Dragon Maken War 14 : L’Ombre du Dragon (4-5)

Traducteur : Ilanor
Adapt & Check : Soreyawari


Un deuxième dans une petite heure 😉 Encore 7 de retard, on voit le bout !


 

Honnêtement, Azell ne pensait pas s’échapper avec elle. Il savait qu’elle était la cible de l’ennemi et en fuyant le site d’excavation des ruines, ses priorités étaient Rick et Giles. Ils étaient les deux seules personnes auxquelles il s’était attaché, après s’être réveillé. C’était malheureux, mais il y avait une limite à ce qu’il pouvait faire pour les autres.
Cependant Arrieta le suivait comme si c’était normal. C’est pour cette raison qu’il devait faire équipe avec elle et sa compagne tout en s’enfuyant avec Rick.

‘Je me trouve toujours dans des situations pas possibles… Mon destin ne peut pas être si malchanceux, si ?’

Il descendit de l’arbre en retenant un soupir.
Rick s’approcha. Ayant obéi aux conseils d’Azell et s’étant bien caché, il était indemne.

« Azell.
– Oui ?
– C’est quoi ça ? »

Rick sortit la planche de bois qu’Azell lui avait donnée, puis il continua à poser des questions.

« C’était étrange. Les gens passaient à côté de moi comme s’ils ne me voyaient pas. Même les ennemis. Au début, je pensais que c’était à cause de la confusion… Je ne peux pas repérer d’énergie magique la dedans. Qu’est ce que tu as fait ?
– J’ai lancé un sortilège de dissimulation. Je n’ai pas beaucoup d’énergie magique, donc il n’a pas du durer longtemps. Mais à moins que tu n’aies sauté partout en hurlant, les autres ne pouvaient pas te repérer. »

C’était la raison pour laquelle Azell avait insisté pour qu’il prenne le bout de bois. D’autre part, en lui donnant un objet marqué de son énergie magique, il pouvait suivre la position de Rick quand il voudrait le trouver dans la confusion.
Rick était surpris, et donc il demanda.

« L’Ordre Spirituel peut faire ça ?
– Oui.
– C’est la première fois que j’entends ça. Qui es-tu vraiment… »

Normalement, l’Ordre Spirituel était considéré comme une extension d’un art martial aux techniques surhumaines. Les gens ne connaissaient que les capacités physiques exceptionnelles et la perception extra sensorielle d’un pratiquant de l’Ordre Spirituel, cependant ils n’en comprenaient pas les principes centraux.
C’était en fait une technique secrète volée à la race des Dragon-Démons, une autre forme de magie. En fonction de la volonté de quelqu’un, elle affectait l’esprit et y avait plus d’influence que la magie.
Autrefois, Azell avait appris l’écriture divinatoire de l’Ordre Spirituel pour contenir la race des Dragon-Démons. Il l’avait utilisée au maximum pour les combattre.
Actuellement, il avait perdu sa puissance, mais les techniques apprises ne l’avaient pas déserté.
Rick parla, confus.

« Non, ce n’est pas le moment de chipoter à ce sujet. Merci. »

Sans Azell, il serait mort dans le désordre. Il exprima sincèrement ses remerciements.
Azell sourit. Cependant, il appela soudainement Arrieta.

« Princesse ?
– Qu’il y a-t-il ? »

Il n’était absolument pas intimidé par le statut de la princesse en posant sa question. Si elle avait une personnalité rigide, elle aurait repris l’homme de basse extraction qui avait ‘osé’ lui parler sans sa permission. Cependant, sans animosité, elle accepta son comportement.
Azell parla.

« Princesse, je suis sûr que l’organisation de l’ombre du dragon vous prend pour cible.
– Je suis d’accord. Depuis le début, l’attaque m’était destinée.
– De ce que je vois, leur but était de vous capturer vivante. Par hasard, auriez-vous une idée de la raison ?
– Je n’en sais rien. Je n’ai jamais entendu parler d’une organisation appelée l’ombre du dragon.
– Une possibilité que ce soit une rancune ?
– Je ne sais pas. Depuis que je suis en âge de me combattre, je n’ai reçu du trône que l’ordre de me battre pour le peuple. J’ai affronter des humains sur le champ de bataille, et j’en ai tué quelques-uns. Malgré tout, ce n’est pas quelque chose qui pourrait aboutir à une rancune formée par des gens aussi douteux.
– Je vois. »

Arrieta demanda à Azell, qui fronçait les sourcils.

« Puis-je vous poser une question ?
– Allez-y.
– En écoutant vos paroles, j’en déduis qu’ils ne sont pas les magiciens maléfiques qui vous ont antagonisé.
– Je pense ?
– Pourquoi une question ?
– Je n’ai pas beaucoup de souvenirs à leur propos. Quelqu’un d’autre a du vous parler de ma situation, mais…
– J’ai entendu dire que vous aviez perdu une grande partie de votre mémoire, et que vous n’aviez presque aucun souvenir de ces dernières années…
– C’est vrai.
– J’ai du mal à le croire. Cependant, ce n’est pas une question importante pour le moment. »

Arrieta secoua la tête et mis la question de côté. Elle continua à parler. Non, elle s’apprêtait à parler, mais Azell se figea subitement. Il tourna son regard vers un côté de la forêt tout en se levant.

« Je suis désolé, mais nous allons devoir reporter la discussion à une prochaine fois. Nous devons bouger.
– Que voulez vous dire ?
– Les ennemis approchent.
– Comment le savez-vous ? » s’enquit Arrieta.

C’était une Métisse Dragon-Démon, donc ses sens étaient évolués. Ils ne pouvaient même pas être comparés à ceux d’une personne normale, cependant elle ne pouvait sentir la présence des nombreux ennemis qui les approchaient.
Azell parla.

« Je le sais c’est tout. Je pense qu’ils masquent leurs bruits par magie. »

Il décida d’utiliser cette explication. Il était fatiguant de l’expliquer, et il n’avait pas le temps. Arrieta n’insista pas.

« Je comprends.
– Dans ce cas, on bouge. »

Azell commença à marcher en tête du groupe, alors qu’il marmonnait dans sa barbe.

‘J’ai été impliqué dans une affaire problématique. Puisqu’on en est là, je ne peux pas les abandonner maintenant…’

Partie 5

Le pire c’était qu’il était impossible pour le groupe d’Azell d’échapper à l’adversaire et de s’enfuir.
Les ennemis les poursuivaient comme s’ils savaient quelle route ils prenaient, et comment ils se déplaçaient. De plus, ils étaient beaucoup plus rapides que son groupe.
Azell ne put s’empêcher de claquer de la langue en sentant les adversaires se rapprocher.

‘C’est impossible de les semer.’

Arrieta et lui pouvaient s’enfuir quand ils le voulaient, cependant leur groupe comprenait Rick et Enora. Quand les monstres arrivèrent à 100 mètres de distance, Arrieta put sentir leur existence.

« Ils sont vraiment après nous. Comme vous l’avez dit, ils masquent leurs bruits. Je suis sûre qu’ils ont un magicien… Ce type est talentueux et doué pour se cacher.
– Si c’est lui, je pense que je commence à comprendre ce qui se passe.
– Mmm ?
– Il y a quelqu’un d’autre nous observant depuis une autre direction que celle des ennemis à l’approche. Je peux sentir sa Vision sur l’arrière de ma tête. Faites attention à ça. Prenez garde à ne pas le laisser lire sur vos lèvres.
– Pourquoi ?
– C’est mieux de ne pas leur donner d’informations sur ce que nous disons.
– Mmm… »

Arrieta montra un visage ébahi. L’ennemi pouvait les observer par magie, et sa conversation pouvait être reconstituée en observant les mouvements de ses lèvres. Elle n’avait jamais pensé à cela.
Une fois de plus elle fut curieuse quant à l’identité de l’homme devant elle. Quel genre de passé avait-il vécu pour agir ainsi dans cette situation ?

Azell parla.

« Il pourrait y en avoir d’autres, mais ils ne sont pas à une distance où je pourrais les détecter. Peut-être n’ont-ils pas leur Vision sur nous, ou… »

Auparavant, depuis une longue distance, il était capable de détecter l’existence d’un ennemi par la Vision dans sa direction. C’était une technique essentielle qu’il avait du apprendre. La race des Dragon-Démons pouvait observer les humains à une distance largement supérieure à la portée d’une flèche. Ils récupéraient des informations de cette manière, et utilisaient même la magie pour canarder les gens.
S’il était l’ancien lui, il aurait pu identifier la présence de son adversaire facilement. Comme son énergie magique était très faible, il ne pouvait pas utiliser la technique pour matérialiser l’identité de la perturbation qu’il ressentait.

‘Vraiment, tellement frustrant…’

Il avait l’habitude de combattre dans une situation désavantageuse. Actuellement, il n’était pas agité, et il repassait calmement ses capacités dans sa tête, afin de trouver une échappatoire.
En revanche, sa force passée lui manquait effectivement. C’était inévitable face à une situation de vie et de mort.

Azell rit avec amertume.

« Rick.
– Ouais ?
– Si nous avançons à notre rythme actuel, en combien de temps arriverons-nous à la forteresse ?
– J-Je ne sais pas ? »

Rick fut pris au dépourvu.
Azell avait pris leur tête et les dirigeait, mais il ne connaissait pas la position du Fort de la Frontière Ouest. Rick était la seule personne qui pouvait en savoir l’exact localisation.
Il parla d’une voix à peine audible.

« Je ne sais pas vraiment non plus…
– Tu as travaillé deux ans ici et tu ne le sais pas ?
– Je suis un soigneur, donc c’est la première fois que je sors du campement.
– Je ne pense pas que ce soit quelque chose dont tu devrais te vanter…
– Ugghhh… »

Après s’être fait rabrouer par Azell, le moral de Rick chuta, cependant il réalisa un fait important.

« Attends une seconde. Donc tu errais dans la forêt sans connaître la position du fort ?
– Il était important de s’échapper immédiatement. Je n’avais pas le temps de chipoter sur ce genre de choses.
– J’imagine que c’est logique…
– Rick, ça aurait été bien que tu connaisses l’agencement de cet endroit. On est dans une impasse. Devrait-on juste se diriger vers l’ouest ? »

A ce moment, Arrieta les interrompit.

« Si c’est le Fort de la Frontière Ouest, je sais où il est.
– C’est vrai ?
– J’en ai mémorisé la position quand je l’ai visité. Je suis plutôt douée en techniques de vision longue distance, donc je pense pouvoir nous guider sans perdre notre chemin.
– Dans ce cas, pourriez-vous nous guider ? Je n’y ai jamais été.
– Entendu. Cependant, il y a un problème.
– Lequel ?
– C’est dans la direction par laquelle les monstres approchent. »

Malheureusement l’ennemi approchait de la direction du fort, donc le groupe devait abandonner la route la plus courte et faire un large détour.
Malgré cela, ils auraient éventuellement à combattre l’adversaire quand ils échoueraient à les distancer.

« GROAR ! »

Des monstres hurlant bondirent soudainement d’entre les arbres. Comme l’ennemi avait caché sa présence, ils étaient juste à un lancer de pierre de distance, surprenant le groupe d’Azell.

« C’est un orc des forêts. »

Évidemment, Azell et Arrieta étaient totalement imperturbables.

Les orcs étaient les monstres humanoïdes les plus classiques. Leur silhouette ressemblait à celle des humains, mais leur couleur de peau était complètement différente. Leur visage était démoniaque et leurs canines dépassaient de leur bouche. De taille moyenne supérieure à celle des humains, ils étaient en général plus musclés. Ils étaient un cran au-dessus des hommes en ce qui concernait leurs capacités de combat.
Les orcs des forêts avaient la peau vert foncé, et leurs corps étaient plus petits que ceux des orcs des plaines ou sauvages. Physiquement plus faibles que ces derniers, ils se déplaçaient cependant plus agilement en forêt.

« Je préfère ça ! »

En disant cela, Azell attaqua la première raclure à s’être précipitée en avant. Il évita habilement l’épée qui s’abattait, et lui coupa la tête.

« Recule ! »

À ce moment-là, Arrieta hurla. Le cri était mêlé d’énergie magique, et l’espace environnant commença à résonner.
Les orcs des forêts qui courraient vers eux flanchèrent. Le hurlement était semblable au rugissement d’un lion. Par son pouvoir vibratoire il avait celui de subjuguer.
Au moment où elle criait, Azell avait évidement volé les épées des orcs des forêts, puis il se replia.

Après quoi Arrieta abattit sa lame.

« Ô ténèbres maléfiques, scindez-vous ! »

Pah-ah-ah-ah-ah-ah!

Le bout de l’épée émit une lumière éblouissante. C’était la technique utilisée pour déchiqueter les monstres qui avaient envahi le site d’excavation des ruines.
Il était difficile à croire qu’elle puisse vaincre tous les orcs des forêts, mais…

Kwa-Chang!

Un bruit assourdissant, blessant les oreilles, se fit entendre, et la lumière se dispersa. Au même moment, les corps des orcs des forêts furent enveloppés d’une lumière pareille à des flammes bleues.
Arrieta était stupéfaite.

« C’est une magie défensive ? »

Quelqu’un avait invoqué une puissante magie défensive pouvant bloquer son attaque sur quelques douzaines d’orcs des forêts. Il devait y avoir un magicien à la magie puissante. Elle en était sûre. Aussi…

Pa-ji-ji-ji-ji-jeek ! (ndt : grésillements)

Il y eut un terrifiant grésillement aux alentours, et un énorme éclair frappa depuis les cieux.

Kaboum ! (ndt : tonnerre…)

Leur vision devint blanche. L’éclair explosa, et l’espace tressaillit vigoureusement avant de se calmer.

Puis une voix profonde et grave résonna.

« Hmmm. Comme attendu de la Princesse Métisse. »

La personne qui parlait du haut d’un arbre était un membre de l’Ombre du Dragon. Il portait une tunique noire autour de son corps, comme les autres membres, et le voile de ténèbres couvrait son visage.
En revanche, ce n’était pas Régina ou Kirion, mais un autre membre de l’organisation. On pouvait voir qu’il était humain en regardant le revers lisse de ses mains.

Koo-goo-goo-goo-goo… ! (ndt : Bruits de tremblement de terre, etc…)

Au coeur des retombées de poussière, une sphère de lumière diffuse se dévoila. Arrieta avait placé une barrière pour protéger ses camarades.
Elle demanda.

« Es-tu le magicien de l’Ombre du Dragon ?
– Oui, c’est moi, Princesse Métisse.
– Je vois que tu es humain.
– Notre organisation n’est pas composée que de Métisses Dragon-Démons. Aussi… »

Hweeeeeeeeeee… (ndt : soufflement du vent.)

Il fut enveloppé par le vent, et il commença à s’élever dans les airs.

« Les mages humains ne sont pas tous plus faibles que les Métisses Dragon-Démons.
– Mmmmm… »

C’était comme il l’avait dit.
Les Métisses Dragon-Démons naissaient avec une quantité insondable d’énergie magique et des corps plus forts comparés aux humains. Cependant, un humain normal pouvait les surpasser par l’usage de l’Ordre Spirituel ou de la magie.

« Grrrrrr ! »

A ce moment-là, les orcs dispersés dans la forêt commencèrent à les charger. Simultanément, le bruit d’un tremblement de terre se répandit depuis l’autre côté de la forêt.

Koong-koong-koong-koong-koong!

Les énormes ogres approchaient. De plus ils pouvaient sentir un grand nombre de bêtes démoniaques se diriger vers eux depuis une autre direction.
Arrieta gémit.

« Ils ont déplacé leurs troupes pendant qu’on se concentrait sur cette ordure !
– Oui. On ne pensait pas pouvoir saper vos forces avec juste ça. »

Le magicien haussa les épaules. En même temps, Azell bougea.

Shweeek !

De l’autre côté, quelque chose vola vers lui, et frôla sa tête. C’était transparent, donc on ne pouvait pas le voir. C’était une flèche faite d’énergie magique.

Le magicien fut surpris en voyant cela.

« Hooo, tu as esquivé ça. Comme Régina l’a dit, je vais devoir être prudent avec toi.
– J’en ai marre de me faire canarder. »

Azell haussa les épaules.
La dernière attaque venait de 100 mètres de distance. Dans la confusion, les adeptes de l’Ombre du Dragon qui amenaient les ogres avaient essayé de l’avoir.
C’était une flèche magique invisible qui avait été envoyée dans un moment de distraction. Quelqu’un d’autre qu’Azell serait mort sans rien pouvoir faire.

‘Il pensait que quelque chose d’aussi lent pourrait me toucher ?’

Il renifla. Elle était invisible, mais la vitesse de la flèche était inférieure à celle d’un vrai trait. Bien sûr, les standards d’Azell étaient suffisants pour considérer cette vitesse comme inconséquente.

‘Donc il y a seulement deux de ces bâtards de l’Ombre du Dragon ici ?’

À part le mage qui s’était révélé en face d’Azell, il réalisa qu’il y en avait un autre qui avait essayé de l’atteindre de loin. C’était lui qui amenait les bêtes démoniaques depuis la direction opposée.
Pendant tout cela, Arrieta affrontait les orcs des forêts qui chargeaient.

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

Un commentaire sur “Dragon Maken War 14 : L’Ombre du Dragon (4-5)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s