Konjiki no Wordmaster Chapitre 28 : Le Jardin des Fées

Trad : Nekoyashiki-san
Adapt : Ilanor
Check : Miss X


Et c’est parti pour une aventure au-delà du réel ! XD
Bonne lecture ! 😉

Amicalement vôtre,
Nekoyashiki-san


Hiiro laissa échapper un son sans faire attention, et il sembla que les autres l’avaient remarqué car ils s’immobilisèrent. Tout en pensant “mince”, il remarqua que les lumières s’étaient arrêtées de bouger.

(Ce sont des『Pheom』… pas vrai ?)

Ils avaient l’air de sortir tout droit d’un livre d’images. Il y en avait quatre, qui se dirigeaient vers Hiiro en flottant, chacun ayant une couleur de cheveux particulière. Rouge, bleu, jaune, et vert mêlé de caramel. (nda : Wow, je la plains…)

« Hé ! Hé ! À l’instant, ce Gabranth, non, cet Humas, il nous a vus ? Il nous a vus, hein ?

– Oui, oui ! Et puis il a murmuré Pheom ? Il l’a murmuré, hein ?

– C’est pas ce que Mère nous a dit, hein ? C’est différent, hein ?

– Ouais ! Les Humas ne devraient pas pouvoir nous voir ! Il ne devrait pas ! »

Tellement casse-pieds… Ils n’arrêtent pas de bourdonner au niveau du visage, disant ce qu’ils veulent. Mais il y a une chose ennuyante.

« Toi. Comment savais-tu que je n’étais pas un Gabranth ? »

Oui, en ce moment, Hiiro devrait être déguisé en『Gabranth』, donc son apparence devrait être celle d’un Gabranth. Alors que ces『Pheom』ont tout de suite remarqué qu’il était un『Humas』!

« Wow ! Il a parlé ! Il peut vraiment nous voir ! Il peut nous voir ! »

Pour une raison quelconque le rouge se mit à joyeusement tourner en rond…

« Quoiqu’il en soit, on s’en fiche ! Comment pouvez-vous le savoir ?

– Hein ?!? Parce que ce n’est pas ce que tu es, je suppose ? N’est-ce pas ? » (Pheom)

Elle répondit naturellement avec un regard vide.

« Ce n’est pas ce que je suis  ? Qu’est-ce que tu veux dire ?

– Kyahaha ! Humas, tu ne sais pas ? Tu ne sais pas ? »

Cette fois, c’est le jaune qui semblait s’amuser.

« Intéressant ! Tellement intéressant ! »

Avec le jaune en plus, ça devient insupportable.

– Je vais te le dire ! C’est parce que nous sommes des  Pheom ! Une race clairvoyante ! »

Maintenant qu’il en parle…

« Une race clairvoyante ? Je comprends pas ce que tu veux dire.

– Kyahaha ! Il ne sait pas ! Il ne sait vraiment pas ! »

La rouge volait toujours, essayant d’imiter Hiiro. Le vert continua…

« Nos yeux voient seulement la vérité !

– …donc vous pouvez voir la vraie forme de chacun ?

– Oooh ! Intelligent ! Intelligent ! »

Le bleu rit encore… Hiiro commença sérieusement à penser à le faire tomber en utilisant le caractère 『Chute』.

« Oui, oui ! C’est pour ça que nous comprenons, que nous comprenons. »

Le jaune acquiesça. Hiiro s’en fichait, mais il préfèrerait vraiment parler seul-à-seul avec lui en ce moment.

« Hmm. Mais attends, attends ? »

Le rouge s’approcha brusquement et regarda Hiiro avec attention. Les trois autres lui demandèrent ce qui se passait.

« Mmh, cette personne, est-ce que c’est vraiment un humas, un humas ?

– Eh ? Ce n’est pas le cas ? Ce n’est pas le cas ?

– Il doit l’être, il doit l’être !

– Peut-être qu’il est différent ? »

Le rouge, le bleu et le jaune écoutèrent le vert.

– Bon je ne sais pas vraiment, il donne une impression différente des humas que j’ai vus avant. Une impression différente… »

La rouge frappa dans sa paume en regardant Hiiro.

« Je sais ! Mère devrait savoir !

– Je vois ! Elle doit savoir ! Elle doit savoir !

– Est-ce qu’on y va ?

– Mais est-ce que c’est bon ? Est-ce que c’est bon ? »

Ils parlaient toujours dans le même ordre, mais Hiiro ne fit que soupirer.

« Bien ! Allons-y ! Allons-y ! » dit le rouge.

ZUZUZUZUZUZUZUZUZU

Devant leurs yeux, une faille s’ouvrit tout à coup.

« Quoi ? » (Hiiro)

La faille s’élargit petit à petit, jusqu’à ce qu’une personne de bonne taille puisse y rentrer. À l’intérieur, on ne voyait rien. C’était les ténèbres.

« C’est par ici pour rencontrer mère ! Par ici !

– H… hé ! »

La rouge saisit la main d’Hiiro et l’entraîna.

(Qui est cette mère dont ils parlent ? Mais sérieusement… ces gars ne feraient-ils pas confiance trop facilement ?)

C’est vrai, bien sûr que Hiiro ne pensait pas mal des Pheom, mais si jamais ils étaient tombés sur une personne pensant comme cela, qu’auraient-ils fait ? Hiiro s’inquiétait de leur manque de prudence.

(Cependant, c’est vrai que ça m’intéresse. Qui sait, je pourrais peut-être dégoter plein d’informations !)

Hiiro s’avança dans la faille en pensant à cela.

« Hein !?! » (Hiiro)

Mais dans la faille, il ne faisait pas sombre, il y avait un Pheom ressemblant à une fée, et il arriva dans un endroit si lumineux que c’en était éblouissant.

Cela ressemblait à l’intérieur d’une forêt, mais il y avait des balles ressemblant à des pains de savons qui flottaient en brillant aux alentours. Et elles étaient vraiment nombreuses.

Il y avait aussi une maison, mais aussi petite qu’une maison de poupées. Tout était minuscule. Il avait l’impression d’être entré dans un monde fantastique. (nda : C’était pas déjà le cas ? ^^’)

« Par ici ! Par ici ! »

La rouge le tira par la main comme d’habitude vers un grand arbre, creux, et ils rentrèrent à l’intérieur. Là, il y avait une femme d’une taille normale.

Elle avait les cheveux bleus et clairs comme un cristal, assez longs pour atteindre le sol. Ils reflétaient la lumière et brillaient comme une étoile. Sur sa tête reposait une couronne, et ses ailes se déployaient dans son dos. Ses yeux étaient comme des pierres précieuses étincelantes, aux couleurs de l’arc-en-ciel, que l’on ne pouvait voir qu’en rêve. Les traits de son visages étaient fins, et vraiment, on aurait pu croire que c’était une déesse tout droit sortie d’un livre.

Tenant un sceptre, orné d’une orbe sertie de plumes, elle déclara.

« Bienvenu, voyageur d’un autre monde ! Au 《Jardin des Fées》.  »

Hiiro répondit tout en se disant que la femme semblait connaître son identité.

« Merci de m’avoir invité, bien que l’on m’ait un peu forcé à venir.

– Tehehe ~ »

La rouge tira la langue, et en voyant cela, la femme ne put s’empêcher de sourire.

« Orun a de bons yeux. Je ne pense pas qu’elle amènerait un ennemi » (Femme)

Apparemment elle faisait confiance à Hiiro.

« Hé ! Hé ! Mère ! Mère !

– Oui ?

– Cette personne, est-il vraiment un Humas ? Un Humas, demanda la Pheom rouge appelée Orun.

– Non. Il vient d’un autre monde. Il ne vient pas du monde d’【Idea】

– Oooh ! »

Les fées tout autour élevèrent leurs voix comme si elles étaient impressionnées. Hiiro souriait comme s’il s’amusait.

« À propos, vous avez fini ce que vous aviez à faire ?

– Oui ! On peut rentrer ! On peut rentrer ! »

En voyant Orun avec une expression pleinement satisfaite, Hiiro pensa sans y faire attention à un moyen de la calmer.

« Ah, Orun, c’est un de nos rares invités. Ne devrais-tu pas lui montrer la politesse des fées ? »

Orun se fait gronder. Ha ! Bien fait pour elle. (ndt : Vous trouvez pas qu’il fait aussi gamin que les fées avec cette réplique ? ^^ nda : En même temps, C’est Hiiro… )

« Peu importe ! Laissez-moi me présenter comme il se doit. Je suis la reine des fées, Ninnaho. Si vous pouviez avoir l’amabilité de nous dire votre nom ?

– Arnold Ocean »

Ninnaho rit. (nda : le nom est bizarre, et on va l’abréger à Ninna pour la suite ~)

« Ce n’est pas bien de mentir, et ça ne marche pas avec moi.

– …Hiiro Okamura.

– Je suis ravie de vous rencontrer. »

Arrêtez avec ce visage révérent.

(Je vois… ils peuvent même voir à travers les mensonges.)

Son faux nom fut percé à jour instantanément. Il voulait s’en assurer, mais sa capacité était vraiment incroyable. Ce genre de tromperie ne la déconcertait même pas.

« Quoi qu’il en soit Hiiro-sama, suivez-moi. »

Ils s’enfoncèrent dans l’arbre. L’intérieur était plutôt vaste. Des friandises les attendaient : Ninna était bien préparée.

« Cette nourriture est appelée 《Vanyar》»

La friandise dans l’assiette avait la forme d’une fleur. Elle brilla quand il la prit, et il y avait quelque chose de mou sur le dessus.

(C’est comme de la gélatine.)

Mais il ne pouvait pas la manger immédiatement. Elle aurait pu être empoisonnée. Il commença à écrire sous la table.

« Soyez rassuré. Nous ne sommes pas en train d’essayer de vous empoisonner.

– …

– Donc vous pouvez enlever vos mains de sous la table. » (Ninna)

On dirait qu’ils ont des yeux partout.

« Je ne vous crois pas.

– Dans ce cas ! »

Elle prit le 《Vanyar》 et le mangea.

« Bien entendu, nous n’avons rien mis non plus dans la boisson. » (Ninna)

Ou du moins c’est ce qu’elle dit, mais Hiiro ne lui faisait pas encore confiance. Il fronça les sourcils.

« Plutôt paranoïaque, n’est-ce pas. Quelle tristesse. (Ninna)

– Évidemment. Je suis seul ici. N’est-ce pas normal de prendre des précautions ?

– Et bien… Que diriez-vous de le vérifier par  vous-même ?

– … Quoi ?

– Utilisez votre《Magie des Mots》 »

Hiiro se figea. Il savait qu’ils avaient la capacité de ‘voir’, mais il ne s’attendait pas à ce que leur ‘vision’ soit puissante à ce point.

« Notre pouvoir est la capacité de tout voir. Bien entendu, cela inclut également le  《Statut》. » (Ninna)

En voyant son《Statut》, quelqu’un serait capable de savoir à propos de sa《Magie des Mots》. Mais même ainsi…

(La 《Magie des Mots》 est plutôt puissante.)

Hiiro mit de côté ses préoccupations.

(Mmh ? Attends. Epier… Epier, hein ?)

Il fit circuler la magie dans son doigt.

« Si ça ne vous dérange pas… » (Hiiro)

Le mot qu’il écrivit était 『Epier』. Et ainsi, le statut de Ninna apparut devant lui. Il se dit alors que…

(Ce pouvoir est sérieusement trop puissant.)

Et c’était vraiment le cas. Elle avait pris la liberté de regarder son statut, il le lui rendait.

Ninna

Niv : 20

PV : 100/100

PM : 1000/1000

EXP: 10000

SUIV : 1000

ATQ : 20

DEF : 30

AGL : 50

HIT : 100

INT : 300 (400)

《Attributs Magiques》 Feu, Eau, Lumière

《Magies》

Boule de Feu (Feu – Attaque)

Flamme Mystique (Feu – Attaque)

Brume (Eau – Soutien)

Pluie de Bulles (Eau – Attaque/Soutien)

Jugement Infini (Lumière – Attaque)

Laser Prismatique (Lumière – Attaque)

Lance Sacrée (Lumière – Attaque)

Résurrection (Lumière – Soin)

Nettoyage Intégral (Lumière – Effet)

《Titres》 Reine des Fées, Prophète, Celle qui voit, Gardienne de la Lumière.

 

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

7 commentaires sur “Konjiki no Wordmaster Chapitre 28 : Le Jardin des Fées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s