Death March 3-1 : Retour à une Vie Normale

Traducteur : SamiHuunter
Check : Soreyawari


Tadam ! On commence le volume 3 !
Il est un peu plus court (seulement 8 chapitres) que les autres, mais rassurez-vous, c’est balancé car les chapitres sont plus longs (malheureusement… une véritable torture pour les traducteurs… 2500 mot… Argh…) !

Je vous laisse apprécier les aventures de Satou !

PS : Toujours à la recherche de Traducteurs ou Editeurs pour le site…
Aller viendez, ont na bezoin daide !


 

Ici Satou. Celui qui ne veut pas vivre l’attaque d’un vrai donjon de nouveau, c’est Satou.
Le démon qui a disparu avec l’apparition du labyrinthe me trotte dans la tête mais…
Pour l’instant, j’aimerais profiter d’une vie paisible pour une fois.


Nous sommes arrivés dans un terrain aussi large qu’une cour d’école quand nous sommes sortis du labyrinthe.
Il y a des clôtures de deux mètres de haut qui entourent les bords du terrain. Elles semblent faites à la va-vite.
Puisque le mur extérieur peut être vu d’ici, il semble qu’on est sur la place où s’est déroulé le désordre tout à l’heure.

Regardant derrière moi vers l’entrée du labyrinthe, c’est un rocher noir de jais et tranchant de trois mètres de haut avec un trou. Je me demande si c’est fait d’obsidienne ?

Il y a trois tourelles à cinquante mètre d’ici, gardant l’entrée. Des barricades en bois avec des pointes acérées s’alignent à des endroits où elles n’obstruent pas la ligne de feu des tourelles.

« Satou-san, venez par ici je vous prie. »

Zena-san m’appelle d’une tente derrière les barrières.
Quand nous nous sommes retrouvés, Zena-san m’a serré dans ses bras sans me lâcher, mais sa collègue, Lilio, qui était en retard, l’a taquinée alors elle a reculé précipitamment, paniquée… Elle était définitivement très inquiète. M’apprécie-t-elle tant que ça~ ?

Avec Pochi et Tama suspendues chacune à un de mes bras, on se dirige vers la tente. Liza me suit trois pas en arrière. Est-ce qu’on est un maître et son apprenti ?

Je donne mes affaires à la responsable à l’entrée et entre dans la tente. Liza ne veut pas laisser sa lance, mais une fois que je lui demande, elle s’en sépare à contrecœur.

L’intérieur de la tente est étonnamment vaste. C’est aussi large qu’une salle de classe.
Le beau prêtre d’âge moyen (ndc : on y est presque 😉 ) qui est sorti un peu plus tôt est à l’intérieur, en train de se faire questionner par des officiers pendant qu’il reçoit des soins.
Le vicomte et sa fille ne sont pas là. Seraient-ils dans une autre tente ?

Puisque Zena-san me fait signe, je me dirige vers elle.
Le beau prêtre de Garleon d’âge moyen, Nebinen-shi (ndc : IL A UN NOM!!!!!) et l’esclavagiste, Nidoren, sont également là. La dernière personne présente est un chevalier aux cheveux gris et aux muscles saillants portant une armure de métal. Il regarde dans ma direction et rigole. Son expression me fait penser à un garçon malicieux malgré le fait qu’il soit déjà d’un certain âge.

« Oh, donc c’est vous le bien-aimé de magicienne Zena.
– N… non… »

Zena-san essaye de couvrir et de nier les mots du chevalier, mais il l’ignore superbement et continue.

« Elle était affolée jusqu’à ce que votre retour soit confirmé, vous savez. Si son unité ne l’avait pas surveillée, c’est certain qu’elle aurait sauté dans le labyrinthe toute seule, Ça aurait pu être très dangereux !
– Ça… Pour les problèmes que je vous ai causés, je suis vraiment navré. »

Je pense que c’est un peu étrange pour moi de m’excuser, mais c’est toujours mieux que rester silencieux avec un air gêné.

« Hahaha. Pas besoin de s’excuser, je voulais juste jeter un œil à celui qui a séduit la collet-monté-qui-n’a-aucun-intérêt-pour-autre-chose-que-l’entraînement-magique. (ndt : Pfiouu… Nailed it !)
– Comme je disais… Je ne… »

Zena-san essaie d’intervenir à nouveau, mais en plein milieu, elle commence à balbutier et baisse la tête en ayant l’air extrêmement embarrassée. Vivre une comédie romantique à cet âge est douloureux… Non attendez, mon corps est celui d’un garçon de 15 ans !
Le chevalier regarde Zena-san avec amusement, place sa main sur son menton et tourne sa tête vers moi avec un regard qui semble m’évaluer.

« Cependant, même s’il a vraiment l’air agile, être capable de s’échapper d’un labyrinthe avec un si petit nombre de personnes, même un grand homme ne peux pas le faire.
– Si les filles n’avaient pas été là, loin de m’échapper, j’aurais été dans l’estomac d’un monstre à l’heure qu’il est. »

Je dis donc cela pour donner une bonne impression de Liza et compagnie. Pochi et Tama qui sont silencieusement accroupies derrière mes jambes me regarde avec curiosité, je leur caresse la tête pour les tromper (ndc : Je pense qu’elles sont curieuses parce qu’il n’a pas dit la vérité qui est que c’est lui qui les a protégées, et il leur caresse la tête pour qu’elles pensent à autre chose?). Liza s’incline en silence mais choisit prudemment de ne rien dire.

« Elles ont en effet l’air fortes. J’aurais aimé en faire mes subordonnées si elles n’étaient pas des demi-humaines. »

Ce chevalier, même s’il a l’air d’un bon gars qui se fiche des différences raciale, la discrimination à l’encontre des demi-humains est profondément ancrée~
Je réponds avec un sourire forcé.

« Elles sont de bonnes camarades qui m’ont accompagné cependant.

–  Fumu, si elles ne l’étaient pas, cela aurait été impossible de s’échapper du labyrinthe. Je suis désolé, mais les tribus demi-humaines ne sont toujours pas acceptées par les gens sur ce territoire, donc elles sont incompatibles avec le job qu’importe leur force. »

Donc ce n’était pas juste des simples préjudices entre races hein… Pas étonnant que ce soit si profondément ancré.

« Commandant ! Les préparations sont terminées. »

Une femme qui porte une robe de magicien l’appelle.
Quelles préparations ?

Il y a une lithographie sur un piédestal. Encore une Pierre de Yamato après trois jours, hein ? Elle est plus grosse que celle que j’avais vue la dernière fois.
Commandant-san appelle les gens qui se sont échappés du labyrinthe d’une voix puissante.

« Je sais que ça peut paraitre impoli, mais tout ceux qui se sont échappés du labyrinthe doivent être analysés avec cette Pierre de Yamato. C’est la Pierre de Yamato originale prêtée tout spécialement par le Comte. Même les statuts anormaux sont affichés. C’est dans le but de prouver que personne n’est possédé par le démon. »

Tout le monde a d’abord affiché un air contrarié, mais ils sont devenus silencieux une fois qu’on leur a dit que c’était pour savoir s’ils étaient ou non possédés par un démon. Puisque tout le monde ici avait vu sur la place un peu plus tôt, le moment où le bras démon avait surgi de Uusu.

Cependant, laisser mon niveau à 1 et sans compétences alors que je me suis échappé d’un labyrinthe n’est pas une bonne idée.

Ça fait un moment que je n’ai pas utilisé le menu avec mes pensées, j’ouvre l’onglet des échanges. Puisque les filles-bêtes sont niveau 13, mettons un niveau un peu inférieur à 10. Ajoutons aussi des compétences de marchand comme [Arithmétique] et [Estimation].
Est-ce étrange de ne pas avoir de compétence liée aux combat ? Mettons [Esquive] alors.

Quand mon tour vient, je mets ma main sur la Pierre de Yamato. Ouaip, les stats ont bel et bien été mises à jour avec les informations que j’ai entrées précédemment.

« Évidemment, le [Marchand Agile], hein ?
– … Vous avez entendu ça de Zena-san, n’est-ce pas ?
– Correct, vous êtes au courant. Tout de même, alors que vous n’êtes ni un soldat ni un explorateur, avoir ce niveau à cet âge-là, vous avez dû survivre à de nombreuses choses.
– Ce n’est pas si incroyable que ça. »

De la modestie ? C’en est.
En fait, le niveau de cette personne est 30 à 29 ans. Être niveau 10 à 15 ans n’est pas quelque chose dont l’on puisse se vanter. Est-ce parce qu’il est difficile d’augmenter son niveau excepté pour les professions liées aux combats ?

Des petits cris s’élèvent derrière moi.
Ils semblent surpris qu’une esclave soit à un si haut niveau et possède même 4 compétences.

Liza affiche une expression difficile à déchiffrer, comme toujours, mais sa queue tressaille un peu. Elle est probablement un peu fière.

Pochi est la suivante.Puisque ses mains n’atteignent pas la Pierre, Liza la soulève de derrière. Elle avait l’air contente d’avoir ses mains et ses pieds pendant dans les airs.
Le responsable de la Pierre de Yamato lui dit où elle doit placer sa main. Des cris encore plus forts qu’au moment de Liza s’élèvent. Pour une fille de 10 ans, être au niveau 13 est probablement incroyable. Elle a aussi 4 compétences.
La queue de Pochi remue avec force. Elle regarde dans ma direction et fait un bruit avec son nez.

La dernière est Tama. Comme avec Pochi, Liza la soulève. A-t-elle aussi envie d’avoir les bras et jambes qui pendent dans le vide ? Elle a l’air vraiment heureuse avec sa queue qui se balance contre les jambes de Liza.
Quand ses stats sont affichées, les cris sont moins important qu’avec Pochi. Ses statistiques sont aussi bonnes que celles de Pochi, mais puisque c’est la troisième fois déjà, le facteur surprise commence déjà à s’effacer. Tama a l’air insatisfaite.

« Ça a dû être difficile d’entraîner des esclaves demi-humaines jusqu’à ce niveau.
– Ce n’est pas grand-chose. Parce que les filles sont excellentes. »

C’est vrai que j’ai eu du mal, mais l’excellence des filles est un fait aussi. Bien que je ne serai pas mort même sans elles, j’aurais sans aucun doute passé un moment désagréable avec les pièges.

L’inspection avec la Pierre de Yamato se termine avec Tama.

Il semble que tout le monde, excepté Nebinen-shi qui est en grande discussion avec l’officier aux cheveux blancs, est autorisé à rentrer chez eux.

« Bon, maintenant, puisque l’inspection est terminé, est-ce qu’on peut rentrer chez nous ?
– Je suis désolé, j’aimerai entendre de votre bouche le moment où le démon est apparu. »

Moi, Zena-san et Nebinen-shi, racontons tous les trois en détails au commandant et à l’officier aux cheveux blancs les événements qui se sont déroulés avant que nous soyons avalés par le labyrinthe.

J’étais embarrassé quand Zena-san m’a complimenté excessivement pour la gestion de l’affaire avec Uusu. Même Nebinen-shi a conclu que j’ai éliminé la possibilité d’une rébellion et que je me suis occupé des agitateurs dans la foule… Hé bien, c’est la vérité de toute façon.

Puisque je me rappelle le mieux des mots que le démon a prononcés quand nous sommes entrés dans le labyrinthe, Nebinen-shi me passe la parole pour que je les leur communique.

« Dans le but d’une résurrection complète, hein…
– J’ignore quelle quantité de puissance magique est nécessaire pour la résurrection d’un démon, mais cette endroit est proche d’une ligne draconique.
– C’est vrai, vu que c’est proche d’une veine terrestre… Quand même, ça devrait prendre quelque mois, non ?… Avant ça, appelons des clans d’explorateurs de haut-niveau de la cité-labyrinthe, Ceribila, et mettons-y un terme. »

Ouaip, un tas de mots inconnus qui rendent la compréhension de l’histoire compliquée. A côté, Zena-san, qui serre les poings, hoche la tête avec une expression sérieuse.

Résumons ce que j’ai compris pour l’instant, ce n’est pas grave de laisser le démon tranquille jusqu’à dans quelques mois, avant ça, il faut le vaincre en appelant des explorateurs de haut-niveau ? C’est quelque chose comme ça, c’est ça ?

Après ça, quels genres de monstres sont apparus dans le labyrinthe ? Combien d’entre eux apparaissent en même temps ? Quels genres de pièges y sont placés ? De nombreuses questions de ce type furent posées.
J’ai seulement parlé de la moitié des combats que l’on a fait mais je ne cache pas le type d’ennemis rencontrés.
Au début, c’était une simple vérification des faits, quand l’histoire a atteint le moment où nous avons rencontré le vicomte Belton juste avant la Salle aux Os, le visage de l’officier est devenu étrange.

« Quelque chose ne va pas ?
– Non juste~ avez-vous réellement fait autant de combats sans lanceur de sort ? De plus, à en juger par l’intervalle entre le moment où le labyrinthe est apparu et celui où vous vous êtes échappé, le temps de chaque bataille est vraiment court je pense ?… Avez-vous correctement fait des pauses ?
– Bien évidemment, puisque nous ne sommes pas des machines.
– Oui, bien sûr que vous n’en êtes pas.
– Oui, nous avons fait trois pauses, chacune d’environ trois heures.
– On dirait bien que vous n’êtes pas en train de vous vanter. »

Hein ? Aurais-je fais une erreur ?

« Cela devait être un groupe avec une excellente coopération. Vous avez fait fort de ne pas avoir dû combattre jusqu’à la mort, même avec une allure si rapide.
– C’est vrai~ si ne serait-ce qu’une personne avait subie une blessure grave, vous auriez été annihilés… Si j’avais été avec vous, j’aurais pu prendre un rôle de support ou de soigneur. »

Ah, les yeux de Zena-san commencent à se remplir de larmes.

« Sur le chemin, nous sommes tombés sur le repère d’un alchimiste, et nous avons trouvé un grand nombre de potions magiques. C’est partiellement grâce à cela~ »

Je salirai ma réputation pour empêcher une fille de pleurer. Compétence de déception, allez~ !

« Umu, comme je m’y attendais, s’il n’y avait aucun moyen de se soigner, autant de combat aurait été impossible. »

Ouaip, on a traversé tellement de difficultés.
Dès qu’une des filles-bêtes était sur le point de se faire toucher, je fonçais immédiatement pour parer l’attaque. Si elles étaient sur le point de se faire encercler, je prenais l’aggro des ennemis.
Je veux vraiment une compétence de provocation. Essayons de voir si je peux l’avoir la prochaine fois.

Oh c’est vrai, je devrais confirmer ça avant d’oublier.

« Hum, puis-je poser une question ?
– Qu’est-ce que ça pourrait être ? Je n’y vois pas d’inconvénient tant que ce n’est pas un secret militaire. Au passage, ma fille a 15 ans avec un magnifique postérieur et est très populaire. » (ndt : Non mais sérieusement, quel genre de père parle de sa fille comme ça ?)

Qu’est-ce que cette personne raconte ? Ignorons-là magistralement !

« C’est à propos du labyrinthe, je pense qu’il s’étend considérablement. Ce n’est pas problématique de juste laisser le labyrinthe se propager ainsi sous la cité ?
– Oh ? Je ne l’ai pas expliqué ? »

Non, tu ne l’as pas fait.

« Le labyrinthe ne va pas s’étendre au-delà du mur extérieur de cette place. Je peux affirmer avec certitude qu’il n’y a aucun risque que la cité s’effondre.
– J’aimerai entendre la raison de cette certitude, si possible…
– Umu, d’accord. L’armée, en collaborant avec les magiciens de la ville et les alchimistes ont placé une barrière. Une cérémonie de consécration incluant tous les temples de la ville est en train de se dérouler. Avec cette double-barrière, nous avons empêché le labyrinthe d’empiéter sur les souterrains de la cité. »

Je vois.
Cependant, je pensais que le temple et les magiciens étaient en mauvais termes.

« Je comprends ce que vous pensez. Pour que le temple et les magiciens coopèrent si rapidement malgré leurs différents, c’est grâce au décret du comte. En plus de ça, cette rapide isolation du labyrinthe est à attribuer au rapport rapide de magicienne Zena.
– C’était grâce à Satou-san qui à donner la priorité aux rapports. »

Puis, mes concessions et passation de mérite et celle de Zena-san continuèrent, mais l’officier aux cheveux blancs et le commandant s’en sont occupés habilement. Si on nous avait laissé faire, je ne sais pas combien de temps cela aurait continué… Good Job officier aux cheveux blancs !

« C’est pourquoi, tant que la barrière est maintenue sérieusement, le labyrinthe n’apportera pas de danger à la ville. Vous avez tout compris ?
– Oui, je suis soulagé. »

Quel soulagement. Puisque j’avais peur que l’hôtel ne s’effondre pendant mon sommeil !

 

Chapitre précédent <~ ~  Sommaire  ~ ~> Chapitre suivant

Publicités

9 commentaires sur “Death March 3-1 : Retour à une Vie Normale

  1. ça faisait (trop) longtemps que je l’avais pas fait mais :
    un GRAND merci pour ces chapitres ainsi qu’à l’équipe c’est un plaisir de lire vos trad ^^
    continuer comme ça et bon courage pour la suite

    Aimé par 1 personne

  2. Salut ! Salut !

    Satou, la fraude c’est mal ! XD
    Mais bon, si il leur donnait son vrai niveau (310 soit 10.33 celui du commandant de la garde en passant), il risque de plus pouvoir fuir et se retrouver avec des demandes en mariage pour gagner son pouvoir (et causer une panique général, car après tout il doit maintenant être équivalent à un dragon ou un autre truc du genre si c’est pas un dieu 🙂 ) ! Donc bonne esquive ! 😉 Et les esclaves qui savent qu’il ment, ne font que gratter la surface de son pouvoir.

    Merci pour le chapitre,
    Nekoyashiki-san

    Aimé par 1 personne

    1. Haha, il a tué un divinité draconique, hein ! Si ce n’est LE dieu dragon, je sais plus trop !
      Et des demandes en mariages, hein…
      En tout cas, ça va devenir encore plus intéressant par la suite… mufufu~… hahaha… HAHAHA (le rire en trois étapes des méchants diaboliques) XD
      (Retourne plancher sur la traduction du chapitre 3-2)

      J'aime

  3. samihuunter j’espère que tu est bien accrocher à ton siège avec un neuroleptique car je veux lire avec impatience le chapitre 3-2 bonne chance je te donne trois litre de café virtuel pour tenir le coup bon courage pour combattre la fatigue avec un peut de chance la compétence (résistance aux sommeil lv1) vas apparaître pour toi

    Aimé par 1 personne

        1. Nyehehe, je voulais commencer une autre série, mais ça va pas être possible tant que j’aurais pas rattraper la version anglaise de Dragon’s Egg, donc il va falloir être un peu patient jusqu’à là XD
          Je pense qu’elle va pas tarder à faire un vote pour connaître l’avis des lecteurs, mais jusqu’à là, on va rester avec les sorties normales :3
          (Sinon je pourrais te proposer mon histoire original, mais étant donné qu’elle est par terrible, je préfère me retenir XD)

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s