Contre les Cieux 6 : Beauté sans égale

Traducteur : Nightgale
Adapt : Soreyawari
Check : Ilanor


Quand Xiao Ying était en vie, la position de Xiao Lie dans le Clan Xiao était sans pareille, et, à cette époque, même le chef du Clan Xiao était respectueux envers lui. La raison en était claire ; Xiao Ying avait le potentiel pour devenir l’un des plus puissants experts du Clan Xiao.

Dans ce monde qui respectait les puissants, en tant que père de Xiao Ying, Xiao Lie était tenu en haute estime. Cependant, après la mort de Xiao Ying, l’unique petit-fils de Xiao Lie naquit avec des Veines Profondes endommagées. Bien qu’il soit le plus fort de la Cité du Nuage Flottant, qui pouvait bien le craindre ? Son fils était mort, son petit-fils handicapé, et il n’avait pas d’autres successeurs. Sa position dans le Clan Xiao souffrait à présent d’un déclin désastreux.

Xiao Lie ne s’emporta pas sous la colère car il était depuis longtemps accoutumé à ces cyniques sous-entendus. Avec un sourire indifférent, il parla : « Merci à tous d’être venus personnellement aujourd’hui. Soyez sûrs de boire plus que quelques coupes de vin pour célébrer cet événement. »

« Je vous ai déjà montré suffisamment de respect en venant en personne aujourd’hui, je n’ai donc pas besoin de vin. Mon petit-fils Xiao Chengzhi a maintenant atteint le 7ème niveau du Domaine Elémentaire Profond. Je suis ici depuis un moment déjà, il faut que j’aille personnellement stabiliser sa condition. » Dit le Troisième Ancien en se levant.

« Chengzi a déjà atteint le 7ème niveau du Domaine Elémentaire Profond ? N’avoir que 17 ans et pourtant avoir un tel accomplissement, son futur est vraiment sans limite. Ce n’est pas étonnant que vous soyez aussi rayonnant aujourd’hui, c’est sûrement gratifiant ! »

Les quatre autres Anciens se levèrent pour le féliciter avec un air de surprise sur leurs visages.

Malgré son bon contrôle, le visage de Xiao Lie exprimait une rage contenue. Ses quatre frères l’avaient toujours couvert de respect mais depuis la mort de Xiao Ying et la confirmation des Veines Profondes endommagées de Xiao Che, leur attitude avait fait un virage à 180 degrés.

En général, ils se vantaient de leurs petits-fils en face de lui, mais maintenant, dans le hall du mariage de son propre petit-fils, ils continuaient impunément à faire étalage des prouesses de leurs petits-fils. Ses pairs utilisaient le succès de leurs propres petits-fils pour réouvrir les plus profondes cicatrices de son coeur.

Tout d’un coup, une atmosphère capable de faire suer quelqu’un à grosses gouttes se manifesta. Le maître de cérémonies, Xiao De, essaya rapidement d’accélérer le déroulement du mariage et s’exclama d’un couinement aigu: « Les Mariés, allez dans la chambre nuptiale…. chers invités, si vous voulez bien vous diriger vers le banquet. »

Au milieu du son des gongs et des joyeux battements de tambour, le couple regardé par tous finit son rite sacré et se mit à marcher en direction de la petite cour de Xiao Che. La chambre nuptiale était la pièce où Xiao Che vivait habituellement.

Elle avait entièrement été décorée de rouge. La pièce emplie de soie rouge abritait également une grande bannière « Bonheur conjugal » et deux bougies rouges qui brillaient vivement entre une lampe dorée. Le dragon et le phénix gravés sur les bougies semblaient virevolter dans cette lumière scintillante.

Les bougies vacillantes se reflétaient sur le vitrail doré et semblaient remplir la pièce d’une vague couleur enchanteresse. Elle était isolée du monde extérieur et rayonnait d’une telle façon qu’elle aurait adouci le regard de n’importe qui.

La servante de Xia Qingyue, Xia Dongling, escorta Xia Qingyue jusqu’à s’asseoir sur son lit puis sortit sans bruit de la pièce en fermant la porte. La pièce devint silencieuse et ils ne pouvaient qu’entendre vaguement le léger bruit de leur respiration.

Xia Qingyue resta assise calmement, silencieuse et immobile. Xiao Che ne s’approcha pas d’elle mais demeura près de l’embrasure de la porte et regarda au travers avec une lueur sombre dans ses yeux.

« On a manqué de respect à ton grand-père durant ton propre mariage, tu dois être vraiment énervé, n’est-ce pas ? »

Une claire et douce voix entra dans les oreilles de Xiao Che et son expression changea. Même si les mots de Xia Qingyue étaient désagréables à entendre, elle le laissa sans voix du fait qu’elle ait pris l’initiative de lui parler.

Xiao Che lui jeta un coup d’oeil et parla de façon hésitante: « Tu peux enlever cette couronne en forme de phénix maintenant. Cette chose est trop lourde et si tu la portes trop longtemps, ça va devenir inconfortable. »

Selon les traditions du mariage dans le Continent du Ciel Profond, le mari devait retirer la couronne pour la mariée. Plus tôt, tandis qu’il avait essayé de l’aider à sortir de la calèche, elle avait paralysé sa main d’une mystérieuse et glaciale énergie.

Xiao Che était trop fier pour la toucher à nouveau parce qu’il craignait que cela ne se produise encore. De plus, il ne pensait pas que la froide Xia Qingyue serait d’accord pour accepter son offre s’il tentait vraiment de l’aider avec sa couronne.

Après une courte pause, Xia Qingyue leva ses mains et retira sans bruit la couronne en forme de phénix. A cet instant, un visage magnifique à en couper le souffle apparut dans le champ de vision de Xiao Che. Tandis qu’elle levait ses yeux charmants qui entrèrent en contact avec ceux de Xiao Che, il fut instantanément figé….

Une paire d’yeux indescriptiblement magnifiques vint rencontrer ceux de Xiao Che. C’était comme si l’essence du monde y était profondément tapie. Ni le peintre le plus talentueux du monde, ni les mots les plus sophistiqués ne pourraient précisément retranscrire sa beauté. Sous les faibles lueurs de la pièce, sa peau aussi étincelante que du jade et son doux visage étaient aussi pâles que la neige. Ses lèvres étaient comme les pétales les plus délicats de ce monde et son nez était comme une beauté sculptée dans du jade blanc, haut et fier, avec une noblesse naturelle.

« Ta réputation t’a précédée », murmura Xiao Che, l’évaluant sans cligner des yeux. Une magnifique paire d’yeux lui renvoya son regard. Un abîme gravitationnel sans fond attirait toute son attention et ses pensées, rendant difficile pour lui de détourner le regard.

Même si c’était un mariage arrangé décidé depuis leur naissance, à part d’occasionnels coups d’oeil quand il était plus jeune, c’était en fait la première fois qu’il voyait vraiment Xia Qingyue depuis l’âge de dix ans. C’était parce que Xia Qingyue quittait rarement sa maison et que l’handicapé Xiao Che avait une faible estime de lui, qui avait évolué en un complexe d’infériorité. Il entendait seulement parler de Xia Qingyue à travers les ragots des autres et après avoir entendu que Xia Qingyue avait grandi pour devenir une beauté sans égale, il s’en était fait une image dans son coeur.

La vague silhouette dans ses illusions disparut tandis qu’il regardait Xia Qingyue, réalisant qu’il était en face de la véritable beauté. Le charme de Xia Qingyue était au-delà de son imagination au point qu’il ne pouvait pas décrire cette beauté sans pareille. Le Xiao Che avec les clairs souvenirs de deux mondes ne put s’empêcher d’en perdre ses pensées tandis qu’il se retrouvait confronté à une telle vue.

On appelait Xia Qingyue la beauté n°1 dans la Cité du Nuage Flottant mais si quelqu’un disait qu’elle était la beauté n°1 dans l’Empire du Vent Bleu, Xiao Che ne contredirait pas cette déclaration. Il n’arrivait pas à penser à quelque chose qui puisse surpasser ce merveilleux spectacle sous ses yeux. La fille devant lui n’avait encore que seize ans ; les filles à cet âge n’avaient pas encore totalement mûries mais il était impossible d’imaginer ce qu’il adviendrait de Xia Qingyue après quelques années… peut-être atteindrait-elle un niveau inimaginable à ce moment là.

Une fille dont chaque mouvement et sourire pouvait émouvoir le monde était née dans cette petite Cité du Nuage Flottant. Et cette fille était devenue sa femme aujourd’hui…. Xiao Che ne pouvait s’empêcher de s’interroger sur l’authenticité de sa réalité.

« Et tu n’es pas ce que les rumeurs disent, ni ce que j’avais imaginé. »

Xia Qingyue se leva et les courbes attirantes de son corps se révélèrent tandis qu’elle s’approchait de Xiao Che. Ses yeux brillaient comme de l’eau tandis que ses lèvres s’écartaient légèrement :

« Les rumeurs disent que tes veines étaient défaillantes et que donc tu ne pouvait que demeurer au 1er niveau du Domaine Profond Elémentaire. À cause de cela, tu as un corps fragile et une faible estime de toi puisque tu te contentes de rester chez toi. Tes seuls amis sont ta petite tante Xiao Lingxi et mon petit frère Yuanba. La seule chose de ton corps qui puisse être considéré comme un avantage serait ton apparence. »

« Ton énergie profonde est non seulement faible et trouble, mais tes veines profondes sont en effet endommagées. Cependant, ta personnalité est complètement différente de ce que les rumeurs affirment à ton sujet. »

Xia Qingyue s’arrêta à une distance de trois mètres de Xiao Che, et tandis qu’elle regardait droit vers Xiao Che de ses yeux magnifiques :

« Même si tu as délibérément caché et simulé ta véritable personnalité, j’ai senti ton arrogance dès l’instant où j’ai posé mes yeux sur toi. Tu es complètement l’opposé de ce que racontent ces rumeurs. Plus tôt chez moi, j’ai gelé ta main avec ma force Profonde mais le calme dont tu as fait preuve m’a surprise. Si ta main n’avait pas été aussi raide, j’aurais soupçonné avoir échoué à utiliser mon pouvoir. Dans le hall du mariage, toi et ton grand-père Xiao Lie avez été humiliés à une occasion aussi importante, mais tu n’as eu l’air énervé que l’espace d’une seconde et puis ta colère a disparu. Ton expression et ton rythme cardiaque ne montraient absolument aucun signe anormal. Il est difficile d’atteindre un tel état d’esprit, même pour un pratiquant du Profond Spirituel d’âge moyen ! »

« Quand tu me regardes, il y a une lueur obsessionnelle dans tes yeux, qui même maintenant n’a pas diminué. »

(ndc : Ce n’est peut-être pas pour les mêmes raisons… ( ͡° ͜ʖ ͡°))

« Tes Veines Profondes endommagées sont réelles mais ta vraie personnalité et ton état d’esprit ont trompé tout le monde. » Murmura Xia Qingyue, tandis que ses yeux d’une profondeur sans fond fixaient Xiao Che.

Xiao Che se figea de surprise.

Avec Xia Qingyue si proche de lui, n’importe qui serait normalement en pleine extase sous l’effet de son parfum aux senteurs florales mais Xiao Che n’avait pas le luxe d’être ému par cela.

Son coeur était complètement sous le choc alors qu’il lui rendait son regard, impressionné.

C’était vrai, il demeurait en effet une personne fière en dépit de la personne qu’il avait en face de lui, car lorsqu’il était sur le Continent du Nuage Azuré, il était un fier seigneur de guerre.

Quiconque vivant dans la Cité du Nuage Flottant en ce moment ne pouvait égaler les seigneurs de guerre de son temps. Même si sa force avait subi un déclin extrême, son état d’esprit était resté le même. Il n’avait pas délibérément prévu de sembler ainsi, mais c’était l’attitude naturelle de sa vie précédente. Cependant, il devait garder sa facette pleine de fierté dissimulée à cause de son actuel manque de force et de sa situation.

Ce qu’avait dit Xia Qingyue le décrivait parfaitement du premier coup !

Sur la route du Clan Xia jusqu’au Clan Xiao, il avait toujours pensé qu’elle ne ressentait que mépris envers lui, car elle était un trésor divin tandis qu’il n’était que de la boue sur le sol, et que tout le monde le méprisait. C’était une pensée parfaitement normale. Mais il ne s’était jamais rendu compte qu’elle l’avait observé pendant le trajet du retour. Xiao Che vit soudainement Xia Qingyue sous un nouveau jour tandis qu’il regardait ses yeux beaux à l’extrême. Ces yeux clairs qui voyaient si méticuleusement à travers les détails de son esprit et de son coeur l’avaient laissé choqué.

Vous savez ! Ce Xiao Che avec deux mémoires d’expérience de la vie était une personne imperturbable face à tous les héros du monde et même face à la mort ! Et pourtant elle l’avait déjà percé déjà à jour !

N’était-elle vraiment qu’une fille qui venait d’avoir seize ans !?

Comment cette fille de seize ans pouvait-elle posséder une perception et un esprit aussi monstrueux !?

Xiao Che suspectait que Xia Qingyue soit peut-être comme lui, une personne réincarnée dans ce monde !

« Tu prends sur toi ? » Demanda Xia Qingyue après un silence.

« Prendre sur moi ? » Xiao Che laissa échapper un rire d’apparente auto-dénigration.

« Peut-être. La vérité au sujet de mes Veines Profondes endommagées ne changera pas. Dans le Continent du Ciel Profond, vivre une vie avec des Veines Profondes défaillantes fait que les gens me prennent de haut comme si je n’étais que de la crasse sous leurs chaussures. Existe-t-il une différence entre se blâmer lâchement et endurer en silence ? »

Endurer ? C’était plutôt qu’il le tolérait ! Le Xiao Che d’hier était exactement comme les rumeurs le décrivaient ! Peu importe à quel point Xia Qingyue était intelligente, elle ne pouvait pas s’imaginer que le Xiao Che d’aujourd’hui avait des souvenirs d’une autre vie. Son tempérament et son mental avaient également changé avec ça.

Les beaux yeux de Xia Qingyue se plissèrent tandis qu’elle leva soudainement sa paume semblable à du jade et tendit deux doigts pour toucher sa poitrine. Tout d’un coup, une froide mais pas complètement glaciale énergie frappa la poitrine de Xiao Che et se propagea à travers son corps.

Alors que Xiao Che était sur le point de demander ce qu’elle faisait, la froide sensation disparut instantanément et Xia Qingyue ouvrit ses lèvres semblables aux doux pétales d’une fleur :

« Tes Veines Profondes sont en effet défaillantes, mais ce n’est pas une déformation congénitale. Tu as probablement été attaqué quand tu étais très jeune et quelqu’un a directement détruit tes Veines Profondes ! » »

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Un commentaire sur “Contre les Cieux 6 : Beauté sans égale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s