Death March 5-12 : Le Dédale Trazayuya (3)

Traducteur & Adapt : Soreyawari
Check : Nekoyashiki-san


Hey, ici Wari !
Désolée pour le retard, ce chapitre qui aurait du sortir mardi, je ne l’ai commencé qu’à 22h30 mercredi, et Neko et moi avons oeuvré non stop ^^
Je profite de ce chap pour faire un petit bilan, Galactic Dark Net plus que 2-3 chapitres de retard, Oeuf de Dragon, il y en a un aujourd’hui, jeudi, puis on reprends le rythme normal, et dragon Maken War, encore 7… Après ça on reprendra l’emploi du temps normal 😉


 

Ici Satou. Comme j’ai toujours vécu dans le Japon glouton, je n’ai jamais eu faim.
L’histoire du temps de guerre racontée dans les vieux jours par mon arrière-grand-mère semblait être un récit très très lointain.


L’aura violette qui émerge du magicien n’enveloppe pas seulement les femmes et les golems, mais moi y compris.

Je vérifie sur l’historique immédiatement, il semble que ça a correctement été résisté. Je n’ai pas reçu la compétence probablement parce que c’est une compétence unique.

« Bien, j’attends de vous un combat désespéré. »

En disant cela, le magicien fait courir ses doigts sur la machine manipulant le coeur du dédale et qui ressemble à un pupitre de musique.
Des murs émergent pour séparer le trône du hall de la Salle du Maître. D’après la carte, il ne semble pas que ce soit de simples murs, mais ce sont d’autres blocs du dédale qui se sont déplacés ici.

J’incline mon cou pour éviter une flèche magique qui fonce droit sur mon visage.
Je regarde dans la direction d’où elle provient, les anciennement belles femmes qui se sont transformées en silhouettes démoniaques se tiennent là. Les golems qui arrivent sur moi en balançant leurs bras ont la même atmosphère.
Je pourrais les tuer instantanément, mais je vais utiliser le golem pour comprendre comment la compétence unique du magicien marche.

Quand j’en évite un, l’autre arrive.
En maintenant la distance entre nous, je concentre un tir rapide de pistolet magique sur la jambe du golem. Elle est détruite après environ 10 tirs.
Le troisième golem a réussi à me tacler. Mon HP ne descend que d’une valeur à un chiffre, bien que je ne sache pas la valeur exacte. N’est-ce pas à peu près aussi puissant que wagahai-kun ?
Il est toujours niveau 30, mais aurait-il augmenté en force jusqu’à deux fois son niveau ? J’ai vaincu le golem dans la grande pièce en un coup un peu plus tôt, donc je ne peux pas vraiment le comparer à ceux-ci. J’aurais dû me battre contre lui correctement.
Cependant, si la compétence unique ne fait que renforcer sa cible jusqu’à deux fois son niveau, alors il n’y a pas à s’inquiéter. (ndc : bien le seul à pouvoir le dire ça…^^)

Je repousse le coup suivant du troisième golem et le fait frapper le deuxième à la place. La tête du deuxième golem est détruite, mais le poing du troisième golem qui fut utilisé pour frapper l’autre est aussi détruit.
Je vois [Excès de Limite] est exactement comme son nom l’indique.

Profitant de cette chance, les anciennement belles femmes envoient des flèches magiques en rafale. Les flèches magiques sont tirées à partir de cercles magiques qui apparaissent devant leur front.
Je les évite parfaitement, mais il semble qu’elles se dirigent obstinément vers leur cible. Je ne pense pas pouvoir les éviter pour toujours, donc je les abats avec le pistolet à tir rapide.

Les cinq femmes en ont envoyé beaucoup. Elles ont vraiment pas mal de MP pour pouvoir continuer de tirer ainsi.

Le deuxième golem dont la tête a été détruite peut encore bouger. Et alors, il dirige ses deux mains ouvertes dans ma direction.
Ne me dit pas que.

Légèrement différent de ce à quoi je m’attendais, le golem tire ses 10 doigts comme des missiles. Je peux éviter cela sans efforts, mais ils ont explosé quand ils se sont approchés de moi.
Si on met de côté les dégâts physiques sur mon corps, mes vêtements sont en lambeaux.

Les flèches magiques qui flottaient et me visaient dans les airs foncent sur moi, tirées par les anciennement belles femmes.

Le golem qui synchronise son attaque avec celle des flèches m’approche de son poing. Il m’atteint avant les flèches.
Comme j’ai bien peur que le pistolet n’ait été atteint par l’explosion un peu plus tôt, je ne vais pas l’utiliser.

Je saute sur le poing du golem et en fait un appui, mais les flèches vont m’atteindre.

Je défais mon manteau avec la compétence [Habillage Rapide], et le balance vers le pilier proche pour changer ma trajectoire—

— J’ai réussi à éviter les flèches et le poing.

Les flèches ont transpercé le golem mais ça n’a descendu son HP que de moins de 10%. Même si elles m’atteignaient, elles ne feraient que très peu de dégât, mais je déteste avoir mal.

Soit dit en passant, l’état des anciennement belles femmes est étrange. Comment dire, leurs mouvements font à présent plus penser à ceux de zombies plutôt que de démons. Elles disent des choses telles que “Uuu~”, ou “Aaa~”, douloureusement et pourtant elles continuent à tirer des flèches magiques.

Comme je suis inquiet de l’état des femmes, j’ai décidé de me débarrasser en vitesse des golems.
Je lance des morceaux tombés du golem à une très grande vitesse. Le golem est complètement pulvérisé, ne parlons même pas des lettres sur son front.

Pendant que je le lance, je vois les silhouettes des anciennement belles femmes être ruinées de façon classique.
En saignant par leurs yeux et leurs pores, elle envoient des flèches magiques géantes, non des lances depuis les cercles magiques devant leur corps entier.
Si je ne les assomme pas rapidement, elles vont vraiment mourir.

Je rectifie mon équilibre hâtivement et me tourne vers les femmes.
Cependant, il était trop tard.

Alors que les lances magiques déferlent sur moi, les vies des femmes disparaissent également. Quand leurs jauges d’HP descendent à 0, leurs vies éclatent comme celles d’un genre de personnage de jeu.

Je n’essaie pas d’éviter les cinq lances et les laissent percer mon corps.

Ça fait mal.

« Pourquoi aller aussi loin. »

J’ignore si la conception de la vie qu’avaient ces filles, qui étaient des formes de vie artificielles, était la même que la mienne, mais c’est triste.
Si je réfléchis à la raison pour laquelle il y avait bien trop de flèches magiques alors…

Je détruit les deux golems restant qui s’approchent en utilisant un morceau du premier golem.
Les golems et les homonculus sont tous deux créés artificiellement, mais vu que les golems ressemblent à des robots, je n’ai pas hésité à les détruire. Au fond de moi, je considère probablement les golems comme des machines et les homonculus comme des humains.

Une fois que tous les ennemis ont été éliminés, le hall où je demeure seul est à nouveau connecté au trône dans la Salle du Maître.
Je mets le titre comme ce mec le voulait.

L’applaudissement du magicien résonne à travers le hall.

« C’était splendide, Bienvenue, nouveau héros. »

L’ombre du magicien m’amène l’épée sacrée.
Je ne peux pas voir le visage du magicien au dos voûté à cause de la lumière arc-en-ciel émise par le coeur du dédale derrière lui.

« Votre but c’est un héros ?
– En effet.
– Alors n’auriez-vous pas pu aller à l’Empire de Saga sans tourner autour du pot avec cette mascarade ? »

J’ai demandé avec une voix sèche. Je suis choqué de la mort tragique des femmes, mon coeur est tourmenté.

« Fumu, le héros de Parion hein. Quand je suis allé là-bas, le héros avait déjà été renvoyé chez lui.
– Ne saviez-vous pas qu’il y a une nouvelle génération ?
– Ah, donc c’est déjà cette saison hein. Cependant, le moment n’est pas encore propice.
– Que voulez-vous dire ?
– Tu ne comprendrais pas même si j’explique. »

Apparemment il ne va pas répondre.
Tout en ayant cette discussion, je calme mon coeur.

« Hé magicien, veux-tu vraiment seulement mourir ?
– La vraie réponse à cette question devrait être non.
– Je ne veux pas avoir une discussion Zen. »

En entendant cette réponse, le magicien se met à rire comme un fou furieux.
Deux lignes de lumières violettes s’échappent à travers sa capuche.

« Kuhahaha, je vois, tu es un camarade qui vient aussi du pays de dieu.
– Je ne connais pas un tel pays. »

Non attendez, je crois que le Japon ancien a été appelé ainsi il y a longtemps.

« Kakakaka, il est inutile de faire semblant, qu’as-tu prié, demandé et désiré de l’impitoyable Dieu ?
– Je n’ai rien demandé. »

Je n’en ai même pas rencontré.

« S’il y en a eu un, alors j’ai demandé du repos je pense. »

J’ai prié très fort pour ça.

« Fuhahaha, quel altruisme. Vraiment digne d’être un héros.
– Vous, qu’avez-vous souhaité ? »

Oui, pourquoi ta race n’est-elle pas humaine ?

« Ne le sais-tu pas ? Ne le vois-tu pas ? Oui, je suis le roi de la nuit, une existence immortelle. Ce que j’ai demandé du Dieu omniscient est un corps qui ne mourra pas, une vie sans famine, et la force de riposter face à la violence abusive.
– Donc c’est pour cela que vous êtes né avec ce corps… »

Le magicien nie d’un hochement de tête en écartant ses bras à l’horizontale.

« Vous cherchez trop loin. Le Dieu m’a laissé me réincarner dans le corps d’un bébé en bonne santé. Et s’est arrangé pour que je sois élevé par de bons parents que je pouvais respecter, et que je rencontre une pure et charmante épouse qui était bien plus que je ne méritais. »

Alors, pourquoi ?

« Je me suis trop habitué à ma nouvelle vie. Alors qu’on m’a volé avec une violence abusive pendant ma vie précédente, dans cette vie, ça a été fait différemment. »

Le magicien retire sa capuche.

« J’ai été emprisonné par un noble qui tomba amoureux de ma femme et exécuté sous de fausses accusations. La première chose que je vus alors que je ressuscitais sous cette forme fut les têtes de ma famille entière à commencer par mes parents devant le château. Et sous elles gisait le corps de poupée brisée de ma femme… »

Les larmes ne coulent pas sur ses joues blanches.
Des flammes violettes font rage dans ses orbites.

« Ta pitié est inutile. J’ai transformé les corps de ma famille entière en morts-vivants, et avec les corps de personnes dans les même circonstances que moi, nous avons montrés les crocs en direction du noble et avons tout complètement détruit. »

Il lui est impossible de verser des larmes.
Parce que son corps est celui d’un squelette blanc.

« Moi, ayant complété ma vengeance, j’avais l’intention de partir vers le monde suivant où ma femme m’attends. Cependant, la bénédiction du Dieu n’autorise pas cela. Même avec la technique de purification (Changer le Mort-Vivant), ou avec l’épée sacrée que j’ai obtenue après tant d’efforts, je n’ai pas réussi à mourir. »

Il dit, “Vraiment une bénédiction (malédiction) de Dieu.”

« À présent viens, héros. J’ai dit tout ce que j’avais à dire. Transperce-moi pour m’apporter ma fin ! Au moins, tues-moi avant que mon coeur ne se transforme en roi des démons. »

Le magicien Zen, non, le Roi Immortel (Roi Sans-Vie) Zen, dit cela.

Acceptant ces mots emplis de folie, je dégaine l’épée sacrée, Gjallarhorn.
C’est une épée étrange dont le tranchant forme une vrille.

J’élève l’épée comme une prière, et transperce le Roi Sans-Vie Zen de toutes mes forces.

« Kuha, kuhahaha. Ena, ma tendre moitié. Je viens vers toi à présent… »

Le corps de Zen est détruit et tombe en poussière.
La robe tombe et s’étale sur le sol.

Je peux faiblement entendre, “Mes remerciements”, à la fin.

>Titre [Pourfendeur du Roi Sans-Vie] Acquis
>Titre [Voyageur du Dédale] Acquis

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

5 commentaires sur “Death March 5-12 : Le Dédale Trazayuya (3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s