RTW Chapitre 96 – Flore

Traducteur : JetonS

Adapt : Saulot
Check : Saulot


 

rtw

 

Flore vit les animations dans les rues, elle n’avait jamais pensé qu’elle retournerait un jour dans le monde séculier.

En traversant Border Town, des bâtiments en briques pleines de poussières apparurent l’un après l’autre devant elle. Ça ne faisait que 6 mois depuis sa fuite dans les Montagnes Impraticables, mais elle se sentait comme si elle marchait dans un autre monde.

Les Mois des Démons s’étaient finis, après l’hiver, les habitants de la ville manquaient de nourriture et d’habit. La couleur de leur peau devrait être pâle, ou du moins, c’était ainsi dans les souvenirs de Flore. Quand elle traversait les bidonvilles de la Cité d’Argent et lors de son voyage à l’ouest, les rues étaient bondées de personnes mortes de faim ou de froid. S’ils marchaient encore, ils étaient aussi maigres, avec un regard vide et des mouvements instables.

Mais ici, la plupart des habitants étaient pleins de vitalité, certains séchaient même leur poisson à l’entrée de leur maison. Certains réparaient les tuiles sur les toits, d’autres jeunes hommes portaient des houes et des marteaux. Ils parlaient et souriaient tout en marchant vers le nord de la ville. Pour éviter que des personnes n’engagent la conversation avec elle, Flore baissa sa capuche autant que possible.

Le château se situait dans un endroit facilement remarquable, au sud-ouest en haut d’une petite colline. Il n’y avait aucune plante autour d’elle, si elle pourrait difficilement se faufiler dans le château. Se cacher dans le tronc d’un arbre était dans ses cordes, mais elle ne pouvait pas se promener dans ce tronc, ce serait ridicule.

Pour une Sorcière, elle n’était pas très bonne pour cacher son corps. En reconsidérant toutes ses options, Flore pensa plutôt que de se cacher, elle avait plus de chance de réussir son coup en entrant ouvertement dans le château.

Si Nightingale ne lui avait pas menti, même si elle entrait par l’entrée principale, elle n’aurait aucun problème.

Au cas où Nightingale l’avait trompée, et avait berné l’Association de Coopération entre Sorcières, elle était confiante de pouvoir se débarrasser des deux gardes à l’entrée.

Bien sûr, ce n’était que dans le scénario le plus désastreux, que si Nightingale avait trahi toute la bande et qu’aucune Sorcière ne travaillait pour le Prince. Si c’était le cas, Flore finirait certainement par mourir. Nightingale était une Sorcière douée au combat, peu de personnes pourraient s’échapper de Nightingale si elle voulait vraiment les tuer. Elle était probablement plus forte que Cara, si les deux se battaient, l’issue ne serait pas prédéterminée.

Flore se préparait déjà au pire scénario. Si elle n’en réchappait pas, Scroll reprendrait la position de Mentor et mènerait ses sœurs vers un futur meilleur. Où se trouvait leur destination finale, leur lieu de repos, personne ne connaissait la réponse à cette question.

Elle marcha lentement vers la colline, s’approchant des portes du château. Elle fut remarquée par des gardes, qui posèrent leurs mains sur le pommeau de l’épée. L’un d’entre eux cria bruyamment, « C’est le Palais du Prince, ce n’est pas un endroit pour vous, reculez ! » Il marqua une pause puis ajouta, « Si vous avez quelque chose à signaler, suivez la gauche jusqu’à atteindre l’Hôtel de Ville, des fonctionnaires vous recevront. »

Flore prit une profonde inspiration, puis elle enleva sa capuche. Sans surprise, elle vit des regards surpris sur le visage des gardes. Elle attendit que les autres se calmèrent puis dit brusquement, « Je suis une Sorcière. »

Au moment où elle prononça ces mots, elle s’attendait presque à ce que ses interlocuteurs dégainent leurs épées. Contre toute attente, les deux gardes se fixèrent l’un l’autre dans les yeux, aucun homme ordinaire ne pourrait réprimer leur dégoût à la vue d’une Sorcière, mais leur visage ne montrait que curiosité. L’un d’entre eux demanda avec intérêt, « Vous êtes une Sorcière ? Quel pouvoir possédez-vous ? »

Le cœur de Flore commença à battre de plus en plus vite, elle n’arrivait plus à retenir son excitation. Elle essaya de garder une voix calme et dit, « Je veux voir Nightingale, Anna ou Nana. L’une d’entre elles. »

Dans l’histoire de Nightingale, les Sorcières visitaient fréquemment le château. Le Prince ne restreignait pas leur liberté, se contentant d’être leur gardien. Il les laissait venir et aller à leur guise … Mais si l’histoire de Nightingale était un mensonge, les gardes n’avaient surement jamais entendu leur nom.

L’un des gardes se tourna vers son partenaire, celui qui avait cria tout haut. Il lui tapota l’épaule et dit, « Tiens lui compagnie, je vais en informer Son Altesse Royale. »

Flore le regarda marcher à travers la porte, disparaissant en direction du jardin.

Elle n’avait plus qu’à attendre à présent. Elle repensa aux probabilités. Au final, est-ce qu’elle verrait Nightingale, la bonne sœur qu’elle était ou verrait-elle des gardes l’encercler, ou peut-être qu’une dague sortirait soudainement de l’ombre ?

Elle se trouva dans une étrange contradiction, évidemment, elle voulait croire en Nightingale, mais plus elle s’approchait de la réponse, plus elle avait peur d’être déçue. Peut-être que Nightingale était un agent secret ? Les noms Anna et Nana ont peut-être été inventés par elle, hein ? Ou ….

 

Pour elle, le temps n’avait jamais semblé aussi long qu’en ce moment ! Chaque battement de cœur semblait être une éternité, pour elle, le temps qu’elle passait décidait son avenir.

Elle ne sut pas combien de temps elle attendit avant d’entendre la voix de Nightingale – comme en trance, elle fut incapable d’émettre le moindre son, elle se demandait si elle avait bien entendu.

Une silhouette familière surgit des portes, bondissant vers elle et embrassant Flore presqu’au même moment que sa voix. Elle fut soudainement étreinte par de gentilles caresses.

« Flore, bienvenue à la maison ! »

*

« C’est mon uniforme de rechange, pour l’instant, porte-le, » dit Nightingale qui fouillait dans son armoire. « Voici la veste, les chaussures … ah, et aussi une robe de nuit et une serviette de bain. »

« Pourquoi une telle hâte, » Wendy secoua la tête avec un sourire sur son visage. « Attends le réveil de Son Altesse, et alors elle aura tout ce qu’elle veut. »

En voyant la précipitation de Nightingale et ses inquiétudes, les yeux de Flore se réchauffèrent. Elle prit une profonde inspiration, essayant de réprimer ses larmes.

Depuis le début, Nightingale ne leur avait jamais menti, il existait réellement un Prince qui traitait bien les Sorcières.

« Tu veux prendre un bain d’abord ? » demanda Nightingale qui plaça une serviette et une robe de bain à côté d’elle. « En ce moment, Son Altesse Royale fait une sieste, lors de son réveil, il sera plus qu’heureux de t’accueillir. Ah, et vous avez réussi à trouver la Montagne Sacrée ? Comment vont les autres sœurs ? »

A cette phrase, la vue de Flore se brouilla, incapable de l’endurer plus longtemps, elle enroula ses bras autour de Nightingale, relâchant ces terribles souffrances dans son cœur.

Elle pleura un long moment dans la poitrine de Nightingale, ses habits étaient déjà tous mouillés par les larmes. Flore se calma au bout d’un certain temps.

Elle commença alors à narrer la suite des événements depuis le départ de Nightingale, racontant toutes les formes de souffrance des sœurs. Quand elle arriva au moment de l’enterrement des sœurs dans la nature, elle sentit les mains de Nightingale prendre les siennes et elle serra fort les mains.

L’histoire de Flore arriva à son terme, et le regard de Wendy durcit, « Je n’avais jamais pensé que Cara serait celle qui ruinerait l’Association de Coopération entre Sorcières … Des quarante-deux sœurs aux sept actuelles … C’est aussi de ma faute de ne pas avoir soutenu Nightingale … »

« Ce n’était pas de ta faute, » dit Nightingale pleine de chagrin, « Personne ne peut prédire le futur, la partie la plus importante arrive. » Elle regarda Flore, « Tu as dit que six autres sœurs ont survécu, où sont-elles ? »

« Ils sont à l’entrée du canyon en attendant que je les contacte. Nous nous sommes données rendez-vous, si je ne reviens pas, Scroll les emmènera loin d’ici, peut-être au sud, ou alors traverser la mer … »

« Allons les chercher au canyon, » dit Nightingale, toute excitée. « Je vais partir. Wendy restera ici pour t’accompagner. »

« Attends une minute, et si elles ne te croient pas ? Flore doit aller avec toi, appelle aussi Eclaire pour t’accompagner. En ce moment, elle doit s’entrainer en volant vers la forteresse de Longsong. Prends aussi des chevaux avec toi, pour que nos sœurs puissent chevaucher sur la route, » exhorta Wendy.

« Mais Son Altesse … Il dort, » Flore n’arriva pas à comprendre leur raisonnement, « Vous n’avez pas besoin d’obtenir sa permission avant ? »

« Rassure-toi, » dit Nightingale de manière rassurante, « Si Son Altesse Royale savait, je crains qu’il deviendrait fou d’impatience. » (TL Note : Sympa le cadeau de Noel du Prince. Il se réveille et voit 7 Sorcières au château, comme un enfant qui déballe ses cadeaux.)

 


Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

 

Publicités

Un commentaire sur “RTW Chapitre 96 – Flore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s