Azell ce que ce dernier essayait de faire. Même s’il le savait, il ne pouvait parer les 2ème et 3ème coups. A l’origine, il avait pensé qu’Azell aurait lancé une attaque facilement blocable, cependant l’impact avait traversé son bouclier, et il ne pouvait se défendre contre.
Pour un Maître du Cordon, il était facile d’ignorer un mur pour frapper un ennemi. Même si l’adversaire portait une épaisse armure, on pouvait d’infliger des dégâts à travers l’armure.
Aussi, quand quelqu’un utilisait une telle technique, l’adversaire utilisait souvent une contre-mesure. Cependant, même s’il anticipait la technique d’Azell, il ne pouvait penser à un contre.

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

5 commentaires sur “Dragon Maken War 32 : Ceux qui enseignent (1-2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s