Dragon Maken War 12 : L’Ombre du Dragon (1-2)

Traducteur : Ilanor
Adapt : Soreyawari
Check : Nekoyashiki-san


Ilanor : Je continue ma mainmise pour une dizaine de chapitres probablement…


 

Partie 1

En un éclair, le site d’excavation tomba dans le chaos.
Lors de l’embuscade initiale, des douzaines de vie disparurent. Elles étaient sans défenses, donc les continuelles explosions de la puissante magie faisaient de nombreux dégâts.
D’autre part, pendant la confusion, les monstres étaient capables de complètement cacher leur présence, et se déversaient maintenant.
Les trolls avaient une intelligence relativement élevée, donc ils dirigeaient les ogres du groupement principal. Ce dernier comprenait une espèce humanoïde ressemblant à des ogres, des Loups Sanguinaires (ndc : vive D&D), des Ours Gris, et d’autres créatures bestiales.
Cela provoqua une confusion massive. Les soldats qui couraient dans tous les sens ne pouvaient s’occuper correctement des monstres. De plus, il y avait eu des pertes supplémentaires lorsqu’ils avaient été emportés par la vague de monstres.

À ce moment-là, Arrieta entra en action.
Elle bloqua le chemin aux monstres tout en tenant une lame d’un blanc pur avec une garde courbée.

« Je te commande ! Terre, lève toi et balaie les ! »

Qwa-qwa-qwa-qwa-qwa !

Le sol en face d’elle se retourna, enterrant les monstres. (Ndt : ils devaient pas être balayés ? / nda : elle est pas douée en ménage alors elle cache la crasse sous le tapis 😉 / ndc : ^^)
Arrieta sauta sur la vague de terre, puis hurla en pointant son épée vers le ciel.

« Pluie de pierre, abats-toi ! »

Depuis la vague de terre, d’innombrables pierres s’envolèrent et retombèrent comme la pluie. Elles étaient accélérées par la magie d’Arrieta, et transperçaient brutalement le corps des monstres.
Puis Arrieta tournoya comme si elle dansait, et frappa de son épée.

« Ténèbres maléfiques, scindez-vous ! »

Sur le trajet de la lame une lumière d’un blanc pur émergea. Elle découpa tout devant elle sur 30 mètres…

Poo-hwa-ah-ah-ah-ahk ! (ndt : sérieusement, ces onomatopées…)

Tous les monstres s’écroulèrent simultanément, tout en répandant leur sang. Les arbres tombèrent un instant plus tard, eux aussi tranchés. (ndt : … / nda : cliché ! / ndc : pas du tout~)
En une respiration, le moral des monstres, qui avaient causé le chaos chez les hommes, fut brisé.
Arrieta cria.

« Commandants ! Organisez le front de bataille ! »

En entendant ces mots, les commandants mirent de l’ordre dans leurs pensées, et commencèrent à rallier leurs troupes. Après avoir vu leur réponse, Arrieta tenta à nouveau d’utiliser une attaque de zone. Cependant, un agrégat de ténèbres vola vers elle tout en grouillant abjectement.

Qwa-qwa-qwa-qwa-qwa!
Arrieta frappa avec son épée pour le bloquer, et les ténèbres se dissolurent en morceaux. Ils ressemblaient à des myriades de sangsues, et ils commençaient à bouillir en fumant et en dégageant une odeur répugnante au moment où ils touchaient ce qui les entouraient.
C’est à ce moment-là que…
Clap-clap-clap-clap-clap…

Au milieu du champ de bataille, un incongru bruit d’applaudissement résonna.
Du sein de l’épaisse fumée produite par l’explosion, une personne apparut, marchant. Il portait une robe noire, et sous sa capuche, un voile de ténèbres magiques couvrait son visage. Cette personne voilée parla.

« Vraiment, vous êtes la Princesse Métisse Dragon-Démon. Vous êtes si vaillante que j’ai du mal à croire que vous êtes une jeune fille. Si quelqu’un me disait que vous aviez dirigé des batailles depuis votre naissance, je le croirais.
– Qui êtes-vous ? Je peux voir que vous êtes un Métisse Dragon-Démon.
– Oui, bien que je sois un bâtard comparé à vous. » (ndt : dans le sens pas de pur sang / ndc : un corniaud en somme ! ^^)

L’homme s’inclina élégamment comme un noble. Sur le dessus de ses mains, il avait des gemmes semblables à des yeux comme celles d’Arrieta. Les Pierres de Magie Draconique incrustées étaient d’une couleur verte trouble.
Puisqu’il avait montré ses Pierres de Magie Draconique, il était évident qu’il n’essayait pas de cacher le fait qu’il était un Métisse Dragon-Démon. Pendant un moment, Arrieta regarda l’homme, qui émettait une puissante onde magique de tout son corps, avant de lui demander à nouveau.

« Je le demande à nouveau. Qui êtes-vous ?
– Malheureusement je ne peux pas répondre à ça.
– Dans ce cas… »

Arrieta leva les yeux. Au même moment, une vague de lumière translucide s’étendit avec elle à l’épicentre. Ses cheveux d’argent commencèrent à virevolter dans les airs.

« Je ne demanderai pas d’avantage. »

Elle pointa son épée en avant et s’écria.

« Rayonne, Rage du Dragon ! »

Puh-uh-uh-uh-ung ! (ndt : Roulement de tambours ? :p)

Le pouvoir bleu transparent fonça en avant, en déformant l’atmosphère.
Elle avait envoyé un coup qui ne pouvait être bloqué. Le temps que l’homme encapuchonné réagisse, tout devant lui avait été transpercé à une vitesse plus grande que la lumière.

Koo-goo-goo-goo-goo-goo….!

Une puissante bourrasque souffla la poussière en un épais nuage, alors que l’air sur le trajet implosait avec un temps de retard.
Pendant un moment, le silence se fit sur le champs de bataille. Une personne pouvant contrôler un pouvoir semblable à celui d’une catastrophe naturelle. À la fois les humains et les monstres étaient tous terrifiés.

Pul-luk… !

Le bruit qui rompit le silence fut celui du manteau d’Arrieta claquant au vent. Elle se retourna avec un visage stoïque.
Cependant, c’est à ce moment-là que:

« Princesse, c’est pas encore fini ! » (ndt anglais : Princesse est dit respectueusement, le reste est dit normalement.)

Au hurlement pressant, Arrieta stoppa ses pas. Pendant un moment, elle sentit une sensation étrange en entendant l’avertissement. Les honorifiques y étaient complètement désordonnés. Juste à ce moment-là, une épée noire surgit du sol.

Che-heng !

C’était une embuscade qui la prit complètement par surprise, mais elle fut stoppée juste devant le corps d’Arrieta. Cependant, ce n’était pas elle qui l’avait bloqué.

« C’était limite. »

C’était l’homme aux yeux bleus, aux cheveux rouges poussant en bataille et à la barbe sale. Il s’était interposé avec un timing parfait, bloquant l’embuscade visant Arrieta.

« Azell Zestringer ? »

Arrieta était si surprise qu’elle dit son nom.
C’était Azell.

Il fit un grand sourire, et regarda la princesse avant de parler.

« Princesse, je suis désolé, mais…
– Hein ?
– Est ce que vous pourriez vous en occuper pour moi ? Je n’ai pas beaucoup de force, donc c’est dur pour moi de maintenir ça. »

Les bras d’Azell, qui bloquaient la lame noire, tremblaient. Il avait déjoué l’embuscade, mais il avait des difficultés à retenir le pouvoir grandissant.
Arrieta comprit la situation, et y répondit immédiatement.

« Terre, retourne toi ! »

Ku-gwa-ah-ah-ah-ah !

Le sol en entier se retourna, et une grande quantité de terre et de sable se répandit tout autour.
De l’intérieur, l’homme en tunique noire sauta. C’était le Métisse Dragon-Démon qui avait fait face à Arrieta à l’instant.

Arrieta s’étonna.

« Il a réussi à esquiver à ce moment ?
– Je suis aussi un Métisse Dragon-Démon, donc j’ai quelques talents. »

L’homme haussa les épaules de manière hautaine.
Azell claqua de la langue.

« Ça ne t’embarrasse pas de te vanter d’un tour de passe-passe pour duper une innocente princesse ?
– Qu’est ce que tu as dit ?
– Tu as juste trompé nos yeux avec une illusion, puis tu t’es sorti du sol. La technique qui te permet de te déplacer librement souterrainement est décente.
– ……. »

L’homme tressaillit à ses mots. Il ne pouvait voir son visage, mais Azell était capable de sentir que son adversaire était agité. Azell sourit largement et commença à le provoquer.

« Je ne sais pas qui tu es, ni d’où tu viens… Ce n’est pas bon pour toi de te vanter, tout en faisant confiance à un petit tour.
– Espèce de faible bâtard, tu parles beaucoup parce que ta perception est décente. »

Alors qu’il parlait, Azell sauta en arrière. La surface du sol fut percée par une lame noire. Précédemment, l’homme avait utilisé la même magie pour créer une lame, et il avait embusqué Arrieta.

« Tu sais juste comment embusquer ? »

Azell renifla. Il se concentra, et fit vibrer son pouls énergétique.

Du-gun !
Son coeur pulsa.
La vibration atteignit l’anneau de vie, et il résonna. La force magique qui circulait dans son pouls énergétique commença à résonner avec l’anneau de vie, et à s’amplifier. La vibration causée par le processus se répandait dans les vaisseaux sanguins, puis était transferrée dans ses muscles. En conséquence, cela amplifia encore l’énergie puis elle retourna à l’anneau de vie pour vibrer à nouveau.
Tout cela se déroula pendant le temps nécessaire à un unique battement de coeur.
Avant que la deuxième impulsion puisse se dérouler, Azell avait poussé sa force magique à sa puissance maximale.

« Hop ! »

Le corps d’Azell fonça comme une flèche. Son précédent mouvement était rapide, mais celui-ci était à un autre niveau.
Il s’agissait de la méthode de Mouvement Instantané qu’Arrieta avait utilisée auparavant. En un instant, il accéléra plus vite qu’une flèche, et apparut plusieurs douzaines de mètres en avant. Il frappa le sol du pied et sauta obliquement. Puis il marcha sur une branche, et vola dans le ciel.
L’homme se moqua de lui en voyant cela.

« Pauvre fou ! »
D’un regard, il savait qu’Azell était un pratiquant de l’Ordre Spirituel. De plus, la quantité de pouvoir magique qu’il avait était ridicule. Actuellement, il était assez rapide pour le prendre par surprise, mais c’est tout. Une fois qu’il avait sauté en l’air, cela revenait à le supplier, lui, un magicien, de le cuire.
C’était ce qu’il pensait.

Pu-ook.

« Hein… ? »

Il se figea sur place, sous le coup de la surprise. Au moment où il essayait d’attaquer Azell, qui avait sauté dans les airs, il sentit quelque chose d’aiguisé le transperçant.

« Qu’est ce que… !? »

Un petit couteau perçait son torse. Arrieta avait-elle bougé ? Il était surpris, donc il avait oublié la situation dans laquelle il était. Il regarda dans sa direction, mais même elle semblait choquée.
Dans ce cas…

« Ha-ah-ah-ah! »

Le cri d’Azell brisa sa barrière mentale, et une violente vague d’énergie négative explosa.
C’était comme le rugissement d’un lion, qui écrasait les herbivores. Ce n’était pas un simple hurlement. A l’intérieur de celui-ci, il y avait de l’énergie négative, qui attaquait l’esprit comme des vagues enragées.
Les pensées pouvaient être brisées en un instant. Si quelqu’un brisait le fil de réflexion, un point faible fatal apparaissait.

Qwa-ha-haht !

Azell ne manqua pas cette chance, et frappa de sa lame vers le visage de son adversaire.

 

Partie 2

« Kuk….. »

Azell tira la tronche après avoir atterri derrière l’homme. La raison étant que son épée était proprement brisée.

« C’est pour ça que les épées d’orcs sont inutilisables. »

Il se débarrassa de la lame brisée, tout en se plaignant. Il avait vaincu à mains nues un orc au milieu de la confusion, et lui avait pris cette épée.

« Évidemment, il avait un compagnon. »

Même si Azell avait perdu son épée, il parlait comme s’il n’était pas du tout intimidé.
Son regard était concentré sur une autre personne. Elle était apparue comme un fantôme.
Elle portait une cape noire, et la magie des ténèbres formait un voile sous la capuche. Elle ressemblait au premier homme qui s’était montré plus tôt, avait une Pierre de Dragon bleue pâle sur le revers de la main, et on pouvait voir qu’elle était aussi une Métisse Dragon-Démon.

« Tu n’es pas mauvais. »

La voix qui s’échappait du voile était une voix de femme très rauque.

« Ku-ook… ! »

L’homme grogna de douleur à côté de la femme. Il y avait un couteau enfoncé dans son torse, et une longue déchirure sur son voile de ténèbres couvrant son visage.

Azell ressentit quelques regrets.

‘Si j’avais été un petit peu plus rapide, j’aurais pu le finir.’

Avant que le coup d’épée d’Azell puisse atteindre sa cible, la femme avait invoqué une magie de protection sur l’homme. Comme il n’avait qu’une quantité ridicule de pouvoir magique, Azell n’avait pas pu percer le bouclier, et son épée s’était brisée.
Cependant l’homme n’en n’avait pas réchappé indemne. Son voile de ténèbres était déchiré, et on pouvait voir une longue blessure dégoulinante de sang sur son visage.

« Espèce de bâtard, tu n’es qu’un humain inférieur et tu oses… !
– Quelqu’un de la race des Dragon-Démons pourrait dire ça. Cependant, ce n’est pas un dialogue qu’un Métisse Dragon-Démon pourrait avoir. » (ndt : Un descendant de dragon-démon est métissé humain. Quelqu’un de la race des dragon-démon est un pur sang. Sans commentaire…)

Azell renifla.
C’était une réplique qu’il avait entendue jusqu’à en être gavé de la part des Dragon-Démons lors de la guerre des Dragon-Démons. Le roi des Dragon-Démons, Atein, voulait que la race des Dragon-Démons domine le monde, et cette dernière croyait être l’existence suprême existant à sa surface.
Cependant, ça semblait nouveau qu’un Métisse Dragon-Démons dise cela. Peut-être cette génération de métisses avait un complexe de supériorité comme l’ancienne race des Dragon-Démons ?

« Je vais te tuer !!!
– Arrête. »

À ce moment-là, la femme leva la main et le retint. L’homme, qui était incontrôlable, s’immobilisa comme si ses actions étaient un mensonge.
Elle était calme de manière dégoûtante. Azell cracha tout en la regardant.

« Quatre, non.. Est-ce cinq ?
– …
– Est-ce cela, princesse ?
– Je ne sais pas. »

Répondit Arrieta. Son expression était figée, et elle avait des sueurs froides.
De puissants êtres cachés la testaient. Chacun d’entre eux lui était peut-être inférieur, mais elle n’était pas sûre de pouvoir en combattre autant.
Azell avait remarqué la confrontation intangible. Il ne lui reprocha donc rien alors même qu’elle n’avait rien fait pendant qu’il se battait.

 

Chapitre Précédent <~~ Sommaire ~~> Chapitre Suivant

Publicités

7 commentaires sur “Dragon Maken War 12 : L’Ombre du Dragon (1-2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s