Dragon Maken War 37 : Quand je rencontrai un mort (3)

Trad & Adapt : Faust
Check : Miss X


Yo ! Enfin un chapitre de DMW ! Le 37 ! Et je n’ai rien d’autre à dire, si ce n’est que le 38 sortira ce week-end probablement… Bonne lecture !


« L’ennemi est là. C’est l’Ombre du Dragon.
– Quoi ? Pourtant je ne sens pas du tout leur présence…
– Plusieurs parmi ceux de la dernière attaque sont là, ainsi qu’un magicien plus talentueux qui semble les avoir accompagnés. Il y a aussi d’innombrables monstres qui approchent, mais je ne peux discerner leur nombre exact.
– Mmm… »

Giles et Boar étaient surpris. Ils essayèrent d’affuter leurs sens, mais ils ne pouvaient percevoir quoique ce soit d’extraordinaire.

Boar demanda.

« En êtes-vous sûr, Sire Azell ? Je ne sens rien…
– J’en suis sûr. Allongez-vous juste au sol puis concentrez-vous sur les vibrations. »

Ils avaient peaufiné leurs techniques en affrontant Azell, mais il ne leur avait appris aucune des techniques qu’il connaissait. Cette époque était différente de celle de la Guerre des Dragons-Démons, quand on pouvait répandre ses techniques.

Azell avait réalisé que la tournure d’esprit des combattants comme Giles avait maintenant changé, et il essayait d’imiter leurs manières.

Pourtant, il devait les convaincre sur le champ, donc il devait leur transmettre la connaissance générale datant de la Guerre des Dragons-Démons.

Tout le monde suivit son conseil.

« Il y a vraiment une vibration. »

Il y avait une légère vibration que l’on sentait à travers la terre. Pourtant, au milieu de la nuit, c’était étrange. La seule autre explication aurait été que cette vibration précède un tremblement de terre.

« Armez-vous tous rapidement. Nos ennemis nous observent déjà, il n’y a pas besoin d’être discret. Ils vont probablement nous attaquer immédiatement. »

Sa supposition tomba juste. Leurs ennemis raccourcissaient rapidement la distance, et ils attendaient que leurs forces se mettent en position. Quand les membres du groupe se levèrent subitement pour s’armer, les adversaires s’activèrent, surpris.

Ooooooooooooohg !

Au même moment, une puissante vague magique commença à se propager. Elle apparut à environ cinquante mètres du groupe, et se propagea concentriquement. Alors qu’elle se développait, elle commença à déformer l’espace.

‘Je le savais ! Un grand ponte est arrivé !’

Depuis qu’il s’était réveillé dans cette ère, c’était un pouvoir au même niveau que le Dragon de Terre. Azell se concentra.

Wooooooooooooo !

Dans les environs, des fontaines de ténèbres jaillirent de différents endroits. Elles se répandirent comme un épais brouillard. Quand elles balayèrent le feu de camp, le monde se teinta d’un noir d’encre.

Cela surprit Azell.

‘On s’est fait avoir ! Ces connards ont enterré un objet magique à l’avance !’

Azell réalisa finalement que c’était une scène préparée par l’ennemi pour capturer Arrieta.
Jusqu’à ce que l’objet magique dissimulé reçoive un signal de son contrôleur, il était en veille, et alors on ne pouvait même pas détecter l’écho de sa magie. Il n’y avait aucun signe que la terre eût été creusée, il devina donc que Kirion avait utilisé sa capacité à se déplacer sous terre pour accomplir la tâche.

Avec des préparations aussi méticuleuses, Azell n’avait aucune chance de remarquer ce qui se passait. Il repensa au déroulement de la journée.

‘Merde. Peut-être ces gens étaient-ils les pions de ces types ?’

Ils n’auraient pas pu réussir ceci à moins de pouvoir confirmer l’endroit où le groupe allait s’arrêter pour la nuit. Cela voulait dire que les ‘gens en danger’ qu’ils avaient rencontrés plus tôt avaient été déployés par l’Ombre du Dragon. Il y avait de grandes chances pour qu’ils aient été utilisés pour attirer l’attention du groupe et les retarder.

‘Finalement, comme c’était des gens normaux, je les ai sous-estimés.’

En y repensant, leur comportement semblait un peu forcé. En revanche, il savait qu’ils ne connaissaient aucune magie ni ne pratiquaient l’Ordre Spirituel. Ils étaient normaux. Il avait ignoré leur comportement, car ils étaient poursuivis par des monstres et avaient rencontré un groupe avec la Princesse Arrieta et ses chevaliers.

Pourtant, c’était parfaitement possible que l’Ombre du Dragon les aient utilisés dans son complot. Ils pouvaient être des suivants du Roi des Dragons-Démons, ou juste des gens engagés pour de l’argent.

Googoogoogoogoogoogoo !

Alors que la terre tremblait, les ténèbres se dressèrent comme un tsunami. On ne pouvait pas voir à un centimètre dans ces ténèbres, mais Azell arrivait à percevoir les limites du large rideau de ténèbres. C’était un dôme avec un rayon d’environ 100 mètres.

De plus….

« Hoo hoo hoo hoo hooo… »

Au sein des ténèbres, il entendit un rire lugubre. L’écouter suffisait à vous hérisser le poil. C’était une voix qui pouvait stimuler les peurs instinctives.

Azell perçut quelqu’un l’approcher avec une épée.

« Tu vas mourir terrifié dans ces ténèbres. Tu as le nom d’un pêcheur, et tu mérites de mourir. »

Quand il entendit les mots qui lui étaient adressés, Azell grommela en se renfrognant.

« … Est-ce que, peut-être, vous êtes le Dragon-Démon que j’ai déjà tué ? Vos voix se ressemblent….
– Tu te rappelles de moi. Je suis Jackal. »

Depuis les ténèbres, le Dragon-Démon hostile qu’il avait tué dans la forêt de Balan l’approcha. C’était Jackal.

« Je suis revenu des enfers pour te tuer ! »

Jackal avait été ressuscité, et ces yeux luisants flamboyaient devant Azell.
C’était terrifiant d’avoir sa vision restreinte. Il ne pouvait pas voir à un pas, pourtant il savait que quelque chose le menaçait d’une épée.

Cependant les pratiquants de l’Ordre Spirituel étaient plus à l’aise que des personnes normales pour gérer des situations comme celle-ci. Ils entraînaient leur esprit et leurs sens avant d’entraîner leur corps. Même si leur vision était bloquée, ils avaient appris des technique pour saisir la situation environnante.

‘Même comme ça, cette situation pourrait-être un peu trop compliquée pour les autres.’
Même un pratiquant de l’Ordre Spirituel était encore humain. On n’y pouvait rien étant donné que tous les hommes comptaient énormément sur leur vision. Sans s’être entraîné comme Azell à réagir à des situations avec l’un de ses sens scellé, c’était une situation difficile.

Une lame aiguisée se précipita sur Azell.

Shweek !

Cependant, Azell l’évita comme s’il pouvait voir l’épée.

En vrai, il pouvait la voir. Celui qui tenait l’épée émettait par ses yeux une lueur jaunâtre, donc on pouvait distinguer vaguement sa silhouette.

« Tu oses regarder autre part alors que je suis en face de toi ?
– Et bien… »

Azell sourit.

« Vous me semblez trop ridicule pour que je me concentre sur vous. Je n’y peux rien si mes yeux s’égarent. Vous êtes devenu un cadavre qui n’est pas assez décomposé. N’est-ce pas, Dragon-Démon ? Si vous choisissez le look de la décomposition, vous devriez aller jusqu’au bout. Dans quel genre d’état êtes-vous ? »

Jackal, devenu un mort vivant, était une vision d’horreur cauchemardesque. Son corps était à peu près à moitié décomposé, et ses orbites étaient vides quoique émettant une lueur jaunâtre.

Pourtant, Azell le regardait avec un parfait sang-froid.

‘Ce n’est pas comme s’il n’y avait eu qu’un ou deux abrutis qui avaient ressuscités pour se venger de moi.’

C’était plutôt habituel pour Azell de supporter ce genre d’attaque pendant la Guerre des Dragons-Démons. Il avait tué trop d’adversaires de haut rang, et nombre d’entre eux l’avait attaqué après avoir ressuscité.

« Ordure ! Tu oses !
– Et aussi, il semblerait qu’ils n’aient pas mis beaucoup d’effort dans votre résurrection. Vous êtes plus faible qu’avant… »

Après ces moqueries, Jackal courut vers lui, enragé, puis une lumière violente perça les ténèbres.

Kwa-jahk !

Environ la moitié du corps de Jackal fut envoyé valser. Azell avait facilement esquivé l’assaut de Jackal avant de contre-attaquer.

« … Je suis devenu plus fort, et pourtant vous croyez pouvoir m’atteindre ? Pensiez-vous qu’en m’attaquant après votre résurrection, je m’exclamerai ‘MON DIEU ! Ca ne peut pas être vrai ! Vous devriez être mort !’ Pensiez-vous vraiment que je serais terrifié ?
– Ooh-ook…
– Si vous l’avez vraiment pensé, je suis désolé pour vous. Ma personnalité n’est pas faite pour la délicatesse. Vous avez moins d’imagination qu’un gamin de 3 ans.
– TOI ! Ordure ! Je te tuerai ! »

Cette unique frappe l’avait tranché en deux, mais il n’était pas mort.

Un mort-vivant de haut rang possédait un coeur et une âme comme un vrai corps vivant, et il pouvait ressusciter de nouveau comme une assiette brisée puis restaurée.

Azell vit le corps mutilé de Jackal se recomposer comme s’il remontait le temps. Mais Jackal n’attendit pas que son corps soit entièrement restauré et chargea Azell dans son état à moitié brisé.

« Et bien. Comme il vient de se réveiller de la mort, il est impatient. »

C’était ce que voulait Azell. En un éclair, une flamme d’un blanc pur s’enroula autour de sa lame..

‘Souffle stellaire.’

Hwahhhhhhhk !

C’était un technique de l’Ordre Spirituel développée pour gérer les êtres ressuscités. Quand l’épée trancha Jackal, la flamme suivit l’arc de la frappe en brûlant son corps.

« Kahhhhhhhk »

Jackal lâcha un cri horrifiant.

Quand la moitié de son corps avait été découpée par le coup d’Azell, Jackal n’avait ressenti aucune douleur. C’était une frappe infusée de magie, donc il y avait eu des dégâts physiques, et quelques dommages à son corps astral. Malgré tout, à la différence d’une personne vivante, son corps n’avait pas été paralysé par la souffrance.

Cependant, cette fois c’était différent. La flamme blanche se fixa sur son corps astral comme de la glue, faisant incroyablement souffrir son âme.

« Avec un corps encore entier, la rancune profondément enfouie est trop forte pour brûler facilement. En revanche, j’ai découvert que les êtres comme toi brûlaient très bien après avoir été finement découpés. » dit Azell.

Il y avait une raison pour laquelle il avait utilisé une attaque normale pour sa première frappe. Il devait d’abord découper le corps en morceaux avant que le ‘Souffle stellaire’ puisse être efficace.

Les êtres ressuscités étaient maintenus par des énergies négatives, et le Souffle Stellaire était une technique attaquant l’énergie elle-même.

Si le mort-vivant de haut rang était entier, il fallait utiliser une puissance écrasante sans quoi il utiliserait sa forte résistance pour résister à l’attaque. Cependant, la résistance diminuait significativement si le corps était découpé en morceaux.

« Vous avez bien essayé de vivre de nouveau. Cependant, vous avez eu l’honneur de prononcer quelques mots en ma présence, donc abandonnez votre attachement rémanent, et retournez dormir. »

Azell se moqua de la haine que Jackal lui portait en le frappant de son épée. Le terrifiant assaut s’envola vers Jackal, et traversa son corps, avant que les flammes immaculées ne le suivent.

Kwahhhhhhhhhh !

La flamme blanche s’épancha sur le corps de Jackal, et engouffra son existence corrompue.

« C’est… C’est impossible ! Tout cela, pour rien ! Gyahhhhhhhhk ! »

Le cri de l’esprit mort résonna.

La flamme du Souffle Stellaire ne diffusait pas de chaleur, mais en un instant elle illumina les environs comme en pleine journée.

Azell contrôla la flamme en regardant dans une certaine direction.

« Recycler est une bonne chose. Pourtant, je ne peux pas vous féliciter pour ressusciter un mort comme chair à canon. Bon, il était plutôt inutile à cause de son impatience. »
La plupart des morts-vivants avaient des tempéraments explosifs. C’était normal, étant donné qu’ils dépassaient les limites de leurs corps, et que de leur propre choix ils ressuscitaient en tant que morts-vivants. De plus, la plupart d’entre eux avaient expérimenté le fait d’être tué.

La magie noire était utilisée pour relever les morts, et elle amplifiait les émotions négatives du mort. Elle transformait ces émotions en énergie maléfique. Quelqu’un ayant une rancune pour avoir été tué verrait cette rancune amplifiée jusqu’à la folie.

Azell connaissait ce phénomène. C’était pour cette raison qu’il avait facilement défait Jackal.

« Vous êtes plus impitoyable que je ne le pensais. »

D’au delà des ténèbres, il entendit la calme voix d’une femme. Puis sa présence oppressive commença à se propager.

Azell déglutit.

‘Ce pouvoir… c’est à égalité avec mon maître !’ (ndt : Lequel ? ^^’)

La femme aux longs cheveux noirs flottait en l’air. Les ondes magiques qu’elle émettait étaient oppressives. Elles écrasaient Giles, Boar, et même Arrieta.

‘Comment une si jeune femme peut-elle posséder une telle puissance ?’

Les humains et les Métisses Dragons-Démons possèdaient moins de potentiel magique que les purs Dragons-Démons, mais ceux qui atteignaient le pinnacle dépassaient ces limitations. Pourtant, comment quelqu’un de si jeune pouvait-il avoir atteint de telles hauteurs ?

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

5 commentaires sur “Dragon Maken War 37 : Quand je rencontrai un mort (3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s