Death March Interlude 6-6 : Le Secret du Seigneur

Traducteur: ShaSha-senpai
Adapt : Yurane
Check : MissX


Et voici votre DM de la semaime ! ^^

J’espère que vous avez bien révisé les sujets (chapitres) précédents ! 😉

Bonne lecture ! o/
Nekoyashiki-san


« Baronnet Leon Donan, par ici. »
« Oui. »

Au centre de la chapelle près du château royal où Sa Majesté m’a conduit, il y a quelque chose semblable à un cristal icosaèdre, flottant et brillant d’une lumière bleue.
Sa Majesté attend devant ce cristal flottant.

« Leon, c’est un Cœur de la Cité. »

Un Cœur de la Cité ?

Je regarde fixement le Cœur de la Cité comme si j’étais charmé.

« C’est la raison pour laquelle le roi et les seigneurs dirigeants sont différents des autres nobles. »
« … la raison, vous dites ? »

Sa Majesté hoche solennellement la tête à ma question, reprenant ses paroles.

« C’est tout à fait ça. Le Cœur de la Cité tire un abondant pouvoir magique de la Source : c’est un artefact qui permet à la personne qui devient son maître d’utiliser cette énorme puissance magique. »

Comme s’il répondait à la voix de Sa Majesté, la lumière bleue du Cœur de la Cité pulse une fois.

« Même si l’on dit que ce Cœur de la Cité est un artefact, on ne sait ni quand ni par qui il a été fabriqué. Un roi a demandé un jour aux dieux, mais les dieux sont restés silencieux. »
« Mais alors, qui est … »
« Aucune idée. Pour ce que l’on en sait, le procédé de fabrication a été perdu de nos jours. Par le passé, le Sage de Bornéan, Trazayuya-dono, a tenté d’en recréer un, mais il n’a pu fabriquer qu’une pâle imitation peu performante au mieux. « 

J’attends que Sa Majesté continue son explication.
Je me demande quelle est la véritable intention de Sa Majesté en me montrant cet artefact ?

« Mon récit a dévié, je suis désolé. »
« Non, j’ai appris des choses vraiment intéressantes. »
« Il va toutefois sans dire que cette conversation est un secret pour quiconque à part celui qui succédera à la maison royale ou celle d’un seigneur. Révéler ceci aux autres est inutile. »
« … je comprends. »

Des sueurs désagréables coulent dans mon dos.
Pourquoi Sa Majesté me confie-t-elle un tel secret ?

Même si je suis un parent du Duc Oyugock, je ne suis pas de la famille principale, et rien de plus qu’un baronnet.
A quoi pense le roi …

« Maintenant, revenons au sujet. Le seigneur pourrait choisir que ce Cœur de la Cité soit utilisé par le peuple lors de magie rituelle. Il y a tant de magies différentes : vous pourriez créer des murs pour se défendre des attaques d’un démon de haut rang, lancer des attaques magiques qui réduiraient des armées en cendres ou utiliser la magie du climat afin de manipuler la météo. »

Même manipuler la météo !

En manipulant d’énormes quantités de puissance magique depuis la Source, on pourrait même résister à un démon de haut rang égalant les sous-dieux.

« C’est comme … »

J’hésite à prononcer les mots au bord de mes lèvres.
Car ce serait blasphémer les dieux.

« Est-ce comme un dieu vivant ? »

Cependant, Sa Majesté poursuit ma phrase avec légèreté.

« Il n’y aucune de raison de s’inquiéter. Les dieux n’interfèrent pas à tort et à travers avec des rois ou des seigneurs. Ceci a été conclu lors de l’alliance entre les dieux et les anciens rois. »

Bien que le roi me dise ceci, autrefois sur les anciennes terres de l’Empire Furû, un grand pays s’est attiré la colère des dieux et a été anéanti..
Ne devrions-nous pas faire attention à ne pas prononcer des mots sacrilèges ?
Cependant, un lâche tel que moi ne saurait réprimander le roi.

« Ce récit ne cesse de s’égarer. Le seigneur est spécial justement parce qu’il peut exercer le pouvoir du Cœur pour transcender l’humain. »

Sa Majesté répète l’histoire une fois de plus pour souligner ceci.

« Le rang des seigneurs dirigeants dépend de l’ampleur de la Source qu’ils contrôlent. Autrefois, un seigneur élevait son rang en fonction des nombreuses villes qu’il possédait. »

Sa Majesté cesse de parler et juge de ma réaction.
Je hoche timidement la tête à Sa Majesté pour montrer ma compréhension.

« Alors un roi est une personne suivie par ses seigneurs et alors un empereur est une personne suivie par des rois. »

La différence entre un roi et un empereur est ainsi… Je pensais que c’était simplement une différence d’appellation.
J’exprime une question qui a traversé mon esprit à Sa Majesté.

« Alors, est-ce que les gardes et le vice-roi sont des seigneurs aussi ? »
« Non. Ils sont tous les deux des représentants que les seigneurs ont autorisés à agir à leur place. Ils peuvent emprunter le pouvoir du Cœur de la Cité, mais le maître reste le seigneur. »

Je vois.

Ainsi je comprends mieux pourquoi la rébellion que les gardes et le vice-roi ont causé par le passé a été éradiquée.
Dans les livres d’histoire, il est écrit que c’est parce qu’ils n’avaient pas de causes justes qu’ils ont perdu, mais je suis plus convaincu par cette raison.

« De plus, en tant que détenteur de Cœur de la Cité, vous pouvez nommer de nouveaux nobles au nom du roi. »

C’est la raison pour laquelle le marquis Lloyd n’est pas capable de nommer des chevaliers.
J’ai toujours pensé qu’il était étrange qu’un noble de haut rang ne puisse pas nommer de nouveaux nobles alors que les comtes des pays voisins le pouvaient, mais je comprends maintenant.

« Ceux que l’on appelle les [Nobles] sont à l’origine les personnes qui contrôlent les villes. Le rang des nobles indique le niveau d’autorité qu’un représentant possède pour utiliser le Coeur de la Cité. Celui qui protège la ville est soit un baronnet, soit un baron et le vice-roi doit être au moins vicomte. Ce ne sont pas que des coutumes mais des titres en accord avec le niveau d’autorité du Cœur de la Cité. »

J’essaie désespérément de comprendre les paroles de Sa Majesté, mais c’est trop difficile à intégrer en une fois.

« Allons, allons, tu devrais comprendre ça. »

J’ai si honte de moi que je m’apprête à m’excuser auprès de Sa Majesté, mais lorsque j’entends les prochains mots du roi, je suis tellement abasourdi que plus rien ne sort de ma bouche.

« Leon, aujourd’hui je t’accorde le nom de la maison Muno. Va à la ville de Muno, libère le Cœur de la Cité qui est maudit et bloqué, et deviens le nouveau seigneur. »

Muno ?

Ce territoire où les nobles qui ont annoncé leur candidature pour devenir des seigneurs dirigeants, ont tous décédé un à un. Que je devienne le seigneur de ce [Territoire Maudit] ?

Cependant, c’est un ordre royal. Je n’ai pas le droit de refuser.
Sa Majesté m’a parlé du Cœur de la Cité plus tôt, probablement parce qu’il a une confiance totale en moi.

Désormais, la seule chose que je puisse faire est de baisser solennellement la tête et de répondre, [Selon votre volonté].

« Êtes-vous nerveux ? »

Une vieille dame avec une tenue de miko me regarde avec inquiétude.

« Non, grande prêtresse Miko-sama. Je… je vais bien. »
« Vous n’avez pas à vous forcer. Même pour moi qui a eu une longue vie de confrontation avec des monstres, se tenir devant cette porte me fait trembler. »

Elle a probablement dit ça pour me rassurer.
La grande prêtresse miko de Latenion laisse apparaître un jeune sourire étant donné son âge.

Je prends une grande respiration et avec la grande prêtresse miko, je marche vers le sanctuaire souterrain de la ville de Muno où se trouve le Cœur de la Cité.
La grande prêtresse miko et moi-même sommes les seules personnes qui descendent les escaliers en spirale vers le sanctuaire souterrain.

A l’origine, ce passage ne devait être utilisé que par le seigneur mais afin d’exorciser la malédiction que le [Roi Mort-Vivant] a laissé, je suis accompagné de la grande prêtresse miko cette fois.

Je me sens un peu plus malade à chaque fois que je descends une marche.
Il semble que beaucoup de nobles sont morts à l’instant où ils ont marché sur cet escalier.

Je suis probablement en sécurité cette fois parce que je suis avec une grande prêtresse miko qui détient le titre [Sainte].

Je continue de suivre la grande prêtresse miko tout en me sentant nauséeux.
Devant le sanctuaire, la grande prêtresse miko touche les murs comme si elle tombait.

« Leon, il semble que c’est bientôt la limite. »
« Je comprends, je vais continuer seul à partir d’ici … »

Tout en donnant des coups de fouet à mon esprit embrumé, je pénètre dans le sanctuaire.

Ma vision tremble.

Bam, j’entends le son de mon propre corps qui s’est effondré comme s’il venait de loin et je lève les yeux.
Une ombre noire semi-transparente flotte devant mes yeux.

『Ô intrus. Je suis l’ombre du [Roi Mort-Vivant] Zen. Ô pure personne, montre-moi que tu mérites de devenir le seigneur. 』
« Le seigneur … »

Je m’évanouis au milieu de ma phrase, et suis sauvé par les golems contrôlés par les magiciens de la cour royale que Sa Majesté a déployés.

J’ai essayé de le défier trois fois après cela mais chaque tentative a échoué à chaque fois que j’arriverais au sanctuaire.
Je n’étais pas capable d’atteindre le Cœur de la Cité, mais pour me féliciter de l’exploit d’être arrivé au sanctuaire, j’ai été nommé seigneur de cette terre.

Puisque je ne suis qu’un seigneur temporaire, je n’ai jamais été capable d’exploiter le pouvoir magique de la Source pour manipuler la météo, résultant des famines fréquentes sur le territoire et des exodes de la population que je n’ai pu stopper.

Je n’ai pu devenir le vrai seigneur que 16 ans plus tard.
J’ai dû attendre qu’un marchand, qui venait seulement de passer à l’âge adulte, discerne l’intrigue d’un démon et de plus, sauve le territoire des essaims de monstres morts-vivants.

Je veux nommer Satou-kun, chevalier honoraire, pour ses exploits mais comme je ne possède pas le Cœur de la Cité, je n’ai aucun moyen de lui conférer sa pairie.
Je pourrais demander à Nina-dono d’écrire une lettre de recommandation pour le Duc Oyugock, mais je souhaitais le récompenser de mes propres mains.

Je me rends au sanctuaire où le Cœur de la Cité dort depuis 16 ans, et là-bas, je remarque que la malédiction autrefois présente n’est plus.
Je ne sais pas si le lanceur du sort est mort, ou si le héros au masque d’argent qui a vaincu le démon, l’a retirée.

Alors que je me dirige vers le Cœur de la Cité, une voix qui n’est ni masculine, ni féminine me salue.

『Bienvenue, personne qualifiée. Espérez-vous devenir le seigneur de cette terre ? 』

Ce sont probablement des paroles issues de la volonté du Cœur de la Cité lui-même.
Je réponds clairement.

« Je le veux. »
『L’enregistrement est terminé. Je sers le seigneur Leon Muno à partir de maintenant. 』

Des lumières se séparent du Cœur de la Cité et viennent former une bague qui vole à mes pieds.
Quand je me concentre sur l’anneau que j’ai reçu, les actions qui peuvent être réalisées avec le Cœur de la Cité me viennent à l’esprit. Manifestement, le démon voulait faire quelque chose en volant le pouvoir magique de la Source. Pour le moment, j’utilise la magie rituelle pour contrôler la météo ; je devrais pouvoir lui accorder son rang, désormais.

« ■■■■ Contrôle climatique. Réchauffement. »
『Exécution de la commande. La température moyenne du territoire augmentera de 15°C dans les prochains jours. 』

Je ne sais pas à quoi correspond 15°C, mais si je pouvais réduire le froid glacial, les gens qui en meurent diminueraient probablement aussi.
De toute façon, il n’y a pas assez de puissance magique pour autre chose que cela.

Le lendemain matin, j’effectue le rituel permettant de conférer la pairie en utilisant le Cœur de la Cité sans aucun problème.

Je vais sur le balcon tôt ce matin et je suis surpris par la chaleur.
Habituellement, ma respiration devient blanche. Mais le froid de l’hiver s’est transformé en chaleur de l’automne en une seule nuit.

Je tremble sous la lumière du soleil.

C’est trop puissant.

Le Cœur de la Cité apporte un pouvoir bien au-delà de l’humain à une personne.
Je fais serment d’utiliser ce pouvoir pour le bien du peuple sans me laisser submerger par celui-ci.

 

Chapitre précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

5 commentaires sur “Death March Interlude 6-6 : Le Secret du Seigneur

  1. « Je veux nommer Satou-kun, chevalier  »
    Sa devrait pas être « il se nommer »
    Parque c’est encore Leon Muno qui parle nan?

    Merci pour le chapitre 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s