Contre les Cieux 9 : Chérie, tu dors ?

Traducteur : Nightgale
Adapt : Soreyawari
Check : Teldryn


Nouveau check~!
Dernière limite pour le concours, l’écriture sera acceptée jusque demain midi et les dessins, demain 14h 😉


Il avait épousé une si belle femme et pourtant durant sa nuit de noces, il ne pouvait pas toucher, ni caresser aucune partie de son corps, ou même dormir dans son propre lit. Il pouvait seulement serrer ses genoux silencieusement tandis qu’il s’appuyait contre un mur dans un coin de sa chambre…

Xiao Che ressentait à présent toute la cruauté de ce monde.

La lueur rougeâtre des bougies se reflétait sur sa chambre transformée, la rendant attrayante. Les deux personnes habillées en rouge restèrent silencieuses, l’une était assise au bord du lit et l’autre était pathétiquement recroquevillée dans un coin. Le seul son perceptible durant ce long silence était le vague bruit de leur respiration.

Au bout d’un moment, Xiao Che ne put s’empêcher de demander : « Tu ne vas pas… vraiment me laisser ici toute la nuit ?

Xia Qingyue battit ses longs cils et les courbes gracieuses de son corps se tournèrent pour s’allonger sur le lit. Elle relâcha un rideau écarlate qui retomba. Xiao Che ne pouvait plus voir qu’une vague silhouette à la faible lueur des bougies. Tout à coup, Xia Qingyue agita ses mains et un souffle glacial éteint simultanément les deux bougies rouges… laissant Xiao Che assis dans l’obscurité de la pièce.

« …… » Si ce n’était pas impossible pour lui de battre cette femme, bien qu’elle soit aussi rigide qu’elle le laissait paraître, il lui aurait quand même sauté dessus.

« Je plaisantais tout à l’heure. Non seulement je ne suis pas saoul, mais je n’ai même pas bu une goutte de toute la soirée… Tu ne supportes même pas une petite blague, tu n’as aucun sens de l’humour », murmura Xiao Che de façon indignée.

« Je savais que tu n’étais pas saoul », répondit froidement Xia Qingyue. « Mais je déteste vraiment les hommes qui peuvent déféquer et uriner n’importe où. »

Déféquer et uriner… n’importe où ?

Est-ce que ce serait… quand il essayait d’extraire le vin de la Perle de Poison Céleste ?

M**de !!

Les yeux de Xiao Che s’écartèrent, et il sauta de son coin : « Tu dis que j’urine n’importe où ? Avec quels yeux as-tu vu ça ?! Tu m’as seulement entendu verser du vin ! Verser du vin… verser du vin ! Je suis un digne homme du Clan Xiao, je ne ferais jamais quelque chose d’aussi grotesque et dégradant que ça. Tu peux me prendre de haut sur ma force profonde, mais n’insulte pas ma noble disposition et ma personnalité !! »

Peu après le hurlement de Xiao Che, il perçut le ton tranquille dans la voix de Xia Qingyue : « Je plaisantais aussi. »

 » ! # $… » Xiao Che en cracha presque du sang.

Déprimé, Xiao Che retourna dans son coin et ne dit plus un mot… Cette femme avait vraiment le sens de l’humour !!

En temps normal, il dormirait confortablement dans son lit, mais c’était sa nuit de noces, et il devait dormir dans un coin… Comment aurait-il pu s’endormir ?! Après avoir tenu un long moment, Xiao Che prit la parole à nouveau : « Donc, quand est-ce que tu retournes à l’Asgard du Nuage Gelé ? Demain, ou le jour d’après ? »

Xia Qingyue : « !? »

Xiao Che rit doucement et expliqua calmement : « Même si j’en sais peu à propos de l’Asgard du Nuage Gelé, je sais qu’ils n’acceptent que des femmes. Les émotions comme l’amour sont interdites et elles doivent toutes être vierges. Il y a un nombre incalculable de femmes magnifiques dans l’Asgard du Nuage Gelé et je n’ai jamais entendu parler de l’une d’entre elles se mariant. Mais tu m’as épousé. On dirait bien que même parmi les membres de l’Asgard du Nuage Gelé, ton talent et tes dons sont une rareté. Tu es peut-être même un génie qu’elles ne voient qu’une fois par siècle. Autrement, pourquoi auraient-elles fait une telle exception en ta faveur ? »

Xia Qingyue : « …… »

Xiao Che leva la tête et contempla les ténèbres de son plafond avant de poursuivre : « Pour quelqu’un comme toi, elles feraient n’importe quoi pour que tu rejoignes l’Asgard du Nuage Gelé le plus rapidement possible. Il doit y avoir d’innombrables et puissants pratiquants, qui ont étudié la voie du Profond au-delà de ce qu’une personne ordinaire ne verra jamais de toute sa vie, ainsi qu’un nombre incalculable de trésors également. Dans ces circonstances, ta Force Profonde et ton statut devraient s’élever par delà les cieux. Tu vas sûrement partir bientôt, non ?

Xia Qingyue resta silencieuse un long moment. Après un certain temps, elle répondit avec une vague voix : « Dans un mois. »

« Un mois ? » L’expression surprise de Xiao Che se transforma en un sourire tandis qu’il baissa sa tête et murmura : « Merci. »

Xia Qingyue : « ? »

« Tu as dû leur demander de t’accorder ce mois. Je doute que l’Asgard du Nuage Gelé retarde ton recrutement de plein gré, pour te laisser rester avec une personne inutile comme moi contre ta volonté. Un mois est plutôt long et tu es leur précieux talent. À l’avenir, tu pourrais même atteindre un niveau similaire et devenir l’égale de la Maîtresse de l’Asgard du Nuage Gelé. Les autres peuvent bien rire de moi, se moquer, et m’ignorer pour le restant de leurs jours, mais quelqu’un comme toi, qui s’élèvera jusqu’à des sommets inimaginables dans le futur, était prête à m’épouser. Tu as essayé de protéger et maintenir la fierté d’un homme pitoyable comme moi… Même si je sais que tu fais ça pour rembourser la gentillesse de mon défunt père, je t’en remercie quand même. »

« Inutile. » Répondit Xia Qingyue sans émotion. Mais son cœur changea légèrement tandis qu’elle fut un peu touchée par ses paroles. Il n’avait pas tort : son maître lui avait dit qu’un talent comme elle était rare même au sein de l’Asgard du Nuage Gelé. Son maître lui avait même dit qu’une fois que Xia Qingyue serait entrée à l’Asgard du Nuage Gelé, elle était confiante qu’elle pourrait dépasser le Domaine Profond Spirituel et même atteindre le Domaine Profond Terrestre… Un niveau que même le pratiquant n° 1 de la Cité du Nuage Flottant, Xiao Lie, ne pouvait atteindre.

Atteindre le Domaine Profond Terrestre avant la vingtaine… Pour les gens de la Cité du Nuage Flottant, c’était un exploit inimaginable.

« Avant de t’épouser, je pensais que tu serais comme tous ces gens qui me regardent avec mépris et qui m’ignorent, mais tu es meilleure que ce que je pensais. Non seulement tu es belle, mais tu es aussi talentueuse et gentille. En tant que femme, tu peux être considérée comme parfaite et sans défauts.

Xia Qingyue : « …… »

« Eh bien, puisque tu es aussi gentille, tu ne vas certainement pas laisser ton mari dormir dans un coin durant sa nuit de noces, n’est-ce pas ? Mon lit est plutôt large et on ne serait pas serré si deux personnes dormaient dessus… »

Avant que Xiao Che ne puisse terminer sa phrase, une glaciale et meurtrière énergie souffla à travers la pièce et il trembla. « Si tu continues à raconter n’importe quoi, je te jette dehors ! »

Xiao Che ferma sa bouche et se tut bien sagement tandis que son derrière endolori retournait se poser à l’endroit où il s’était assis précédemment.

« Quelqu’un est là. » S’exclama soudainement Xia Qingyue.

Au bout quelques instants, Xiao Che perçut le faible bruit de quelqu’un qui marchait. S’il n’y avait pas prêté attention, il n’aurait jamais remarqué le son émis par ces pas. Le propriétaire de ces pas semblait s’être soudainement arrêté devant sa cour. Sa prudente avancée s’arrêta en plein milieu de la cour et n’alla pas plus loin… parce que dans la chambre se trouvait l’intouchable Xia Qingyue. Après avoir tourné autour de la cour pendant ce qui semblait être une éternité, le propriétaire de ces pas s’en alla aussi silencieusement que possible, de la même façon qu’il était venu.

Il faisait nuit et Xiao Yulong n’arrivait pas à dormir. Il regardait de temps à autre à travers la fenêtre avec un air d’impatience sur son visage.

La porte s’ouvrit et Xiao Yang entra précipitamment. Xiao Yulong plissa des yeux et demanda : « Alors ? »

« C’est… » Xiao Yang observa attentivement l’expression de Xiao Yulong et expliqua avec prudence : « Je reviens juste de chez Xiao Che. Xiao Che ne semble pas… avoir été enfermé dehors. »

« …… » L’expression d’espoir sur le visage de Xiao Yulong disparut.

Le cœur de Xiao Yang s’accéléra et il ajouta rapidement : « Mais vous n’avez pas à vous inquiéter Boss. Xia Qingyue n’a même pas les garçons de la demeure du gouverneur ni ceux de la famille Yuwen dans ses yeux, comment pourrait-elle aimer ce bon à rien de Xiao Che. Même s’il n’a pas été jeté dehors, c’est seulement parce que… elle l’a pris en pitié. Elle ne veut probablement pas qu’il soit la risée de tous… même s’il est dans la même pièce que Xia Qingyue, je doute qu’ils soient allongés sur le même lit. Il est probablement allongé sur le sol à cet instant… c’est sûrement le cas. « 

Le sombre et incertain visage de Xiao Yulong tourna son regard en direction de la cour de Xiao Che. Il serra ses poings : « Xia Qingyue est la femme que je veux, et personne ne peut interférer dans mes affaires ! Je vais personnellement vérifier ce qui s’est passé. Ne le laisse pas toucher Xia Qingyue, à aucun prix !! »

« Oui ! » Répondit rapidement Xiao Yang.

Xiao Che était plié en boule comme un petit nain, et était encore éveillé dans le coin de la chambre en plein milieu de la nuit. Il ouvrit ses yeux et leva sa main gauche pour regarder au centre de sa paume. Au cœur de l’obscurité, il y avait une faible lueur verte qui provenait de la Perle de Poison Céleste.

Dans le Continent du Nuage Azuré, avec seulement le pouvoir de la Perle de Poison Céleste, il a déchaîné vents et tempêtes dans le monde à lui seul, mais aussi attiré la haine de l’ensemble du Continent du Nuage Azuré… Cependant, cela avait aussi pratiquement épuisé toute l’énergie toxique de la Perle !

La Perle de Poison Céleste avait fusionné avec son corps pour devenir une partie de lui, et il pouvait à peine sentir la présence de sa toxicité habituelle. Avant sa mort sur le champ de bataille, il avait utilisé le pouvoir de la Perle de Poison Céleste pour massacrer un grand nombre de puissants pratiquants. Il avait abusé de l’énergie de la Perle de Poison Céleste et ses capacités toxiques faisaient maintenant défaut… Abus et épuisement étaient deux concepts différents. S’il y avait épuisement, il était possible de récupérer petit à petit. Cependant, l’abus signifiait vider directement l’énergie à sa source, rendant, par la même occasion, virtuellement impossible la restauration de sa puissance d’origine.

La Perle de Poison Céleste à ce jour avait seulement les plus basiques fonctions de purification, d’affinage et de fusion… évidemment, sa capacité de stockage était toujours présente.

Avec ses Veines Profondes endommagées et le pouvoir de la Perle de Poison Céleste à sec, il ne serait jamais considéré comme une personne importante dans cette petite cité.

Le fait le plus intolérable était… qu’il n’avait même pas les capacités de consommer son mariage avec sa propre femme !

S’il voulait du pouvoir, la première étape serait de réparer ses Veines Profondes.

Réparer ses Veines Profondes…

Xia Qingyue était certaine que ses Veines Profondes ne pouvaient pas être restaurées de la même manière que celles d’un pratiquant ordinaire. Mais pour lui, ce n’était pas un exploit impossible, car il était le successeur d’un saint de la médecine ! Son maître lui avait raconté de nombreuses fois la théorie du docteur dans la médecine. Face à un problème, il fallait toujours se rappeler qu’il y avait une cause et un effet. S’il y avait un problème, il y avait une solution. S’il y avait des personnes souffrantes, il devait y avoir des gens capables de les soigner. Dans ce monde, il n’y avait aucune maladie incurable et si les gens disaient qu’il y en avait une, c’était seulement dû au manque de compétence de la part du médecin.

Quant à la restauration de ses Veines Profondes, Xiao Che y avait beaucoup pensé jusqu’à ce jour. Ses Veines Profondes n’étaient pas un handicap à la naissance, mais avaient été endommagées par quelqu’un à la naissance. Après avoir grandi, ses Veines Profondes étaient maintenant irrécupérables, le rendant incapable d’utiliser les méthodes conventionnelles pour les restaurer.

Dans le but de détruire ses Veines Profondes endommagées depuis un moment et d’en produire de nouvelles, il avait besoin d’au moins trois choses…

« Chérie, tu dors ? » Demanda Xiao Che.

Après un long moment de silence, il ne reçut toujours pas de réponse.

« Hum, hum, chérie, tu n’es pas vraiment endormie, n’est-ce pas ? » Demanda Xiao Che à nouveau.

« Mon nom est Xia Qingyue ! » Répondit Xia Qingyue d’une voix douce et froide.

« Je sais que ton nom est Xia Qingyue. » Xiao Che se gratta le sourcil et demanda étrangement : « Chérie, j’ai quelque chose à te demander. »

« Appelle-moi Xia Qingyue ! » Dit-elle, énervée.

« Oh, d’accord ! » Xiao Che hocha de la tête. Avec une expression impassible, il demanda : « Chérie, une fois à l’Asgard du Nuage Gelé, est-ce que tu pourrais obtenir de l’Herbe des Sept Gemmes Profondes, un Cristal Céleste aux Veines Pourpres, et le cristal spirituel d’une bête du Domaine Profond Terrestre ? Serais-tu capable d’obtenir ces trois choses ? »

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

3 commentaires sur “Contre les Cieux 9 : Chérie, tu dors ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s