Dragon Maken War 26 : L’écart de 220 ans (5-6)

Traducteur : Ilanor
Adapt & Check : Soreyawari


Salut ! Voilà le dernier chapitre de retard  don! On est bon ! Je vais essayer d’éviter de prendre du retard à partir de maintenant, même si cette semaine, avec la Japan Expo… Mais non, je vais rester à jour ! Et on commence à voir les dessous de cette histoire… Bonne lecture !


« Oui. L’Association des Magiciens et l’Association Médicale en particulier l’achèteront à prix fort. J’ai entendu dire par la princesse que tu as mis ta vie en danger pour distraire le dragon afin de lui permettre de s’enfuir ?
– Ça c’est d’une certaine manière passé comme ça.
– Tout le monde en parle. Il y a beaucoup de gens qui veulent entendre ton histoire héroïque.
– Hahaha. »

Azell rit embarrassé. En vérité, il avait fait plus que distraire le dragon, il l’avait tué. Mais il ne pouvait pas le dire. Il avait décidé qu’il n’était pas encore temps de tout révéler sur lui-même.

‘Et aussi, je suis trop faible pour me vanter d’avoir tué un dragon.’

L’épée draconique, qu’il avait pu utiliser grâce à une préparation de Carlos, était la raison principale pour laquelle il avait pu défaire le Dragon de Terre. S’il ne l’avait pas eue, il aurait été mangé après avoir perdu.
En revanche, Azell avait beaucoup gagné grâce au combat.
L’énergie magique de l’épée draconique avait afflué dans son pouls énergétique, et tant qu’elle y restait, il pouvait l’absorber en méditant. En plus, il avait pu prendre une partie de la force du dragon grâce au Rituel du Tueur de Dragon.
Cela avait rendu Azell plus puissant. Une graine de force qu’il n’aurait jamais pu obtenir par l’entraînement avair été plantée dans son corps.
En plus, son énergie magique avait largement augmenté. Son pouls énergétique était devenu plus robuste, et il avait complété le double anneau de son premier Anneau de Vie. Enfin, son second Anneau de Vie était presque terminé.

Le fait qu’il avait pu faire du double anneau une réalité était une gigantesque réussite.
À l’aide de tests et de théories, il avait rassemblé suffisamment de preuves pour dire que cela pouvait marcher, mais il n’était absolument pas sûr que cela fonctionnerait vraiment. Il était parvenu à construire un modèle analogue en utilisant des expérimentations animales, mais en utilisant l’énergie magique sur lui-même, il ne savait pas quelles variables pourraient intervenir.
Cependant, il l’avait déployé en pratique, et avait maintenant confirmé la théorie grâce aux avantages qu’il en avait retiré au cours de la construction de la structure de l’anneau.

‘Que serait-il arrivé s’il n’y avait pas eu le Rituel du Tueur de Dragons ?’

Son énergie magique avait rapidement augmenté car il avait pris le pouvoir du dragon, et le double anneau en avait été formé. C’était sa réussite chanceuse, mais cela laissait aussi beaucoup à désirer.
Il avait sauté le processus d’essais et d’échecs, et était ivre du nectar de la réussite.
Il savait qu’il devrait considérer ça comme une bénédiction et cesser de se plaindre, pourtant, de son point de vue, il ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine frustration.

‘J’ai pu rassembler la magie des Dragons-Démons à ce point-là…’

Quand il avait pris les pouvoirs du dragon, son énergie magique avait légèrement obtenu les propriétés de la magie des Dragons-Démons. À la différence de la magie classique, elle pouvait altérer l’environnement juste par son émission…
C’était la base pour créer l’épée draconique, cependant il avait encore un long chemin avant de pouvoir la refaire.

Giles prit la parole.

« La princesse a déclaré que tu as le droit de recevoir une certaine partie de la compensation pour le corps du dragon.
– Ho-oh.
– Elle voulait te parler directement de la compensation, donc tu peux en attendre quelque chose.
– Je l’attends avec impatience. »

Azell ne pensait pas vraiment ce qu’il disait.
Giles parla.

« Et aussi, j’ai entendu dire que tu suivais la princesse jusqu’à la capitale comme escorte.
– C’est apparemment ce qui est prévu.
– J’imagine que nous allons passer pas mal de temps ensemble. J’ai aussi été assigné aux troupes l’escortant.
– Ah, je vois.
– J’ai perdu beaucoup de subordonnés, donc je ne suis pas très heureux d’être réassigné à cette mission.
– … » (ndt : Pourquoi j’ai l’impression qu’il s’en fiche complètement Azell ?)

Azell regarda Giles sourire avec amertume, et garda sa bouche fermée.
Quand l’Ombre du Dragon avait attaqué le site d’excavation des ruines, l’unité de Giles avait subi des pertes majeures. Il avait pu en retrouver beaucoup, mais environ ⅓ de son unité avait été tué.

« Cependant, c’est mieux d’être transféré dans une force militaire où on a besoin de moi plutôt que de devenir un jeune commandant expérimenté sans rien à faire. Entendons-nous bien. »

La garde de la Frontière Ouest ne pouvait pas transférer beaucoup d’hommes dans l’escorte d’Arrieta, donc ils avaient décidé de réassigner des gens comme Giles, dont la compétence était garantie.
Azell répondit.

« Prenez soin de moi. »

Très vite, ils arrivèrent à l’emplacement du cadavre du dragon.
Cependant la vision était largement différente de ce à quoi Azell s’attendait. Le corps du dragon n’avait pas été transporté ici intact. Il avait été découpé et placé dans quelques douzaines de tonneaux.

‘J’imagine qu’ils ne pouvaient pas le déplacer en entier.’

Cela aurait été possible s’ils avaient utilisé un gros chariot pour le transport de grandes quantités de biens, cependant on avait besoin d’une route bien entretenue pour que ce soit une solution fonctionnelle. S’ils voulaient emporter le corps d’un dragon, tombé au milieu de la forêt, alors ils n’avaient pas d’autre choix que de le découper en morceaux.

Bientôt, Azell repéra Arrieta dans la foule.

« Je suis venu à votre demande.
– Mmm. Vous êtes là.
– Je ne savais pas que le corps d’un dragon pouvait se vendre pour de l’argent. »

Au temps d’Azell, les magiciens utilisaient diverses parties du corps d’un dragon. Si le sang du dragon était traité correctement, on pouvait en faire des potions de récupération de magie, ou de soin. Les os, les écailles et le cuir étaient si durs qu’ils étaient utilisés comme composants pour des armes et armures.
En revanche, il n’avait jamais pensé qu’on pouvait en tirer de l’argent. (ndt : Un peu bêbête l’Azell…)

Arrieta prit la parole.

« Je n’en savais rien non plus. C’est la première fois que je vois un dragon mort. Le magicien de l’équipe d’exploration l’a vu et nous a conseillé de le récupérer en hâte. Nous avons fait comme il l’avait dit, donc ils l’ont amené ici après l’avoir dépecé… Cependant, il y a une chose qui me dérange.
– Quoi donc ?
– Il manque les yeux du dragons.
– Les yeux ?
– Les deux ont disparu comme s’ils avaient été retirés. Savez vous pourquoi quelqu’un pourrait faire ceci ?
– Mmmm. Je n’en ai aucune idée. »

Azell secoua la tête de gauche à droite.
Quand il avait vaincu le Dragon de Terre, il n’avait pas endommagé les yeux. Pourtant, ils avaient disparu comme s’ils avaient été retirés…
Azell baissa le ton et parla.

« Ces ordures pourraient l’avoir fait.
– La probabilité en est grande. »

Les enfoirés dont ils parlaient étaient évidemment les membres de l’Ombre du Dragon. Un magicien aurait su la valeur du corps d’un dragon. Il n’était pas étrange que quelqu’un ait évité les yeux des gardes de la Frontière Ouest pour aller arracher ceux du dragon.

Arrieta prit la parole.

« J’ai entendu dire que les yeux d’un dragon sont de puissantes sources d’énergie magique. C’est dommage.
– Et bien, nous ne pouvons rien y faire. Nous sommes chanceux qu’ils n’aient pas pu mettre la main sur le coeur.
– J’imagine. J’ai entendu dire que le coeur avait entièrement était arraché…
– Comme il s’est battu contre un dragon, c’est possible.
– … Vraiment ? »

Arrieta lui sourit, lui qui mentait effrontément. C’était le sourire d’un complice partageant le même secret.

Partie 6

Régina était une adepte d’une position plutôt élevée dans la société secrète de l’Ombre du Dragon. Pourtant, elle ne pouvait être comparée à la personne considérée comme la colonne vertébrale de l’organisation.

« Je vois. Tu as échoué. »

La femme qui avait parlé avait une haute position, incomparable à celle de Régina.
Elle avait de long cheveux noirs, et des yeux brun foncé. Elle semblait être dans la fin de la vingtaine, et c’était une beauté froide.
Elle ne ressemblait pas à un Dragon-Démon. Elle ressemblait à une pure humaine, mais Régina savait qu’elle avait changé son apparence initiale grâce à la magie.

Elle parla.

« Tu as perdu beaucoup de tes camarades.
– Je suis désolée.
– Tu ne sembles pas vraiment désolée. Pour le simple travail de capturer la Princesse Métisse, tu as mobilisé autant de main d’oeuvre, pourtant tu as échoué. As-tu une excuse ? Il n’y aura probablement pas de meilleure opportunité pour la kidnapper… »

Quand Régina pensa à la puissante Princesse Métisse Arrieta, elle se dit qu’il était ridicule d’utiliser le mot ‘simple’.
Cependant, la main d’oeuvre qu’elle avait emmenée aurait dû être suffisante pour finir le travail. Il y avait quatre Dragons-Démons et deux hauts mages humains. Il était vrai qu’Arrieta était puissante, mais si on considérait son pouvoir, trois des membres déployés auraient pu la surpasser.

Malgré cela, Régina avait échoué. En revanche, elle avait une excuse.

« Il y a eu un gêneur inattendu. »

Régina fit un rapport détaillé sur Azell.
Au début, la demoiselle aux cheveux noirs écoutaient apathiquement, mais son expression devint sérieuse au milieu du rapport, lorsque Régina mentionna un certain évènement.

« Attends. Tu as dit le Rituel du Tueur de Dragon ?
– Oui ? Oui, je l’ai dit.
– Est-ce que cet homme a vraiment dit le Rituel du Tueur de Dragon ?
– J’en suis certaine.
– Peux-tu le garantir sur ta vie ? »

Une énergie glaciale saisit ses sens. Son aura meurtrière rendait la respiration difficile. Régina parla en déglutissant.

« Oui.
– Ce n’est pas quelque chose que l’on puisse ignorer. »

La demoiselle aux cheveux noirs murmura sérieusement. Régina questionna prudemment.

« Puis-je demander ce qu’est ce Rituel du Pourfendeur de Dragons ?
– Tu ne peux pas.
– …
– C’est un niveau d’information qu’il ne t’est pas permis de connaître… D’abord, dis-moi précisément ce que tu as vu et entend. »

À ces mots-là, Régina lui raconta prudemment le reste de l’histoire.
Azell avait demandé le Rituel du Tueur de Dragons, et le Dragon de Terre avait accepté. Puis ils avaient commencé à se battre.
Quand elle était revenue, le Dragon de Terre avait déjà péri.

« Les gardes de la Frontière Ouest étaient mobilisés, donc je n’ai pu ramener que ceci. »

Régina sortit deux globes écarlates, aussi gros que le corps d’un petit enfant.
C’étaient les yeux du dragon. Comme Arrieta l’avait suggéré, Régina avait récupéré les yeux du dragon, en évitant la détection des gardes de la Frontière Ouest.
La demoiselle aux cheveux noirs les prit dans ses mains, puis les deux yeux de dragons se mirent à flotter dans les airs.

« Il y avait quelqu’un qui connaissait le Rituel du Tueur de Dragon, et il a aussi tué un dragon…
– Je ne sais pas si cet homme l’a tué. C’est vrai qu’il possède des capacités terrifiantes, mais il est difficile de le voir capable de combattre en un contre un un dragon. De plus, si l’on considère la tempête qui s’est déroulée là, je pense qu’un autre dragon est intervenu…
– C’est impossible. »

Régina avait donné une déduction logique, mais la demoiselle aux cheveux noirs nia sans hésitation. Elle parla en observant attentivement les yeux du dragon.

« Il n’y aucune chance qu’un tel évènement soit arrivé si le Rituel du Tueur de Dragon était en cours. De plus, la preuve est dans les yeux du dragon.
– Oui ? Comment…
– Il ne reste pas même 20% de l’énergie magique originale dans les yeux. »

Les yeux d’un dragon étaient de puissantes sources d’énergie magique. Après le coeur, c’était ce qui contenait le plus d’énergie magique dans le corps d’un dragon.
Cependant Azell avait volé l’essence du pouvoir du Dragon de Terre défunt au travers du Rituel du Tueur de Dragon. Par conséquent, la majorité du pouvoir que renfermait habituellement les yeux d’un dragon avait disparu.

Comme Régina n’avait jamais tué de dragon, elle ignorait ce fait. Elle avait juste supposé que les yeux du dragon renfermaient une puissante énergie magique. Cependant, la demoiselle aux cheveux noirs vit immédiatement la vérité. Elle parla.

« Tu devrais utiliser ceci.
– Oui ? Mais…
– C’est ta récompense. »

Régina devint confuse devant ces mots. Elle avait échoué dans sa mission et avait perdu une précieuse main d’oeuvre. Elle avait pensé qu’elle serait punie. Pour minimiser cela, elle avait parlé d’Azell et lui avait donné les yeux du dragon.
À la place, elle recevait une récompense ?

Cependant la demoiselle aux cheveux noirs ne chercha pas plus loin.

« Hoo hoo… Azell Zestringer… »

Pour ceux qui vénéraient le Roi des Dragons-Démons, c’était un nom insupportablement funeste. Quand ils rencontraient quelqu’un avec ce nom, ils le tuaient sans exception, qu’il soit jeune ou vieux.

« C’est un nom avec de nombreux péchés. C’est intéressant. Je dois le voir au moins une fois. »

La demoiselle aux cheveux noirs de jais afficha un sourire glacial, et commença à marcher dans les ténèbres. (ndt : Une dragonne on s’y attache ! Ceux qui connaissent comprendront… / nda : o/ )

Chapitre Précédent <~~  Sommaire  ~~> Chapitre Suivant

Publicités

6 commentaires sur “Dragon Maken War 26 : L’écart de 220 ans (5-6)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s