Death March 1-8: Le démon, le chevalier et le magicien

Ici Satou. Abasourdi parce que le chemin tant attendu est soudainement fermé.


Une existence qui ne peut être qu’exprimée comme “démon“ apparait.

Avec des cornes de bélier, des yeux rouges foncés brillants, et une corps noir de jais brillant. Quatre bras, des ailes de chauve-souris et une queue fendue en deux dards. Un authentique démon.

Le démon fauche les chevaliers sans efforts.

La place est vite couverte de chariots renversés et de corps éparpillés…

Il est soudainement apparu au milieu d’une après-midi paisible.

Le mur intérieur est principalement occupé par les manoirs des nobles et des riches, alors que les magasins ne se trouvent que sur le côté de l’avenue principale qui mène au château.

Nous arrivons au mur intérieur avant de descendre pour faire une petite promenade guidée par Nadi-san entre les boutiques de luxe.

“C’est ici que sont vendues les armures de qualité supérieure pour les chevaliers. Ce magasin n’a pas que des armures de métal. Parfois on y trouve des armures magiques. Vous auriez besoin d’une douzaine de pièces d’or pour ça~
Celle-ci c’est la plus grande des boutiques de bijoux des environs. Plus spécifiquement, leur taille des rubis et des saphirs est la meilleure du royaume. Pour les gens ordinaires, je vous recommande Liz Bijoux de l’autre côté de la rue.
Si vous voulez un tailleur pour des robes, cette boutique est bien. Bien qu’elle était en recul pendant un moment; l’année dernière, après que le fils soit revenu de la capitale royale et qu’il ait repris l’atelier, c’est devenu terriblement à la mode. Comme un article coûte environ 2-3 pièces d’or, les gens ordinaires ne viennent pas ici, mais ça peut être une bonne idée pour des marchands qui viennent de prendre une commande importante de venir ici pour augmenter leur prestige.“

Nadi-san a des informations tellement garantie Wiki! Comme on pourrait s’y attendre d’une touche-à-tout?
Bien que des calèches luxueux tirées par des chevaux vont et viennent entre le château et la place, il y a suffisamment peu de trafic pour permettre à notre chariot de s’arrêter sur la route.

Je me demande si Nadi-san a soif après avoir parlé autant?

“C’est la terrasse ouverte du salon de thé et douceurs le plus apprécié des femmes de la ville de Seryuu.“

Ses yeux brillent. Ça ne ressemble pas à une supplique, juste de l’envie pure.

“Nadi-san, ma gorge est sèche, pendant qu’on y est, arrêtons-nous ici pour un moment.
– Oui, je comprends. Allez-y, je vous attendrais ici.“

…hmm?

Tout d’un coup, une décision solitaire?!

“Vous ne voulez pas entrer, Nadi-san?
– Je suis désolée, comme c’est un salon de thé de première classe…
– Racontez-moi des histoires sur le château et cette place pendant qu’on se désaltérera. Évidemment, je paierais pour le thé et les douceurs.“

Ses yeux brillent… mais deviennent rapidement brumeux. Est-ce si cher que ça?
Forçons-lui un peu la main!

“Allons-y.“

Je l’emmène tendrement par la main dans le salon de thé.

J’étais un peu appréhensif, mais un set de thé et gâteaux n’était qu’une pièce d’argent. N’est-ce pas abordable? C’est ce que je pensais, mais si on tient compte du fait qu’avec ce montant on peut rester cinq jours dans une auberge de première classe, c’est probablement trop cher pour le grand public.

Même si c’est une terrasse ouverte de café, ils y ont disposé d’élégantes tables de marbre. La tasse et la théière semblent chères également.
Le thé a le goût de thé Assam. On dirait qu’ils ne rajoute pas de sucre ou de lait par contre.
En échange, il le serve accompagné de cookies. Il semblerait qu’ils se mangent tartinés de fromage blanc ou de confiture.

Est-ce si bon? Quand je jette un coup d’oeil aux filles autour de moi, tout le monde est en train de manger quelque chose qui ressemble à des petits pains fourrés à la crème de miel.

Alors j’appelle le serveur et lui demande deux de ces petits pains. C’est trois pièces d’argent.

“Délicieux~“

C’est sans aucun doute délicieux… Particulièrement la charmante expression heureuse sur le visage de Nadi-san!

Même en dégustant les gâteaux, elle n’oublie pas son devoir professionnel, elle parle de la réclamation des terres du château de la ville de Seryuu et de diverses autres choses.

Une si paisible après-midi de thé n’a pas duré longtemps…

Dans un premier temps, une grosse ombre passe à travers la place.

Suivie par un cri bas et puissant.

Traversant la place, une boule de feu gigantesque transperce le ciel.
Un clocher s’écroule en avant.

Une fois que le nuage de poussière et le son du clocher écroulé s’éteignent, les gens figés sur la place redémarrent. Des cris s’élèvent, les soldats leur ordonne de se mettre à l’abri d’une voix en colère.

Le démon à quatre bras flotte au-dessus de la place en étirant ses ailes noires.

“Y a-t-il une coutume dans cette ville où un démon vient jouer l’après-midi?
– Il n’y en a pas! Vite, il faut s’enfuir!“

>Compétence [Nonchalance] Acquise

J’ai dit quelque chose de vraiment stupide. Nadi-san tire sur mon bras pour m’inciter à fuir, mais il semble que ses genoux ont lâché, elle ne peut plus se lever.

Bien que ce soit honteux, je suis en train d’analyser la situation autour de moi pour me convaincre d’agir. Pour une raison que j’ignore, j’ai du mal à bien assimiler les informations obtenues. Comme si mon corps bougeait indépendamment de ma tête.

Quand la deuxième boule de feu passe au-dessus des remparts vers le mur du château, une barrière bleue semi-transparente s’étire dans le ciel et la boule de feu est arrêtée.

Juste avant l’installation de la barrière, des groupes de chevaliers et magiciens sortent du château.

Assiégez-le! Pourquoi n’utilisez-vous pas les mécanismes de défense du château?
Je maudis les chevaliers alors que je suis tellement pathétique que je ne peux même pas me lever de mon siège. Bien que j’ai des notions de combat tirée de mangas et de jeux…

Le démon atterrit sur un parterre de fleur au centre de la place. Il a délibérément choisi de se battre au sol, plutôt que dans les airs où il a l’avantage.

L’infanterie lourde lâche une pluie de flèches par derrière. Accompagnées du bruit d’une violente averse, la place est percée. Cependant chacune des flèches qui ont touché le démon dans le dos ont été bloquées.

Trois chevaliers de la cavalerie tenant des lances dans leur main gauche s’alignent pour assaillir le démon ensemble. Le démon exhale une bouffée violette de sa bouche vers les chevaliers. Serait-ce un souffle empoisonné? Le visage des chevaliers et des chevaux directement touchés est assez terrible. Les chevaliers, qui ont perdus leur vitalité, tombent de leur monture et sont, d’un coup de pied du démon, expédiés voler vers leurs compagnons.

Du côté opposé à ces chevaliers, trois autres cavaliers se ruent vers l’ennemi!
Bien que les deux premiers chevaliers soient fauchés par la queue du démon, le dernier, qui était en retard, à empalé avec succès le corps du démon de sa lance.
Les chevaliers qui se sont fait faucher par la queue se relèvent, et frappent le démon de leur épée.

Le démon pare les attaques des chevaliers de ses griffes et rugit!
Des débris et des pierres se soulèvent et tourbillonnent autour du centre du corps noir de jais du démon, la tornade augmente graduellement de taille…

Un frisson glaçant de prémonition me parcourt le long du dos!
Je soulève mon corps de ma chaise. Je pensais m’échapper mais Nadi-san, qui n’a toujours plus de forces dans les jambes et ne peux pas se lever, est entrée dans mon champ de vision.

Je n’ai pas le temps. S’enfuir est impossible.

Je tire Nadi-san de la chaise et dirige l’épaisse table en marbre vers le démon comme bouclier.
Je ne peux pas le voir de ma position, mais à ce moment précis, le démon déchaine des lames de vent dans toutes les directions avec des ondes de chocs.

C’était pas loin, mais j’ai réussi à garder Nadi-san derrière la table de marbre.
Un lourd impact à ébranlé la table. Une partie du marbre à volé en éclat à cause des lames de vent. La vue depuis la terrasse ouverte devient tragique.

Les boutiques entourant la place sont soit partiellement, soit entièrement détruites. L’une d’entre elles à même un petit chariot encastré dans sa devanture.

Je jette un regard en coin au démon qui commence à marcher vers les soldats qui ont été touchés par l’onde de choc, et quitte la place avec Nadi-san inconsciente dans les bras.

Je cours comme le vent vers l’avenue principale en la portant.
Les citoyens en train d’évacuer se bousculent vers le mur intérieur, c’est une situation assez dangereuse.

Je tourne dans une rue adjacente avant de me retrouver dans la dense foule. Comme mes deux mains sont occupées, je manipule le menu par la pensée et monte les compétences [Manoeuvre Tri-dimensionnelle] et [Saut] jusqu’au niveau 10.

Alors que j’approche du mur intérieur, je trouve un grand bâtiment. Je saute alternativement entre le mur intérieur et le mur du bâtiment comme un ninja de manga, et passe au-dessus du mur intérieur.

>Compétence [Retraite] Acquise

Quand je vérifie sur la carte, il semblerait que je me trouve à la limite du quartier Est.
J’oblige une charrette qui passait par là par hasard à s’arrêter et demande au cocher d’escorter Nadi-san jusqu’à la guilde du travail. Il est réticent d’abord mais accepte joyeusement quand je lui envoie une pièce d’or.

>Compétence [Persuasion] Acquise
>Compétence [Pot-de-vin] Acquise

Ce n’est pas le moment d’être radin.

Je me base sur mes souvenirs de la veille, et sors un objet particulier de l’inventaire tout en courant.

 

Chapitre précédent <~ ~  Sommaire  ~ ~> Chapitre suivant

Publicités

3 commentaires sur “Death March 1-8: Le démon, le chevalier et le magicien

  1. Salut !

    Merci pour le chapitre ! 🙂 En attendant je me demande comment il va abattre le démon ?
    Un bon vieux coup d’épée ou plusieurs ! (n’oublions pas Excalibur ! 😉 ) A moins que quelqu’un le coiffe au poteau ! 🙂
    Et le mage mentionné dans le tire du chapitre; c’est qui ? Lui ou un autre qui va apparaître ? (peu probable vu que jusqu’à présent, tout ce qui apparaissait dans les titres apparais dans le chapitre)
    Sinon, suis-je le seul lecteur bavard du secteur, ou suis-je entouré de fantômes ?

    Pour notre traductrice adulée ! Banzaï ! Banzaï ! Banzaï ! XD
    Courage pour la traduction et à la prochaine ! 😉
    Nekoyashiki-san

    J'aime

    1. Merci pour ton enthousiasme habituel!
      Je regrette presque de connaitre la suite, pour pouvoir lancer des hypothèses avec toi 😉
      Pour ce qui est des fantômes, timidité peut-être!
      Allez ton commentaire ma donné envie, je m’arrangerai pour sortir la suit avant la fin du weekend!!
      Fightoooooo!

      J'aime

  2. Salut,

    un fantôme bien tardif dans mon cas mais très heureux de découvrir le novel après le manga, merci à la traductrice pour ça!!! Et aussi très heureux de découvrir ce site!

    Bonne continuation!!!
    Bibi, alias fantomas 😉

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s