RTW Chapitre 99 – Conversation de nuit

Traducteur : JetonS

Adapt : Saulot
Check : Saulot


 

rtw

 

Les Sorcières n’arrivaient pas à dormir, elles avaient souffert trop longtemps, elles ne croyaient toujours pas à l’accueil chaleureux du Prince. Il n’y avait ni entrave, ni gardes, le Prince les avait même autorisées à vivre au château, dormant dans des chambres si spacieuses.

Wendy avait déjà deviné que ses sœurs se sentiraient mal à l’aise, elle et Nightingale rassemblèrent les sœurs et se réunirent dans une chambre. Elles s’assirent en cercle sur le sol, bavardant joyeusement et calmant les émotions turbulentes.

C’est le comportement qu’un meneur devrait avoir, pensa Flore dans son for intérieur, si c’était Cara, qui était absolument scrupuleuse, elle n’aurait jamais remarqué leur condition, ou si elle les avait remarquées, elle n’aurait eu aucune raison de venir les réconforter.

« Sœur Wendy, Son Altesse Royale … Que devrions-nous faire ? » demanda Colibri timidement. « Nos pouvoirs sont loin d’être aussi utiles que les vôtres. »

Ces paroles causèrent un sentiment de résonance avec les autres sœurs, qui hochèrent la tête pour soutenir ses dires.

Wendy, à cette vue, commença à rire, « Laissez-moi réfléchir, et bien … La première chose que vous devriez faire est de vous entrainer à utiliser votre pouvoir. »

« Nous entrainer ? » Demanda Soraya d’une voix hésitante, « Est-ce que Son Altesse Royale veut que je peigne des portraits toute la journée ? »

« Probablement, » Wendy tapota la tête de Diane, « Toi aussi, même si Cara t’a interdit d’utiliser ton pouvoir au campement, ce n’est pas le cas de Son Altesse. Ou plutôt, il t’encourage même à l’utiliser et à découvrir ton propre pouvoir. »

« Mais mon pouvoir ne fait qu’apporter des problèmes à nos sœurs, » dit Diane d’une faible voix.

« Même si c’est le cas, tu dois t’entrainer, » dit Wendy catégoriquement, « C’est une histoire de vie et de mort. »

« Quel est le rapport avec la vie et la mort ? » Flore ne put s’empêcher de poser la question.

« Oui, les Sorcières peuvent survivre le Jour de l’Eveil tranquillement avec la méthode de Son Altesse, » interjeta Nightingale avant que Wendy ne puisse répondre. « A partir de maintenant, nous pouvons dire au revoir à la Morsure Démoniaque, toutes les sœurs peuvent surmonter facilement le Jour de l’Eveil. »

Toutes les Sorcières dévisageaient maintenant Nightingale, elles n’arrivaient pas à croire leurs oreilles, « Tu veux parler de ce qu’il est arrivé à Mademoiselle Anna ? » Demanda Scroll, étonnée, « Mais la dernière fois, tu ne nous as pas dit comment elle l’a fait. »

« Oui, à l’époque, ce n’était que spéculations de Son Altesse, mais entre-temps, au Jour de l’Eveil de Nana – elle n’a pas du tout souffert. »

« Alors cette méthode est … » Scroll s’arrêta de parler, c’était inimaginable.

« Tant qu’on consomme notre pouvoir magique quotidiennement, » Nightingale continua son explication, « Je peux voir les fluctuations de magie dans votre corps, en vous entrainant quotidiennement, votre corps s’adapte et votre réserve de magie augmente en capacité de stockage – et la douleur de la Morsure Démoniaque sera amoindrie. Au Jour de l’Eveil, tant que vous consommez toute votre magie et que vous gardez vos réserves magiques vides, la Morsure Démoniaque ne vous fera aucun mal. »

« Je pense que vous vous en doutiez un peu, » ajouta Wendy, « Quand nous étions chassées par l’Eglise, nous nous réfugions dans des recoins de la ville, n’osant pas utiliser nos pouvoirs. Chaque hiver, beaucoup de sœurs périssaient. Mais cette année, lorsque nous vivions dans les Montagnes Impraticables, à part Ari et Ami, nous avions tous réussi à vivre au Jour de l’Eveil. »

Méditant sur ces paroles, Flore prit une profonde inspiration, quand elle avait été mordue par le Démon dans la nature, la durée de la douleur causée par la morsure avait été exceptionnellement courte. « En d’autres mots, la Montagne Sacrée n’est pas une terre … »

« Oui, la Montagne Sacrée n’est pas un lieu, » confirma Wendy, « Tant que nous nous acceptons telles que nous sommes, loin des croyances du Diable, et que nous utilisons notre pouvoir, nous sommes notre propre Montagne Sacrée. »

« Wendy avait même demandé à Son Altesse de lui permettre d’aller au campement de l’Association de Coopération entre Sorcières pour vous annoncer la nouvelle. » Nightingale se tourna vers Wendy et dit d’une voix douce, « Ainsi, même si vous n’aviez pas trouvé la Montagne Sacrée, vous pourriez tout de même vivre librement dans les montagnes. »

« Puisque tout le monde est là, ce n’est pas nécessaire de mentionner ce fait, » Wendy sourit et secoua la tête, « Ce n’est pas important si vous êtes nécessaire à Son Altesse ou non. Rien que pour votre sécurité, vous devez vous entrainer tous les jours. »

« Si la méthode est aussi simple, se peut-il que d’autres Sorcières soient au courant de cette méthode ? » Demanda Scroll après mûre réflexion, puis elle répondit à sa propre question, « Nous ne sommes pas le premier regroupement de Sorcières. Le Royaume de l’Aube et le Royaume de Loucoeur possèdent leur propre société. Nous leur avons même envoyé des lettres pour nous aider dans notre quête de la Montagne Sacrée, mais nous n’avons encore reçu aucune réponse. »

Flore soupira gentiment, elle pensait la même chose, mais n’osait pas le dire. Depuis que Cara a trouvé les Anciens Livres dans les ruines à l’est du Royaume de Graycastle, elle croit fermement en la Montagne Sacrée et nous a entrainé dans sa quête. C’est ainsi que notre société a commencé sa longue marche vers l’exil, voyageant à travers tout le royaume. Durant le voyage, nous avons rencontré beaucoup de soeurs, mais nous en avons aussi perdu beaucoup. Si depuis le début, nous nous étions isolés dans les ruines, aurions-nous trouvé la clé à notre souffrance ?

« Nous pouvons essayer de contacter les Sorcières se cachant dans les autres villes, » suggéra Nightingale, « C’est le plan de Son Altesse de toute façon. Il veut répandre la rumeur pour aider les Sorcières. Ainsi, elles n’auront plus à souffrir. »

« Mais, je ne comprends toujours pas pourquoi Son Altesse nous accepterait ? » demanda Echo, clairement confuse. Cette Sorcière avait souffert plus que toutes les autres. Elle fut d’abord vendue par sa propre famille à un marchand au Port de Clearwater, qui l’amena jusqu’à la capitale pour la revendre au Roi. Elle fut forcée d’apprendre l’étiquette royale et comment danser. Et même comment faire plaisir à un homme. Si l’Association de Coopération entre Sorcières n’était pas intervenue, elle aurait été vendue à un prix exorbitant à un Duc ou un Ministre. Même maintenant, sa prononciation avait un accent du sud.

« Peut-être qu’il est comme ceux qui voulaient t’acheter, » dit Lily d’un ricanement, « Les hommes sont … »

« Ne parle de pas de sujet que tu ne comprends pas, Lily, » dit Nightingale résolument et d’un ton désagréable. « Son Altesse, le seigneur Roland, est clairement différent de ceux que tu parles, quelques-unes d’entre nous vivons ici depuis un bon moment. »

« Arrêtons-nous ici pour ce soir, » décida Wendy avec son sourire d’ange, « Il se fait tard, vous devriez retourner dans votre chambre et essayer de dormir. Même si votre pouvoir n’apporte rien à Son Altesse, il a déjà dit qu’il veut que vous viviez une vie normale dans Border Town. Si vous voulez savoir ce qu’il vous demandera demain, » elle marqua une pause délibérément, « Il voudra vous proposer un contrat. »

Une fois que Scroll et Flore retournèrent dans leur chambre et fermèrent la porte à clé, Scroll ajouta, « Il se fait vraiment tard, dormons. »

« Oui. » Même avant de connaitre leur pouvoir, Son Altesse avait préparé une chambre pour elle et Scroll ensemble. Et même alors, il avait dit que ce n’était qu’une organisation temporaire, et une fois la construction de leur quartier finalisée, chacune aurait sa propre chambre. Mais de son point de vue, ce lit était assez spacieux pour trois personnes, ce n’était vraiment pas un problème.

Flore se débarrassa de son manteau, elle se blottit sous la couverture et fut immédiatement submergée d’un sentiment doux et confortable. Elle fut si heureuse d’avoir enfin un lit confortable dans lequel dormir que Flore ne put s’empêcher de roucouler avec sa tête enfouie dans le coussin. Après un long moment, elle demanda doucement, « Tu en veux à Cara pour ce que nous avons subi ? »

Scroll resta silencieuse un très long moment, puis elle soupira et parla enfin, « Personne ne peut prédire le futur, peu importe ce qu’elle a fait, au moins elle voulait notre bien. Un endroit où nous pouvions vivre en paix, sans pensée malsaine dans notre esprit. Mais ça ne fait plus aucune importance, dors maintenant, mon enfant. »

Les yeux clos, elle murmura, « Bonne nuit. »

 


Si vous appréciez la traduction, ou que vous voulez lire quelques chapitres en avance, n’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s