Death Marche 6-27: La Bataille de la Cité de Muno (5)

Traducteur: Hina-sama
Adapt: Yurane
Check: MissX


Ici Satou. Le Faux et le Vrai, il y a ce programme télé où on doit reconnaître le vrai, mais dans un monde parallèle, comme il y a des compétences et de la magie, c’est difficile pour l’imposteur et l’identificateur.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

« Il a dit Gjallarhorn ? Ne me dîtes pas que c’est la vraie ? »

Arisa est stupéfaite.
Cette épée sacrée tordue est célèbre ? Je demanderai quel genre d’anecdote elle a, la prochaine fois.
Quand je regarde avec la RA, l’épée du faux héros est aussi appelée Gjallarhorn. Cependant, son type n’est pas celui d’une épée sacrée, mais d’une épée magique. L’explication est la même de celle que je possède, même si ce n’est qu’un outil magique. Inutile de dire que c’est une contrefaçon. C’est aussi résistant qu’une épée normale en acier, et son aspect est le même qu’une épée droite normale.

« Héros, tu oses me frapper avec cette fausse épée que je t’ai donnée ! Imbécile.
– Le ferme, démon ! Où as-tu mis le vrai consul ?! »

Je vois. Alors, ils le comprennent comme ça.

J’aimerais arrêter cette mascarade et m’en occuper le plus vite possible, mais il y a une grande possibilité que le clone soit connecté au véritable corps. Si je l’élimine avec une force écrasante, le vrai corps pourrait devenir prudent et se cacher quelque part. Ce serait embêtant si cela arrivait.
On dirait que Pochi est agacée par le combat du faux héros. Elle tire sur l’ourlet de ma robe.

« Est-ce que je peux aussi me battre ? »

Bien que l’adversaire soit un démon, ce n’est qu’un niveau 1. Néanmoins, il semble plus fort qu’un niveau 1 normal, mais Pochi devrait être capable de le neutraliser sans être blessée.

« D’accord. Soit prudente puisque l’ennemi peut utiliser la magie. »

Le démon crie même s’il ne devrait pas pouvoir entendre ce que j’avais dis. Toutefois, l’effet du sort ne se matérialise pas.

« Tou ! Nano desu. »

Pochi qui crie pour exprimer son esprit combatif entaille le corps du clone avec sa dague. Elle vise l’articulation de l’épaule comme elle le fait toujours avec les voleurs.
Et alors, juste après que les PV du clone soient arrivés à zéro, il se transforme en poussière noire et disparaît.

Pochi est vraiment forte.

Ou plutôt, les PV du clone sont plus bas que ceux des voleurs, alors ça s’est terminé en un coup.

« Incroyable desuwa. Pochi-chan.
– Penser qu’elle soit si forte alors qu’elle est si mignonne ! La fille-bête qui a sauvé Toruma est Pochi-dono ?! »

La famille du baron fait les éloges de Pochi.
Cependant, les oreilles de Pochi sont rabattues en arrière. Elle vient vers moi avec une démarche lourde comme celle d’une armée vaincue. Et ensuite, elle baisse la tête tout en levant les yeux vers moi (un peu comme ça ). De petites larmes sortent du coin de ses yeux.

« Je suis désolée, nano desu. J’ai tué l’homme noir. »

Cela ne change pas de la gargouille que nous avons vaincue avant, non ?
Peut-être, qu’elle a pensé qu’elle n’était pas autorisée à tuer des trucs capables de parler.
Bien que ce soit aussi ambigu pour moi. Alors que je ne veux pas tuer des personnes ou des demi-humains, je n’ai aucun problème pour anéantir des démons. C’est surement à cause de l’apparence ? ?

Si c’était pour que Pochi fasse une telle tête, j’aurais dû m’en occuper en utilisant [Flèches à Distance].

« Tout va bien, Pochi. Merci d’avoir protégé tout le monde. »

Je serre Pochi près de moi et la réconforte.

Après en avoir terminé avec ce problème, je lui ferai manger un steak extraordinairement délicieux jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus et dise « Je ne peux plus en manger, nodesu~».

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

« C’est vrai, on doit sauver le vrai consul !
– En effet, desuwa. Je me demande où le consul est maintenu.”

Bien qu’il se soit transformé sous leurs yeux, c’est comme ça qu’ils l’interprètent. Comment je peux les convaincre ?

Je chuchote à Arisa pour lui donner la permission. Beaucoup d’entrées sur la magie mentale où les sorts ont été utilisés avec succès sont apparues dans l’historique. C’est la même magie utilisée par le démon pour faire en sorte que les gens le croient facilement. On dit qu’il faut combattre le feu par le feu.

« Le démon de tout à l’heure était le vrai consul, vous savez ?
– Quelles idioties êtes-vous en train de dire ?
– Il est impossible que ce soit vrai.
– C’est exact desuwa. »

Personne ne croit aux faits décrits par Arisa. Est-ce qu’ils ont résisté ?
Je devrais enchaîner.

« Tout le monde a été manipulé par la magie du démon. Pour preuve, personne ne se souvient du nom du consul, n’est-ce pas ?
– C’est le cas, mais…
– Mais, si Consul-sama n’est pas là…
– Penser que Consul-sama était vraiment un démon. C’était la première personne à me reconnaître en tant que héros… »

Oh ? Ils acceptent mon opinion maintenant alors qu’ils ont rapidement nié les dires de Arisa ? Bien que le contenu de ce que j’ai dit n’était pas très différent. Je me demande si c’est un effet de la compétence [Négociation] ou [Persuasion] ?

« Alors, vous souvenez-vous depuis quand le consul a été nommé ?
– Je ne me souviens pas. Est-ce que c’était il y a 10 ans ? Non, c’était grand-père à ce moment-là. Quand a-t-il disparu ?
– Il était là quand Karina est devenue adulte.
– Rondol-sama n’était pas le seul majordome. Depuis quand, je me le demande, les personnes qui travaillaient ici sont presque toutes parties. »

Majordome-san commence à adhérer avec le Baron confus. On dirait que leur mémoire manipulée a été légèrement fissurée par l’information et ça commence à leur revenir.

Je fais confirmer au baron angoissé le nom du duc se trouvant dans la prison que j’ai trouvé grâce à la barre de recherche de ma carte.
« Baron-sama, est-ce que le nom d’un vicomte d’honneur, Nina Rottol, vous dit quelque chose ?
– Umu, bien sûr. Elle était candidate au poste de consul et elle avait été envoyée sur notre territoire avec une lettre du Seigneur Duc il y a 5 ans. »

Il a répondu avec aisance. Puis, l’expression du baron se durcit après avoir terminé de répondre.

« Pourquoi une candidate ? Notre territoire a déjà un consul. Mais, vicomte Nina est morte dans un accident mortel et j’ai demandé au consul de la génération précédente de prendre sa place…
– Peut-être, que le démon a utilisé l’occasion où Nina-sama allait être investie en tant que consul et a utilisé sa magie mentale pour vous manipulez. »

Toutefois, personne ne se demande pourquoi j’ai ces informations. Contre toute attente, ils pourraient penser que je suis un subordonné du duc. Ou peut-être que c’est l’effet de la compétence [Duperie].

« Pour vous dire la vérité, j’ai eu cette information du magasin de renseignements à la ville où j’ai séjourné avant, il est dit que Nina-sama et prêtre-sama ont été jetés dans le donjon par le démon.
– Comme c’est terrible ! Vicomte Nina ! Nous devons la sauver tout de suite. »

Baron-sama donne l’ordre à majordome-san de les sauver tous les deux.
Maintenant, la direction de la politique intérieure du territoire du baron devrait se rétablir. Je prie pour que cette personne appelée Nina-san soit une personne douée.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

Eh bien, maintenant je dois m’occuper du déluge de personnes qui se pressent aux portes.
Le meilleur moyen c’est de demander à Arisa d’utiliser sa magie mentale, mais il devrait y avoir dans la foule des compères du faux consul ayant reçu pour ordre de semer la panique. On dirait qu’aucun d’eux ne possèdent de compétences d’assassinat, mais j’ai peur qu’ils causent la panique dans la foule et qu’elle la piétine à mort.

Il n’y aura pas de problème si j’y vais avec elle, mais il est certain que ce démon essaiera rapidement de revenir ici de la forêt maintenant que son clone est mort. Je ne veux pas quitter cet endroit afin de l’affronter sans encombre. Je pourrai le viser de n’importe où avec [Flèches à Distances], mais si par chance il peut s’en défendre, ça serait difficile de faire feu à nouveau. C’est pourquoi, je ne veux pas quitter cet endroit dans l’intérêt de garantir la prochaine attaque.

Évidemment, je n’ai pas planifié d’envoyer seulement Arisa et/ou Pochi seule(s) dans la foule.
Je suis désolé pour les citoyens, mais la sécurité de Arisa et de Pochi est prioritaire à celle des citoyens.

Demandons au faux héros d’aller en première ligne.
C’est son rôle à l’origine de toute façon. Faisons en sorte que les personnes du côté du baron travaillent dur pour cette part.

« Hauto-dono, si vous voulez vous faire appeler Héros à partir de maintenant, vous allez devoir le prouver. Donnez du courage aux gens qui ont été pourchassés par les morts-vivants et qui se sont rassemblés devant les portes du château.
– Je comprends. Je n’ai pas l’intention de me faire utiliser par le démon jusqu’au bout. Je deviendrai un héros par mes propres moyens. Je deviendrai un homme digne de ce Gjallarhorn. »

Le faux héros a répondu à mes paroles avec un discours passionné.

« C’est merveilleux, mon héros-sama.
– Ah, mon amour. Vous m’appelez encore votre héros.
– Oui, depuis que vous m’avez sauvé de la foule, vous avez toujours été mon héros desuwa.
– Alors, allons-y ensemble ! Pour calmer les citoyens ! »

Et ensuite, ils quittent tous les deux la salle main dans la main. Est-ce que ça ira ? Emmener la Ojou-sama devant des citoyens déchaînés.

« Satou-dono, mis à part les citoyens devant les portes du château, que faisons-nous des monstres en dehors des murs ? »

Vous demandez ça à un étranger, baron.

« Cousin-dono, il est impossible qu’on gagne contre une telle armée. Fuyons avec la calèche rapide dont le consul, non, le démon avait parlé plus tôt.
– Je ne peux pas faire ça, Toruma. Bien qu’on dise que je suis inutile, je suis encore le seigneur de ce territoire. Il m’est impossible de fuir et me débarrasser des citoyens. »

Même Hayuna-san ne sait pas quoi faire. Elle porte Mayuna-san en regardant très anxieusement.
Pour Ossan, c’est une réaction normale, mais cette calèche a été utilisée par les compagnons du héros pour fuir. On dirait qu’il y a un passage secret pour s’enfuir. Il y a beaucoup de zombies à la sortie du passage, mais je les laisse s’en occuper eux-mêmes.

« Ne devrait-il pas y avoir des outils magiques ou une armée pour se défendre dans un château aussi grand ?
– Il en existait du temps du Marquis. Mais, ils ont été détruits lors de l’incident d’il y a 20 ans. Quand le territoire est devenu celui d’un Baron, il y a eu beaucoup de projets pour le redynamiser. Mais, cela a été repoussé à cause des combats contre les autres pays.
– Alors, vous avez des rouleaux de parchemins tactiques/stratégiques ?
– On en avait reçu de la maison de Toruma, mais par suggestion du consul, ils ont été vendus pour acheter de la nourriture à distribuer aux citoyens. »

Foutu démon, il s’est minutieusement préparé.
Pourtant, il y a encore des gens qui achètent des rouleaux de parchemins à usage militaire. Je me demande si c’était un autre noble ?

« Alors, s’il vous plaît, envoyez un signal à l’armée qui est partie pour la subjugation des voleurs de revenir d’une manière ou d’une autre. Gardons les citoyens dans l’enceinte du château jusqu’à ce que l’armée revienne. »

L’armée a été anéantie, mais le baron n’est pas au courant d’une telle chose et je n’ai pas l’intention de le lui dire. Pour le moment, les citoyens devraient se calmer s’ils se réfugient à l’intérieur du château.

Le baron dit à la servante d’envoyer le signal à l’armée.

« Je comprends. L’enceinte de la forteresse du château est l’endroit le plus sûr. Évacuons les citoyens là-bas. Le héros devrait avoir calmé les citoyens devant les portes du château. Je vais aller là-bas et dire à ces gens que je les accepte dans le château. Ils devraient se sentir soulagés de voir un lâche tel que moi rester ici, pas vrai ?
– D’accord, cousin-dono. Je vais aller avec ma famille et les domestiques à la forteresse en premier et faire les préparatifs là-bas.
– Merci, Toruma. S’il-te-plaît, persuade ceux qui ont été libérés de prison de rester dans la forteresse.
– Je comprends. Satou-dono, vous venez aussi. »

Le Baron et compagnie quittent la salle en disant ça. J’annonce à Ossan, qui part en dernier, que nous allons rester ici.
Les servantes amènent les domestiques pour porter le chevalier Eral, évanoui, sur leurs épaules.

« Alors, que devons-nous faire ? Avec tous ces adversaires, même avec votre magie c’est impossible, non ? Je ne suis pas capable d’utiliser la magie de lumière à distance, à part le fait que l’adversaire soit simplement fort, je n’ai pas assez de pouvoir pour combattre contre autant d’ennemis, vous savez ?
– Ne t’en fais pas. Des renforts arrivent. »

Je raconte à Arisa, qui a un visage fasciné, que les géants des profondeurs de la forêt arrivent par ici.

« Et ces géants, d’où viennent-ils ?
– Ils ont un village au fond de la forêt.
– C’est pas ça. Ne sont-ils pas l’armée du démon ?
– Ils sont probablement différents. Il semblerait que la deuxième fille que le chevalier Eral recherchait, soit allée demander des renforts. Elle est avec eux. »

J’indique la forêt en disant ça. Si on regarde bien, les arbres tremblent.

On dirait que les zombies ont atteint la porte principale, et la foule de cette porte se précipite à celles du château. Comme heureusement les zombies sont lents, il n’y a aucun citoyen qui s’est fait attraper et tuer.

Je m’occupe furtivement des quelques zombies rapides, comme les animaux sauvages et les oiseaux, mélangés au reste avec les flèches à distance.

Comme les arbres de la forêt tremblent terriblement, je vérifie l’état des géants qui est devenu [Confus]. S’il-vous-plaît, ne vous battez pas entre géants.

Cependant, il y a une affaire plus urgente que ça.

« Arisa, quelque de chose de mauvais s’est produit.
– Qu’est-ce qu’il y a maintenant ? Le Seigneur des Démons attaque aussi ? »

Ça aurait été mieux émotionnellement pour moi.

« Liza et les autres se rapprochent du groupe de zombies près de la porte principale. »

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

8 commentaires sur “Death Marche 6-27: La Bataille de la Cité de Muno (5)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s