Evil God Average 3 – Un Développement Commun

Traduteur & Adapt : Keyleth
Check : Nekoyashiki-san


Salut à tous, c’est Keyleth. Mon premier message sur le site ! Yay ! On continue les aventures d’Anri-chan. Pour rappel, Evil God Average sort les mardis et jeudis. Par contre je suis toujours entrain d’apprendre à me servir de WordPress, donc il n’y a pas encore de lien vers les chapitres précédents et suivants. En même temps les suivants sont pas encore sortis…


Une fille louche vêtue de noir de la tête au pieds marche sans dire un mot dans la forêt… En fait c’est moi.

J’ai éprouvé plusieurs chocs, mais les ressasser ne me mènera nulle part. J’ai décidé de faire autre chose pour l’instant.

En tous cas, ce que je veux vraiment pour l’instant c’est atteindre des habitations humaines.

Si je me base sur ce que j’ai vu de mes compétences tout à l’heure, je n’ai pas grand chose à espérer. Mais si je reste ici, mon seul choix est de mourir de faim. donc je n’ai pas le choix.

Dans l’explication des compétences, ça disait “l’effet sur les humains est moindre”. Je n’ai pas d’autre choix que de parier là-dessus.

De plus, j’étais inquiète à propos de la malédiction du tantô et du manteau, mais ce qu’elles signifie c’est “si vous le lâchez, il reviendra s’équiper après un certain temps” et “même si vous essayez d’équiper autre chose, cette chose sera rejetée”.

J’ai tenté remettre le tantô dans l’inventaire, et j’ai constaté qu’il était possible de le ranger.

Mais au bout de 30 minutes, il en est sorti et s’est remis dans ma main droite.

J’ai aussi essayé de ramasser une branche de la taille d’une épée en bois, mais il en est immédiatement sorti, a éjecté la branche et s’est remis dans ma main.

… Comme si on aurait dit qu’il était jaloux, j’ai fini par le trouver un peu mignon.

Toutefois, il n’y avait pas de problèmes quand je ramassais une branche qui ne deviendrais pas une arme.

Évidemment, même si il n’y avais personne autour, je ne me sentais pas de me déshabiller donc je n’ai pas encore testé avec le manteau, mais ce sera probablement la même chose.

Mais ça veut dire que je ne pourrais rien porter d’autre…

Je n’ai pas l’habitude de me mettre sur mon trente-et-un, mais je suis contre l’idée de n’avoir qu’une tenue.

Prions sincèrement qu’il existe un moyen de dissiper la malédiction. (ndc : et sans prendre de dégâts comme avec les soins ! ^^)

Comme je n’ai pas de chaussures, je n’ai pas d’autre choix que de marcher pieds nus.

Au début, je marchais timidement, de peur de me faire couper par des rochers ou des branches, mais mystérieusement je ne ressentais aucune douleur.

Ce dois être parce que la capacité physique dont parlais le Dieu du Mal ne concerne pas que les capacités sportives, mais aussi la résistance, etc.

Lorsque j’ai envisagé que ce corps inconnu n’était pas humain, l’angoisse est apparue. Mais j’ai décidé de ne pas y penser pour l’instant.

Mais ouah, mon champs de vision est vraiment affreux.

À cause de tous ces arbres épais, je n’ai rien d’autre que des angles morts.

Je ne le montre pas sur mon visage, mais j’ai peur qu’un animal saute soudainement de l’ombre d’un arbre et m’attaque.

Non, si c’est juste un animal normal, ce serais pas si grave.

Mais au vu du côté fantaisie de ce monde, il est tout à fait possible que ce soit un monstre qui apparaisse.

La fille que erre sans but est soudainement entourée par un groupe d’orcs et de gobelins.

La pitoyable et infortunée bishojo est devenue leur jouet et.. Mn impossible, hein ?

Sans le vouloir, j’ai accidentellement imaginé un scénario impossible.

Si j’avais pu vivre un développement aussi héroïque, ça n’aurais pas été étrange d’avoir eu une liaison ardente dans mon ancienne vie.

Mais je n’ai jamais rien eu qui ressemblais de prêt ou de loin à un petit ami, seulement des sbires qui me juraient leur loyauté.

Mn, quand j’y pense, c’est impossible, n’est-ce pas ?

Et si je prends en compte mes compétences, je ne peux qu’imaginer une scène ou les orcs et les gobelins me suivent.

Je ne veux pas vivre un évènement aussi révoltant, donc je me dépêche de sortir de la forêt.

◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇◆

Je progressais plutôt bien à travers la végétation quand soudainement les arbres autour de moi disparurent.

Je peux voir une clairière d’environ 20 mètres de diamètre.

Bien que sans pavés, il y a une route, avec sur la terre battue un certain nombre d’empreintes de roues, de sabots et de pas.

Et sur le coté droit de la route il y a une calèche à l’arr-… arrêt ?

Je doute qu’une calèche se déplace jusque ici pour s’arrêter en plein milieu de la forêt. Je m’approche et je remarque environ 10 hommes, clairement pas des personnes respectables, armés d’épées et de gourdins et qui entourent la calèche.

Atten-, cette calèche ne serait-elle pas en train de se faire attaquer par des bandits ?

Et par dessus tout, au moment même ou je quitte la forêt ?

Pourquoi dois-je subir un développement aussi cliché ? Ce n’est pas un plan du Dieu du Mal, si ?

Il y a encore pleins de choses que je ne comprends pas, mais pour l’instant je dois réfléchir à ce que je vais faire.

Pour l’instant trois choix s’offrent à moi :

(1)Anri-chan, avec son sens de la justice, cours aider la calèche, motivée par sa juste indignation.

(2) Anri-chan, qui obéit aux plus forts, caresse les bandits dans le sens du poil,  et attaque la calèche avec eux.

(3) Anri-chan, qui suit le credo de laisser les chiens endormis tranquilles, décide qu’elle n’a rien vu et s’enfuit.

Sans m’en rendre compte, je me suis mise à utiliser mon nom modifié. Par ailleurs, je choisi le choix (3) bien sur.

Hein ? “N’est-tu pas supposée choisir l’option (1) dans ce genre de cas”, vous dites ?

Vous vous moquez de moi ? Je n’ai aucune intention de me battre.

En tant que personne qui fréquente plutôt les clubs culturel, je souhaiterais vraiment que vous n’espériez pas de moi que je fasse quelque chose qui s’apparente aux activités des clubs sportifs.

Et en plus, marcher nonchalamment jusqu’à ce groupe de brutes serait me jeter dans la gueule de loup.

C’est aussi pour ça que je dis non à l’option (2). Et pour commencer je ne suis pas quelqu’un d’inhumain qui irait aider les bandits.

Même la (3) est barbare dites-vous ? Non, non dire à une faible jeune fille de niveau 1 d’aller se battre contre plus de 10 bandits est la chose la plus barbare ici !

Toi la personne dans la calèche -probablement une princesse, un marchant ou je ne sais quoi- je suis désolée, mais accepte ces évènements comme résultant de ta propre malchance, et ne me mêle pas à ça. (ndc : ça ne fait que commencer, mais, Anri t’es la meilleure ! XD)

Je commence silencieusement à retourner dans la forêt pour que les bandits et la personne dans la calèche ne me remarquent pas.

Dans la pure tradition des clichés de roman, je devrais à ce moment marcher sur une branche et attirer l’attention à cause du son, mais je ne vais pas faire une telle erreur.

Je fais attention à mes pieds, tout en surveillant les bandits… Geh- j’ai croisé leur regard.

« Hii !? »

Le bandit le plus en arrière de l’action, autrement dit le plus proche de moi, regarde dans ma direction et pousse un cri perçant.

Et- zut !

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« U-Une femme ? Non… »

Ils se tournent l’un après l’autre vers moi et reculent.

« Non… » vous dites ? Je suis techniquement une femme vous savez ? D’un point de vue biologique.

« … »

Incapable de supporter ce silence, je pense inconsciemment “n’importe quoi fera l’affaire, mais dit quelque chose” donc j’ai ouvert la bouche.

Mais à ce moment, la tension éclate.

« UWAHHHHHHHHHHH―――――!!! »

« S-, SAUVEZ-MOIIIIIIIIIIII―――――!!! »

« A-, ATTENDEZ-MOIIIIIIIII―――――!!! »

C’est à ce moment-là que les bandits se sont enfuit dans toutes les directions.

Complètement abasourdie, je les ai regardé se replier.

Quand j’ai repris mes esprits, les bandits étaient partis depuis longtemps. Seule la calèche est restée.

Attendez, je ne l’avais pas vu tout à l’heure, mais en y regardant de plus prêt, il reste un homme à côté.

J’ai pensé que c’était un bandit qui ne s’était pas enfuit, mais l’homme porte des vêtements différents.

C’est probablement le propriétaire de la calèche, et c’est lui qu’ils attaquaient.

Il s’en est fallu d’un cheveux, mais l’attaque s’est terminée sans qu’il soit tué.

Je ne m’y attendais pas, mais on dirais que je l’ai sauvé. Mais je me demande ce qui ne va pas chez lui…

D’après la réactions des bandits, mes compétences ont l’air de très bien marcher sur les humains.

Ça veut dire qu’il est probablement tout aussi effrayé que les bandits…

Pour être honnête, je préférerais éviter tout ce qui pourrais blesser mon cœur. Mais je vais peut-être être capable d’entrer en contact aimablement avec lui, et je ne veux pas laisser passer cette chance.

Je n’ai rien fait aux bandits, ils se sont juste enfuit tout seuls. On peut dire que je l’ai sauvé.

Si je lui parle avec amabilité, je suis sûre que ça va bien se passer.

Je m’approche de l’homme avec optimisme.

Oups, je devrais mettre ce tantô dans mon inventaire pour éviter de le provoquer accidentellement.
Le sourire est aussi important pour développer des relations amicales. Souris, souris.

Toutefois, quand je me met à sourire, le teint déjà pâle de l’homme devient encore pire.
Je me suis trompée quelque part ?
J’incline ma tête, confuse. L’homme lance le sac en cuir qu’il a dans les mains dans ma direc-… HEBU-!?

« S-SAUVE-MOI SEIGNEUR―――――!!! »

Il y a quelque chose en métal dans le sac. Je me prends donc quelque chose de dur et de lourd dans la face.
Pendant que cette agression soudaine m’a rendue confuse, l’homme a frénétiquement sauté dans le siège du cocher, pris les reines, et est parti en trombe.
La calèche s’enfuit, donnant l’impression de glisser sur le sol, et roule sur le chemin forestier, puis disparaît d’un coup.

Je me tiens debout, comme pétrifiée, avec le sac qui a glissé de mon visage pour atterrir dans mes mains.

…………………… Ça fait mal.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

8 commentaires sur “Evil God Average 3 – Un Développement Commun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s