Dragon Maken War 13 : L’ombre du dragon (2-3-4)

Traducteur : Ilanor
Adapt & Check : Soreyawari


Un par jour comme promis. Comment ça c’est déjà raté ?


 

La femme parla.

« C’est surprenant. Tu peux sentir notre présence ?
– Vous avez caché votre Magie Draconique, et c’est plutôt bien fait. Au début, à cause de cela la princesse ne percevait pas votre présence.
– Comment l’as-tu découverte ?
– Je n’ai aucune raison de dévoiler mes cartes »

Azell rit agressivement.
C’était un acte stupide de donner à l’adversaire des informations à votre propos pendant un combat. Même si vous pensiez qu’elles étaient inutiles, vous deviez les cacher. On ne savait jamais ce qui pouvait aider à survivre.

« Quel homme détestable. Tu es un pratiquant de l’Ordre Spirituel, mais tu parles comme un magicien. » dit la femme.

Elle parlait tout en regardant le couteau enfoncé dans l’estomac de l’homme.
Ni elle, ni lui ne savaient comment cela avait été fait.
Bien sûr, Azell le savait, puisqu’il était l’attaquant. C’était un tour très simple.
En un instant, il avait déployé son pouvoir pour rendre prudent l’ennemi. Pendant qu’il accélérait, il avait créé de la confusion avec des mouvements tape-à-l’oeil. Au même moment qu’il fonçait, il avait utilisé un sort de dissimulation pour cacher le couteau et il l’avait lancé. L’adversaire ne l’avait pas remarqué et le couteau l’avait atteint. Cela n’avait rien à voir avec les dynamiques de son pouvoir. (ndt : Autrement dit, cela n’avait rien à voir avec sa puissance magique.)

Il avait perturbé les sens des ennemis, utilisé la méthode de dissimulation sans qu’ils le sachent, puis il avait incorporé son lancer dans ses autres mouvements. C’était une technique terriblement parfaite.

Azell évalua intérieurement la situation.

‘Il y a 5 adversaires de cette habileté. Je pense qu’il est impossible pour nous de tous les combattre.’

S’il s’était retrouvé dans cette situation dans le passé, il l’aurait traversée en riant. Cependant, il était trop faible actuellement. Il avait réussi à prendre par surprise l’adversaire juste avant, mais dans un vrai combat, il n’avait aucune chance.

‘Ça me donne envie de soupirer. C’est arrivé si brusquement. Je pensais que des jours tranquilles m’attendraient après mon réveil d’un sommeil de 220 ans.’.

Azell se lamenta sur son propre destin. La guerre des Dragon-Démons avait chamboulé le monde il y a 220 ans, et il avait du se battre avec sa vie en jeu depuis son enfance. Il avait combattu pour un avenir où il pourrait s’arrêter et accueillir des jours paisibles. Cet ardent désir lui avait permis de traverser les piles de cadavres et les lacs de sang qu’il créait.
Cependant, la fin n’apporta pas la paix, mais le désespoir. Il avait parié pour s’extirper d’une situation sans espoir, et le coût pour lui fut d’être rejeté par le monde dont il se rappelait. Il avait été exilé dans un lointain futur.
Si c’était juste cela, il se serait apitoyé sur lui-même puis serait passé à autre chose. Cependant, cette épreuve lui tombait dessus à nouveau.

À ce moment la femme parla.

« Nous nous replions pour l’instant.
– On les a presque capturés, mais vous voulez qu’on se replie ?
– Comment peux-tu dire cela dans cet état ?
– Kuk….. ! »

L’homme la ferma après les paroles froides de la Métisse Dragon-Démon.
Puis elle dit.

« Quand on chasse, il faut le faire à son rythme. La puissance de combat de l’ennemi est inconnue, donc jusqu’à ce que nous la déterminions, tourmentons-les. »

Alors qu’ils reculaient, Azell lui posa une question.

« Hey, mademoiselle ?
– … Mademoiselle ? », murmura la femme comme si elle avait entendu quelque chose d’étrange.

Azell lui répondit par une autre question.

« Préfères-tu Madame ? (ndt : Dans le texte original, ça peut aussi vouloir sous entendre que c’est une mocheté…)
– Non, je préfère être appelée Mademoiselle. (ndt : Étonnant non ? :p)
– Donc je t’appellerai Madame.
– …
– Puisque nous sommes ennemis, je n’ai aucune raison de satisfaire ta requête, pas vrai ?
– Tu es vraiment un homme détestable. Il y a longtemps que quelqu’un n’avait testé ma patience à ce point. »

La voix enrouée de la femme était encore contrôlée, mais la vibration magique qu’elle émettait devint plus violente. Une personne normale se sentirait tourmentée par la pression étouffante, mais Azell se contenta de sourire avec ironie.

« Si tu ne veux pas être appelée madame, tu pourrais au moins me dire ton nom ? Est-il trop connu pour être révélé ? Enfin, la révélation de ton identité t’inquiète tellement que tu portes un masque…
– Régina. »

Lâcha la femme à la voix rauque.

« Je suis l’Ombre du Dragon Régina. C’est un nom oublié par le monde, donc il sera inutile pour toi de chercher des indices.
– L’Ombre du Dragon doit être le nom de ton organisation.
– Oui. Maintenant c’est ton tour.
– Mmmm ?
– Donne ton nom.
– Contrairement à toi, je révélerai mon nom avec joie. C’est Azell Zestringer.
– Azell… »

Régina montra quelque intérêt.

« Tu as un nom de mauvaise augure.
– C’est de mauvaise augure ?
– Oui, juste pour avoir ce nom, tu mérites la mort.
– Tu dis n’importe quoi.
– Je n’ai pas comme passion de me rappeler du nom de quelqu’un qui est devenu un corps… Que je le veuille ou non, je ne vais pas pouvoir oublier ton nom maintenant. »

Puis Régina cacha son visage. L’homme s’apprêtait à disparaître en la suivant, mais il gronda en regardant Azell.

« Je suis l’Ombre du Dragon Kirion. Rappelles-t-en. C’est le nom de l’homme qui te tuera de la manière la plus douloureuse possible.
– Je n’ai pas envie de m’en rappeler, donc pourquoi ne me combattrais-tu pas maintenant ? Aurais-tu peur de moi alors que je suis désarmé ?
– …… »

Kirion était enragé, et il commença à émettre des forces chaotiques, mais finalement il s’en alla sans attaquer Azell.
Ce dernier claqua de la langue.

« Il a plus de sang froid que je ne le pensais. S’il avait perdu le contrôle et m’avait attaqué, j’aurais pu le finir… »

Azell leva les mains après avoir parlé. Arrieta fut surprise en voyant cela.

« Au fait…
– Hein ?
– D’où sort cette épée ? »

D’une manière ou d’une autre, Azell tenait déjà une épée. Il haussa les épaules.

« Je l’avais depuis le début.
– Quoi ?
– Je la cachais tout simplement. »

Depuis le début de son interruption, il avait deux épées. N’importe quoi peut arriver au cours d’une bataille, donc il avait récupéré des armes utiles des cadavres des adversaires qu’il avait vaincus.
Il avait abandonné une épée sur le sol juste après être intervenu, et avait utilisé l’autre pour attaquer Kirion. Après qu’elle se fut brisée, sans regret pour celle qu’il venait de perdre, il avait récupéré la première, et avait lancé un sort de dissimulation. Pendant qu’il parlait avec Regina, il tenait l’épée, mais personne ne l’avait remarquée. Pour réussir cette ruse, il avait utilisé une technique qui liait l’objet à sa peau.

Azell parla.

« Nous devrions régler la situation à présent… »

Cependant, quelque chose que même lui n’aurait pas pu prévoir arriva. De partout aux alentours, des éclairs de lumière et des globes en forme de torpille commencèrent à bombarder le champ de bataille.

« Merde ! »

Ggwa-gwa-gwang! Ggwa-gwa-gwa-gwa-gwang! (ndt : explosions !)

Les lumières explosèrent et ce fut assez lumineux pour aveugler quelqu’un.

Partie 3

Une heure était passée depuis l’explosion au site d’excavation et l’embuscade de la princesse Arrieta.
Les membres de la société secrète l’Ombre du Dragon se rassemblaient aux ruines du site d’excavation, qui était sans dessus dessous.
L’endroit avait été impitoyablement démoli. Alors que les monstres répandaient le désordre, les membres d’Ombre du Dragon avaient plaçé des magies explosives en différents points. L’explosion fut provoquée par une attaque de puissante magie depuis l’extérieur. Pendant cela, les monstres se faisaient massacrés, mais le sacrifice leur était bien égal. À l’origine, les monstres avaient été soumis pour être utilisés comme des choses jetables.
Un nombre effarant de cadavres de monstres et d’hommes étaient éparpillés sur le champ de bataille, mais personne ne s’en préoccupait. Les 5 personnes étaient habillées de la même manière suspecte, et Régina était le chef à leur tête.

Elle demanda de sa voix rauque.

« Où se trouve la Princesse Métisse Dragon-Démon ?
– À quatre kilomètres au nord est d’ici. Jackal la poursuit, donc il n’y a aucune chance que nous la perdions.
– Nous devons la capturer avant qu’elle atteigne la forteresse. Vous le savez n’est ce pas ? »

La force militaire du Fort de la Frontière Ouest était grande. Chacun des membres de l’Ombre du Dragon était considérablement puissant, mais le fort avait été fortifié pour résister aux hordes de monstres, et même à un dragon. Il était impossible de l’attaquer avec juste leur nombre.
C’est pourquoi ils agissaient avec l’intention initiale d’attraper Arrieta avant qu’elle n’atteigne le Fort de la Frontière Ouest.

« Y a-t-il quelqu’un avec la princesse Dragon-Démon actuellement ?
– Il y a 4 personnes en incluant la princesse, ainsi qu’un non-combattant.
– Où est l’homme nommé Azell Zestringer ?
– Il se déplace avec la princesse.
– Je savais qu’il ne mourrait pas juste avec ça. » (ndt : de la grosse explosion…)

Après avoir parlé, Régina rejeta en arrière sa capuche. Le voile de ténèbres qui couvrait son visage disparut, révélant ses traits. Elle avait de long cheveux noirs, et des yeux d’un bleu glacé. C’était une femme donnant une impression de sévérité. Son âge devait être aux alentours des 35 ans ?
Comme c’était une Métisse Dragon-Démon, ses oreilles étaient légèrement pointues, et au dessus de son oreille gauche se dressait une corne d’ébène, de la forme d’une plume décorative.

« Soyez prudent en le combattant. Débarrassez-vous de lui de loin si possible.
– Nécessite-t-il autant de prudence ? Quelle que soit la manière dont je le vois, il ne semblait pas si fort.
– Pendant qu’il parlait à la princesse Dragon-Démon, il a réussi à évaluer notre nombre exact.
– Mmmm ? »

Tout le monde approuva.
Ils étaient sûrs d’avoir caché leur présence. Ils avaient utilisé un objet spécial pour dissimuler leur Magie Draconique, donc en cachant leurs signes de vie, personne ne devrait pouvoir percer leur existence à jour.
En réalité, les centaines de soldats et même la princesse Dragon-Démon avaient été incapables de les remarquer. Alors comment Azell avait-il fait ?

Régina parla.

« Ne pensez pas voir le ciel alors que ce n’était que le plafond. Si vous n’admettez pas le fait que les maîtres pratiquants de l’Ordre Spirituel sont des êtres ayant surpassé les capacités humaines, vous pourriez le payer très cher plus tard.
– Mmm.
– Vous devriez être très prudent en les chassant. Je veux que vous les encercliez et les épuisiez avec les orcs des forêts. Je veux que vous continuiez à les égratigner et les mordre jusqu’à ce qu’ils n’en peuvent plus. Alors nous capturerons la princesse Dragon-Démon et nous partirons. Nous ne pouvons décevoir cette personne…”

Après avoir dit cela, Régina marcha en direction de l’entrée de la ruine.
Cette dernière était en train d’être déblayée, mais l’attaque de l’Ombre du Dragon l’avait enterrée à nouveau. Pendant un moment, Régina examina l’endroit avant de parler.

« Je crois que ce sont vraiment les ruines de Carlos.
– Quoi ? Vous en êtes sûre ? »

Murmurèrent les membres de l’Ombre du Dragon.
Carlos avait laissé son nom dans l’Histoire en tant qu’Archimage. Il était l’ennemi haï de l’Ombre du Dragon. C’était l’organisation secrète qui vénérait la race des Dragon-Démons, qui eux même voulaient conquérir ce monde.
Régina hocha de la tête.

« Je pense. Mais je ne suis pas une experte, donc je vais devoir étudier de fond en comble cet endroit. Je vais demander des renforts. Ça va être une course contre la montre pour nous. Ils reviendront après s’être réorganisés. (ndt : les humains.)
– Entendu.
– Dans ce cas, reprenons la chasse. »

Les membres de l’Ombre du Dragon filèrent en direction de la princesse en fuite.

Partie 4

Azell avait l’habitude d’être poursuivi.
Les humains étaient toujours en infériorité numérique pendant la bataille contre la race des Dragon-Démons. Le nombre d’ennemis était faible, mais ils asservissaient monstres et animaux démoniaques pour combattre dans leur armée. Désorganisés, les monstres et bêtes démoniaques ne pouvaient rien contre la force des armées humaines. Cependant, ils étaient esclaves de la race des Dragon-Démons, et transformés en une terrifiante machine de guerre.

‘Je suis exactement dans le même situation qu’auparavant.’

Les personnes qui s’étaient présentées comme l’Ombre du Dragon lui rappelaient la race des Dragon-Démons d’il y a 220 ans.

‘Si j’étais seul, je pourrais facilement m’échapper…’

Azell, au sommet d’un arbre, surveillait les alentours. Il jeta un regard vers le bas, et vit les trois membres de son groupe. Il s’agissait de la Princesse Métisse Dragon-Démon, de sa jeune servante, et de Rick, qu’il avait sauvé dans la confusion.

‘Je ne sais pas ce qui est arrivé à Sire Giles.

Il avait été séparé de Giles, et n’avait aucun moyen de savoir s’il était mort ou en vie.
Azell regarda Arrieta.

‘J’ai vraiment récupéré un lourd fardeau.’

 

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Dragon Maken War 13 : L’ombre du dragon (2-3-4)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s