Release That Witch Chapitre 75 – La Montagne Sacrée (Partie I)

Traducteur : JetonS
Adapt : Saulot
Check : Saulot & Naos


rtw

Cara entendit le bruit des Sorcières essoufflées.

« Que quelqu’un la remplace, » déclara Cara bruyamment, « Flore, à toi de me porter. »

La marche à travers les Montagnes Impraticables était tout particulièrement épuisante durant l’hiver. Chaque jour, les quarante-deux Sorcières devaient trouver un endroit où installer le campement. Elles en profitaient aussi pour se remplir l’estomac pour résister à la froideur de la nuit.

« Oui, honorable Mentor, » répondit la Sorcière devant Cara en pliant les genoux. Flore arriva aux côtés de Cara, Cara invoqua alors ses serpents magiques pour s’accrocher aux bras de Flore. Elle utilisa ces serpents pour s’accrocher à elle. Les serpents touchèrent le corps de Flore, mais Cara remarqua les légers tremblements sur le corps de Flore.

Traitre de Nightingale, pensa amèrement Cara, si seulement elle n’avait pas refusé ma grâce, je n’aurais pas hésité à la réintégrer au sein de nos rangs. Mais nous approchons du moment fatidique, je ne peux prendre aucun risque.

Et quel a été le résultat de mon offre généreuse ? Sans aucune hésitation, cette traite a saisi la première chance pour s’échapper, elle a même essayé de me poignarder à mort …

C’est ce qui se passe quand je suis trop gentille ! Le cerveau de Cara bouillit de rage, le coup de Nightingale avait directement percé sa colonne vertébrale. Bien que Flore soit capable de guérir rapidement de ses blessures, le bas du corps de Cara était toujours paralysé et elle n’en avait plus aucune sensation.

Attends que j’atteigne la Montagne Sacrée ! Là-bas, je rassemblerai le pouvoir de toutes les Sorcières, et avec leur aide, je te couperai en rondelle un de ces jours !

Fumant de colère, Cara entendit soudainement une voix, « Honorable Mentor, des bêtes démoniaques se présentent devant nous. »

La voix appartenait à Scarlett, responsable de la reconnaissance. Avec ses yeux, elle pouvait voir à travers les obstacles et pouvait découvrir les pièges devant elle. Elle avait même le pouvoir de voir distinctement les objets bougeant à grande vitesse. On pouvait par exemple citer la confrontation contre l’Eglise, dans laquelle elle avait réussi à dévier un tir d’arbalète avec ses mains nues.

« Repose moi immédiatement. Flore, vas les aider. »

Flore hocha la tête, s’accroupit et plaça Cara contre un rocher. Les mains engourdies de Cara tombèrent sur la neige, et un frisson de froid lui parcourut tout le corps, la faisant protester silencieusement, tu ne peux même pas retirer la neige avant de me poser ?

Mais elle garda ses remarques pour elle. Après tout, Flore était un membre irremplaçable au sein du groupe. Avant son départ, la Wendy toujours gentille et souriante était responsable du recrutement des nouveaux membres de l’Association de Coopération entre Sorcières. De son côté, Flore était responsable de la cohésion et de l’esprit d’équipe des Sorcières, afin de s’assurer que toutes les Sorcières suivent les directives de Cara. Sans ses pouvoirs, nous aurions perdu plus de la moitié de nos membres durant les chasses aux Sorcières.

En repensant à Wendy, le cœur de Cara lui fit mal. Elle n’aurait jamais pensé que Wendy, une des fondatrices de l’Association de Coopération entre Sorcières, trahirait toutes les autres pour Nightingale.

Même après la trahison de Wendy, elle n’avait aucune envie de la tuer. Le venin de son serpent magique ‘souffrance’ agissait lentement, mais la douleur était atroce. Après une courte période de souffrance, elle avait l’intention de laisser le serpent ‘Vide’ la mordre pour soustraire la toxine. Elle ne voulait que punir Wendy pour sa désobéissance. Seulement, sans l’aide de son serpent magique, le venin était incurable. Nightingale avait pris la mauvaise décision d’emmener Wendy avec elle. Sans la morsure du ‘vide’, Wendy était sûre de mourir à la fin de la journée.

L’ancienne bonne sœur était destinée à ne jamais connaitre la destination finale avec les autres sœurs.

Cara n’en avait que faire de l’autre Sorcière, Eclaire. Elle n’avait rejoint l’Association de Coopération entre Sorcières que récemment et semblait uniquement posséder la capacité de voler. Elle remettait constamment en cause la façon dont elles se prenaient pour chercher la Montagne Sacrée, doutant même quelques fois du Livre Sacré. Lorsqu’elle allait à l’encontre des principes de l’Association de Coopération entre Sorcières, Cara n’avait qu’une envie : la jeter dans la neige et l’étrangler.

Au moment où les deux loups démoniaques émergèrent à l’intersection de la route, les Sorcières étaient déjà prêtes et attendaient l’attaque des bêtes démoniaques. Les sœurs incapables de se battre s’étaient déjà réfugiées derrière la ligne de front. Flore agit en première, elle visa les herbes aux pieds des bêtes démoniaques. Et aussitôt, des vrilles vertes sortirent de la neige et s’enrobèrent autour des pieds des bêtes démoniaques. Une autre Sorcière, qui possédait le pouvoir de contrôler l’air, aspira l’air autour des bêtes démoniaques. Les bêtes démoniaques s’asphyxièrent et de la mousse sortit du museau des bêtes qui tombèrent sur le sol.

C’était le pouvoir des Sorcières que Cara recherchait. Contre un groupe de mortels armés d’épées, ces loups auraient fait un carnage, mais devant nous les Sorcières, ils ne font pas le poids. Il est clair que seules nous, les Sorcières et notre magie, sommes les élues de Dieu. Si seulement il n’existait pas une profanité telle que les Pierres de Rétribution de Dieu – bah, au diable avec cette pierre, cracha-t-elle par terre, si cette pierre n’existait pas, comment l’Eglise nous opprimerait-elle ?

« Honorable Mentor, continuons, » dit Flore en revenant vers Cara.

« Que quelqu’un d’autre me porte, » soupira Cara, « Tu es trop fatiguée du combat. »

Après la bataille, elles continuèrent à suivre le chemin. A midi, les femmes responsables du campement trouvèrent un endroit avec moins de neige. Ici, elles décidèrent de prendre une pause et de manger pour récupérer leur énergie.

Une certaine Sorcière avec le pouvoir de contrôler la pierre commença à utiliser sa magie. Le sol et les graviers bougèrent sous son contrôle et chassèrent la neige de la place, comme si le sol était devenu vivant. Bientôt, le sol était plat et sec. Chaque Sorcière commença à se charger de la tâche qui lui incombait, certaines allumaient le feu, d’autres cherchaient les ingrédients à mettre dans la soupe. Elles commencèrent par faire chauffer de la neige jusqu’au point d’ébullition avant d’ajouter de l’herbe modifiée par Flore dans l’eau, qui commença immédiatement à exsuder un parfum appétissant.

« Donnez-moi toutes vos plaques, » cria une petite fille aux cheveux rouges flamboyant. Il s’agissait d’une couleur extraordinaire, qui était de pair avec son pouvoir de feu. Elle pouvait réchauffer n’importe quel objet qu’elle touchait. Les plaques, synonyme de leur appartenance à l’Association de Coopération entre Sorcières, avaient toutes été créées par elle.

Bien qu’aux premiers abords, son pouvoir pouvait sembler insignifiant, la vérité était qu’elle était d’une grande aide à l’Association de Coopération entre Sorcières. En particulier durant leur marche à travers les Montagnes Impraticables, où il n’y avait rien pour se réchauffer. Dans la neige froide, il était facile de perdre la chaleur corporelle jusqu’à tomber inconsciente.

Après que tout le monde ait mangé leur bouillie, les Sorcières rassemblèrent leurs affaires et commencèrent à bouger. Selon le raisonnement de Cara, les soi-disant Portes de l’Enfer était plutôt le portail permettant d’accéder à la Montagne Sacrée. L’Eglise avait délibérément changé le nom en Enfer pour empêcher les Sorcières de trouver la Montagne Sacrée. Selon les Livres Antiques, elles devaient franchir trois portes en pierre, la dernière ligne droite avant les terres barbaresques. En temps normal, les portes étaient sous terre, et seulement en une nuit de lune ensanglantée, les portes referaient surface.

Après leur départ du campement, les Sorcières devaient marcher pendant deux bonnes semaines dans ces Montagnes Impraticables, mais bientôt, elles en sortiraient pour mettre le pied au beau milieu de nulle part. Durant ces derniers jours, l’apparition des bêtes démoniaque se faisait de plus en plus fréquente.

« Vite, vite, vite, regardez … C’est quoi ?! » Cria quelqu’un d’une voix horrifiée.

Cara leva les yeux dans cette direction, immédiatement stupéfaite par la vue.

Il y avait une ville volante dans le ciel !

Le ciel était encore gris et la neige tombait encore des nuages. Mais dans ces nuages se trouvait une ville, à moitié visible et à moitié invisible.

Ces bâtiments sont construits d’un matériau que je n’ai jamais vu, on dirait des aiguilles se tenant côte à côte. Si ces points noirs sont des fenêtres dans les tours normaux, la hauteur doit probablement atteindre quelques centaines de mètres ! Ce n’est pas réalisable avec la technologie humaine ! Même la plus majestueuse des constructions de l’Eglise, la Cathédrale d’Hermès, surnommée la Tour des Cieux, atteignait seulement 50 mètres de haut !

Puisqu’il ne s’agit pas d’une construction humaine, il n’y a qu’une seule réponse possible : La ville a été construite par les mains d’un Dieu !

Cara avait du mal à contenir son excitation. La petite voix dans son cœur lui criait – J’ai trouvé la Montagne Sacrée !

 

Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

11 commentaires sur “Release That Witch Chapitre 75 – La Montagne Sacrée (Partie I)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s