Dragon Maken War 46 : Duc Dragon-Démon (3-4)

Trad et adapt : Ilanor
Check : Miss X


Wow… Presqu’un mois sans sortie de traductions ! Méchants examens ! Mais pour moi c’est du passé, donc il devrait y avoir des sorties régulières à partir de maintenant ! Et pour commencer, un chapitre de DMW ! Il y aura peut-être un chapitre de KnW dans la semaine (Cela faisait longtemps…), et, bien que vous ayez déjà lu ça plusieurs fois, PN devrait reprendre la semaine prochaine ! Sur ce, bonne lecture !


« Vous n’avez pas déjà entendu la Princesse en parler ?
– Si, et c’est la première fois que je l’ai vue aussi loquace. Vous devez l’avoir beaucoup impressionnée. »

Pour Kairen, Arrieta était une fille silencieuse, et elle ne s’était jamais vraiment intéressée aux autres en dehors de sa famille. C’était cette même fille qui montrait un intérêt étonnant envers Azell. Elle parlait de lui avec excitation, comme n’importe quelle fille de son âge. Du point de vue de Kairen, c’était une expérience très étrange.

Kairen prit la parole.

« Arrieta évalue très bien le caractère des gens. Je lui ai montré comment le faire en ignorant ses sentiments, pourtant, quand je l’entends parler de vous, elle me raconte des histoires qui sont difficiles à croire.
– Que voulez-vous dire ?
– Par exemple… Ce qui concerne votre amnésie partielle ? »

Azell sentit brusquement une puissance écrasante émanant de Kairen. Une personne normale aurait probablement retenu sa respiration. Ce ne serait même pas étrange qu’elle s’évanouisse sous la pression.

Le plus terrifiant, c’était que cette puissance était concentrée sur Azell. Quand ce dernier se rendit compte que Kairen n’affectait rien d’autre, il se mit à l’admirer.

‘Il est bon.’

Azell avait été vraiment déçu en se réveillant dans cette ère. Il n’avait rencontré personne s’étant entraîné correctement grâce à de vrais combats.

Les seules exceptions étaient ses ennemis, Nibéris et Duran. Nibéris avait les capacités allant avec son rang de haute magicienne, et Duran était un pratiquant de l’Ordre Spirituel correctement formé.

Pour Azell, Kairen semblait être à égalité avec Nibéris et Duran. Il maîtrisait une puissante magie de Dragon-Démon, mais il utilisait aussi des techniques de haut niveau comme si de rien n’était.

Kairen était encore plus surpris qu’Azell.

‘Mais qui est ce type ?’

Il avait émis une pression suffisante pour tuer un humain, pourtant Azell n’avait même pas réagi.

Ce n’était pas comme si Azell combattait la pression, c’était comme si elle n’existait pas et qu’Azell la laissait passer à travers lui.

Kairen avait plus de cent ans, mais il n’avait jamais vu quelqu’un réagir comme ça à sa pression.

Malgré tout, cela montrait qu’Azell était suffisamment compétent, et ainsi cela éveilla l’intérêt de Kairen.

« Arrieta ne vous l’a-t-elle pas largement expliqué ? répondit Azell.
– Oui.
– Alors pourquoi vous méfiez-vous autant de moi ?
– Quelle que soit la manière dont je le vois, vous dissimulez trop de choses. »

Kairen avait parlé avec Arrieta, et il avait aussi écouté ce que Giles, Boar et Enora avaient à dire sur Azell. Il avait tout entendu depuis qu’Azell avait été découvert dans la forêt de Balan.

Plus il en apprenait, et plus il réalisait ne rien savoir de lui.

Il ne pensait pas qu’Azell soit un ennemi, son attitude jusqu’à maintenant était claire là-dessus. Kairen s’inquiétait car il ne pouvait pas comprendre le fond de la pensée d’Azell.

Azell posa une question.

« Que pensez-vous que je cache ?
– Beaucoup de choses. Tout d’abord, votre magie de Dragon-Démon. »

Quand Arrieta avait vu Azell pour la première fois, elle s’était demandée pourquoi un humain sentait la magie de Dragon-Démon. En plus, cette odeur était beaucoup plus forte qu’avant, et Kairen pouvait la détecter, étant donné qu’il y était sensible.

« De plus… À propos de l’histoire du Rituel du Pourfendeur de Dragon.
– Oui ?
– Pour le demander directement : Avez-vous tué le dragon ?
– … »

Azell ne répondit pas immédiatement et garda le silence.

Partie 4

Après avoir fixé Azell du regard quelques instants, Kairen reprit.

« J’ai déjà affronté des Dragons. Trois. »

C’était très rare qu’un dragon se montre en territoire humain, et le cas échéant cela menait généralement à une catastrophe.

Les humains sortaient toujours vainqueurs des affrontements avec les Dragons, cependant ils devaient mobiliser d’énormes armées. C’était une victoire à la Pyrrhus qui imposait d’énormes sacrifices et de nombreuses morts.

Kairen avait la capacité d’empêcher une telle situation, donc lorsque la calamité appelée Dragon apparaissait, il s’impliquait volontiers afin de limiter les dégâts.

« Au prisme de mon expérience… Je trouve difficile à croire que vous ayez tué un Dragon. »

Il reconnaissait qu’Azell maîtrisait de superbes techniques de l’Ordre Spirituel, cependant on ne peut pas vaincre un Dragon seulement avec des techniques.

Même si un vieil homme développait un technique pour vaincre un jeune homme, pouvait-il pour autant détruire une muraille ?

« Avez vous entendu mon explication concernant cet incident ? s’enquit Azell.
– Vous avez dit qu’un autre Dragon était apparu pour tuer le premier, c’est ça ?
– Oui
– Comme le Dragon est mort, ce doit être la réponse la plus satisfaisante. C’est impossible pour vous d’avoir vaincu le Dragon, donc vous avez attiré son attention puis avez désespérément fui. Vous êtes alors entré dans le territoire d’un autre Dragon, et ils ont commencé à se battre… »

C’est parce qu’Azell pensait de cette manière qu’il avait donné cette excuse. L’histoire était un peu trop fantasque, l’explication douteuse, pourtant, qui pourrait la contredire vu ce qui s’était passé ? Ce n’était pas comme s’il inventait une histoire pour se mettre en avant. Que pouvait-on dire quand l’histoire impliquait un Dragon en tuant un autre ?

« J’ai déjà entendu parler du Rituel du Pourfendeur de Dragon quelque part, dit Kairen.
– Vraiment ?
– Je ne savais pas ce que c’était. Aucune de mes connaissances ne savait ce que cela signifie vraiment, il n’y a aucune référence fiable, et quand je le voyais évoqué, cela se limitait à : ‘Quelqu’un a lancé le rituel du Pourfendeur de Dragons’. C’est tout ce qui est mentionné dans l’histoire. Je peux simplement supposer que le rituel implique de tuer un Dragon, à cause du nom. »

Azell écoutait avec attention. Il s’agissait de précieuses informations.

‘Il a déjà vaincu des Dragons et pourtant il ne connaît pas le rituel du Pourfendeur de Dragons ? Ce n’est pas un homme, mais un Dragon-Démon âgé de plus de cent ans… Hmm, à quel moment la chaîne de la connaissance s’est-elle brisée ?’

Maintenant Azell pouvait affirmer que la perte du savoir ne pouvait pas simplement s’expliquer par un événement historique. Après la conversation avec Nibéris, il pouvait être sûr que les adorateurs du Roi Démon avaient volontairement créé une telle situation.

« Et pourtant, reprit Kairen, vous saviez.
– Oui.
– De plus… La magicienne de l’Ombre du Dragon, Nibéris, en a fait tout un plat.
– Oui.
– C’est pourquoi j’ai une hypothèse.
– Quelle hypothèse ?
– Que vous ayiez un soutien caché.
– Un soutien ? »

Azell était un peu surpris : il n’avait pas pensé que Kairen en arriverait à une telle conclusion.

« Ne pourrait-il pas y avoir un soutien suffisamment puissant pour pourfendre le Dragon ? N’aurait-il pas pu tout prévoir, et vous envoyez vers Arrieta ?
– … Vous aimez les théories du complot ?
– Non, mais comme les adorateurs du Roi-Dragon-Démon, il y a des forces maléfiques essayant d’influencer le monde dans l’ombre. »

Kairen ne pensait pas qu’Azell soit un membre de l’Ombre du Dragon, car il se doutait déjà du but caché derrière la tentative de capture d’Arrieta.

S’il ne se trompait pas quand à la raison de l’enlèvement, Azell n’avait aucune raison de la protéger. Il l’aurait frappée dans le dos bien avant.

« Malgré tout, cela ne veut pas dire que vous ne faites pas partie d’un dangereux complot. Vous pourriez être affilié à une autre organisation d’adorateurs du Roi-Dragon-Démon en compétition avec l’Ombre du Dragon.
– Mmmh, comment dire… »

Azell se gratta la tête.

« Si vous pensez comme cela à propos de tout le monde, vous devriez vous méfier de tous.
– Pensez-vous être dans la même catégorie que les autres ?
– Si vous insistez sur le fait que des forces cachées agissent, dissimulées au monde entier, j’admets que cela me rend un peu plus suspect. Cependant, je peux faire ce que je veux, je n’arriverai pas à me débarrasser de vos suspicions. Même si je meurs en protégeant la Princesse, je ne pourrai pas. Je pourrai être considéré comme quelqu’un mort par mégarde en essayant de réaliser un complot.
– Cela fait longtemps que quelqu’un a eu les tripes d’être sarcastique en face de moi.
– J’imagine que vous préférez ceux qui se vident la cervelle et acceptent tout ce que dit le Duc. Des hommes qui acquiesceraient même si vous disiez que le soleil se lève à l’Ouest. »

Ils riaient, mais l’atmosphère empirait. La pression émise par Kairen s’intensifia, cependant Azell le supportait nonchalamment, et il commença à appâter Kairen. C’était comme s’il lui disait d’essayer de le frapper si jamais il perdait le contrôle de ses actes.
Kairen fut le premier à se calmer. Il dispersa sa pression, puis relâcha son visage.

« … Bon, d’accord. Mes mots étaient un peu durs. Je le reconnais.
– C’est inattendu.
– Mmmh ?
– Je pensais que vous me frapperiez au moins une fois pour essayer.
– Et vous auriez contre-attaqué tout en disant : ‘Je t’ai eu, abruti !’ ? Vous avez fait exprès de laisser une faille dans vos défenses : vous avez aussi une personnalité très tordue.
– Ce n’est pas quelque chose que je veux entendre de vous. J’ai entendu la Princesse dire que vous étiez connu pour votre personnalité vicieuse.
– Vous êtes arrogant. Un chiot qui ne connaît rien au monde. »

Kairen renifla. Il semblait jeune, mais il agissait naturellement comme un vieil homme. Ce n’était pas seulement à cause de ses cent ans et plus : il occupait un poste où il était respecté de tous.

Il prit brusquement une expression sérieuse.

« Souvenez vous de ça : je suis actuellement dans une position où je dois faire attention à toutes les théories du complot, même absurdes, comme si elles pouvaient se réaliser. Les adorateurs du Roi-Dragon-Démon sont des lunatiques, et leurs agissements ne peuvent pas être compris par des moyens classiques. »

Azell savait maintenant pourquoi Kairen avait tenu à cacher leur discussion à Arrieta. Il ne voulait pas lui imposer ses suspicions.

Après un bref silence, Kairen reprit.

« J’espère que vous pouvez partager une chose avec moi. Parlez-moi du Rituel du Pourfendeur de Dragons.
– Vous n’en avez pas déjà entendu parler par la Princesse ?
– Un humain et un Dragon s’affrontent en un contre un, à la mort, puis le vainqueur reçoit quelque chose du vaincu. L’humain obtient la puissance du Dragon, et le Dragon la sagesse de l’humain.
– C’est cela.
– Comment est-ce possible ? »

Kairen ne pouvait l’accepter.

Chaque région avait ses rituels aux sens ésotériques, des produits de leur environnement et de leur histoire.

Des rituels culturels de ce genre gagnaient en signification avec les différences de savoir dans la société.

Pour Kairen, cela semblait absurde qu’il existe un rituel entre les humain et les Dragons. Ça aurait été crédible entre un magicien et un Dragon en particulier, après le passage d’un pacte, cependant, il s’agissait là d’un rituel partagé par n’importe quel nombre d’humains et de Dragons. Comment un tel pacte pouvait-il exister ?

Azell posa la main sur sa joue.

« Hmmm… Si je vous l’explique, que me donnerez-vous en retour ?
– Vous osez demander quelque chose alors que vous répondez simplement à ma question ?
– Je sais que vous être juste, car vous êtes le professeur de la Princesse. Le savoir a sa valeur, n’est-ce pas ? »

Sur ces mots, Kairen fronça les sourcils et montra bruyamment sa frustration.

Chapitre précédent <~ Sommaire ~> Chapitre suivant

Publicités

7 commentaires sur “Dragon Maken War 46 : Duc Dragon-Démon (3-4)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s