Death March 5-11 : Le Dédale de Trazayuya (2)

Traducteur : Nekoyashiki-san
Adapt & Check : Soreyawari


Salut les gens ! Comme vous avez pu le constater, aujourd’hui c’est deux pour le prix d’un ! ^^ On est généreux hein ! 🙂 (non je ne vois pas de quel retard vous voulez parler ! ^^ / Sore : Un retard ? C’est quoi ça ? Ça se mange ?)

Allez ! Profitez de votre chapitre les filous ! (non je ne noie pas le poisson ! :p )
Bonne lecture ! 😉


 

Ici Satou. Quand j’étais enfant, j’étais fort pour résoudre le quiz dédale qui apparaissaient au coin des journaux.
Quand je suis devenu un adulte, la seule expérience impliquant des dédales que j’ai eu était celle des parcs à thème.


L’entrée du dédale est une tour d’environ un mètre et demi de haut. La tour est cachée par la végétation, ainsi on ne la trouvera pas si on ignorait qu’elle était là en premier lieu.
Il y a des traces de gens allant et venant, mais même celles-ci sont peu nombreuses. D’après la carte, il y a une porte de derrière utilisée par les monstres pour aller et venir.

J’ouvre la porte et vais à l’intérieur de la tour. C’est négligemment non verrouillé. J’envisageais de porter le masque d’argent avant d’aller à l’intérieur, mais vu que le magicien est du même genre qu’Arisa, il a probablement vu mon nom. Vu qu’il est mieux que masque d’argent = Satou ne soit pas su, ne nous transformons pas en masque d’argent cette fois.

Je regarde les informations des ennemis dans le dédale pour préparer les armes nécessaires. La majorité d’entre-eux sont des fourmis volantes de niveau 5-8, et des squelettes de niveau 1-3. Ceux qui sont légèrement plus forts sont des golems d’os niveau 18 et des golems de bois niveau 15.
Les autres curiosités sont les ennemis de type slime et les homonculus, mais ce sont du menu fretin de niveau 5.
C’est juste que, je suis un peu curieux de l’[Art de la Nature] que les homonculus ont. Quel genre de compétence est-ce ? Est-ce du même genre que la Magie de la Nature ?
Si la situation le permet, j’aimerais que Liza et les filles l’apprennent.

Ceux de haut niveau sont le golem de fer situé dans une large pièce au centre du dédale, et le magicien dans la Salle du Maître.

Mon équipement sera un sabre plutôt qu’un bouclier, et un pistolet magique du genre mitraillette. Je n’utilise pas le pistolet habituel vu que celui-ci semble être plus puissant.

En fait, c’est un pistolet haute performance qui peut tirer 50 balles par seconde quand chargé avec du pouvoir magique une fois, mais vu qu’il a besoin de 10 minutes de refroidissement une fois qu’il a tiré toutes ses balles à la fois, je ne l’ai pas utilisé jusqu’à maintenant.
Pour cette occasion, je choisis d’utiliser le mode de tir [Dispersé] vu que je n’ai pas à m’inquiéter des balles perdues. Même si la puissance est plus faible que pour le mode normal, c’est suffisant pour combattre le menu fretin.

Je remets le manteau que j’ai enlevé quand je suis tombé dans le lac. C’est différent de ce que je portais à l’instant, c’est le truc épais mais bon marché que j’ai acheté au quartier Est de la Cité de Seryuu. Ce sera suffisant pour le sang de mes victimes.

Je descends l’escalier en spirale en arrangeant mon équipement.

Je suis entré dans le dédale après être sorti de l’escalier.
Le sol est différent du truc semblable à de la résine dans le souterrain, mais bien que cela ressemble à un dallage de pierre, ça donne une impression comme des plantes. La visibilité est bonne vu que de la lumière s’échappe des fentes du plancher.
C’est bien vu que je n’ai pas de torches comme quand j’étais dans le labyrinthe.

Je peux entendre quelques légers sons métalliques clang-clang de quelque part, bien que je ne sache pas quel genre de chose peut produire ces sons. Comme je ne comprends toujours pas même après l’avoir écouté attentivement, je décide de ranger ça dans un coin de mon esprit.

Étant donné que je n’ai pas l’intention de combattre constamment, je cherche la route la plus courte vers la Salle du Maître.

Je donne un coup de pied et détruit un squelette que je rencontre, et jette les os à n’importe quelle fourmi volante qui vient, les éliminant.
Alors que j’ai préparé un pistolet sympa, il n’a pas eu la moindre occasion du tout.

Toujours est-il, ce crâne de squelette n’est pas celui d’un humain. C’est probablement des tribus d’Homme-Rats.

Ce dédale n’est pas comme celui typiquement trouvé dans un jeu où tu vas au niveau inférieur à chaque fois que tu résous un niveau. Mais plutôt, les blocs sont connectés dans des formations en trois dimensions et il faut monter et descendre dans des structures complexes.

Même dans ces escaliers que je suis en train de descendre maintenant, le truc qui fait office de mur est intouchable me donnant l’impression d’un trompe-l’oeil et me faisant douter de si je suis en train de monter ou de descendre.

C’est comme un parc à thème en quelque sorte.

En pensant à cela, un squelette auquel j’ai donné un coup de pied laisse un gros cœur magique. Vu que le cœur magique est sorti à nu, je le ramasse. Il est impossible de faire de même pour les fourmis.
J’ai pensé que c’était bizarre et vérifie dans l’historique, apparemment la chose que je viens de vaincre est un golem d’os pas un squelette (ndt : Oups ! ^^). Il y a 6 niveaux de différence, mais ça ne donne pas l’impression d’être différent du reste du menu fretin. (ndt : C’est sûr qu’au niveau 310 faut au moins 20 niveaux de différence pour commencer à ressentir quelque chose ! ^^’)

La résistance des ennemis est faible, j’avance aussi à travers les pièges sans problème, cependant la route devient une impasse en face de moi. D’après les marqueurs, il devrait y avoir un passage ici pourtant ?

Je vérifie la carte, c’est sans aucun doute une impasse ici.
Après avoir vérifié à nouveau, je comprends que ce dédale change ses jonctions avec le temps qui passe. Les sons que j’entendais occasionnellement signalaient le changement de ses jonctions.

Quel truc inutilement incroyable. C’est quelque chose que même la science moderne aurait du mal à reproduire d’une certaine manière.

Je continue d’avancer dans le dédale en vérifiant la carte à chaque fois que j’entends les bruits.
Vu que j’étais en train de courir en me préoccupant de la carte, j’ai plongé dans un passage où beaucoup de slimes étaient rassemblés.
C’est enfin le tour du pistolet magique à tir rapide. Ils meurent tous en juste 3 rafales, mais le sol devient visqueux c’est dégoûtant.

Je suis enfin arrivé à la large salle au centre. Cet endroit est immobile, servant comme milieu de parcours. L’endroit fait 5 mètres de haut et 20 mètres de large.

Quand j’arrive dans la pièce, les portes se ferment automatiquement et la formation magique au centre commence à briller.
Un Golem de Fer sort du cercle magique. A côté de lui, se tient une belle femme blonde comme celle qui était dans la Salle du Maître. Ce golem est fixé avec des rivets, ressemblant à une machine d’avant-guerre.
Je vois maintenant, cette fille est un homonculus. Cela explique pourquoi il y a plusieurs personnes avec le même visage. En réfléchissant d’après leur visage, je me demande si Mia est la base ?

Je change le mode tir rapide du pistolet de dispersé à convergeant.
Le Golem de Fer fait près de 4 mètres de haut. Il y a les mêmes lettres que sur le Golem de Pierre du labyrinthe sur son front.

« Vous avez fait fort d’arriver aussi loin, explorateur-dono. »

C’est une voix charmante facile à écouter même dans cette situation. Mais elle parle de façon monotone donc ça brise l’immersion.

« Je suis un marchand cependant.
– Marchand ? … Ô explorateur ! Vous avez fait fort d’arriver ici. »

Après avoir eu l’air perplexe en penchant sa tête, elle la redresse et continue de parler. (ndt : ERROR SYSTEM ! XD) Elle bouge comme une marionnette.
Tu persistes dans le fait que je suis un explorateur hein.

« Je vais vous donner pour votre excellence le droit de combattre le gardien. Si vous pouvez battre le gardien, j’admettrais que vous avez les qualifications requises pour continuer. Le vainqueur se verra attribuer une récompense de la part du Maître du dédale. »

Elle parle toujours de façon monotone. On se croirait dans un festival d’école élémentaire.
La belle femme n’en a rien à faire du moi ennuyé et continue le dialogue, suivant le scénario.

« Maintenant, que le combat commence. O géant de fer, il est inutile de se retenir. »

La femme va dans le coin de la pièce après avoir fini son long discourt. Son visage a l’air satisfait, ou plutôt, fier.

Une fois que la femme est arrivée au coin de la pièce, le Golem de Fer commence à bouger.
Je perce la lettre sur le front du golem avec le pistolet magique à tir rapide. Changeant [EMETH] en [METH] en détruisant le [E]. Le golem arrête de bouger comme en accord avec l’anecdote. Oui, comme l’anecdote de notre monde. (ndt : Celle-là)

Ne s’attendant probablement pas à ce que ça ce termine en un instant, la belle femme dans le coin sombre dans la confusion.
J’ignore la femme et me dirige vers la sortie.

« Vous êtes imprudent ! »

La belle femme attaque avec une rapière par derrière en parlant de façon monotone. Il semble qu’elle utilise un genre de renforcement magique, sa fente est raisonnablement plus rapide que son niveau ne l’aurait laissé à penser.
En faisant attention à ne pas casser la main de la femme, j’arrête la rapière. (ndt : C’est définitif ! Désolé habitants de ce monde, mais si vous n’êtes pas une femme Satou n’en a rien à faire de vous ! ^^’ Il est plus prévenant avec ses ennemies que Yosagu-san et les autres ! ^^)

« Maintenant que j’y pense, quelle est la récompense pour le vainqueur d’ailleurs ?
– …Moi ? »

Elle incline sa tête comme avant, et dit cela après avoir hésité un moment. Pourquoi est-ce une question. (ndt : pas dans le protocole gars ! ^^)

Apparemment elle n’a préparé aucune récompense vu qu’elle ne pensait pas que j’allais gagner.
Je fais s’évanouir la femme, et prends la rapière comme récompense. Vu que le design de la garde est mignon, donnons-la à Lulu ou Zena-san comme cadeau.

J’allonge la femme sur le sol et vais de l’avant.

Par la suite, j’arrive à la Salle du Maître sans aucun contretemps notable. La moitié suivante a des pièges, mais puisque je les esquive tous avec la compétence [Découverte de Pièges], je ne sais même pas quel type de pièges c’est.

Le magicien est à l’intérieur de la Salle du Maître. Il y a Mia sur le trône, mais elle semble toujours inconsciente. Ses HP ont complètement récupéré, mais son endurance est toujours seulement autour de 30 %.

« Je ne pensais pas que vous iriez si loin si rapidement.
– Vraiment ? Si possible j’aimerais éviter de me battre et juste récupérer Mia. »

Le magicien rit.
Je continue d’avancer vers le trône en parlant. Je préférerais ne pas être jeté dans le lac souterrain à nouveau si j’ignore le magicien.

« Impossible, cela est impossible. Tu as montré que tu as les qualités nécessaires en vainquant le géant de fer. »

La performance solo du magicien continue.

« Cependant, ton titre est insuffisant pour t’opposer à moi. Je dois te faire affronter de formidables adversaires ainsi tu pourras obtenir le titre de ‘Héros’. Pour ce qui est de ta récompense, je vais te donner cette épée sacrée, Gjallarhorn. » (ndt : c’était qui Gjallar à votre avis ? ^^)

Le magicien présente une épée sur sa main.
La RA indique que cette épée est une épée sacrée, Gjallarhorn. Ses performances sont inférieures comparées aux épées sacrées que j’ai, mais elle reste incomparable par rapport aux épées magiques communes.

Je ne comprends pas les réelles intentions de ce gars.
A-t-il vraiment seulement l’intention de se suicider ?

« Ce sont eux tes adversaires. »

L’ombre du magicien s’étend au centre de la salle alors qu’il parle. Et puis, 3 Golems de Fer sortent de l’ombre. De plus, cinq belles femmes sortent de la porte à côté du trône et s’alignent derrière les golems. Leurs visages sont le même que la belle femme plus tôt, mais puisque leurs coupes de cheveux sont différentes, elles ne sont probablement pas la même personne.

« Cependant, tu te ferais simplement tué par des ennemis comme ça, alors que le titre de héros est atteint en surmontant des batailles entre la vie et la mort. »

Du point de vue de ce gars, je suis niveau 10. Ça ne devrait pas être possible de battre 3 golems niveau 30.
Le magicien étend ses mains vers le ciel et continue ses mots.

« C’est pourquoi, je vais donner à tout le monde la bénédiction de mon dieu— [Excès de Limite]. »

 

Chapitre Précédent <~~   Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

3 commentaires sur “Death March 5-11 : Le Dédale de Trazayuya (2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s